Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le déni et la spirale infernale de ses conséquences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Ven 8 Mar 2013 - 4:09

Rappel du premier message :

Pour ce sujet que j'ai maintes fois abordé mais toujours pas exposé sous toutes ses coutures à ce jour, je ne peux que commencer par citer cet excellentissime article d'Alice Miller, un rarissime trésor de lucidité s'appliquant à la "civilisation" entière, à tout âge et non seulement aux enfants de chaque génération:

http://www.alice-miller.com/articles_fr.php?lang=fr&nid=5&grp=11

Sa longueur est à peu de chose près équivalente à 5 pages d'un livre de poche, et il se lit donc rapidement.

Je ne vois pas comment il est humainement possible d'être plus clair, concis et objectif dans la description du phénomène, et me contenterai donc de mettre de mon mieux en lumière sa perpétuation à tout âge, époque, endroit et circonstance, plutôt que cantonnée à la seule enfance.

Bien sûr, j'encourage également toute personne réellement motivée par la démystification à tous prix, à participer à ce travail s'il le souhaite sincèrement et profondément, sans la moindre complaisance ni croyance parasite.
Pour y parvenir, il y a une succession plus ou moins gigantesque de résistances à repérer puis neutraliser, et je ne vois pas ce qui pourrait être fait de plus "beau" sur un forum, sans toutefois rêver éveillé.

Polémique au niveau zéro de rigueur, il n'est ici question que de révéler un des plus grands mythes et générateur de mythes de tous les temps, aussi objectivement que faire se peut.
"C'est un sale boulot mais il faut bien que quelqu'un le fasse..." Very Happy

Vue l'heure qu'il est, un peu de sommeil ne sera pas du luxe avant d'attaquer le chantier Very Happy , donc à très vite pour la suite Wink .
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Dim 16 Juin 2013 - 21:45

@Charles a écrit:
Oui ne peut échapper à ce soi, unifié à la vérité.

Darpan semble expliquer un processus inverse au déni, mais je n'ai pas lu son bouquin.

En tous cas, il semble dire qu'une aide, un accompagnement, peut etre bien utile pour faire face, oser avancer, ou dire stop à ces sacrifices. En couple par exemple, l'amour doit beaucoup aider, mieux que si on est seul. De plus partager une idée la rend réel. Smile

Attention à ce genre d'idée qui éloigne l'esprit de la réalité via le psychisme. Si l'objectivité et la subjectivité étaient une seule et même chose, il n'y aurait pas un mot pour chacune d'elles Wink.
C'est le genre de concept new age que tentent d'instaurer des personnes dans le déni de réalités qui les insupportent. Il convient donc de les écarter si on choisit la voie de la découverte plutôt que son contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Nouvelle_chance
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/03/2013
Nombre de messages : 592
Féminin
Scorpion Dragon
Age : 52
Ville : Basse Normandie

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Dim 16 Juin 2013 - 22:04

Nada_Karana a écrit:
Quand ça commence par "on raconte que"... Ca se passe de commentaires Smile .


Par contre, il est très intéressant d'observer ce qui se passe autour de quelque chose d'occulte, et c'est d'ailleurs ainsi que les astronomes détectent les trous noirs.
Il en va de même avec le déni et ses "trous noirs humains", lorsqu'on observe attentivement les conséquences entourant le "pas vu, pas pris" Smile .

N'est ce pas le mouvement zeitgeist qui à produit la vidéo citée en exemple des "on raconte que" ? Very Happy
Toutes les histoires commencent par "on raconte que" et l'Histoire que l'on nous conte à l'école, elle aussi, une Histoire que l'on nous raconte. Personne ne peut vérifier tout ce qui nous est conté afin d'être sur de ne pas se la faire raconter, l'histoire. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Dim 16 Juin 2013 - 22:26

C'est pourquoi l'intégrité consiste entre autres à aller toujours plus et aussi loin qu'on peut dans cette direction.
S'il existe un "devoir", c'est bien celui-là.
La "contagion" ne se fait pour ainsi dire jamais dans ce sens, celui de la facilité l'emportant quasi systématiquement, mais ce n'est pas une raison pour ne pas essayer de contribuer et éventuellement, essayer de s'assembler avec ce qui nous ressemble réellement, pas seulement en appâts rances Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Charles
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/02/2010
Nombre de messages : 2375
Masculin
Scorpion Dragon
Age : 28
Ville : Lyon

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Dim 16 Juin 2013 - 22:28

Nada_Karana a écrit:
@Charles a écrit:
Oui ne peut échapper à ce soi, unifié à la vérité.

Darpan semble expliquer un processus inverse au déni, mais je n'ai pas lu son bouquin.

En tous cas, il semble dire qu'une aide, un accompagnement, peut etre bien utile pour faire face, oser avancer, ou dire stop à ces sacrifices. En couple par exemple, l'amour doit beaucoup aider, mieux que si on est seul. De plus partager une idée la rend réel. Smile

Attention à ce genre d'idée qui éloigne l'esprit de la réalité via le psychisme. Si l'objectivité et la subjectivité étaient une seule et même chose, il n'y aurait pas un mot pour chacune d'elles Wink.
C'est le genre de concept new age que tentent d'instaurer des personnes dans le déni de réalités qui les insupportent. Il convient donc de les écarter si on choisit la voie de la découverte plutôt que son contraire.

Quel idée nous éloigne? L'amour dans le couple? En effet, mieux vaut ne se reposer que sur soi. Mais 'on raconte' que l'amour, nous unissant, nous unis à la vérité: ce n'est qu'en s'unissant entre nous que l'on pourras la reconnaître. Ce n'est pas idée de moi, sois dit en passant.
Pour l'instant, j'ai besoin de relations, en plus du partage, elles me corrigent et m'encouragent.

Serait il possible de connaitre la nature de la vérité, et ainsi la nature de l'illusion? Ainsi, je m’illusionne peut-être, mais il n'y a qu'un seul choix à faire, peut être celui de ne pas décider par soi même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Dim 16 Juin 2013 - 22:34

Je parlais de ta dernière phrase: "De plus, partager une idée la rend réelle", gare au constructivisme Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Sam 22 Juin 2013 - 12:16

Déni, pardon, religion, maltraitance...
Un article bien américain.
Ces quatre mots reflètent bien le mal que les sociétés organisées font naître en chacun. Le plus grave étant le pardon prêché par une église dont quelques milliers de prêtres sont pédophiles.
Quand les parents, les représentants religieux, l'autorité, sont pédophiles, alcooliques... ou maltraitent d'une manière ou d'une autre l'enfant sur lequel ils exercent leur "sale" autorité, vers qui l'enfant peut-il se tourner ?
Pas d'issue.
Il ne lui reste qu'une solution : s'enfuir du foyer familial. Mais pour aller où ?
Car s'enfuir de chez soi à l'âge ado ne résout rien, voire fait naître beaucoup de nouveaux problèmes pour lesquels il n'est pas préparé. Le monde est le reflet, une copie, un ersatz de ce qu'il vient de quitter.
Un cas isolé passerait inaperçu... mais ce sont des millions d'enfants brisés qui vivent ces expériences traumatisantes. Des millions de futurs adultes détruits. Quel gâchis, d'énergie.

Car rien ne peut réparer certaines fautes excepté celui qui l'a commise.


Aucun enfant, même le mieux animé d'un grand cœur éveillé, ne peut pardonner celui qui l'a torturé tant que ce tortionnaire ne demandera pas lui-même, en personne et de façon sincère, de lui accorder son pardon.
(Sinon, ce pardon se perdrait dans le néant, le vide...)

Mon beau-père alcoolo m'a roué de coups jusqu'à 14 ans et demi, où j'ai enfin trouvé l'occasion de fuir sa maison. Il était officier dans la police nationale. (Mes plaintes, où qu'elles aillent, n'ont servi qu'à intensifier les sévices)
Après ma majorité, nous nous sommes rencontrés par hasard, dans un lieu sans témoins. J'étais devenu plus grand que lui physiquement. J'ai remonté mes manches et je lui ai dit, sur un ton très calme.
- Allez "X", on est que nous 2. Colle m'en une dernière maintenant que je suis à ta taille.
Il s'est mis à pleurer, à me déballer sa vie de l'époque, ses déboires avec ma mère, son travail, l'alcool... etc. À la fin, il m'a demandé de lui pardonner. Je l'ai fait, à mon grand étonnement, avec cœur. Nos rapports sont devenus normaux, voire sains à compter de ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14497
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Sam 22 Juin 2013 - 18:30

attchibhatt a écrit:

Aucun enfant, même le mieux animé d'un grand cœur éveillé, ne peut pardonner celui qui l'a torturé tant que ce tortionnaire ne demandera pas lui-même, en personne et de façon sincère, de lui accorder son pardon.
(Sinon, ce pardon se perdrait dans le néant, le vide...)

.

Pour mon cas personnel, le pardon que j'ai émis sincèrement envers les personnes qui m'ont fait souffrir ne s'est pas perdu dans le néant, il est revenu chargé de la descente de la grâce. La pardon a un grand pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brindeseigle
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/02/2013
Nombre de messages : 2212
Féminin
Bélier Rat
Age : 45
Ville : Au centre : les pieds sur Terre, la tête dans les étoiles

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Sam 22 Juin 2013 - 19:01

attchibhatt a écrit:
Déni, pardon, religion, maltraitance...
Je me suis pardonnée de me faire souffrir intérieurement par le mental qui ressassait le  passé, puis j'ai pardonné à ceux qui m'ont fait souffrir, et ai remercier intérieurement pour l'ouverture à laquelle cette souffrance m'a conduite...
Une libération intérieure c'est produite.

J'avais ouvert un Topic sur "la voie du pardon"...(au cas où le partage des échanges avec les participants t'intéresse) sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Dim 23 Juin 2013 - 4:48

Namasté Totem

Attchibhatt a écrit:
Aucun enfant, même le mieux animé d'un grand cœur éveillé, ne peut pardonner celui qui l'a torturé tant que ce tortionnaire ne demandera pas lui-même, en personne et de façon sincère, de lui accorder son pardon.
(Sinon, ce pardon se perdrait dans le néant, le vide...)


Totem, pour répondre a écrit:
Pour mon cas personnel, le pardon que j'ai émis sincèrement envers les personnes qui m'ont fait souffrir ne s'est pas perdu dans le néant, il est revenu chargé de la descente de la grâce. La pardon a un grand pouvoir.

Tu fais bien de me reprendre, Totem Ji, j'ai eu tort de généraliser une opinion personnelle en plus de mal l'exprimer :
Je rejoins simplement l'opinion de l'auteur de l'article. À savoir, pardonner un adulte qui m'a fait vraiment mal en en ayant conscience de le faire, alors que j'étais un petit être sans défense, vulnérable, m'était impossible... Parvenu à mon tour à l'âge adulte, j'étais toujours chargé de la douleur et de la souffrance de mes bourreaux. Sur les conseils de belles âmes, j'ai tenté de pardonner (sincèrement), mais j'ai échoué. Par contre, lorsque les gens se repentent réellement devant moi du mal qu'ils m'ont imposé... je fonds littéralement. Je peux même pleurer avec eux alors que quelques minutes auparavant j'étais prêt à leur rendre la pareille...
J'espère que c'est plus clair... Difficile de me concentrer sur la réponse avec quatre yeux qui suivent mes doigts et ce qui s'inscrit sur l'écran.:bisous):mdr):salut)

(Il y a quelques jours, mes petits bouts ont grillé leur laptop, c'est dimanche, je vais leur laisser celui-là.)
Revenir en haut Aller en bas
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14497
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Dim 23 Juin 2013 - 13:14

attchibhatt a écrit:

Je rejoins simplement l'opinion de l'auteur de l'article. À savoir, pardonner un adulte qui m'a fait vraiment mal en en ayant conscience de le faire, alors que j'étais un petit être sans défense, vulnérable, m'était impossible... Parvenu à mon tour à l'âge adulte, j'étais toujours chargé de la douleur et de la souffrance de mes bourreaux. Sur les conseils de belles âmes, j'ai tenté de pardonner (sincèrement), mais j'ai échoué

Coucou Attchibhatt

Je suis passée par ce stade aussi, j'ai suivi les conseils d'une bonne âme qui m'a aidée auparavant à revivre tout ce que j'avais vécu de négatif et quand à la fin elle m'a dit qu'il fallait que je pardonne, j'ai réfléchi à ses paroles et en moi je me suis dit que là ce ne serait pas possible, c'était trop demander mais l'idée à fait tout doucement son chemin quand j'ai commencé à réfléchir sur le vécu de mes parents et les écrits d'Alice Miller m'ont bien aidé sur ce point, j'ai réalisé que nos parents n'ont pas bénéficié du pardon des leurs et si on remonte de génération en génération, il y a comme un fil mauvais qui n'a pas été cassé parce que personne n'arrive à le couper alors j'ai éprouvé un sentiment profond de compassion pour tous ceux qui ont vécu avant moi et le pardon m'est apparu comme quelque chose d'évident et comme un acte de foi et j'avoue que le sentiment a été puissant,  rien à voir avec le pardon qu'on a l'habitude de donner qui vient plutôt de l'être de surface, là il venait de l'être profond et je pense que tous les sentiments humains quels qu'ils soient sont induits soit par l'un ou par l'autre, ce qui fait la différence.
Tous les sentiments humains sont des pouvoirs en puissance aussi bien les bons comme les mauvais, tout dépend de "qui" les émets et comment ils sont émis.
Ce qui se passe après ce type de pardon, c'est une sorte de libération qui fait qu'on le passé n'a plus aucune importance, seul le présent compte et les personnes à qui nous avons pardonné mais qui de leur côté ne l'ont pas fait nous apparaissent comme des êtres pour qui nous devons avoir beaucoup de compassion parce qu'elles traînent aussi leur propres "casseroles".

Bon Dimanche à tous.sunny

:383570gif


Dernière édition par Totem le Dim 23 Juin 2013 - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brindeseigle
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/02/2013
Nombre de messages : 2212
Féminin
Bélier Rat
Age : 45
Ville : Au centre : les pieds sur Terre, la tête dans les étoiles

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Dim 23 Juin 2013 - 13:17

I love you
La voie du pardon, c'est une voie possible d'ouverture à l'Amour...
L'Amour inconditionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brindeseigle
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/02/2013
Nombre de messages : 2212
Féminin
Bélier Rat
Age : 45
Ville : Au centre : les pieds sur Terre, la tête dans les étoiles

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Mer 26 Juin 2013 - 19:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Mar 20 Aoû 2013 - 3:52

Nada_Karana a écrit:
Histoire de relancer le sujet en se marrant un bon coup, voici une parfaite illustration du système déni-projection Very Happy:

Toujours histoire de le relancer tout en abordant la trilogie "ignorance-déni-projection" également appelée "mauvaise foi", un "charmant" petit exemple d'ignorance "sans prise de tête" comme on en voit tous les jours Very Happy Laughing

Revenir en haut Aller en bas
Nouvelle_chance
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/03/2013
Nombre de messages : 592
Féminin
Scorpion Dragon
Age : 52
Ville : Basse Normandie

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Mer 25 Sep 2013 - 22:16

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samarcande
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/06/2011
Nombre de messages : 4303
Féminin
Capricorne Buffle
Age : 55
Ville : Abondance

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Mer 25 Sep 2013 - 23:03


J'aime beaucoup cette petite phrase ! :383570gif " ne pense jamais que ce que tu as à offrir est insignifiant "

I love yousunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Jeu 26 Sep 2013 - 0:14

@Nouvelle_chance a écrit:
Alors ça, c'est stupéfiant et passionnant et ça démontre bien l'existence du lien réel (bien qu'impalpable) entre corps et esprit. Par contre, le coup des médicaments miracle qui effaceraient toute trace de traumatisme de l'adn, ça sent le déni à plein nez Very Happy , mais surtout l'opportunisme, puisque c'est à l'évidence censé devenir un marché de plus en plus juteux.
Revenir en haut Aller en bas
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14497
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Jeu 26 Sep 2013 - 0:23

Nada_Karana a écrit:


[Par contre, le coup des médicaments miracle qui effaceraient toute trace de traumatisme de l'adn, ça sent le déni à plein nez Very Happy, mais surtout l'opportunisme, puisque c'est à l'évidence censé devenir un marché de plus en plus juteux.[/color]
Je plussoies,

Pas folles les guêpes.Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvelle_chance
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/03/2013
Nombre de messages : 592
Féminin
Scorpion Dragon
Age : 52
Ville : Basse Normandie

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Jeu 26 Sep 2013 - 0:55

Nada_Karana a écrit:
Par contre, le coup des médicaments miracle qui effaceraient toute trace de traumatisme de l'adn, ça sent le déni à plein nez Very Happy, mais surtout l'opportunisme, puisque c'est à l'évidence censé devenir un marché de plus en plus juteux.[/color]
Moi t'aussi, j'suis ben d'accord avec toué Very Happy 
J'avais posté une vidéo allant dans ce sens d'ailleurs ...
Mais en attendant, que le traumatisme se remarque dans l'adn, alors qu'il se remarquait déjà dans le cerveau dans certains cas, c'est quand même un sacré truc sunny


Dernière édition par Nouvelle_chance le Jeu 26 Sep 2013 - 1:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Jeu 26 Sep 2013 - 0:59

Et c'est dans ce sens qu'il faut creuser pour valider ou invalider ce qui doit l'être, dans le but de "faire toute la lumière" dans tous les cas de figure quant à ce qui est le plus difficilement démontrable à notre stade actuel.
A suivre d'extrêmement près Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Nouvelle_chance
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/03/2013
Nombre de messages : 592
Féminin
Scorpion Dragon
Age : 52
Ville : Basse Normandie

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Jeu 26 Sep 2013 - 1:02

Pour rappel, mais tu vires si tu trouves que cette vidéo n'est pas à sa place ici Very Happy 
Belle soirée Nada

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvelle_chance
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/03/2013
Nombre de messages : 592
Féminin
Scorpion Dragon
Age : 52
Ville : Basse Normandie

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Jeu 26 Sep 2013 - 1:04

@Samarcande a écrit:

J'aime beaucoup cette petite phrase ! :383570gif " ne pense jamais que ce que tu as à offrir est insignifiant "

I love yousunny

J'aime beaucoup moi aussi Samarcande sunny  :jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Jeu 26 Sep 2013 - 2:10

@Nouvelle_chance a écrit:
Pour rappel, mais tu vires si tu trouves que cette vidéo n'est pas à sa place ici Very Happy 
Belle soirée Nada

Merci bien, je regarderai et te dirai ça quand j'aurai fini le visionnage en 2015 ou 2016 Laughing .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Jeu 26 Sep 2013 - 7:32

A partir de ta vidéo, je suis tombé sur un sketche québecquois involontaire qui a non seulement le mérite d'être franchement drôle, mais en plus d'expliquer ( en 90 secondes qui en font 424 en réalité Very Happy) les rouages principaux du mécanisme de dégénérescence mentale en vigueur. C'est absolument énorme Laughing




http://www.youtube.com/watch?v=1DK5Y5RBP-A
Revenir en haut Aller en bas
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Jeu 26 Sep 2013 - 9:00

Suis je la seule a voir aucune vidéo?
Heureusement que t as mis le lien pour voir cette super super super vidéo....
Quelle est la couleur des yeux d un lapinos dansant? Hein?
Question piège, je vous préviens....

 :lapindos:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9523
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Le déni et la spirale infernale de ses conséquences   Jeu 26 Sep 2013 - 11:27

Hum , j'ai beau me répéter : " C'est super ! , c'est super ..." , je trouve pas grand chose d'intéressant à cette vidéo , peut'être l'accent Québécois , à moins que je sois en plein déni sans m'en rendre compte , ce qui ma foi est le propre du déni , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le déni et la spirale infernale de ses conséquences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Religions