Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 L'Homme et le réchauffement climatique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Figaro
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7491
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: L'Homme et le réchauffement climatique.   Jeu 29 Sep 2016 - 20:57

L'Homme est-il responsable du réchauffement climatique ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ermite
Membre


Date d'inscription : 06/04/2016
Nombre de messages : 489
Masculin
Bélier Buffle
Age : 44
Ville : aucune importance

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Jeu 29 Sep 2016 - 21:50

Ben il suffit de se demander où sont passées les milliards de tonnes de carbone qu'on a brulé depuis le début de l'ère industrielle.

EDIT : ah oui j'oubliais le pétrole et le gaz. Il y a bien sûr aussi les vaches qui pètent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7491
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 9:56

Je me permets de rebondir sur la vache qui pète pour dire que si nous continuons dans ce sens, en 2100 environ, plus de la moitié de la flore et de la faune que nous connaissons aura disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ermite
Membre


Date d'inscription : 06/04/2016
Nombre de messages : 489
Masculin
Bélier Buffle
Age : 44
Ville : aucune importance

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 10:05

Sujet remonté en hau pour ce fil qui ne semble pas passionner les foules ...

Moi ça me sidère toujours le manque d'intérêt pour cette question qui nous concerne tous au plus haut niveau. Bien sûr ce n'est guère réjouissant d'être confronté à une réalité aussi inquiétante.
Ce sujet est pourtant à mon avis hautement spirituel dans la mesure où il nous confronte pleinement à la loi de causalité, à nos responsabilités, à nos choix de vie et à l'effet miroir grâce aux émotions qu'il soulève en nous.
Il faudrait peut-être arréter de faire l'autruche.

Un niveau de conscience supérieur ne passe t'il pas par la considération de notre place et des impactes de nos choix de vie sur cette belle petite planète.

En tant qu'occidentaux pilleurs de ressources et consommateurs effrénés d'énergie (80 fois plus ce qu'on devrait normalement consommer pour vivre), on est tous impliqué au premier plan.

J'em....e d'avance les détracteurs qui vont venir nous pourrir le sujet avec le réchauffement du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7491
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 10:11

Eh bien, l'ermite, nous vivons au milieu des flammes, mais nous tardons à nous réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ermite
Membre


Date d'inscription : 06/04/2016
Nombre de messages : 489
Masculin
Bélier Buffle
Age : 44
Ville : aucune importance

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 10:12

Le problème est que quand celles-ci nous réveilleront, il sera déjà probablement trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9711
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 10:19

Figaro a écrit:
Je me permets de rebondir sur la vache qui pète pour dire que si nous continuons dans ce sens, en 2100 environ, plus de la moitié de la flore et de la faune que nous connaissons aura disparu.

Hum , ces prévisions prophétiques ne valent pas un pet , en 2100 tout les faux prophètes et les lanceurs d'alertes d'aujourd'hui aurons disparu , si si vous pouvez me croire , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ermite
Membre


Date d'inscription : 06/04/2016
Nombre de messages : 489
Masculin
Bélier Buffle
Age : 44
Ville : aucune importance

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 10:22

Professeur X a écrit:
Figaro a écrit:
Je me permets de rebondir sur la vache qui pète pour dire que si nous continuons dans ce sens, en 2100 environ, plus de la moitié de la flore et de la faune que nous connaissons aura disparu.

Hum , ces prévisions prophétiques ne valent pas un pet , en 2100 tout les faux prophètes et les lanceurs d'alertes d'aujourd'hui aurons disparu , si si vous pouvez me croire , love .
?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loryan
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 29/10/2009
Nombre de messages : 3575
Masculin
Vierge Chien
Age : 47
Ville : Lorraine

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 10:46

L'ermite a écrit:
Professeur X a écrit:
Figaro a écrit:
Je me permets de rebondir sur la vache qui pète pour dire que si nous continuons dans ce sens, en 2100 environ, plus de la moitié de la flore et de la faune que nous connaissons aura disparu.

Hum , ces prévisions prophétiques ne valent pas un pet , en 2100 tout les faux prophètes et les lanceurs d'alertes d'aujourd'hui aurons disparu , si si vous pouvez me croire , love .
?

Pour rappelle les bovins ne pètent pas particulièrement plus qu'avant l'ère humaine.
Ils existaient dèjà dans la nature avant d'être domestiqué (l'exemple typique est le bison d'Amérique remplacé par des vaches et des bœufs mais pas dans une proportion de 1 à 10, seulement 1 à 2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loryan
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 29/10/2009
Nombre de messages : 3575
Masculin
Vierge Chien
Age : 47
Ville : Lorraine

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 10:59

L'ermite a écrit:
Ben il suffit de se demander où sont passées les milliards de tonnes de carbone qu'on a brulé depuis le début de l'ère industrielle.

EDIT : ah oui j'oubliais le pétrole et le gaz. Il y a bien sûr aussi les vaches qui pètent.

A un moment, lorsque j'étudiais la biomasse, je cherchais à comprendre le cycle du carbone.

Si il y a un fait certains c'est que toute la vie que nous connaissons dépend du carbone puisqu'il est le constituant principale et essentiel du vivant.
Or une grande partie du carbone n'était pas accessible au vivant car trop difficile d'accès (pétroles et graphites).

Le processus principal permettant au carbone de devenir "bio" c'est les plantes.. elle puisent le carbone dans le CO2 de l'atmosphère et le transforme en matière organique dès lors disponible pour le monde animal et humain.

Or la question que je me suis posé est celle là.
Et si le l'humain avait eu pour rôle d'extraire le carbone sous forme de pétrole dans les entrailles de la terre pour le rendre à l'atmosphère et ainsi permettre au plante de créer plus de carbone "bio" ?
Ce qui au final permet d'avoir plus d'animaux et plus d'humain.
C'est une pyramide, il faut une base importante de végétaux pour avoir un peu d'animaux et quelques humains ( le milliard à l'échelle de la planète c'est peu)...
A noter que selon certaines sources 80% de la biomasse animale et humaine....ce sont les vers de terre.

C'est un paradoxe... mais plus de pétrole c'est plus de CO2 c'est plus de vie sur la planète.

Le problème ce situe au niveau des équilibres, il ne faut pas engager une réaction irréversible au vivant.
En gros ne pas transformer notre atmosphère en quelque chose de trop chaud qui serait néfaste au vivant carboné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7491
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 11:07

Professeur X a écrit:
Figaro a écrit:
Je me permets de rebondir sur la vache qui pète pour dire que si nous continuons dans ce sens, en 2100 environ, plus de la moitié de la flore et de la faune que nous connaissons aura disparu.

Hum , ces prévisions prophétiques ne valent pas un pet , en 2100 tout les faux prophètes et les lanceurs d'alertes d'aujourd'hui aurons disparu , si si vous pouvez me croire , love .

Oh nul besoin de se rendre en 2100. Essaie d'observer ce qui t'entoure Professeur X, présentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7491
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 11:12

Le problème ce situe au niveau des équilibres, il ne faut pas engager une réaction irréversible au vivant.
En gros ne pas transformer notre atmosphère en quelque chose de trop chaud qui serait néfaste au vivant carboné.


C'est tout à fait exact. Hélas, le vivant est déjà en souffrance. Mais l'Homme, comme c'est bien souvent le cas, ne réagit qu'au moment de la brûlure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ermite
Membre


Date d'inscription : 06/04/2016
Nombre de messages : 489
Masculin
Bélier Buffle
Age : 44
Ville : aucune importance

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 11:13

@Loryan
Ok pour les vaches Wink
On pourrait rétorquer que leur nombre est directement proportionnel à notre consommation de viande et qu'étant donné que celle-ci a considérablement augmenté, le nombre de bovin aussi ... mais soit, ce "problème" me parait de toutes façons mineur par rapport à l'extraction des énergies fossiles. Mais bon une vache qui pète c'est marrant Razz

Quand à ton dernier post ... c'est une théorie intéressante mais qui n'est clairement pas validée par l'expérience puisque le nombre d'espèce vivante ne cesse de diminuer. Combien d'espèces disparaissent chaque jour ? 100 ?
Par ailleurs, la quantité de nourriture ne fait pas la diversité du vivant : il suffit de voir les trésors d'ingéniosité développés par la vie dans les milieux les plus hostiles : déserts ...

Donc voilà ; c'est bien de prendre du recul pour essayer d'adopter une vision plus large mais attention à ne pas tomber dans l'angélisme (pour se décharger de l'éventuel sentiment de culpabilité qui en pousse d'autres à nier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 11:47

Sans compter les mouches qui pètent....... Razz Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9711
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 12:07

Figaro a écrit:
Professeur X a écrit:
Figaro a écrit:
Je me permets de rebondir sur la vache qui pète pour dire que si nous continuons dans ce sens, en 2100 environ, plus de la moitié de la flore et de la faune que nous connaissons aura disparu.

Hum , ces prévisions prophétiques ne valent pas un pet , en 2100 tout les faux prophètes et les lanceurs d'alertes d'aujourd'hui aurons disparu , si si vous pouvez me croire , love .

Oh nul besoin de se rendre en 2100. Essaie d'observer ce qui t'entoure Professeur X, présentement.

Hum , si tu regardais avec moi ce qui m'entoure , tes mots n'auraient plus aucun sens , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loryan
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 29/10/2009
Nombre de messages : 3575
Masculin
Vierge Chien
Age : 47
Ville : Lorraine

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 12:17

L'ermite a écrit:

Quand à ton dernier post ... c'est une théorie intéressante mais qui n'est clairement pas validée par l'expérience puisque le nombre d'espèce vivante ne cesse de diminuer. Combien d'espèces disparaissent chaque jour ? 100 ?
Par ailleurs, la quantité de nourriture ne fait pas la diversité du vivant : il suffit de voir les trésors d'ingéniosité développés par la vie dans les milieux les plus hostiles : déserts ...

Donc voilà ; c'est bien de prendre du recul pour essayer d'adopter une vision plus large mais attention à ne pas tomber dans l'angélisme (pour se décharger de l'éventuel sentiment de culpabilité qui en pousse d'autres à nier)

Attention,
le nombre d'espèces diminue : oui très surement
la population globale des espèces vivantes : non pas forcément

Il n'y a pas moins d'animaux, il y a moins de variété d'animaux.

Mais c'est à surveiller, car par défaut ce sont les espèces les plus sensibles et les plus sauvages qui disparaissent...

Le nombre d'animaux domestiques ne cesse de croître
Le nombre d'animaux en marge des activités humaines ne cesse de croître

Concernant les végétaux, les forêts de l’hémisphère nord sont en croissance, et derrière le drame de la fonte des glaces au pôle nord il y aura vraisemblablement une reprise des terres anciennement gelée par la végétation.
Concernant les forêts tropicales et primaires, là c'est un drame qui ne s'infléchis pas et qui risque surtout de dégénérer en déserts.

Un autre point plus important ce sont les océans, si la biomasse du plancton est assez faible en comparaison de la biomasse continentale, c'est néanmoins le circuit régulateur du taux de CO2 dans l'atmosphère.
A savoir que l'eau froide piège plus de CO2 que l'eau chaude.
Le réchauffement des océans est donc un facteur très important.

Mais la climatologie c'est complexe, les courants froid piège le CO2 mais en même temps génèrent moins de pluie, ce qui explique pourquoi la plus part des déserts sont juxtaposé près des courants froids, et inversement les courants chaud qui captent moins de CO2 génèrent plus de pluie et donc plus de végétation.

Quand on voit tout ça, on se dit que la nature a des leviers forts nombreux et fort complexe pour se réguler.
Le problème ce sont les équilibres.
Certains sont réversibles... d'autres non... et là c'est compliqué parce qu'on revient pas en arrière.
L'exemple typique à l'échelle du corps humain c'est la maladie... si tu as une bonne fièvre, tu t'en remettras assez facilement la plus part du temps avec les actions appropriée.
Si jamais par contre la fièvre endommage des organes, ou favorise une développement anarchique d'une autre bactérie.... ça conduit facilement à la mort.

De mon point de vue la Terre est un être vivant, dont l'humanité est un des organes avec sa propre conscience.
Elle peut lui servir d'organe régulateur si tout fonctionne bien, sinon bah.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ermite
Membre


Date d'inscription : 06/04/2016
Nombre de messages : 489
Masculin
Bélier Buffle
Age : 44
Ville : aucune importance

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 12:26

Il est reconnu que les océans ont dépassé leur capacité d’absorption du CO² depuis longtemps.

A mon avis, c'est le nombre d'espèce qui fait la richesse de la biodiversité, pas le nombre d'animaux vivants, surtout si par la reproduction sélective la main de l'homme est passée par là pour réduire encore la richesse génétique.
Pareillement pour les forêts ... si les surfaces boisées augmentent, la diversité n'est pas au rendez-vous puisqu'il s'agit de mono-cultures destinées à l'exploitation humaine (mais je connais moins bien la question). On connait les problèmes inhérents aux monocultures.

La Terre ... elle s'en fout de tout ça ; elle a connu bien d'autres catastrophes par le passé ; les espèces qui disparaissent c'est triste, mais pareillement, dans l'histoire de la Terre c'est du déjà vu !

C'est donc vraiment l'humanité qui est au coeur du problème. Quand bien même elle survivrait à la crise qui s'annonce, on vivrait dans un désert biologique, avec la seule bio-diversité préservée dans les zoos ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9711
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 12:39

Hum , en 2100 en France il aura toujours autant de centrales nucléaires , une centrale c'est quasiment pour l'éternité , nous léguons sans les avoir consulter une pourriture infâme à toutes les générations futures , nous balançons nos ordures dans le temps pour pas s'en soucier aujourd'hui , et même si il ont réglé ces histoires climatiques cette pollution nucléaire leur sera surement fatal , ce qu'on est gai ce matin , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7491
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 12:50

Le nucléaire doit impérativement rendre l'âme. Place à l'énergie solaire. C'est de cette dernière que naîtra la joie. Qu'est-ce qu'une centaine d'années ? L'Homme doit se ressaisir et voir plus loin, beaucoup plus loin.

P.S "À la suite des accidents nucléaires ayant touchés les installations de Fukushima, la cheffe du DETEC (département fédéral ayant notamment en charge l'énergie) Doris Leuthard décide le 15 mars, de la suspension des procédures en cours concernant les demandes d'autorisation pour la construction des 3 nouvelles centrales. Le 25 mai 2011, le conseil fédéral confirme la sortie progressive de l'énergie nucléaire en décidant de ne pas renouveler les centrales nucléaires en service et opte pour leur arrêt définitif une fois que celles-ci auront atteint 50 ans, c'est-à-dire entre 2019 et 2034. Le 28 septembre 2011, le Conseil des États a confirmé l’arrêt de la construction de nouvelles centrales nucléaires tout en exigeant la poursuite de la recherche dans le nucléaire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1294
Masculin
Poissons Buffle
Age : 68
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 13:22

Hum, hum.... Hum Hum...

Le soleil est une centrale nucléaire qui fonctionne par la fusion d'atomes d'hydrogène:


"Ainsi, à chaque seconde, 700 millions de tonnes d'hydrogène sont converties en 695 millions de tonnes d'hélium : les 5 millions manquant sont transformés en énergie. Le Soleil rayonne 3,83 x 1026 Watts, l'équivalent de trois cent milliards de milliards de centrales nucléaires !

Mais tout l'hydrogène ne peut pas être converti en hélium : les réactions de fusion ne se produisent qu'à des températures de plusieurs millions de degrés, et celles-ci ne sont atteintes qu'au cœur du Soleil. La zone où se produit la fusion ne représente ainsi que 1% du volume du Soleil, et la moitié de l'énergie est produite dans le millième central. En conséquence, seuls 10% de l'hydrogène pourra être converti.
Pourquoi le Soleil ne brûle-t-il pas d'un coup ?

Après tout, l'hydrogène qu'il contient pourrait fusionner presque instantanément, comme dans une bombe atomique. D'ailleurs, ce serait logique vu que l'énergie libérée par la fusion de dégage de la chaleur, qui elle-même entraîne la fusion d'autres noyaux, etc…(réaction en chaîne). Si le Soleil était constitué de charbon, il brûlerait ce carburant en même pas 4 600 ans !

Heureusement, le Soleil dispose d'un thermostat interne, qui lui permet de durer un peu plus longtemps."

Le nucléaire humain actuel est très potentiellement polluant donc très dangereux, de plus il est peu efficace, mais il peut être amélioré, donc essayons de l'améliorer plutôt que de le rejeter sans autre solution.
A méditer
L'âge de pierres ne s'est pas arrêter faute de silex...
90% des espèces vivantes sont disparues avant l'arrivée de l'homme...
L'on peut aimer, les animaux, l'homme, le soleil et le confort nucléaire sunny   

Mieux vaut méditer que médire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9711
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 13:29

Hum , t'as qu'a en causer aux habitants des régions de tchernobil et de fukushima du confort nucléaire et de ton hédonisme scientifique , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1294
Masculin
Poissons Buffle
Age : 68
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 13:36

Professeur X a écrit:
Hum , t'as qu'a en causer aux habitants des régions de tchernobil et de fukushima du confort nucléaire et de ton hédonisme scientifique , love .
hum, hum, hum...

N'est ce pas ce que je viens de faire cher professeur?

En écrivant:"Le nucléaire humain actuel est très potentiellement polluant donc très dangereux, de plus il est peu efficace," Embarassed


flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dròlle
Membre


Date d'inscription : 30/08/2016
Nombre de messages : 552
Masculin
Capricorne Cheval
Age : 50
Ville : dans ta tête

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 14:01

Après méditation je me dis que je n'ai aucun problème avec l'expérimentation contrôlée en laboratoire. En fait dans cette histoire le soucis n'est pas l'énergie produite par le nucléaire, non le soucis c'est que comme pour la médecine actuelle le savant ouvre la boite à pandor et teste en temps réel "dans le réel".... pas à pas... puis regarde les effets sans trop se soucier des conséquences.... du style on verra bien après.... Prenant d'abord en compte les avantages personnels puis commun sans tenir compte des aléas possibles commun.

Les savants d'aujourd'hui sont comme des aveugles dans un appartement cherchant leur lunettes dans le noir...... trouvant souvent quelque chose mais rarement l'objet tant convoité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dròlle
Membre


Date d'inscription : 30/08/2016
Nombre de messages : 552
Masculin
Capricorne Cheval
Age : 50
Ville : dans ta tête

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 14:38

Une idée que j'ai eu il y a une dizaine d'année... des idées j'en ai toujours eu beaucoup... esprit rêveur mais j'ai le défaut de ne jamais les mettres en oeuvres (c'est pas mon truc).
D'autres y arrivent et c'est tant mieux.
Imaginez en france où l'eau ne manque pas.

http://www.agoravox.tv/actualites/technologies/article/energie-libre-et-mouvement-47318

Encore aujourd'hui... sur l'apprentissage.....si je vous disais vous seriez mort de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7491
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Re: L'Homme et le réchauffement climatique.   Ven 30 Sep 2016 - 16:05

vertgandazert a écrit:

L'âge de pierres ne s'est pas arrêter faute de silex...
90% des espèces vivantes sont disparues avant l'arrivée de l'homme...
Sauf erreur, l'extinction des différentes espèces qui ont précédé l'Homme fut due à des phénomènes naturels. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. En outre, comme vous l'avez justement observé, l'énergie nucléaire n'a pas tenu toutes ses promesses, bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Homme et le réchauffement climatique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Spiritualité et ésotérisme :: Spiritualité et science - Physique quantique-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit