Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le revenu universel de base

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Néhémyo
Membre


Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 3292
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 37
Ville : Sud

MessageSujet: Le revenu universel de base   Dim 8 Nov 2015 - 15:52

Rappel du premier message :

Mon copain m'a parlé de ce concept que je connaissais déjà vaguement sauf que j'ignorais que la Finlande s'apprête à le mettre en place prochainement.

Je trouve l'idée vraiment intéressante
Le concept en gros: verser à tous sans condition un revenu minimal de base qui remplace tout:
les retraites
les allocs chômages
les allocs familiales
Les allocs logement
Que la personne choisisse de travailler ou de ne pas travailler.

Cela pourrait évacuer cette course au profit systématiquement et les disparités énormes de fortune qu'il existe dans les pays occidentaux.

Mais je ne connais pas en détail quelle forme ça pourrait prendre surtout en France.
Donc si vous avez plus d'infos là dessus ou si il vous plait de discuter de l'idée...

Voici un article qui résume:
http://www.liberation.fr/chroniques/2015/07/22/pour-un-revenu-universel-de-base_1352083

Citation :
Voilà une réforme qui déplaira à tous les conservateurs, de droite et de gauche, mais qui mériterait pourtant un examen bienveillant. Résumée, elle a quelque chose d’ébouriffant. Il s’agit de distribuer, sans condition aucune, un «revenu de base» à tous les résidents d’un pays donné, la France par exemple, quels que soient leur niveau de rémunération et leur place dans la société. Ou encore, dans une version plus libérale, d’instaurer un «impôt négatif» en faveur des plus défavorisés, dont le montant, garanti à chacun, serait prélevé sur le revenu des classes moyennes et supérieures. L’idée, qui paraîtra loufoque aux non-initiés, est l’aboutissement d’une longue histoire.

Rousseau, Cabet, Marx et quelques autres avaient déjà imaginé un tel système. La terre est à tout le monde, ont-ils plaidé. C’est le système de la propriété privée qui a nanti les uns et exclu les autres. Pour corriger ces inégalités, qui font voisiner extrême richesse et dénuement total, on proclame que chacun, par sa simple qualité d’être humain, a droit à une vie décente, serait-elle frugale. Fixé à un niveau raisonnable (à environ 800 euros par mois dans beaucoup de projets), ce revenu de base éliminerait d’un coup la grande pauvreté. Il donnerait à chacun les moyens matériels, modestes mais suffisants, de choisir avec plus de liberté son travail (dont la rémunération viendrait en sus) ou bien son activité non rémunérée, dans des associations, des ONG ou encore comme artiste ou créateur. Distribué sans condition, le revenu de base (tout comme l’impôt négatif), délivrerait les bénéficiaires de toute démarche humiliante ou ardue, ainsi que de tout sentiment de culpabilité, puisque ce droit serait ouvert sans restriction à chacun, comme l’attribut naturel de tout membre de la société.

On entend d’ici les objections. C’est bien joli, dira-t-on, mais comment pouvez-vous financer une telle dépense ? Par la réallocation d’une grande partie des subsides actuellement distribués sous condition aux chômeurs, aux locataires, aux familles, aux intermittents du spectacle… On s’écriera : mais vous allez inciter des millions de gens à l’oisiveté ! Rien n’est moins sûr, répondent les promoteurs du projet. Le niveau du revenu de base restant modéré, l’incitation au travail demeurera. Quant à ceux qui choisiront de sortir du marché de l’emploi - où les postes se font de plus en plus rares -, ils resteront utiles à la société en exerçant des activités bénévoles.

Pure spéculation ? Non : le gouvernement finlandais a annoncé un projet de loi en ce sens. Et le système du revenu de base a déjà été expérimenté, en Alaska, où on a affecté à son financement une partie de la rente pétrolière. L’expérience a montré que les bénéficiaires, pour la plupart, ou bien gardait un travail rémunéré, ou bien consacrait leur temps à des activités utiles à la société. Moins de 5 % d’entre eux choisissaient l’oisiveté intégrale. Il en résultait une meilleure satisfaction collective, une baisse du taux de suicide, une diminution du stress des travailleurs, bien moins inquiets de perdre leur emploi, et un accroissement très positif de la vie associative ou de l’action caritative. Le reste est affaire de modalités et de réglages, lesquels seraient évidemment le fruit d’une délibération collective.

Il existe de ce revenu universel une version purement distributive, en général défendue par des organisations de philosophie socialisante ou écologiste. Il existe aussi une version libérale, celle que défend Gaspard Koenig, jeune intellectuel lié à la droite réformatrice, conçue à l’origine par Milton Friedman et destinée, non seulement à éliminer la grande misère, mais aussi à réformer de fond en comble un Etat-providence que ces intellectuels jugent obèse et inefficace.

Le revenu de base n’est pas seulement à l’état de projet. La ville d’Utrecht, aux Pays-Bas, vient de décider sa mise à l’épreuve auprès d’un échantillon de plusieurs centaines de familles. Le nouveau gouvernement finlandais l’a inclus dans son programme législatif, et envisage une expérimentation à grande échelle. Partout dans le monde, des associations cherchent depuis de longues années à faire progresser cette idée. Elle prend ainsi l’aspect d’une réforme réaliste, qui a le mérite de bouleverser les fondements mêmes de l’économie dans un sens humaniste et égalitaire.

Les conservateurs de tous bords en font une critique virulente, évidemment. A droite, on stigmatise un assistanat généralisé. A gauche (Attac par exemple), on fait l’éloge du salariat, seul à même de fonder les droits des travailleurs (lequel salariat a pourtant été longtemps décrié par les marxistes comme un régime d’exploitation…). Conservateurs de tous les partis, réfléchissez !
Laurent Joffrin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Loryan
Modérateur


Date d'inscription : 29/10/2009
Nombre de messages : 2829
Masculin
Vierge Chien
Age : 46
Ville : Lorraine

MessageSujet: Re: Le revenu universel de base   Lun 9 Nov 2015 - 15:59

Je pense tout de même que "l'absence" de problème vitaux dans sa vie (pouvoir obtenir de façon décente ce dont on a besoin) est une question fortement spirituelle.

C'est peut-être idiot ce que je vais dire, mais c'est très difficile de vivre sans problèmes, mais pas pour les même raisons.

Je pense que le RUB est potentiellement une bonne idée, parce qu'il contribuera à amoindrir certaines difficultés liées au simple fait de vivre (enfin plutôt de survivre).
Mais il y aura vraisemblablement un effet secondaire qui sera la façon d'utiliser tout ce temps ou tout ce gain de liberté.
C'est un changement assez profond concernant la façon de diriger son énergie.
Car tout le monde n'a pas la vocation d'un écrivain ou d'un artiste, du moins pas dans l'immédiat.

J'écris cela car j'ai eu connaissance d'histoires tristes de gens qui étaient dans de grosses galères de vie et qui n'ont pas eu de fins particulièrement réjouissantes une fois toutes les contraintes éliminées. Une femme s'est même suicidé n'ayant vraisemblablement pas supporté le "silence" après le brouhaha de ses problèmes matériels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itxaso
Membre


Date d'inscription : 09/03/2014
Nombre de messages : 2187
Féminin
Bélier Tigre
Age : 42
Ville : le monde

MessageSujet: Re: Le revenu universel de base   Lun 9 Nov 2015 - 16:07

@Loryan a écrit:

Car tout le monde n'a pas la vocation d'un écrivain ou d'un artiste, du moins pas dans l'immédiat.

C'est l'occasion rêvée d'éveiller nos vocations cachées!

Allez, Loryan, oublie tes histoires tristes ou alors garde-les en tête et fais-en quelque chose, mais trouve-toi ton talent, stplait, tu sais le truc qui t'appelle tous les jours et auquel tu ne réponds jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VeryGoodTruth
Membre


Date d'inscription : 27/04/2015
Nombre de messages : 730
Masculin
Capricorne Chèvre
Age : 36
Ville : Nomade

MessageSujet: Re: Le revenu universel de base   Lun 9 Nov 2015 - 16:49

@Néhémyo a écrit:
Oui VGT, c'est une solution, mais sans doute que ton système est plus complexe à mettre en place Smile

Imaginons que nous n'utilisions le système économique QUE pour gérer les produits de loisir. Cela voudrait dire qu'en parallèle, pour gérer les produits "vitaux", nous devrions mettre en place un autre système de gestion. Ce nouveau système de gestion pourrait être un système basé sur les ressources.

Ainsi, les personnes qui contribueraient à la production des matières premières, ainsi que ceux qui contribueraient à leur transformation ou qui fourniraient des services en rapport, obtiendraient de "l'argent loisir" en échange de leur services et produits. Ces services et produits quand à eux seraient accessible à n'importe qui, sans contre-partie, sans nécessité d'échanger cela contre une monnaie virtuelle.

Donc nous aurions un marché loisir, sur lequel on trouverait tout ce qui est de l'ordre du superflu et du non-vital, et une "plateforme" qui fournirait tous les services et produits vitaux, sans contre-partie. Cette dernière plateforme serait gérée avec un système de gestion des ressources, je visionne facilement une carte du monde qui en fonction de chaque produit ferait des cercles concentriques de disponibilités, ainsi que des réseaux d'acheminements, qui permettrait facilement de voir les endroits qui manquent de tel ou tel produit par exemple, et ainsi nous pourrions redistribuer de manière optimisée ces produits "vitaux".

Il faudrait juste que nous décidions ce qui est de l'ordre du loisir de ce qui ne l'est pas dans un premier temps. Jusqu'à ce que nous transférions tous les produits dans la nouvelle plateforme, et que l'argent disparaisse complètement.

Je me suis alors demandé : mais imaginons que là tout de suite, nous changions directement vers un système sans argent, qu'est-ce qui empêcherait les personnes d'exploiter le système, de pomper toutes les ressources sans rien produire par exemple ?

Et bien nous pourrions imaginer un système de validation. Par exemple, une personne pourrait accéder effectivement à ce qu'elle désire, mais pour cela il faudrait qu'elle obtienne la validation des personnes qui lui sont proches et qui sont impactés par cette demande. Après validation, et seulement à ce moment là, et si sa demande ne concerne pas un produit rare, elle pourra l'obtenir.

Si la demande concerne des produits rares ou des matières premières rares, il faudra en plus par exemple que cette requête passe devant une commissions chargée de monitorer cette ressource précisément, et dont le rôle sera de distribuer aux bons projets ces ressources, conjointement avec l'avis du public.

Exemple 1) Un adolescent veut une PS4 pour jouer avec ses potes. Il fait alors la demande, et ses proches reçoivent une notification au sujet de cette demande, notamment ses parents par exemple. Si ses parents valident, parce qu'ils estiment que c'est une bonne chose, alors l'ado reçoit sa PS4, pas besoin d'argent nulle part, étant donné que les PS4 seront gérées comme des ressources, si il est le 10 000ème sur la liste d'attente, et bien il attendra son tour. Par contre, si ses parents déterminent qu'il n'y a pas encore droit parce qu'il n'étudie pas assez, sa demande sera bloquée, et il pourra la refaire plus tard, avec un bon carnet de notes sous le coude par exemple.

Exemple 2) Un homme veut créer une entreprise de textile, et pour cela il a besoin d'employés et de matières premières, de machine et d'un local. Il fait alors sa demande dans le système de gestion des ressources. Il repère dans cet outil qu'il y a 5 personnes dans sa région qui sont disponibles et qui ont cette compétence. S'il lui en faut une 6ème, il peut lancer une demande dans sa région, et l'outil de gestion des ressources pourra informer les personnes concernées. Le système déterminera que pour le textile, il n'y a aucun problème, c'est une matière première abondante, donc il peut y avoir accès également. L'acheminement se fera en fonction du local qui lui sera attribué, le plus proche de la zone dans laquelle il aura déclaré vouloir créer cette activité. Par contre les machines, sont des ressources rares, les tisseuses ne courent pas les rues. Alors un commité, chargé de distribuer les tisseuses déterminera que son projet est viable, qu'il y a un véritable besoin (identifié également par l'outil de gestion des ressources) et lui attribuera un nombre de machines correspondant à son besoin.

Dans ces exemples, il n'est nullement fait mention d'argent, juste de prise de responsabilité liée à une gestion objective des ressources.

Avec internet, tout ceci est largement possible, et sachez que si des jeux vidéos avec gestion de ressources existent, il est tout à fait possible d'imaginer un tel système de gestion de ressources pour l'humanité. Le blocage actuellement vient de ceux qui ont le pouvoir et qui ne souhaitent pas mettre cela en place, parce qu'inévitablement cela signifierait la fin de leur pouvoir, rendre le pouvoir complètement au peuple où chacun deviendrait maitre de son destin, et cela est incompatible avec leur démarche de contrôle des masses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néhémyo
Membre


Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 3292
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 37
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Le revenu universel de base   Lun 9 Nov 2015 - 17:25

@Loryan a écrit:

Mais il y aura vraisemblablement un effet secondaire qui sera la façon d'utiliser tout ce temps ou tout ce gain de liberté.
C'est un changement assez profond concernant la façon de diriger son énergie.
Car tout le monde n'a pas la vocation d'un écrivain ou d'un artiste, du moins pas dans l'immédiat.

J'écris cela car j'ai eu connaissance d'histoires tristes de gens qui étaient dans de grosses galères de vie et qui n'ont pas eu de fins particulièrement réjouissantes une fois toutes les contraintes éliminées. Une femme s'est même suicidé n'ayant vraisemblablement pas supporté le "silence" après le brouhaha de ses problèmes matériels.
Loryan, je suis consciente que cela ne règlera pas les problèmes psychiques. Une personne qui se suicide parce qu'elle ne supporte pas le silence où le manque d'évènements, de phénomènes, de tumultes dans sa vie, c'est bien triste enfin c'est surtout révélateur de ce que la société produit comme aberration psychique chez les gens. Mais parce que certains ne gèrent pas l'ennui dans le silence on va pas forcer tous ceux qui ressentent un besoin de silence extérieur et intérieur de vivre dans le tumulte.

Tu parles d'une personne qui se suicide à cause d'un manque de stimulation dans son environnement direct mais je pourrais te citer nombre de personnes au bord de la crise de nerf car le stress de cette existence les ronge littéralement.
La façon de vivre en occident dans une course permanente et stérile avec des technologies maintenant qui permettent de te joindre n'importe où (donc impossible de déconnecter) et ou l'essentiel est nié est une véritable agression pour des personnes au rythme naturellement plus lent, plus placides et portés vers l'intériorité. bounce

Citation :
Mais il y aura vraisemblablement un effet secondaire qui sera la façon d'utiliser tout ce temps ou tout ce gain de liberté.
Beh justement ce sera peut-être l'occasion de regarder certaines choses en face plutôt que se voiler la face et de s'oublier en s'identifiant à l'agitation permanente.
Et puis encore une fois, une personne qui souhaite se noyer dans le travail rien ne l'empêche de continuer de le faire...

Le retrait de la vie professionnelle n'est pas forcément oisif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néhémyo
Membre


Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 3292
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 37
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Le revenu universel de base   Lun 9 Nov 2015 - 17:29

Citation :
Avec internet, tout ceci est largement possible, et sachez que si des jeux vidéos avec gestion de ressources existent, il est tout à fait possible d'imaginer un tel système de gestion de ressources pour l'humanité. Le blocage actuellement vient de ceux qui ont le pouvoir et qui ne souhaitent pas mettre cela en place, parce qu'inévitablement cela signifierait la fin de leur pouvoir, rendre le pouvoir complètement au peuple où chacun deviendrait maitre de son destin, et cela est incompatible avec leur démarche de contrôle des masses.
Voilà tu as tout dit, donc le système que tu proposes n'est pas prêt de voir le jour en l'état actuel des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VeryGoodTruth
Membre


Date d'inscription : 27/04/2015
Nombre de messages : 730
Masculin
Capricorne Chèvre
Age : 36
Ville : Nomade

MessageSujet: Re: Le revenu universel de base   Lun 9 Nov 2015 - 17:58

@Néhémyo a écrit:
Citation :
Avec internet, tout ceci est largement possible, et sachez que si des jeux vidéos avec gestion de ressources existent, il est tout à fait possible d'imaginer un tel système de gestion de ressources pour l'humanité. Le blocage actuellement vient de ceux qui ont le pouvoir et qui ne souhaitent pas mettre cela en place, parce qu'inévitablement cela signifierait la fin de leur pouvoir, rendre le pouvoir complètement au peuple où chacun deviendrait maitre de son destin, et cela est incompatible avec leur démarche de contrôle des masses.
Voilà tu as tout dit, donc le système que tu proposes n'est pas prêt de voir le jour en l'état actuel des choses.

Si le peuple attend que son gouvernement agisse, en effet. Mais il y a une autre possibilité.

Les initiatives collectives peuvent dépasser les lois imposées par une minorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le revenu universel de base
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit