Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La science et l'énergie vitale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14491
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: La science et l'énergie vitale   Lun 16 Nov 2015 - 23:38

@Estel a écrit:
@cl777 a écrit:

- L'énergie vitale. La communauté scientifique rejette sa présence puisque non démontrée officiellement et pourtant le fluide véhiculé est présent puisqu'il est facile pour celui qui ressent son émission de l'identifier et de vérifier les effets.
En effet, dans la méthode scientifique, il ne suffit pas de ressentir que quelque chose existe pour prouver son existence.


En ce qui concerne l'énergie vitale c'est bien dommage que la science ne se penche pas plus dessus, ce serait une révolution dans le domaine médical et dans bien d'autres domaines, l'idéal serait que des scientifiques en fassent l'expérience pour pouvoir en débattre et peut être trouver une solution pour en apporter la preuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 0:25

@Totem a écrit:

En ce qui concerne l'énergie vitale c'est bien dommage que la science ne se penche pas plus dessus, ce serait une révolution dans le domaine médical et dans bien d'autres domaines, l'idéal serait que des scientifiques en fassent l'expérience pour pouvoir en débattre et peut être trouver une solution pour en apporter la preuve.

Les scientifiques ont longtemps recherché des indices de l'existence de énergie vitale. (Au XVIIIe siècles, les scientifiques parlaient de vitalisme.) Force est de constater que jamais personne n'a réussi.

Enfin, l'émergence de la chimie organique (et aujourd'hui de la chimie moléculaire), a finalement mis fin à la question car on était en capacité d'expliquer et de prouver (expériences reproductibles) les phénomènes observés du vivant.

La relation entre esprit et corps est toujours très étudiée aujourd'hui. Elle fait intervenir de nombreux domaines scientifiques, en allant de la chimie à la physique en passant même par les mathématiques (modèlisation des structures neuronales par exemple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14491
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 1:09

@Estel a écrit:



Les scientifiques ont longtemps recherché des indices de l'existence de énergie vitale. (Au XVIIIe siècles, les scientifiques parlaient de vitalisme.) Force est de constater que jamais personne n'a réussi.

Enfin, l'émergence de la chimie organique (et aujourd'hui de la chimie moléculaire), a finalement mis fin à la question car on était en capacité d'expliquer et de prouver (expériences reproductibles) les phénomènes observés du vivant.

La relation entre esprit et corps est toujours très étudiée aujourd'hui. Elle fait intervenir de nombreux domaines scientifiques, en allant de la chimie à la physique en passant même par les mathématiques (modèlisation des structures neuronales par exemple).

La science n'a pas pu prouver l'existence de l'énergie vitale mais veut-elle admettre que cette énergie existe ? Je pense par ailleurs qu'elle n'a pas encore les outils qui lui permettrait

Ce que j'ai pu observer c'est que lorsqu'on recharge quelqu'un de cette énergie, s'il y a une grande demande, on capte soi même de l'énergie environnante bien souvent elle est captée par les pieds comme si on était branché sur une source énergétique.

La relation entre le corps et l'esprit est étudiée sous le côté plutôt psychologique, mais pas tellement sous le côté spirituel, Carl Gustave l'a fait mais n'a pas trop été suivi sur ce chemin, hors je pense que dans l'avenir ses travaux seront remis au goût du jour plus sérieusement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 2:18

@Totem a écrit:

La science n'a pas pu prouver l'existence de l'énergie vitale mais veut-elle admettre que cette énergie existe ?
Si tu attends que les scientifiques prennent l'existence de l'énergie vitale comme avérée, sans recherche établie, alors la réponse est non. Ce serait contraire à la méthode scientifique.
Par contre, les scientifiques ne sont pas les gens fermés que tu sembles décrire: certains ont posés des hypothèses et des théories à propos de l'énergie vitale. Ils ont même travaillé dessus. Maintenant, il n'y a eu aucun résultat, ou alors des résultats allant à l'encontre de leur théorie.

@Totem a écrit:
Je pense par ailleurs qu'elle n'a pas encore les outils qui lui permettrait (de prouver son existence).
On pourrait en débattre... Mais en fait, il faut déjà commencer par définir ce qu'est "l'énergie vitale". Je crois pas qu'il y ait de consensus la dessus.
Mais entendons nous, si tu définis un seul phénomène (même si pour toi le concept est plus large), alors tu peux commencer à travailler sur l'observation de ce phénomène avec la méthode scientifique.

Par exemple, dans le vitalisme, on pensait que l'apparition des vers de farine était dû à l'émergence spontanée de la vie du fait de l'énergie vitale. Quand le microscope est apparu, on a découvert que des oeufs microscopiques étaient présent dès le début dans la farine ce qui invalidait cette théorie issue du vitalisme.

@Totem a écrit:

La relation entre le corps et l'esprit est étudiée sous le côté plutôt psychologique, (...)
Heu, elle est bien sûr étudié en psycho, mais pas seulement. Je faisais aussi référence à la biochimie, à la neurobiologie et aux travaux de modélisation par exemple.

En tout cas, on va loin. Lorsque je parle de ce qui est admis dans le monde scientifique, je n'émets aucun jugement sur les croyances, ou bien sur les acquis spirituels des uns et des autres. Je n'aborde d'ailleurs pas mes propres idées/convictions/croyances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14491
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 8:56

@Estel a écrit:


Mais en fait, il faut déjà commencer par définir ce qu'est "l'énergie vitale". Je crois pas qu'il y ait de consensus la dessus.
Mais entendons nous, si tu définis un seul phénomène (même si pour toi le concept est plus large), alors tu peux commencer à travailler sur l'observation de ce phénomène avec la méthode scientifique.

En tout cas, on va loin. Lorsque je parle de ce qui est admis dans le monde scientifique, je n'émets aucun jugement sur les croyances, ou bien sur les acquis spirituels des uns et des autres. Je n'aborde d'ailleurs pas mes propres idées/convictions/croyances.

Je pense que l'énergie vitale viens de cette forme d'énergie endormie dans le corps que les indous nomment "Kundalini" et bien d'autres noms dans d'autres contrées, je ne pense pas que la science se soit penchée là dessus ou alors si elle l'a peut être fait secrètement. Certains diront que c'est de la croyance parce que ça leur semble inconcevable, mais ceux qui l'ont expérimentée sont nombreux et ne peuvent pas appeler cela une croyance mais une réalité qui ne demande qu'à être reconnue par le corps scientifique pour que le plus grand nombre puisse trouver le moyen de réveiller cette énergie. Je pense comme l'on pensé de grands maîtres spirituels que sans cette énergie l'homme ne pourrait pas vivre. Le psychiatre, psychologue Marc Alain Descamps dit qu'elle coule comme un filet dans le corps de l'homme pour le maintenir en vie mais lorsqu'elle se déploie totalement comme un fleuve elle modifie la structure interne de l'homme, donc il s'agirait d'une évolution potentielle de celui-ci. Avant de pouvoir donc définir cette énergie, il faudrait déjà qu'elle soit reconnue et c'est loin d'être le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 10:32

@Totem a écrit:

(...) je ne pense pas que la science se soit penchée là dessus ou alors si elle l'a peut être fait secrètement.
Vous devriez faire un état de l'art.
Juste en tapant Energy Chi Science, j'ai trouvé cette étude:
http: // phys (.org) /news/2010-07-biophysicist-explores-science-mind-body-tai.html
Je suppose qu'il y en a beaucoup d'autres, mais faire un état de l'art demande du temps.

@Totem a écrit:
Certains diront que c'est de la croyance parce que ça leur semble inconcevable, (...)
Non, ce qui est vrai, en science, c'est quelque chose qui est défini clairement et qui a été prouvé par l'expérience. Tout le reste est supposition, croyance, ou conviction personnelle si vous préférez. En disant cela, je ne cherche pas à faire de jugement, je suis juste factuel.

La science ne laisse pas de place à la conviction personnelle, si ce n'est quand vous choisissez vos travaux d'études et que vous proposez vos théories.

@Totem a écrit:
Avant de pouvoir donc définir cette énergie, il faudrait déjà qu'elle soit reconnue et c'est loin d'être le cas.
Non, ça ne marche pas comme ça pour la science.
- D'abord on propose une théorie. (On définit donc ce que l'on recherche.)
- En accord avec cette théorie, on fait des prédictions comportementales.
- Ensuite on mène une expérience pour vérifier les prédictions. (On vérifie les résultats en répétant l'expérience pour évaluer les marges d'erreurs.)
- En fonction des résultats de l'expériences, on valide ou on modifie la théorie.
Après avoir fait ce procédé, on publie les résultats. D'autres chercheurs vont alors répéter vos expériences pour vérifier vos affirmations (d'où la nécessité de tout détailler dans votre publication, sinon vos expériences ne seront pas reproductibles par autrui); ou bien ils vont proposer une contre-théorie et mettre en place d'autres expériences pour invalider vos propos.
C'est seulement à l'issue de ces échanges que votre théorie sera reconnue par la communauté scientifique.


Je vous conseille de vous renseigner sur le débat sur la nature de la lumière (ondulatoire ou corpusculaire). Aujourd'hui, le débat est clos; mais il a fait rage pendant des dizaines d'années et cela reste une excellente illustration du débat scientifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 11:01

En fait Totem, il faut distinguer la Vérité de la vérité scientifique.
Tiens, voici par exemple ce qu'explique Thorsum dans un autre topic (La remise en question des croyances):
@Thorsum a écrit:
Dans la méditation bouddhiste par exemple, la vue juste ou vision juste de la réalité ne laisse pas place à la croyance. Les croyances se développent au contraire sur des vues erronées de la réalité, sur des interprétations de celle ci.
Ici, si tu observes une vérité avec la vision juste, ça n'en fait pas une vérité pour les scientifiques. Ils y verront une croyance ou bien une conviction personnelle.
Par contre, rien ne t'empêche de la poser comme théorie (avec le langage adéquat) en attendant de pouvoir la prouver par l'expérience.

Il y a de nombreuses théories qui ne sont pas encore prouvées, et qui ne le seront peut-être jamais. La théorie des cordes en est un excellent exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ours1
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/03/2015
Nombre de messages : 420
Masculin
Gémeaux Cheval
Age : 39
Ville : Picardie

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 11:13

Comme le décris bien Estel,
La Science doit tout prouver scrupuleusement.
Il n'est donc pas étonnant que son domaine de connaissance (reconnu du coup) soit moindre que le domaine de connaissances s'avérant exacte connue à ce jour.
Ce qui est compliqué c'est de distingué cette partie juste, non encore prouvée par la science, d'hypothèse ou théorie qui resteront toujours infondée car fausse.

Cela croire ou utiliser une théorie fausse, ne veut pas dire que c'est mal, car son utilisation même peut être bénéfique (exemple de l'effet placebo, ou par exemple que l'on croit ou non en Dieu, ne veut pas dire que l'on ni l'effet bénéfique que peut avoir cette croyance. D'ailleurs, de nombreux scientifique, laissait leur foi de coté, en faisant leur recherche, cela veut bien dire, qu'il ne s'arrêtait pas à la Science. En soit ils la voyaient comme une méthode de travail, la plus fiable, mais accepte qu'elle ne couvre pas tous les champs de la vie, de la vérité, plus subtile.

A cela ajoutons tout de même le bémol de la science. C'est un peu la vérité de notre société actuelle. Une société d'Homme ne peut se coupé, de son influence. Par exemple, à l'heure actuelle notre société occidentale est principalement propulsée par le capitalisme, quand à d'autres époques c'était la religion. Et donc, cela façonne le modèle. Quelque chose qui ne rapporte rien, a moins de chance d'être cherché et donc trouvé, et validé. A cela, s'ajoute qu'une nouvelle découverte remettant en cause le modèle actuelle peut être rejeté de différentes façon, par conviction, par intérêt personnel, etc...

Je suis de formation scientifique, mais je crois en une chose, il y a peu de chance, que l'on est démontré toutes les loi de la physique en 2015. Croire que l'on a atteint l'ensemble des connaissance. Alors rejeter un modèle en disant qu'il ne respecte pas les 3 principe de la thermodynamique à première vue, est juste une méthode, pas une fin en soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 11:29

@Ours1 a écrit:
Comme le décris bien Estel,
La Science doit tout prouver scrupuleusement.
Il n'est donc pas étonnant que son domaine de connaissance (reconnu du coup) soit moindre que le domaine de connaissances s'avérant exacte connue à ce jour.
Ce qui est compliqué c'est de distingué cette partie juste, non encore prouvée par la science, d'hypothèse ou théorie qui resteront toujours infondée car fausse.

Cela croire ou utiliser une théorie fausse, ne veut pas dire que c'est mal, car son utilisation même peut être bénéfique (exemple de l'effet placebo, ou par exemple que l'on croit ou non en Dieu, ne veut pas dire que l'on ni l'effet bénéfique que peut avoir cette croyance. D'ailleurs, de nombreux scientifique, laissait leur foi de coté, en faisant leur recherche, cela veut bien dire, qu'il ne s'arrêtait pas à la Science. En soit ils la voyaient comme une méthode de travail, la plus fiable, mais accepte qu'elle ne couvre pas tous les champs de la vie, de la vérité, plus subtile.
Tout a fait d'accord. :jap:
Pour la suite en effet, la science n'est qu'un outil, pas une fin en soi. drinking01.gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14491
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 11:56

La science peut elle prouver "l'amour"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 12:12

@Totem a écrit:
La science peut elle prouver "l'amour"?
(3w.) linternaute (point com) /science/biologie/dossier/parlez-moi-d-amour/parlez-moi-d-amour.shtml

(Si votre question était "la science peut-elle prouver que l'amour existe?", alors la réponse est oui. On observe des changements hormonaux importants. En règles générales, les émotions et les pulsions sexuelles sont très facilement observables sur le corps.)


Dernière édition par Estel le Mar 17 Nov 2015 - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1490
Masculin
Lion Buffle
Age : 67
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 12:18

Personne ne peut en réalité mettre sur pied un protocole permettant de prouver l'efficacité de la compensation du déficit en énergie vitale de part le fonctionnement du "système".

Pour monter un protocole, il faut identifier un certain nombre de personnes en déficit d'énergie mais le simple fait d'identifier engage le processus de compensation du manque avec rémanence. S'éloigner modifie uniquement le débit mais ne supprime pas le canal de transmission avec donc un flux d'énergie  continuant à circuler entre l'émetteur et le récepteur et une compensation qui sera totale lorsque l'on voudra mettra en oeuvre le protocole.

C'est donc un pied de nez à la science telle que beaucoup la conçoivent avec la mise en avant de grandes théories et tout ce qui existe devant se conformer à ces grandes théories jusqu'à ce qu'elles soient remises en cause mais avec énormément de difficultés (voir LENR pendant de nombreuses années et les scientifiques qui ont retourné leur veste en ne parlant plus de fusion froide mais de LENR).


Dernière édition par cl777 le Mar 17 Nov 2015 - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 13:03

@cl777 a écrit:
Personne ne peut en réalité mettre sur pied un protocole permettant de prouver l'efficacité de la compensation du déficit en énergie vitale de part le fonctionnement du "système".
(...)
C'est donc un pied de nez à la science telle que beaucoup la conçoivent avec la mise en avant de grande théories et tout ce qui existe devant se conformer à ces grandes théories jusqu'à ce qu'elles soient remises en cause mais avec énormément de difficultés (voir LENR pendant de nombreuses années et les scientifiques qui ont retourné leur veste en ne parlant plus de fusion froide mais de LENR).

cl777, vous voyez des pieds de nez où je n'en vois pas.
En mathématique, on a déjà prouvé que certaines choses ne serait jamais prouvables. En physique, on a déjà prouvé que pour certaines particules, on pourrait connaitre leur vitesse ou leur position, mais jamais les deux.
Bref, même la science a ses limites. Mais celles-ci peuvent aussi s'étudier avec la rigueur scientifique. Wink

Pour le LENR, les gens qui travaillent continuent de monter leur théorie et d'essayer de les vérifier en faisant état de leurs observations. (Le changement de nom est sans doute un changement dans la théorie.)

En tout cas, j'ai l'impression que vous vous crispez, ou bien que vous cherchez à prouvez quelque chose que je ne perçois pas clairement. Si vous cherchez à faire le procès des sciences, je n'aurai pas forcément envie de participer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Con)Science
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/11/2015
Nombre de messages : 670
Masculin
Verseau Cheval
Age : 27
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 13:44

J'ai déjà cité ce chercheur dans d'autre sujet, Nassim Haramein, il a une approche différentes des "scientifiques reconnus". Il mélange toutes les sciences (astrologie, théologie, physique, archéologie, etc..).

Il a mis en avant le fait que "l'énergie vitale" vient du vide.
Il explique qu'il y a de l'énergie illimité dans le vide. Seulement cette énergie serait en équilibre (concentré de force qui s'oppose et donc rende leurs résultat). Il a trouvé la forme de cette énergie, 64 tétrahédron (64 pour l'équilibre). Cette forme du vide serait représentée dans les symboliques de la plupart des religions.

Il explique aussi, qu'une histoire (je sais plus d'où) dit que les sphinx sont les gardiens des secrets de l'univers. Le lion gardien chinois (sorte de sphinx) est représenté avec un 64 tétrahédron sous sa patte droite.
De plus, des analyses sismiques (ou je ne sais plus qu'elles autres analyses) ont montré qu'une chambre existerait en dessous du sphinx Egyptien (peut être d'autres preuves ?).

La plupart des travaux de ce scientifique ont été soumis à une commission (qui valide ou invalide les théorie mathématique). Cette commission a validé en partie ces travaux et le reste est toujours en examen.

Ce sont les travaux qui se rapprochent le plus d'une énergie dite "vital".

Ses recherches ont en commun la volonté de "prouver" la connexion entre tout ce qui existe dans l'univers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 13:56

@(Con)Science a écrit:
J'ai déjà cité ce chercheur dans d'autre sujet, Nassim Haramein, il a une approche différentes des "scientifiques reconnus". Il mélange toutes les sciences (astrologie, théologie, physique, archéologie, etc..).
(...)
Ce sont les travaux qui se rapprochent le plus d'une énergie dite "vital".

Ses recherches ont en commun la volonté de "prouver" la connexion entre tout ce qui existe dans l'univers.

Coucou,

Je ne connais pas les travaux de ce monsieur. Il faudra que je regarde ce que je peux trouver. Cela semble intéressant.
Merci de l'intervention. drinking01.gif

----------------

Coucou,

Après une recherche rapide, ses démonstrations font souvent appels à différentes théories, sans prendre en compte leur domaine de validité. (Ça peut sembler anodin, mais c'est discriminatoire en science, car certaines choses ne sont vraies que dans un contexte donné.)
Ces approximations lui permettent d'appliquer des lois à des niveaux, ou à des systèmes pour lesquels ces lois ne s'appliquent pas du tout et sont complètement infondées.

Maintenant, l'un des problèmes est qu'il utilise des théories extrêmement complexes comme par exemple la théorie des cordes. A ce niveau, même moi par exemple, je ne suis plus assez callé pour invalider.
En gros, il mélange des choux et des carottes. La soupe en apparence est très jolie, et il y aura peu de personnes pour dire qu'elle est toxique car il faut avoir Bac+9 pour connaitre les propriétés du choux, et bac +9 pour connaitre les propriétés des carottes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1490
Masculin
Lion Buffle
Age : 67
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 18:15

Estel, je ne me crispe pas, étant moi-même un scientifique, je connais les difficultés du domaine mais il se trouve que l'énergie vitale est fondamentale pour la santé et je constate que de nombreux malades souffrent à cause d'un manque énergétique vital. Certains scientifiques ou se déclarant comme tels se permettent de nier l'existence de cette énergie et de ses effets parce qu'il n'est pas possible de prouver en double aveugle l'efficacité de la transmission d'énergie. C'est donc un problème pour l'humanité.

Le pied de nez vient du fait que le mécanisme d'échange énergétique obéit à une loi qui met en échec toute tentative de démarche scientifique, ce qui est dommageable et contribue à laisser une forme de mystère et de magie autour de ce phénomène alors que c'est tout à fait naturel et le moteur de la vie.

Je ne connais pas non plus les travaux de Nassim Haramein, je vais m'y intéresser mais il est certain qu'il existe une connexion universelle, disons plutôt que tout dans l'univers semble baigner dans ce "fluide" énergétique puisque les passagers de la station spatiale se portent bien et qu'ils arrivent à faire pousser des légumes qui ont besoin de ce "fluide" pour vivre. Dire qu'il vient du vide, peut-être, est-ce la matière noire? beaucoup d'interrogations et peu de réponses.

La mécanique quantique, la théorie des cordes peuvent peut-être apporter des explications mais comment faire le lien avec cette énergie vitale transmissible à distance et aspirée par les organismes qui en manquent? Il nous manque des pièces au puzzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 20:36

@cl777 a écrit:
Estel, je ne me crispe pas, étant moi-même un scientifique, je connais les difficultés du domaine mais il se trouve que l'énergie vitale est fondamentale pour la santé et je constate que de nombreux malades souffrent à cause d'un manque énergétique vital.
Mais alors, on est d'accord qu'en tant que scientifique, quelqu'un ne peut pas dire ça (même s'il le croit personnellement).

@cl777 a écrit:
Certains scientifiques ou se déclarant comme tels se permettent de nier l'existence de cette énergie et de ses effets parce qu'il n'est pas possible de prouver en double aveugle l'efficacité de la transmission d'énergie.
Et ils ont raison parce que l'état de l'art leur permet!!! Et pas seulement parce qu'il ne serait pas possible de prouver son existence. Aussi parce que toutes les démarches pour prouver son existence aujourd'hui ont échouées, et que d'autres sciences aujourd'hui reconnue ont fait la lumière sur les éléments observés.
Donc, selon la science, on pourrait nier son existence puisque rien ne la prouve, et aucun phénomène qui lui serait imputé n'est observable.

@cl777 a écrit:
C'est donc un problème pour l'humanité.
Ici, c'est ta conviction personnelle. Personnellement, je vois d'autres problème pour l'humanité comme l'exploitation de l'environnement sans vision à long terme.

@cl777 a écrit:
Le pied de nez vient du fait que le mécanisme d'échange énergétique obéit à une loi qui met en échec toute tentative de démarche scientifique, ce qui est dommageable et contribue à laisser une forme de mystère et de magie autour de ce phénomène alors que c'est tout à fait naturel et le moteur de la vie.
Encore une fois, c'est ton opinion personnelle. Mais de mon point de vue, tu es en train d'essayer de prouver qu'il y a meurtre alors qu'on a même pas de cadavre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 20:41

Je me permets de re-citer Ours1 car je trouve qu'il avait fait un bon résumé:
@Ours1 a écrit:
La Science doit tout prouver scrupuleusement.
Il n'est donc pas étonnant que son domaine de connaissance (reconnu du coup) soit moindre que le domaine de connaissances s'avérant exacte connue à ce jour.
Ce qui est compliqué c'est de distingué cette partie juste, non encore prouvée par la science, d'hypothèse ou théorie qui resteront toujours infondée car fausse.

Cela croire ou utiliser une théorie fausse, ne veut pas dire que c'est mal, car son utilisation même peut être bénéfique (exemple de l'effet placebo, ou par exemple que l'on croit ou non en Dieu, ne veut pas dire que l'on ni l'effet bénéfique que peut avoir cette croyance. D'ailleurs, de nombreux scientifique, laissait leur foi de coté, en faisant leur recherche, cela veut bien dire, qu'il ne s'arrêtait pas à la Science. En soit ils la voyaient comme une méthode de travail, la plus fiable, mais accepte qu'elle ne couvre pas tous les champs de la vie, de la vérité, plus subtile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14491
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 20:52

@Estel a écrit:



@cl777 a écrit:
C'est donc un problème pour l'humanité.
Ici, c'est ta conviction personnelle. Personnellement, je vois d'autres problème pour l'humanité comme l'exploitation de l'environnement sans vision à long terme.

.

Je vois que tous les problèmes de l'humanité pourraient être résolus seulement si elle n'était plus amnésique et c'est plus qu'une conviction personnelle, je dirais même que c'est une profonde tristesse que de toucher certaines choses et de constater qu'il est impossible de transmettre celles-ci  parce que les consciences ne sont pas ouvertes ni prêtes pour ça.


Dernière édition par Totem le Mar 17 Nov 2015 - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1490
Masculin
Lion Buffle
Age : 67
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 21:07

Estel, c'est un problème pour moi puisque d'un côté je devrais m'en tenir à la rigueur scientifique et d'un autre il m'est impossible de ne pas considérer la réalité du transfert d'énergie ou du moins de quelque chose nécessaire à la vie par retour d'expérience.

Qu'est-ce que l'état de l'art? La question est là. Lorsque les anciens voyaient tomber la foudre, il ne savaient pas que c'était une décharge électrique, c'était un phénomène pourtant bien réel et indéniable.
Le fluide vital est beaucoup plus subtil mais pour celui qui le ressent, il n'y a aucun doute. Je ne vais pas de nouveau développer ce sujet mais lorsqu'une personne entre dans une pièce, que je ressent à plusieurs mètres le manque d'énergie, qu'elle n'a pas besoin de me dire où se situe la douleur, qu'il suffit que j'approche mes mains pour qu'instantanément la personne me demande de m'éloigner tellement la brûlure est vive et que dans les secondes qui suivent le problème de santé a disparu, il est évident qu'il y a relation de cause à effet. C'est un exemple parmi d'autres avec interruption d'opérations chirurgicales programmées, y compris pour un cheval, etc etc.

Il n'y a donc aucune conviction personnelle et aucune croyance, mais des faits, ceci depuis plus de 25 ans et bien entendu en tant que scientifique, je me suis toujours méfié des conclusions hâtives et de la recherche du sensationnel.
Les autres sciences n'ont fait aucune lumière sur les éléments observés, pour une bonne raison, elles ne connaissent pas ce domaine et tirent des conclusions biaisées.

La science peut nier et c'est bien le problème, tout simplement parce qu'elle n'est pas encore en mesure d'analyser et de comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ours1
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/03/2015
Nombre de messages : 420
Masculin
Gémeaux Cheval
Age : 39
Ville : Picardie

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mar 17 Nov 2015 - 21:34

Peut être un des problèmes de la Science actuel, c'est qu'elle est répartie en secteur.
A l'époque, les philosophes grecques, ou d'autre sages traitait tous les sujets sans distinction.

Concernant l'énergie vitale, elle entrerait dans la domaine de la physique et de la biologie mais son champ d'application serait surtout celui de la médecine. Chaque domaine, a un peu sa façon de penser, et des priorités, qui peuvent évoluer selon l'époque.

En écrivant, je me dis que c'est surtout la façon de voir des occidentaux. En plus l'énergie vitale, aurait plus de chance d'être expliqué scientifiquement dans un pays tel que la chine, le japon, l'inde,... où la notion de prana, ki, chi est beaucoup plus connue de la population. Et ces pays maitrisent également les méthodes et connaissances actuelles.

A mon avis, ce n'est pas la méthode pour expliquer l'énergie vitale qui fait défaut. Elle n'est pas forcément simple à mettre en place mais ça ne me semble pas impossible à coté des expériences effectué avec l'accélérateur de particule par exemple. C'est plutôt que l'on se trouve encore dans une science du visible, du palpable, de l'applicable dans un monde matérialiste.

Explication du chi, de l'énergie vitale, de la mémoire de l'eau, d'énergie libre arrivera dans une société différente. Cela dit on y arrive progressivement. La théorie des cordes avancé par les physiciens en sera peut être le chemin occidental.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1490
Masculin
Lion Buffle
Age : 67
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mer 18 Nov 2015 - 10:51

Ours1, toute tentative de mettre en évidence l'énergie vitale par un méthode en double aveugle est forcément vouée à l'échec comme je l'ai expliqué, alors quelle méthode employer? Celle que j'utilise, par exemple, celle des petits pas, en analysant, au fil de l'eau, la réaction des organismes vivants et en évitant d'activer tout effet placebo? Peut-être mais elle est personnelle et donc non reconnue officiellement.

En étant de culture scientifique, j'ai un gros problème: je "manipule" des forces de vie et je suis incapable de trouver un instrument me permettant de les mettre en évidence. De part leur nature apparente, on baigne dedans, sachant qu'elles ont un certain potentiel naturel. La mesure ne pourrait donc se faire que par évaluation des baisses de potentiel ou des surcharges. C'est ce que l'on fait empiriquement au pendule mais qui n'a aucune valeur scientifique. C'est donc pour l'instant un pied de nez à la science qui n'est encore jamais arrivée à mettre sur pied et prouver quoi que ce soit dans ce domaine.

Exemple du test de Munich pour évaluer la radiesthésie (elle est liée à l'énergie vitale): 500 sourciers, 6 ayant en apparence une réelle compétence et échec de la validation. Pourquoi? personne n'a été capable d'affirmer que ce test ne permettait pas d'évaluer la réalité de la radiesthésie puisqu'un tuyau parcouru par de l'eau donne une réaction très faible en opposition à de l'eau circulant naturellement en sous sol.
Un protocole fiable aurait pu être mis sur pied en laissant, un huissier, par exemple, choisir un puits n'importe où et en faisant défiler les sourciers pour qu'ils identifient le passage et la largeur du ruisseau souterrain. C'est très simple mais l'objectif n'était peut-être pas d'obtenir un résultat positif.

Le visible, le palpable: nous avons quand même découvert l'électricité, l'atome, etc et établi des théories après les phases de découverte expérimentales. Le problème de notre société est le raisonnement zététique: tout ce qui n'est pas démontrable et prouvable scientifiquement n'existe pas.
C'est une régression totale dans le domaine scientifique. J'ai eu moi-même, dans le cadre de mes recherches des idées spontanées qui m'ont conduit ensuite à les vérifier en consolidant par la théorie.
Ce n'est pas la théorie qui m'a conduit à la solution mais l'inverse. Cette consolidation peut-être rapide mais elle peut aussi prendre des centaines ou des milliers d'années suivant les budgets qui sont octroyées aux recherches.

La théorie des cordes peut effectivement conduire à comprendre un jour mais je ne peux m'empêcher de faire le parallèle avec le projet ITER d'un côté, et les travaux sur le LENR d'Andréa Rossi.

D'un côté, une grande théorie figée conduisant à des dépenses mondiales énormes devant hypothétiquement déboucher sur un générateur d'électricité dans un délai non maîtrisé.

De l'autre, un chercheur décrié (forcément) cherchant expérimentalement "dans son garage" à reproduire des expériences préalablement conduites par d'autres qui ont mal fini. Son opiniâtreté lui a permis de trouver la bonne combinaison de matériaux et il est actuellement en phase de validation de longue durée chez un client, 1 MW avec un COP moyen certainement supérieur à 6, annoncé habituellement avec prudence.

Alors, qu'elle est la bonne démarche? Expérimentale naturellement, la théorie suivra.

Il est simplement dommage aussi que, dans le domaine des forces énergétiques vitales, la priorité ait été donnée à la décrédibilisation et que très peu de pratiquants énergétiques soient capables d'identifier l'énergie vitale, de la quantifier et se cantonne à simplement constater des effets sur le vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ours1
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/03/2015
Nombre de messages : 420
Masculin
Gémeaux Cheval
Age : 39
Ville : Picardie

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mer 18 Nov 2015 - 12:34

Merci pour ces explications Cl777,

On est d'accord, la science c'est bien car lorsque elle valide une théorie, on est sur que ça existe (j'ai pas de contre exemple en tout cas). En revanche, on ne peut pas affirmer que ce qui n'est pas prouvé par la science n'existe pas. Or c'est souvent ce que l'on pense ou nous fait croire. Et ce pour diverses raisons que j'ai expliqué plus haut.

Comme tu le dis il existe des méthode qui pourraient être mieux menés, et ainsi prouvé pas mal de chose si ce n'est tout. Si je comprend, le fait que l'identification d'un déficit vital, corrige le manque, je ne pense pas que ce soit un problème que l'on ne peut résoudre.

Tout d'abord, on pourrait clarifier les test sur de l'énergie vital issue, morceau de viande, plante.
Je ne crois pas que l'on puisse nier, un morceau de viande magnétisé qui ne pourri pas et un autre de référence qui pourri naturellement. En revanche, on manque d'étude la dessus, et d'exemples.

Ensuite, pourquoi ne pas tester, avec un malade, dont le problème est connu, de lui, clairement localisé et dont les examen valide cette pathologie. Puis lui faire rencontrer un magnétiseur, puis refaire les examens et noter les symptômes avant et après. Faire de même sur un panel de plusieurs personnes aux pathologies reconnues (nécessitant un compense ment d'énergie vitale). Pour une partie du groupe, faire rencontrer un "non magnétiseur" pour estimer l'effet placebo.

Afin de valider, l'appel d'énergie, il suffit de demander au magnétiseur quelle zone il a compensé.
Logiquement, on devrait se rapprocher d'un sans faute.

Déjà si tout cela est mené sérieusement, déjà il y a de quoi valider pas mal d'éléments. Et permettre d'aller plus loin, dans les études.Camera thermique, avant après, qu'une personne ait été magnetisé, etc... Very Happy

La science est un outils pour clarifier et se rapprocher de la vérité, mais ce n'est pas l'unique outils.
Ou plutôt, on n'est pas obligé de passer par cette outils en premier. Il en existe d'autre, l'expérimentation, l'intuition, .... Et aucun n'est opposable, mais peut être complété.
Non, le seul problème, c'est que valider une vérité est toujours plus long que de la découvrir. Et cette perte de temps peut être dommageable dans certain domaine et cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1490
Masculin
Lion Buffle
Age : 67
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mer 18 Nov 2015 - 15:20

Le test de la momification est facile à reproduire mais rien ne peut permettre d'affirmer que c'est dû à l'émission énergétique vitale. On pourrait éventuellement montrer que le séchage est accéléré sans dégradation. C'est un test qui reste et restera anecdotique pour son action sur le vivant (tant qu'elle n'est pas dégradée, la viande conserve des cellules vivantes).

Tester sur un malade: Prenons un exemple, ce que je fais d'ailleurs très régulièrement.
La personne vient me voir en me demandant d'intervenir. Il faut déjà que je vérifie si sa pathologie a induit une baisse énergétique vitale. Je teste par imposition en prenant le contact une ou deux minutes.
Pour que le test soit efficace, il faut ce temps mais si le test est positif, l'action de compensation a déjà débuté. Ce ne serait pas un problème s'il suffisait qu'ensuite je m'éloigne pour stopper l'émission énergétique mais un canal de transmission est ouvert et reste ouvert même en m'éloignant à grande distance. C'est ce qui fait l'efficacité d'ailleurs de certaines impositions qui sont limitées dans la durée.
Résultat: la personne ou l'animal ou la plante ne présente plus de déficit énergétique lorsque les instances de validation vont dérouler le protocole. La pathologie aura déjà disparue. (voir le cas précédemment décrit).
On pourrait procéder en demandant à un médecin de proposer un patient mais il ne sait pas lui-même si ce patient est susceptible d'être guéri par une compensation énergétique. Il faut savoir aussi qu'heureusement de nombreuses pathologies n'entraînent pas de baisse de potentiel énergétique.
Il y a donc très peu de chance qu'un patient remplisse les conditions pour prouver l'efficacité de la compensation énergétique.
Il faut donc forcément identifier mais identifier compense, c'est donc quasi impossible de monter un protocole viable et pouvant prouver la présence de l'énergétique vitale.
Par contre des chirurgiens se posent encore la question du pourquoi de la disparition de la pathologie qu'ils étaient censés opérer suite à mon action puisque leurs patients ne se sont pas vantés d'avoir demander mon intervention surtout pour le cheval:
Par exemple, c'est un cas atypique, la disparition d'une bonne dizaine de sarcoïdes purulents de la taille du poing pour les plus gros sur le poitrail d'un cheval que le vétérinaire refusait d'opérer pour éviter des cicatrices visibles avec la possibilité de récidive.
Ce cas aurait été un bon test mais j'étais en vacances et je n'ai pas pris de photo. Pourtant ma position d'intervention aurait été déjà intéressante à conserver. Quand j'y repense: en appui sur le côté gauche, sa jambe avant gauche entre les deux miennes, avec les deux mains sous le poitrail. Un peu de nervosité de sa part au moment de l'imposition mais ensuite aucune manifestation, calme, heureusement pour moi mais je pense qu'il avait deviné que j'intervenais pour le soigner.

Dans ce cas, il aurait fallu un huissier pour constater mais j'ai dû faire trois séances si je me souviens bien, c'est lourd et coûteux.
Des détracteurs auraient considéré qu'un cas ne suffit pas, il en faut un certain nombre avec des tests en double aveugle, etc, etc.

Rencontrer un non magnétiseur: il faut déjà qu'il accepte de faire les tests de validation d'émission énergétique mais il y a un problème.
Une grande partie des magnétiseurs sont de type "sensitif" comme environ 20% de la population et non de type "canal" ce qui signifie que leur potentiel énergétique vital est instable, qu'il peut évoluer au fil du temps.
Une personne peut donc être identifiée comme non magnétiseur à un instant et le devenir quelque temps après.

Autre technique de validation, on m'a déjà testé. Identifier à travers les vêtements la place exacte d'anciennes cicatrices et leur longueur. Encore faut-il qu'elles occasionnent une aspiration d'énergie.
C'était impressionnant pour celui qui m'a testé mais aussi pour moi puisque je ne savais pas si j'allais percevoir une aspiration donc fiasco possible.
On pourrait aussi demander à un personne ayant subi une fracture de l'avant bras ou autre, d'identifier la présence de la main du magnétiseur à travers le "plâtre" sous condition bien sûr qu'il y ait aspiration d'énergie et on revient toujours à la même problématique.

Les tests ne peuvent pratiquement qu'être faits à la volée sans mise en place de protocole, donc un pied de nez à la science, la nature se jouant de ces protocoles inventés pour prouver une réalité d'action.

La caméra thermique: déjà fait mais on revient au protocole donc pas de validation.

Nous en sommes donc toujours au même point sachant que des courants de pensée (identiquement à ce qui se passe pour le LENR) sont très puissants et s'emploieront toujours à nuancer ou invalider les résultats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2098
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La science et l'énergie vitale   Mer 18 Nov 2015 - 16:05

Je scinde le topic en deux pour créer un topic "La science et l'énergie vitale".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La science et l'énergie vitale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Spiritualité et ésotérisme :: Spiritualité et science - Physique quantique-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit