Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le néant serait-il le début de l'infini ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité17
Membre


Date d'inscription : 13/02/2012
Nombre de messages : 267
Masculin

MessageSujet: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Mar 24 Avr 2012 - 15:01

Rappel du premier message :

Je pense pour ma part qu'au delà du mental , nous accédons au néant et qu'il nous est possible seulement à ce stade d'entrevoir les portes de l'infini.

Comprendre ce que nous sommes, est la seule issue pour nous sortir de cette dimension , donc ne pas avoir peur de n’être rien et de ne rien vouloir, car c'est peut-être à ce stade que tout se joue.


Dernière édition par Alaka le Mar 24 Avr 2012 - 15:24, édité 1 fois (Raison : Titre en MAJUSCULES.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Sam 5 Mai 2012 - 9:02

Il me semble bien aussi Smile , mais prudence face à la dénégation acharnée de la mort et du néant qui est le pillier des folies les plus profondes et dangereuses à travers les âges qui n'y peuvent rien quoi qu'on en dise. Fort heureusement, il n'y a de danger que pour les illusions.
Comme si le simple fait d'entendre ou lire une pensée contraire pouvait être une menace, franchement... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Membre


Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 35
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Sam 5 Mai 2012 - 10:02

Dieu n'est'il pas le néant car il n'est rien qui ne puisse le nommer, rien qui ne puisse etre Dieu puisqu'il est impérissable, indestructible, tout le contraire de la forme, des formes, de ce qui né.

Dieu n'est'il pas Infini, infini car sans limite, infini car rien ne peu l'enfermer ou le contraindre étant Tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
solasido
Membre


Date d'inscription : 18/02/2012
Nombre de messages : 1615
Masculin
Cancer Dragon
Age : 76
Ville : paris

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Sam 5 Mai 2012 - 15:23

Bonjour Nicolas,

@Nicolas a écrit:
Dieu n'est'il pas le néant car il n'est rien qui ne puisse le nommer, rien qui ne puisse etre Dieu puisqu'il est impérissable, indestructible, tout le contraire de la forme, des formes, de ce qui né.

Dieu n'est'il pas Infini, infini car sans limite, infini car rien ne peu l'enfermer ou le contraindre étant Tout.

    Dieu, voici Dieu

    Certes, le Dieu dont on parle n'est pas Dieu,
    dès que entre en action celui dont rien ne peut être dit,
    si ce n'est, en tant que gustation de la présence à soi.

    Cela revient vite à s'exercer à parler la bouche pleine,
    quitte à en perdre son mordant , son tranchant et son odorat...


    Plus on est solidaire du silence, moins on est solitaire (Michel Camus)

    F. Hatem a écrit:

    Cela étant qu’est-ce qui est réel ? L’Etre, ou le Néant ? Le néant est et reste un BUT, une nécessité. L’Etre, recherche d’unité du zéro avec un infini fuyant à l’infini, est la manifestation effective de ce but en tant que but. En tant que réalisation, il n’y a rien. Il n’y a donc pas de néant. Cela dit, l’Etre n’est pas davantage, puisque si on cherche à le cerner, à lui donner un contenu, une existence, on est obligé de l’interrompre dans son mouvement. Il n’existe qu’en tant que mouvement, énergie, manifestation d’une nécessité, et non comme état. Il n’existe aucun état de l’Etre. Si on l’étudie dans l’instant présent, il n’existe pas. Il n’y a rien. Le présent est vide. Ce qui est, c’est la succession de ces instants, la poursuite de l’infini, dont aucun des états successifs n’a de substance. C’est la source de l’observation d’Heisenberg dans son “Principe d’Incertitude” : “plus on connaît la position d’une particule (soi), moins on connaît sa vitesse et inversement”. On en a ici la cause.

    Par définition le néant n'a pas d'existence...
    Par définition le dieu dont non parle n'est pas dieu
    mais le résultat d'une auto-contemplation
    qui, dans ce cas précis, fait de Dieu non plus
    une origine mais une apothéose durant son parcours
    à travers tous les ensembles vivants...


Bon présent à toi et à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas
Membre


Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 35
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Sam 5 Mai 2012 - 18:21

:jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
solasido
Membre


Date d'inscription : 18/02/2012
Nombre de messages : 1615
Masculin
Cancer Dragon
Age : 76
Ville : paris

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Sam 5 Mai 2012 - 23:49


Le néant n'aidant rien ? Quoique le silence demeure un faux néant.

De même si l’âge nait dans rien, alors le partage nait dans la part des âges.

:jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chantily
Membre


Date d'inscription : 14/03/2010
Nombre de messages : 1334
Féminin
Gémeaux Chien
Age : 58
Ville : Canada

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Dim 6 Mai 2012 - 0:34

@Professeur X a écrit:
Le néant c'est pas grand chose , une idée venant d'un cerveau dissocié de son essence dans l'aperception du corps en vie et des émotions qui sont identifiées à cette idée de néant , on y associe à tort l'idée de mort ce qui est faut , ce qui à été ne peut ne pas avoir été , la poussière n'est pas le néant , quant au fait d'essayer de ressentir ce que cela serait si l'on était pas est tout bonnement une auto-illusion .

Ce qui peut avoir une réalité philosophique n'a pas forcément de réalité objective , des concepts peuvent n'avoir de réalité que dans le mental , mais heureusement nous naissons avec d'autres moyens que le mental pour se faire une idée de la réalité qui nous entoure et de nous-mêmes ,
le corps et ses sens , sa spatialité , et nos émotions et leurs temporalité , de même que les chiffres sont un monde propre d'investigation dont les résultats ne correspondent pas toujours à une réalité qui n'est pas faite que de quantité .

Le néant ne peut être qu'un concept matérialiste , une hantise de ne plus être , exprimé par notre seul intellect , une idée négationniste de l'êtreté , la peur de la mort et l'idée subjective que l'on s'en fait , ou plutôt que s'en fait notre mental , " je pense donc je suis " , est-ce que le fait de ne plus percevoir de pensées peut s'apparenter à une mort , oui pour le mental , mais pas pour notre objective corporalité et nos émotion issue de notre âme , qui on eux une autre perception de la réalité , du silence du mental , et de la mort , love .

Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre


Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 8209
Masculin
Capricorne Singe
Age : 47
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Dim 6 Mai 2012 - 5:33

La pratique de la méditation nous prouve de façon objective qu'au delà du mental persiste la perception de soi , la perception de la vie en soi , et cela ne s'apparente nullement selon mon expérience , ni au vide , ni à l'infini , ni au néant .

D'ailleurs la question est étrangement posée : " Le néant serait-il le début de l'infini ? " , l'infini n'ayant par principe ni début ni fin , ah! les concepts philosophiques , de vraies patates chaudes , bon dimanche , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas
Membre


Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 35
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Dim 6 Mai 2012 - 6:05

On retrouve la notion de néant dans certaines Traditions Spirituelles. Il n'y a rien de philosophique ou matérialiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
solasido
Membre


Date d'inscription : 18/02/2012
Nombre de messages : 1615
Masculin
Cancer Dragon
Age : 76
Ville : paris

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Dim 6 Mai 2012 - 6:31

Hello Professeur X

@Professeur X a écrit:
L'infini étant avant tout une notion spatiale , elle ne serait être appliquée à celle de néant , l'infini est , dans le néant rien n'est , d'ailleurs le néant n'est avant tout qu'un notion philosophique impossible à relier à une quelconque perception , nous sommes et l'esprit qui conçoit ce néant est lui aussi , comment à partir de ce qui est peut être conçu ce qui n'est pas , si ce n'est qu'au moyen d'une abstraction conceptuelle invérifiable de part sa nature , love .


Infinie ou plutôt transfinie demeure la relation d'un infini à l'autre.


Pour que le néant soit, il faut infinité et nullité.
Le néant reste la seule ” chose ” qui se justifie d’elle-même sans cause.
Seul le néant peut être logiquement : la preuve, on se demande pourquoi on est.



Bon présent à toi et à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chantily
Membre


Date d'inscription : 14/03/2010
Nombre de messages : 1334
Féminin
Gémeaux Chien
Age : 58
Ville : Canada

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Dim 6 Mai 2012 - 12:55

@Nicolas a écrit:
On retrouve la notion de néant dans certaines Traditions Spirituelles. Il n'y a rien de philosophique ou matérialiste.
Le mental par sa peur peut crée le néant mais ce n'est pas une nécessité d'en faire l'expérience. Le principe de la pensée nous fait vivre çe que l'on appréhende.sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas
Membre


Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 35
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Dim 6 Mai 2012 - 14:20

Je ne comprend pas ton propos Chantilly ! peut-tu m'expliquer ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
Professeur X
Membre


Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 8209
Masculin
Capricorne Singe
Age : 47
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Dim 6 Mai 2012 - 14:36

Le néant , c'est comme quant un type essaie de t'expliquer pendant des heures ce qu'est le néant et qu'il ne t'en reste rien , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas
Membre


Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 35
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Dim 6 Mai 2012 - 15:02

C'est qu'il ne doit pas etre doué a expliquer les choses lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
Chantily
Membre


Date d'inscription : 14/03/2010
Nombre de messages : 1334
Féminin
Gémeaux Chien
Age : 58
Ville : Canada

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Dim 6 Mai 2012 - 17:39

@Nicolas a écrit:
Je ne comprend pas ton propos Chantilly ! peut-tu m'expliquer ?




Bonjour Nicolas, la simplicité et l'humilité est la base ultime si nous voulons se reconnecter avec notre soi supérieur ou double ou peut-importe le nom que nous lui donnons ceci n'a aucune importance. Le mental aime compliqué la vie, alors si tu crois que tu dois vivre le néant pour réaliser le soi et bien tu le vivras. C'est toi qui décide de ta vie, par tes pensées. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouen
Membre


Date d'inscription : 18/01/2012
Nombre de messages : 2757
Féminin
Poissons Singe
Age : 48
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Lun 7 Mai 2012 - 0:35

@Professeur X a écrit:
Le néant , c'est comme quant un type essaie de t'expliquer pendant des heures ce qu'est le néant et qu'il ne t'en reste rien , love .


Il en restera toujours quelque chose...sinon l'image d'un espace !!

Les heures ou les secondes n'ont selon moi,
plus de place ou de caractère perceptif !

On tisse nos relations comme autant de fils d'araignée,
avec une certaine idée des choses et du néant, du tout....
puis on les entrelace pour en faire notre propre réseau
d'existence !

drunken





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aspirine
Membre


Date d'inscription : 16/11/2011
Nombre de messages : 1227
Féminin
Capricorne Chèvre
Age : 72
Ville : paris

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Lun 7 Mai 2012 - 5:16

pour ma part je pense que le néant n'existe pas , c'est un mot inventé pour exprimer ce qu'il y a au delà de l'univers

pour moi l'univers est donc fini (c'est à dire qu'il a des limites ) même s'il est toujours en expansion (même s'il grandit toujours )

et même si les télescopes n'arrivent pas encore à voir ces limites qui reculent toujours au fur et à mesure du perfectionnement des appareils

va t il s'arrêter de grandir un jour ? bien difficile de le dire , pour ma part je le vois comme un arbre qui pousse et qui ne mourrait pas forcément

donc au delà de cet univers fini , que trouvons nous ?

pour moi à l'évidence une formidable énergie qui domine tout l'univers , cette énergie je ne l'appelle pas le néant , mais Dieu pour simplifier , mais pas le dieu à deux ou trois têtes où les religions inclus jésus par exemple

non , pour moi c'est une Energie intelligente et créatrice et ses qualités se voient justement à travers cet univers et à travers la nature et l'homme lui même

et oui Dieu ( ou l'Energie ) est infini

cheers :BJR004:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Lun 7 Mai 2012 - 7:33

"Que l'homme contemple donc la nature entière dans sa haute et pleine majesté, qu'il éloigne sa vue des objets bas qui l'environnent.

Qu'il regarde cette éclatante lumière, mise comme une lampe éternelle pour éclairer l'univers, que la terre lui paraisse comme un point au prix du vaste tour que cet astre décrit et qu'il s'étonne de ce que ce vaste tour lui-même n'est qu'une pointe très délicate à l'égard de celui que les astres qui roulent dans le firmament embrassent.

Mais si notre vue s'arrête là, que l'imagination passe outre; elle se lassera plutôt de concevoir, que la nature de fournir.

Tout ce monde visible n'est qu'un trait imperceptible dans l'ample sein de la nature. Nulle idée n'en approche. Nous avons beau enfler nos conceptions au-delà des espaces imaginables, nous n'enfantons que des atomes, au prix de la réalité des choses. C'est une sphère dont le centre est partout, la circonférence nulle part.

Enfin, c'est le plus grand caractère sensible de la toute puissance de Dieu, que notre imagination se perde dans cette pensée.

Que l'homme, étant revenu à soi, considère ce qu'il est au prix de ce qui est; qu'il se regarde comme égaré dans ce canton détourné de la nature; et que de ce petit cachot où il se trouve logé, j'entends l'univers, il apprenne à estimer la terre, les royaumes, les villes et soi-même son juste prix. Qu'est-ce qu'un homme dans l'infini ?

Mais pour lui présenter un autre prodige aussi étonnant, qu'il recherche dans ce qu'il connaît les choses les plus délicates. Qu'un ciron lui offre dans la petitesse de son corps des parties incomparablement plus petites, des jambes avec des jointures, des veines dans ces jambes, du sang dans ces veines, des humeurs dans ce sang, des gouttes dans ces humeurs, des vapeurs dans ces gouttes; que, divisant encore ces dernières choses, il épuise ses forces en ces conceptions, et que le dernier objet où il peut arriver soit maintenant celui de notre discours; il pensera peut-être que c'est là l'extrême petitesse de la nature.

Je veux lui faire voir là dedans un abîme nouveau. Je lui veux peindre non seulement l'univers visible, mais l'immensité qu'on peut concevoir de la nature, dans l'enceinte de ce raccourci d'atome.

Qu'il y voie une infinité d'univers, dont chacun a son firmament, ses planètes, sa terre, en la même proportion que le monde visible; dans cette terre, des animaux, et enfin des cirons, dans lesquels il retrouvera ce que les premiers ont donné; et trouvant encore dans les autres la même chose sans fin et sans repos, qu'il se perde dans ses merveilles, aussi étonnantes dans leur petitesse que les autres par leur étendue; car qui n'admirera que notre corps, qui tantôt n'était pas perceptible dans l'univers, imperceptible lui-même dans le sein du tout, soit à présent un colosse, un monde, ou plutôt un tout, à l'égard du néant où l'on ne peut arriver ?

Qui se considérera de la sorte s'effrayera de soi-même, et, se considérant soutenu dans la masse que la nature lui a donnée, entre ces deux abîmes de l'infini et du néant, il tremblera dans la vue de ces merveilles; et je crois que sa curiosité, se changeant en admiration, il sera plus disposé à les contempler en silence qu'à les rechercher avec présomption.

Car enfin qu'est-ce que l'homme dans la nature ? Un néant à l'égard de l'infini, un tout à l'égard du néant, un milieu entre rien et tout. Infiniment éloigné de comprendre les extrêmes, la fin des choses et leur principe sont pour lui invinciblement cachés dans un secret impénétrable, également incapable de voir le néant d'où il est tiré, et l'infini où il est englouti ..."

Blaise Pascal (Les pensées)
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Membre


Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 35
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Lun 7 Mai 2012 - 8:01

@Chantily a écrit:
@Nicolas a écrit:
Je ne comprend pas ton propos Chantilly ! peut-tu m'expliquer ?




Bonjour Nicolas, la simplicité et l'humilité est la base ultime si nous voulons se reconnecter avec notre soi supérieur ou double ou peut-importe le nom que nous lui donnons ceci n'a aucune importance. Le mental aime compliqué la vie, alors si tu crois que tu dois vivre le néant pour réaliser le soi et bien tu le vivras. C'est toi qui décide de ta vie, par tes pensées. sunny


Je comprend mieux ton propos Chantilly.

Le fait est que je ne fait pas de dichotomie entre vivre simplement, avec humilité, et de s'interroger sur des concepts subtil.

Alors je n'ai jamais dit qu'il fallait vivre le néant pour réaliser le Soi. J'ai dit que l'Infini, le Néant, sont un aspect de l'Absolu. Ce sont des angles de vu. Cela nous interroge aussi sur notre existence. L'ego n'aime pas entendre qu'un jour il devra mourrir. "et tu retourneras poussière".
Le néant nous plonge dans une sorte d'angoisse, d'inconnu, une peur de la mort. Alors, oui, ce concept n'est pas sans effet sur sa vie, si l'on en fait pas un concept intellectuel, mais une reflexion profonde qui pointe vers plus de liberté d'etre.

Décidé de sa vie par les pensés. Oui pourquoi pas. Mais je pense que le mental ne mène pas a l'Eveil, au Soi.


On peu aussi sombré dans le mental, l'intellectualisme, lorsque l'on parle d'humilité et de simplicité.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
aspirine
Membre


Date d'inscription : 16/11/2011
Nombre de messages : 1227
Féminin
Capricorne Chèvre
Age : 72
Ville : paris

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Lun 7 Mai 2012 - 8:06

merci aquietman

blaise pascal avait une intelligence supérieure mais par ces pensées il nous engage à rester humble face à l'univers et à l'infini , aux mondes micro et macro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité17
Membre


Date d'inscription : 13/02/2012
Nombre de messages : 267
Masculin

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Mar 8 Mai 2012 - 23:51

bonjour, l'univers est en nous et ce que nous voyons n'est autre que la projection de notre conscience, revenir au neant est la seule issue pour laisser place a la creation ( l'infini ) vouloir faire perdurer ce que nous connaissons nous attire irremediablement a la mort, car la vie est l'energie et elle seule est eternelle.

Ce qui est incroyable , c'est qu'il nous est possible de tout comprendre, car nous sommes le tout, mais nous n'en avons pas conscience. Nos yeux ne nous laissent entrevoir qu'une infime partie de l'existence, qu'en serait il si notre regard pouvait tout englober, nous aurions peut etre une vue moins contraignante et une ouverture plus infini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
solasido
Membre


Date d'inscription : 18/02/2012
Nombre de messages : 1615
Masculin
Cancer Dragon
Age : 76
Ville : paris

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Mer 9 Mai 2012 - 0:31

    Bonjour L UNIVERSEL


    L UNIVERSEL a écrit:
    bonjour, l'univers est en nous et ce que nous voyons n'est autre que la projection de notre conscience, revenir au neant est la seule issue pour laisser place a la creation ( l'infini ) vouloir faire perdurer ce que nous connaissons nous attire irremediablement a la mort, car la vie est l'energie et elle seule est eternelle.

    Ce qui est incroyable , c'est qu'il nous est possible de tout comprendre, car nous sommes le tout, mais nous n'en avons pas conscience. Nos yeux ne nous laissent entrevoir qu'une infime partie de l'existence, qu'en serait il si notre regard pouvait tout englober, nous aurions peut etre une vue moins contraignante et une ouverture plus infini

      Le néant existe-t-il ?
      Question absurde !

      S'il existe, il n'est pas le néant puisque le néant est l'absence total d'existence...

      En quoi est-il nécessaire de maintenir une quelconque confusion entre présence et existence ?


    Bon présent à toi et à tous

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aspirine
Membre


Date d'inscription : 16/11/2011
Nombre de messages : 1227
Féminin
Capricorne Chèvre
Age : 72
Ville : paris

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Mer 9 Mai 2012 - 3:48

"Le néant existe-t-il ?
Question absurde !

S'il existe, il n'est pas le néant puisque le néant est l'absence total d'existence."


oui solasido , je suis tout à fait de ton avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
solasido
Membre


Date d'inscription : 18/02/2012
Nombre de messages : 1615
Masculin
Cancer Dragon
Age : 76
Ville : paris

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Mer 9 Mai 2012 - 4:59

    Bonjour Aspirine

    @aspirine a écrit:
    "Le néant existe-t-il ?
    Question absurde !

    S'il existe, il n'est pas le néant puisque le néant est l'absence total d'existence."


    oui solasido , je suis tout à fait de ton avis



      Oui, Aspirine, reçu 5/5, à sourire ensemble,
      demeure le meilleur de tout, qui s'organise
      à ne rien attendre du tout ou du rien
      mais de quelque chose et ce n'est déjà pas rien.


      Mieux vaut parler de Quelque Chose, en ses termes
      plutôt que parler du Tout ou du Rien en leurs termes.

      Parler du Tout ou du Rien, parler de Tout et de Rien
      ne signifie pas nécessairement que l'on parle de Quelque Chose,
      si ce n'est qu'en parlotant (parle au temps), quitte à marchander,
      ce que le silence nous pousse à l'occasion, sans pour autant,
      nous repousser les uns et les autres d'entre-nous, qui considèrent
      le néant comme un des plus sérieux avertissements, permettant
      de distinguer sans se méprendre entre présence et existence.



    Bon présent à toi et à tous

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Mer 9 Mai 2012 - 5:31

En tant que théorie, tout est possible, on pourrait voir aussi l'effet miroir, un peu comme l'ombre et la lumière, le yin et le yang, le rien et le tout, le jour et la nuit.
Pour ma part, on pourrait aussi bien assimilé Dieu au néant ainsi qu'à l'absolu, si Dieu existe, ce dont je trouve aussi que c'est tout aussi probable comme l'inverse, je pencherai plus comme une conscience universelle, est-elle l'Absolu, est-elle le néant, est-elle autre chose et l'est-elle vraiment ? ha ha ...?????

Et puis aussi, je me dis que quelquepart avoir un Dieu au-dessus de nos têtes ça nous oblige à être bien sage Smile ça fait peur l'enfer hein ? et le paradis, c'est notre récompense... ces vieux clichés, on pourrait y voir la encore ce qu'il adviendra de nous après la mort selon nos comportements et notre karma, cette roue sans fin, alors y a t-il une sortie de secours à tout cela, peut-être le néant, peut-être bien, mais faut être sacrément solide pour avaler cette théorie quand même... Smile

Le tout c'est de faire certainement avec ce que l'on perçoit, mais là encore, nos pensées, nos goûts, nos perceptions nous dirigent malgré tout, et comme les goûts des uns ne sont pas les goûts des autres...

Le problème à mon sens, avec ce néant, c'est qu'il a de sérieuses tendances à tout anéantir et c'est proprement contraire à la Vie, à l'existence et la positivité, disons, que Dieu, et l'Absolu, l'astral etc... c'est au moins plus positif, et ça rassure sérieusement.Après, personnellement j'ai tendance à penser qu'il y a quelquechose après la mort, hé oui, chacun ses expériences...et aussi je continue à penser que nous créons ce que nous pensons, dans une certaine mesure bien évidemment, alors ça ne laisse pour ma part pas beaucoup de place au néant non plus mais à une certaine absurdité parfois...à l'infini .... Smile

Quand on suit des théories, des probabilités et qu'on les vit, il faut aussi faire attention car toute bonne théorie, peut cacher un réel sophisme.

Je pense encore pour ma part que ni l'un ni l'autre ni tout autre concept, spiritualité, ne peut réellement donner de sens à la vie, si ce n'est le sens de la Vie elle même,une longue continuité...à l'infini ...???

Prof X tu me fais toujours autant rire, au passage Wink


sunny :matoulune:
Revenir en haut Aller en bas
solasido
Membre


Date d'inscription : 18/02/2012
Nombre de messages : 1615
Masculin
Cancer Dragon
Age : 76
Ville : paris

MessageSujet: Re: Le néant serait-il le début de l'infini ?   Mer 9 Mai 2012 - 6:13

Bonjour aurarkana

aurarkana a écrit:
En tant que théorie, tout est possible, on pourrait voir aussi l'effet miroir, un peu comme l'ombre et la lumière, le yin et le yang, le rien et le tout, le jour et la nuit.
Pour ma part, on pourrait aussi bien assimilé Dieu au néant ainsi qu'à l'absolu, si Dieu existe, ce dont je trouve aussi que c'est tout aussi probable comme l'inverse, je pencherai plus comme une conscience universelle, est-elle l'Absolu, est-elle le néant, est-elle autre chose et l'est-elle vraiment ? ha ha ...?????

Et puis aussi, je me dis que quelquepart avoir un Dieu au-dessus de nos têtes ça nous oblige à être bien sage Smile ça fait peur l'enfer hein ? et le paradis, c'est notre récompense... ces vieux clichés, on pourrait y voir la encore ce qu'il adviendra de nous après la mort selon nos comportements et notre karma, cette roue sans fin, alors y a t-il une sortie de secours à tout cela, peut-être le néant, peut-être bien, mais faut être sacrément solide pour avaler cette théorie quand même... Smile

Le tout c'est de faire certainement avec ce que l'on perçoit, mais là encore, nos pensées, nos goûts, nos perceptions nous dirigent malgré tout, et comme les goûts des uns ne sont pas les goûts des autres...

Le problème à mon sens, avec ce néant, c'est qu'il a de sérieuses tendances à tout anéantir et c'est proprement contraire à la Vie, à l'existence et la positivité, disons, que Dieu, et l'Absolu, l'astral etc... c'est au moins plus positif, et ça rassure sérieusement.Après, personnellement j'ai tendance à penser qu'il y a quelquechose après la mort, hé oui, chacun ses expériences...et aussi je continue à penser que nous créons ce que nous pensons, dans une certaine mesure bien évidemment, alors ça ne laisse pour ma part pas beaucoup de place au néant non plus mais à une certaine absurdité parfois...à l'infini .... Smile

Quand on suit des théories, des probabilités et qu'on les vit, il faut aussi faire attention car toute bonne théorie, peut cacher un réel sophisme.

Je pense encore pour ma part que ni l'un ni l'autre ni tout autre concept, spiritualité, ne peut réellement donner de sens à la vie, si ce n'est le sens de la Vie elle même,une longue continuité...à l'infini ...???

Prof X tu me fais toujours autant rire, au passage Wink


sunny :matoulune:


    Quelle Poésie ! Que Souhaites-tu dire ?
    Quelle logique ! Que Penses-tu dire ?,
    Quelle mythologie ! Que Dis-tu ?

    Le fait de la présence à soi est-il pour toi quelque chose théorique,
    aussi théorique que les indécisions, les hésitations que tu évoques ici
    à ce sujet ?

    Ce que tu écris laisse penser que la mort est un néant ...

    Quel néant aura-t-on les uns et les autres expérimenté,
    personnellement, individuellement ou collectivement pour en parler ainsi ?

    Quel néant est-il possible à l'humain d'expérimenter ?

    Je ne parle pas du point de vue conceptuel du centre mental inférieur,
    de l'état ordinaire de l'humanité moyenne aspirant à l'éveil de la/sa conscience.

    Je parle du point de vue de la conscience objective par définition distincte
    de n'importe quel néant puisque le néant ne peut s'expérimenter,
    tandis que l'Octuple Sentier menant à la conscience objective peut s'expérimenter...

    De quelle espérance mêlée de doute s'agit-il ?
    De quelle procrastination, de quel blocage cognitif
    est-il plus généralement question dans ce thème discussion ?

    Que cherche-t-on à remettre à demain ?
    Es-t-on si persuadé d'être immortel que l'on puisse remettre
    à demain, l'acceptation de la cause première de tout questionnement,
    comme un fait observable : Le néant n'est pas ce dont on parle
    pour en avoir fait l'expérience.

    Avoir peur du néant revient à avoir peur de ses propres pensées.

    Le néant fonctionne comme un avertissement pour ceux qui
    à force de résister à la transformation finissent par se créer
    l'illusion de la mort.

    Le poisson meurt par la tête dit un proverbe chinois.
    Ceux qui meurt, s'endort ou rêve, en premier est la conscience spirituelle.
    Puis tous les autres corps meurent, s'endorment ou rêvent jusqu'au corps
    physique dès l'absence à soi, en l'absence de la garde de l'esprit,
    au milieu des conditions.

    Peut-on joindre à ces notions, d'évolution de la conscience
    des graduations à l'image des graduations des couleurs de l'arc-en-ciel ?

    Peut-on logiquement envisager que, réglé comme sur du papier à musique,
    le degré de conscience objective, en traversant chaque ensemble vivant,
    varie en intensité, en densité, en fréquence, en amplitude, etc ?

    Pour redéfinir les termes que je réemploie ici, j'ajoute à peu près ce qui suit :

    L'un mesure un terme technique désignant ce qui possède au moins un axe de symétrie avec
    un point (origine, cause, effet, centre, aspect, attribut) dans un sujet, un verbe, un objet

    L'autre mesure un terme technique désignant ce qui ne possède aucun axe de symétrie avec
    avec un point (origine, centre, aspect, attribut) un sujet, un verbe, un objet.

    Le même mesure un terme technique désignant ce qui possède autant d'axe de symétrie
    que de points (origine, centres, aspects, attributs) dans un sujet, un verbe, un objet,
    considérés comme un tout, telle la forme humaine, telles les Quatre Nobles Vérités,
    tels les Cinq Accords Toltèques, tels les 360 degrés d'un cercle, telles les 4096 mutations des hexagrammes du yi king.



Bon présent à toi et à tous


Dernière édition par solasido le Mer 9 Mai 2012 - 6:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le néant serait-il le début de l'infini ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit