Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La folie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Osentamusen
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 05/01/2013
Nombre de messages : 19
Masculin
Sagittaire Singe
Age : 24
Ville : Elliv

MessageSujet: La folie   Sam 5 Jan 2013 - 20:28

Bonjour à tous,

Je vous propose ici une réflexion sur ce que l'on appelle communément la folie.

La folie est à mon sens une dimension (ou référentiel) de pensée qui s'oppose à celle de la logique et de la raison universelle (cette seule définition suffit, à mon sens, à désigner ce qu'est la folie). Je m'explique: Nous pouvons dire que tout référentiel de pensée d'un sujet diffère de celui d'un autre, par le seul argument que la totalité du vécu de quelconque individu n'a pu être perçu et analysé (donc expérimenté) que par lui-même. Ce faisant, je suis une entité qui vous est structurellement incompréhensible et vice-versa. Néanmoins, nous réussissons à communiquer nos pensées aux autres en les faisant passer par deux prismes, les modifiant certes (le premier, dans l'utilisation du langage ou d'autres outils de communication, amenant à une traduction sensorielle de l'immatériel, et le deuxième lorsque l'interlocuteur "reçoit" l'information sensorielle (donc modifiée) et l'adapte à son propre système de pensées, conduisant à l'opération inverse de celle effectuée par le premier prisme), mais permettant toutefois un échange (ou transmission inexacte).

Il s'agit de ce que nous faisons tous au quotidien lorsque l'on s'adresse à autrui, et on constate chez celui-ci un miroir de soi nous rappelant notre humanité et nous permettant de progresser. C'est de cela dont je parle lorsque je dis qu'il existe un référentiel de pensée qui est celui de la logique et de la raison universelle. Mais dans le cas de la folie, le fou perd tout ou partie de "sa" raison universelle, ce qui le conduit à ne plus communiquer qu'avec lui-même. Certains fous communiquent me direz-vous; c'est exact, mais dans ce cas-là, ils n'ont plus aucune notion universelle pouvant conduire leur pensée jusqu'à leur interlocuteur et, inversement, ils ne comprennent plus les messages qu'ils reçoivent des autres (même si, parfois, ils le croient): c'est la définition même (livresque, cette fois-ci) de la folie.

Dès lors, ils se voient effacer tout ou partie de leur humanité.

Paradoxalement, on dit du philosophe qu'il est celui qui, en essayant de rejoindre la vérité, parvient à s'accompagner de la sagesse et trouve, par ce biais, le bonheur. Mais, et c'est là que se trouve le paradoxe, le philosophe recherche un objet sans chemin, veut trouver des réponses universelles à des questions qui n'en contiennent pas pour ce que l'esprit peut en comprendre. Il est donc condamné à sombrer dans sa folie.

Et, puisque le fou est celui qui ne possède plus son humanité et que le philosophe est condamné à la folie, le philosophe est nécessairement amené à perdre son humanité. Pourtant, on dit de lui qu'il est sage.

Alors, la sagesse est-elle l'égale de la folie ?
Le bonheur, pour être réalisé, implique-t-il qu'il faille perdre son humanité ?
Et, dans le prolongement (potentiellement naturel) des conséquences de la folie, le bonheur implique-t-il la mort (sa réalisation ou la conscience de sa fatalité) ?

Vos avis sur ces questions m'intéressent, j'aurai plaisir à ce qu'un échange fasse fructifier de nouveaux horizons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La folie   Sam 5 Jan 2013 - 21:15

geek LOL

La folie aux yeux des hommes est Sagesse aux yeux de Dieu.. ou l'inverse je sais plus! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Osentamusen
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 05/01/2013
Nombre de messages : 19
Masculin
Sagittaire Singe
Age : 24
Ville : Elliv

MessageSujet: Re: La folie   Sam 5 Jan 2013 - 21:29

Remarque intéressante, mais si tu ne définis pas Dieu, elle est infiniment interprétable et ne (me) permet pas d'avancer dans la réflexion.

Sinon, j'ai essayé dans mon message de partir de postulats et d'en faire découler un raisonnement mathématiquement exact. J'aimerais donc prioritairement que vous me disiez si vous êtes en accord avec les constats que j'ai établis (je m'excuse de ne pas l'avoir précisé dans mon post).

- Si oui: Quelles réponses apportez-vous aux trois questions que j'ai posées ?
- Si non: Montrez-moi où se trouve(nt) la/les faute(s) que j'ai commise(s).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/02/2012
Nombre de messages : 96
Féminin
Capricorne Dragon
Age : 28
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La folie   Sam 5 Jan 2013 - 21:31

Les psychanalystes se sont souvent amusés à brouiller la frontière entre folie et mystique. Mais, aujourd'hui, ce jeu ne tient plus, grâce aux avancées des neurosciences et de l'imagerie médicale. La folie , c'est quand le produit d'une réactivation de mémoires est perçu par le jugement comme "normal".
C'est le cas pour les meurtres en série, les meurtres rituels, les actes pulsionnels, les actions "commandées par une puissance supérieure" (comme disent souvent les meurtriers)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osentamusen
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 05/01/2013
Nombre de messages : 19
Masculin
Sagittaire Singe
Age : 24
Ville : Elliv

MessageSujet: Re: La folie   Sam 5 Jan 2013 - 21:46

Intéressant, veux-tu dire par là que la folie est en fait la considération d'éléments passés (mémoire) comme appartenant au présent, sans pouvoir les distinguer du présent effectif ?
Peux-tu me donner un lien où cette explication scientifique serait inscrite quelque part ?

Je précise que je parle de la folie dans sa totalité, tu n'en donnes qu'une partie en donnant les exemples que tu as cités. Ils ne comprennent pas, par exemple, la schizophrénie et l'état de conscience dans lesquels restent bloquées certaines personnes ayant pris des drogues dites lourdes. J'en passe, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ved
Membre
avatar

Date d'inscription : 22/08/2009
Nombre de messages : 235
Masculin
Balance Cheval
Age : 26
Ville : Moselle

MessageSujet: Re: La folie   Sam 5 Jan 2013 - 22:02

La plupart de ce que tu appelles "référentiels de pensée" sont imposés par la société dans laquelle on vit. Elle est donc partagée par tous. Je suis d'accord pour considérer que, celui qu'on appelle fou est celui qui sort des sentiers battus de ces référentiels et qui, par conséquent, ne se trouve plus adapté à la société.

Ensuite, ta question porte à croire si, par un raisonnement mental (celui du philosophe) on peut être amené à sortir du référentiel de la société pour accéder au bonheur (si j'ai bien compris la question ?). En toute logique je te répondrai que non, parce que je conçois difficilement qu'une personne non-adaptée à une société puisse s'y sentir bien (avant même de songer à être heureuse).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La folie   Sam 5 Jan 2013 - 22:06

Osentamusen a écrit:
Remarque intéressante, mais si tu ne définis pas Dieu, elle est infiniment interprétable et ne (me) permet pas d'avancer dans la réflexion.

Sinon, j'ai essayé dans mon message de partir de postulats et d'en faire découler un raisonnement mathématiquement exact. J'aimerais donc prioritairement que vous me disiez si vous êtes en accord avec les constats que j'ai établis (je m'excuse de ne pas l'avoir précisé dans mon post).

- Si oui: Quelles réponses apportez-vous aux trois questions que j'ai posées ?
- Si non: Montrez-moi où se trouve(nt) la/les faute(s) que j'ai commise(s).

Désolé, je faisais un trait d'humour, je ne suis pas compétent malheureusement pour te répondre, je ne suis ni psychologue, ni psychiatre, ni fou Very Happy (quoique!)

Ton analyse est intéressante, mais il faudrait définir ce que tu appelles "folie". N'y a t-il pas plusieurs types de "folies". Je ne vois par exemple aucun rapport entre un sage et un schizophrène.
Mais certains sages se cachent derrière une apparence de folie "("la folle sagesse" ou les "fols en christ") mais ce n'est apparemment qu'une apparence qu'ils empruntent. je dis apparemment car je n'ai pas vérifié.

PS: pourquoi signes-tu "osu"?
Revenir en haut Aller en bas
juju
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/02/2012
Nombre de messages : 96
Féminin
Capricorne Dragon
Age : 28
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La folie   Sam 5 Jan 2013 - 22:12

Osentamusen a écrit:
Intéressant, veux-tu dire par là que la folie est en fait la considération d'éléments passés (mémoire) comme appartenant au présent, sans pouvoir les distinguer du présent effectif ?

Je précise que je parle de la folie dans sa totalité, tu n'en donnes qu'une partie en donnant les exemples que tu as cités. Ils ne comprennent pas, par exemple, la schizophrénie et l'état de conscience dans lesquels restent bloquées certaines personnes ayant pris des drogues dites lourdes. J'en passe, bien entendu.

Voir :
"Cahier jungiens de psychanalyse" n° 98 et 132.

On doit à l'Ecole jungienne d'avoir établi un lien entre l 'identité et la folie. L'"identité", c'est le substrat mnésique des actes qui ont été nécessaires à la constitution d'un groupement humain (clan, tribu, lignée familiale, Maison, dynastie...) . Chaque personne est donc "partie prenante" d'une partie du substrat du groupe auquel il appartient. La réactivation (la "constellation", comme dirait Jung) de cette mémoire archaïque libère une énergie qui génère un comportement inadapté. Ce comportement est "folie" si notre jugement ne perçoit pas son origine erronée.
A ne pas confondre avec les comportements dus à une détérioration physiologique du "système nerveux".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osentamusen
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 05/01/2013
Nombre de messages : 19
Masculin
Sagittaire Singe
Age : 24
Ville : Elliv

MessageSujet: Re: La folie   Sam 5 Jan 2013 - 22:37

Ved a écrit:
La plupart de ce que tu appelles "référentiels de pensée" sont imposés par la société dans laquelle on vit. Elle est donc partagée par tous. Je suis d'accord pour considérer que, celui qu'on appelle fou est celui qui sort des sentiers battus de ces référentiels et qui, par conséquent, ne se trouve plus adapté à la société.

Ensuite, ta question porte à croire si, par un raisonnement mental (celui du philosophe) on peut être amené à sortir du référentiel de la société pour accéder au bonheur (si j'ai bien compris la question ?). En toute logique je te répondrai que non, parce que je conçois difficilement qu'une personne non-adaptée à une société puisse s'y sentir bien (avant même de songer à être heureuse).

J'ai dû mal m'exprimer. Ce que j'appelle la logique et la raison universelle (qui à eux deux constituent UN référentiel de pensée) n'est pas une déclinaison d'une pensée sociale, mais la structure mentale qui permet aux individus de communiquer "efficacement" entre eux, soit d'échanger. La question des groupes sociaux inclus dans ce référentiel-ci n'était aucunement l'objet de mon développement.

Et non, ma question n'était pas de savoir si le philosophe peut, en sortant d'une pensée généraliste supposée pré-établie, atteindre le bonheur, mais plutôt de savoir si, puisque mon raisonnement le montrait, la sagesse était l'égale de la folie. Enfin, j'ai posé trois questions, mais aucune des trois ne correspond à celle que tu as cru comprendre, j'en suis désolé. :jap:

Je répondrai plus tard pour ce qui est des autres réponses, que je n'ai pas encore lues, veuillez m'en excuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ved
Membre
avatar

Date d'inscription : 22/08/2009
Nombre de messages : 235
Masculin
Balance Cheval
Age : 26
Ville : Moselle

MessageSujet: Re: La folie   Sam 5 Jan 2013 - 22:45

Citation :
Ce que j'appelle la logique et la raison universelle (qui à eux deux constituent UN référentiel de pensée) n'est pas une déclinaison d'une pensée sociale, mais la structure mentale qui permet aux individus de communiquer "efficacement" entre eux, soit d'échanger.
Cette structure mentale n'est elle pas le fruit des convenances sociales ?

Citation :
Et non, ma question n'était pas de savoir si le philosophe peut, en sortant d'une pensée généraliste supposée pré-établie, atteindre le bonheur, mais plutôt de savoir si, puisque mon raisonnement le montrait, la sagesse était l'égale de la folie.
Cela revient au même

Citation :
Le bonheur, pour être réalisé, implique-t-il qu'il faille perdre son humanité ?
Je te réponds donc: je vois mal comment on peut être humain et heureux en ayant perdu son humanité, ton raisonnement est syllogisme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 0:12

Cher confrère Osentamusen, bonjour

Je vais tenter de répondre à vos questions car c'est un jeu qui me sied.


La structure mentale que vous décrivez, qui est la logique ou la raison universelle, part du postulat de son existence.
L'être humain peut percevoir l'humanité en lui même ou au sein d'un groupe. Il peut se diriger vers l'un ou l'autre selon sa "folie" du moment Smile.

En admettant ceci, il est effectivement vrai que l'humanité ne se conçoit pas qu'en fonction de l'humanité, mais aussi en fonction de l'être humain.

Cependant, lorsque le mot se réalise, le phénomène de réalité sensible est perçu à l'intérieur d'une réalité objective, qui est le mot en lui même.

Si bien qu'il semble impossible de faire précéder l'une des deux réalités sur l'autre, sans rentrer dans un dogmatisme stérile;

En effet, on se sert d'un mot pour en faire apparaître son objet aussi bien que le mot est servi par son objet.

De sorte qu'il faut être un peu sage pour parler de sagesse, et un peu fou pour parler de folie, et il est fou d'essayer d'appeler les deux sous un même acronyme (je suis pas sûr là) mais il est sage de réussir!

Et le mot qui se sert complètement de son objet, soit c'est Dieu, soit c'est le plus silencieux des mots!

Donc, pour que bonheur soit réalisé, je crois qu'il faut arrêter complètement d'en parler, mais ça n'arrive qu'a force de le tutoyer comme on le fait^^.
C'est un avis subjectif bien entendu et on pourra lui opposer qu'il n'est pas constant ce bonheur alors c'est peut être paradoxal.

Osu!
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/01/2013
Nombre de messages : 40
Masculin
Lion Dragon
Age : 41
Ville : Sous les étoiles

MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 2:39

Mythos a écrit:
De sorte qu'il faut être un peu sage pour parler de sagesse, et un peu fou pour parler de folie

Tiens, ça me parle, cette phrase. Elle me rappelle un proverbe que j'ai entendu quelque part : " Sage parmi les fous, fou parmi les sages." Je ne sais pas pourquoi cela m'est resté en mémoire. Peut-être à cause d'un jeu de rôle ou quelque chose comme ça. Moi, qui me considère comme fou, d'un point de vue personnel, je suis parfois bien perçu par mon entourage quand je m'adapte à ce que l'on attend de moi. C'est-à-dire quand je fais semblant de ne rien comprendre et que je dis oui à tout ce qu'on me dit. Mais quand je dis ce que je pense et que j'essaie d'expliquer le pourquoi et le comment à ma façon on se moque de moi. Où est le sage et où est le fou dans tout cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 6:51

Il est sage de se poser la question, mais fou de ne pas la vivre Cool

Aussi, si le fou se perd tout le temps, c'est bien pour trouver le sage! Alors les moqueurs il y a long à en dire! mais est ce qu'il faut leur dire? c'est folie que d'y répondre a priori, alors autant affirmer cet a priori dans la vie, et qu'il se délie s'il n'est pas aussi pur que l'intention qui l'arbore, car avoir la foi, n'est ce pas croire en sa bonne étoile?

D'ailleurs Osentamusen, je remarque que tu es sagittaire et singe comme moi, aussi je vais te conter une énigme, et tu seras libre de nouvelles énigmes^^


Si le centaure qui est en toi veut tirer sa flèche dans le mille, le singe la déplace
Mais si le tu es la flèche, tu peux singer cela!
Cependant il faut savoir que c'est maintenant le singe qui te singe, alors, le centaure, il est ou dans tout ça?

Si tu veux trouver, je te conseille de m'épater, car moi j'en connais le petit secret!

Ravi de combattre avec vous! {tous}



Revenir en haut Aller en bas
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 9:38

Sphinx a écrit:
Mythos a écrit:
De sorte qu'il faut être un peu sage pour parler de sagesse, et un peu fou pour parler de folie

Tiens, ça me parle, cette phrase. Elle me rappelle un proverbe que j'ai entendu quelque part : " Sage parmi les fous, fou parmi les sages." Je ne sais pas pourquoi cela m'est resté en mémoire. Peut-être à cause d'un jeu de rôle ou quelque chose comme ça. Moi, qui me considère comme fou, d'un point de vue personnel, je suis parfois bien perçu par mon entourage quand je m'adapte à ce que l'on attend de moi. C'est-à-dire quand je fais semblant de ne rien comprendre et que je dis oui à tout ce qu'on me dit. Mais quand je dis ce que je pense et que j'essaie d'expliquer le pourquoi et le comment à ma façon on se moque de moi. Où est le sage et où est le fou dans tout cela ?

C est tout moi ça!!!


Vous me paressez bien sages avec vos réflexions philo, les jeunes.
Je réponds donc sagement a la question de l auteur du topic: folie n est pas = a sagesse. Expérience de vieille.
Vous me faite sourire , jeunesse.
Signée, la grande folle Rire Rire Rire

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 10:52

Sphinx a écrit:
D
Je suis parfois bien perçu par mon entourage quand je m'adapte à ce que l'on attend de moi. C'est-à-dire quand je fais semblant de ne rien comprendre et que je dis oui à tout ce qu'on me dit. Mais quand je dis ce que je pense et que j'essaie d'expliquer le pourquoi et le comment à ma façon on se moque de moi. Où est le sage et où est le fou dans tout cela ?


Hello! As-tu un exemple concret?
Revenir en haut Aller en bas
kores
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/04/2012
Nombre de messages : 1283
Masculin
Taureau Chien
Age : 47
Ville : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 10:52

Bonjour,
Sans une définition de la folie dont on voudrait parler, comment traiter le sujet ?

Est elle simplement une originalité par rapport au grand nombre, qui usera de ce mot pour rejeter ou mettre à l'écart l'individu des convenances et des idées reçues ?
Est elle pathologique, avec par exemple des crises de comportement ?
Est elle encore plus grave, avec une altération des fonctions nerveuses ou cérébrales qui font que l'individu n'est plus en mesure de coordonner ses gestes, ses pensées, ses sensations ?

Voyez qu'avec ce terme, on peut embrasser un ensemble de distinctions et de maladies.

Mais il me semble que l'auteur du sujet a voulu se limiter à la première catégorie et s'interroge, sur un plan philosophique, sur la valeur des hommes faisant preuve soit de sagesse, soit de folie.
On est donc avec des questions sociologiques, et philosophiques, dans un forum de spiritualité. On aborde la psychanalyse aussi, science terrestre avec laquelle je ne suis pas très copain.

C'est pourquoi je n'y réponds pas. rabbit
Quand est ce qu'on pourra enfin faire une différence entre l'activité intellectuelle, la philosophie, la psychanalyse et la spiritualité ?

Si nous étions vraiment en présence d'une question ayant trait à la spiritualité (synonymes = âme, dévotion, esprit, foi, mysticisme, religion) voir d'ésotérisme ou d'occultisme, on pourrait traiter le sujet de la folie sur la plan psychique. On pourrait donc s'intéresser à ce que représente un déséquilibre psychique sur le plan astral et mental, on pourrait également étudier en quoi l'originalité d'une personne déséquilibrée, reçoit un accueil réservé de la part du monde collectif.
Il pourrait être bon aussi, de méditer sur le fait que les créatures de cette sorte ont un destin particulier, de source karmique par exemple.
On pourrait même, encore une fois, relever dans toutes les manifestations de la folie et toutes ses implications dans le monde, l'activité des Eléments et en déduire beaucoup d'analogies entre le Haut et le Bas.

Mais je crois que je sortirais alors totalement du sujet. scratch

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calice
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/12/2012
Nombre de messages : 326
Féminin
Vierge Tigre
Age : 55
Ville : clermont

MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 11:21

Il y a en effet plusieurs sortes de folies , très différente les unes des autres , on ne peut généraliser et prendre les fous d'un coté , les sages de l'autre .

Il y a des fous dangereux et des fous doux .

La folie ramène à une distorsion de la perception de la réalité .

Les gens normaux sont censés voir la réalité telle qu'elle est , et il y a consensus sur cette réalité là , les fous ont une autre perception .
Pour simplifier à l'extrême je mettrais :

-d'un coté les fous pathologiques ,tels les psychotiques , qui sont malades psychiquement , ayant grandi dans un milieu pathologique :ils sont malades structurellement , car il existe une normalité du développement psychique .Ils voient des choses qui n'existent pas réellement .

- et puis les fous qui ont une augmentation de leur champs de conscience , une hyper sensibilité qui leur fait voir des choses que les autres ne voient pas .Ils perçoivent bien la réalité , mais non accessibles au commun des mortel .
Ceux la sont aussi un groupe hétérogène avec beaucoup de cas de figures , comme par exemple être dans un état modifié de conscience passagère après avoir pris certaines substances .
Il y aussi ceux très différents dont St Augustin disait :

« Si tu déclares que
tu es sage et prudent selon le monde, c’est que tu es stupide. Dis plutôt que tu es fou et alors tu
seras sage. Autrement, c’est que ton coeur est rempli de ténèbres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 12:16

Calice a écrit:
La folie ramène à une distorsion de la perception de la réalité

C'est pour cela que nous sommes tous plus ou moins fous. Smile

Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/01/2013
Nombre de messages : 40
Masculin
Lion Dragon
Age : 41
Ville : Sous les étoiles

MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 12:31

[quote="Ludovic2"]
Sphinx a écrit:
Hello! As-tu un exemple concret?

Merci Ludovic2 de t'intéresser à mon cas. Ben, je te donne un exemple. Un jour, j'ai assisté aux funérailles d'un ami qui est mort très jeune. Tout le monde était triste, sa mère pleurait à chaudes larmes, son père était devenu malade. A un moment, je leur ai dit, pour leur faire monter le moral, qu'ils devaient au contraire être heureux, parce que leur fils ira au paradis, qu'il ne set à rien de pleurer un corps qui va retourner à la terre. Je leur ai aussi dit qu'il va retourner sous une autre forme, si c'est nécessaire, pour terminer son travail. Alors, le père et la mère m'ont regardé d'une drôle de façon et m'ont dit : " T'es fou ou quoi ? Qu'est ce que tu nous racontes là ! ".


Dernière édition par Sphinx le Mar 8 Jan 2013 - 2:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osentamusen
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 05/01/2013
Nombre de messages : 19
Masculin
Sagittaire Singe
Age : 24
Ville : Elliv

MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 13:01

Ludovic2 a écrit:
Osentamusen a écrit:
Remarque intéressante, mais si tu ne définis pas Dieu, elle est infiniment interprétable et ne (me) permet pas d'avancer dans la réflexion.

Sinon, j'ai essayé dans mon message de partir de postulats et d'en faire découler un raisonnement mathématiquement exact. J'aimerais donc prioritairement que vous me disiez si vous êtes en accord avec les constats que j'ai établis (je m'excuse de ne pas l'avoir précisé dans mon post).

- Si oui: Quelles réponses apportez-vous aux trois questions que j'ai posées ?
- Si non: Montrez-moi où se trouve(nt) la/les faute(s) que j'ai commise(s).

Désolé, je faisais un trait d'humour, je ne suis pas compétent malheureusement pour te répondre, je ne suis ni psychologue, ni psychiatre, ni fou Very Happy (quoique!)

Ton analyse est intéressante, mais il faudrait définir ce que tu appelles "folie". N'y a t-il pas plusieurs types de "folies". Je ne vois par exemple aucun rapport entre un sage et un schizophrène.
Mais certains sages se cachent derrière une apparence de folie "("la folle sagesse" ou les "fols en christ") mais ce n'est apparemment qu'une apparence qu'ils empruntent. je dis apparemment car je n'ai pas vérifié.

PS: pourquoi signes-tu "osu"?

J'ai donné une définition de la folie qui me semble suffisante, quoique sans doute bien floue. Je vais la formuler autrement: Le fou est celui dont la structure de pensée n'est pas ou plus adaptée à la communication réussie avec autrui, c'est-à-dire l'échange.
Il y a bien sûr plusieurs types de folies et, quant au rapport entre sage et schizophrène, il n'y a pas de rapport direct. Le philosophe devient fou car il cherche sans cesse des réponses à des questions qui dépassent l'entendement => Il bascule donc nécessairement vers la folie à un stade de sa recherche. Sa folie est d'un autre type que celle du schizophrène, mais elle n'en reste pas moins une.

Dernier point, tu crois donc que certains sages pourraient feindre la folie ? Intéressant, qu'en conclues-tu ?

P.S: Je signe "osu" car je vous salue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osentamusen
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 05/01/2013
Nombre de messages : 19
Masculin
Sagittaire Singe
Age : 24
Ville : Elliv

MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 13:04

juju a écrit:
Osentamusen a écrit:
Intéressant, veux-tu dire par là que la folie est en fait la considération d'éléments passés (mémoire) comme appartenant au présent, sans pouvoir les distinguer du présent effectif ?

Je précise que je parle de la folie dans sa totalité, tu n'en donnes qu'une partie en donnant les exemples que tu as cités. Ils ne comprennent pas, par exemple, la schizophrénie et l'état de conscience dans lesquels restent bloquées certaines personnes ayant pris des drogues dites lourdes. J'en passe, bien entendu.

Voir :
"Cahier jungiens de psychanalyse" n° 98 et 132.

On doit à l'Ecole jungienne d'avoir établi un lien entre l 'identité et la folie. L'"identité", c'est le substrat mnésique des actes qui ont été nécessaires à la constitution d'un groupement humain (clan, tribu, lignée familiale, Maison, dynastie...) . Chaque personne est donc "partie prenante" d'une partie du substrat du groupe auquel il appartient. La réactivation (la "constellation", comme dirait Jung) de cette mémoire archaïque libère une énergie qui génère un comportement inadapté. Ce comportement est "folie" si notre jugement ne perçoit pas son origine erronée.
A ne pas confondre avec les comportements dus à une détérioration physiologique du "système nerveux".

Cela semble très intéressant, n'aurais-tu pas un lien explicatif qui me permettrait de consulter un peu ces théories sur internet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraya
Membre


Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 3363
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : Barcelone

MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 13:09

[quote="Sphinx"]
Ludovic2 a écrit:
Sphinx a écrit:
Hello! As-tu un exemple concret?

Merci Ludovic2 de t'intéresser à mon cas. Ben, je te donne un exemple. Un jour, j'ai assisté aux funérailles d'un ami qui est mort très jeune. Tout le monde était triste, sa mère pleurait à chaudes larmes, son père était devenu malade. A un moment, je leur ai dit, pour leur faire monter le moral, qu'ils devaient au contraire être heureux, parce que leur fils ira au paradis, qu'il ne set à rien de pleurer un corps qui va retourner à la terre. Je leur ai aussi dit qu'il va retourner sous une autre forme, si c'est nécessaire, pour terminer son travail. Alors, le père et la mère m'ont regardé d'une drôle de façon et m'ont : " T'es fou ou quoi ? Qu'est ce que tu nous racontes là ! ".

T as fait fort là! Mais c est un peu ça quand même. Souvent on me prend pour une folle, pour dire mes vérités a un public pas prêt a les entendre ... Je le fais moins, je me retiens, mais parfois je me lâche aussi.... Tant pis... Je suis folle albino mais j y tiens a mes vérités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osentamusen
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 05/01/2013
Nombre de messages : 19
Masculin
Sagittaire Singe
Age : 24
Ville : Elliv

MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 13:11

Ved a écrit:
Citation :
Ce que j'appelle la logique et la raison universelle (qui à eux deux constituent UN référentiel de pensée) n'est pas une déclinaison d'une pensée sociale, mais la structure mentale qui permet aux individus de communiquer "efficacement" entre eux, soit d'échanger.
Cette structure mentale n'est elle pas le fruit des convenances sociales ?

Citation :
Et non, ma question n'était pas de savoir si le philosophe peut, en sortant d'une pensée généraliste supposée pré-établie, atteindre le bonheur, mais plutôt de savoir si, puisque mon raisonnement le montrait, la sagesse était l'égale de la folie.
Cela revient au même

Citation :
Le bonheur, pour être réalisé, implique-t-il qu'il faille perdre son humanité ?
Je te réponds donc: je vois mal comment on peut être humain et heureux en ayant perdu son humanité, ton raisonnement est syllogisme...

1) Si, si tu prends les convenances sociales dans leur intégralité et que tu ne désignes pas de groupes particuliers. Ces convenances sociales sont absolument nécessaires, sans elles nous ne parlerions toujours pas.

2) Si tu conviens de la remarque que j'ai faite ci-dessus, alors oui.

3) Mon raisonnement est bien un syllogisme mais à la vue de ta phrase, je pense qu'il ne s'agit pas du terme que tu recherchais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osentamusen
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 05/01/2013
Nombre de messages : 19
Masculin
Sagittaire Singe
Age : 24
Ville : Elliv

MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 13:20

Mythos a écrit:
Cher confrère Osentamusen, bonjour

Je vais tenter de répondre à vos questions car c'est un jeu qui me sied.


La structure mentale que vous décrivez, qui est la logique ou la raison universelle, part du postulat de son existence.
L'être humain peut percevoir l'humanité en lui même ou au sein d'un groupe. Il peut se diriger vers l'un ou l'autre selon sa "folie" du moment Smile.

En admettant ceci, il est effectivement vrai que l'humanité ne se conçoit pas qu'en fonction de l'humanité, mais aussi en fonction de l'être humain.

Cependant, lorsque le mot se réalise, le phénomène de réalité sensible est perçu à l'intérieur d'une réalité objective, qui est le mot en lui même.

Si bien qu'il semble impossible de faire précéder l'une des deux réalités sur l'autre, sans rentrer dans un dogmatisme stérile;

En effet, on se sert d'un mot pour en faire apparaître son objet aussi bien que le mot est servi par son objet.

De sorte qu'il faut être un peu sage pour parler de sagesse, et un peu fou pour parler de folie, et il est fou d'essayer d'appeler les deux sous un même acronyme (je suis pas sûr là) mais il est sage de réussir!

Et le mot qui se sert complètement de son objet, soit c'est Dieu, soit c'est le plus silencieux des mots!

Donc, pour que bonheur soit réalisé, je crois qu'il faut arrêter complètement d'en parler, mais ça n'arrive qu'a force de le tutoyer comme on le fait^^.
C'est un avis subjectif bien entendu et on pourra lui opposer qu'il n'est pas constant ce bonheur alors c'est peut être paradoxal.

Osu!

Bonjour,

Analyse très intéressante. Je pense que le mot qui se sert complètement de son objet est Dieu ET le plus silencieux des mots.

Peut-être as-tu raison, le bonheur, pour être atteint, ne doit plus être dit, mais profondément pensé.

Je pense en effet que le bonheur change, mais, de par sa définition, le bonheur est durable, et donc, on peut avoir à faire à plusieurs formes de bonheur qui se succèdent, sans qu'aucune ne soit pareille et sans qu'aucune ne procure une plénitude plus ou moins intense qu'une autre: c'est une alternance continue de stabilité et de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: La folie   Dim 6 Jan 2013 - 13:25

coucou j'ai travaillé en hp et bizzarement je ne les ai pas trouvé si fou que ça; tourmenté car livré à eux-mêmes dans leur perception de la réalité; on ne se met pas à leur fréquence; on écoute d'une oreille leur "délire" et c'est pas parce qu'on ne voit pas ce qu'ils voient que ça en fait des fous et nous des gens normaux; je me suis dis que ces personnes étaient entre deux mondes; la terre et l'astral et la medecine ne cherche pas à leur faire apprivoiser leurs peurs ou leur sensibilité éxacerbée enfin si un peu mais c'est du survolage de ce que j'en ai vu de loin; je veux dire un hopitâl psychiatrique est avant tout un hopital où on traite la maladie mais ce n'est pas un endroit où on s'arrête sur la personne et on prend le temps d'écouter et de parler et c'est de ça dont ils ont le plus besoin; de communiquer pour reprendre pied avec la réalité au lieu de ça on les laisse ensemble communiquer; l'un parlant d'un truc; l'autre d'un autre truc mais bon c'est une forme d'expression et de communication; peut-être celui du coeur et c'est peut-être pour cela qu'ils se répondent et peut-être se comprennent

sinon je pense qu'un fou est un peu sage et qu'un sage est un peu fou; je me dis que l'un ne va pas sans l'autre; à l'image d'un yin yang; peut-être que le sage a apprivoiser sa folie et que le fou non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La folie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit