Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nos souffrances et le "système de l'éducation"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 15:18

Je parlais d intuition a l instant sur l autre topic la luxure, et je me suis dit que c est le bon pont pour parler de ce monstre destructeur... A la base un système qui accompagne les enfants pour qu ils apprennent, s épanouissent,.... C est vraiment génial... Mais mettre nos enfants dans des moules qui leur retirent tout ce qu ils sont vraiment, pour ne construisent que des personnes qui se ressemblent et qui doivent avancer au pas qu on leur donne... Ils perdent ce qu il y a de plus précieux en eux, le contact avec eux même. C est terrible!! Ils perdent leur intuition.... Ils entrent dans le monde de la peur des angoisses.. Qui conduisent a tout le malheur qu on voit aujourd'hui autour de nous... La maladie, les peurs, les dérives en tous genre... Les gens sont pas bien.... Je viens de lire des articles sur les enfants a l école et les enfants sont grave stressés, ils ont peur!!! Des mauvaises notes, des moqueries, de l avenir... Que fait on avec nos jeunes?? Les enfants devraient rire et pas redouter d aller a l école!!! On est le deuxième pays après le Japon, pour l anxiété, la peur, les anti depresseurs a l école!! C est de la folie... Tout cela se paiera quand les jeunes deviennent adulte et qu ils ne sont pas eux. Mais une personne formatée pour marcher droit dans le système...
Je dois partir, mais cela me révolte beaucoup, on coupe les ailes aux enfants, ils perdent leur créativité, il perdent le contact avec eux même, ils ne sont plus eux même...

Comment voyez vous cela? On note quelques changements, des écoles alternatives, qui considère l enfant pour ce qu il est. Mes enfants ont eu la chance de suivre un enseignement de ce type sans concurrence, sans note, basée sur l entraide, le respect de chacun... L amour quoi... Toujours le même mot qui revient... Normal. Et ils ont aimé aller a l école, ils ont aimé apprendre, ils ont grandit heureux dans leur école, et c est tout positif. Je remercie pour avoir eu "la chance " de mettre mes enfants dans une école publique avec un système ouvert, des cœurs ouverts....
Je dois vraiment partir... Et pourtant j ai plein d autres choses a dire, mais en attendant a vos clavier. Comment voyez vous le truc ?
Je relis pas .. Désolée, je file.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ommanipadmehum
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/05/2012
Nombre de messages : 164
Féminin
Capricorne Dragon
Age : 40
Ville : Sous le soleil

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 15:50

Si je peux me permettre de m'incruster dans ton topic, Hidraya, et vu que nos interrogations se rejoignent...
Pour le moment, j'ai surtout plein de questions (enfin j'ai mon avis quand même) qui viennent en vrac mais j'aimerais surtout avoir des avis extérieurs :

- La spiritualité doit-elle être imposée dès l’enfance ou non, et si oui comment ? Par l’accompagnement parental uniquement, par un accompagnement mixte (ex : parents + catéchisme, parents + école religieuse) ou pas, via les règles établies d’une doctrine précise ? Bref, comment procédez-vous et quels sont les résultats ?

- Le système éducatif tel qu’il est en place actuellement, vous parait-il être un frein au développement de la spiritualité chez l’enfant et pourquoi ?

- D’une manière générale, quelles critiques portez-vous sur les différentes approches éducatives que vous rencontrez et que changeriez-vous de votre côté pour concilier le développement harmonieux de votre enfant et le respect de la vie en société ?

J'espère que tu m'en voudras pas de m'incruster comme ça, sinon, ça peut aussi faire l'objet d'un Topic à part... A toi de voir I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/09/2011
Nombre de messages : 780
Féminin
Taureau Cochon
Age : 34
Ville : Dijon

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 16:05

En effet, je suis en grande partie d'accord avec ton analyse, Hidraya... sunny

On s'étonne d'avoir des problèmes de violences scolaires (même s'il n'y a pas que cette explication, mais elle a tout de même une grande importance), des problèmes de harcèlement entre élèves, des phobies scolaires etc... alors qu'on est tout de même (surtout en France) dans une conception de l'éducation et de l'apprentissage basé sur la compétition, la performance, les notes... Lesquelles placent les enfants dans un état qui va favoriser d'autres types de "compétitions" et de rapports de force entre eux (notamment les vêtements chez les ados, les concepts de populaires/boloss etc...).
Tout ça me semble lié, très clairement...
Sauf que quand certains viennent remettre en cause le bien fondé des notes à l'école, tout le monde ou presque pousse des cris d'orfraies, à commencer par les parents... (peut-être parce qu'ils ont peur de ne plus être en mesure de savoir si leur enfant est le "meilleur" ?).
Et quand on parle de l'équilibre psychique de leurs enfants, on s'entend souvent répondre qu'il faut bien s'endurcir dans la vie... Donc, si on part de ce principe, c'est la loi de la Jungle et seuls les plus forts survivent ?
Dans une société qui se veut "civilisée" je trouve ça plutôt très moyen... Rolling Eyes




Dernière édition par Chimère le Ven 25 Jan 2013 - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 16:08

C est un plaisir Ommanipadmehum, car j ai un peu rédigé a la va vite, et je reconnais que mon post est nul, archi nul même Rire je voulais l effacer, ét puis écrit c est écrit, l idée est là, et tu me l as bien arrangé.... Merci. I love you
J ai pas le temps, à plus, je re-file...... sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calice
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/12/2012
Nombre de messages : 326
Féminin
Vierge Tigre
Age : 55
Ville : clermont

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 18:23

Chimère a écrit:
On s'étonne d'avoir des problèmes de violences scolaires (même s'il n'y a pas que cette explication, mais elle a tout de même une grande importance), des problèmes de harcèlement entre élèves, des phobies scolaires etc... alors qu'on est tout de même (surtout en France) dans une conception de l'éducation et de l'apprentissage basé sur la compétition, la performance, les notes... Lesquelles placent les enfants dans un état qui va favoriser d'autres types de "compétitions" et de rapports de force entre eux (notamment les vêtements chez les ados, les concepts de populaires/boloss etc...).
Tout ça me semble lié, très clairement...



Et pourquoi la la violence scolaire serait elle liée à l'esprit de compétition ?
alors que dans d'autres civilsations ou l'éducation était basé sur la compétition il n'y a jamais eu ce problème comme en Grèce , à Spartes etc les jeux Olympaiques basés sur la compétition n'ont jamais générés de violence au contraire.


Il parait plus probable que la violence scolaire soit liée au manque d'éducation des enfants à qui on n'inculque pas le respect de l'autre et la confiance en soi :et cela peut attiver dans tous les milieux , il y a des petits caïds partout , même dans les milieu dit favorisés .

De mon expérience les enfants violents ont un complexe d'infériorité qui leur est insupportable :c'est donc la responsabilité des parents qui n'ont pas favorisé leur confiance en eux .

J'ai observé différents cas de figures selons les milieux :dans les milieux défavorisé l'enfant se sent inférieur aux autres , complexé car il n'a pas autant d'argent par exemple ou accès aux même choses que les autres , il va donc en développer une violence par haine de ce que sl autres ont et pas lui .

Dans les milieux favorisés :les petits caïds sont poussés par leurs parents qui ont des grands projets pour eux , qui les encensent et leur disent qu'ils sont supérieurs aux autres :ces enfants parfois ne sentent tant pas à la hauteur en developpent un complexe d'infériorité , qui les poussera à attaquer les autres ..

La violence est toujorus du à un complexe d'infériorité , ce'st une volonté de dominer l'autre et quand on se sent bien on n'aaps besoin de dominer l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ommanipadmehum
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/05/2012
Nombre de messages : 164
Féminin
Capricorne Dragon
Age : 40
Ville : Sous le soleil

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 18:31

Hidraya a écrit:
Mais mettre nos enfants dans des moules qui leur retirent tout ce qu ils sont vraiment, pour ne construisent que des personnes qui se ressemblent et qui doivent avancer au pas qu on leur donne... Ils perdent ce qu il y a de plus précieux en eux, le contact avec eux même. C est terrible!! Ils perdent leur intuition....

Il y a plusieurs intervenants là-dedans…
Le conformisme et l’esprit de compétition est présent aussi bien dans la sphère familiale que dans l’institution qu’on appelle « éducation nationale » et dont le but premier est d’instruire… De transmettre du savoir.
Je pense qu’on peut aussi en tant que parent, apprendre son enfant à se détacher de cet esprit de compétition simplement en portant son attention sur lui…
Il a des mauvais résultats ? Quelles sont les causes ? Sa lenteur, son manque d’attention, un retard psycho-moteur, une tendance à la paresse ?
Qu’est-ce que je lui renvoies, moi, en tant que parent ? Est-ce que je l’encourage à faire de son mieux ou est-ce que je lui mets une obligation de résultats qui s’inscrit dans mon idéal d’enfant « parfait »…

Hidraya a écrit:
Je viens de lire des articles sur les enfants a l école et les enfants sont grave stressés, ils ont peur!!! Des mauvaises notes, des moqueries, de l avenir...

Ici aussi le parent peut jouer son rôle… L’enfant subit les moqueries, mais quelle est la source de ces moqueries ?
D’un côté on a des parents qui les encourage… De l’autre, d’autres qui ne montrent pas à leurs enfants à comment se défendre et comment s’accepter eux-même. Un enfant est grassouillet ? Il peut le vivre très très bien ou très très mal, qu’il y ait moquerie ou pas. Tel autre est très lent ? Pareil. Pourquoi l’un l’assume et pas l’autre ? En général on retrouve tout de même une constante où le parent lui-même n’accepte pas ces simples faits. Beaucoup de souffrances sont souvent dus à des non-acceptation. Apprendre l’enfant à s’accepter tel qu’il est peut être une démarche en amont qui permette à l’enfant de s’extraire de l’esprit conformiste et de compétitivité qu’il va avoir à affronter, que ce soit à l’école ou ailleurs…

Hidraya a écrit:
Que fait on avec nos jeunes?? Les enfants devraient rire et pas redouter d aller a l école!!!

Je crois que quelque soit l’époque, il faut composer avec le réel. Et le réel, ce n'est pas de rire tout le temps non plus. Je ne dis pas par là que l’on a pas un rôle à jouer dans l’évolution des mœurs, des institutions, etc… Mais en attendant que ça change, qu’est-ce qu’on peut faire ? Et en toute chose voir aussi le positif que cela peut aussi amener. Car vouloir une société plus harmonieuse est une chose mais protéger nos enfants de tous les dangers, c’est aussi prendre le risque de rendre nos enfants « hypersensibles » et du coup plus du tout adapté à leur environnement réel. Celui de l’école, du monde du travail…

Du coup, tout ça, ça ouvre aussi à la question suivante : que doit-on attendre de l’éducation nationale ? Se doit-elle de « sur-protéger » nos enfants, de prendre en charge tout l’aspect éducatif ? ou bien de les instruire simplement ? Est-ce que quelque part la famille n'est pas en train de déléguer aux institutions tout le rôle éducatif qu'il leur incombe ?

Perso je pense que les méthodes pédagogiques sont dans l'ensemble pas très bonnes et encourage trop au conformisme et à la compétitivité que tu dénonces. Après... Par contre, je pense qu'en tant que parent, nous devrions nous investir beaucoup plus dans l'éducation et l'accompagnement de nos enfants que ça ne l'est actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ommanipadmehum
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/05/2012
Nombre de messages : 164
Féminin
Capricorne Dragon
Age : 40
Ville : Sous le soleil

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 18:35

Calice a écrit:
La violence est toujorus du à un complexe d'infériorité , ce'st une volonté de dominer l'autre et quand on se sent bien on n'aaps besoin de dominer l'autre.

Je te rejoins là-dessus Calice. Un enfant qui s'accepte, même s'il est pauvre, ne va pas penser à aller racketter un autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 19:19

Ommanipadmehum a écrit:


Il y a plusieurs intervenants là-dedans…
Le conformisme et l’esprit de compétition est présent aussi bien dans la sphère familiale que dans l’institution qu’on appelle « éducation nationale » et dont le but premier est d’instruire… De transmettre du savoir.
Je pense qu’on peut aussi en tant que parent, apprendre son enfant à se détacher de cet esprit de compétition simplement en portant son attention sur lui…
Il a des mauvais résultats ? Quelles sont les causes ? Sa lenteur, son manque d’attention, un retard psycho-moteur, une tendance à la paresse ?
Qu’est-ce que je lui renvoies, moi, en tant que parent ? Est-ce que je l’encourage à faire de son mieux ou est-ce que je lui mets une obligation de résultats qui s’inscrit dans mon idéal d’enfant « parfait »…

Le problème c est que les parents sont conditionnés aussi, donc c est souvent foutu, ils sont aussi dans la compet!! Et l enfant doit etre bon, car son avenir en depend. C est n importe quoi! La réussite a lieu quand l enfant est bien, épanouie et qu il est libre de choisir ce qu il lui convient.... les parents sont souvent eux qui inculquent la peur a leurs enfants.... il faut avoir de bonnes notes!! alors c est la pression a fond, pour celui qui n est pas fait pour etudier ou qui ne veut pas etudier...L école devrait se tenir a transmettre du savoir , et aussi tenir compte de ce que chaque enfant est. Imposer des maths a un enfant littéraire, c est idiot, et crée de l angoisse car l enfant n est pas fait pour cela. Chacun devrait pouvoir étudier ce qui lui plait, avec les bases mini évidemment....


Ommanipadmehum a écrit:

Je crois que quelque soit l’époque, il faut composer avec le réel. Et le réel, ce n'est pas de rire tout le temps non plus. Je ne dis pas par là que l’on a pas un rôle à jouer dans l’évolution des mœurs, des institutions, etc… Mais en attendant que ça change, qu’est-ce qu’on peut faire ? Et en toute chose voir aussi le positif que cela peut aussi amener. Car vouloir une société plus harmonieuse est une chose mais protéger nos enfants de tous les dangers, c’est aussi prendre le risque de rendre nos enfants « hypersensibles » et du coup plus du tout adapté à leur environnement réel. Celui de l’école, du monde du travail…

Du coup, tout ça, ça ouvre aussi à la question suivante : que doit-on attendre de l’éducation nationale ? Se doit-elle de « sur-protéger » nos enfants, de prendre en charge tout l’aspect éducatif ? ou bien de les instruire simplement ? Est-ce que quelque part la famille n'est pas en train de déléguer aux institutions tout le rôle éducatif qu'il leur incombe ?

C est pas rire le mot adéquat c est vrai... Je voulais dire aller a l école avec plaisir. C est pas normal d aller a l école stressé, avec un mal de ventre, ou je sais pas quoi. Le problème c est que c est devenu " normal"!!! Car les parents vivent comme cela souvent , stressés par leur travail, le lundi matin pensant au vendredi soir!! Résultat: les maladies! Et l insatisfaction, la frustration, et nous voilà dans le cercle vicieux....

Ce n est certainement pas a l école a éduquer les enfants, mais aux parents , qui malheureusement sont eux même conditionnes par le système depuis leur enfance... L issue? Le développement personnel et la spiritualité. Celui qui sait écouter sa petite voix a gagner.. Rester avec son intuition. Laisser les enfants s exprimer, dire ce qu ils ressentent, les guider vers leur voie... Seulement cela guider dans l amour. Ils sont tous des génies. Ne pas leur couper leurs ailes... Ça me fend le cœur quand j y pense... Quelle erreur grave!
et les laisser se bruler aussi, les surprotéger comme c est le cas actuellement pour beaucoup c est aussi une grande erreur... Ne pas confondre guider et surprotéger.
Sinon le système est nul complètement nul... Les jeunes apprennent bêtement pour l examen et oublient tout dans la minute qui suit pour la plupart, car il ne sont pas intéresses. Si le désir d apprendre n est pas là, c est foutu chapeau pointu.. L enseignement on pourrait dire que c est du bourrage de crâne idiot... Voilà la réalité. Quand on aime, on apprend vite et bien... La suite plus tard....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ommanipadmehum
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/05/2012
Nombre de messages : 164
Féminin
Capricorne Dragon
Age : 40
Ville : Sous le soleil

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 19:53

Hidraya a écrit:
Le problème c est que les parents sont conditionnés aussi
Je sais bien…

Hidraya a écrit:
L issue? Le développement personnel et la spiritualité.
A condition que la spiritualité ne réside pas à quitter un conditionnement pour un autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/02/2010
Nombre de messages : 2375
Masculin
Scorpion Dragon
Age : 28
Ville : Lyon

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 19:55

Bonjour


éduquer : 9 synonymes.
apprivoiser, dégrossir, dresser, élever, enseigner, façonner, former, guider, instruire.

Biensure l'amour.. Pour enseigner la vie, être présent est la solution complète et suffit.
Pas besoin de formule? La forme que les nouveaux arrivées prendront pour s'exprimer et crée ne doit être limitative que vers ce qui est dangereux, le bon sens de l'amour vous me direz ^^.
Et il serais mieux que les interdits pointe vers l’extérieur plutôt que l’intérieur. Ce n'est pas de leurs fautes comme ce n’était pas de notre faute comme ca ne l'est jamais.

La peur ne peut pas être utile pour un monde de paix. Au lieu de casser, on peu former et expliquer.
«La vision spirituelle ne peut pas voir l'erreur…. »

Je ne distingue pas de qualité en réservant le rôle de l’éducation qu'a la famille ou qu'a l'éducation national. D'ailleurs le fait qu'une forme d’éducation soit commune à tout un pays, montre bien que l'on fait partie d'un endoctrinement.
On devrais pouvoir se référencer à tous, surtout dans les cas où une famille applique une règle plus contraignante que d'autre,
et ne permet à l'étoile de naître et de briller dans le monde,
mais à qui de juger ou se référencer?
Personne justement, juste plus de confiance. Pourquoi on nous met dans une salle pendant toute une jeunesse?

Pour l'instant, je n'ai vu qu'un coté de l'éducation: l’élève ou le fils.
Pour l'instant, je ne me voudrais pas diriger la vie d'un autre être. Pour qui se prennent ils? "Éduquer" franchement.
Car c'est ainsi que les plus vieux entraînent les nouveaux a penser comme eux et a ne rien changer, et forme une boucle sans fin. (on se réfère au paternel pour son autorisation)
Pour tout mon amour, je laisserais s'étendre nos qualités. Augmenter le potentiel, la confiance.

Je ne crois pas que l'éducation est ce qui nous maintient hors du chaos, hors de la sauvagerie, inconsciente, et illogique. Et cela dit, même s'il faut perdre nos technologies et bonnes manières, je préfère vivre comme nous sommes fait pour.
Notre objectif est ils la croissance économique, technologique, le bonheur? Il y auras toujours des gens pour apprendre les sciences, l'art et le savoir faire, la différence est qu'il serat fait par passion! Et sa change tout!

Les enfants imitent leurs aînées, se permette la même joie, ou le même contraire que le joie.





Dernière édition par Charles le Ven 25 Jan 2013 - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 20:20

Ommanipadmehum a écrit:

Hidraya a écrit:
L issue? Le développement personnel et la spiritualité.
A condition que la spiritualité ne réside pas à quitter un conditionnement pour un autre...

C est clair.... Laughing Une spiritualite libre of course, car vive la liberté!!! Et un développement personnel vraiment personnel... sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 20:37

Charles a écrit:


Notre objectif est ils la croissance économique, technologique, le bonheur? Il y auras toujours des gens pour apprendre les sciences et le savoir faire, la différence est qu'il serat fait par passion! Et sa change tout!

Quand on aime, on ne compte plus... Une école plus ludique et attractive, mieux adaptée a chacun peut être, pour que chacun grandisse pour çe qu il est et pas çe qu on veut qu il soit..... sunny



Dernière édition par Hidraya le Ven 25 Jan 2013 - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/02/2010
Nombre de messages : 2375
Masculin
Scorpion Dragon
Age : 28
Ville : Lyon

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 20:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ommanipadmehum
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/05/2012
Nombre de messages : 164
Féminin
Capricorne Dragon
Age : 40
Ville : Sous le soleil

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 21:09

J'aimerais que tout soit si simple que ça Charles, parce que l'amour oui, mais il y a tellement de façon d'"entendre" ce mot...
Entre un système de totale liberté et d'amour, une sorte d'état naturel retrouvé et la vie moderne, qui prison ou pas, est une contrainte qu'il nous faut assumer, y'a comme qui dirait un gouffre...

Citation :
Les enfants imitent leurs aînées, se permette la même joie, ou le même contraire que le joie.

C'est ce que je pense aussi. Un enfant qui voit ses référents pleinement épanouis, respectueux des autres, aimants, etc... Quel intérêt aurait-il à aller chercher la violence, les excès, etc... Sinon de les expérimenter temporairement (et l'adolescence si c'est pas fait pour ça...) pour ensuite se rendre à l'évidence que le modèle qu'il avait sous les yeux était le bon... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ommanipadmehum
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/05/2012
Nombre de messages : 164
Féminin
Capricorne Dragon
Age : 40
Ville : Sous le soleil

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 21:11

Hidraya a écrit:
Quand on aime, on ne compte plus... Une école plus ludique et attractive, mieux adaptée a chacun peut être, pour que chacun grandisse pour çe qu il est et pas çe qu on veut qu il soit.....

Je vote Hidraya moi sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/02/2010
Nombre de messages : 2375
Masculin
Scorpion Dragon
Age : 28
Ville : Lyon

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Ven 25 Jan 2013 - 22:02

Je sais je suis très abstrait, peu être trop.. oui ^^!


Okay, quel système d’éducation mettre en forme?
Cet question pourrait être aussi:
De quelle forme sera l'amour qu'est nos enfants lorsqu'ils feront l’expérience de la vie?
pour le "Comment?": se fier à mère nature.

Je pense qu'on a pas le choix, tout ce qu'on enseigne c'est nous même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Sam 26 Jan 2013 - 14:52

coucou

la souffrance et le systéme de l'éducation est à revoir mais à mon sens il est avant tout à revoir dans les foyers; dans la famille; je crois profondément que les souffrances se transmettent de génération en génération; de parents à enfants; surtout la souffrance lié à l'enfance et en le transmettant consciemment ou inconsciemment; les parents projettent sur leurs progénitures leurs manques ou leur choix pas complétement assumés et le problème se répète donc; un parent qui a mal grandit; qui aura pris l'image qu'on a voulut de lui aura du mal à mon avis ou de gros efforts à faire pour passer au delà d'une souffrance, d'une vie qui ne lui appartient pas; tout ça parce que le parents n'aura pas fait la part des choses ou tout simplement compris ou guérit ses souffrances; alors qu'au fond on veut donner à son enfant ce qu'on a pas eu; c'est mal penser parce qu'en faisant ainsi on occulte; on compense note manque par un désir qui est lié à sa propre enfance et qui ne correspond pas selon moi à la réalité de son enfant; on fait en fonction de soi plutôt qu'en fonction de son enfant; et c'est encore une fois de plus; exister au travers de son enfant mais l'enfant du coup n'existe pas vraiment et je crois que c'est ça le problème on met les enfants direct dans un rêve conçu par les adultes et c'est pas étonnant si la plupart sont ailleurs

l'enfant se pli et voit en ses parents un exemple qu'il fasse bien ou mal; l'histoire du parent risque de déteindre sur l'enfant parce qu'on explique pas et on ne raconte pas sa vie à son enfant pour que lui à un moment donné soit au courant de tous les tenants et aboutissants pour qu'il comprenne ses origines et comprennent la souffrance de ses parents; souvent les adultes se posent comme victime et donc réagissent violemment face à leur histoire avec les autres soit en le hurlant soit en ne le disant pas...

enfin je schématise et du mal à l'exprimer bien mais ce que je veux dire c'est que les enfants sont un désir d'élever son enfant avec l'enfance qu'on aurait aimé avoir; rejettant de ce fait son enfance et une partie de sa vie et l'enfant face cela ne peut faire que la même chose; rejeter son enfance puisqu'on ne le laisse pas neutre et libre d'être; on le moule déjà à son rêve; comment un enfant peut grandir dans de bonnes conditions si déjà il sent qu'il existe juste à travers ce moule; ça symbolise pour moi que l'enfant n'existe pas vraiment

après l'éducation n'est pas top je suis d'accord système de notation , stress, mais bon ce système; l'école est aussi un moyen pour que nos enfants apprennent mais aussi soit en sécurité le temps qu'on bosse; pour moi boulot et école sont étroitement lié et il faudrait donc moins travailler à mon sens pour qu'ils aillent moins à l'école et qu'on soit donc plus attentifs à nos enfants et profiter ensemble de la vie ce qui est aujourd'hui impossible; c'est de la survie donc c'est encore à l'état sauvage et instinctif; ça gueule à la maison parce qu'on de mauvaises notes mais ça gueule avant tout parce que ça renvoie au fait qu'on a pas le choix; et à la responsabilité du parent qui n'a pas le temps de prendre le temps avec son enfant aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Sam 26 Jan 2013 - 14:59

Je suis en très grande partie d accord avec toi Anima... Mais je vais dire une chose qui va pas plaire a beaucoup mais on a presque toujours le choix. C est là où je suis pas d accord... Du style: " si on veut, on peut". C est du Hidraya tout craché, c est sur....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Sam 26 Jan 2013 - 15:26

oui du Hidraya tout craché lol Like a Star @ heaven mais c'est relatif le temps c'est de l'argent quand même je veux dire pour avoir le choix il faudrait qu'un des deux parents gagne minimum 2000 euros pour que l'autre puisse s'occupper par exemple de l'enfant à plein temps; un mis temps c'est env 600 euros en France techniquement si l'autre est au smic c'est compliqué qui plus est si la personne élève son enfant seul mais après c'est sur y'a toujours la possibilité de comprendre son enfant et lui donner de l'attention mais la vie est stressante; une famille c'est quasiment une entreprise; organisation; planning; débits; crédits et on peut vite être dépassé si l'un des membres de la famille n'y met pas du sien; à force personne n'a l'envie; je dépeins quelquechose d'un peu "noire" mais c'est un peu ma réalité (fatigué) et sans enfant en plus; donc je choisis pour l'instant de ne pas en avoir^^; je veux dire aussi par là qu'il faut être quand même bien zen et avoir une bonne philosophie pour pas s'emporter; et donner un mauvaise exemple; je m'en sens pas encore capable

après si tu parles d'avoir le choix de pas projeter ces propres rêves sur son enfant; je me dis oui mais il faut être conscient justement du fait qu'on projette et c'est pas gagné c'est subtil comme attitude comme expériences; ça ne se voit pas au premier abord je veux dire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Sam 26 Jan 2013 - 16:34

anima a écrit:
oui du Hidraya tout craché lol Like a Star @ heaven mais c'est relatif le temps c'est de l'argent quand même je veux dire pour avoir le choix il faudrait qu'un des deux parents gagne minimum 2000 euros pour que l'autre puisse s'occupper par exemple de l'enfant à plein temps;

Suspect euhhhhh, comment ils font les gens ?

Tu as cité ensuite des réalités, qui se font...Mi-temps 600 euros.
Mais il y a des gens qui s'occupent de leurs enfants quand même, même avec si peu. Peut être ont ils envisagé une autre organisation de leur vie ?
Et peut être qu'au final ils y ont "gagné", et leurs enfants aussi ?

Le temps est précieux, car il nous est compté. Mais ce n'est pas de l'argent pour autant.
Pour moi, c'est un trésor. D'ailleurs "les riches" l'ont bien comprit. On peut pas dire qu'ils se tuent à la tache Laughing Ils font tout ce qu'ils peuvent pour avoir du temps libre. Very Happy

sunny flower



Revenir en haut Aller en bas
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Sam 26 Jan 2013 - 16:44

coucou Biosphère flower oui y'en a qui font autrement que comme je le dépeins mais je me demandes comment ils font pour moi ils sont des pros du système d mais il faut avoir une sacré dose de courage pour vivre de rien ou de peu et pareil pour les riches il faut avoir une sacré dose de courage pour mener à biens ses idées; j'aimerais mais c' pas encore ça finalement quand on peut c'est qu'on a confiance en la vie; ça me manque encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Sam 26 Jan 2013 - 17:57

coucou anima,
Je ne crois pas qu'il faut être adepte du system D ou du system "riche". Razz
Chacun est "libre" de faire ce qu'il veut et c'est vrai souvent ce qu'il peut.
Et je suis dans le sac. Wink

La question de notre utilisation du temps, me parait pourtant importante, du moins elle s'est posée à moi à un moment, et cela m'a permis de trouver des réponses. Et je ne sais pas comment expliquer cela.

Dans l'éducation des enfants et dans leur devenir ou leur capacité de devenir, on parle de "rythme scolaire", de temps de loisir, ect...
Depuis l'enfance, on nous apprend des choses sur le temps, et surtout dans la manière dont on devrait l'utiliser.

Cette question ne te "parle" pas ?

sunny flower
Revenir en haut Aller en bas
Charles
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/02/2010
Nombre de messages : 2375
Masculin
Scorpion Dragon
Age : 28
Ville : Lyon

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Sam 26 Jan 2013 - 20:26

Tien c'est marrant le lien avec le point de vue de quelqu'un d'autre sur ce début d'année:

principe d'élitisme :

http://espritdelaforet.over-blog.com/article-quelques-elements-vu-sur-les-gens-ce-mois-ci-elitisme-114745885.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madorak
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/11/2011
Nombre de messages : 513
Masculin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : La roche sur yon

MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Sam 26 Jan 2013 - 20:47

je me rappel d'un professeur quand j'étais en cm1/cm2, Mr Caillaud. j'ai adoré aller à l'école grâce à lui! je me souviens encore de cette petite école de campagne, de ces bocaux de formol renfermant des lézards verts et des serpents. je me souviens de la géométrie, des mathématiques...Mon dieu! moi qui étais un enfant très anxieux et médiocre à l'école, voilà que je me suis mis à aimer apprendre grâce à ce déménagement et ce professeur! l'ancien professeur de mon ancienne école a été complétement stupéfaite en découvrant mon carnet de note que ma mère s'est empressée de lui coller au nez! lol
Tout est possible, à chaque instant, pourvu qu'il y ai de l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos souffrances et le "système de l'éducation"   Sam 26 Jan 2013 - 21:10

Oui, il n'y qu'en aimant ce qu'on fait qu'on le fait bien, Naturellement, quelles que soient les "techniques" qui ne sont que des automatismes ou "programmes" en l'absence de "talent Naturel" que tout un chacun a pour au moins une chose.
C'est pour quoi nul ne saurait jamais encourager assez ni trop à le(s) découvrir en soi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Nos souffrances et le "système de l'éducation"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit