Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Saphire1985
Membre
avatar

Date d'inscription : 21/07/2012
Nombre de messages : 201
Masculin
Verseau Rat
Age : 32
Ville : Lyon

MessageSujet: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Sam 29 Juin 2013 - 21:44

Rappel du premier message :

Bonjour a tous,

Avez vous une idée des conséquence, d'une personne par exemple, ayant fait un chemin spirituel sincère, étant partis d'un athéisme terre a terre, jusqu’à se convaincre de ce monde du "non manifeste" autour de nous, méditant, ayant pu faire des sortis astral, étant dans l'amour et l'aide de son prochain, ne jugeant plus, même des gens perçus comme désagréable, etc...

.. mais que pour une raison ou une autre, en arrive quand même a se donner la mort (certainement l'esprit très serein) ?

Le dharma (livre des morts tibétain) précise que c'est comme tué une autre personne niveau mauvais karma.
Ou on peu voir cela (vous aller rire) comme bruler une voiture de location qu'on a utilisé, mais qui ne nous appartient pas...

Un ressentis , un avis sur la question ?
merci :383570gif


Dernière édition par Alaka le Dim 30 Juin 2013 - 14:45, édité 1 fois (Raison : Ortho & syntaxe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Dim 25 Aoû 2013 - 13:49

pour répondre à cette question ancienne,je me permettrais de dire que cette question est totalement bizarre.Hum Hum... 
un être éveillé(il y en a trés peu actuellement) ne se poserait pas la question car le suicide n'a aucun"intérêt" dans sa démarche.
un être semi-éveillé: qu'est ce que c'est ? Hum Hum... 
on est éveillé ou pas,il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
luciole
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/02/2008
Nombre de messages : 202
Féminin
Taureau Serpent
Age : 52
Ville : Montpellier

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Dim 25 Aoû 2013 - 19:52

Le dharma c 'est le chemin spirituel (bouddhiste )
le livre des morts tibetain c'est Le Bardo Thödol,
(et là je recopie ) Il signifie

La libération par l'écoute dans les états intermédiaires

le Bardo thôdol publié en français sous le titre du Livre des morts tibétain est un texte du bouddhisme tibétain décrivant les états de conscience et les perceptions se succédant pendant la période qui s’étend de la mort à la renaissance. L’étude de son vivant ou la récitation du principal chapitre par un lama lors de l’agonie ou après la mort est censée aider à la libération du cycle des réincarnations, ou du moins à obtenir une meilleure réincarnation

"

je ne sais pas si tu as lu un passage concernant le suicide dans ce livre ?
mais en bouddhisme comme dans beaucoup d'autres courants spirituels ou d autres courants tout courts la vie est sacrée
et on s'expose à de grandes souffrances pour avoir intenté à sa vie

aucun jugement , le suicide est pour moi un acte désespéré , difficultés à s'adapter à ce mode qu'est notre vie sur terre , à ce monde qui est parfois cruel ou des difficultés qui nous semblent insurmontables
perte d'emploi , perte d un etre cher , perte surtout du sens de la vie

le chemin spirituel que certains empruntent donne une grande sensibilité et aussi grande vulnérabilité
nos sensations nos émotions sont très fragiles et aussi certains développent une sorte d illusion d invincibilité face à ce grand mystere qu'est la mort

franchir le pas , oser le geste fatal ,peut demander un grand courage que d'autres vont plutôt qualifier de grande lâcheté
Pas de jugement , le détresse est effective

La voie spirituelle quelle qu'elle soit devrait renforcer notre esprit et nous aider à faire face aux épreuves de la vie

si elle ne peut s'aider elle même , il est important de garder à l'esprit que la personne qui se suicide ne peut pas plus réaliser la souffrance des êtres qui restent que la possibilité d'une autre issue
culpabilité , sentiment d'impuissance ,de ceux qui n'ont pas pu empêcher l'enfant , l'ami de partir

Mais n'est ce pas justement car elle pense qu elle ne compte plus du tout aux yeux des autres qu elle commet ce geste ?
Ou le desespoir est il si intense qu'elle ne voit plus rien autour sinon son etre son égo son corps son âme qui souffre ?

le suicide est un sujet sensible , j 'ai appris beaucoup en lisant le livre de Anne GIVAUDAN "La rupture de contrat
ce qui semblait n'avoir aucun sens dans cette vie deviendrait il une mission comme une sorte de résilience dans la prochaine ?

Les questions restent ouvertes , loin de moi de penser avoir trouvé La bonne réponse
bonsoir chers tous :jap: 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evol
Membre
avatar

Date d'inscription : 14/03/2011
Nombre de messages : 2585
Masculin
Vierge Chien
Age : 46
Ville : paris

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Dim 25 Aoû 2013 - 20:13

@kelly 7 a écrit:
Je me suis réveillée un matin, et j'ai reçu comme message en direct, ça ne venait pas du ressenti non plus de l’émotionnel mais vraiment à un niveau que je ne peux même pas expliqué en terme humain, j'ai criée en disant quoi! je n'ai même pas besoin de me forçer le cul pour changer quoi que çe soit tout est voulu dans les moindres détails. Aujourd'hui je réalise que c'est une vérité.  
Ce qui est une verité est le constat
Mais l’interprétation du résultat/constat n'est pas forcement une vérité
Vaut mieux eviter les interpretations personelle car la verité est TOUJoURS universelle non ?
C'est d’ailleurs comme cela que naissent pleins de croyances/obscurantisme cyclops a l'infini de l'infini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bleuciel
Membre
avatar

Date d'inscription : 25/06/2013
Nombre de messages : 199
Féminin
Bélier Coq
Age : 60
Ville : toujours au même endroit

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Dim 25 Aoû 2013 - 22:51

"Notre quête n'est pas de trouver un sens à notre vie personnelle, mais de découvrir quelles sont les raisons d'être de ce groupe auquel on appartient.
(En quoi notre "groupe" est "reconnaissable". Quelle stratégie -archaïque- notre groupe a-t-il utilisée pour être "reconnu" (identifié)? )."

peux-tu m'en dire plus nordevan ? ça je veux bien le croire qu'on est chacun un grain de sable mais encore ? :171878[1]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Lun 26 Aoû 2013 - 9:57

quel est le but de notre vie! Hum Hum... 
on est loin du sujet,il me semble Hum Hum...  Cool 
Revenir en haut Aller en bas
nordevan
Membre


Date d'inscription : 24/10/2008
Nombre de messages : 1488
Masculin
Capricorne Rat
Age : 68
Ville : Nord

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Lun 26 Aoû 2013 - 10:59

guérisseur49 a écrit:
quel est le but de notre vie! Hum Hum... 
on est loin du sujet,il me semble Hum Hum...  Cool 
La notion de "notre" vie est en fait une illusion. La seule entité est le "groupe" auquel on appartient.

Seul "notre" groupe a un sens, parce que seul "notre" groupe est homogène et cohérent, et que, seul, "notre" groupe est une entité.

On peut supposer que l'illusion d'être un "individu" est une construction de moi et un parallèle fait avec notre corps.

D'ailleurs, historiquement, la notion d'individu est très récente (XIIème siècle en France).

Certains philosophes actuels ont introduit la notion de "dividu". Cela est plus proche de la réalité que nous observons en clinique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://numerologue.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Lun 26 Aoû 2013 - 13:08

chaque être est unique et grace à son libre arbitre à une certaine indépendance.

c'est trés ancien et cela remonte au bouddha. Siffle 
simplement,nous sommes tous interdépendants Cool 

un élément: seul l'humain peut s'"éveiller" Hum Hum... 
Revenir en haut Aller en bas
bleuciel
Membre
avatar

Date d'inscription : 25/06/2013
Nombre de messages : 199
Féminin
Bélier Coq
Age : 60
Ville : toujours au même endroit

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Lun 26 Aoû 2013 - 15:06

avançons donc tous "groupir" alors        Siffle 


::413679png
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lotus02
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 05/08/2013
Nombre de messages : 23
Féminin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : yaoundé

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Lun 26 Aoû 2013 - 17:01

@nordevan a écrit:
guérisseur49 a écrit:
quel est le but de notre vie! Hum Hum... 
on est loin du sujet,il me semble Hum Hum...  Cool 
La notion de "notre" vie est en fait une illusion. La seule entité est le "groupe" auquel on appartient.

Seul "notre" groupe a un sens, parce que seul "notre" groupe est homogène et cohérent, et que, seul, "notre" groupe est une entité.

On peut supposer que l'illusion d'être un "individu" est une construction de moi et un parallèle fait avec notre corps.

D'ailleurs, historiquement, la notion d'individu est très récente (XIIème siècle en France).

Certains philosophes actuels ont introduit la notion de "dividu". Cela est plus proche de la réalité que nous observons en clinique.
avant de parvenir à la notion de groupe je pense qu'il faut comprendre son individualité,une cellule tout comme un individu est une entité microcosmique faisant partie d'une plus grande(macrocosme).et je pense que c'est la raison pour laquelle il y'a le dessein individuel propre à chacun(e) dans son incarnation puis à un échellon plus grand le dessein collectif(familial,national,etc...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9258
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Lun 26 Aoû 2013 - 17:11

@Lotus a écrit:
 je pense qu'il faut comprendre son individualité,une cellule tout comme un individu est une entité microcosmique faisant partie d'une plus grande(macrocosme)
L'homme est le " Macrocosme ", le  " Microcosme " étant les cellules qui le composent , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Mar 27 Aoû 2013 - 2:41

C'est vrai que ça part dans tous les sens là...

Peut être vaudrait -t- il mieux ouvrir un (d') autre(s) topic(s) .Question
Revenir en haut Aller en bas
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Mar 27 Aoû 2013 - 9:20

@Professeur X a écrit:
@Lotus a écrit:
 je pense qu'il faut comprendre son individualité,une cellule tout comme un individu est une entité microcosmique faisant partie d'une plus grande(macrocosme)
L'homme est le " Macrocosme ", le  " Microcosme " étant les cellules qui le composent , love .
l'homme est univers à lui tout seul ou un systeme solaire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimelavie
Membre
avatar

Date d'inscription : 15/03/2014
Nombre de messages : 702
Masculin
Cancer Buffle
Age : 31
Ville : Lille

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Mer 10 Sep 2014 - 14:31

Saphirou a écrit:
une personne par exemple, ayant fait un chemin spirituel sincère [...] pour une raison ou une autre, en arrive quand même a se donner la mort

  Il existe bien des voies et bien des chemins de traverse. Les impasses sont aussi des portes et parfois les portes se trouvent être des impasses. Une personne qui cherche sincèrement la réalité est susceptible de rencontrer de nombreux accès et de nombreux écueils. Le mystère est bien au-delà de la compréhension humaine, ce qui le rend d'autant plus fascinant. La captivation est propre à chacun et peut se manifester sous toute forme de fantasme.
   La subjugation par la mort frappe certains aventuriers. Je ne sais ce qui les sauve, peut-être l'instinct de vie, l'intelligence innée ou la chance. Mais s'ils vont jusqu'au bout de cette passion, ils découvrent l'illusion d'un tel appel. Je crois qu'une compréhension de soi plus fine ressort de cette expérience ainsi qu'un goût plus prononcé pour la vie. Il ne faut pas se laisser envoûter par ces visions qui masquent la réalité par des attirances fabriquées. Etre un guerrier dans ces circonstances permet sûrement de traverser l'épreuve. En agissant indépendamment de nos propres tendances, nous pouvons accomplir les oeuvres relatives à notre petite échelle. Dans la simplicité, l'appel est celui de notre propre nature.


Dernière édition par Aimelavie le Mer 10 Sep 2014 - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wb35
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/11/2012
Nombre de messages : 7386
Masculin
Sagittaire Chat
Age : 53
Ville : pas si loin

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Mer 10 Sep 2014 - 15:26

http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_de_vue_religieux_sur_le_suicide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelnur
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 02/12/2013
Nombre de messages : 24
Masculin
Capricorne Chat
Age : 29
Ville : Hardelot-plage

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Mer 10 Sep 2014 - 17:10

Salut !!

De temps en temps j'arpente ce forum, discrètement.
Hors, cela fait quelques jours que mes pas me mènent de synchronicité en interpellations....
A tel point que je me demande : "ils ont sciemment décidé de se pencher sur mon cas ou quoi ?"...
C'est un petit peu la mouvance de ma vie en ce moment en même temps.
Je viens d'ouvrir les yeux sur notre unité, "rude ce bon dieu" ^^

Permettez moi de partager mon sentiment.

Il y a quelques années de cela j'ai étais frappé par une révélation, à cet instant j'avais décidé que je serai un grand guerrier auréolé de lumière :').
Seulement, j'ai du faire face à notre ombre, et plus particulièrement à la mienne depuis ces jours merveilleux.

Revenant sur certaines de mes convictions pour trouver de l'oxygène, faisant les plus mauvais choix (quoi que l'avenir me le dira) !
J'avais placé la barre trop haute pensais-je... Je décidais alors de me modérer.
Je n'en ai récupérer que des larmes et des souffrance, mettant ma vie en danger. Observant mon corps protester de manière virulente.

Je vous parle de mon vécu : "un suicide programmé", cela me semble y ressembler.

Depuis peu j'ai repris du poil de la bête, je vais beaucoup mieux et pourtant demeure l'horrible démon qui me guette... Ou le vilain, ouh le pas beau : Je suis vierge, j'ai 26 ans actuellement.

Je tente de reprendre la maîtrise de mes émotions, de me dire que c'est un choix certes naïf mais un beau rêve... Un rêve d'enfant, je cherchais juste une princesse.

Croyez le ou non, à l'époque j'ai cru que je mourrais si je ne respectais pas mes vœux et aujourd'hui le poids de ces vœux me voutent tel un Atlas trop maigrichon.

Encore une fois, un sujet m'interpelle, parle à mon esprit et je fais le choix de partager avec vous cette terrible et pittoresque expérience.

En présence d'autres personnes, j'ai l'impression de mourir, ce puéril soucie tourne et tournoie dans mon esprit.

Je me dis : que dois-je faire ?

Les princesses c'est bien trop rare, et je ne tiens plus,
Une femme de peu de vertus ? Qu'elle insulte au petit garçon que je fus, j'ai peur d'y laisser encore des plumes... J'ai beau raisonner, tenter de ne pas juger, j'ai le sentiment qu'ainsi est mon fardeau.
-Car pour mon égo ce fut sans doute la décision d'on j'étais le plus fier, ne pas me toucher, attendre la belle, ne pas céder à la tentation d'une cougar ou que sais-je encore...
-Cela ne m'a pas empêcher de rencontrer mon ombre, le rejet et l'incompréhension de ces femmes.

Me voila pris dans un cercle vicieux dont je ne sais sortir, me voila réduit à l'immobilité. Me voila cerné par la peur, par ces regards trop curieux.

"Suicide programmé"...
"Humain en détresse et bêtise humaine"
Quelqu'un a t'il un avis sur le sujet ?

Faire le grand saut pour le sot que je suis serait il d'ouvrir son coeur ? Mais à qui ? Je crains les regards de ce monde, il est loin d'être tout rose.

J'ai l'impression de dépasser la situation... Je partage tout de même avec vous mon périlleux et épique combat au pays des toupoutous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Mer 10 Sep 2014 - 17:43

Aelnur, il est très difficile de donner une réponse à des questions si intimes, alors je vais plutôt te donner mon sentiment, à la lecture (très touchante) de tes mots. Wink

L'idéal semble grand dans ce coeur qui, déjà, le nourrissait dans l'enfance!
Mais la réalité du monde, c'est certain, ne colle jamais à l'image que l'on se faisait des choses.

Tu évoques ton désir de ne pas juger et je pense que tu fais bien : on ne sait jamais quelle perle est cachée dans l'âme de chacun. Le lotus somptueux s'épanouit bien, lui-même, sur la vase et le magnifique buisson de roses est hérissé d'épines décourageantes. Wink

Je sais que, souvent, c'est le constat d'une inadéquation entre le réel et l'imaginaire qui peut pousser quelqu'un à commettre l'irréparable. Sad

Alors que faut-il aimer le plus? Nos idéaux, nos rêves, nos projections imaginaires ou le monde réel qui nous entoure? Est-il possible de confronter les deux sans souffrance, sans frustration?

La vraie question est peut-être : peut-on vraiment imaginer que notre regard sur le monde, les gens, puisse lui-même changer?

Par exemple : nous ne regardons jamais les gens et ce qui nous entoure qu'à travers le filtre de nos sentiments et sensations. Ainsi, ce petit chat qui nous semblait si mignon le dimanche au soleil nous agace prodigieusement le lundi soir, sous la pluie, quand il a détruit en s'amusant nos chères plantations et qu'il manque nous entraver en se jetant dans nos jambes...
C'est pourtant le même petit chat.

Pour des choses plus importantes, nos idéaux, nos projections imaginaires, vont nous embarquer sur des a priori plus durables, sur des vues à long terme, mais sans doute tout aussi voilées, empêchant que nous puissions découvrir vraiment les gens et le monde qui nous entoure.

Si je me fixe par exemple l'idéal que mon futur époux doit être beau, intelligent, équilibré, tendre, spirituel, vierge, végétarien et tant d'autres choses... Je m'empêche peut-être de le rencontrer car il existe, c'est certain, mais seulement dans ma projection mentale.
Un autre, un vrai, pourrait me séduire que je ne verrais même pas parce que je suis en contemplation, en recherche aussi, de cet Éphèbe fait par moi... mais peut-être pas pour moi.

Cette fois, je partage avec toi une expérience d'idéaliste qui est revenue sur ses premiers projets... Wink J'ai découvert chez mon compagnon des tas de qualités que je n'avais pas même pensé à ajouter à ma liste de base (pourtant bien nourrie! Laughing ). Et certaines que je désirais à tout prix ne sont pas en lui mais ne me manquent pas du tout. Shocked

On y revient toujours : c'est l'Amour qui nous fait la blague, quoi qu'on désire, quoi qu'on projette... c'est Lui qui commande au final. :coeur)

Mais tout ça, tu vois, n'est qu'un point de vue : le mien. Un point de vue parmi, je l'espère, tant d'autres qui t'aideront à trouver des réponses ou, du moins, un éclairage utile vis-à-vis de tout ça. sunny

Revenir en haut Aller en bas
Kevin le vagabond
Membre
avatar

Date d'inscription : 07/01/2014
Nombre de messages : 576
Masculin
Cancer Rat
Age : 32
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Mer 10 Sep 2014 - 19:47

Salut Aelnur!

Je suis pas sur de bien comprendre tes attentes. Tu dis chercher une princesse qui attendrait un prince charmant pour la vie. J'en ai rencontré beaucoup qui sont dans cette vision la de la vie mais aucune n'est française. La société occidentale a évoluer vers un autre mode de vie, pour le meilleur et pour le pire. Un flirt de plusieurs mois, voir années, avant de se lancer dans une relation jusqu’à son dernier souffle est un objectif qui doit être très difficile a atteindre en ce moment par chez nous. Si c'est cela que tu recherches, ça ne m’étonnes pas trop que tu n'es pas trouvé.

A première vue je vois quatre possibilités:
-Chercher activement via le net.
-Fréquenter des cercles qui ont gardé ce mode de vie en idéal.
-Partir en voyage/t'expatrier.
-Changer d'objectif.

Je ne suis pas trop a coté de la plaque ? Rolling Eyes

hello !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelnur
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 02/12/2013
Nombre de messages : 24
Masculin
Capricorne Chat
Age : 29
Ville : Hardelot-plage

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Mer 10 Sep 2014 - 22:44

Bonsoir,

Merci d'avoir pris le soin de me répondre, de tenter de m'éclairer.

Non Kevin, tu es même dans le mille en ce qui concerne le champ des possible.
En fait, depuis ces 5 années, j'ai changé et j'aimerais accompagné ce changement interne dans ma vie...

Il me semble que vous m'avez aidé en le sens ou je comprend que je ne parviens pas à changer mon regard, à faire fi du passé qui me rattrape et me transmet cette peur qui m'empêche de voir le monde sous un jour nouveau. Ce qui signifierez que mon Moi actuel a peur d'avoir peur, donc d'engendrer un mauvais choix qui pourrait encore me faire souffrir. Ou un truc dans le genre.

Ah lalala, pincez moi je rêve, dans qu'elle impasse me suis-je mis scratch


La question que je me pose pour revenir au sujet d'origine est : "Quand est-il du suicide programmé ?".
Un instant ou tout dégoupille, et même sans avoir le souhait de s'ôter la vie, mais plutôt celui de se métamorphoser... L'on peut être conduit à d'horribles souffrances.
Non acceptation du nouvel égo ? Choix trop abrupte ? Choix par défaut, malgré soit ? Choix fait pour de mauvaises raisons ?

Les choses semblent s'éclairer quelques peu...
Il me semble que je vais continuer de faire front malgré tout, malgré moi peut être. Je préfère jouir de la vie et servir dans la vie plutôt que risquer gros pour tel chose.
Sans doute est-ce une question d'acceptation en ce cas, plutôt que de fuite ou de peur de soi...

Tout cela m'aura au moins enseigné l'humilité... ou pas  jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2098
Masculin
Cancer Chien
Age : 34
Ville : Paris

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Jeu 11 Sep 2014 - 1:21

@Saphire1985 a écrit:
Bonjour a tous,

Avez vous une idée des conséquence, d'une personne par exemple, ayant fait un chemin spirituel sincère, étant partis d'un athéisme terre a terre, jusqu’à se convaincre de ce monde du "non manifeste" autour de nous, méditant, ayant pu faire des sortis astral, étant dans l'amour et l'aide de son prochain, ne jugeant plus, même des gens perçus comme désagréable, etc...

.. mais que pour une raison ou une autre, en arrive quand même a se donner la mort (certainement l'esprit très serein) ?

Le dharma (livre des morts tibétain) précise que c'est comme tué une autre personne niveau mauvais karma.
Ou on peu voir cela (vous aller rire) comme bruler une voiture de location qu'on a utilisé, mais qui ne nous appartient pas...

Un ressentis , un avis sur la question ?
merci :383570gif

Décider de se donner la mort est un jugement que l'on porte sur sa vie, une démission ou un refus de ce qui est et que l'on ne maîtrise pas, une incompréhension totale de la justesse de ce qui est, un non abandon à la vie. Se donner la mort est l'ultime façon de se posséder soi même. Et celui qui croit se posséder lui même ne peut recevoir qu'à la mesure de ce qu'il croit pouvoir contenir, et ne peut donner qu'à la mesure de ce qu'il croit posséder.  La plus belle façon de se donner la mort est de vivre à en mourir. Qu'a chaque instant je meurs en offrant le meilleur de moi même, quelque soit la souffrance que j'endure. Que la vie me déchire les entrailles! Ainsi je ne me mentirais pas bien longtemps, et mon amour n'en sera que plus pur. Quel méditant sérieux peut croire qu'en se donnant la mort il échappe à la vie? Quel méditant sérieux peut croire que les raisons qui le poussent à vouloir se donner la mort disparaîtront sans traces pour laisser place à une existence meilleur? Lorsque je tue le corps, est ce que je tue l'esprit qui tue le corps? Et si mon esprit manifeste un désir de mort dans les circonstances présentes, en serai-je vraiment libéré parce qu'en d'autres circonstances il ne manifeste pas ce même désir? Ou le contient il toujours quelque part au fond de lui, en sommeil, en attendant le jour ou les circonstances lui permettront de se manifester de nouveau? Alors ne ferai-je pas mieux d'y faire face maintenant, de l’accueillir comme une partie de moi qui manque tellement d'amour qu'elle désire en finir? Qu'est devenue la vie à laquelle nous croyions lorsque nous étions des petits enfants? Si cette part de nous même était assise sur une chaise en face de nous qu'aimerions nous lui dire? Vas y, suicide toi? Ou je suis désolé, j'ai fais tout ce que j'ai pu pour toi, j'ai lutté de toute mes forces mais je n'ai pas réussi? L'amour, la compassion, la réconciliation, commencent par soi même. "Aime ton prochain comme toi même", tout le monde se concentre sur "aime ton prochain", alors que l'essentiel se trouve dans le "comme toi même", que personne n'est vraiment capable d'expliquer concrètement, cela semble tellement plus facile lorsque c'est à l'extérieur. Il aurait mieux valu qu'il soit écrit sur le temple de Delphes, Connais toi toi même, et tu aimeras avec Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kores
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/04/2012
Nombre de messages : 1281
Masculin
Taureau Chien
Age : 47
Ville : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Jeu 11 Sep 2014 - 2:27

@Aelnur a écrit:
Depuis peu j'ai repris du poil de la bête, je vais beaucoup mieux et pourtant demeure l'horrible démon qui me guette... Ou le vilain, ouh le pas beau : Je suis vierge, j'ai 26 ans actuellement.

'soir

Horrible démon qui te guette, tu ne crois pas si bien dire.

Dans tout tes vécus, tu as surement l'expérience de ces moments où une sorte de honte t'envahit, une diminution qui te force à courber la tête et qui te tourmente parce qu'elle te dit que  quelque chose "n'est pas normal".
Il ne serait donc pas normal d'être puceau, alors que partout notamment dans la vie des jeunes hommes montrées à la télévision, cela danse, cela s'amuse, et cela n'a aucun problème pour coucher !
Et dès lors que tu suis le fil de cette pensée, et bien tu souffres, cela te déprime et c'est un cercle vicieux car il est vrai que la joie est nécessaire sinon utile pour communiquer avec simplicité avec les filles.

Ce démon, c'est le "moi" dans la multitude extérieure, c'est en quelque sorte une comparaison sociale de l'individu au regard des autres. C'est une des manifestations d'une dualité forcée, agissant notamment dans le mental passif lorsque il n'est pas aux ordres de notre part de lumière. A mon sens, c'est aussi la part la plus toxique du poison multiforme nommé "égo".
La difficulté est que ce poison est très fortement incrusté, il est suractivé dans la vie courante puisque toute la société est animé par ces tentations consistant à toujours rappeler ce moi.

Puisses-tu réaliser, que tout ce qui intervient par obstacles entre la lumière que tu reconnais, et tes pensées les plus éloignées de celle-ci (souffrance, déprime), est une chose artificielle qui provient de l'extérieur.
Dans cet extérieur, il y a hélas une part intérieure, mais pas tout à fait au centre, elles est périphérique. Ce sont les pensées ainsi que les émotions qui ne sont pas strictement coordonnées car une ligne directe est coupée entre le haut et le bas.
Vois tu, fondamentalement, aucune raison n'existe de ne pas être en joie constante de vivre, quelque soit le chemin. A chaque instant, il y a toujours quelque chose à faire qui puisse engager ou ré-engager celle-ci.

Des conflits se déroulent alors. Sais tu que lorsque on maîtrise ses pensées, on est capable de dire "ferme là !! " à son mental ? C'est un aspect de rigueur, et si tu veux être guerrier de lumière, tu connais quelque part cette rigueur qu'il convient en premier d'appliquer dans toi même.

Autre chose, au risque d'être hors sujet. Dans les mélancolies amoureuses, il y a, nécessairement pour tout homme constitué comme tel, la mélancolie érotique. Alors attention, il réside dans la vie érotique, des vecteurs de perte d'énergie vitale, de fixations, et de projection des rêves les plus beaux dans une dimension non-réelle. De la force est nécessaire pour vaincre les obstacles.

Voilà c'était la petite contribution que je voulais porte à ton appel; comme d'habitude ce sont des mots jetés un peu au hasard, comme on aimerait pouvoir faire mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Jeu 11 Sep 2014 - 5:38

une personne suffisement "eveillée" pour savoir ce qui l'attend au dela, peut etre elle pourrait avoir ses raisons, mais dans l'absolu, rien ne dit vraiment ce qu'il y a apres ou pas avec certitude, dc c'est quand meme agir de maniere inconsciente, et je ne vois pas comment on pourrait etre sur des consequences réelles de cela, meme en admettant potentiellement une vie apres la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves
Membre
avatar

Date d'inscription : 13/12/2007
Nombre de messages : 1807
Masculin
Cancer Rat
Age : 56
Ville : Var

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Jeu 11 Sep 2014 - 21:00

@Aelnur a écrit:
Salut !!

De temps en temps j'arpente ce forum, discrètement.
Hors, cela fait quelques jours que mes pas me mènent de synchronicité en interpellations....
A tel point que je me demande : "ils ont sciemment décidé de se pencher sur mon cas ou quoi ?"...
C'est un petit peu la mouvance de ma vie en ce moment en même temps.
Je viens d'ouvrir les yeux sur notre unité, "rude ce bon dieu" ^^

Permettez moi de partager mon sentiment.

Il y a quelques années de cela j'ai étais frappé par une révélation, à cet instant j'avais décidé que je serai un grand guerrier auréolé de lumière :').
Seulement, j'ai du faire face à notre ombre, et plus particulièrement à la mienne depuis ces jours merveilleux.

Revenant sur certaines de mes convictions pour trouver de l'oxygène, faisant les plus mauvais choix (quoi que l'avenir me le dira) !
J'avais placé la barre trop haute pensais-je... Je décidais alors de me modérer.
Je n'en ai récupérer que des larmes et des souffrance, mettant ma vie en danger. Observant mon corps protester de manière virulente.

Je vous parle de mon vécu : "un suicide programmé", cela me semble y ressembler.

Depuis peu j'ai repris du poil de la bête, je vais beaucoup mieux et pourtant demeure l'horrible démon qui me guette... Ou le vilain, ouh le pas beau : Je suis vierge, j'ai 26 ans actuellement.

Je tente de reprendre la maîtrise de mes émotions, de me dire que c'est un choix certes naïf mais un beau rêve... Un rêve d'enfant, je cherchais juste une princesse.

Croyez le ou non, à l'époque j'ai cru que je mourrais si je ne respectais pas mes vœux et aujourd'hui le poids de ces vœux me voutent tel un Atlas trop maigrichon.

Encore une fois, un sujet m'interpelle, parle à mon esprit et je fais le choix de partager avec vous cette terrible et pittoresque expérience.

En présence d'autres personnes, j'ai l'impression de mourir, ce puéril soucie tourne et tournoie dans mon esprit.

Je me dis : que dois-je faire ?

Les princesses c'est bien trop rare, et je ne tiens plus,
Une femme de peu de vertus ? Qu'elle insulte au petit garçon que je fus, j'ai peur d'y laisser encore des plumes... J'ai beau raisonner, tenter de ne pas juger, j'ai le sentiment qu'ainsi est mon fardeau.
-Car pour mon égo ce fut sans doute la décision d'on j'étais le plus fier, ne pas me toucher, attendre la belle, ne pas céder à la tentation d'une cougar ou que sais-je encore...
-Cela ne m'a pas empêcher de rencontrer mon ombre, le rejet et l'incompréhension de ces femmes.

Me voila pris dans un cercle vicieux dont je ne sais sortir, me voila réduit à l'immobilité. Me voila cerné par la peur, par ces regards trop curieux.

"Suicide programmé"...
"Humain en détresse et bêtise humaine"
Quelqu'un a t'il un avis sur le sujet ?

Faire le grand saut pour le sot que je suis serait il d'ouvrir son coeur ? Mais à qui ? Je crains les regards de ce monde, il est loin d'être tout rose.

J'ai l'impression de dépasser la situation... Je partage tout de même avec vous mon périlleux et épique combat au pays des toupoutous.


Oui pas évident la spiritualité... Smile

J'ai débuté ma recherche spirituelle il y a de cela environ 35 ans, et si maintenant je me sens de plus en plus épanoui au fil des années ou même des mois qui passent, j'ai connu aussi des moments difficiles. J'ai lu 2 ou 3 fois ton message et il en ressort que tu as connu une expérience très belle et que tu as voulu te maintenir dans cette direction qui va vers l'ouverture à Dieu ou... (peu importe le terme employé) et c'est tout en ton honneur.
Visiblement tu manques de bons conseils et tu as un idéal très élevé de ce que doit être la vie spirituelle et aussi de ce que doit être la relation avec la femme.

Ce qui semblerait judicieux dans ton cas, c'est de voir quelles pratiques spirituelle (Qi gong, activité artistique, faire du sport... je ne parle pas de compétition bien sûr) pourrait contribuer à t'épanouir ici et maintenant. Car c'est en faisant ce qui nous épanoui que la vie devient au fil du temps plus belle.

Il est fréquent que ceux qui connaissent des expériences d'ouverture intérieure sans les avoir recherchés se sentent un peu perdu. Souvent ces expériences surviennent après plusieurs années, voire dizaines d'années de quête spirituelle et alors ceux qui les vivent savent à quoi s'attendre. En fait l'expérience d'ouverture de la conscience, qui peut se traduire par des ressentis de joie intense, d'amour qui déborde ou des perceptions un peu... hors habitude, font remonter l'ombre en soi. C'est normal et c'est à ma connaissance toujours comme ça ; car c'est un processus d'évolution (ou d'expansion de la conscience, ou d'éveil, peu importe le terme) qui se met en route...

Dans l'immédiat, et au niveau de l'orientation qu'il convient à mon sens de donner à ta vie c'est ceci : voir quelles pratiques spirituelle (Qi gong, activité artistique, faire du sport... je ne parle pas de compétition bien sûr) pourrait contribuer à t'épanouir ici et maintenant.

Pas de suicide !

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite-laique.forumsactifs.com/
luminescence
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/04/2014
Nombre de messages : 545
Masculin
Balance Singe
Age : 24
Ville : nowhere

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Jeu 11 Sep 2014 - 21:31

une personne "éveillée" ne se suicidera jamais, parce que pour elle le paradis est deja sur terre, en elle.
et rien, jamais rien ne pourra la faire sombrer. toutes ces personnes qui se disent éveillée ... mais qui pourtant dorment encore, se laissant prendre dans les meandres de l'égo.
pour elle, elle sont sincère, elles pensent que l'éveil c'est savoir, mais "l'éveil" n'est pas le savoir, on peut savoir qu'on rêve, sa s'appel un reve lucide, mais pour être éveillé il faut le vivre, et lorsqu'on le vie, lorsqu'on a compris LA VIE alors nous sommes en paix, dans l'amour, et nous benissons chaques matin qui se lèvent.

je suis passé par la, je me disait eveillé a moi meme et je le pensai, mais j'avais quand meme envie de partir. mais aujourd'hui est un autre jour, et aujourd'hui non seulement je sais, mais je vie.

vivre quelque chose fait toute la difference, et tant que tout ce que vous portez en vous ne sera pas amour absolu, et paix absolue, alors vous ne serez pas "éveillés".

biensur je ne suis pas "éveillé" au sens dans lequel je le decris, mais pourtant je vie des choses, et l'amour s'insinu petit a petit, la paix aussi.
et ne serai ce que ce petit fragment qui est en moi hote tout idée de partir avant l'heure, car je reconnai la vie en moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin le vagabond
Membre
avatar

Date d'inscription : 07/01/2014
Nombre de messages : 576
Masculin
Cancer Rat
Age : 32
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Ven 12 Sep 2014 - 23:51

Bonsoir Aelnur,

@Aelnur a écrit:
Non Kevin, tu es même dans le mille en ce qui concerne le champ des possible.

Cool Smile


Tes messages m'ont fait réfléchir. Moi même depuis mon entrée au collège des pensées suicidaires m'habitent. J’étais très peu suivi par mes parents a cette époque, et ne les ayant jamais convertis en actes par empathie envers mes proches j'ai pris l'habitude de les gérer seul. Les premières réponses que j'ai apporté a ses états d’âmes ont été les drogues et les conversations avec mes camarades. J'ai fonctionné comme cela pendant de nombreuses années avant de lire Tolle, qui a fait naitre en moi l'espoir d'arriver un jour a me sublimer par la connaissance et la conscience de soi.

@Aelnur a écrit:
Il me semble que vous m'avez aidé en le sens ou je comprend que je ne parviens pas à changer mon regard, à faire fi du passé qui me rattrape et me transmet cette peur qui m'empêche de voir le monde sous un jour nouveau. Ce qui signifierez que mon Moi actuel a peur d'avoir peur, donc d'engendrer un mauvais choix qui pourrait encore me faire souffrir. Ou un truc dans le genre.
Ah lalala, pincez moi je rêve, dans qu'elle impasse me suis-je mis scratch

Si ça peut t'aider, je pense que tu vois juste.

J'ai eut quelques flirts au collège puis au début de lycée, jusqu'au moment ou j'ai été terrassé par une relation ou j'avais ouvert mon cœur qui s'est très mal terminée. Suite a cela a chaque fois qu'une relation pouvait avoir lieu, j'ai multiplié les gaffes et les actes manqués. Je suis persuadé que c'est mon inconscient qui cherche a me protéger. Malgré cela j'ai vécu des relations de couples mais qui ont toutes débutés a des moments ou je n’étais pas dans mon état normal. Néanmoins a l’intérieur de ses relations de couple l'importance de ne pas se faire mal et de ne pas faire mal a ma copine du moment a toujours été la en toile de fond.

Voili,voilou,

Ce message aurait peut être plus sa place sur viedemerde ^^

hello !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?   Sam 13 Sep 2014 - 9:07

Ha l'amour et le tumultueux voyage qu'il nous fait traverser , nos petits coeurs ont parfois du mal à  comprendre pourquoi lorsqu'on l'offre ce dernier , il peut être parfois si brutalement rejeté Sad .. , j'ai appris au cours de ma vie avec quelques episodes de VDM aussi Wink que celui ci est peut être mal compris, on se fait des films sur lui nos rêves le poussent à le sublimer drunken  , à lui donner une telle  importance plus que  notre propre vie et une fois que l'on a connu la morsure du rejet , on a tendance à lui mettre tout sur le dos toutes nos frustations, nos peines , nos douleurs, nos dechirures alors que ces dernières n'ont rien à voir avec ca , je pense , la vision peut être tronquée par tout ce que l'on peut voir
par exemple , qui n'a jamais eu son coeur qui bat devant un joli petit film romantique et se mettre à rêver , a lire de superbes histoires dans tel ou tel livre et avoir son coeur qui soupire, de se sentir emporté par une poésie où les mots qui nous manquent sont présent.
Les gars et les filles , l'amour peut être considérée de mille façons mais il restera lui même c'est nous qui changeons à son contact et qui fait des fois que ca deraille Sad .
je parle de couple mais cela vaut aussi pour ceux et celles qui partent sur le petit chemin de l'eveil , je me repete : l'amour est un don qu'elle qu'en soit la vision que l'on en a et tout le monde l'as decouvert chacun à sa façon , le tout est de le transcender pour enlever tout ce qui peut le plomber enfin je crois ..
(euh moi aussi,  je n'ai pas encore compris comment le transcender en fait Wink
(je n'ai pas parlé de l'amour que ressentent les enfants mais en les regardant , j'apprend beaucoup enfin je reapprend ce qu'est ce don, je comprend mieux ce que disait mon grand frère en disant que ces derniers étaient des eveillés  :383570gif  )

Petite pensée de po  I love you

Revenir en haut Aller en bas
 
Etre éveillé ou semi-éveillé, mais se suicider malgré tout ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit