Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La science et l'énergie vitale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14839
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: La science et l'énergie vitale   Lun 16 Nov 2015 - 23:38

Rappel du premier message :

Estel a écrit:
cl777 a écrit:

- L'énergie vitale. La communauté scientifique rejette sa présence puisque non démontrée officiellement et pourtant le fluide véhiculé est présent puisqu'il est facile pour celui qui ressent son émission de l'identifier et de vérifier les effets.
En effet, dans la méthode scientifique, il ne suffit pas de ressentir que quelque chose existe pour prouver son existence.


En ce qui concerne l'énergie vitale c'est bien dommage que la science ne se penche pas plus dessus, ce serait une révolution dans le domaine médical et dans bien d'autres domaines, l'idéal serait que des scientifiques en fassent l'expérience pour pouvoir en débattre et peut être trouver une solution pour en apporter la preuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14839
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Lun 30 Nov 2015 - 22:50

cl777 a écrit:
Ours1, Totem, cette énergie peut être subie mais elle peut aussi être maîtrisée.

Je ne pense pas que cette énergie se maîtrise justement, elle est intelligente et doit être acceptée comme maître, c'est du moins ce que j'en ai compris car la maîtriser revient à laisser le mental/ego s'en emparer pour posséder sa puissance et risquer d'aller vers des catastrophes.

Je mets un petit lien sur l'expérience de Jean-Michel Jutge qui exprime bien la chose et qui m'a permis de mettre un nom sur ce processus et le comprendre. Je trouve qui explique bien ce qu'est cette énergie.

http://www.cielterrefc.fr/interieurs/la-conscience/aventures-des-consciences/un-ocean-denergie-leveil-de-la-kundalini-jean-michel-jutge/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mensahala
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/09/2015
Nombre de messages : 803
Masculin
Capricorne Dragon
Age : 100
Ville : Saint laurent du var

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 1 Déc 2015 - 7:49

Ce sont les concepts mentaux qui empêche l’énergie vitale d'être a son plus haut niveaux, le bien être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ours1
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/03/2015
Nombre de messages : 420
Masculin
Gémeaux Cheval
Age : 39
Ville : Picardie

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 1 Déc 2015 - 9:04

Bon après tout dépend ce que l'on met dans maitriser.
Personnellement, pour moi faire ces démarches : méditer, d'ouvrir son esprit (chakra couronne si on veut), (d'accepter) de croire en des entités supérieures, de se laissé guider par son intuition,
cela commence par une certaine maitrise (différente du contrôle), la maitrise c'est faire des choix pour se mettre dans les meilleurs condition, avoir un objectif, plus ou moins précis : viser le bien être, lâcher prise, augmenter son énergie, sa puissance.

Notre mental est tellement sollicité en permanence, que le plus gros effort est de le lâcher, mais cette zone faisant parti de notre corps, il n'est pas totalement abandonné, de même que la région de la gorge, ou les jambes etc,...
On peut également se poser la question, si accéder au domaine spirituel c'est juste lâcher le mental, alors une vache ou une plante n'aurait aucun problème. C'est peu être le cas, mais je pense que notre cerveau humain nus donne un plus grand potentiel dans ce domaine. Comme si l'accès de l'esprit devait passé avant par une évolution du mental, pour ensuite le laissé de coté en partie.

Cela dit la maitrise du corps, doit forcément être précédé de la conscience du corps. Et comme le corps n'est pas présent que dans le monde matériel, monde énergétique, etc... quand on parle de conscience on va plus loin qu'un simple ressenti classique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1516
Masculin
Lion Buffle
Age : 68
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 1 Déc 2015 - 11:13

brémen, l'énergie s'évacue principalement, chez moi, par les mains parce que, par nature, lorsque je suis debout, ce sont elles qui servent d'antenne et sont au plus près de ce qui se trouve dans l'environnement mais l'émission énergétique peut se faire naturellement par toute autre partie du corps qui est au plus près de l'organisme aspirateur.

Ours1, concentrer l'énergie au niveau du ventre se comprend bien dans la mesure où, chez moi, elle y entre en quantité dès que j'active la respiration abdominale. L'accumulation est transitoire. Je sens la captation d'énergie, elle remonte et ressort par les bras en relevant le taux vibratoire de l'environnement. La répétition du processus permet de maintenir un taux élevé jusqu'à plus de 100 000 mais si je m'arrête, je retombe sur mon taux de base, autour de 20/25 000 en quelques minutes. Ce taux de base plus élevé que l'environnement est peut-être dû à une recharge permanente issue de la respiration normale. Malheureusement ce taux élevé permanent est très désagréable l'hiver puisque mes mains refroidissent plus que la normale surtout si un organisme aspirateur se trouve dans l'environnement.

Je retrouve bien ma perception dans ta présentation des notions nouvelles.

Totem, il est fort possible que nous n'ayons pas tous les mêmes sensations, ce qui paraît d'ailleurs un peu normal puisque tout le monde ne peut pas émettre cette énergie.
Je fais donc juste référence à mon retour d'expérience, admettons donc que j'ai la chance de pouvoir maîtriser en partie cette énergie lorsque je veux élever mon taux vibratoire mais je dois bien admettre que je ne maîtrise rien si je reste à proximité d'un aspirateur, il me faut m'éloigner et je ne maîtrise rien non plus en cas de perturbation de mon organisme avec des douleurs pulsées si une de mes mains se positionne sur la zone altérée.

Mensahala, le bien être est fondamental effectivement pour conserver un bon niveau de potentiel énergétique. Il faut donc éduquer son mental pour obtenir cette sensation de bien être (facile à dire, pas facile à faire lorsque l'on a des problèmes).

Ours1, d'accord pour ton approche. La clé du "bonheur" énergétique me semble être la perception de l'émission d'énergie et de la circulation à l'intérieur de l'organisme. On prend donc totalement conscience de cette "chose" qui faute d'être comprise est ressentie et en partie maîtrisée. C'est rassurant puisqu'on constate la relation de cause à effet au quotidien, le phénomène devenant naturel et une aide plutôt qu'une charge.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1516
Masculin
Lion Buffle
Age : 68
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 1 Déc 2015 - 11:23

Totem, je cherche à trouver des modes commun entre l'énergie vitale telle que je la vis et l'éveil de la kundalini.
Il semblerait que le phénomène ne soit pas le même, la forme d'énergie différente à moins que ce soit une autre forme ou la même qui se manifeste différemment suivant les réactions de l'organisme de chacun.
Un mode commun intéressant pourrait être la capacité d'émettre l'énergie et de vérifier ses effets mais il est toujours possible que tu sois émetteur énergétique comme je le suis en utilisant une forme d'énergie vitale et que la kundalini soit un autre phénomène. Comment faire pour comprendre et différencier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimelavie
Membre
avatar

Date d'inscription : 15/03/2014
Nombre de messages : 748
Masculin
Cancer Buffle
Age : 32
Ville : Lille

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 1 Déc 2015 - 18:59

JC :
Spoiler:
 

    Comme l'explique Ours1, les chinois considèrent que l'énergie de fonctionnement de la personne est originaire des reins, se débloquant à l'accouchement avec un pivot du sacrum. C'est également le lieu où réside la lovée. Etrange coïncidence. Ce que je peux supposer c'est que le passage de l'énergie comme propose JC est fortement bloqué et que cela relève d'une " pathologie " commune à tous qui peut par la suite être levée. C'est une sorte d'oubli génétique programmé qui peut s'assimiler à une sécurité. En effet, il a déjà été évoqué que le corps soumis à un flux intense peut être mis à mal.

   Au sujet de la force dans le ventre, il existe (au moins) deux théories. La première statue l'accumulation de l'énergie au centre, un point non-physique situé sous le nombril, permettant sa relâche lorsque nécessaire. La seconde propose l'augmentation de la capacité à mobiliser l'énergie instantanément par une plus grande fluidité du trafic interne sans forcément d'emmagasinement. De par ma propre expérience, je peux seulement dire que les différents tissus se chargent progressivement et évoluent en conséquence. La facilité à faire converger l'énergie ou à l'équilibrer semble y être associé. De plus, la qualité émotionnelle et mentale influe sur la disponibilité des souffles*.

* Les souffles : différents courants d'énergie parcourent le corps, la respiration pulmonaire fait partie des plus évidents et est utilisée dans nombre d'exercices pour canaliser les flux. D'autres respirations internes sont liées à d'autres phénomènes énergétiques.

   Pour la mesure d'émission de l'énergie, certains se sont prêtés au jeu à l'image de John Chang . Mais comme le souligne JC cela reste à être évalué de manière rigoureuse selon les critères scientifiques avant d'être reconnu. L'électricité parcourant les réseaux nerveux et l'énergie sont parfois amalgamés. On trouve à ce propos des appareils d'acupuncture électroniques pour rééquilibrer les méridiens ou des stylos de stimulation capables de reconnaître les points par contact. Il est possible d'effectuer des travaux dans cette direction mais je pense que c'est insuffisant. Le flux vital semble dépasser la notion de champ électro-magnétique.

   D'autre part, l'évaluation d'échanges énergétiques est peut-être difficile car il semble en exister différentes branches. En effet, je puis dire que la sensation lors d'un soin ne rejoint pas celle de la pratique martiale. JC indique qu'il s'effectue un processus inconscient lors du rétablissement de l'organisme, cela ne semblant pas stoppable facilement. Or dans la transmission de l'énergie de manière martiale, il est possible d'orienter et de " contrôler " le flux même si les " mécanismes " principaux semblent inconscients. Il est peut-être judicieux de distinguer les approches  ne serait-ce que par formalisme. Je relève de ce fait la remarque de JC :

Spoiler:
 

   Tot'm évoque que ce n'est pas une énergie qui se maîtrise dans le sens du " pouvoir à " et je crois que c'est effectivement le cas. Par contre, supposer qu'elle se manifeste de manière particulière en chacun me semble pertinent. Le flux vital semble une de ses déclinaisons. Je pense donc qu'il n'est probablement pas fructifiant d'essayer de comparer ou mesurer ces phénomènes. Par conséquent, il peut être préférable de revenir à l'étude séparée de l'énergie vitale sous sa forme commune.

sunny

P.S : merci pour le lien Tot, c'est très instructif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1516
Masculin
Lion Buffle
Age : 68
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 1 Déc 2015 - 20:47

Puisque tu mentionnes l'acupuncture, j'aimerais bien connaitre la capacité d'émission énergétique des praticiens. On serait peut-être surpris de constater une transmission directe d'énergie active et une inefficacité de l'utilisation des aiguilles. Pour être certain de l'efficacité des aiguilles, il faudrait être certain que le praticien n'émet pas d'énergie ce qui est très difficile à vérifier.

La sensation lors d'un soin est un accompagnement de l'aspiration d'énergie vitale en réduisant la distance, le transfert d'énergie se fait normalement en douceur pendant un certaine durée.
La pratique martiale procède différemment: c'est l'impact énergétique d'un émetteur dont le taux est élevé qui induit une réaction de l'organisme récepteur, l'approche physique est rapide.
On retrouve cet effet dans la pratique de l'hypnose avec saturation énergétique instantanée d'un sujet de type sensitif. La conséquence est presque aussi spectaculaire.
C'est donc dans ces différents cas, la manière de transmettre l'énergie vitale qui crée un résultat particulier à moins que ce soit des énergies différentes....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ours1
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/03/2015
Nombre de messages : 420
Masculin
Gémeaux Cheval
Age : 39
Ville : Picardie

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mer 2 Déc 2015 - 13:13

Et bien, pour les séances d'acuponctures que je fais, le thérapeute me pique puis me laisse seul dans la pièce. S'il y a magnétisme, il n'est qu'au début et à la fin de la séance, pourtant l'effet, plus ou moins ressenti, pendant la séance est continu.

Néanmoins, le point que tu soulèves est réel cl777, et pour toute thérapie.
Par exemple, je connais des ostéopathes pour lequel je ressens la chaleur de leur main, ou perçoit des échanges énergétiques. Après, cela est plus ou moins important selon certain, et entre dans le panel de "guérison" qu'apporte le thérapeute. Néanmoins, le déblocage, du squelette est bien réel, et ne peut être dissocié de l'énergie in fine que ça nécessite pour se remettre correctement, si le patient n'a pas cette énergie, le magnétisme a un rôle crucial.

En fait pour toute thérapie on retrouve au moins, l'effet placebo, le temps consacré (repos et détente) à soit, un certain lâcher prise, relaxation et accompagnement moral, et l'énergie transmise par le thérapeute. Auquel s'ajoute la technique appliquée : acuponcture (aiguille ou moxas (chauffer les points); acuponcture (manipulation ou point de pression sur les méridiens); hypnose, yoga, nutrition,...

Et auquel on ajoute, l'énergie du "patient", mise à contribution et éventuellement un boost de son moral.

On pourrait se poser la question de la part de ses élément pour chaque thérapie associé à un thérapeute précis.

Mais n'oublions pas que tout cela existe aussi dans la médecine classique (soin infirmier ou rdv avec généraliste par exemple), bien que j'imagine qu'il y ait moins de potentiel de magnétisme ou alors totalement méconnu. Enfin là encore c'est que mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14839
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mer 2 Déc 2015 - 14:08

Ours1 a écrit:



Néanmoins, le point que tu soulèves est réel cl777, et pour toute thérapie.
Par exemple, je connais des ostéopathes pour lequel je ressens la chaleur de leur main, ou perçoit des échanges énergétiques. Après, cela est plus ou moins important selon certain, et entre dans le panel de "guérison" qu'apporte le thérapeute.  Néanmoins, le déblocage, du squelette est bien réel, et ne peut être dissocié de l'énergie in fine que ça nécessite pour se remettre correctement, si le patient n'a pas cette énergie, le magnétisme a un rôle crucial.


Effectivement j'ai déjà senti des secousses par exemple d'un membre au moment du déblocage.
Il y a une autre chose que j'ai remarqué, c'est que les personnes qui m'approchent on les intestins qui se mettent à gargouiller aussitôt, et ce fait a lieu aussi quand je fais du magnétisme à quelqu'un et plus le soin dure plus ça gargouille, donc il se passe bien quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1516
Masculin
Lion Buffle
Age : 68
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mer 2 Déc 2015 - 14:14

Ours1, le thérapeute n'a pas besoin forcément de rester dans la pièce pour qu'il y ait transmission d'énergie. Il y a au départ une prise de contact provoquée par le rapprochement. Une fois que le canal de transmission est ouvert, l'énergie continue de passer malgré l'éloignement avec un débit moindre qui est compensée par la durée d'action.
Toute thérapie manuelle conduit à un transmission d'énergie si le thérapeute est émetteur énergétique et que le patient est en déficit. Bien sûr, l'effet placebo, la relaxation, etc comme tu le précises, contribuent également au soin du patient.
La question de l'émission énergétique se pose aussi, effectivement, en présence d'un médecin ou tout personnel de santé.

Un cas problématique: être émetteur énergétique de type sensitif, ce qui se rencontre beaucoup plus facilement que le type canal. Dans ces conditions, la personne, de part son métier et la proximité des patients peut souffrir de cette émission énergétique en perdant une partie de son potentiel faisant passer son taux vibratoire en dessous de ce que l'organisme demande pour ne pas développer de pathologie. C'est d'autant plus grave que le praticien ignore très souvent (de part sa formation) qu'il est émetteur énergétique. Heureusement tout de même que tous les malades ne présentent pas de déficit important, leur organisme captant généralement l'énergie en quantité suffisante.

Totem, le débit du fluide est conditionné par la prise de contact avec augmentation progressive du débit et ensuite par la différence de potentiel énergétique et la distance. Ce phénomène peut se produire à plusieurs dizaines de mètres comme je l'ai déjà constaté. Dans ces conditions, effectivement, si la distance devient relativement faible, l'afflux d'énergie secoue l'organisme de celui qui reçoit puisqu'il a de nouveau ce qui lui est nécessaire pour remettre de l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1516
Masculin
Lion Buffle
Age : 68
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mer 2 Déc 2015 - 14:40

Je reviens sur le squelette. J'ai eu malheureusement l'occasion à plusieurs reprises de tester l'effet bien malgré moi sur ma femme après fractures. Dès l'approche, les douleurs pulsées apparaissent et il nous a fallu changer de place dans le lit pour que mes mains n'approchent pas les zones fracturées. Pas de chance, je l'emmène cet après midi à la clinique pour la mise en place d'une prothèse du genou, galère.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimelavie
Membre
avatar

Date d'inscription : 15/03/2014
Nombre de messages : 748
Masculin
Cancer Buffle
Age : 32
Ville : Lille

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Dim 6 Déc 2015 - 16:08

CL:
 

  Effectivement, l'efficacité est liée à l'intention du praticien. Il existe diverses techniques de puncture impliquant des effets différents selon la potentialité du thérapeute et du patient. Par ailleurs, il semble difficile de retirer toute action de la part du médecin chinois ou alors à se faire piquer par un robot (et encore ...). Il me semble donc pertinent d'étudier la modulation de l'intention, ce qui reste encore difficile à échelonner techniquement. Il ne faut pas négliger cependant le pouvoir des aiguilles qui agissent directement sur la structure physique.

   Ce que tu avances sur les émetteurs de type sensitif est intéressant car je supposais l'intention agissante à travers les aiguilles sans perte d'énergie de la part du praticien. Ce n'est selon ta vision pas tout à fait le cas. Mais la transparence à mon sens se développe. Je n'ai découvert ce vocabulaire de " canal " que récemment et pourtant cela me parle. C'est quelque chose que je crois avoir rencontré à travers la pratique du massage par exemple. Pour pouvoir étudier ce phénomène, encore une fois nous tombons sur la difficulté de reproduction des conditions d'expérimentation. La capacité de " canal " varie dans le temps et de personne en personne.

   Une piste pour explorer les réactions du corps lors de la guérison. Deux forces issues du principe vital sont développables en soi. L'une se trouve à la surface des os et les renforce. L'autre circule dans les fluides et tissus mous leur apportant du dynamisme. L'énergie traversant les os mène à une grande puissance mais aussi à l'immobilité. L'énergie à l'extérieure des os apporte la vitalité mais aussi l'instabilité. L'équilibre des deux est important. Le travail à l'extrême sur l'une ou sur l'autre mène à leur union. Il y a donc différents chemins possibles.

   Sur ces mots, je vous souhaite une bonne journée et la santé  flower .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1516
Masculin
Lion Buffle
Age : 68
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Dim 6 Déc 2015 - 19:26

Tout à fait d'accord pour les deux premiers paragraphes, le troisième me pose problème.
Je ne vois pas comment explorer les différents chemins puisque l'aspiration conduit en présence d'un émetteur à une compensation et à une action de réduction de la pathologie, l'énergie prenant le plus court chemin entre l'émetteur et l'organe récepteur. Selon mes constatations, l'énergie traverse tout, y compris les os et va directement là où elle est nécessaire.

J'ai donc besoin d'un éclairage.

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14839
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Dim 6 Déc 2015 - 20:02

cl777 a écrit:


Selon mes constatations, l'énergie traverse tout, y compris les os et va directement là où elle est nécessaire.

J'ai donc besoin d'un éclairage.


Je pense que l'intention tient un rôle important aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ours1
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/03/2015
Nombre de messages : 420
Masculin
Gémeaux Cheval
Age : 39
Ville : Picardie

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Dim 6 Déc 2015 - 20:29

Concernant l'acuponcture,
La qualité du soin dépend effectivement du thérapeute,
tout en excluant l'aspect énergétique de prime abord.

L'acuponcteur détermine plus ou moins bien la pathologie, par le questionnement, examen visuel,...
En vue de ses connaissance, il choisi la combinaison de points à solliciter.
Il peut se référer à un modèle type, où trouver la zone à piquer plus précisément par le toucher.
Ensuite les aiguilles peuvent différer, il peut accompagner la séance d’homéopathie (là encore le choix n'est pas simple ni unique).

Tout cela pour dire, que même en faisant abstraction de l'énergétique, il y a énormément de paramètres qui peuvent différer et influencer une thérapie (exemple de l'acuponcture).
Et encore, je ne suis pas praticien, ni expert en la matière donc j'occulte certainement d'autres points;

On pourrait donc voir 3 échelles,
les facteurs communs d'un soin,
les facteurs spécifiques technique ou informationnel d'une thérapie précise,
les facteurs énergétiques (souvent pas connu du patient ou même du thérapeute)

Je poserais donc une question, doit on attendre de comprendre l'ensemble des facteurs d'un soin avant d'y prêter une attention particulière ?
Car oui il y a de nombreux facteurs ayant une influence importante,
et non, on ne peut pas déterminer avec précision cette influence (d'ailleurs elles se combinent).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1516
Masculin
Lion Buffle
Age : 68
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Dim 6 Déc 2015 - 21:04

Totem, l'intention intervient effectivement lorsque l'on facilite la transmission d'énergie alors que l'organisme ne provoque pas une forte aspiration. Dans ce cas, le fait de s'approcher lorsque l'on est en présence ou de se concentrer sur une photo, à distance, va faciliter la transmission. Est-ce bien ton approche?

Je voulais exprimer le fait que l'on ne peut pas faire de différence entre l'énergie traversant les os et celle possible à la surface des os puisque c'est la même qui baigne l'organisme avec le même niveau puisque traversant tout.

Ours1, c'est bien sûr le résultat qui est important sans se préoccuper quel est le facteur actif du soin mais si j'étais acupuncteur actuellement, je me poserais la question s'il y a bien, par exemple, complémentarité entre l'acupuncture et la transmission énergétique sous condition d'être émetteur.
La transmission d'énergie submerge l'organisme d'énergie vitale, c'est un tsunami, l'énergie circulant sans suivre les méridiens alors que la circulation interne suivant les méridiens est gérée par l'acupuncture. Comment, dans ces conditions, identifier l'efficacité des aiguilles si le praticien a saturé l'organisme d'énergie vitale?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ours1
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/03/2015
Nombre de messages : 420
Masculin
Gémeaux Cheval
Age : 39
Ville : Picardie

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Dim 6 Déc 2015 - 22:06

cl777 a écrit:


Ours1, c'est bien sûr le résultat qui est important sans se préoccuper quel est le facteur actif du soin mais si j'étais acupuncteur actuellement, je me poserais la question s'il y a bien, par exemple, complémentarité entre l'acupuncture et la transmission énergétique sous condition d'être émetteur.
La transmission d'énergie submerge l'organisme d'énergie vitale, c'est un tsunami, l'énergie circulant sans suivre les méridiens alors que la circulation interne suivant les méridiens est gérée par l'acupuncture. Comment, dans ces conditions, identifier l'efficacité des aiguilles si le praticien a saturé l'organisme d'énergie vitale?

Et bien on peut se poser la question de cycle de l'énergie interne du corps.
Est-ce que l'énergie vitale du magnétiseur, remet en route le cycle énergétique de la même manière que les aiguilles piqué précisément sur le corps pour une réaction précise ?
En fait, l'acuponcture apporte une information, un cycle précis de l'énergie.
Le magnétisme également si l'on prend l’approche des passes énergétiques.
Et finalement, le magnétisme comme tu le décris toi même en temps que canal se passe de cette information, car en soit le manque est compensé naturellement à l'endroit en manque.

En fait est ce que le magnétisme naturelle, est plus efficace qu'une approche maitrisé d'acuponcture avec un objectif précis ? En soit j'ai envie de dire oui.
Mais je souligne deux points : tout le monde n'est pas canal, or tout le monde ou presque peut apprendre l'acuponcture. Et ensuite, tu dis que certaine pathologies ne présente pas de manque d'énergie vitale, or comme tu distingue l'énergie vitale magnétisme de l'énergie propre du corps. On peut penser que l'acuponcture puisse avoir des résultat que le magnétisme ne peut apporter. Voire la combinaison des deux ? Qu'en penses tu ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ours1
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/03/2015
Nombre de messages : 420
Masculin
Gémeaux Cheval
Age : 39
Ville : Picardie

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Dim 6 Déc 2015 - 22:09

Concernant l'acuponcture,
La qualité du soin dépend effectivement du thérapeute,
tout en excluant l'aspect énergétique de prime abord.

L'acuponcteur détermine plus ou moins bien la pathologie, par le questionnement, examen visuel,...
En vue de ses connaissance, il choisi la combinaison de points à solliciter.
Il peut se référer à un modèle type, où trouver la zone à piquer plus précisément par le toucher.
Ensuite les aiguilles peuvent différer, il peut accompagner la séance d’homéopathie (là encore le choix n'est pas simple ni unique).

Tout cela pour dire, que même en faisant abstraction de l'énergétique, il y a énormément de paramètres qui peuvent différer et influencer une thérapie (exemple de l'acuponcture).
Et encore, je ne suis pas praticien, ni expert en la matière donc j'occulte certainement d'autres points;

On pourrait donc voir 3 échelles,
les facteurs communs d'un soin,
les facteurs spécifiques technique ou informationnel d'une thérapie précise,
les facteurs énergétiques (souvent pas connu du patient ou même du thérapeute)

Je poserais donc une question, doit on attendre de comprendre l'ensemble des facteurs d'un soin avant d'y prêter une attention particulière ?
Car oui il y a de nombreux facteurs ayant une influence importante,
et non, on ne peut pas déterminer avec précision cette influence (d'ailleurs elles se combinent).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14839
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Dim 6 Déc 2015 - 22:21

cl777 a écrit:
Totem, l'intention intervient effectivement lorsque l'on facilite la transmission d'énergie alors que l'organisme ne provoque pas une forte aspiration. Dans ce cas, le fait de s'approcher lorsque l'on est en présence ou de se concentrer sur une photo, à distance, va faciliter la transmission. Est-ce bien ton approche?


J'ai remarqué que quand il y a un grand manque d'énergie vitale, l'aspiration se fait sans que l'on ait une quelconque intention, j'ai expérimenté cela avec mon père quand il était en fin de vie en lui prenant la main et tout récemment avec ma fille en la prenant dans mes bras pour l'embrasser, par contre ma tante quand elle se plaint de douleurs d'arthrose, je dois me concentrer, donc mettre de l'intention.
Par contre je n'ai pas encore essayé à distance sur une photo, mais je pense que ça peut marcher parce que les pensées comme les paroles à mon avis sont de l'énergie qui véhiculée intentionnellement agissent et j'ai pu remarquer qu'elles ont une portée sur notre vie de tous les jours et qu'on appelle magie faute de compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1516
Masculin
Lion Buffle
Age : 68
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Lun 7 Déc 2015 - 10:56

Très intéressants ces échanges et surtout les questions que l'on se pose.

Ours1, je pense que la compensation d'énergie vitale ne remet pas forcément en route le cycle énergétique. Elle remplit l'organisme ou la zone pour retrouver un bon niveau mais s'il y a une mauvaise circulation chronique d'énergie vitale, une fragilité avec une mauvaise tenue du potentiel peut perdurer, faciliter l'apparition de pathologies et/ou ne pas permettre de les résorber. C'est une simple hypothèse difficilement vérifiable.
Il semble que l'énergie circule d'une manière naturelle avec une certaine difficulté, ce qui permet l'émergence d'un déficit local d'énergie lorsqu'une pathologie induisant une forte consommation d'énergie vitale apparaît.

L'approche des passes énergétiques permet seulement d'identifier les zones en déficit et de répartir l'énergie dans l'organisme si la demande est globale.
Contrairement à ce qui écrit habituellement, la manière de magnétiser influe très peu sur le résultat.
Si une zone est en déficit, il faut que les mains restent sur cette zone pour accélérer le débit.
Les gesticulations donnent l'impression d'une action et permettent de ne pas rester statique en imposition, la position étant quelquefois inconfortable mais si la demande est localisée, il faut rester au plus près de la zone.
De toute façon, imposer sur une zone qui n'en a pas besoin a pour résultat un passage de l'énergie à travers le corps jusqu'à la zone en manque en suivant le chemin le plus court, débordant les circuits de circulation naturels.

Qu'appelle-tu magnétisme naturel? peut-être l'énergie qui est captée en permanence par tous pour assurer le bon fonctionnement de notre organisme?

Effectivement les deux, compensation de manque et rétablissement de la bonne circulation par l'acupuncture, sont complémentaires mais la compensation du manque est beaucoup plus spectaculaire que de rétablir la circulation et une fois la pathologie résorbée, il reste tout de même un minimum de transfert d'énergie par effet mémoire après la prise de contact par le magnétiseur ce qui pourrait être aussi puissant que de rétablir la circulation d'énergie, tout dépend du taux vibratoire permanent du magnétiseur.
L'acupuncture doit permettre l'obtention d'un résultat sur le long terme, ce que ne permet pas forcément la compensation d'énergie.

Comprendre l'ensemble des facteurs d'un soin relève du diagnostic, c'est une approche qu'il ne faut surtout pas aborder en tant que magnétiseur, c'est le rôle d'un praticien officiel. L'acupuncteur a très souvent une approche globale de l'état de santé de la personne, ce qui peut être intéressant pour le patient en élargissant les causes possibles de la pathologie.

Totem, l'énergie vitale est aspirée si l'organisme est en état de faiblesse et a activé ses défenses. L'arthrose ne produit pas ou très peu d'inflammation, l'organisme malheureusement ne réagit pas, même chose en présence de maladies génétiques et certaines tumeurs qui trompent l'organisme.
Chercher à agir active surtout l'effet placebo sans réelle action d'une compensation d'énergie vitale puisqu'il n'y en a pas besoin.

A distance sur photo, l'action peut être spectaculaire (plusieurs opérations programmées par les chirurgiens annulées suite à l'action), il faut donc essayer. Il suffit d'ouvrir le canal de transmission à partir d'une identification, une photo, par exemple. On sent de la même manière l'aspiration d'énergie.
Il y a même aspiration de zones de l'organisme qui sont hors du cadre de la photo si l'on possède uniquement un portrait et que la pathologie est abdominale, par exemple, mais c'est moins précis.
C'est valable aussi pour les animaux.
Sur photo, on peut se permettre des actions de faible durée répétitives, par exemple, actuellement j'ai plusieurs photos devant moi. C'est d'ailleurs obligatoire pour éviter d'éventuelles crises de guérison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ours1
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/03/2015
Nombre de messages : 420
Masculin
Gémeaux Cheval
Age : 39
Ville : Picardie

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 8 Déc 2015 - 10:16

@ cl777,

Pour le magnétisme naturel,
je voulais dire le magnétisme qui est d'origine naturelle, qui agit naturelle sans influence informationnel de l'homme contrairement à l'acuponcture qui est une technique employé par l'homme.

Ta définition est intéressante, nous profitons tous du magnétisme environnant, et si c'est un magnétiseur qui est dans notre environnement il y a encore plus de magnétisme.

En fait il semble que l'énergie de la vie soit la plus complexe, et donne le plus de possibilité.
Cependant aujourd'hui je ne crois pas que nous soyons à même non seulement de prouver son existence mais en plus de proposer un modèle expliquant clairement les différentes natures.

Par exemple, est ce normal de pouvoir avoir autant d'énergie lors d'une respiration abdominale ?
Je ne crois pas que la simple réaction chimique avec l'oxygène explique cela.

Ensuite à partir de quand, l'énergie cinétique d'un mouvement, ou de friction, ou de chaleur, circulation du dang, se transforme en un ki ou chi, énergie plus subtile et plus contrôlable?

Et en quel proportion le chi peut il être transmis en magnétisme, cette énergie de vie est elle en partie dense restant dans le corps et plus volatile correspondant au magnétisme?

Et après, où intervient le rôle de l'esprit dans tout ça. Pourquoi une personne consciente développe souvent des capacité énergétiques supplémentaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henshin
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/08/2015
Nombre de messages : 77
Masculin
Taureau Buffle
Age : 20
Ville : Strasbourg

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 8 Déc 2015 - 18:16

Ours1 a écrit:
@ cl777,
Et après, où intervient le rôle de l'esprit dans tout ça. Pourquoi une personne consciente développe souvent des capacité énergétiques supplémentaires ?

Je n'ai aucune réponse pour toutes tes autres question ours, par contre celle-là je pense avoir une idée: le travail.

Il suffit d'avoir conscience de son esprit et donc de le faire travailler pour éveiller des "capacités énergétiques supplémentaires" Smile En gros c'est comme les maths, plus tu fais d'exercice, plus tu arrives à en faire des compliqués et plus tu comprends :p anga

anga anga anga
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1516
Masculin
Lion Buffle
Age : 68
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mer 9 Déc 2015 - 9:28

Ours1, la respiration abdominale au sens de l'énergie vitale n'a rien à voir avec une réaction chimique, elle permet la captation d'énergie dans l'environnement. Cette énergie entre dans l'organisme et est cumulée avec celle présente. Si la consommation naturelle de l'organisme est faible vis à vis de la quantité aspirée, le taux vibratoire augmente mais si on arrête la respiration, le taux revient au niveau de base de l'environnement sauf si en temps normal on en capte plus que l'on en consomme, alors le taux reste à un niveau supérieur à l'environnement. C'est une hypothèse pour ce taux naturel élevé à moins qu'il y ait d'autres facteurs à prendre en compte pour l'émetteur canal. Ceci pour une personne émettrice d'énergie (normalement un peu plus de 20% de la population: sensitif + canal).

Cette énergie, de part ses manifestations particulières ne peut pas être assimilable à un composant chimique, c'est plutôt vibratoire mais là aussi, ses manifestations ne sont pas en accord avec ce que l'on connait du spectre électromagnétique.

L'énergie telle qu'on la connait scientifiquement ne se transforme pas en énergie vitale, les deux sont totalement différentes bien que l'on parle d'énergie vitale puisque permettant à l'organisme de retrouver sa vitalité.

Comme je l'ai précisé, le chi de l'environnement est transmis par simple imprégnation puisque l'on baigne dedans mais ce n'est pas suffisant, il faut respirer pour capter la quantité qui nous est nécessaire. Elle est dans le corps avec un certain niveau tant qu'elle n'est pas trop consommée. Elle est transmissible si l'organisme émetteur possède cette capacité, la condition essentielle est de posséder un niveau de chi supérieur à celui qui a un niveau inférieur, le transfert s'effectuant suivant le principe des vases communicants.

Le rôle de l'esprit: j'ai eu l'occasion de le vérifier puisque pendant plusieurs années avant ma découverte, j'ai occasionnellement transmis de l'énergie avec résultats sans savoir ce que je faisais.
Dans ces conditions, la démarche est instinctive, non contrôlée.
Après ma découverte, j'ai ressenti l'aspiration d'énergie, quantifié cette aspiration, évalué la quantité transmise, augmenté volontairement mon taux vibratoire, vérifié le bon remplissage. Bien sûr aussi j'ai vérifié si certaines personnes étaient un déficit énergétique et procédé à des soins à distance.
La prise de conscience est donc bénéfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14839
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Jeu 10 Déc 2015 - 21:37

Quelqu'un a t-il déjà essayer de se soigner sa propre énergies vitale?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/12/2015
Nombre de messages : 982
Féminin
Taureau Buffle
Age : 44
Ville : Sainte-Sophie

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Jeu 10 Déc 2015 - 22:02

Je le fais à tous les jours ! Je dirais que j'en fais un entretien, plutôt qu'un soin. Plus précisément, je cherche à faire un rééquilibrage de mon énergie, peu importe la "quantité" en présence.

J'ai déjà fait appel à des praticiens (reiki, hypnose et polarité) et j'en ai très certainement ressenti un effet bénéfique. Par contre, comme je n'aime pas dépendre des autres, j'essaie d'apprendre à prendre soin de moi énergétiquement. Je crois que c'est à chacun de suivre son intuition pour équilibrer son énergie. Pour ma part, quand je médite, je visualise mes chakras et je dirige la Lumière sur eux pour les libérer de toute zone sombre associée à un blocage qui aurait pu survenir.

Cela dit, je ne vois pas à quoi ça sert de maximiser le flux d'énergie. Je pense que le flux augmentera de lui même à mesure qu'on saura maitriser le flux avec lequel on fonctionne confortablement. C'est comme du feu: c'est dangereux trop d'énergie si elle n'est pas bien encadrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La science et l'énergie vitale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Spiritualité et ésotérisme :: Spiritualité et science - Physique quantique-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit