Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tu m'oublieras comme tout s'oublie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 13:31



Etes-vous d'accord avec cette affirmation nymphéenne ?
Revenir en haut Aller en bas
Alaka
Modérateur


Date d'inscription : 17/02/2011
Nombre de messages : 11347
Féminin
Capricorne Buffle
Age : 42
Ville : Terre

MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 16:54

Hello U  sunny 

Ouh... elle est "terrible" cette peinture... elle me fait froid partout...  Smile 

"Tu m'oublieras comme tout s'oublie."... ?
Eh bien... non, "tout" ne s'oublie pas... Si ?
C'est une "affirmation nymphéenne", je vois...

Pas pour moi. "J'oublie" très peu...

Mais, peut-être pourrais-tu préciser un peu ta pensée, fruit de ce questionnement... intime...?

"Tout": les êtres, les choses, les lieux, les parfums, les couleurs, les frissons, les rires, les sourires, les larmes, les ciels, les terres, les instants éphémères, les amours, les amitiés, les flashs, les chutes, les tremblements, les épreuves, les regards, les peaux, les mots, les maux, les lumières, les musiques, les instants magiques, les rencontres fortuites, les ruptures, les folies, les moments d'inconscience, les angoisses, les morts, les couchers de soleil, les aurores, les arcs-en-ciel, la rosée du matin sous les pieds... .... ?


_________________
हलका माया

"La seule façon d'accomplir est d'être..." Lao Tseu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néhémyo
Membre


Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 3303
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 37
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 17:15

Rien ne s'oublie vraiment... Mais c'est le sentiment émotionnel abrupt lié au souvenir qui s'estompe.

Parfois des années après on conserve une coloration sensible qui résume une étape ou une période de la vie et c'est cela qui reviendra ponctuellement à la surface... Joyce parle d'épiphanies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
natalliana
Membre


Date d'inscription : 16/03/2014
Nombre de messages : 1757
Féminin
Lion Chat
Age : 53
Ville : la planète bleue

MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 18:01

I love you 

Chanson "Tout s'oublie"... Michel Sardou

Les nuits de Barcelone
Et les violons de l'âme,
Le goût du vent d'automne,
La première de mes larmes,
Tout s'oublie.

Des oiseaux bariolés
Dans le ciel de Pologne,
Les cahiers d'écoliers
Et l'amour que l'on donne,
Tout s'oublie.

Les maisons où l'on vit,
Les amis de passage,
Le chagrin et l'ennui,
Les merveilleux nuages,
Tout s'oublie.

La passion, la colère,
Les je t'aime, les adieux,
Les jours d'anniversaire,
Le désir dans nos yeux,
Tout s'oublie.

Le plus mort de mes morts
Est l'enfant que j'étais
Et demain est encore un jour à l'imparfait.
Tout s'oublie.

Les jours de solitude,
Les fous rire, les angoisses,
Ces chemins dans le sud
Où j'ai laissé mes traces,
Tout s'oublie.

Les victoires, les défaites,
Les plaisirs et la peur,
La chanson du poète
Et les frissons du coeur,
Tout s'oublie.

Le plus mort de mes morts
Est l'enfant que j'étais
Et demain est encore un jour à l'imparfait.
Tout s'oublie.

 :coeur) 
non...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wb35
Membre


Date d'inscription : 11/11/2012
Nombre de messages : 6634
Masculin
Sagittaire Chat
Age : 53
Ville : pas si loin

MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 18:07

Laam a écrit:
Rien ne s'oublie vraiment... Mais c'est le sentiment émotionnel abrupt lié au souvenir qui s'estompe.

Parfois des années après on conserve une coloration sensible qui résume une étape ou une période de la vie et c'est cela qui reviendra ponctuellement à la surface... Joyce parle d'épiphanies.


Oui, je pense aussi comme cela, avec des fluctuations suivant les événements et la sensibilité de la personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3042
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 18:09

Tu veux dire oublier le petitout dans le grand fait-TOUT. Shocked 

Il est possible que le Grand Tout s'oublie pour mieux se retrouver...mais IL ne peut se manquer.  :sourire) 

Namasté  drunken 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 18:15

Laam a écrit:
Rien ne s'oublie vraiment... Mais c'est le sentiment émotionnel abrupt lié au souvenir qui s'estompe.

Parfois des années après on conserve une coloration sensible qui résume une étape ou une période de la vie et c'est cela qui reviendra ponctuellement à la surface... Joyce parle d'épiphanies.

Le souvenir dénudé de sentiment est-il encore vivant ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 18:48

Avant que tu naisse, avant que je naisse, avant que tes grands parents naissent et ainsi de suite, te souviens tu de ce qui c'est passé ?

Non, que c'est t-il passé ?

Regarde autours et en dedans de toi.

 I love you
Revenir en haut Aller en bas
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3042
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 18:52

Tout ce dont on ne ressent pas le "besoin" peut s'oublier.
Il ne reste alors que les "impressions", les clichés...

Reste ce que l'on fait vivre.

Vivre alors...qu'est-ce donc?

Namasté  drunken 

L'UNIVERS N'EST QU'UN PRÉTEXTE,
LA CAUSE EST EN NOUS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 18:57

@porte a écrit:

L'UNIVERS N'EST QU'UN PRÉTEXTE,

Pour être sur de bien comprendre, et ne pas répondre à côté, qu'entends tu par l'univers n'est qu'un prétexte ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 19:08

Natalliana: Michel Sardou...  I love you
Revenir en haut Aller en bas
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3042
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 19:23

@Lux a écrit:
@porte a écrit:

L'UNIVERS N'EST QU'UN PRÉTEXTE,

Pour être sur de bien comprendre, et ne pas répondre à côté, qu'entends tu par l'univers n'est qu'un prétexte ?


*RE: Que la création est un total jeu créatif, que l'on en soit conscient ou non. Il est sujet à se découvrir en de multiples facettes, celles octroyées par le Divin.

Dieu n’est jamais parti,
IL s’est seulement effacé,
Afin que tu découvres ta Grandeur.
N’est-ce pas magnifique ?

Après la création de la symphonie du monde,
Il en fut créé les interprètes, puis les instruments.
Lorsque les interprètes seront aguerris,
Les instruments accordés, alors se sera juste et magnifique.
*Ceci fut écrit suite au voyage en un lieu où cela me fut montré magnifiquement et amoureusement.


Entendant s’égrener les notes du temps,
Voyant le majestueux harpiste cosmique,
J’interrogeais le Seigneur du monde
Sur la signification de tout ceci.
IL dit :


« Tout ceci est mon divertissement,
Tout ceci est notre divertissement.
N’aie crainte de rien,
Il est comme ce reflet
De ton image dans l’eau,
Qui n’est pas réelle.
Souviens-t’ en toujours,
Ô mon cœur, mon aimé(e) ».


Fraternellement  :petitcoeur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3042
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 19:27

Tu m'oublieras comme tout s'oublie.


*Belle intuition de sujet Nymphes, car....

Pour ce qu'en j'en connais, tout chaud, tout frais...

Le Seigneur a prononcé
Lors de ton départ,
De notre départ :
« Ton nom est le mien,
Mon nom est le tien,
Tu iras très loin
Jusqu’à l’oublier,
Mais lorsque tu verras
Qu’en toutes choses
Tu constates l’impermanence,
Tu rechercheras
Ce Nom à nouveau,
Et ton retour
Sera alors annoncé ».


*Cette déclaration est d’une telle importance, si capitale pour l’humanité, une déclaration pure d’Amour de CE QUI EST, que nous laissons ceci aux yeux et à l’entendement de tous, afin que puisse émerger dans la conscience de chacun(e) le souvenir de cette déclaration déposée dans le secret du cœur, pour que la Réalité soit à nouveau claire en nous tous dans le TOUT.

Namasté  :jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 19:48

Je vous remercie pour vos tendres messages.
J'aurais aimé vous connaître enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 19:56

Les Nymphes a écrit:
Je vous remercie pour vos tendres messages.
J'aurais aimé vous connaître enfant.

Mais nous sommes tous des enfants  cheers 

Les Nymphes si tu permet, c'est trop tentant :

Revenir en haut Aller en bas
natalliana
Membre


Date d'inscription : 16/03/2014
Nombre de messages : 1757
Féminin
Lion Chat
Age : 53
Ville : la planète bleue

MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 20:00

Les Nymphes a écrit:
Je vous remercie pour vos tendres messages.
J'aurais aimé vous connaître enfant.

Coucou... nymphes... tu ne vas pas t'en aller, n'est-ce pas ?   I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 20:08

mais non!!! Impossible!!!!!

pour qu'une maison tienne, il faut des murs porteur ou/et des piliers porteurs!!

Les nymphes fait parti d'eux!!
Donc impossible!!!

On le kidnappe si c'était le cas!! Wink 
 Razz 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 21:09

Le Lac

Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?

Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière,
Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,
Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s'asseoir !

Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes,
Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,
Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes
Sur ses pieds adorés.

Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence ;
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.

Tout à coup des accents inconnus à la terre
Du rivage charmé frappèrent les échos ;
Le flot fut attentif, et la voix qui m'est chère
Laissa tomber ces mots :

" Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

" Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.

" Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit ;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l'aurore
Va dissiper la nuit.

" Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! "

Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,
S'envolent loin de nous de la même vitesse
Que les jours de malheur ?

Eh quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface,
Ne nous les rendra plus !

Éternité, néant, passé, sombres abîmes,
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?
Parlez : nous rendrez-vous ces extases sublimes
Que vous nous ravissez ?

Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !
Vous, que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,
Au moins le souvenir !

Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages,
Beau lac, et dans l'aspect de tes riants coteaux,
Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages
Qui pendent sur tes eaux.

Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface
De ses molles clartés.

Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,
Que les parfums légers de ton air embaumé,
Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,
Tout dise : Ils ont aimé !

Alphonse de Lamartine - Les Méditations poétiques

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 21:20

I love you 
Revenir en haut Aller en bas
natalliana
Membre


Date d'inscription : 16/03/2014
Nombre de messages : 1757
Féminin
Lion Chat
Age : 53
Ville : la planète bleue

MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 21:56

Les Nymphes a écrit:
Le Lac

Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?

Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière,
Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,
Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s'asseoir !

Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes,
Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,
Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes
Sur ses pieds adorés.

Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence ;
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.

Tout à coup des accents inconnus à la terre
Du rivage charmé frappèrent les échos ;
Le flot fut attentif, et la voix qui m'est chère
Laissa tomber ces mots :

" Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

" Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.

" Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit ;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l'aurore
Va dissiper la nuit.

" Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! "

Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,
S'envolent loin de nous de la même vitesse
Que les jours de malheur ?

Eh quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface,
Ne nous les rendra plus !

Éternité, néant, passé, sombres abîmes,
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?
Parlez : nous rendrez-vous ces extases sublimes
Que vous nous ravissez ?

Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !
Vous, que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,
Au moins le souvenir !

Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages,
Beau lac, et dans l'aspect de tes riants coteaux,
Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages
Qui pendent sur tes eaux.

Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface
De ses molles clartés.

Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,
Que les parfums légers de ton air embaumé,
Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,
Tout dise : Ils ont aimé !

Alphonse de Lamartine - Les Méditations poétiques

 :coeur) 

coucou... nymphes... tellement beau...je viens de t'envoyer un mp...  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
natalliana
Membre


Date d'inscription : 16/03/2014
Nombre de messages : 1757
Féminin
Lion Chat
Age : 53
Ville : la planète bleue

MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 22:01

Yawaina a écrit:
mais non!!! Impossible!!!!!

pour qu'une maison tienne, il faut des murs porteur ou/et des piliers porteurs!!

Les nymphes fait parti d'eux!!
Donc impossible!!!

On le kidnappe si c'était le cas!! Wink 
 Razz 


Ma chère amie Yawaine... Puisses-tu dire vrai ? Le kidnapper ? Je n'y avais pas songé !!!  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 22:02




 Razz Razz Razz 

desole , c est a la hauteur de la question et c etait trop tentant .

vu que c est aujourd hui la fete de la musique , je vous epargne du clip originel .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 22:27

@natalliana a écrit:
Yawaina a écrit:
mais non!!! Impossible!!!!!

pour qu'une maison tienne, il faut des murs porteur ou/et des piliers porteurs!!

Les nymphes fait parti d'eux!!
Donc impossible!!!

On le kidnappe si c'était le cas!! Wink 
 Razz 


Ma chère amie Yawaine... Puisses-tu dire vrai ? Le kidnapper ? Je n'y avais pas songé !!!  I love you

Natalliana....
j'ai bien peur que tu ais raison...
Espérons qu'il revienne, parce que sans lui.... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Alaka
Modérateur


Date d'inscription : 17/02/2011
Nombre de messages : 11347
Féminin
Capricorne Buffle
Age : 42
Ville : Terre

MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 22:48

Yawaina a écrit:

Natalliana....
j'ai bien peur que tu ais raison...
Espérons qu'il revienne, parce que sans lui.... Sad

 scratch Mais... Il n'est pas parti, Frédéric...  Very Happy  

K'éSs'kIisspAass !!!  Laughing 


_________________
हलका माया

"La seule façon d'accomplir est d'être..." Lao Tseu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu m'oublieras comme tout s'oublie.   Sam 21 Juin 2014 - 22:52

Alaka, Il part en Vacance Lundi...... pour l'instant.....
Revenir en haut Aller en bas
 
Tu m'oublieras comme tout s'oublie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit