Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les déviances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les déviances    Lun 14 Jan 2013 - 12:14

Bonjour,

J'ai des pensées en tête, bien que ce soit très clair intérieurement, je ne sais pas comment les coucher par écrit, je vais donc essayé de faire au mieux.

Ce sujet, je l'es fait pour une raison, je me rend compte qu'aujourd'hui il est indispensable de se protéger, mais se protéger ca ne veux pas dire non plus, se coupé de tout, et la seul façon de l'expliquer, du moins pour moi, et de parlé de déviance, car justement je cherche à me protéger.

Dans le monde, un seul et même mouvement, peut être perçu comme destructeur, haineux, une vérité, un état d'esprit, en bref un mouvement peut être perçu différemment par autant de monde qui peuple cette planète.

Un des exemples qui me viens en tête c'est l'anarchie.

Il y a Anarchie, et anarchie, la première image qui peut venir en tête, c'est l'image des punks, des cocktails molotov, de la révolte etc etc

Et c'est justement de ses images que j'aimerais me protéger pour ne pas culpabilisé de ce que je suis, car encore une fois il y a autant de facon d'être dans la manière d'être.

Je viens d'exposé le problème juste en haut, comme quoi ca me colle à la peau !!!

Pourquoi je suis autant attaché a l'image des choses, alors que dans la pratique je suis en parfaite harmonie avec moi même mais que ce problème est un véritable noeud pour moi, pourquoi faut-il toujours que je sois en train de me juger, je me trouve pénible à la fin, j'ai du mal a me détaché des choses, alors que j'ai conscience qu'elle sont néfaste à mon équilibre intérieur, en bref déviance sur déviance.

Sur le forum il y a des "fortes têtes", et c'est surtout à eux que je m'adresse (attention que mes propos ne soit pas prit de travers), et j'aimerais savoir comment vous êtes parvenu a vous protéger a ce point, parceque pour moi, j'ai beaucoup de mal, je peut pas continuer comme ça, a toujours me battre contre moi même, a mettre des heures et des heures à me détacher pour enfin mettre le doigt sur un éclair de lucidité.

Une petite aide serais pas de refus.

Merci à vous
Revenir en haut Aller en bas
kores
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/04/2012
Nombre de messages : 1283
Masculin
Taureau Chien
Age : 47
Ville : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: Les déviances    Lun 14 Jan 2013 - 12:58

@Lux a écrit:
et j'aimerais savoir comment vous êtes parvenu a vous protéger a ce point, parceque pour moi, j'ai beaucoup de mal, je peut pas continuer comme ça, a toujours me battre contre moi même, a mettre des heures et des heures à me détacher pour enfin mettre le doigt sur un éclair de lucidité.

Une petite aide serais pas de refus.

Bonjour Lux, il semble que tu sois en plein travail, si je puis dire. Smile

Voyons voir...
Tu n'est pas encore diaphane en quelques sortes. Ton humeur, ta joie, tes pensées, sont encore sujettes à l'émotion, aux sentiments, et il te semble que cela vient du dehors, avant de venir dedans.
Tu es habité par une sorte de complexe permanent qui t'englue sauf dans tes moments lumineux.
Le flux méphitique des impies et des impurs (aucun jugement sur eux) te donnent la nausée.
Ta tête turbine sans fin, à brasser ta propre valeur devant le monde et devant Dieu.
Quelques "déviances" personnelles aussi, sur lesquelles ta lumière trébuche ?

Tu demandes un conseil alors je t'en donnes un. Je te le lâche et tu agis ou pas, comme je le fais de temps en temps ici.
Ce n'est pas un conseil de posture philosophique, ni de foi, ni d'une torture mentale de plus, mais de purification et d'appels à des forces supérieures pour le faire.
--> mets en oeuvre le rituel nommé Renvoi de la Terre, voir Alexandre Moryason, et vois par tes yeux.

Petite explication quand même:
Nos forces sont à peine suffisantes, c'est du à notre époque et à un ensemble de choses. Ceux qui sont sur la voie d'une libération, connaissent la révolte intérieure et le tourment.
Des forces s'agrippent à ceux là, l'étude introspective, politique et sociale de celles-ci est intéressante par ailleurs.
Personnellement je ne conçois pas qu'on puisse marcher vers l'élévation sans disposer, d'une façon ou d'une autre, de vecteurs de protections et de purifications. C'est très important, car sinon, il y a risque de perte de temps.
Peu importe au fonds le nom, la technique précise, le tout est de pouvoir tout renvoyer sans trop se soucier du pourquoi et du comment.
Quant à ce rituel, il appelle la force archangélique, ni plus ni moins et franchement ceux qui se privent de cette puissance passent à côté de quelque chose.

Voilà pour ma part monsieur Lux. Like a Star @ heaven


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les déviances    Lun 14 Jan 2013 - 13:20

Citation :
Tu n'est pas encore diaphane en quelques sortes. Ton humeur, ta joie, tes pensées, sont encore sujettes à l'émotion, aux sentiments, et il te semble que cela vient du dehors, avant de venir dedans.
Tu es habité par une sorte de complexe permanent qui t'englue sauf dans tes moments lumineux.
Le flux méphitique des impies et des impurs (aucun jugement sur eux) te donnent la nausée.
Ta tête turbine sans fin, à brasser ta propre valeur devant le monde et devant Dieu.

Oui voila c'est exactement ça, au point qu'il y a des moments, j'ai l'impression d'être deux, le "moi" qui sais qui il est et vers ce quoi il tend, et l'autre qui me met des bâtons dans les roues, et lui j'en veux plus, il dresse trop de barrière devant moi, il est temps qu'il parte, l'impression d'être dingue par moment.

Citation :
--> mets en oeuvre le rituel nommé Renvoi de la Terre, voir Alexandre Moryason, et vois par tes yeux.

Si je me trompe pas, il ce trouve dans "La lumière sur le Royaume", je vais regardé ça.

Citation :
Des forces s'agrippent à ceux là, l'étude introspective, politique et sociale de celles-ci est intéressante par ailleurs.

Exactement.

Citation :
Personnellement je ne conçois pas qu'on puisse marcher vers l'élévation sans disposer, d'une façon ou d'une autre, de vecteurs de protections et de purifications. C'est très important, car sinon, il y a risque de perte de temps.

C'est vrai, mais il faut en prendre conscience pour en voir l'importance Wink

Merci à toi kores
Revenir en haut Aller en bas
kores
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/04/2012
Nombre de messages : 1283
Masculin
Taureau Chien
Age : 47
Ville : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: Les déviances    Lun 14 Jan 2013 - 16:43

@Lux a écrit:
Oui voila c'est exactement ça, au point qu'il y a des moments, j'ai l'impression d'être deux, le "moi" qui sais qui il est et vers ce quoi il tend, et l'autre qui me met des bâtons dans les roues, et lui j'en veux plus, il dresse trop de barrière devant moi, il est temps qu'il parte, l'impression d'être dingue par moment.

Ici se trouve la véritable foi : savoir marcher dans le vide, en étant certain que l'on est sur la bonne voie, et que l'on retombera sur ses pas.


Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les déviances    Lun 14 Jan 2013 - 16:56

Oui Kores, sa viens petit à petit, mais loin d'être évident encore.

Savoir marcher dans le vide, sa m'inspire beaucoup, et c'est justement ça qui est en train de se mettre en place.

Tout s’effondre, dans le bon sens du terme, ce qui me donne cette "impression" de vide, enfin, je sais pas si je peux appelé ça vide, quoi qu'il en soit, je suis en train de me défaire de tous ce que je sais, parce qu’au final je ne sais rien, et ca me rend joyeux.

Encore quelques tiraillement tout de même, mais j'avance avec le sourire au cœur Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les déviances    Lun 14 Jan 2013 - 18:32

@Lux a écrit:


Pourquoi je suis autant attaché a l'image des choses, alors que dans la pratique je suis en parfaite harmonie avec moi même mais que ce problème est un véritable noeud pour moi, pourquoi faut-il toujours que je sois en train de me juger, je me trouve pénible à la fin, j'ai du mal a me détaché des choses, alors que j'ai conscience qu'elle sont néfaste à mon équilibre intérieur, en bref déviance sur déviance.



Une petite aide serais pas de refus.

Merci à vous

Tu te juges mal alors qu'il y a un besoin qui crie au fond de toi .
On s'attache pourquoi?


Citation :
Oui voila c'est exactement ça, au point qu'il y a des moments, j'ai l'impression d'être deux, le "moi" qui sais qui il est et vers ce quoi il tend, et l'autre qui me met des bâtons dans les roues, et lui j'en veux plus, il dresse trop de barrière devant moi, il est temps qu'il parte, l'impression d'être dingue par moment.

Peut etre est ce le moi qui sait vers quoi il tend qui est ton ennemi, et pas l'autre .
Le premier ne se satisfait pas de ce que tu es, l'autre dit sa souffrance a ne pas arriver à être ce que l'autre t'impose.

Citation :
Savoir marcher dans le vide, sa m'inspire beaucoup, et c'est justement ça qui est en train de se mettre en place.

Tu avance sur toi, et vient le moment ou tu peux percevoir ce besoin en toi , que tu ne peux éloigner de toi . Un moment ou les repères sur lesquels tu croyais te fonder disparaissent.

L'espace se dégage , et ta vue s’élève.
Il te manque une chose l'amour , l'amour de l'autre, et l'amour de soi .
On se construits et on nous construits des repères qu'on associe à l'amour . Lorsqu'on sent réellement le véritable amour, les reperes tombent, les mirages aussi , mais pas le manque.
Et écouter ce manque là sonnera réconciliation avec toi même. Alors peut etre pourra tu enfin t'aimer et être emplit de toi même sans te juger , que tu ne cherchera plus ailleurs ce qu'il te manque en toi, parcequ'il n'y aura plus ce manque.
Enfonce t on un enfant qui pleure parcequ'il a mal? Qui est fautif de pleurer quand on tord un bras à un gosse pour le faire avancer et qu'on lui reproche de dire aie ?
Qui doit arrêter, celui qui tire et qui fait mal, ou l'enfant de pleurer et se taire devant sa douleur?

Pourtant c'est ce qu'on fait tous plus ou moins avec soi même , et le premier qui peut consoler cet enfant là c'est nous même en le regardant et en le serrant fort, pas en le trainant de force et en ignorant ses plaintes.

Et donc la c'est ce que tu fais, je le recolle:
Citation :
Oui voila c'est exactement ça, au point qu'il y a des moments, j'ai l'impression d'être deux, le "moi" qui sais qui il est et vers ce quoi il tend, et l'autre qui me met des bâtons dans les roues, et lui j'en veux plus, il dresse trop de barrière devant moi, il est temps qu'il parte, l'impression d'être dingue par moment.

Pourquoi tu le refuse à ce point? pourquoi veut tu qu'il s'en aille, que crois tu avoir si il s'en va ?
Qui dresse des barrieres ?
Tu n'en veux plus parcequ'il te rapelle a la souffrance que tu ne veux voir?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les déviances    Lun 14 Jan 2013 - 19:20

Jehanne, j'ai fait du chemin depuis, je sais que j'ai posté ça il y a pas longtemps, mais les choses bouge très vite.

Pourquoi on s'attache, je dirais plutôt a quoi sa sert de s'attaché ?

Si je reprend ton exemple d'enfant, a quoi ca sert que je me fasse moi aussi mal au bras, et que je pleure avec lui ? a rien

Si il souhaites que je le prennes dans mes bras, alors qu'ils viennent s'y blottir, et encore, je suis pas totalement détaché, sinon j'aurais dit de le laisser seul, au risque de choquer.

Citation :
Peut etre est ce le moi qui sait vers quoi il tend qui est ton ennemi, et pas l'autre .
Le premier ne se satisfait pas de ce que tu es, l'autre dit sa souffrance a ne pas arriver à être ce que l'autre t'impose.

N'y l'un, n'y l'autre, n'a sa place, une fois comprit ça, et intériorisé, c'est la paix intérieur qui s'installe d'elle même, car une fois que tout disparait, il ne reste plus qu'une chose, l'être que tu EST.

Le détachement, ça veux bien dire ce que ça veux dire, c'est pas une sélection de toi je t'aime pas, alors tu sort, toi je t'aime alors tu reste, alors non, le détachement c'est de se détacher de tout, et alors seulement viens, ce que j'appel la paix intérieur.

Et que demandé de plus que la paix intérieur, franchement je vois pas, ce flots incessant de pensées, c'est envolé laissant place à un grand silence, mais pas un silence vide, bref, y a pas de mots a mettre dessus.


Maintenant, je m'attends a des questions du genre, mais si il ne reste que toi, t'es seul etc etc

Ben je leur dirais, simplement, qu'ils arrêtent de se prendre la tête et de profité de chaque chose que la vie leur offre, et oui c'est bien moi qui dit ça.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les déviances    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les déviances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit