Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Hypersensibilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'Hypersensibilité   Mar 10 Jan 2012 - 19:38

Bonjour Very Happy !

Pour en connaitre différentes fonctions, je propose d'échanger sur ce thème de l'Hypersensibilité qui je trouve passe trop souvent pour "tabou" alors qu'il recèle de véritables outils pour apprendre, connaitre et appréhender bon nombre de choses ...

De plus, il me semble que beaucoup de personnes en cheminement spirituel (quel qu'il soit) possèdent plus ou moins cette "fonction" ...

Parfois mal gérée ou mal comprise, elle peut devenir un fardeau alors qu'au contraire, lorsqu'elle est "apprivoisée", elle devient particulièrement efficace en "fonctionnant" comme un "amplificateur" des sens !

Attention, il n'est pas forcément ici question de "sensibleries" malgré que je n'y trouve pas non plus de notion péjorative mais plutôt du véritable fond de l'Hypersensibilité telle que je l'entend, soit une forme de 6ème sens ...

Une définition extraite de Psycho-Doc :

L'hypersensibilité représente une sensibilité plus forte que la moyenne à des stimulis, sensibilité autant physiologique, biologique que psychologique. Ceci conduit à une amplification des phénomènes et de leurs conséquences, positives ou négatives. L'hypersensibilité n'est pas un trouble mais une particularité. Amplificateur de toute expérience, elle participe tout autant au développement des compétences de l'individu, de ses qualités, que d'un trouble particulier : ce qui est modérément stimulant pour la plupart des gens va devenir extrêmement stimulant. A fortiori, ce qui est normalement très stimulant va prendre la forme d'un traumatisme.
Le chemin d'un hypersensible dépend de ce qu'on lui offre à ressentir et à assimiler.


Voici quelques aspects qui ne concernent pas tous bien entendu la même personne :

Dans le cadre des troubles anxieux et difficultés apparentées, l'hypersensibilité va participer au développement :

- Sensibilité accrue aux réactions physiologiques
- Sensibilité accrue à tout traumatisme, exemple familial ou social, stress chronique...
- Sensibilité à tout exemple dysfonctionnel
- Fatigabilité
- Développement de l'hyper-vigilance
- Victime idéale

Mais l'hypersensibilité présente aussi nombre d'avantages :

- Capacités d'observation, même minutieuse
- Capacités de réflexion
- Intuition
- Capacités d'apprentissage
- Sensibilité artistique
- Capacités de concentration, en l'absence d'éléments extérieurs
- Capacités pour les tâches demandant vigilance, précision, rapidité...
- Conseiller idéal

Voilà pour l'introduction Very Happy !

I love you :BJR004:
Revenir en haut Aller en bas
Soha
Nouvellement inscrit
Nouvellement inscrit


Date d'inscription : 09/01/2012
Nombre de messages : 4
Féminin
Cancer Cochon
Age : 34

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mar 10 Jan 2012 - 21:05

Je partage tout à fait ta définition de l'hypersensibilité, qui est un trait de caractère très souvent retrouvé chez les personnes ayant une dimension spirituelle et artistique.
C'est souvent ces personnes qui ont, en astrologie, des aspect à Neptune assez fort.

Et comme tout trait de caractère il y a toujours des les 2 versants de la pièce, un côté "handicapant" et un autre créatif.


Soha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aspirine
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/11/2011
Nombre de messages : 1227
Féminin
Capricorne Chèvre
Age : 73
Ville : paris

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mar 10 Jan 2012 - 23:28

@Soha a écrit:
Je partage tout à fait ta définition de l'hypersensibilité, qui est un trait de caractère très souvent retrouvé chez les personnes ayant une dimension spirituelle et artistique.
C'est souvent ces personnes qui ont, en astrologie, des aspect à Neptune assez fort.

Et comme tout trait de caractère il y a toujours des les 2 versants de la pièce, un côté "handicapant" et un autre créatif.


Soha.

je partage aussi

le versant handicapant oblige à se construire une carapace pour survivre à ces ressentis écrasants
mais cette carapace n'exclut pas l'empathie et les bonnes actions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dryas
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/10/2011
Nombre de messages : 40
Féminin
Poissons Serpent
Age : 28
Ville : Loire Atlantique

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 11:34

Mon compagnon est hyper sensible. Pour lui c'est tout naturel. Il est aussi sujet a se deconcentrer en deux secondes tellement il part vite ailleurs, attiré par d'autres sensations.
Il est très inuitif, il n'a nullement besoin d'apprendre, il arrive devant un instrument et ressens comment il doit faire, et excèle en moins de deux. Il s'est mis a la batterie il y a deux mois, il a un niveau de qqun qui en fait depuis 3 ans, moi je reste a me battre a la double pedale (on a commencé en meme temps) et ceci est valable pour beaucoup de choses.
C'est agacant de voir qu'il est toujours meilleur que moi dans le domaine artistique.
Mais il est très doué pour comprendre les personnes, il est du coup très ouvert et c'est agréable Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qamar
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/01/2012
Nombre de messages : 52
Masculin
Cancer Tigre
Age : 43
Ville : Dar es Salam

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 13:02

Bonjour à vous, voici le poème que m'inspira la lecture de ce post...


Je m’envole sans pudeur vers d’autres ignorances
Et le son granit des montagnes, fermement établies,
M’invite à visiter des histoires caverneuses.

Je ne me fais plus l’écho de rien,
D’un souffle, d’un conte ou d’une vie.
Méticuleusement, je déchire les pages de mon savoir,
Je les broie dans un vertige invisible,
Et la rougeur du silence brûle mes tempes
D’une lancinante révolte.

Si par quelque miracle, il m’arrive de revenir à moi,
Un oiseau passe dans le ciel, me priant de le suivre.
Seulement voilà, je n’ai pas plus de pieds que d’ailes,
Juste un fragment d’un tout que l’on dit éternel.

Alors, je chemine autour de moi,
Y trouvant toujours autant de questions insolubles,
Fleuve intarissable où les paroles se noient.

J’exige un silence,
Oui mais à qui, à quoi ?

Parfois je demeure assis, satisfait, dans la lumière,
Reflétant au regard un sourire bienveillant,
Jusqu’à ce moment brusque, où un cri,
Venant de nulle part, embrume
Ce cœur trop tendre.

Qui donc viendra me peindre un azur bienheureux,
Fragile et mystérieux , ne se plaignant de rien,
À la conscience claire, aux silences flamboyants.

Soufflez donc à mon oreille, Paix,
Ne souffrez point du vide qui me sert de coursier.
Tout comme vous, je sais, je suis un prisonnier.

Qamar, Enfant de la Lune.

Paix sur vous. :matoulune:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9546
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 13:22

Notre société et notre monde est insensible , et nous sommes éduqués comme tels , l'insensibilité est une norme sociale , même l'art est devenu insensible et ne véhicule plus qu'un conformisme idéologique loin d'exprimer ce à quoi notre conscience pourrait être sensible .

La sensibilité est le propre de l'homme , comme il à été rappelé l'hypersensibilité est liée à deux choses , nos fonctions et notre niveau de conscience , au niveau de l'instinct et du corps cette hypersensibilité qui est en fait une élévation du niveau de conscience , une intensification du pouvoir d'attention , peut générer une perception de soi bien plus intense ou une hyper-stimulation des sens ou d'un sens en particulier , la perception des champs magnétiques , de l'énergie , émotionnellement l'hypersensibilité n'est pas facile à vivre ni pour soi ni pour la communauté de nos proches ou la communication entre deux niveau extrême de sensibilité à du mal à se faire , mentalement cette hyperactivité change notre compréhension des choses mais nous donne souvent un vision hypertrophié , plus portée sur l'irrationnel .

Notre société et notre monde moderne sont basé sur la passivité étrique et l'obéissance , ils n'ont pas la prétention de nous éveiller ou de nous rendre conscient , les moyens d'accès à cette conscience demeure quant même en leur sein pour qui cherche , dans cette société ou l'insensibilité comme le sommeil est la norme , parfois notre conscience ressentant cette normalisation comme une prison , et n'y trouvant aucun moyen d'évolution , peut intensifier notre ouverture à ce monde en changeant notre niveau de conscience , cela peut se passer pendant l'enfance ou bien plus tard , le fait de passer d'un état insensible de rêve éveillé à un état plus proche de la conscience de soi n'est pas ce que l'on pourrait appeler l'éveil , l'hypersensibilité est plutôt une stratégie de notre conscience pour sauvegarder ses possibilités d'évolution dans un monde ou la normalité de la sensibilité est en deçà de la normalité humaine .

La sensibilité est un aspect de notre conscience que nous devons tous développer si nous voulons nous élever au dessus des valeurs de la sensibilité sociale , qui est une apathie émotionnelle , et au delà de notre éducation inhibitrice conduisant à l'aperception et à l'oublie de nous-mêmes , sortir de l'insensibilité ce n'est pas devenir hypersensible , c'est s'habituer à vivre dans la sensibilité , l'hypersensible doit devenir sensible lui aussi , trouver la sensibilité dans ses changements de sensibilité , ramener sa sensibilité sur un plan ou il peu la communiquer, la saisir , love .


Dernière édition par Professeur X le Mer 11 Jan 2012 - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qamar
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/01/2012
Nombre de messages : 52
Masculin
Cancer Tigre
Age : 43
Ville : Dar es Salam

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 13:25

ProfesseurX a écrit:
l'hypersensible doit devenir sensible lui aussi , trouver la sensibilité dans ses changements de sensibilité , ramener sa sensibilité sur un plan ou il peu la communiquer, la saisir , love .


Merci :BJR004:


Dernière édition par Alaka le Jeu 12 Jan 2012 - 0:09, édité 1 fois (Raison : Recadrage de la citation.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 14:57

Bonjour à tous I love you ,

@Soha a écrit:
Je partage tout à fait ta définition de l'hypersensibilité, qui est un trait de caractère très souvent retrouvé chez les personnes ayant une dimension spirituelle et artistique.
C'est souvent ces personnes qui ont, en astrologie, des aspect à Neptune assez fort.

Et comme tout trait de caractère il y a toujours des les 2 versants de la pièce, un côté "handicapant" et un autre créatif.

Puisque tu partages mon avis, je ne peux qu'être en accord avec ton post Very Happy ! A part peut-être pour "trait de caractère" car cette "fonction" peut être bien plus que cela !

Je voulais juste soumettre "d'échanger" : "spirituelle et artistique" par spirituelle et créative mais tu l'as fait toi-même dans ta deuxième phrase !

A ce propos, je trouve que mettre des guillemets à "handicapant" est tout à fait juste ...

flower :BJR004:

@aspirine a écrit:
le versant handicapant oblige à se construire une carapace pour survivre à ces ressentis écrasants
mais cette carapace n'exclut pas l'empathie et les bonnes actions

Je crois bien que ce côté "handicapant" (j'ai mis les guillemets ! Wink ) n'oblige pas forcément à se construire une carapace ...

Et même, si tel est le cas, cela une fois identifié, doit faire l'objet d'un vrai travail pour s'en libérer car sinon celui qui a construit cette carapace doit vivre dans un profond mal être ...

Il me semble donc, que selon la sensibilité à l'Hypersensibilité et les éventuelles différentes couches et duretés des dites "carapaces", si cette dernière devient véritablement maîtrisée (ou incarnée, en quelque sorte !), ce fait devient alors le premier outil super efficace pour se défaire de ses carapaces !

Un "combat" de fourmi VS "tortue géante" mais qui n'est pas impossible grâce justement aux atouts de l'hypersensibilité libérée ...

flower :BJR004:

@Dryas a écrit:
C'est agacant de voir qu'il est toujours meilleur que moi dans le domaine artistique.
Mais il est très doué pour comprendre les personnes, il est du coup très ouvert et c'est agréable Wink

A ce moment là, il ne doit pas avoir grande difficulté à soulager ton agacement I love you !

Ce qui est intéressant aussi dans ton témoignage, c'est qu'il souligne qu'il demeure bien des différences de "dons" chez les hypersensibles ... Et qu'à priori, chacun, doit plus particulièrement (sur)développer ses sens innées et/ou héréditaires !

flower :BJR004:

@Qamar a écrit:
...
Parfois je demeure assis, satisfait, dans la lumière,
Reflétant au regard un sourire bienveillant,
Jusqu’à ce moment brusque, où un cri,
Venant de nulle part, embrume
Ce cœur trop tendre.
...

Je n'ai pas tout repris dans ton poème mais ce passage me parle beaucoup quant à cette notion de "revenir" dans la réalité du monde qui nous entoure ...

Et d'y voir d'autant plus, ses dysfonctions et ses maladies !

Mais, comme il est dit plus haut, le fait de s'être débarrassé des carapaces permet de rester lucide et clair, de ne pas se cacher ou de fuir vers un refuge quel qu'il soit et par là même d'agir donc en bonne et pleine conscience vis à vis de ce qui est ...

En aparté et plus globalement, je te remercie au passage et te félicite pour ces beaux textes que tu postes régulièrement I love you !

flower :BJR004:

@Professeur X a écrit:
La sensibilité est un aspect de notre conscience que nous devons tous développer si nous voulons nous élever au dessus des valeurs de la sensibilité sociale , qui est une apathie émotionnelle , et au delà de notre éducation inhibitrice conduisant à l'aperception et à l'oublie de nous-mêmes , sortir de l'insensibilité ce n'est pas devenir hypersensible , c'est s'habituer à vivre dans la sensibilité , l'hypersensible doit devenir sensible lui aussi , trouver la sensibilité dans ses changements de sensibilité , ramener sa sensibilité sur un plan ou il peu la communiquer, la saisir , love .

Je n'ai pas tout repris non plus ! Mais tu as bien raison de souligner l'absence de sensibilité dans notre société ... et de la nommer "apathie émotionnelle" ...

Qu'il est nécessaire pour tous et pour un monde "meilleurs" de sortir de l'insensibilité !

Alors, oui, que les insensibles deviennent sensibles, que les sensibles existants ne se cachent pas et expriment leurs sensibilités mais plus uniquement au travers "du voile" des expressions artistiques, que les hypersensibles redeviennent aussi sensibles en sortant de leurs carapaces et mettent à profit leurs hypersensibilités au service de l'Autre !

Very Happy I love you :BJR004:
Revenir en haut Aller en bas
aspirine
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/11/2011
Nombre de messages : 1227
Féminin
Capricorne Chèvre
Age : 73
Ville : paris

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 15:29

en fait je me suis peut être mal exprimé en parlant de carapace , et peut être que seuls les hypersensibles peuvent comprendre ce que je veux dire

étant hypersensible , pour moi depuis toute petite la vie aurait été impossible si je n'avais pas fait quelque chose pour me protéger

donc si le terme de carapace traduit mal ce que je veux dire ( je m'en rends compte d'après vos réponses ) , peut être que si j'emploie le mot bouclier ça passera mieux ...

je fais bien la distinction entre sensible et hypersensible

être sensible ne pose pas de problème et tout le monde devrait l'être ,

mais hypersensible a bien ce côté "handicapant " qui oblige à une protection sous peine de mort ( par suicide ou à petit feu )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 15:35

@aspirine a écrit:
en fait je me suis peut être mal exprimé en parlant de carapace , et peut être que seuls les hypersensibles peuvent comprendre ce que je veux dire

étant hypersensible , pour moi depuis toute petite la vie aurait été impossible si je n'avais pas fait quelque chose pour me protéger

donc si le terme de carapace traduit mal ce que je veux dire ( je m'en rends compte d'après vos réponses ) , peut être que si j'emploie le mot bouclier ça passera mieux ...

je fais bien la distinction entre sensible et hypersensible

être sensible ne pose pas de problème et tout le monde devrait l'être ,

mais hypersensible a bien ce côté "handicapant " qui oblige à une protection sous peine de mort ( par suicide ou à petit feu )

Hello aspirine I love you !

Je t'avais très bien compris, tu sais, je suis moi-même hypersensible (mais maintenant Réalisé, sur ce point du moins, je peux l'affirmer Wink !) depuis ma naissance mais je n'ai jamais construit de carapace ... J'ai toujours lutté et combattu, toute ma vie, jusqu'à enfin arriver à surmonter cela et finalement aboutir à m'en servir comme d'un véritable outil de discernement et de compréhension, telle que la plupart des définitions positives du premier post ! Soit un véritable "amplificateur" des sens ...

Very Happy I love you :BJR004:


Revenir en haut Aller en bas
aspirine
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/11/2011
Nombre de messages : 1227
Féminin
Capricorne Chèvre
Age : 73
Ville : paris

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 16:14

c'est bien ce que je veux dire aussi aquietman ,

et c'est pour ça que dans mon deuxième message j'ai abandonné le terme carapace , car toi et les autres vous l'interprétiez avec son sens péjoratif , alors que pour moi je le voyais simplement comme une carapace de tortue par exemple qui n'a rien de péjoratif , c'est son physique naturel , et si elle perd sa carapace , elle perd sa vie

donc dans un deuxième temps , j'ai employé le terme bouclier , je ne sais si ça te parle mieux

quand tu dis :" j' ai toujours lutté et combattu " pour moi c'est la définition même de construire une carapace , au sens positif et pas au sens déformé et péjoratif qui veut dire maintenant insensible

souvent je n'ai pas les mêmes définitions que la majorité , car pour les choses courantes je parle toujours au premier degré

mais du coup , il y a beaucoup de quiproquos

donc désolé car en plus de mon handicap d'hypersensible (que j'ai réussi à surmonter comme toi ), j'ai beaucoup d'autres handicaps , je crois même que j'ai la totale Very Happy

mais je ne me plains pas , au contraire , car j'ai pas mal d'avantages aussi cheers

I love you flower :BJR004:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 16:24

:BJR004: aspirine !

Oui, le terme bouclier est sans doute mieux effectivement puisque tu peux le mettre ou l'enlever Very Happy !

Je ne pense que nous voyons le même symbole derrière "lutté et combattu" , à part du point de vue de l'aspect positif !

En effet, pour moi, cela veut plutôt dire, ouverture vers l'extérieur, vers l'expression ... vers la "libération" ou le non-refoulement, si tu préfères !

Mais cette petite "différence" n'est sans doute du qu'à certains aspects Wink !

flower
Revenir en haut Aller en bas
aspirine
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/11/2011
Nombre de messages : 1227
Féminin
Capricorne Chèvre
Age : 73
Ville : paris

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 16:49

bon , alors ok pour le bouclier ! Very Happy

et effectivement dans " ma lutte et mon combat " en plus de l'ouverture ( car j'étais timide petite ) , j'incluais aussi le travail à faire sur moi même pour ne pas réagir violemment ou au contraire passivement mais avec désespoir devant des actes barbares ou irrespectueux vis à vis des êtres vivants et de la nature .

j'y suis arrivé en relativisant beaucoup , si je n'avais rien fait le moindre brin d'herbe écrasé m'aurait laissé dans le plus grand désespoir ! (limite de la folie on pourrait dire )

comme tu le dis , l'important c'est d'être arrivé à un résultat positif
Very Happy I love you




Dernière édition par aspirine le Mer 11 Jan 2012 - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OKASAN
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2012
Nombre de messages : 486
Féminin
Balance Chien
Age : 58
Ville : Toulouse

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 16:50

Aquietman a écrit:
Oui, le terme bouclier est sans doute mieux effectivement puisque tu peux le mettre ou l'enlever

tu m'enlèves les mots de la bouche, Aquietman.... c'est exactement ce que je voulais exprimer...

la carapace ou le bouclier je les endosse quand j'en ai BESOIN..... au boulot la plupart du temps, en société parfois....... et quand je rentre chez moi, avec les miens, je pose ce bouclier devenu inutile..... malheureusement dans nos sociétés il n'est pas de bon ton d'être hypersensible, c'est vu comme un signe de faiblesse..... et les faibles on les écrase, c'est bien connu Suspect Suspect d'ailleurs que serait la société si cette "qualité" avait droit d'exister pleinement et entièrement ??? elle serait probablement plus belle, plus humaine ne pensez-vous pas ???

en tout cas, je la ressens comme une qualité du coeur qui ouvre à la beauté, à des sentiments nobles comme l'empathie par ex...... on se sent plus en "résonance" avec les êtres, les choses, la vie.....


:smitten)


Dernière édition par Alaka le Jeu 12 Jan 2012 - 0:10, édité 1 fois (Raison : Recadrage de la citation.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 17:05

@aspirine a écrit:
...
j'y suis arrivé en relativisant beaucoup , si je n'avais rien fait le moindre brin d'herbe écrasé m'aurait laissé dans le plus grand désespoir ! (limite de la folie on pourrait dire )

comme tu le dis , l'important c'est d'être arrivé à un résultat positif
Very Happy I love you

... et efficace, pour soi, pour l'Autre, pour la Vie et la Nature Wink

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 17:07

@OKASAN a écrit:
Citation :
Oui, le terme bouclier est sans doute mieux effectivement puisque tu peux le mettre ou l'enlever

tu m'enlèves les mots de la bouche, Aquietman.... c'est exactement ce que je voulais exprimer...

la carapace ou le bouclier je les endosse quand j'en ai BESOIN..... au boulot la plupart du temps, en société parfois....... et quand je rentre chez moi, avec les miens, je pose ce bouclier devenu inutile..... malheureusement dans nos sociétés il n'est pas de bon ton d'être hypersensible, c'est vu comme un signe de faiblesse..... et les faibles on les écrase, c'est bien connu Suspect Suspect d'ailleurs que serait la société si cette "qualité" avait droit d'exister pleinement et entièrement ??? elle serait probablement plus belle, plus humaine ne pensez-vous pas ???

en tout cas, je la ressens comme une qualité du coeur qui ouvre à la beauté, à des sentiments nobles comme l'empathie par ex...... on se sent plus en "résonance" avec les êtres, les choses, la vie.....
:smitten)

Merci de ton témoignage aussi Okasan, que de Justesse dans tous ces posts Very Happy :jap: !

:smitten)
Revenir en haut Aller en bas
aspirine
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/11/2011
Nombre de messages : 1227
Féminin
Capricorne Chèvre
Age : 73
Ville : paris

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 11 Jan 2012 - 17:14

Aquietman a écrit:
@aspirine a écrit:
...
j'y suis arrivé en relativisant beaucoup , si je n'avais rien fait le moindre brin d'herbe écrasé m'aurait laissé dans le plus grand désespoir ! (limite de la folie on pourrait dire )

comme tu le dis , l'important c'est d'être arrivé à un résultat positif
Very Happy I love you

... et efficace, pour soi, pour l'Autre, pour la Vie et la Nature Wink

I love you

tout à fait aquietman !

et bravo aussi pour ton post OKASAN

flower flower :BJR004:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Jeu 12 Jan 2012 - 17:58

Je suis passé par cette information et la partage donc ici I love you !



Il s'agit donc d'un livre de Elaine N. Aron qui a suivi la formation de l'institut Jung de San Francisco et exerce sa profession de psychothérapeute.

Elle possède une maîtrise en psychologie clinique et un doctorat du Pacifica Graduate Institute.

C’est au cours de sa propre psychothérapie qu’elle comprit que toutes ses réactions soi-disant « anormales » étaient dues à son hypersensibilité.

Le fait de connaître sa sensibilité lui a changé la vie. C’est ainsi que commença sa recherche sur les hypersensibles, pour aboutir à l'ouvrage "Ces gens qui ont peur d’avoir peur, Mieux comprendre l’hypersensibilité", permettant à ces derniers de mieux se comprendre.

Résumé du livre :

Une personne sur cinq naît avec une sensibilité exacerbée. Plusieurs grands artistes et penseurs étaient hypersensibles et souffraient de problèmes d'amour-propre. L'hypersensibilité est loin d'être un défaut. La plupart des personnes concernées sont très consciencieuses et intuitives mais, malheureusement, la peur empoisonne souvent leur existence. Alliant les résultats de solides recherches à des découvertes cliniques, l'auteur propose des tests qui permettront aux lecteurs de cerner leur sensibilité particulière. Elle a puisé dans sa pratique de psychothérapeute des exemples visant à aider les hypersensibles à mieux se comprendre grâce aux expériences vécues par d'autres.

Ce livre est conçu non seulement pour favoriser l'adaptation des hypersensibles aux différents aspects de leur trait de caractère, mais encore pour les inciter à en faire un atout dans leur vie professionnelle, sentimentale et spirituelle.


Et quelques extraits :

On dit parfois que les hypersensibles sont moins heureux ou moins capables de bonheur que les autres. Il est vrai que nous donnons parfois l'impression d'être malheureux ou mélancoliques, parce que nous passons beaucoup de temps à nous interroger sur le sens de la vie et de la mort, sur la complexité de toutes choses. Nous ne réfléchissons pas en noir et blanc, mais en demi-teintes. (p31)

Les hypersensibles peuvent percevoir presque instantanément, qu'ils le veillent ou non, l'humeur des gens, les amitiés et inimitiés, la fraîcheur de l'air ou, au contraire, l'odeur de renfermé, la personnalité de quiconque a arrangé les fleurs dans les vases. (p21)

On nous répète souvent : "Ne t'inquiète pas, personne ne te juge." mais votre sensibilité vous permet de constater que, précisément, les gens vous observent et vous jugent. (p125)

Cette sensibilisation accrue au monde subtil fait de nous des êtres intuitifs, qui traitent les informations de manière semi-inconsciente, voire inconsciente. (p24)

Les hypersensibles ne savent trop bien ce que j'entends par "trop fatigué pour s'endormir". En fait, ils sont trop agacés pour trouver le sommeil. (p46)

A l'école, j'évitais le sport, les jeux dans la cour et les autres élèves. Quel mélange de soulagement d'humiliation lorsque ma stratégie réussissait et que j'étais totalement ignorée! (p12)

De mon point de vue, je trouve en ces quelques extraits, une représentation générale plutôt juste malgré que chacun possède plus ou moins certaines notions ou fonctions présentées ici voire d'autres supplémentaires !

Je pense aussi que tout dépends des différentes "capacités" liées aux différentes possibilités de "l'amplificateur" en chacun ...

Enfin voilà, personnellement je lis très peu et ce genre d'extrait et synopsis me suffit généralement à me faire une idée globale sur l'auteur et sur le contenu, ici cela me parait plutôt intéressant !

Very Happy I love you :BJR004:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mar 17 Jan 2012 - 19:15

Extraits prélevé sur le site internet ROH qui approche ici la version animale de l'hypersensibilité intuitive ou l'éventualité de son "inscription" dans nos gènes ...

Hypersensibilité ou sixième sens ?

Après le tsunami en 2004 en Asie, un représentant du gouvernement du Sri Lanka a fait des remarques très intéressantes : « la mer a rapporté des centaines de corps humains mais pas le moindre cadavre d’éléphant, de chat ou de lapin. C’est étrange qu’on n’ait pas vu d’animaux morts».

Les animaux auraient-ils la capacité de sentir un danger imminent? Comment ont-ils pu s’enfuir devant le tsunami? Juste quelques minutes avant que la mer ne s’enfonce dans les terres, les animaux ont filé désespérément vers les hauteurs de l’ile.

En même temps, les peuples autochtones de la région, avec derrière eux 60.000 ans de contact avec la nature, ont suivi le comportement des animaux et sont partis eux aussi vers les hauteurs. Il s’en suit que pratiquement tous les autochtones ont survécu au tsunami. Mais comment ces hommes et ces animaux ont pu percevoir ce danger immédiat? Peut on raisonnablement avancer que c’est du à leur intuition? Et s’il en est ainsi, comment fonctionne ce mystérieux mécanisme biologique?

Il n’est bien sur pas facile de répondre à ces questions. Selon certaines enquêtes, les peuples natifs de l’ile, en vivant tout près de la nature, ont, au fil de temps, intégré un grand savoir. Ils ont pu par exemple ressentir la résonance des pas des éléphants sauvages lorsqu’ils se sont précipités à l’intérieur de l’ile, ils ont observé l’étrange attitude des dauphins, des iguanes et des oiseaux aussi. Ainsi, ils ont pu percevoir de manière très efficace ce que les radars –qui d’ailleurs ne fonctionnaient pas à ce moment là – n’auraient pas forcément détecté ou su interpréter.

Dans un article paru dans la revue Science, des chercheurs de l’université St Louis de Washington ont expliqué que les clés d’anticipation que possèdent les peuples indigènes proviennent d’une région du cerveau appelée le cortex antérieur. Cette zone du cerveau devient active dans des situations où le changement de l’environnement reste imperceptible à la conscience mais nécessite une action pour assurer la survie de l’individu.

Mais pour comprendre comment les animaux ont eu l’intuition de l’approche du tsunami, ça c’est une tâche plus difficile. Des chercheurs en comportement animal suggèrent que des indices tels que des changements dans la pression atmosphérique, des vibrations du sol et les sons émis par les vagues qui avancent, des choses imperceptibles aux sens humains, peuvent donner des indices à certains organismes sur un danger imminent. On sait aussi que les oiseaux et les autres animaux quittent une zone juste avant une éruption volcanique.

De la même façon, des biologistes chinois ont étudié que quelques minutes avant un tremblement de terre, les chats, les chiens et les autres animaux domestiques de la région deviennent agités et dans certains cas hurlent, aboient ou miaulent de manière incontrôlée. Les serpents sortent de leur trou, les oiseaux voltigent dans leur cage et les rats courent frénétiquement.

Cependant beaucoup de scientifiques croient, aussi bien dans ce cas que dans celui de M. X, qu’il doit exister une méthode différente selon laquelle les formes de vie peuvent percevoir leur environnement autrement que par les sons, les vibrations, les odeurs, les images ou le goût.

Une capacité en léthargie

L’expérimentation initiale a été simple : on a pris une quarantaine de volontaires et deux photographes par test. Le directeur de l’expérimentation, Ronald Rensink, professeur assistant de psychologie et science de l’ordinateur à l’université de Colombie Britannique a choisi le sujet d’observation suivant: comment se sont produits les accidents dans les cas ou les chauffeurs responsables n’ont pas vu la voiture dans laquelle ils sont rentrés. Cette étude a été publiée par Science Psychologique.

Au début, on montra aux volontaires la photo d’une route, puis à plusieurs reprises on montra la même image. A un moment choisi par hasard, durant une nouvelle présentation, on change quelque chose dans l’image, qu’on enlève ou qu’on ajoute par exemple, mais ce changement, même significatif, reste souvent difficile à percevoir.

Le test demande que les volontaires appuient sur un bouton au moment où ils s’aperçoivent du changement. Quelle ne fut pas la surprise lorsque certains volontaires ont demandé à Rensink s’ils devaient presser le bouton lorsqu’ils voyaient vraiment le changement ou alors lorsqu’ ils avaient l’intuition que le changement allait se produire.

Ceci orienta de manière différente l’étude. Rensink nota que non seulement la majorité des volontaires se rendaient compte du changement au moment précis où celui-ci survenait, mais de plus, un tiers des sujets pressait le bouton juste avant la présentation de la photo.
Cette étude démontre que l’intuition pourrait bien être une façon extrasensorielle de détecter des changements infinitésimaux de l’environnement. Elle suggère que nous pourrions avoir la capacité de percevoir des stimuli impossibles à détecter, même avec une technologie de pointe.

Et pourrait-on faire quelque chose pour améliorer nos capacités intuitives? Pourquoi les animaux bénéficient d’une meilleure acuité intuitive que nous?
Nos ancêtres, intimement liés à la nature, avaient leur capacité intuitive développée d’où l’idée que nos contemporains, en s’appuyant de plus en plus sur la technologie pour comprendre le monde, ont perdu peu à peu leur capacité intuitive. Dans notre culture moderne, on accorde plus de crédit à des choses pouvant être facilement vérifiées.

Alors notre soi-disant avancée technologique nous ferait-elle perdre nos dons ?

"La seule chose de vraie valeur est l'intuition ..." Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
OKASAN
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2012
Nombre de messages : 486
Féminin
Balance Chien
Age : 58
Ville : Toulouse

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 18 Jan 2012 - 16:27



oui, très intéressant. ce 6e sens des animaux est bien connu et souvent relaté dans les histoires de catastrophes naturelles.

quant à nous, il est logique aussi que si nous faisons faire certains de nos actes par des machines, nous perdons peu à peu notre dextérité à les accomplir.

dans la même veine que ce que tu exposes, Aquietman, j'ai lu récemment un livre écrit par une journaliste scientifique qui relate, entre autres, des expériences avérées d'intuitions humaines par des gens d'une certaine sensibilité, mais également par des personnes sans.
il fait la preuve du lien indisociable de l'esprit avec le corps et l'environnement........

certains ici doivent sûrement le connaître :

"Le Champ de la cohérence universelle" de Lynne Mc Taggart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Mer 18 Jan 2012 - 17:03

Merci Okasan Very Happy ,

Je ne connaissais pas ce livre, je regarderais lors de mon prochain passage à la Fnac, cela parait m'intéressant !

I love you :BJR004:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Sam 17 Mar 2012 - 10:01



Commentaires Fnac.com

«Un ouvrage fascinant sur la véritable nature de la vie.»

Bernie Siègel

La science vient tout juste de commencer à prouver ce que les anciens mythes et les religions ont toujours prétendu, c'est-à-dire qu'il existe bel et bien un champ d'énergie reliant toutes choses.

Infatigable journaliste d'investigation, Lynne McTaggart nous révèle l'histoire fascinante de scientifiques de pointe qui découvrent ce qu'ils nomment le champ du point zéro, c'est-à-dire un océan de vibrations subatomiques situé dans l'espace entre les objets et reliant tous les éléments de l'univers.

C'est aussi l'histoire de l'émergence d'un nouveau paradigme scientifique sur un univers en interrelation et sur le fonctionnement de notre monde et de notre corps. Ainsi, on y découvre que l'esprit humain et le corps ne sont pas dissociés et distincts de leur milieu, mais forment plutôt une force pulsante qui interagit constamment avec cette vaste mer d'énergie.

En fait, Le Champ (publié antérieurement sous le titre L 'Univers informe) remet en cause la vision du monde réductionniste décrivant les êtres vivants comme séparés et isolés les uns des autres, et propose une perspective d'unité. Il montre que notre potentiel humain est beaucoup plus grand que ce que la science nous révélait sur nous-mêmes jusqu'ici.

Original, fouillé et reposant sur de solides sources, ce livre en est un d'espoir pour notre monde actuel.

«Cet ouvrage revêt une grande importance et suscite notre imagination. Nous sommes au seuil d'une nouvelle révolution dans notre compréhension de l'univers.»

Arthur C. Clarke

«Fascinant, provocateur et facile à lire... Une des lectures les plus provocantes de l'année pour la pensée.»

The Ecologist

Extrait du livre : La lumière dans l'obscurité

Ce qui est arrivé à Ed Mitchell était peut-être dû à l'absence de gravité ou, encore, au fait que tous ses sens n'avaient plus aucun point de référence. Il était en train de revenir à la maison, qui à ce moment-là se trouvait approximativement à 400000 kilomètres de l'endroit où il était, c'est-à-dire quelque part dans l'azur ennuagé, près du croissant blanc qui apparaissait de façon intermittente par le hublot triangulaire du module de commande d'Apollo 14.

Deux jours plus tôt, il était devenu le sixième homme à alunir. Ce voyage avait été un vrai triomphe puisque c'était le premier alunissage ayant donné lieu à des investigations scientifiques. Les 40 kilos de pierre et d'échantillons de sol lunaire présents dans l'engin spatial en étaient la preuve. Même si lui et son commandant, Alan Shepard, n'avaient pas atteint le sommet du vieux cratère conique (Cône Crater) haut de 250 mètres, tous les autres éléments figurant sur la liste détaillée collée sur leurs poignets respectifs - liste sur laquelle chaque minute de leur périple de deux jours était méticuleusement consignée - avaient été cochés.

Mais ce qu'ils n'avaient pas vraiment prévu, c'était faction de ce monde inhabité, presque sans gravité et dénué de l'effet diluant de l'atmosphère, sur leurs sens. Sans leurs points de repère habituels comme les arbres, les fils électriques, ou quoi que ce soit d'autre que l'Antarès, le module lunaire doré ressemblant à un insecte, toutes les perceptions d'espace, d'échelle, de distance et de profondeur avaient été terriblement déformées dans ce vaste paysage gris poussière. Ed avait eu le choc de découvrir que tous les points de navigation soigneusement notés sur des photographies de haute résolution se situaient en réalité au moins au double de la distance à laquelle ils s'attendaient tous deux. Comme si Alan et lui avaient rétréci pendant le voyage spatial et que ce qui semblait être de minuscules bosses et crêtes sur la Lune, alors qu'ils se trouvaient à la base, avait atteint des hauteurs de 2 mètres et plus. Non seulement ils se sentaient plus petits, mais ils étaient aussi plus légers que jamais. Ed avait ressenti une étrange légèreté de son être, vu la faible gravité, et il avait l'impression de flotter comme une bouée à chaque pas qu'il faisait, malgré le poids et le volume de son costume spatial engonçant.
Revenir en haut Aller en bas
lounaaa
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/02/2012
Nombre de messages : 253
Féminin
Poissons Rat
Age : 33
Ville : hautes alpes

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Sam 17 Mar 2012 - 23:03

je suis d'accord avec argile et la "carapace" tout comme dans le message suivant je suis d'accord avec aquiet qui dit le mal etre que l'on doit ressentir à s'en etre construite une...
moi aussi je suis hypersensible, dans beaucoup de domaines, les humeurs des gens, la musique, la lune, les odeurs, j'ai beaucoup (trop) d'empathie et pleure devant un reportage animalier, et je ne pouvais pas m'empecher d'etre la, partout, pour tout le monde, à me rebiffer contre toutes ces souffrances inutiles... mais oui, effectivement il y a de bons cotés, comme les facilités dans l'art, la musique, l'intuition, la vue de ce que beaucoup ne voit pas... j'ai malgré tout construit une carapace pour me proteger, parce que je souffrais trop de mon enfance, de mon entourage, du monde, de la vie elle meme... les problèmes des gens m'épuisent, (mais littéralement, ca me vide, comme si j'y consacré trop d'energie), je me sentais décalé de le mes amis, et j'ai passé tant de nuits à ne pas dormir que le temps m'a endurci. trop. si bien que parfois je ne me reconnais pas. je me suis tellement protegé et détaché que parfois je me trouve même froide, insensible. j'ai un fond très enfouie de fleur bleue naive et emerveillé, et par dessus j'ai construit un etre qui n'est plus vraiment moi.ce qui répond peut etre à l'autre post "tendance a l'isolement" ( scratch ) Si parfois je m'en veux, je ne sais pas comment rétablir l'équilibre, comment se proteger sans devenir cynique, comment esperer encore sans me faire d'illusions, comment aider sans me faire avoir... où cela devait etre mon évolution? où je me pose trop de questions?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Dim 18 Mar 2012 - 9:37

Bonjour Lounaaa flower ,

@Lounaaa a écrit:
moi aussi je suis hypersensible, dans beaucoup de domaines, les humeurs des gens, la musique, la lune, les odeurs, j'ai beaucoup (trop) d'empathie et pleure devant un reportage animalier, et je ne pouvais pas m'empecher d'etre la, partout, pour tout le monde, à me rebiffer contre toutes ces souffrances inutiles... mais oui, effectivement il y a de bons cotés, comme les facilités dans l'art, la musique, l'intuition, la vue de ce que beaucoup ne voit pas...

Oui, ta description est la parfaite représentation de l'hypersensibilité avec ses "mauvais côtés" et ses atouts "médiumniques" Wink !

@Lounaaa a écrit:
j'ai malgré tout construit une carapace pour me proteger, parce que je souffrais trop de mon enfance, de mon entourage, du monde, de la vie elle meme... les problèmes des gens m'épuisent, (mais littéralement, ca me vide, comme si j'y consacré trop d'energie), je me sentais décalé de le mes amis, et j'ai passé tant de nuits à ne pas dormir que le temps m'a endurci. trop. si bien que parfois je ne me reconnais pas. je me suis tellement protegé et détaché que parfois je me trouve même froide, insensible. j'ai un fond très enfouie de fleur bleue naive et emerveillé, et par dessus j'ai construit un etre qui n'est plus vraiment moi.ce qui répond peut etre à l'autre post "tendance a l'isolement" ( scratch )

Ce passage me semble être dans le même temps une belle lecture de toi-même, tout le monde n'a pas cette "ouverture" à se voir soi-même tel que l'on est vis à vis de celui ou celle que l'on devrait ou espère être ... Tout ce qui fait qui t'a amené vers cette sorte de "réserve" n'est qu'un reflet d'un mental qui n'est pas formé (formaté) à vivre dans les fondements de cette "sensibilité" car elle n'est pas adaptée à notre société actuelle ...

C'est justement là qu'il est nécessaire de s'ouvrir ! Arriver à devenir vraiment celui ou celle que l'on est véritablement et fondamentalement surtout quand, comme toi, l'on sait qui l'on pourrait être ...

@Lounaaa a écrit:
Si parfois je m'en veux, je ne sais pas comment rétablir l'équilibre, comment se proteger sans devenir cynique, comment esperer encore sans me faire d'illusions, comment aider sans me faire avoir... où cela devait etre mon évolution? où je me pose trop de questions?

Si parfois tu t'en veux, je ne pense pas que se soit parce tu ne sais pas comment rétablir l'équilibre mais essentiellement parce que tu "n'oses" pas ...

Gagner sa propre confiance, c'est cela la clé ! Mais, cela non pas en jouant le jeu de l'égo qui conforte une fausse "confiance" par un comportement protecteur fait de cynisme et froideur, mais plutôt par l'expression sincère envers soi-même ...

I n'y a plus à avoir peur de se faire avoir car le don de soi est gratuit et n'attends rien en retour ! La est une des clés de la libération ! Le regard des autres n'a plus aucune importance, seule la mise en vie de ce Soi que tu as "emprisonné" volontairement pourra lui-même de donner le courage et la force nécessaire à l'exprimer et à Etre !

Tu ne te poses pas trop de questions, tu te poses les questions essentielles Wink !

Voilà, en ces quelques lignes ce que m'a évoqué ton post car, de mon côté, il a fallut que "la cocotte minute" explose pour que je prenne conscience de celui que je n'osais pas être !

D'un côté, cela a été tellement "puissant" que ça m'a amené vers ma première phase d'éveil mais je ne saurais recommander à personne de vivre la même chose car il est très difficile de "revenir" ... Je pense qu'un "travail" progressif est une bien meilleure chose malgré que je ne sois pas certain que le résultat soit identique dans la rapidité et le "niveau" d'éveil atteignable !

Mais là n'est pas l'important, il faut juste que tu arrives à "mesurer" à partir de quand le mal être prends le dessus sur ta vie, et si cela devient trop "présent", alors il faudra que tu arrives petit à petit à te dévoiler ... d'abord auprès de tes proches, puis plus largement !

Lorsque le coeur parle, même s'il n'est pas entendu directement par l'Autre, il le sera par toi ! Tu sais celle qui "n'ose" pas ... Et peu à peu, la confiance de ce coeur qui s'ouvre grandira d'elle même et se donnera la force de s'exprimer sans "masques" !

Il y a une phrase de Bouddha qui m'a beaucoup aider dans mon quotidien :

"Sois toi-même ta propre lumière"

Cette citation, que j'entendais d'abord avec mon "égo" me faisait d'abord plutôt tourner en rond car à ce "niveau", il est très difficile de ne pas alimenter justement le côté cynisme, réservé, etc ... Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que cette citation s'adresse directement à l'âme, c'est elle qui doit l'entendre afin qu'elle transcende ton égo, le corrige, le nettoie, etc ...

Tout vient de l'intérieur ...

I love you :BJR004:







Revenir en haut Aller en bas
lounaaa
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/02/2012
Nombre de messages : 253
Féminin
Poissons Rat
Age : 33
Ville : hautes alpes

MessageSujet: Re: L'Hypersensibilité   Dim 18 Mar 2012 - 22:20

oui tu as raison, ça vient de l'interieur... je n'arrive pas encore à ne pas me sentir agresser par l'exterieur. ce n'est pas tant le ragrd des autres, au contraire, c'est moi qui pose un jugement, en me disant "mais comment les autres supporte ca?" "comment le monde tourne t-il comme ça?" je me fiche un peu qu'on me voit pleurer, ou m'enerver (oui, je ne suis pas que sensible, je suis rebelle et grande gueule ah ah Very Happy ) c'est plutôt que ça me touche sincerement que les "autres" ne voit pas ce qui ne va pas! ou ne prenne pas le temps de le faire... comme on dit, on a tous sa propre normalité, et dans la mienne, c'est "les autres" qui ne tourne pas rond... et j'essaie de tourner dans le meme sens que, ce qui donne un resultat confus de distance, le manque d'envie de leur compagnie, la fuite dans d'autre chose qui me "purge" : le dessin, la musique, l'ecriture... d'ou peut etre une écriture trop mélancolique lol... c'est difficile de savoir ce que l'on est vraimetn, est-on ce que l'enfant promettait de devenir? ce que la vie a fait de nous? ce que l'on s'efforce d'etre? bien sur, le vrai MOI doit etre autre chose encore... j'y travaille, j'y travaille...
merci de ta réponse aquiet! Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Hypersensibilité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Religions