Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quelle est votre définition de la conscience ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Agaldian
Membre


Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 397
Masculin
Taureau Chien
Age : 34
Ville : marseille

MessageSujet: Quelle est votre définition de la conscience ?   Dim 1 Juin 2014 - 1:23

Rappel du premier message :

Ayant écrit un pavé en réponse a un autre sujet je me suis dit qu'en faire un autre sujet pouvait être interessant. Le c/c qui vas suivre est ma definition de la conscience, quelle est la votre ?

Tout évolue et tous, qu'ils le sachent ou pas, recherchent cette evolution. Une evolution est un aperçu plus "large" et plus profond de sa conscience. Tout est energie, toute energie est conscience. La lumiere est la part de sa propre energie que l'on projette hors de soi, dans un but par exemple de partage. Je ne crois pas au negatif, je conçois par contre le nefaste, simple manque de conscience a mon sens. Je vais expliciter ce point : Comme je le disais tout cherche a evoluer, qu'il en ait ou pas conscience. L'un des moyens d'evoluer peut être de se relier a une autre entité, afin de se meler a lui et de tirer profit de ses "comprehensions", tout en ne les vivant qu'a travers soi. Un deuxieme moyen peut être une sorte d' "introspection spirituelle", l'analyse en profondeur de qui on est. Restes le probleme de celui qui ne sait pas chercher l'evolution, n'ayant pas suffisament de conscience pour acceder a cette comprehension, saisir cette constante. Il sentira une insatisfaction qu'il pourrait tenter de combler, par exemple, en se nourissant d'un autre, donc en lui faisant du mal. Se faisant il acquerra une partie de l'essence de l'autre et en tirera, involontairement, un savoir, l'evolution. Le jour ou cet "apprentissage" portera suffisament ses fruits il aura une perception suffisante de lui même pour comprendre ce qu'il fait, et pourquoi il agit ainsi. Ce faisant il se questionnera sur de meilleures options pour progresser et se rendra compte que le vampirisme, s'il l'a bien aidé, est une evolution extremement lente comparé a ce que l'on peut obtenir en "nourissant" son evolution de sa propre nature ou du partage librement consenti. Ainsi le même être, dans la même recherche, ne sera plus nefaste mais neutre, voire positif. Un jour il apprendra que sa conscience, donc son energie, est illimitée, dependant d'un état et non pas d'un effort. Ce jour la il sera apte a laisser quiconque se nourrir de lui sans en être affecté. A mon sens il pourra alors être considéré comme un element positif.

Ainsi on peut en tirer, par exemple, que "hair" le mal peut etre necessaire pour se proteger mais que le seul moyen de le faire disparaitre est de le nourrir par notre lumiere afin qu'il devienne, a terme, lui aussi une lumiere de l'univers.

Ainsi dans ma vision des choses une evolution negative est un non sens : celui qui acquiert la conscience a certes plus de moyen de nuire mais il a aussi la comprehension du fait qu'agir ainsi serait une perte pour les autres mais aussi pour lui même, et il a access a des moyens bien plus profitables.

Pour en revenir a ce qui a été évoqué plus haut, en particulier aux relations de pouvoir, a la soumission et aux initiations "noires". Je categorise personnellement la soumission comme une relation de pouvoir et les relations de pouvoir cimme une forme du vampirisme que j'evoquais plus haut. Quand aux initiations j'ai du mal a les classer en tant qu'eveil a la conscience, pour moi ce sont au contraire des elements supplementaires pour "oublier" sa conscience, que ce soit par les dogmes, les relations de pouvoir ou les pratiques. Je peux citer, par exemple, la mafie que je perçoit comme des techniques pour se tromper soi même en se servant de l'energie sans le savoir. Hors se tromper je peux difficilement percevoir ça comme une ouverture a la conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unedesvoies.123.fr

AuteurMessage
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Sam 12 Juil 2014 - 0:32

Un point de vue que je partage par le vécu.

L'enseignement de Sri Aurobindo prend pour point de départ celui des anciens sages de l'Inde : derrière les apparences de l'univers se trouve la Réalité d'un Être, d'une Conscience, Moi de toutes choses, unique et éternel. Tous les êtres sont unis dans ce Moi, dans cet Esprit unique, tout en étant divisés parce que dans le mental, la vie et le corps, la conscience revêt un caractère séparateur qui leur fait ignorer leur vrai Moi et leur vraie Réalité. Par une certaine discipline psychologique, nous pouvons retirer ce voile de la conscience séparatrice et devenir conscients du vrai Moi, de la Divinité en nous et en tous.

Selon l'enseignement de Sri Aurobindo, cet Être, Conscience unique, est involué ici-bas dans la Matière. Il se libère progressivement par l'évolution; la conscience apparaît dans ce qui semble inconscient et, dès son apparition, elle est d'elle-même poussée à s'élever toujours plus haut tout en s'élargissant et en évoluant vers une plus grande perfection. La vie est la première étape de cette libération de la conscience ; le mental en est la seconde ; mais le mental n'est pas le terme de l'évolution, il attend de pouvoir s'élargir en quelque chose de plus grand, en une conscience spirituelle et supramentale. La prochaine étape de l'évolution doit faire du Supramental et de l'Esprit le pouvoir dominant dans l'être conscient. Car alors seulement la Divinité involuée dans les choses se libérera entièrement, et la vie deviendra capable de manifester la perfection.

http://intyoga.online.fr/ttosa1fr.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 35
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Sam 12 Juil 2014 - 12:12

en espagnol ça fait con science; avec la science? ça rejoint l'idée de biologie de naturel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 35
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Sam 12 Juil 2014 - 12:14

voir la science bête? le corps; on peut pas l'occulter il est bien là pour un temps


Dernière édition par anima le Sam 12 Juil 2014 - 12:14, édité 1 fois (Raison : pas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 35
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Sam 12 Juil 2014 - 12:38

peut-être ça serait un guide; le corps nous guide; nous amène où on veut; sans corps pas de conscience; peut-être que le corps c'est la conscience?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 35
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Sam 12 Juil 2014 - 12:39

enfin je veux dire que c'est le corps qui nous rend conscient des choses; le mouvement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 35
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Sam 12 Juil 2014 - 12:39

le mouvement dans le temps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 35
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Sam 12 Juil 2014 - 13:37

ex; quand t'as la tête qui tourne; arrête de boire  Arrow 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kodari
Membre


Date d'inscription : 17/06/2014
Nombre de messages : 1079
Masculin
Scorpion Chèvre
Age : 49
Ville : Niort

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Sam 12 Juil 2014 - 16:11

C'est exister, être conscient et s'affirmer tel, c'est aussi se reconnaître comme étant sous influence. La conscience de soi revient donc à la conscience que l'autre a de moi. J'ai besoin des autres pour être moi. Nos consciences nous séparent les uns des autres, comme des étrangers et malgré tout c'est grâce à l'autre que je sais qui je suis. C'est prendre conscience à la fois de son identité et de ses différences avec les autres.
C'est à partir d'elle que l'homme se construit. C'est la source de toute interrogation sur la condition humaine et sur l'univers. Ainsi, nous avons tous une conscience propre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Sam 12 Juil 2014 - 17:01

La Conscience

Les hommes ne se connaissent pas eux-mêmes et n'ont pas appris à distinguer les différentes parties de leur être; d'ordinaire, ils les réunissent en bloc sous le nom de mental, parce que c'est par la voie d'une perception et d'une compréhension mentales ou mentalisées qu'ils les connaissent ou les sentent. C'est pourquoi ils ne comprennent pas leurs propres états de conscience, leurs propres actions, ou en tout cas ils ne les comprennent que superficiellement. Devenir conscient de la grande complexité de notre nature, voir les différentes forces qui la font mouvoir, établir sur elle le contrôle de la connaissance directrice, sont autant d'éléments fondamentaux du yoga.
Nous sommes composés de nombreuses parties, et chacune apporte sa part au mouvement total de notre conscience, de notre pensée, notre volonté, nos sensations, sentiments et actions. Mais nous ne voyons ni l'origine ni la trajectoire de ces impulsions : nous percevons seulement leurs résultats de surface, confus et pêle-mêle, et nous ne savons rien leur imposer de mieux qu'un ordre précaire et changeant tout au plus.
Le remède ne peut venir que des parties de l'être déjà tournées vers la lumière. Appeler et faire descendre en soi la lumière de la Conscience divine, faire passer l'être psychique au premier plan, allumer une flamme d'aspiration qui éveillera spirituellement le mental extérieur et embrasera l'être vital, telle est la solution.


* * *

Chaque partie de l'être a sa nature propre; il est même possible que différentes natures soient contenues dans une seule partie.

* * *

Selon mon expérience, la conscience n'est pas un phénomène dépendant des réactions de la personnalité aux forces de la Nature et réduit à une vision ou à une interprétation de ces réactions. S'il en était ainsi, lorsque la personnalité devient silencieuse et immobile, et qu'elle ne réagit pas, il n'y aurait pas de conscience puisqu'elle ne verrait plus et n'interpréterait plus. Cela est en contradiction avec certaines expériences fondamentales du yoga, par exemple celle d'une conscience silencieuse et immobile s'étendant à l'infini, ne dépendant pas de la personnalité mais impersonnelle et universelle, ne voyant pas et n'interprétant pas les contacts mais consciente d'elle-même dans l'immobilité, ne dépendant pas des réactions mais permanente en soi, même lorsque aucune réaction ne se produit. La personnalité subjective elle-même est seulement une formation de conscience qui est un pouvoir inhérent, non à l'activité de la personnalité temporairement manifestée, mais à l'être, au Moi ou Pourousha.
La conscience est une réalité inhérente à l'existence. Elle est là, même quand elle n'est pas active à la surface, mais silencieuse et immobile; elle est là, même quand elle est invisible à la surface, quand elle ne réagit pas aux objets extérieurs ou y est insensible, mais qu'elle est retirée et active ou inactive au-dedans; elle est là, même quand elle nous semble tout à fait absente et que l'être paraît à nos yeux inconscient et inanimé.
La conscience n'est pas seulement le pouvoir de se percevoir soi-même et de percevoir les choses, elle est ou possède aussi une énergie dynamique et créatrice. Elle peut déterminer ses propres réactions ou s'abstenir de réagir; elle peut non seulement répondre aux forces, mais créer des forces ou en émaner. La conscience est Chit, mais aussi Chit Shakti.
La conscience est habituellement identifiée au mental, mais la conscience mentale n'est que le domaine humain et ne couvre pas plus tous les domaines possibles de conscience que la vision humaine ne couvre toute la gamme des couleurs, ou l'ouïe humaine toute la gamme des sons - car au-dessus et au-dessous, bien des degrés sont pour l'homme invisibles et inaudibles. Il y a de même des domaines de conscience au-dessus et au-dessous du domaine humain, avec lesquels l'homme normal n'a aucun contact et qui lui semblent inconscients: les domaines du supramental, du surmental et du sous-mental.
Quand Yâjnavalkya dit qu'il n'y a pas de conscience dans l'état du Brahman, il parle de la conscience telle que l'être humain la connaît. L'état du Brahman est celui d'une existence suprême suprêmement consciente d'elle-même, swayamprakâsha - c'est Satchidânanda, Existence-Conscience-Béatitude. Même s'il est décrit comme au-delà de Cela, parâtparam, cela ne signifie pas qu'il est un état de Non-existence ou de Non-conscience, mais qu'il est au-delà même du substrat spirituel le plus élevé (la "fondation au-dessus" selon le paradoxe lumineux du Rig-Véda) de l'existence et de la conscience cosmiques. Selon la description du Tao chinois et du Shoûnya bouddhiste, il s'agit de toute évidence d'un Néant qui contient tout; il en est de même ici de la négation de la conscience. Les termes supraconscient et subconscient ne sont que relatifs; à mesure que nous nous élevons dans le supraconscient, nous voyons que c'est une conscience plus grande que la plus haute que nous ayons déjà atteinte, et par conséquent, dans notre état normal, elle est pour nous inaccessible; si nous pouvons descendre dans le subconscient, nous y trouvons une conscience autre que la nôtre à sa limite mentale inférieure, qui par conséquent nous est d'ordinaire inaccessible. L'inconscient lui-même n'est qu'un état involué de conscience qui, comme le Tao ou le Shoûnya, bien que d'une manière différente, contient toutes choses comprimées en lui, de sorte que sous une pression d'en haut ou du dedans, tout peut évoluer hors de lui - "Âme inerte dotée d'une Force somnambule".
Les gradations de la conscience sont des états universels qui ne dépendent pas de la vision de la personnalité subjective; c'est plutôt la vision de la personnalité subjective qui est déterminée par le niveau de conscience dans lequel elle est organisée, selon la nature de son type ou le stade de son évolution.
Il devient évident que la conscience désigne quelque chose qui est partout essentiellement semblable, mais qui varie en état, en condition et en mode d'action; en elle, à certains niveaux ou dans certaines conditions, les activités que nous appelons conscience peuvent exister, dans un état soit comprimé, soit inorganisé, soit organisé différemment; alors que dans d'autres états, certaines autres activités peuvent se manifester qui, en nous, sont réprimées, inorganisées ou latentes, ou encore se manifestent moins parfaitement, sont moins intenses, moins étendues et moins puissantes que dans ces degrés supérieurs à notre limite mentale la plus haute.

* * *

Tout dépend du lieu où la conscience se place et se concentre. Si la conscience se place ou se concentre dans l'ego, vous vous identifiez à l'ego; si elle se place ou se concentre dans le mental, elle s'identifie au mental et à ses activités, et ainsi de suite. Si la conscience exerce sa pression au dehors, on dit qu'elle vit dans l'être extérieur, qu'elle oublie son mental et son vital intérieurs comme son psychique le plus profond; si elle va au-dedans, qu'elle y exerce une pression centralisatrice, alors elle se connaît comme l'être intérieur ou, plus profondément encore, comme l'être psychique; si elle s'élève hors du corps jusqu'aux plans où le moi est naturellement conscient de son immensité et de sa liberté, elle se connaît comme le Moi et non le mental, la vie ou le corps. Toute la différence provient du point où s'exerce cette pression de la conscience. C'est pourquoi il faut concentrer la conscience dans le coeur ou dans le mental afin d'aller au-dedans ou au-dessus: la position de la conscience détermine tout, fait qu'on est plutôt mental, vital, physique ou psychique, enchaîné ou libre, séparé dans le Pourousha ou involué dans la Prakriti.

* * *

La conscience n'a pas besoin d'un "je" clair et individuel pour exercer de diverses façons sa pression centralisatrice: quel que soit le lieu où elle la place, le "je" s'y attache, de sorte qu'on se considère soi-même comme un être mental, un être physique ou n'importe quoi d'autre. La conscience en moi peut s'organiser d'une manière ou d'une autre; elle peut descendre dans le physique et y travailler sur la nature physique, gardant tout le reste à l'arrière-plan ou au-dessus pendant un certain temps; ou elle peut monter au-dessus de la tête et se tenir alors au-dessus du mental, de la vie et du corps, les voyant ainsi comme des formes instrumentales inférieures d'elle-même, ou ne les voyant pas du tout, plongée dans le Moi libre et indifférencié; ou elle peut se jeter dans une conscience cosmique active et dynamique et s'y identifier, ou encore faire toutes sortes d'autres choses sans recourir à cette mouche du coche qui se mêle de tout, à laquelle on accorde beaucoup trop d'importance, et que vous appelez le "je" clair et individuel. Le vrai "je" - si vous tenez à ce mot - n'est pas "clair et individuel", il n'est pas un ego séparé, nettement délimité, il est aussi vaste que l'univers et même plus vaste, il peut contenir l'univers en lui, mais ce n'est pas l'Ahamkâr, c'est l'Âtman.
La conscience est un élément fondamental, l'élément fondamental de l'existence - c'est l'énergie, l'impulsion, le mouvement de conscience qui crée l'univers et tout ce qu'il contient: non seulement le macrocosme, mais aussi le microcosme ne sont rien d'autre que de la conscience en train de s'organiser. Par exemple, quand la conscience dans son mouvement ou plutôt dans une certaine intensité de mouvement s'oublie dans l'action, elle devient une énergie apparemment "inconsciente"; quand elle s'oublie dans la forme, elle devient l'électron, l'atome, l'objet matériel. En réalité, c'est toujours la conscience qui est à l'oeuvre dans l'énergie et détermine la forme et l'évolution de la forme. Quand elle veut se libérer de la Matière, lentement, par évolution, mais toujours dans la forme, elle émerge en vie, en animal, en homme, et elle peut continuer à évoluer en sortant plus encore de son involution et devenir quelque chose de plus qu'un homme. Si vous pouvez saisir cela, alors il ne devrait pas vous être très difficile de voir ensuite qu'elle peut se formuler subjectivement en conscience physique, vitale, mentale, psychique; toutes sont présentes en l'homme, mais comme elles sont toutes mélangées dans la conscience extérieure et que leur état véritable reste à l'arrière-plan dans l'être intérieur, on ne peut devenir pleinement conscient de leur présence qu'en élargissant la limitation imposée à l'origine par la conscience, qui nous fait vivre dans notre être extérieur, en s'éveillant et en se centrant au-dedans sur l'être intérieur. Comme la conscience en nous, lorsqu'elle se concentre ou se place principalement à l'extérieur, doit renvoyer tout cela à l'arrière-plan, derrière un mur ou un voile, elle doit détruire le mur ou le voile et revenir se concentrer dans ces parties intérieures de l'existence - c'est ce que nous appelons vivre au-dedans; alors notre être extérieur nous paraît petit et superficiel, nous sommes, ou pouvons devenir conscients du royaume intérieur, vaste, riche, inépuisable. En même temps, la conscience en nous a placé un couvercle, un écran - appelez cela comme vous voulez - entre les plans inférieurs du mental, de la vie, du corps soutenus par le psychique, et les plans supérieurs qui contiennent les royaumes spirituels où le moi est toujours libre et sans limite, et elle peut briser ou ouvrir le couvercle, l'écran, monter dans ces plans supérieurs et devenir le Moi libre, vaste et lumineux, ou faire descendre l'influence, le reflet et finalement même la présence et le pouvoir de la conscience supérieure dans la nature inférieure.
C'est donc cela la conscience: elle n'est pas composée de parties, elle est le fondement de l'être et donne elle-même une forme à toutes les parties qu'elle choisit de manifester, en les élaborant depuis le haut vers le bas dans une descente progressive depuis les niveaux spirituels vers l'involution dans la Matière, ou en leur donnant une forme au premier plan, dans un mouvement ascendant, par ce que nous appelons l'évolution. Si elle choisit de travailler en vous à travers le sentiment de l'ego, vous pensez que c'est le "je" clairement délimité qui fait tout; si elle commence à se libérer de ce fonctionnement limité, vous commencez à étendre votre sentiment du "je" jusqu'à ce qu'il éclate pour devenir infini et n'existe plus, ou vous vous en dépouillez et vous vous épanouissez pour devenir une immensité spirituelle. Évidemment, ce n'est pas là ce que la pensée matérialiste moderne appelle conscience, parce que cette pensée est assujettie à la science et ne voit la conscience que comme un phénomène qui émerge de la Matière inconsciente et qui consiste en certaines réactions de l'organisme aux objets extérieurs. Mais cela, c'est un phénomène de conscience, ce n'est pas la conscience elle-même, ce n'est même qu'une très petite partie de tous les phénomènes possibles de conscience, et cela ne peut donner aucune indication sur la Conscience, cette Réalité qui est l'essence même de l'existence.
C'est tout pour le moment. Il faudra que vous vous arrêtiez là-dessus - car c'est fondamental - avant qu'il soit utile d'aller plus loin.

* * *

La Conscience est faite de deux éléments: la perception du moi, des choses et des forces, et le pouvoir conscient. La perception est la première nécessité, vous devez percevoir les choses dans la conscience juste, de la manière juste, les voir dans leur vérité; mais la perception en elle-même ne suffit pas. Il doit y avoir une Volonté et une Force qui rendent la conscience efficace. L'un peut avoir la pleine conscience de ce qui doit être changé, de ce qui doit partir et de ce qui doit le remplacer, mais il peut se trouver dans l'incapacité d'opérer le changement. Un autre peut avoir la force de volonté, mais faute d'avoir une perception juste, être incapable de l'appliquer de la bonne manière au bon endroit. L'avantage, quand vous êtes dans la vraie conscience, est que vous avez la perception juste, et comme sa volonté est en harmonie avec la volonté de la Mère, vous pouvez appeler la Force de la Mère pour qu'elle opère le changement. Ceux qui vivent dans le mental et le vital ne sont pas capables de le faire aussi bien; ils sont obligés d'utiliser principalement leur effort personnel, et comme la perception, la volonté et la force du mental et du vital sont divisées et imparfaites, le travail effectué est imparfait et n'est pas définitif. C'est seulement dans le supramental que la Perception, la Volonté, la Force sont toujours un seul mouvement et sont automatiquement efficaces.

Sri Aurobindo

"Lettres sur le Yoga" Tome 2 sur 6 - Pages 1-8


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kodari
Membre


Date d'inscription : 17/06/2014
Nombre de messages : 1079
Masculin
Scorpion Chèvre
Age : 49
Ville : Niort

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Sam 12 Juil 2014 - 18:00


Donc si j'ai bien compris, il faut que je distingue qu'il y a deux conscience en moi. Celle de mon corps et de la matière dense et celle de mon être essentiel qui a la faculté d'être attentif à ce corps.

Prendre conscience sur la sensation de liberté par rapport à cette chair. Ce concentrer sur l'idée que l'on est libre !

J'essaierai avec le désir ardent et la plénitude du cœur cela va de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Dim 13 Juil 2014 - 12:11

La science étudie l'attelage et le cocher mais pas le maître intérieur et elle ne le pourra jamais.
D'ailleurs l'attelage peut être squatté par une entité désincarnée qui l'utilisera comme si c'était le sien.....et qui sais si ce n'est pas quelque chose qui se passe pour beaucoup.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Dim 13 Juil 2014 - 12:28

Void a écrit:
la science etudie aussi tout ce qui est de l'intentionalité, et des dynamique interne active, ce qui correspond au moins en parti au cocher de la metaphore.

dans ces domaine de neurologie, il est difficile de separer l'attelage du cocher en fait.

Le problème c'est que la plupart des attelages sont menés par les cochers pendant que le maître intérieure dort.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Dim 13 Juil 2014 - 12:50

Void a écrit:
@Totem a écrit:
Void a écrit:
la science etudie aussi tout ce qui est de l'intentionalité, et des dynamique interne active, ce qui correspond au moins en parti au cocher de la metaphore.

dans ces domaine de neurologie, il est difficile de separer l'attelage du cocher en fait.

Le problème c'est que la plupart des attelages sont menés par les cochers pendant que le maître intérieure dort.....

le systeme limbique ca reste quand meme un certain invariable dans la biologie et ca a une influence certaine sur le development de la conscience.

maitre interieur ou pas, il ya quand meme certains invariables biologiques.

Certes mais il faut savoir que certaines entités désincarnées peuvent prendre la place du maître et utiliser l'attelage à son compte aussi sophistiqué soit il et je t'assures que ce n'est pas des blagues, c'est pour ça que je dis que la science qui n'inclue pas le monde subtil n'avancera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Dim 13 Juil 2014 - 17:21

Le corps est habité par quelque chose d'autre qu'une conscience vue sous le point de vue psychiatrique ou psychologique et ce quelque chose d'autre peut perdre le corps dont il est le propriétaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Lun 14 Juil 2014 - 1:15

Void a écrit:


tu veux dire les 'walk in' et tout ca ?

ouais enfin apres ca reste quand meme des cas execptionels, et pas forcement representatif de la marche de fonctionement normal d'un individu


C'est quoi les "Walk in"??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Lun 14 Juil 2014 - 12:16

dassault a écrit:
@Totem a écrit:

C'est quoi les "Walk in"??

J'ai lu dans ce forum que dans certains thèmes (de numérologie?) on pouvait rencontrer des "walk out" (absence temporaire de l'âme du corps).

OK, en clair possession,

Cette chose existe vraiment, un de mes frères qui est médium a vécu ça vendredi pour la première fois de sa vie et c'est quelque chose de flippant à voir car nous avons tous cru qu'il était devenu fou, l'esprit (une femme a t'il dit plus tard) qui a pris possession de lui essayait de lui voler son corps, j'étais présente ainsi que toute ma famille lors d'une réunion au funérarium (décès familial) quand à un moment donné il a senti toute son énergie partir et le froid l'envahir, il parlait à toute vitesse et disait des choses étranges, j'ai du le prendre dans mes bras, lui intimer l'ordre de cesser de parler et j'ai prié pour ce qui était en lui parte vers la lumière et en quelques minutes il est redevenu lui même que l'esprit avait quitté sont corps, il disait que son esprit à lui était hors de son corps et qu'il ne pouvait le réintégré et ce depuis la veille au soir où il a vu toute une assemblée de défunts dont le membre de ma famille et il a baissé sa garde et pense qu'il y a eu tromperie, il pense que l'esprit qui est entré en lui s'est fait passé pour ce membre de ma famille en l'occurrence la mère de mon frère (ma belle mère car c'est mon demi-frère).

D'après ce que j'ai pu lire sur le sujet, les médiums expérimentés connaissent ça et que certains prêtent leur corps à certains esprits pour aider certaines personnes mais que c'est dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renigan
Premiers messages spirituels


Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 13
Masculin
Gémeaux Singe
Age : 24
Ville : kinshasa

MessageSujet: renigan   Mer 16 Juil 2014 - 10:54

slt les amieS moi g partge peut l'avuE de SR2 la conscience es energie car tout energie es une conscience en sois meme la notion de la divinité que nous appelont dieux ou adonai peut importe, MAI IL ES LA SOURCE DE TOUT CE KI VIE ET MEUR C LON LES :BJR004:  PRINCIPE UNIVERSEL OU COSMIC DONC DIRE KIL ES SIMPLEMENT C LUI KI TIRE PROFIT C ETRE INCREDUL CAR DE LUI TOUT FUT TOUT AI TOUT SERAT.YO HE VOW HE AINSI SOITIL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Mer 16 Juil 2014 - 11:04

Qu’est‑ce que la Conscience ?

Mère : Quand le Seigneur prend conscience de Lui-même, ça crée le monde.
La conscience est le souffle qui fait vivre tout.

*
Disciple : Douce Mère,
S’il te plaît, dis-moi ce que veut dire « conscience ».

Mère : Sans conscience, tu ne saurais même pas que tu vis.

*
La conscience est la faculté de percevoir toute chose par identification.

La Conscience Divine non seulement perçoit mais connaît et effectue. Percevoir une vibration, par exemple, ne signifie pas connaître cette vibration intégralement.

*
Dans la Conscience Divine l’union se fait entre les plus petites choses d’en bas et les plus vastes, les plus sublimes d’en haut.

3 juillet 1954



Pour plus de précision : La Mère (Mirra Alfassa) est la compagne de Sri Aurbobindo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ananard
Membre


Date d'inscription : 26/07/2012
Nombre de messages : 957
Masculin
Poissons Coq
Age : 71
Ville : Grasse ( 06 )

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Ven 25 Juil 2014 - 10:15

Serait-il mal vu de rappeler à l'honorable assistance que le sujet de ce topic est de travailler sur la définition de la conscience ... ! Au risque de passer pour des rigolos déjantés fumeurs de choses étranges, bien que très intéressante, personnellement je ne vois pas ce que la discussion sur les noms des défunts vient faire ici ... Merci de poster vos commentaires collatéraux dans des topics prévus à cet effet ou de créer un topic pour ce faire ...
A mon époque dans les trains on pouvait lire en italien : E 'pericoloso sporgersi!  ( Il est dangereux de se pencher au dehors ... du sujet ! ) afin d'éviter tout risque de déraillement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Ven 25 Juil 2014 - 11:33

Une conscience... serait le résultat de notre écoute à la présence de "ce qui est", tel que c’est.
Observer, constater, sans pour autant juger.
.
Revenir en haut Aller en bas
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Ven 25 Juil 2014 - 12:03

Il faudrait déjà reprendre conscience......subir le retournement de celle-ci.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ananard
Membre


Date d'inscription : 26/07/2012
Nombre de messages : 957
Masculin
Poissons Coq
Age : 71
Ville : Grasse ( 06 )

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Ven 25 Juil 2014 - 12:47

@Totem a écrit:
Il faudrait déjà reprendre conscience......subir le retournement de celle-ci.....
Une métanoïa en quelque sorte ! ( MDR )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Ven 25 Juil 2014 - 13:08

Une conscience déconditionnée de la personnalité, de l'émotionnel.
Il y aurait 'les consciences', liées au 'personnel'; et la conscience, résultant de ce qui en est dégagé.
Tout regard coloré voile celui transparent sur "ce qui est".
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Ven 25 Juil 2014 - 13:16

@Totem a écrit:

Il faudrait déjà reprendre conscience......subir le retournement de celle-ci.....


Oui, accepter le retournement de celle-ci.
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité17
Membre


Date d'inscription : 13/02/2012
Nombre de messages : 267
Masculin

MessageSujet: Re: Quelle est votre définition de la conscience ?   Ven 25 Juil 2014 - 23:01

pour moi la conscience correspond au passe, a tout ce qui touche du connu, on en a conscience ou pas, il nous faut reprendre conscience pour accéder a l'erre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quelle est votre définition de la conscience ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Religions