Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nos souffrances et le "système de l'éducation"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 15:18

Rappel du premier message :

Je parlais d intuition a l instant sur l autre topic la luxure, et je me suis dit que c est le bon pont pour parler de ce monstre destructeur... A la base un système qui accompagne les enfants pour qu ils apprennent, s épanouissent,.... C est vraiment génial... Mais mettre nos enfants dans des moules qui leur retirent tout ce qu ils sont vraiment, pour ne construisent que des personnes qui se ressemblent et qui doivent avancer au pas qu on leur donne... Ils perdent ce qu il y a de plus précieux en eux, le contact avec eux même. C est terrible!! Ils perdent leur intuition.... Ils entrent dans le monde de la peur des angoisses.. Qui conduisent a tout le malheur qu on voit aujourd'hui autour de nous... La maladie, les peurs, les dérives en tous genre... Les gens sont pas bien.... Je viens de lire des articles sur les enfants a l école et les enfants sont grave stressés, ils ont peur!!! Des mauvaises notes, des moqueries, de l avenir... Que fait on avec nos jeunes?? Les enfants devraient rire et pas redouter d aller a l école!!! On est le deuxième pays après le Japon, pour l anxiété, la peur, les anti depresseurs a l école!! C est de la folie... Tout cela se paiera quand les jeunes deviennent adulte et qu ils ne sont pas eux. Mais une personne formatée pour marcher droit dans le système...
Je dois partir, mais cela me révolte beaucoup, on coupe les ailes aux enfants, ils perdent leur créativité, il perdent le contact avec eux même, ils ne sont plus eux même...

Comment voyez vous cela? On note quelques changements, des écoles alternatives, qui considère l enfant pour ce qu il est. Mes enfants ont eu la chance de suivre un enseignement de ce type sans concurrence, sans note, basée sur l entraide, le respect de chacun... L amour quoi... Toujours le même mot qui revient... Normal. Et ils ont aimé aller a l école, ils ont aimé apprendre, ils ont grandit heureux dans leur école, et c est tout positif. Je remercie pour avoir eu "la chance " de mettre mes enfants dans une école publique avec un système ouvert, des cœurs ouverts....
Je dois vraiment partir... Et pourtant j ai plein d autres choses a dire, mais en attendant a vos clavier. Comment voyez vous le truc ?
Je relis pas .. Désolée, je file.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
L'initié
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/03/2011
Nombre de messages : 4048
Féminin
Poissons Cochon
Age : 58
Ville : Foix

MessageSujet: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 25 Mar 2013 - 18:47

Merci pour la video glingal je trouve egalement qu'il y a trop de bourage de crane dans nos écoles les élèves sont surchargé de leçons a apprendre et de devoirs ils ne leurs laisse pas de temps pour leurs propre développement personnel ainsi que la liberté d'exprimer leurs créativité.

Je me suis dis celà aurrait été mieux qu'ils soient en cours le matin et l'après midi qu'ils aient le choix de participer aux divers ateliers de découverte qu'ils souhaiteraient tels que peinture musique cuisine menuiserie musique etc...

ma petite fille a passer le week-end avec moi j'ai dis a ma fille les devoirs ce sera avec toi dimanche en fin de d'après midi, chez moi rien de tels nous sommes aller nous promener en forêt découvrir le réveil de la terre avec ses merveilleuses odeurs elle a vu un furet, un herisson pour de vrai elle était émerveillé en fin d'après midi elle a peint ce qu'elle avait vu et elle est doué en dessin pour ses 6 ans le soir elle s'est endormi paisiblement. Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 25 Mar 2013 - 19:27

@L'initié a écrit:
Merci pour la video glingal je trouve egalement qu'il y a trop de bourage de crane dans nos écoles les élèves sont surchargé de leçons a apprendre et de devoirs ils ne leurs laisse pas de temps pour leurs propre développement personnel ainsi que la liberté d'exprimer leurs créativité.


ma petite fille a passer le week-end avec moi j'ai dis a ma fille les devoirs ce sera avec toi dimanche en fin de d'après midi, chez moi rien de tels nous sommes aller nous promener en forêt découvrir le réveil de la terre avec ses merveilleuses odeurs elle a vu un furet, un herisson pour de vrai elle était émerveillé en fin d'après midi elle a peint ce qu'elle avait vu et elle est doué en dessin pour ses 6 ans le soir elle s'est endormi paisiblement. Smile


Des devoirs a 6 ans??? Sad Ça lui a certainement plus était utile et fait plus de bien d aller en forêt ET de dessiner!! Super, l initié! Very Happy sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 25 Mar 2013 - 21:18

@brindeseigle a écrit:
Le problème des écoles Montessori, c'est qu'elles sont privées hors contrat avec l'éducation nationale et donc : ça coûte ...

C'est ce que je m'étais dit et j'ai bien évidemment vérifié, tant qu'à faire par rapport à celle qui est la plus proche de chez moi. Donc voici les preuves récoltées Very Happy :

http://www.montessori-rennes.org/sites/default/files/Engagement_Inscription_2012-2013_V04.pdf

Il y a un réel souci de Justesse et d'équité, pour résumer. "Sur le terrain" par contre, je ne sais pas ce que ça donne, donc si quelqu'un peut témoigner, welcome Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 25 Mar 2013 - 23:02

Je me rappelle que des enseignants d écoles françaises venaient visiter l école de mes enfants, pour mettre en pratique certaines méthodes dans leurs écoles. Ce sont des écoles expérimentales publiques... J ai pu parlé a çertains enseignants qui hallucinaient de voir comment fonctionnaient notre école, et doutaient de pouvoir mettre en place de telles méthodes, craignant les critiques des parents!!!... Bon je parle de cela il y a une dizaine d année... Sans doute ça a évolué depuis.. Mais l école publique expérimentale existe... Ça choque les parents et peu en veulent... C est sans doute pourquoi elles ne se développent pas vite.

http://fr.ekopedia.org/École_publique_expérimentale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Mar 26 Mar 2013 - 0:02

Ils ont de plus en plus grandement besoin d'être "choqués" alors Smile , surtout si les répercussions pour "la relève" sont indéniablement bonnes.
Revenir en haut Aller en bas
brindeseigle
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/02/2013
Nombre de messages : 2212
Féminin
Bélier Rat
Age : 45
Ville : Au centre : les pieds sur Terre, la tête dans les étoiles

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 29 Mar 2013 - 17:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 29 Mar 2013 - 18:36

Enorme.
Et ça aussi (surtout ça) s'étend dans tous les domaines et dimensions si on raisonne par analogie et association.
Revenir en haut Aller en bas
Labradorite33
Membre
avatar

Date d'inscription : 20/07/2011
Nombre de messages : 104
Féminin
Capricorne Coq
Age : 35
Ville : Le monde

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Sam 30 Mar 2013 - 20:55

Bonjour à tous,

J'ai été interpellé par ce post car je travaille dans l'éducation nationale.
Je suis rentrée dedans il y a peu de temps. Je suis conseillère d'orientation psychologue et je commence un peu à être dégoutée de la façon dont sont traités, évalués les enfants.
De plus en plus certains ont des troubles des apprentissages et développent, pas forcément à cause de ces troubles, des phobies scolaires. Phobies engendrées par un climat familial souvent dégradé, par des violences physiques et verbales à l'école, par des gestes et des paroles d'enseignants blessants, etc...

Je suis choquée du discours de certains enseignants et chefs d'établissement. En théorie, on essaie de faire le bien être des enfants à l'école alors qu'en pratique si on peut les couler c'est mieux. Les élèves ne sont devenus que de statistiques.

Même si on essaie au mieux à ce qu'ils se sentent bien à l'école, il y a un gros manque de moyen, de personnels et d'année en année cela diminue. Malgré celà, les assistantes sociales, les infirmières et les conseillers d'orientation spy sont là pour les aider quotidiennement mais c'est dur. Personnellement j'interviens dans 4 établissements scolaires et j'ai à ma charge environ 1200 élèves. Comment s'occuper d'enfants en souffrance quand on est autant chargé et que chaque année le gouvernement baisse nos moyens?!!! Je ne sais pas ou l'on veut nous amener mais ça risque de devenir problématique de plus en plus.

J'ai rencontré plusieurs élèves précoces et on m'a fait comprendre qu'il valait mieux les laisser ou ils étaient plutôt que de les faire avancer...ça me fait bondir!!! Moi qui suis une rebelle dans l'âme, je fais en sorte de dire aux parents de les changer d'établissement pour aller dans des structures plus adaptées.

Je pense que l'on va vers un devenir de plus en plus désastreux dans l'éducation nationale!! On s'étonne de plus en plus que chaque année des centaines d'élèves décrochent du milieu scolaire...ça va aller de mal en pis.

Une amie qui a eu une petite récemment m'a parlé des écoles Montessori, je ne connaissais pas. Elle m'a dit qu'elle mettrait certainement son enfant la bas. En me renseignant un peu plus sur ce concept et en voyant ce qu'il se passe dans l'éducation nationale, je me dis que le jour où j'aurais un enfant, (c'est pas gagné :p), je ne le mettrais en aucun cas en école publique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Sam 30 Mar 2013 - 22:11

Bonsoir Labradorite,

@Labradorite33 a écrit:


Personnellement j'interviens dans 4 établissements scolaires et j'ai à ma charge environ 1200 élèves. Comment s'occuper d'enfants en souffrance quand on est autant chargé et que chaque année le gouvernement baisse nos moyens?!!! Je ne sais pas ou l'on veut nous amener mais ça risque de devenir problématique de plus en plus.

Le problème ne devrait pas etre dans les moyens pour soigner les souffrances des élevés. C est voir le problème a l envers. Il ne devrait pas y avoir d élevés souffrant a cause de leur apprentissage scolaire!! C est comme ca qu il faut voir cela, non? Des enfants de 8 ans avec une boule au ventre, ou des vomissements avant d aller a l école a cause de l angoisse, ça me bouleverse!! C est d en arriver là qui est choquant!!

@Labradorite33 a écrit:

J'ai rencontré plusieurs élèves précoces et on m'a fait comprendre qu'il valait mieux les laisser ou ils étaient plutôt que de les faire avancer...ça me fait bondir!!! Moi qui suis une rebelle dans l'âme, je fais en sorte de dire aux parents de les changer d'établissement pour aller dans des structures plus adaptées.

Je comprends pas ce que tu veux dire avec ça? Les faire avancer pour quoi, pour aller où?? Que veulent ils eux? Quelqu un leur demande? Ou on décide pour eux?

@Labradorite33 a écrit:

Une amie qui a eu une petite récemment m'a parlé des écoles Montessori, je ne connaissais pas. Elle m'a dit qu'elle mettrait certainement son enfant la bas. En me renseignant un peu plus sur ce concept et en voyant ce qu'il se passe dans l'éducation nationale, je me dis que le jour où j'aurais un enfant, (c'est pas gagné :p), je ne le mettrais en aucun cas en école publique!

Bravo a ton amie. Il existe aussi les écoles expérimentales qui sont publiques... Mais peu en veulent... Malheureusement. Sad

sunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brindeseigle
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/02/2013
Nombre de messages : 2212
Féminin
Bélier Rat
Age : 45
Ville : Au centre : les pieds sur Terre, la tête dans les étoiles

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 31 Mar 2013 - 17:45

Un exemple qui fait du bien... sunny sunny sunny
Tout est dans le coeur... I love you





Dernière édition par brindeseigle le Dim 31 Mar 2013 - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brindeseigle
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/02/2013
Nombre de messages : 2212
Féminin
Bélier Rat
Age : 45
Ville : Au centre : les pieds sur Terre, la tête dans les étoiles

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 31 Mar 2013 - 17:55

Un exemple qui m'émeus :
la peur de l'échec (il est interdit de se tromper!!!) ...



Dernière édition par brindeseigle le Dim 31 Mar 2013 - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 31 Mar 2013 - 19:34

coucou Labradorite

il me semble que le rôle d'une conseillère d'orientation est le plus décisif dans son orientation scolaire et devrait être un plus pour le futur de l'adolescant; tu as vraiment un rôle clé à mon sens et malgré ce que veulent t'imposer les directeurs et enseignants; leurs statistiques; tu n'es pas obligé d'y adhérer et tu peux changer la donne

j'ai un "mauvais" souvenir d'une conseillère d'orientation; celle qui a actionné et pris la décision de mon futur scolaire et mon avenir professionnel en quelque sorte; au regard de mes notes et parce que j'étais dans une troisième allégée (classe avec moins d'élèves; donc progression au rythme de la classe) d'entrée je ne pouvais aller en général mais ça tombé bien je voulais apprendre un métier; je voulais être styliste donc je devais commencer par un cap couture; j'étais partante mais elle m'a découragé me disant que j'allais faire trés peu de dessin; qu'après c'était trés difficile d'entrer en bts stylisme et que les écoles coûtaient trés cher; ça m'a filé un petit coup au moral car depuis petite j'avais ce rêve en tête mais je ne me suis pas démonté je me suis dis ok je vais faire autrechose; j'adore la photo; je veux faire alors un cap photo et pareil toujours au regad de mes notes tout juste la moyenne; ça allait être difficile; beaucoup de demandes et peu d'élus et puis il fallait être bonne en physique pour dévellopper les photos; ah bon ok; bon alors j'aimerais bien faire de la publicité; et là pareil même refrain; finalement et sans doute pour les statistiques comme la plupart de ma classe; on m'a dit que la vente serait bien pour moi; y'aura toujours du boulot là dedans; donc j'ai fais bep vente sans réelle motivation; puis un bac pro services pour travailler à l'accueil; j'ai eu mon bac pour avoir le bac; je ne suis pas faite pour la vente au moins je sais ça; ma mère a suivit la conseillère et voyant que ma soeur avait suivit cette formation; au moins ma soeur pourrait me conseiller mais au final on a un peu étouffé ce que moi je pensais; biensûr et heureusement que si je veux je peux recommencer maintenant mais bon...

pareil mon ami à 14 ans on l'a envoyé direct en apprentissage et pareil des collègues qui parlaient de leur enfance et scolarité on dit quelquechose qui pour moi est vrai; tu as des difficultés scolaires; tu habites en hlm; un peu turbulents allé on t'envoie direct apprendre un métier et tu veux apprendre quoi bein je sais pas; c'est aussi ce qui s'est passé avec mon copain il était un peu dans la même situation que mes collègues et ce n'est qu'à 21 ans qu'il a choisit la voie de l'électricité; 7 ans plus tard... je raconte ça c'est pas pour dénigrer mais apparemment beaucoup rentrent les élèves dans des cases et des statistiques et aujourd'hui on prend un boulot qu'on trouve mais nos expériences ne peuvent pas témoigner d'un parcours spécifique qu'on aurait choisit et se mettre en valeur devant un recruteur n'est pas facile; beaucoup demandent bein pourkoi n'avoir pas continuer dans la vente et pourkoi toutes ces expériences et pourkoi ce trou dans le cv; ce qui leur saute aux yeux c'est l'instabilité; l'indécision et je crois que malheureusement c'est assez récurents dans le parcours professionnel plus qu'avec la filière générale car ce n'est qu'après le bac que les élèvent s'engagent dans une formation professionnel hors le cap et bep c'est à partir de 15 ans; c'est beaucoup trop tôt ou peut-être pas mais alors au moins ça serait bien qu'on les dirige dans ce qui leur plait vraiment au risque qu'ils échouent parce que de toute façon; leurs parcours va être chaotique de toute façon; ce que je veux dire c'est que si l'enfant y croit à son jeune âge peut-être que si il est en échec il va perdurer; alors que si on l'envoie direct dans une branche qui ne lui plait pas; ça va être peut-être plus dure d'aller d'échec en échec et de progresser par la suite; il risque et je le vois autour de moi; de baisser les bras

j'aimerais savoir si tu veux bien ce que toi labaradorite tu penses de ton rôle et comment tu le vis au quotidien; avoir ton avis par rapport à ta situation stp

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 31 Mar 2013 - 19:47

J si pas pu voir la 2 eme vidéo, Brindeseigle. C est pas facile ce qu elle fait cette enseignante, car elle pratique une méthode a l intérieur d un système débile!! Alors bravo a elle. Car ça demande de la volonte et du courage de sa part, et beaucoup d amour pour ce qu elle fait, et son but c est vraiment de guider chaque élevé dans la voie qui lui convient le mieux.
Si je prends l exemple de mes enfants, ils ont été tellement heureux a l école, quand je compare avec leur cousins du même âge en France.... J ai déjà dit a mon frère de déménager, car c est essentiel a mes yeux, une bonne école!! On a des enfants on veut qu il soit heureux et on leur inflige un truc qui les fait souffrir et en plus on leur dit que c est nécessaire pour être heureux plus tard!!! J hallucine.... J ai une fille qui passe le bac et un neveu en France aussi.... C est le jour et la nuit... Mon neveu veut venir habiter chez sa tante, et je le comprends! Il est stressé et n a le temps de rien d autre qu étudier bêtement a l école des trucs qui ne l intéresse pas. Ma fille est un soleil qui profite de plein de choses, les cours finissent a 14:00, elle fait du sport, donne des cours pour son argent de poche, peu de devoirs, elle voit ses amis souvent et c est important a cet âge, elle peut jouer des heures par jours au piano, sa passion, etc etc... Mon neveu n a le temps que pour une heure de cheval par semaine ( il adore mais l ecole avant tout!) il rentre a 18:00 tous les jours et a beaucoup de devoirs, y compris le week end!!! C est quoi l objectif de ce système? En plus on leur met la pression pour le bac. Ma fille a un système continue d examens. Je suis persuadée que si ma fille avait étudie dans une école classique en France, elle n aurait pas pu développer sa passion comme elle a pu le faire ici, en allant dans une école alternative, où chaque élevé se développe , evolue et apprend en fonction de ce qu il est.... les parents sont invités a participer a la classe, alors plusieurs fois j ai participé pour observer ou pour apporter quelque chose, dans mon cas j avais donné des cours de yoga et de français.... D autres interviennent pour parler de leur métier de leur passion,.... De chaque parent il est possible de réveiller quelque chose chez un enfant.... Ils ont jardiné, cuisiné... Ils rentrent a la maison et son très bavards, il y a toujours un super truc qui a eu lieu dans la journée, c est merveilleux de voir ses enfants ne pas vouloir etre en vacances mais preferer aller a l ecole, non? Ça dit beaucoup de choses.... . Aucun cahier, aucun livre, les enfants écrivent que sur des feuilles blanches, comme ils veulent... Et ça c est rigolo aussi de voir comme chacun a son style, dommage que j ai pas une copie d une feuille de mon fils car ça vaut le coup, il commençait toujours en bas puis mettait des flèches, ça tournait dans tous les sens..... J avais connu le " on commence a 2 carreaux, ne pas dépasser l interligne, souligner les titres, enfin des trucs a la con comme ça...., pas de devoirs, même pas les tables de multiplication j ai fait récitées! Ils ont tout appris avec une facilité incroyable a l école, et ce qui est appris est appris, c est du solide, du durable, comme dit l enseignante dans la vidéo, pas de la quantité mais de la qualité. Le seul devoir était de faire une rédaction libre chaque semaine, cette rédaction était ensuite analysée, on observait l orthographe, le contenu, chacun s exprimait, sur le sujet, qui pouvait aller d un poeme a un compte rendu d une actualité, en passant par une recette de cuisine, une anecdote historique, un résumé et analyse d un film, enfin très ouvert toujours tout, il y a toujours dans chaque classe, le matheux, le poète, le sportif, le dessinateur, chacun a son rôle et chacun respecte et aide son camarade, beaucoup d importance est donné au respect de l autre, il y a toujours une très bonne ambiance, c est beau a voir..... Enfin c est la manière de travailler tous ensemble, j ai plein d exemples comme ça. Pas de cartable, mais des 6 ans ils font des présentations orales, et des 7 ans ils utilisent power point, et partent a l école non pas avec un lourd cartable, mais un stick, un pen, je sais pas comment on dit en francais Embarassed , une mémoire quoi, dans la poche..... Non sans rire c est important que ça change en France, que les parents évoluent, et que l éducation nationale aussi ( c est plus difficile mais avec la pression des parents qui auront évolué je ne doute pas que la big éducation nationale changera aussi!!) . C est important!!
J ai vécu dans plusieurs pays européens, et l école en France est la plus dure et la plus bête dans le système d apprentissage, en ce sens qu elle n est que bourrage de crâne, et ne revele pas le talent qui est en chaque enfant... chaque enfant est un genie disait mon cher Einstein, mais si vous jugez un poisson a sa facon de monter aux arbres, il vivra sa vie entiere en pensant qu il est stupide!! Ben oui....
Il faudrait que ça change, car je suis très sensible a cette souffrance de cette jeunesse. Et ce gâchis!!
Je fais 3 choses en même temps, et j ai été bavarde, j espère que c est pas trop trop fouilli et surtout compréhensible.
Merci Brindeseigle, et encore bravo a cette enseignante, je sais comme je l ai déjà dit qu il y a des enseignants qui se lancent dans cet enseignement , car j en ai rencontre plusieurs qui venaient observer l enseignement dans l école de mes stroumpfs.... Bravo et merci a eux en tous cas.... sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 31 Mar 2013 - 20:11

merci brindeseigle je viens de la regarder aussi c'est vrai c' émouvant; la fin de l'interdiction de se tromper c'est beau Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 31 Mar 2013 - 20:57

Ça y est j ai pu voir la vidéo sur la peur de se tromper... Ouais ouais.... Elle a raison. comme je disais, j ai connu l école dans 4 pays européens.... L école en France est pour moi, la moins bonne. C est souvent en allant voir a l etranger qu on voit que ca deconne en France....Plein de choses ne vont pas et pourtant peu veulent autre chose... Je comprends pas. Quand je vois c est lettrés majuscules dans la vidéo, pffff!!! C est carrément obsolète un truc pareil!! Copier des lignes de I majuscule!! Et faut évoluer!!! Mdr.... Ça sert a quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Labradorite33
Membre
avatar

Date d'inscription : 20/07/2011
Nombre de messages : 104
Féminin
Capricorne Coq
Age : 35
Ville : Le monde

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 31 Mar 2013 - 21:18

Dans mon métier, j'essaie d'écouter au mieux les demandes des élèves mais c'est aussi mon rôle de les avertir que s'ils veulent aller par exemple en apprentissage cela risque d'être dur, que vouloir travailler dans tel domaine c'est difficile du fait qu'il y ait peu de débouché. Mais après je leur dis, si c'est ça que tu veux faire, alors fonce...mais par contre il faut que tu prouves (dans le cas où l'élève n'aurait pas de bonnes notes) à l'équipe enseignante que tu peux remonter tes notes et avoir leur accord pour aller dans la filière que tu veux.

Ce qui me fait bondir c'est le discours par exemple de ma chef, directrice de centre d'information et d'orientation ou de chefs d'établissements qui disent...c'est pas grave, mettons le en seconde générale, ça gonfle les chiffres et puis s'il doit se réorienter après sa seconde en redoublant en seconde pro, c'est pas grave. Les élèves ne sont que des statistiques. Malheureusement pour ma chef et les autres, mais moi je bosse pour les élèves et pas pour des chiffres!!

Quant aux élèves précoces, j'en ai rencontré un qui était à la limite de la dépression, qui faisait des crises pour ne pas aller à l'école le matin car selon lui il n'apprenait et qu'il ne voyait pas l'intérêt de venir en cours. Quand j'ai parlé au principal, je lui ai demandé une réunion avec l'équipe enseignante...il n'est même pas venu. Réunion qui aurait permis à cet élève de retrouver gout à l'école. Quand j'ai discuté avec cet élève, il m'a dit ne pas vouloir sauter de classe, mais que cela l'intéresserait d'assister à des cours de 4° (il est en 5°) dans certaines matières dans lesquelles il souhaitait apprendre des choses nouvelles. J'ai toujours été en contact avec la maman. Au départ il refusait de passer en 4°. Et puis finalement en rediscutant avec l'élève et la famille, il était plus simple pour lui qu'il intègre la 4°.

La maman m'a rapporté des bruits de couloirs disant que certains profs avaient dit qu'ils feraient en sorte de le couler pour lui prouver qu'il avait tort de passer en 4° (là c'était dans le cas où il serait à la fois en 5° et 4°). O_O!!!!!

Depuis une semaine maintenant, il est en 4°. Il a donc quitté sa classe de 5°. Sa maman me dit qu'il est heureux et épanouit et qu'il a retrouvé la joie de vivre!!!
Le principal quant à lui, s'il avait pu étouffer "l'affaire"...il l'aurait bien fait!! Pour moi il était important de faire quelque chose sinon il aurait vite été en échec scolaire :/.
Maintenant il est bien.

Quant à l'autre élève précoce, il n'a pas le même caractère que le premier. Il est à la limite de l'autisme. Forcément il parle peu de ce qu'il veut, il est dans sa bulle et c'est comme ça. C'est un élève qui n'est pas demandeur donc le mieux est de le laisser faire sa scolarité telle qu'il l'a commencé alors que l'autre élève, lui était demandeur.
Malheureusement, certains professeurs, ne comprennent son comportement "d'autiste" et le casse parfois en cours par l'intermédiaire de gestes ou de paroles déplacées...et là je n'accepte pas. J'ai parlé de tout cela au prof principal et à l'infirmière. Là encore je ne pense pas que le principal fasse quelque chose car il ne veut pas faire de vague!!!

C'est triste!! Ca me révolte, je ne sais quoi faire. L'éducation nationale est bourrée de gens incompétents, sont à des postes importants et malheureusement ces gens là éduquent nos enfants :/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 31 Mar 2013 - 22:15

:383570gif j'adore le sujet :383570gif
:383570gif ne nous voilons pas la face je vais être sûrement dur :383570gif mais c'est ce que je constate plus d'illettré pour mieux gouverné :49552
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Sam 27 Avr 2013 - 15:55

http://www.dailymotion.com/fr/relevance/search/kery+james++pleure+en+silence/1#video=x77c4w


Revenir en haut Aller en bas
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 28 Avr 2013 - 22:28

Âliya a écrit:
http://www.dailymotion.com/fr/relevance/search/kery+james++pleure+en+silence/1#video=x77c4w



Ça , ça me colle un nœud a la gorge direct.... Ouffffff.... Dure vérité.

On porte tous un fardeau, qui provoque des trucs plus ou moins bizarres, des souffrances plus ou moins grandes, et le travail est plus ou moins dur ensuite pour se libérer de ce fardeau.... Si seulement, l adulte laisser être l enfant ce qu il est.....

Sinon j ai lu une page, je sais plus où, j ai perdu la ref, mais j ai quelques extraits de Sri Aurobindo, et comme toujours , ça colle pile poil avec ce que je pense... Donc ce qu Il dit sur l enseignement et l éducation:


L idée qui consiste a couler l esprit d un enfant dans un moule prescrit par les parents ou l enseignant, relève d une superstition barbare et ignorante. Forcer la nature a renoncer a son propre Dharma revient a lui causer un tort irrémédiable, a empêcher son développement et a altérer sa perfection. Il n existe pas d erreur plus grande de la part des parents que de fixer a l avance les qualités, les aptitudes, les opinions, les vertus que l élevé cultivera plus tard.

L enseignant doit être un appui, un guide. Son devoir est de suggérer, et non d imposer.
Les sens devraient s habituer a saisir les images, les sons, les distinguer, noter la nature, les fixer dans la mémoire.et développer l attention et la concentration sur plusieurs choses a la fois en s entraînant, développer aussi l observation, l esprit de comparaison, de contraste et surtout développer l imagination, l outils le plus important et le plus indispensable en s exerçant sur des objets, des mots, des idées, en s appuyant sur la curiosite, l intérêt, en ôtant les enseignements figés et l apprentissage de règles par cœur. L enseignement actuel est a jeter aux oubliettes.

Le système éducatif s emploie a répandre la pratique de l enseignement morcelé au début et au milieu des études pour le remplacer subitement par l impressionnante spécialisation dans l enseignement supérieur. Une telle approche revient a faire reposer un triangle sur son sommet en espérant qu il tiendra en équilibre....

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 29 Avr 2013 - 3:43

@Hidraya a écrit:

On porte tous un fardeau

Oui, tous "tarés" (voir définition exacte au sens propre) Very Happy .

Tout le reste est d'une exactitude frappante et cette image du triangle démontre parmi d'innombrables autres choses que le bas repose sur le haut plutôt que l'inverse, dans un monde inversé dont nous pouvons "fièrement" revendiquer l'exclusivité universelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 10 Mai 2013 - 14:31

Un petit Sujet remonté en hau pour les bbs hyperactifs et autres ... Laughing
"fais pas ci fais pas ça". Rire sunny flower
Revenir en haut Aller en bas
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 10 Mai 2013 - 15:16

A dada prout prout cadet....

Quel talent ce mec!!! En 1 mn40s. !!! Trop fort! sunny

Tous " tarés" au sens propre Very Happy :lapindos: :lapindos: :lapindos:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 10 Mai 2013 - 16:48

Copieuse Laughing
Revenir en haut Aller en bas
brindeseigle
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/02/2013
Nombre de messages : 2212
Féminin
Bélier Rat
Age : 45
Ville : Au centre : les pieds sur Terre, la tête dans les étoiles

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 17 Juin 2013 - 14:06

L'approche bouddhiste de l'éducation...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Jeu 20 Juin 2013 - 18:54

7 pages... en fin de journée ! J'ai zappé de la 3 à la 7...
Mauvais élève que je suis.
Je ne partage pas la majorité des opinions émises sur ce topic, dans le sens où je ne trouve pas l'école géniale, ni les profs, ni le système qui l'a mis en place.
Je ne trouve pas non plus que ce soit une chance d'aller à l'école, 8hres/jr, 6/7. Pas une chance non plus d'avoir à ingurgiter un programme inutile à 99%, qui de plus sera oublié par 99% des élèves. Enseigné par des profs qui n'y croient pas, qui s'y prennent très mal sur le plan pédagogique.
Comment expliquer qu'en 6ième j'étais le dernier de la classe en anglais et qu'à la fin du premier trimestre de la cinquième j'étais le premier de la même classe (j'entends avec les mêmes élèves). Seul le prof avait changé, de madame X nous avions hérité de Monsieur Carbonnel qui avait sa façon à lui d'animer un cours... une façon géniale !
Nos professeurs sont bien trop souvent nuls. Nuls, je le répète.
Mais ce n'est pas tout. Pour une personne comme moi, qui voyage, qui s'intéresse aux écoles du monde, (et pas que celles de mes enfants) je constate avec tristesse que cet enseignement bidon, inutile, déplacé, mal-à-propos est devenu planétaire parce qu'il suit le modèle américain. La qualité est médiocre partout, aller à l'école à l'échelon de la planète, à de rares exceptions près, est une perte de temps, de ressources et d'énergie pour l'élève, le prof, le système. Cela ne sert qu'à diviser, et/ou formater les sujets qui la fréquentent.
J'explique par un exemple :
L'Inde = 500millions d'étudiants. Autant dire que la compétition y est plus sévère que n'importe où ailleurs. La majorité des jeunes qui vivent dans le département de l'himalaya, viennent de familles ni aisées ni pauvres, dans le sens où ces familles ont une grande et belle maison, qu'elles mangent des bons produits de la terre, que cette même terre leur produit quelques ressources pécunières, mais personne n'est riche. Que vois-je depuis l'avènement de la télévision, du téléphone portable et de l'ordinateur... du tourisme et des dollars ? Des jeunes qui découvrent le pouvoir de l'argent. Eux aussi ont envi d'avoir des machines qui travaillent à leur place, d'avoir un portable dans leur jean, de passer du temps à regarder des émissions glamour... d'avoir une voiture ou une moto...
Ils se sont mis au travail d'eux mêmes à l'école parce que personne dans la famille ne peut les aider. La plupart ont mené leurs études jusqu'au bout. Ont décroché leur diplôme. Et... sont revenus à la ferme où ils ne savent plus rien faire, parce qu'ils ont décroché des promesses mais pas d'emploi. Dans ces écoles ils ont appris où se trouvent New-York, la forêt amazonienne, la tour de Pise... autant de lieux qu'ils oublieront vite et où ils n'iront jamais. Ils ont appris des milliers de choses inutiles dans l'endroit où l'on vit, mais ils sont comme ces touristes... incapables de survivre ici avec des bagages acquis par de haute études... . Certains ont même goûté à la drogue, à l'alcool, voire aux films X, à la délinquance. Ils sont devenus fainéants et ont peur de se salir les mains.
Ils sont pleins d'idées, me ne sont pas présents à la réalité.
Je terminerai en citant mon expérience personnelle :
La spiritualité, est indispensable à l'évolution/éducation de l'enfant. Pourtant, à l'école... je n'en ai jamais entendu parler. Pas une fois.
Ce que je dis n'engage que moi. Mais tout ce que j'ai appris et dont je me sers chaque jour vient de mon éducation hors école.
DostiSé.
Revenir en haut Aller en bas
 
Nos souffrances et le "système de l'éducation"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit