Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 L'Homme et le réchauffement climatique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Figaro
Membre


Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7268
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: L'Homme et le réchauffement climatique.   Jeu 29 Sep 2016 - 20:57

Rappel du premier message :

L'Homme est-il responsable du réchauffement climatique ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
pulsar
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/10/2015
Nombre de messages : 2661
Masculin
Lion Dragon
Age : 52
Ville : Noland

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 16:54

L' énergie nucléaire à fait des promesses ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pulsar
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/10/2015
Nombre de messages : 2661
Masculin
Lion Dragon
Age : 52
Ville : Noland

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 17:00

@Professeur X a écrit:
@Figaro a écrit:
Je me permets de rebondir sur la vache qui pète pour dire que si nous continuons dans ce sens, en 2100 environ, plus de la moitié de la flore et de la faune que nous connaissons aura disparu.

Hum , ces prévisions prophétiques ne valent pas un pet , en 2100 tout les faux prophètes et les lanceurs d'alertes d'aujourd'hui aurons disparu , si si vous pouvez me croire , love .
M' est avis que leurs contradicteurs auront eu la même destinée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loryan
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 29/10/2009
Nombre de messages : 3402
Masculin
Vierge Chien
Age : 46
Ville : Lorraine

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 17:53

@Figaro a écrit:
@vertgandazert a écrit:

L'âge de pierres ne s'est pas arrêter faute de silex...
90% des espèces vivantes sont disparues avant l'arrivée de l'homme...
Sauf erreur, l'extinction des différentes espèces qui ont précédé l'Homme fut due à des phénomènes naturels. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. En outre, comme vous l'avez justement observé, l'énergie nucléaire n'a pas tenu toutes ses  promesses, bien au contraire.

En fait le mot "naturel" ne veut pas dire grand chose, il est utilisé pour différencier les créations humaines des créations de la nature.

D'un point de vue animal nos créations sont surement "naturelles".

Après je ne sais pas si on peut réellement dire que 90% des espèces vivantes ont disparu, il serait sans doute plus juste de dire que les espèces ont muté et que les anciennes formes sont tout simplement mortes faute d'adaptation à l'évolution de la Terre.
Si on prend le cas actuel du Frelon dit asiatique, il risque de faire disparaître l'abeille dite européenne si cette dernière n'évolue pas. L'humain dans ce cas n'a qu'accéléré la rencontre entre les 2 espèces, il ne l'a pas réellement provoqué.

Le nucléaire est un débat plus particulier.
Le soleil montre en effet que c'est une réaction "naturelle" dans l'univers, maintenant avant même la question des radiations (n'oublions pas que l'atmosphère de la Terre nous protège des radiations de l'univers dont celle du soleil) le nucléaire c'est présenté à nous via Hiroshima et Nagasaki.
Notre inconscient collectif a très peur de cette énergie et à raison.
Le paradoxe actuel c'est que l'énergie nucléaire est une solution à l'effet de serre... ca évite bien des centrale au charbon ou au pétrole... le pb bien sur ce sont les déchets et le risque potentiel de réaction nucléaire dangereuse.
Nous jouons là avec des énergies considérables, mais néanmoins à mon avis pas plus impressionnante que la puissance des première locomotive devant les chevaux.

La solution passe bien sur par de nouvelles énergies ou de nouvelles technologies.
L'éolien, le solaire, la biomasse et j'en passe.
Maintenant il faut avoir conscience des limitations de chacune, elles ne sont pas miraculeuses non plus.
Le problème actuel est essentiellement un problème de stockage de l'énergie.
Si il n'y a pas plus d'éolienne ou de solaire, ce n'est pas tant faute de place, de soleil, ou de vent.. c'est le problème d'avoir l'énergie au moment ou on en a besoin.
L'électricité est une énergie permanente si elle n'est pas consommée, elle est rendue à la terre, on ne sait pas bien stocker les surplus pour les rendre dans les coup de bourre (à part mettre en marche les centrales au charbon/pétrole)
Les transports comme la voiture électrique souffre d'autonomie et du poids des batteries.

Maintenant, je trouve que ces 10 dernières années nous avons eu la chance de voir des progrès énormes dans le domaine de l'énergie.....
Reste à affronter ceux qui veulent faire de l'argent jusqu'à la dernière goutte de pétrole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ermite
Membre


Date d'inscription : 06/04/2016
Nombre de messages : 489
Masculin
Bélier Buffle
Age : 44
Ville : aucune importance

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 18:14

Hem ...

Dans le soleil, c'est la fusion nucléaire qui est à l'oeuvre : pas de radiation, pas de rayon gamma. De deux atomes d'hydrogène on forme un atome d'hélium.
Dans une centrale nucléaire, comme dans une bombe, c'est la fission nucleaire. A partir d'un atome d'uranium ou de plutonium sont générés d'autres atomes (krypton et baryum à priori) PLUS des neutrons et du rayonnement gamma, les 2 étant dangereux pour tout être vivant (les rayons gamma brisent les chaines ADN)
Il faut ensuite considérer la demi-vie des atomes en question, sachant que dans une barre d'uranium servant de combustible à un réacteur, tous les atomes d'uranium/plutonium ne sont pas consommés, loin de là (sinon je crois qu'il n'y aurait pas trop de problème mais je peux me tromper) : cette demi-vie c'est bien le problème, elle conditionne le temps durant lequel le matériau en question est nocif : pour l'uranium naturel c'est relativement acceptable je crois, mais le problème c'est qu'on introduit dans les barres de combustible du plutonium, et là la demi-vie est de l'ordre de la centaine de milliers d'années : le déchet radio-actif devient MOITIé MOINS nocif au bout de plusieurs centaines de milliers d'années !!!

Il faut aussi savoir que, comme dans le cas de Fukushima, les énormes quantités de déchets doivent être stockées de manière adéquate, sinon elles peuvent entrer en réaction (ce qui a failli se produire après la catastrophe) et produire une explosion ce qui est le pire des scénarios car tous les radio-nucléides se retrouvent projetés dans l'atmosphère et dispersés aux 4 coins du globes). Un peu partout sur le monde, mais surtout en France hein, on ne sait pas quoi faire des déchets, on les enfouis dans des mines dans des coffrages en béton ... mais le béton n'a qu'une durée de vie d'une centaine d'années ... donc dans cent ans, on pourrait se retrouver avec des tas de déchets mis en contact les uns avec les autres, et là ils pourraient entrer en réaction les uns avec les autres : explosion nucléaire !

Et enfin dernier point ... il faut savoir que les ressources en uranium sont très limitées (une centaine d'années à priori) donc on va très vite se retrouver avec des centaines de réacteur inutilisables qui vont continuer à polluer pendant des milliers d'années.

Enfin bref, soleil et centrales nucléaire n'ont absolument RIEN à voir...
Le soleil ne pollue absolument pas.


Dernière édition par L'ermite le Ven 30 Sep 2016 - 18:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre


Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7268
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 18:19

Le frelon ne se nourrit pas exclusivement d'abeilles; en outre, certaines abeilles s'en défendent très bien. Le prédateur principal de l'abeille, entre autres, se nomme l'Homme. Maintenant, il est fort possible, comme tu le dis, que certaines espèces aient disparu pour des raisons d'inadaptation, voire de mutation ?

Quant à l'énergie nucléaire, cette dernière n'est tout simplement pas renouvelable pour le moment et présente, comme tu l'as justement remarqué, des dangers considérables. Si la température terrestre continue a augmenté de la sorte, augmentation liée à une trop grande production de gaz carbonique, tout le vivant en pâtira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre


Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7268
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 21:08

Après quelques recherches, tu as effectivement raison Loryan.

Après je ne sais pas si on peut réellement dire que 90% des espèces vivantes ont disparu, il serait sans doute plus juste de dire que les espèces ont muté et que les anciennes formes sont tout simplement mortes faute d'adaptation à l'évolution de la Terre.

Il existe plusieurs causes qui tenteraient d'expliquer l'extinction des espèces tout au long de l'évolution. D'une part, les mutations et la sélection naturelle, et d'autre part, les catastrophes naturelles.

Il est à noter toutefois que certains paléontologues ont pu observer une corrélation entre l'apparition des hommes en plusieurs endroits de la Terre et l'extinction de plusieurs espèces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1486
Masculin
Lion Buffle
Age : 67
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Dim 2 Oct 2016 - 10:29

Je suis particulièrement optimiste pour la planète actuellement pour deux raisons:

La première, le réchauffement climatique est une arnaque mondiale, les prévisions des années 90 ne se vérifient absolument pas puisque les relevés montrent une stagnation des températures depuis 1997 contrairement à l'évolution prévisionnelle.
Les scientifiques cherchent des explications de cette stagnation mais rien ne tient.

Il faut comprendre que le modèle à l'origine de la prévision catastrophique ne tient pas du tout compte de nombreux paramètres complexes. Il faut croire que l'étude devait impérativement présenter un emballement de la température.

L'emballement se situe aussi au niveau de la communication puisque dès qu'un événement naturel catastrophique se produit, il est forcément dû au réchauffement climatique. A force de bourrer le crâne des citoyens, ils finissent par adhérer et prendre peur.

La deuxième, elle ne fait nullement l'objet de communication et pour cause:

Les travaux d'Andréa Rossi sur les LENR. Une nouvelle forme d'exploitation de la réaction nucléaire mais à basse température, sans radiation, sans rejet.
Après un an de validation chez un client, l'unité de 1 MW avec un COP minimum de 6 est commercialisée, actuellement en fabrication.

Parallèlement, les travaux de Rossi sur le Quark X, de puissance élémentaire beaucoup plus faible, avancent avec succès, avec un COP prévisionnel de 200 suivant la taille de l'élément actif (puissance de sortie 200 fois plus élevée que la puissance d'entrée)

http://www.rossilivecat.com/

Il est bien entendu que la France abrite le projet Iter, un monstre qui ne sortira certainement jamais le moindre kW utile, donc aucune communication en France sur les travaux de Rossi.

Il faut savoir aussi que le monde entier travaille sur les LENR puisque tous les états hors la France ont compris l'enjeu, l'énergie quasi gratuite et propre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre


Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7268
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Dim 2 Oct 2016 - 10:51

La première, le réchauffement climatique est une arnaque mondiale, les prévisions des années 90 ne se vérifient absolument pas puisque les relevés montrent une stagnation des températures depuis 1997 contrairement à l'évolution prévisionnelle.
Les scientifiques cherchent des explications de cette stagnation mais rien ne tient.


J'en suis très étonné, je n'ai jamais rien lu de tel. Pourrais-tu me donner tes sources d'informations, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1486
Masculin
Lion Buffle
Age : 67
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Dim 2 Oct 2016 - 18:04

Par exemple:

http://lapressegalactique.com/2014/03/09/larnaque-du-rechauffement-climatique/

http://www.wikiberal.org/wiki/R%C3%A9chauffement_climatique

http://forums.france3.fr/france3/Vu-du-ciel/rechauffement-climatique-sujet_284_1.htm

http://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de_scientifiques_sceptiques_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ermite
Membre


Date d'inscription : 06/04/2016
Nombre de messages : 489
Masculin
Bélier Buffle
Age : 44
Ville : aucune importance

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Dim 2 Oct 2016 - 21:29

Oui c'est vrai cette histoire de courbe des températures depuis les années 2000.

Ca c'est le graphe montrant la corrélation entre taux de CO² et température depuis les années 1960 : on ne peut nier que les 2 sont liées ! Effectivement depuis 2000, ça décroche, mais ça signifie quoi ? Simplement que les températures n'augmentent plus, pas que le gaz carbonique qu'on balance dans l'atmosphère est sans effet.
Le fait que les températures n'augmentent plus signifie simplement que d'autres mécanismes encore inconnus sont à l'oeuvre, car je le répète : ils passent où les milliards de tonne qu'on émet ? Ils disparaissent comme par magie ?

Ouvrons les yeux : l'activité humaine impacte lourdement la planète par les seules émissions de CO².

EDIT : on peut aussi voir ça en terme d'effets. La banquise diminue toujours plus chaque année. Les glaciers disparaissent toujours plus, etc etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre


Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7268
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Dim 2 Oct 2016 - 21:34

Je te remercie pour tes sources, cl777. Je vais y répondre très simplement. Tous les organismes vivants usent de gaz carbonique pour produire de l'énergie, néanmoins avec modération. L'Homme, par son activité compulsive, en émet beaucoup trop. Quel que soit le domaine, l'excès n'est jamais de bon augure.

Je te laisse en compagnie de ces quelques mots écrits par Claude Allègre dont le nom se trouve dans la liste des scientifiques sceptiques :


"(...) Doit-on pour autant négliger le phénomène ? Sûrement pas, car si l'augmentation de la température dans les décennies récentes paraît modeste, l'augmentation du désordre climatique apparaît quant à elle incontestable. Orages violents conduisant à des inondations suivies de sécheresses terribles, un été caniculaire suivi d'un été pluvieux et froid, etc. Toutes les mesures pour limiter les émissions de gaz carbonique doivent être prises, énergie nucléaire pour l'électricité, voitures électriques, etc. Car si un avenir torride est possible, mais non certain, les catastrophes climatiques semblent programmées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loryan
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 29/10/2009
Nombre de messages : 3402
Masculin
Vierge Chien
Age : 46
Ville : Lorraine

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 0:25

Il y a beaucoup d'infos et d'intox sur le réchauffement climatique.

Ce qui est vrai c'est que le CO2 et le méthane sont des gaz à effet de serre, c'est à dire qu'il renvoie vers la surface une partie de la chaleur qui devrait normalement repartir dans l'espace.

Et cette chaleur excédentaire est forcément stockée sous forme d'élévation de la température, surtout celle des océans.
Océans plus chaud, dit plus de mouvement climatiques et remontée des zones climatiques chaudes vers les pôles.

Maintenant il y a des phénomènes inverses.
Le taux de CO2 plus haut favorise aussi la croissance des plantes qui vont donc en capter plus (ce qui sous entend de ne pas abîmer les forêts)
Une température plus élevée de la surface rayonne aussi plus de dissipation dans l'espace.

Il peut y avoir beaucoup de scénarios possibles, tout comme notre planète a subit beaucoup de variations climatiques dans son histoire.
L'éruption d'un simple volcan peut faire chuter les températures aussi ( les poussières chargent l'atmosphère et on perd de l'énergie solaire). D'ailleurs il est possible que des famines d'antan soient liées à des éruptions volcaniques ayant engendrées un climat plus froid et de mauvaises récoltes.

C'est je trouve fascinant et complexe le climat, mais une chose est sure, nous en dépendons fortement.

PS : voir aussi que si il n'y a pas assez de CO2 dans l'atmosphère les températures baisseront et on aura un refroidissement climatique... faut être très prudent quand on touche à ces équilibres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/09/2016
Nombre de messages : 68
Masculin
Scorpion Cochon
Age : 21
Ville : Paris

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 0:42

trier ses déchets, donner à ceux qui en ont réellement le besoin, ne pas prendre plus que ce qu'il ne faut, si on faisait tous ça, y'aurait déjà moins d'problèmes Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 4:39

Namasté Figaro,

La question première de ce topic reste :
"L'homme est-il responsable du réchauffement climatique ?"

... et je lis que le réchauffement climatique est une arnaque, avec liens-preuves à l'appui.

L'on fait dire ce que l'on veut aux chiffres, vos rapports n'expliquent rien. Je ne reconnais aucune de vos démonstrations scientifiques, qu'elles aillent dans un sens ou dans l'autre elles sont incapables d'inclure toutes les données qui imputent aux (ex)actions de l'homme.
Pour cela, j'observe... Cela suffit amplement :
J'observe que le climat se dérègle, respecte de moins en moins le cycle des saisons et n'offre plus le confort de vie auquel nous étions accoutumés.
J'observe que les glaces que nous nommions éternelles, aux pôles comme sur les sommets de nos montagnes, se réduisent de façon visible à vitesse anormalement rapide.
J'observe que pour la première fois, l'année dernière nous n'avons bénéficié d'aucune précipitation de neige en dessous 3000 mètres d'altitude dans la chaîne himalayenne.
J'observe de violentes tempêtes qui sévissent en de nombreux points de Gaïa... en des endroits où ça ne s'était jamais produit.
J'observe des animaux sauvages qui ne peuvent plus hiberner faute de neige et de froid qui ne sévissent plus dans le milieu naturel où ils évoluent et qui, de ce fait, se rabattent sur les villes/villages où ils tentent de se nourrir sous les coups de fusils des autochtones.
J'observe une végétation qui se cherche en fleurissant plus tôt (voire même double floraison annuelle) mais ne donne pas de fruits, faute de saisons qui affichent des températures et des précipitations extrêmes et anormales.
J'observe des milieux naturels se réduire à des parcs, des forêts décapitées se transformer en mobilier, des villes qui ne cessent de s'étendre, des amas d'ordures qui croissent de façon exponentielle aux abords des villes, voire d'immenses vortex de détritus flottants au milieu des océans, etc...
Les scientifiques feraient mieux de relever les yeux de leurs dossiers obsolètes afin de constater, en temps réel, les dégâts que la race humaine est en train d'opérer impunément.

Je ne doute pas qu'à l'abri de leurs laboratoires, ces éminences grises publieront les rapports chiffrés que la manne financière ordonne... avec œillères aux normes pour répondre aux questions de comportements irrationnels. Rapports qui ~ à défaut de convaincre ~ justifient immobilisme et nombrilisme dont font preuve les acteurs humains inconscients.

Une bonne journée insouciante...
Revenir en haut Aller en bas
pulsar
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/10/2015
Nombre de messages : 2661
Masculin
Lion Dragon
Age : 52
Ville : Noland

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 6:01

Bonjour Attchi.
Attchi écrit: " les scientifiques feraient mieux de relever les yeux de leurs dossiers obsolètes afin de constater, en temps réel, les dégâts que la race humaine est en train d' opérer impunément ".
Oui.
1/ Les personnes qui pensent mais ne voient pas ne constatent pas . Elles fonctionnent en décalé en essayant illusoirement d' imposer au monde leur monde.
2/ Rien ne s' opère impunément : la loi immuable d' action/ réaction n' oublie jamais de présenter l' addition, c' est une simple question de temps.
C' est ainsi. En montant dans le train de l' existence , en ces lieux et en ces temps, nous nous sommes solidarisés au destin de ceux-ci. C' est un fait vérifiable même au sein des majestueuses montagnes himalayennes.
Coeur affamé n' a point d' oreilles disait mon maitre.
Le bon grain et l' ivraie seront démélés en temps utiles, ça ne fait aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre


Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7268
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 9:47

attchibhatt a écrit:
Namasté Figaro,

La question première de ce topic reste :
"L'homme est-il responsable du réchauffement climatique ?"

... et je lis que le réchauffement climatique est une arnaque, avec liens-preuves à l'appui.

L'on fait dire ce que l'on veut aux chiffres, vos rapports n'expliquent rien. Je ne reconnais aucune de vos démonstrations scientifiques, qu'elles aillent dans un sens ou dans l'autre elles sont incapables d'inclure toutes les données qui imputent aux (ex)actions de l'homme.
Pour cela, j'observe... Cela suffit amplement :
J'observe que le climat se dérègle, respecte de moins en moins le cycle des saisons et n'offre plus le confort de vie auquel nous étions accoutumés.
J'observe que les glaces que nous nommions éternelles, aux pôles comme sur les sommets de nos montagnes, se réduisent de façon visible à vitesse anormalement rapide.
J'observe que pour la première fois, l'année dernière nous n'avons bénéficié d'aucune précipitation de neige en dessous 3000 mètres d'altitude dans la chaîne himalayenne.
J'observe de violentes tempêtes qui sévissent en de nombreux points de Gaïa... en des endroits où ça ne s'était jamais produit.
J'observe des animaux sauvages qui ne peuvent plus hiberner faute de neige et de froid qui ne sévissent plus dans le milieu naturel où ils évoluent et qui, de ce fait, se rabattent sur les villes/villages où ils tentent de se nourrir sous les coups de fusils des autochtones.
J'observe une végétation qui se cherche en fleurissant plus tôt (voire même double floraison annuelle) mais ne donne pas de fruits, faute de saisons qui affichent des températures et des précipitations extrêmes et anormales.
J'observe des milieux naturels se réduire à des parcs, des forêts décapitées se transformer en mobilier, des villes qui ne cessent de s'étendre, des amas d'ordures qui croissent de façon exponentielle aux abords des villes, voire d'immenses vortex de détritus flottants au milieu des océans, etc...
Les scientifiques feraient mieux de relever les yeux de leurs dossiers obsolètes afin de constater, en temps réel, les dégâts que la race humaine est en train d'opérer impunément.

Je ne doute pas qu'à l'abri de leurs laboratoires, ces éminences grises publieront les rapports chiffrés que la manne financière ordonne... avec œillères aux normes pour répondre aux questions de comportements irrationnels. Rapports qui ~ à défaut de convaincre ~ justifient immobilisme et nombrilisme dont font preuve les acteurs humains inconscients.

Une bonne journée insouciante...

Les mêmes observations sont faites en Suisse. Les glaciers reculent toujours un peu plus chaque année, la flore, surprise par les changements de températures, n'offre plus aux abeilles la possibilité de butiner adéquatement, etc. En fait, je ne saurais mieux dire qu'Attchibhatt. Il suffit d'observer ce qui nous entoure, et même un peu plus loin.

P.S Ce sujet a été ouvert afin que l'Homme, par conscience, prenne soin de la Nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre


Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7268
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 9:57

@Loryan a écrit:
Il y a beaucoup d'infos et d'intox sur le réchauffement climatique.

Ce qui est vrai c'est que le CO2 et le méthane sont des gaz à effet de serre, c'est à dire qu'il renvoie vers la surface une partie de la chaleur qui devrait normalement repartir dans l'espace.

Et cette chaleur excédentaire est forcément stockée sous forme d'élévation de la température, surtout celle des océans.
Océans plus chaud, dit plus de mouvement climatiques et remontée des zones climatiques chaudes vers les pôles.

Maintenant il y a des phénomènes inverses.
Le taux de CO2 plus haut favorise aussi la croissance des plantes qui vont donc en capter plus (ce qui sous entend de ne pas abîmer les forêts)
Une température plus élevée de la surface rayonne aussi plus de dissipation dans l'espace.

Il peut y avoir beaucoup de scénarios possibles, tout comme notre planète a subit beaucoup de variations climatiques dans son histoire.
L'éruption d'un simple volcan peut faire chuter les températures aussi ( les poussières chargent l'atmosphère et on perd de l'énergie solaire). D'ailleurs il est possible que des famines d'antan soient liées à des éruptions volcaniques ayant engendrées un climat plus froid et de mauvaises récoltes.

C'est je trouve fascinant et complexe le climat, mais une chose est sure, nous en dépendons fortement.

PS : voir aussi que si il n'y a pas assez de CO2 dans l'atmosphère les températures baisseront et on aura un refroidissement climatique... faut être très prudent quand on touche à ces équilibres.

Les arbres se nourrissent effectivement de gaz carbonique. Mais en contrepartie, les hommes détruisent d'immenses parcelles de végétation quotidiennement dans le monde entier. Non seulement les arbres, mais aussi les millions d'organismes qui y vivent. Conséquemment, la biodiversité diminue chaque jour un peu plus.

Quant aux océans, chargés de récupérer le gaz carbonique de manière naturelle depuis des millions d'années, ils sont tout simplement dépassés, ne peuvent plus jouer ce rôle correctement, et ceci engendre un déséquilibre conséquent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1486
Masculin
Lion Buffle
Age : 67
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 9:59

Il faut faire très attention de bien prendre les bonnes références. On peut tout dire, et trouver tous les arguments dans un sens comme dans l'autre, c'est un débat sans fin mais malheureusement les courbes prévisionnelles d'augmentation de température ne conduisent pas à la réalité, celle présentée avec l'évolution du CO2 en est une parmi d'autres, curieusement plusieurs courbes sont disponibles suivant l'orientation ce qui prouve la difficulté de trouve la vérité.

J'ai donc tendance à me tourner vers les revues scientifiques qui se doivent d'enquêter:  (science et vie n°1155 de décembre 2013 page 72) titre: "réchauffement climatique, mais où est-il donc passé?"
La courbe montre une stagnation de la température depuis 1998, les scientifiques ne l'expliquent pas, ils cherchent mais ne trouvent pas. Les climatologues sont sommés de s'expliquer: "la pause dans le réchauffement climatique a plongé les médias dans des abîmes d'incompréhension ou de gêne".

La bible du GIEC du 30 septembre 2013 : "d'où il ressort, en substance, que résoudre l'énigme s'avère ...fort compliquée".

Cela n'empêche pas de continuer à nous parler du réchauffement climatique à chaque évènement climatique destructeur.

On oublie que l'activité solaire a un rôle bien plus important que tout autre facteur et il est prévu une diminution de l'activité dans les années à venir, ce qui devrait nous conduire vers une petite ère glaciaire.

https://crioux.wordpress.com/2013/03/06/mini-ere-glaciaire-a-venir/

Le CO2? se focaliser sur le CO2 n'est pas réaliste. Le méthane issue des ruminants est autrement plus important, 25 fois plus puissant et leur présence sur terre ne date pas d'aujourd'hui. Les graphes montrent une plus faible influence du méthane que le CO2 mais il va falloir m'expliquer comment on a estimé la quantité de gaz émis par la totalité des ruminants de la planète en comprenant bien entendu tous les animaux sauvages.

L'action de l'homme? une belle arnaque montée de toute pièce pour justifier la taxe carbone, entre autres.

On pourrait donc continuer à argumenter. Je retiens simplement que des spécialistes ont été sommés de sortir des simulations "prouvant" un réchauffement climatique alors que le système de calcul prévisionnel a été alimenté par des données manifestement insuffisantes.

Je retiens aussi que ces spécialistes n'ont pas été rémunérés, un passe temps l'étude.

Si les dépenses étaient orientées préservation de la nature et non pas limitation du "réchauffement climatique", nous aurions une bien meilleure efficacité mais ça rapporterait moins à certains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre


Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7268
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 10:10

Si je puis me permettre "le science et vie" n'est pas une source fiable. De plus, il date de 2013. Prudence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre


Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7268
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 10:14

Il ne s'agit pas de faire la guerre au gaz carbonique puisqu'il est lui-même naturel. Mais, l'Homme, par le biais de l'industrialisation, en produit de manière excessive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biosphère
Membre
avatar

Date d'inscription : 14/05/2015
Nombre de messages : 2104
Féminin
Poissons Coq
Age : 48
Ville : Occitanie

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 10:28

@cl777 a écrit:
...

Si les dépenses étaient orientées préservation de la nature et non pas limitation du "réchauffement climatique", nous aurions une bien meilleure efficacité mais ça rapporterait moins à certains...

Tout à fait en accord avec ce que tu as posté là.

:jap:

Personnellement j'observe de grandes irrégularités climatiques mais ne peux affirmer quoi que ce soit à ce sujet. Tout ce que je peux faire c'est m'adapter, car je n'ai pas d'eau courante et que "les politiques" qq soit leur partie s'en tapent !  Laughing

Un seul de leur "frais personnel" permettrait de mettre l'eau à tous les gens dans mon cas sur mon village. je rappelle que je suis en France en 2016 et que l'homme à marché su la lune !  Laughing

C'est valable malheureusement pour tout, chacun regardant à sa porte. enfin depuis sa fenêtre devrais-je dire... se montant le bourrichon les uns contre les autres et surtout les autres !  Razz

Ici le gaz carbonique fait pousser les arbres qui en "font" de l'oxygene grâce à a photosynthèse...
plantez des arbres ! hello !

sunny  flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9436
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 10:35

Hum , tout fout le camp ma bonne dame , bon , rien ne prouve que la planète se réchauffe , à part de 0,0 x degrés mais on est pas sur , les échanges naturels du cycle de carbone est en gros de 300 milliards de tonne par ans  , toute l'activité humaine n'en produirait que 3 mt , et augmente de 0,009 Mt par ans , ya de quoi se préoccuper ! , tout le carbone plus lourd que l'air ne se répand pas dans l'atmosphère , il reste au dessus des villes et nous retombe sur la tronche , la globalisation climatique à t'elle d'ailleurs un sens , car quant on s'attache au problèmes climatiques locaux leurs rapports avec un réchauffement dû à l'activité humaine devient de plus en plus floue , pour ceux qui aiment bien potasser des centaines de graphiques et des articles d'experts je laisse un lien histoire de fournir des éléments à votre sagacité , love .

http://www.pensee-unique.fr/theses.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre


Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7268
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 10:46

J'ai donc tendance à me tourner vers les revues scientifiques qui se doivent d'enquêter: (science et vie n°1155 de décembre 2013 page 72) titre: "réchauffement climatique, mais où est-il donc passé?"
La courbe montre une stagnation de la température depuis 1998, les scientifiques ne l'expliquent pas, ils cherchent mais ne trouvent pas. Les climatologues sont sommés de s'expliquer: "la pause dans le réchauffement climatique a plongé les médias dans des abîmes d'incompréhension ou de gêne".


Toutefois, les astrophysiciens, Thuan Trinh Xuan, H. Reeves, entre autres, le réfute. La température de la Terre augmente chaque année un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cl777
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2012
Nombre de messages : 1486
Masculin
Lion Buffle
Age : 67
Ville : Champagne sur Seine

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 11:29

Professeur X,

Tout à fait d'accord.

Merci pour le lien, je l'ai recherché sans le trouver, il est très intéressant.

Figaro

Science et vie reprend le rapport du GIEC et les interrogations de ses spécialistes.
Il n'est donc pas question d'élucubrations mais de documents officiels.

La température de la terre augmente jusqu'à ce qu'elle refroidisse comme elle l'a toujours fait. Les spécialistes avec leur logiciel sont parfaitement incapables de prendre en compte la totalité des données qui influencent la température de la terre, il faut donc dire stop à l'arnaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ermite
Membre


Date d'inscription : 06/04/2016
Nombre de messages : 489
Masculin
Bélier Buffle
Age : 44
Ville : aucune importance

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Lun 3 Oct 2016 - 11:42

Rolling Eyes

et bien évidemment tous les scientifiques du GIEC sont des imbéciles ...

Je laisse tomber ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Homme et le réchauffement climatique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Spiritualité et ésotérisme :: Spiritualité et science - Physique quantique-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit