Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nos souffrances et le "système de l'éducation"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 15:18

Rappel du premier message :

Je parlais d intuition a l instant sur l autre topic la luxure, et je me suis dit que c est le bon pont pour parler de ce monstre destructeur... A la base un système qui accompagne les enfants pour qu ils apprennent, s épanouissent,.... C est vraiment génial... Mais mettre nos enfants dans des moules qui leur retirent tout ce qu ils sont vraiment, pour ne construisent que des personnes qui se ressemblent et qui doivent avancer au pas qu on leur donne... Ils perdent ce qu il y a de plus précieux en eux, le contact avec eux même. C est terrible!! Ils perdent leur intuition.... Ils entrent dans le monde de la peur des angoisses.. Qui conduisent a tout le malheur qu on voit aujourd'hui autour de nous... La maladie, les peurs, les dérives en tous genre... Les gens sont pas bien.... Je viens de lire des articles sur les enfants a l école et les enfants sont grave stressés, ils ont peur!!! Des mauvaises notes, des moqueries, de l avenir... Que fait on avec nos jeunes?? Les enfants devraient rire et pas redouter d aller a l école!!! On est le deuxième pays après le Japon, pour l anxiété, la peur, les anti depresseurs a l école!! C est de la folie... Tout cela se paiera quand les jeunes deviennent adulte et qu ils ne sont pas eux. Mais une personne formatée pour marcher droit dans le système...
Je dois partir, mais cela me révolte beaucoup, on coupe les ailes aux enfants, ils perdent leur créativité, il perdent le contact avec eux même, ils ne sont plus eux même...

Comment voyez vous cela? On note quelques changements, des écoles alternatives, qui considère l enfant pour ce qu il est. Mes enfants ont eu la chance de suivre un enseignement de ce type sans concurrence, sans note, basée sur l entraide, le respect de chacun... L amour quoi... Toujours le même mot qui revient... Normal. Et ils ont aimé aller a l école, ils ont aimé apprendre, ils ont grandit heureux dans leur école, et c est tout positif. Je remercie pour avoir eu "la chance " de mettre mes enfants dans une école publique avec un système ouvert, des cœurs ouverts....
Je dois vraiment partir... Et pourtant j ai plein d autres choses a dire, mais en attendant a vos clavier. Comment voyez vous le truc ?
Je relis pas .. Désolée, je file.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 22 Sep 2013 - 12:12

oui il a pris ces responsabilités par force parce que c'est aussi le seul à avoir eu une mise à pied lui était intérimaire; l'autre employé; on lui a dit de revenir dans deux jours; il a préféré partir; c'est là aussi où je comprends quand tu dis Totem; que la hierarchie divise pour mieux régner; montrer que c'est elle de toute façon qui a le dernier mot par des sanctions; mais pas dans cette histoire; c'est l'intérimaire qui a fait le choix de ne pas être un mouton..finalement on ne l'a jamais quitté le jardin d'enfant; on se déresponsabilise et on nous deresponsabilise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14497
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 22 Sep 2013 - 12:43

Je suis d'accord avec toi Juliano. Hier j'ai mis un long post qui a sauté à cause d'une mauvaise manipulation de ma part et je n'ai pas eu le courage de le mettre.
Je disais dans ce post qu'un très bon documentaire sur le sujet avait été diffusé sur arté il y a 2 ou 3 ans, intitulé "la souffrance" au travail. Ce documentaire a révélé ce qui se passe dans pas mal d'entreprises aussi bien privé que public et tout le monde en pâti aussi bien les employés que les cadres. C'est simple on a créé des postes de managers entre le cadre et l'employé, chose qui n'existait pas avant, une sorte de château de carde comme tu le dis si bien. Ces managers sont envoyés en stage, comme les cadres d'ailleurs et on leur apprend sous forme de petites scènes qu'on leur fait jouer à être autoritaires envers les personnel (des cadres aujourd'hui devenus dépressifs ont témoignés de ce fait). et au retour ils doivent appliquer ce qu'ils ont appris et s'il ne le font pas ils sont mis au placard par leurs supérieurs et s'ils l'appliquent ils sont mal vus par les employés car c'est vraiment quelque chose inhumains. J'ai eu l'occasion de tomber sur des fascicules concernant ces techniques et je peux dire que c'est édifiant.
Anima raconte une problème entre deux personnes qui n'a rien à voir avec ce que je veux dire.
Par exemple la nouvelle technique consiste à créer de la jalousie et de l'émulation entre les personnes pour les diviser. Par exemple on prend une partie du travail de quelqu'un quelque mois (1 ou 2 mois) on le donne a une autre employée qui doit l'accepter même si elle a déjà une grosse charge de travail et on lui donne une promotion à la clé, une fois la promotion donnée, si la personne se plaint de sa charge de travail, on redonne le travail en question à la personne a qui on l'a enlevé. La personne a qui on a enlevé son travail évidemment ne peut que trouver ça injuste, surtout quand ça fait plusieurs fois qu'on lui fait le coup. Nous avons vu aussi dans ce reportage, le problème qu'a causé aussi le nouvelle technique qui consiste à créer des plateformes de travail où les employés n'ont plus aucun droit d'initiative et n'ont plus qu'un travail répétitifs et qu'un manager veille à ce que le travail soit exécuté le plus vite possible au détriment de la qualité qui n'est basée que sur la vitesse d'exécution, du coup l'employé a l'impression de faire du travail sans consistance et bâclé, et du coup se désintéresse à ce qu'il fait. De plus la promotion est donné à ceux et celles qui vont vite et qui bâclent le travail (ne pouvant faire autrement), et il s'ensuit un sentiment d'injustice par rapport à ceux qui auront été moins vite préférant le travail bien fait.
Le gens se plaignent aujourd'hui de toutes les administrations où ils doivent venir plusieurs fois pour voir leur dossier avancer, qu'il manque toujours quelque chose, que leur dossier fini par être perdu, mais s'ils savaient que c'est à cause de ce système ils comprendraient mieux car en travaillant vite (la quantité prime sur la qualité pour la direction car faut être compétitif), il est impossible d'être au service des gens qui ne comptent plus dans ce système ou seul la compétition importante.
Je pense que ce documentaire devrait être à nouveau diffusé à une heure de grande écoute pour que les gens comprennent ce qui se passe réellement dans le monde du travail avant qu'il ne soit trop tard car le nombre de dépressifs et suicides au travail n'a jamais été aussi élevé qu'à notre époque.
Autre chose, les pouvoirs publics sont entrain de mettre en place des cellules de prévention de la souffrances et harcèlement au travail dans les entreprises et le comble ceux qui dirigent ces cellules sont ceux qui sont responsables des problèmes actuels.
Le mieux pour comprendre est de se reporter au lien ci-dessus qui a déjà été mis sur plusieurs topics.

http://www.futurquantique.org/2007/10/08/le-truc-du-psychopathe-nous-faire-croire-que-le-mal-vient-des-autres/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 22 Sep 2013 - 14:08

ce systeme n est pas bon , et quand quelque chose n est pas bon , il doit etre changé . la crise financiere a montrer que personne n etait a l abris .
si rien n est changé , on se dirigera vers une autre crise .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 22 Sep 2013 - 22:28

Même si on change on ira vers une autre crise, la "crise" fait partie de la vie. Le + et le -.
S'il y a croissance, il y a dépression. S'il y a évolution, il y a évolution. S'il y a Yin, il y a Yang.
Ce qu'il nous faut c'est apprendre à couler avec ce mouvement de + et de -.
Mais on voit bien le refus dans tous les posts de ce moins.

Comment créer un système de société qui aurait cette capacité à épouser les phases d'expansion avec celles de contraction? C'est tout l'enjeu. Mais surtout comment créer un tel système de société si les individus qui la composent sont encore prisonniers de cette négation du pôle négatif?
L'expansion n'existe pas sans la contraction l'Univers lui-même se résorbera. Et la stagnation n'existe pas. Tout est mouvement. Tout est transitoire et impermanent dans ce monde. Pourquoi s'entêter à le refuser?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Dim 22 Sep 2013 - 22:51

Ludovic2 a écrit:
Mais surtout comment créer un tel système de société si les individus qui la composent sont encore prisonniers de cette négation du pôle négatif?
L'expansion n'existe pas sans la contraction l'Univers lui-même se résorbera. Et la stagnation n'existe pas. Tout est mouvement. Tout est transitoire et impermanent dans ce monde. Pourquoi s'entêter à le refuser?
Ne t'en fais donc pas pour l'univers Very Happy.
Pour ma part, je retiens ta première et ta dernière question, celles-là-même que je me pose de plus en plus profon-dément et dont j'aime de moins en moins les réponses. Seulement voilà, ce n'est pas parce que je les aime de moins en moins que je les refuse Smile. L'effet de "résistance-persistance crétinienne", ça va un moment... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 23 Sep 2013 - 9:23

Ton + et ton - est de partout Ludovic. Et évidemment qu il faut pas refouler le négatif, (ça ça rend malade, ) et il faut apprendre a ce qu il ne nous affecte pas. . Par contre tu dis trien ne stagne, et ben justement je trouve que ça stagne pas mal. Pour moi, après t avoir lu sur l autre sujet du travail, tu mélanges 2 trucs, l intérieur et l extérieur, l action et le comportement interne. Intérieurement il faut être equanime, je suis d accord. Mais extérieurement il faut se bouger le cucul, pour soi même avancer, potentialiser les + et minimiser les - et c est aussi un travail intérieur en fait.... L apathie devant ce qui est, c est mortel, autant que l assistanat ( ceci en étant une forme), faut se bouger, faut travailler intérieurement et extérieurement pour sa propre expansion Very Happy .  Même si je suis détachée de pas mal de choses, je ne pense pas et ne souhaite surtout pas que la vie soit un long fleuve tranquille, c est mou, et ça ne me remplit pas.Donc, il faut se bouger pour faire avancer les choses dans le bon sens pour Tous, l humanité et pas seulement voir son nombril. Car là est le truc aussi, servir les autres....Wink  action!!!
Donc pour revenir à ce système scolaire qui est monstrueux actuellement, et crée énormément de souffrances plus ou m'ont importante, à plus ou moins long terme, si on fait juste accepter ce truc, on se résigne.  ça me fait mal de voir ça, des enfants dépressifs, qui souffrent à cause du dressage . Tu pourrais leur dire d accepter les -, mais un enfant est authentique à la base et il va te dire que c est pas bon pour lui, et ce lui, c est son cœur qui parle, et un cœur ça se trompe jamais. Donc il va se charger.
On accepte mais on ne vit pas Sa Vie, en gros, puisqu on reste sous l influence de ce truc, même accepté. C est pas clair?
Bon c est comme si tu es en prison, tu peux accepter, et vivre intérieurement libre, mais vis tu ta Vie com e on Coen la souhaite? Non, c est pas ça dont une âme rêve, c est juste qu elle doit passer par ça, c est une épreuve pour son expansion, mais elle souhaite autre chose de plus Beau, et elle peut lutter intérieurement et extérieurement pour sortir pour sortir de la prison, pour faire de belles choses avec sa nouvelle conscience. C est ça la vie: accepter l épreuve, mais agir en parallèle, intérieurement et extérieurement, pour tendre vers le +, vers le que + , et quand le - arrve, faut le dépasse avec le travail intérieur, et l action extérieure au service de l'intérieur ...... Et là elle aura vraiment gGnee quelque chose de Beau pour elle, l'âme . Car vivre en prison toute sa vie, avec de petits plaisirs éphémères, quel est le but?
Il ne s agit pas de résistance, Nada _K,  mais d acceptance ( lol ) et de travail intérieur, développer cette force intérieure puissante qui nous permet bcp de choses magiques. Et C est ainsi . Point.

Tiens j ai ramasse des tas de figues depuis jeudi dernier, et c est impressionnant de voir comment j ai pu accéder aux fruits, en grimpant dans les arbres et sur une échelle, en tirant sur les branches, peu à peu, je me suis rendue compte que le figuier est très flexible, et les fruits tout là haut, je les ai eus, par volonté, et naturellement la Nature naturellement m a aidée, car elle aide toujours quand on est en harmonie avec Elle, puisqu on est la Nature nature , et là la flexibilité des trucs de la Nature ( l arbre et moi même) ont fait que c était possible, et la Nature a souri sunny elle sourit toujours si on observe bien . Il faut être flexible , se bouger, et avoir des objectifs . Vu d en bas, on me disait que c était impossible, mais les branches je les ai courbées grave.....et les fruits, je les ai eus. Puis j ai fait mes confitures, et j ai distribué aux voisins. Si j avais accepté le système scolaire, et le boulot où j étais, en acceptant les - , je n aurais pas pu ramasser les figues, et sourire de cela et faire briller mon Soleil. La résignation, l apathie, c est pas bon. Il faut être en harmonie avec notre Nature, et avec la Nature...
Bon j arrête, c est du gribouillis fouillis d Hidraya.. Desolee
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 23 Sep 2013 - 12:47

Nada_Karana a écrit:
Ludovic2 a écrit:
Mais surtout comment créer un tel système de société si les individus qui la composent sont encore prisonniers de cette négation du pôle négatif?
L'expansion n'existe pas sans la contraction l'Univers lui-même se résorbera. Et la stagnation n'existe pas. Tout est mouvement. Tout est transitoire et impermanent dans ce monde. Pourquoi s'entêter à le refuser?
Ne t'en fais donc pas pour l'univers Very Happy.
Pour ma part, je retiens ta première et ta dernière question, celles-là-même que je me pose de plus en plus profon-dément et dont j'aime de moins en moins les réponses. Seulement voilà, ce n'est pas parce que je les aime de moins en moins que je les refuse Smile

L'effet de "résistance-persistance crétinienne", ça va un moment... Very Happy
Et oui! Very Happy 

Je ne m'en fais pas pour l'Univers, il suit sa route, il est né donc il va mourir, ce n'est pas mal. Sauf que ni moi ni mes enfants ni mes descendants quels qu'ils soient ne seront là pour voir cela! Very Happy


Dernière édition par Ludovic2 le Lun 23 Sep 2013 - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 23 Sep 2013 - 13:21

J'aime bien tes messages Hydraya car tu commences par dire que tu n'es pas d'accord avec moi, puis tu écris un message qui dit la même chose que moi ou presque, bien que différemment. Very Happy 
Je dois être trop confus dans mes explications. Embarassed 

@Hidraya a écrit:
Ton + et ton - est de partout Ludovic.
Parce que ce n'est pas le mien et qu'il est vraiment partout. Tout est "trois": + / - / conciliation.
Il nous faut être dans la conciliation (la "3ème" force de Gurdjieff, la "Trinité") pour intégrer le + et le - (Gurdjieff parlait de "sainte affirmation" et de sainte négation").

@Hidraya a écrit:

Et évidemment qu il faut pas refouler le négatif, (ça ça rend malade, ) et il faut apprendre a ce qu il ne nous affecte pas. . Par contre tu dis trien ne stagne, et ben justement je trouve que ça stagne pas mal. Pour moi, après t avoir lu sur l autre sujet du travail, tu mélanges 2 trucs, l intérieur et l extérieur, l action et le comportement interne. Intérieurement il faut être equanime, je suis d accord. Mais extérieurement il faut se bouger le cucul, pour soi même avancer, potentialiser les + et minimiser les - et c est aussi un travail intérieur en fait....
Pourquoi chercher à minimiser les moins? Les extrêmes s'estompent dès lors que nous restons au centre. Nous projetons ce que nous voulons, on recherche fortement le plus, mais on crée par la même inévitablement la réaction opposée: le moins.

@Hidraya a écrit:

L apathie devant ce qui est, c est mortel, autant que l assistanat ( ceci en étant une forme),
Qui parle d'apathie? Affronter les épreuves avec tout son courage parce qu'on sent intérieurement avec ses tripes que même si ça fait mal, c'est là pour nous faire grandir, c'est tout sauf de l'apathie.

Comme je le disais, je ne fuis pas une épreuve qui se présente à moi même si elle est dure et difficile pour moi: j'y vais par choix! Non par désir ou peur, mais choix! Ça change tout, je ne suis plus passif devant une situation mais actif, car je sais que pour difficile qu'elle soit, elle me fera grandir. Je la vis complètement différemment, je n'accuse personne de la souffrance que je ressens, mais je remercie pour cette occasion de croissance intérieure qui m'est donnée.

@Hidraya a écrit:

Donc pour revenir à ce système scolaire qui est monstrueux actuellement, et crée énormément de souffrances plus ou m'ont importante, à plus ou moins long terme, si on fait juste accepter ce truc, on se résigne.  ça me fait mal de voir ça, des enfants dépressifs, qui souffrent à cause du dressage . Tu pourrais leur dire d accepter les -, mais un enfant est authentique à la base et il va te dire que c est pas bon pour lui, et ce lui, c est son cœur qui parle, et un cœur ça se trompe jamais. Donc il va se charger.
Oui je suis d'accord, le système est violent.
Ce qui fait le plus de mal aux enfants à l'école, ce sont souvent les autres enfants. Oui ils sont authentiques, mais ils sont parfois très durs les uns avec les autres. Ils ne connaissent pas nos système de "bien" et de "mal", ils agissent en fonction de leurs intérêts du moment. Personnellement j'ai retiré ma fille de l'école à cause principalement de la violence de ses "camarades" (et pourtant elle était dans une école Steiner! Shocked)
Le système scolaire est le reflet du système tout court, qui est le reflet de ce que nous sommes collectivement, et donc de ce que la majorité d'entre nous est individuellement. Il nous faut nous changer nous mêmes d'abord, puis inspirer les autres par notre comportement, nos actions, notre Etre! Porter les fruits de l'arbre qu'on prétend être.
Le système scolaire est violent parce nous le sommes. Regarde nos posts en général sur le forum: des affrontements d'opinions souvent, alors que parfois on dit la même chose mais on a besoin de faire sentir à l'autre qu'il a "tort" et qu'on a "raison". La conciliation serait de partager nos points de vue et de s'enrichir de celui des autres. Ce n'est pas le cas, chacun campe sur ses positions, se rallie à ceux qui pensent pareil et contestent ceux qui pensent différemment. Beaucoup de jugements filtrent dans les messages. On retrouve cette notion d'opposition, de confrontation, de compétition, comme à l'école. Si c'est comme cela sur un forum "spirituel", comment veux-tu que ce soit différent à l'école? Ce n'est pas le "système scolaire" qui est comme cela, mais les gens qui le composent, les rouages.
J'ai voulu sortir du système parce que c'est "dur", faire un travail épanouissant, lié à la spiritualité, etc... Puis j'ai reçu quelques violents coups de pieds au cul. J'ai pris conscience que je fuyais la difficulté, je suis retourné dans le système, car on ne peut changer quelque chose en étant à l'extérieur. Si je suis vraiment évolué, j'inspirerai les gens, sinon, je retournerai dans la "masse". C'est un risque à prendre, mais au moins j'aurai essayé. Je ne cherche pas à être un thérapeute, un ceci ou un cela. Mais quelqu'un de normal qui essaie de changer les choses à son niveau, pas par des prêches, des enseignements, des paroles, mais par l'exemple.
Si tous les rouages changent, le mécanisme entier changera. Vouloir transformer le mécanisme entier avec de belles idées, en laissant les rouages tels qu'ils sont, je pense que c'est perdu d'avance.
Les enfants agissent par imitation, ils imitent ce qu'on fait, et ils imitent ce qu'on est. Ils s’imprègnent du monde ambiant. Si on change, ils changeront forcément.



@Hidraya a écrit:

On accepte mais on ne vit pas Sa Vie, en gros, puisqu on reste sous l influence de ce truc, même accepté. C est pas clair?
Bon c est comme si tu es en prison, tu peux accepter, et vivre intérieurement libre, mais vis tu ta Vie com e on Coen la souhaite? Non, c est pas ça dont une âme rêve, c est juste qu elle doit passer par ça, c est une épreuve pour son expansion, mais elle souhaite autre chose de plus Beau, et elle peut lutter intérieurement et extérieurement pour sortir pour sortir de la prison, pour faire de belles choses avec sa nouvelle conscience. C est ça la vie: accepter l épreuve, mais agir en parallèle, intérieurement et extérieurement, pour tendre vers le +, vers le que + , et quand le - arrve, faut le dépasse avec le travail intérieur, et l action extérieure au service de l'intérieur ...... Et là elle aura vraiment gGnee quelque chose de Beau pour elle, l'âme . Car vivre en prison toute sa vie, avec de petits plaisirs éphémères, quel est le but?
Mais justement cette prison est celle de la polarité, la rechercher effrénée du + (le désir), et la fuite du - (la peur).
Libre du désir, on est libre de la peur. Quelle prison peut nous retenir?


@Hidraya a écrit:

Tiens j ai ramasse des tas de figues depuis jeudi dernier, et c est impressionnant de voir comment j ai pu accéder aux fruits, en grimpant dans les arbres et sur une échelle, en tirant sur les branches, peu à peu, je me suis rendue compte que le figuier est très flexible, et les fruits tout là haut, je les ai eus, par volonté, et naturellement la Nature naturellement m a aidée, car elle aide toujours quand on est en harmonie avec Elle, puisqu on est la Nature nature , et là la flexibilité des trucs de la Nature ( l arbre et moi même) ont fait que c était possible, et la Nature a souri :sunny:elle sourit toujours si on observe bien . Il faut être flexible , se bouger, et avoir des objectifs . Vu d en bas, on me disait que c était impossible, mais les branches je les ai courbées grave.....et les fruits, je les ai eus. Puis j ai fait mes confitures, et j ai distribué aux voisins. Si j avais accepté le système scolaire, et le boulot où j étais, en acceptant les - , je n aurais pas pu ramasser les figues, et sourire de cela et faire briller mon Soleil. La résignation, l apathie, c est pas bon. Il faut être en harmonie avec notre Nature, et avec la Nature...

sunny
Tu as accepté les - puisque tu as fais les efforts nécessaires (les -) pour obtenir les gratifications (les +)
Le- crée le +, le + crée le -.

Tu sembles mélanger dans ton discours en tout cas, mais pas dans les actes apparemment, acceptation intérieure (seule source de l'action véritable alors que refuser les choses, les - , nous amène à la réaction) et la résignation. Accepter ne veut pas dire ne rien faire, mais on agit sur la base d'un détachement, l'action vient d'ailleurs. Dans l'abandon, on n'agit pas, on est agi! L'action coule à travers nous et ce qui est juste s'effectue à travers nous. On peut le sentir très clairement, une énergie coule à travers nous, les gestes se font spontanément, les paroles se prononcent d'elles-mêmes, on ne "saisit" pas ce que l'on fait, aucune pensée n'interfère. Un sentiment de paix profonde nous embrasse et embrasse ce que l'on fait. Dans la réaction, "on" agit, sur la base de nos peurs, de nos désirs, nos refus. Les choses se font automatiquement, et non spontanément. Rien de juste ne peut en sortir.



Tout ça non pour décortiquer ton message mais pour essayer, peut-être encore maladroitement, de te montrer que je pense qu'on dit la même chose.


Dernière édition par Ludovic2 le Lun 23 Sep 2013 - 13:38, édité 2 fois (Raison : corrections)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 23 Sep 2013 - 14:09

Ludovic2 a écrit:
Les enfants agissent par imitation, ils imitent ce qu'on fait, et ils imitent ce qu'on est. Ils s’imprègnent du monde ambiant. Si on change, ils changeront forcément.
sunny 
Cela reste valable la vie entière, car nous restons toujours, par beaucoup d'aspects, des enfants ! Si celui qui me côtoie change, je change et inversement Smile
Quel changement est-ce que je souhaite voir advenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 23 Sep 2013 - 14:19

Ohhhh..... Là là..... Ludovic,C est pas facile pour moi à te répondre . On pense presque tout pareil, mais y a un truc pas clair encore à mon avis, et c est pas facile parce que je ne mets pas les bons mots à leur bonne place, et j en su s très consciente, et je m excuse pour ça, j essaie encore Very Happy :

Je ne parle pas de cette force que je connais bien en nous qui nous permet de traverser la tempête, et donc de balayer le - qui est présent , pour aller vers du +. Et je suis bien d accord que si ça bouge pas, tu peux rester dans le -.

je veux dire que si j accepte les - et donc j accepte un boulot qui ne me plait pas par exemple, au fond du fond, et ben je vais vivoter,  même si le détachement me permettra d être bien, d accepter. Je cherche avant tout à faire ce qu il me plait, je veux ce au il y a de mieux pour Moi, car je ne veux pas vivoter, je veux vivre ma vie, et pour ça mon cœur me guide , et je l écoute mon cœur , donc je vais vers ce +, guidée par mon cœur et si des difficultés se présentent sur ce chemin pour arriver à mon objectif, j userai de ma force intérieure, car c est cet effort, cette persévérance même parfois qui fait que j arrive où je veux. Mais il faut un objectif!
C est pourquoi si tu n es pas heureux en étant dans la "masse" , je comprends pas pourquoi tu ne luttes pas pour en sortir, et t efforcer pour ce que tu veux vraiment ... Y a plein de jobs où on est pas obliger d être dans la masse, et c est là où je dis qu il faut se bouger le popotin, pour aller vers ce qu on aime, ce que notre cœur nous dit. Tu dis c est "dur"? Certainement , je dis aussi souvent que la vie est simple ma s pas facile. L effort, l enthousiasme, la patience, la persévérance, la foi.
tu dis que finalement, bof, je vais dans la masse parce que c est comme ça, et puis après comme tu tends a être equanime, et ben ça roule parce que le côté - ne  t affecte pas.... Et c est très vrai, mais ce n est à mon avis pas suffisant. Very Happy  Quand on est attiré par quelque chose, la oui, il faut se défoncer pour ce qu on veut, dépasser les - pour aller vers le plus.... Il faut dans cela toujours aller vers le +. Et c est là où je te suis pas.

Maintenant le détachement vis à vis de tout c est autre chose... C est que rien ne t affecte profondément. Et c est très recommandable pour tout "être spirituel " . Tu peux avoir une émotion, mais c est superficiel, et c est ça le truc du détachement. Et ça ça se gagne avec le travail intérieur, dans mon cas le yoga ( intégral ) et c est magique quand on en arrive a plus être affecter ni des - ni des +, on est centré, on surfe sur le tsunami . Mais ça n empêche pas en parallèle de se trouver son chemin qui nous remplit le cœur de joie.... La recherche du +, du bienêtre, à rien à voir avec la fuite de la peur. La peur s enfuit toute seule quand tu es dans le + et que tu voles haut. Elle disparaît magiquement, sans qu on s en rende compte... Le détachement c est ne pas être affecté par l extérieur, donc la peur n existe pas.



Pour moi y a deux choses différentes dans ce que tu dis, mais j arrive pas a les expliquer par écrit... Désolée. Je suis gourde pour ça. Et je progresse meme pas....    Laughing  Si quelqu un voit ce que je veux dire, please....Help!!!! Sinon, tant pis, j arrive pas mieux aujourd hui....


Sinon pour les enfants, c est vrai qu ils imitent , et c est pour ça que c est important l école!!!!! le système scolaire alternatif, j ai pas vraiment fait la même expérience que toi . J ai jamais vu autant de respect, d entraide, de générosité, de tolérance, de bouilles rayonnantes, de curiosité saine.... Que du positif! Cette école a été pour moi une belle et grande aide, en harmonie avec l éducation que j ai moi même donné à mes enfants.

Bel aprèm ensoleillé. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14497
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 23 Sep 2013 - 16:34

En ce qui concerne le - et le +, je pense qu'il faut aller au plus bas du "moins" pour remonter au plus haut du "plus" comme l'indique John Lilly. C'est sans doute la clé pour déchirer le voile, mais il y a des risques des deux côtés comme ne plus être capable de remonter pour le "moins" ou se perdre pour le "plus". Il y a donc un seuil à ne pas dépasser d'un côté comme de l'autre.
Ce n'est que mon opinion par rapport à expérience et ce que dit John Lilly m'a beaucoup parlé en ce sens.

Bonne journée à tous et toutes.sunny 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 23 Sep 2013 - 17:23

Et oui!  lu

Je ne m'en fais pas pour l'Univers, il suit sa route, il est né donc il va mourir, ce n'est pas mal. Sauf que ni moi ni mes enfants ni mes descendants quels qu'ils soient ne seront là pour voir cela! Very Happy[/quote]ludovic 2 .
l univers va mourrir ? il a toujours été la , et sera toujours la , et en fait , tu en fais partie , donc , tu le verras par toi meme .
quand a ton histoire de plus et de moins , dans ying yang , la femme est dans le pole negatif , ca voudrait dire pour toi que la femme est quelque chose de negatif pour toi ?
la dualité ne veux pas forcement dire bon d un coté et mauvais de l autre , le truc qu a voir c est la complementarité , et l existence qui apparait au travers des 2 .
en plus , si tu ne vis qu au travers de tes moins , tu ne verras meme pas les plus . tu me l a dis toi meme que tu n etais pas heureux .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Lun 23 Sep 2013 - 19:27

Juliano j'abandonne tu me fais dire tout le contraire de ce que je dis et tu transforme mes propos je ne sais pas ce que tu cherches mais je trouve cela malsain. Relis mes posts correctement et si tu veux après discuter sincèrement ce sera avec grand plaisir je te l'assure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Mer 25 Sep 2013 - 13:18

@Totem a écrit:
En ce qui concerne le - et le +, je pense qu'il faut aller au plus bas du "moins" pour remonter au plus haut du "plus" comme l'indique John Lilly. C'est sans doute la clé pour déchirer le voile,
C'est normal puisque le + crée le moins et le - crée le +.
Si on plonge dans les tréfonds du moins on créera par réaction naturelle une ascension vers les sommets du +.
Je ne sais pas si on doit le rechercher comme une clé, car c'est quand même très dangereux.
Rechercher le + aussi.
Beaucoup de gens se vantent d'avoir vécu une illumination (le + par excellence), mais dans la grande majorité des cas, ce n'est qu'une illusion, tout au + une expérience d'ouverture qu'ils ont vécu et pris pour une illumination. Car qui atteint les sommets de l'illumination passera ensuite par son opposé: certains l'appellent "Nuit Obscure" (on voit bien dans la terminologie qu'il s'agit de l'opposé de l'illumination). Et ça personne ne s'en vante bizarrement. Et pourtant c'est une condition siné qua none de l'Eveil. Et autant le satori ou illumination est une extase sans nom, autant la Nuit Obscure en est l'exact opposé! Dans le 1er nous sommes transportés au Paradis, dans sa contre-partie nous sommes plongés au plus profond de l'Enfer. Mais autant on ressort du 1er plein d'orgueil et de suffisance (le - du +), autant on ressort de cette terrible Nuit pétri d'humilité et de compassion (le + d -).


La seule clé est de ne rien rechercher sinon à accepter ce qui est maintenant, et à resté systématiquement au centre.
Revenir en haut Aller en bas
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Mer 25 Sep 2013 - 13:33

Ludovic2 a écrit:


La seule clé est de ne rien rechercher sinon à accepter ce qui est maintenant, et à resté systématiquement au centre.
Voilà. Simple mais pas facile.... Faut sans arrêt travailler cela, à sa sauce.

"Ocupate y no te préoccupes". sunny 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14497
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Mer 25 Sep 2013 - 13:42

Tout à fait d'accord avec toi Ludovic, c'est dangereux, l'être qui tente la chose doit être prêt à intégrer ce qui s'ensuit. "la nuit obscure" comme tu le dis est une sorte de mort à laquelle il y a une renaissance. Comme tu le dis si bien on parle beaucoup d'illumination sans souligner que ce n'est qu'une approche de ce qui Est.
Pour ce qui est de rester au centre, ce n'est pas une fin en soi car l'homme est un être qui évolue et il faudra bien qu'il franchisse le pas un jour ou l'autre de gré ou de force.

Bonne journée à tous et toutes.sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Mer 25 Sep 2013 - 14:11

@Totem a écrit:
"la nuit obscure" comme tu le dis est une sorte de mort à laquelle il y a une renaissance.
Tout à fait. Mais ceux qui sont passé par là le savent: cette "mort" est tellement douloureuse qu'on aimerait que tout s'arrête. On se trouve à la frontière de la folie et de la mort, et on sent que l'on pourrait basculer à tout moment. On est plongé en enfer, et rien ne semble ne pouvoir nous en sortir, Dieu semble nous avoir abandonné, nos prières sont vaines, on aimerait mourir pour que ça s'arrête, on croit être tombé au plus bas, et vlan! On nous plonge encore plus bas dans cet abîme, qui semble être sans fond et sans fin. Et cela à l'infini. Mais on même temps on sait et on ressent que dans ces flammes intérieures qui nous consument, une purification douloureuse s'opère, nos passions, penchants, instincts sont mis à mort. Par le feu. Et c'est atrocement douloureux.

Mais la renaissance qui suit en vaut la chandelle!
C'est pour ça que tant qu'on est dans la dualité, dans la recherche du bien-être, du confort, on peux s'ouvrir à ce feu purificateur. Et sans cette purification, aucun Éveil possible. On fait des efforts considérables et vient un jour où c'est Dieu lui-même qui nous prend et nous plonge dans son chaudron pour nous travailler faire de nous un instrument de Sa Volonté. Et cela ne se fait pas si nous ne sommes pas d'accord, si nou aspirons seulement à la paix.
"Je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée" disait le Christ. Et une épée, ça coupe, ça taille et ça fait mal!
Revenir en haut Aller en bas
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Mer 25 Sep 2013 - 14:20

Ludovic2 a écrit:
. Par le feu.
Que veux tu dire, please?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Mer 25 Sep 2013 - 14:29

J'ouvrirai un topic spécial pour raconter ce que j'ai traversé et pour que ceux qui ont vécu cet "anti-chambre" de l'Eveil puisse parler de leur vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Mer 25 Sep 2013 - 15:38

Ludovic2 a écrit:
@Totem a écrit:
"la nuit obscure" comme tu le dis est une sorte de mort à laquelle il y a une renaissance.
Tout à fait. Mais ceux qui sont passé par là le savent: cette "mort" est tellement douloureuse qu'on aimerait que tout s'arrête. On se trouve à la frontière de la folie et de la mort, et on sent que l'on pourrait basculer à tout moment. On est plongé en enfer, et rien ne semble ne pouvoir nous en sortir, Dieu semble nous avoir abandonné, nos prières sont vaines, on aimerait mourir pour que ça s'arrête, on croit être tombé au plus bas, et vlan! On nous plonge encore plus bas dans cet abîme, qui semble être sans fond et sans fin. Et cela à l'infini. Mais on même temps on sait et on ressent que dans ces flammes intérieures qui nous consument, une purification douloureuse s'opère, nos passions, penchants, instincts sont mis à mort. Par le feu. Et c'est atrocement douloureux.

Mais la renaissance qui suit en vaut la chandelle!
C'est pour ça que tant qu'on est dans la dualité, dans la recherche du bien-être, du confort, on peux s'ouvrir à ce feu purificateur. Et sans cette purification, aucun Éveil possible. On fait des efforts considérables et vient un jour où c'est Dieu lui-même qui nous prend et nous plonge dans son chaudron pour nous travailler faire de nous un instrument de Sa Volonté. Et cela ne se fait pas si nous ne sommes pas d'accord, si nou aspirons seulement à la paix.
"Je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée" disait le Christ. Et une épée, ça coupe, ça taille et ça fait mal!
:jap: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Mer 25 Sep 2013 - 17:13

quand il a dit qu il etait pas venu apporté la paix mais l épée , il voulait dire qu il etait venu apporter l arme pour avoir cette paix . le moyen , pas la fin .
ca n avait rien avoir avec l idée de decouper quelqu un , ou de faire la guerre a quiconque pour quelle raison que ce soit .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Mer 25 Sep 2013 - 17:26

Qui parle de faire la guerre à king kong? Ou de découper quelqu'un. Découper l'égo, ça ne se fait pas dans la joie et la bonne humeur. Heureusement tu étais présent à ce moment là pour savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Mer 25 Sep 2013 - 17:50

non , j etais pas la . je suis pas jesus , lui il est trop baleze ...:salut) 
Revenir en haut Aller en bas
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14497
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Mer 25 Sep 2013 - 18:23

Il est clair que tant qu'il y a de l'égo il y a de l'urgo dans l'air.Very Happy 

Le glaive est donc nécessaire parce qu'il est coriace.::twisted: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Mer 25 Sep 2013 - 18:40

pourquoi vous associez l épée a l ego ?
ego , illusion , ego , illusion , ego , illusion .si vous y tenez tellement a tout ca , demandez a votre ego de transformer votre voiture en ferrari , et revenez me dire si votre ego a au moins créer l illusion que vous aviez une ferrari dans votre garage .
Revenir en haut Aller en bas
 
Nos souffrances et le "système de l'éducation"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit