Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La frontière de la folie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dagda
Membre
avatar

Date d'inscription : 10/03/2010
Nombre de messages : 638
Masculin
Verseau Chien
Age : 34
Ville : Autre part

MessageSujet: La frontière de la folie   Ven 30 Déc 2011 - 8:59

Suite à une brève discussion hier soir sur le tchat avec, entre-autres, Madorak, je me suis décidé à poster ceci:

Qui à déjà perçu la frontière de la folie au cours de ses pérégrinations dites "spirituelles"?

Perso lorsque par moment je m'absorbe complètement dans la lecture de certains auteurs, j'ai l'impression que si je parvenait à réaliser la vacuité de tout les concepts erronés qui sont si chers à ma petite compréhension du monde, je sombrerais dans la folie.

D'ailleurs j'ai souvent l'impression que pour atteindre un certain niveau d'introspection et de compréhension spirituelle il faut devenir à moitié taré, ou tout du moins être passé par cet état.

Mais là est tout le problème: qu'est ce que la folie? Ce sont des gens parfaitement sains d'esprit qui déclenchent et mènent les guerres, qui exploitent les enfants, qui asservissent des populations, pervertissent les moyens d'existence, en gros foutent la *** censuré ***...

Alors sombrer dans une certaine forme de folie n'est ce pas au final renaître à soi-même mais de façon tellement vraie que ça semble totalement délirant, vu la façon dont on a érigé le mensonge en dogme?

La bible dit (je sais plus le verset excusez) La sagesse du siècle est folie aux yeux de Dieu, la sagesse de Dieu est folie aux yeux des hommes. Je dirais que c'est pas faux.

Bien sûr y a barjot et barjot, tout le monde n'est pas secoué de la cafetière de la même façon. lol!

Et qu'on vienne pas me dire: les troubles psychiatriques sont parfaitement visibles lorsque qu'on étudie le fonctionnement du cerveau de la personne malade... Pourquoi? Parce que le fonctionnement en question est différent de d'habitude? Mais sur quelle base on part? Un fonctionnement inhabituel est il nécessairement un fonctionnement anormal? Qu'est ce qu'on en sait? Il est parfaitement inhabituel de ne pas avoir le moindre problème de santé. Ca veut dire que toute personne en parfaite santé est anormale? Et qu'il faut soigner son absence de maux?

Des médicaments pour les gens qui ont la maladie de ne pas en prendre? Voilà un concept qui pourrait intéresser notre industrie pharmaceutique Laughing Ils sont véreux, certes, mais ils ont toutes leurs facultés (en tout cas selon les critères communément acceptés)

Alors, qui d'entre vous est potentiellement frapa-dingue? Laughing Est-ce qu'a votre avis ça vaut le coup de lâcher un peu de lest à votre esprit pour vivre au plus près de vos aspirations les plus fondamentales? Et qui n'as pas pris ses petits cachets verts ce matin? Suspect

Non, non ça vas très bien lâchez moi, pas la camisole, aarrgghhh, bisounours venez à mon aide!! aaarrrgghhhhhh......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 36
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Ven 30 Déc 2011 - 9:30

Citation :
Perso lorsque par moment je m'absorbe complètement dans la lecture de certains auteurs, j'ai l'impression que si je parvenait à réaliser la vacuité de tout les concepts erronés qui sont si chers à ma petite compréhension du monde, je sombrerais dans la folie.

L'ego est une béquille, si l'on enlève cette béquille a l'homme, il tombe. C'est pourquoi il est important de ce rééduquer a marcher avec l'aide de quelqu'un. Le premier stade en spiritualité est de guérir le moi (l'ego). Le Seconde stade, ou l'on est vraiment Disciple sur la Voie, est de Guérir du moi.

Citation :
Est-ce qu'a votre avis ça vaut le coup de lâcher un peu de lest à votre esprit pour vivre au plus près de vos aspirations les plus fondamentales?

Oui, ne pas renier notre humanité composé de souffrances, de désirs et de besoins. Griller cette étape serait ce que l'on appel l’ego spirituel. Etre authentique sur le Voie est de cesser de ce mentir et d'évincer l'idéale spirituel. Même si notre Nature Véritable est le Soi, il y a une progression, un escalier a monter ou ce détache les voiles qui recouvre notre Véritable Nature.
L'égo est notre vérité actuel de notre être. C'est en passant par l"égo qu'il y a une sortie possible. C'est dans la relativité de l'existence que l'on a une chance de trouver l'Infinie, étape par étape.

En Inde l'on dit que le principe d'individualité (ahamkar (l'ego)) est un noeud. Le but du Chemin est de dénouer petit a petit le noeud.

Tout cela ne peu ce faire que sous la guidance d'un Maitre, surtout a certain moment critique.

L'on parle aussi qu'avant que le Disciple ne Réalise le Soi, il traverse une nuit obscure terrible ou il a l'impression d’être fou : sa nature humaine s'effondre pour laisser place au Soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
Nicolas
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 36
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Ven 30 Déc 2011 - 9:56

Le monde est fou car il est mené par les émotions négatives, les envies de puissances, de désirs de destructions, de pouvoirs ,de vengeances, de jalousies, d'avarices et de désespoirs ...

Si nos dirigeants et ceux qui mènent le monde étaient des Sages, comme il fut le temps ou nos société était dit Traditionnelle et mener par l'Ordre Divin ( le pouvoir Intemporel) notre humanités ne pourrait que s'en porter mieux. Malheureusement c'est le pouvoir temporelle qui mène la danse; celle la plus cinique qui marquera la fin de notre présente civilisation dite "civilisée" et "éclairée". Notre décadence actuelle est la marque de la fin de cycle de la Kaly Yuga, l'age sombre (Spirituellement et humainement parlant).


Par rapport au fou que l'on retrouve dans un hôpital psychiatrique, si son principe intellectuel est erroné, il est ce que l'on appel un vrai "fou".
Bien souvent, il y a une distinction a faire entre ce que l'on appel la maladie mental et la folie pure (ou l'intellect est déficient). Une maladie mental peut être tout un tas de chose qui corresponde au monde subtil. Cela peut être une crise spirituelle ou une façon de voir les choses différemment ou tout un tas d'autre choses. Il y a aussi le phénomène des entités et âmes errantes, qui produisent des désordres psychique. Ce que l'on appel maladie mental correspond a un domaine très vaste ou il est vraiment difficile de tout détailler tellement le sujet recouvre tout ensemble très large.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
Charles
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/02/2010
Nombre de messages : 2375
Masculin
Scorpion Dragon
Age : 28
Ville : Lyon

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Ven 30 Déc 2011 - 10:51

Bonjour

On peut voir plusieurs genre de folie

Le folie humaine, en générale: S'attacher à une identité illusoire comme ce qu'il y a de plus précieux, notre ego, peut être considérer comme un grand dysfonctionnement du point de vue de la sagesse.
Envoyé un homme qui a tenté de se suicider dans un hôpital psychiatrique est un signe de manque de conscience, pensez vous qu'il iras mieux s'il est emprisonné et défoncé au médicaments? Au moins il se taira et n'agira plus, le cas est maîtrisé.

La folie des hommes 'mal-éduqué', celle qui casse la bienséance, est assez bonne pour l'évolution de l'homme, comme ces adolescents qui manifeste le désaccord d'un système contre nature. Ecoutez leurs slogans: "make love, no war"; "arrêtez la déforestation", "On peut faire les choses autrement et mieux!", "la raison du plus fort n'est pas la meilleure" ect...
"La culture trace des chemins droits ; mais les chemins tortueux sans profit sont ceux-là mêmes du génie " William Blake

La folie psychiatrique survient lorsque des barrières mentales sont percé, alors la conscience part dans l'infinie. C'est un grand dysfonctionnement aussi, car nous ne sommes plus attaché à ce monde. Voir dans d'autre espace temps et parler avec des lutins est assez fun peut-être mais assez problématique si nous ne n'avons pas les pieds sur terre, on peut parler alors d'illuminé dans le langage courant.

Tout est une question d'équilibre:
Ceux qui partent trop haut dans le ciel, à la recherche d'une divinité supérieur perdent contacte avec la réalité qui se trouve ici et maintenant.
Ceux qui sont purement matérialiste (je veux dire proche de la matière et non pas un attachement au objet matériel, ce qui est virtuel et non matérialiste) perde contacte avec la conscience.

Voici mon avis sur la folie mes frères


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madorak
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/11/2011
Nombre de messages : 513
Masculin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : La roche sur yon

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Ven 30 Déc 2011 - 11:15

Salut
Nico a dit
Citation :
Bien souvent, il y a une distinction a faire entre ce que l'on appel la maladie mental et la folie pure (ou l'intellect est déficient)

c'est un amalgame. Le terme "fou" n'est plus usité dans les milieux psychiatriques, il est remplacé par un tas de dénominations, par exemple: schizophrène, paranoïaque, histrionique etc...
Plus communément appelés: troubles pathologiques ou psychotiques de la santé.
Les troubles névrotiques sont communs à tout a chacun, quand le seuil pathologique est franchi on parle de troubles de la personnalité.

Freud disait; lorsqu'un vase tombe et se brise, il ne se brise pas n'importe comment. Il est cassé suivant les clivages du matériau, les lignes de fractures microscopiques...
Autrement dit, pas un vase ne se casse de la même façon mais ils ont tous en commun le fait d'être brisés.
L'esprit humain est comparable lorsqu'il se "casse".

Nous craignons la "folie". Par exemple en Afrique, la folie est la pire des malédictions.

Imaginez vous sain, ou du moins ou vous a appris que vous étiez normal, puis tout ce qui fait de vous vous même vole en éclat. Vous voyagez entre des états de conscience vaseuse mais lucides et des interprétations complètement délirantes.

vous êtes hospitalisé par un proche car il a peur de vous.
vous êtes témoin de l'horreur de la maladie mentale, ici un homme défiguré, là-bas une femme nue défèque à même le sol.
On vous isole dans une chambre vide, attaché à votre lit et on vous bourre de médicaments surpuissants.
Vous ne rêvez plus, vous n'avez plus de désir sexuels, vous vous etes mis entre parenthèse, mort chez les vivants.

c'est une histoire vraie, car je fut hospitalisé il y plus de 10 ans pour une bouffée délirante grave. la prise de substances psychotropes et un mode de vie déstructuré on accéléré mon accident.

Depuis, je prend un petit traitement quotidien et les séquelles psychologiques dont je souffre sont de léger troubles dysthymiques stabilisés depuis des années.

J'ai eu la chance de guérir car nombre de personnes n'évoluent pas aussi favorablement que moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Ven 30 Déc 2011 - 12:09

Bonjour Very Happy ,

Pour ma part, je dirais que la frontière de la folie n'a pour égale que la propre capacité de la personne concernée à "encaisser" certains évènements dits "spirituels" ...

Si cette personne est faible (constat non péjoratif), elle perdra rapidement les pédales et sombrera dans le psychotisme, complètement effrayée de cette ouverture appelée "éveil" car lorsqu'il arrive, si la personne n'est pas préparée (par un Maître par exemple ou autres), cela ouvre non seulement sur les dimensions "divines" mais aussi sur ses propres dimensions internes (ses ombres) qui selon chacun peuvent être source de dérèglement psychique lorsque la personne y est confronté subitement alors qu'auparavant, ces dites ombres étaient enfouies dans les recoins de l'inconscient !

Il demeure donc différents types de frontières de la folie (je précise dans le cas de que l'on appelle communément l'éveil et non pas de maladie reconnues !) :

- Soit le parcours préalable de la personne a été plus ou moins "sain" et "propre" et dans ce cas, les ombres qui se dévoilent peuvent être "combattues et maîtrisées", non sans mal mais cela est possible en suivant la voie de certaines philosophies spirituelles ...

- Soit, la personne a mené une vie "moins saine et moins propre" et dans ce cas, le dévoilement de ses ombres ne pourra être accepté par les acquis de l'éveil et dans ce cas, la personne sombrera dans une "folie protectrice" ... (schizophrénie par exemple !)

Il demeure des entre les deux : ce sont toutes ces personnes qui approchent l'éveil mais n'arrivent pas à réellement le déclencher dans toute sa valeur parce que justement leurs parcours préalables n'ont pas été complètement "nettoyés" ! Et dans ce cas, ils resteront toujours "entre les deux", soit parfois avec des tendances psychotiques lorsqu'ils s'approchent un peu trop de certaines ombres non encore éclaircies et cela se caractérise par une "dévotion / refuge" vers l'Amour Divin qui dans ce cas, prends la "forme" d'un substitut des choses refoulées dans l'inconscient ...

Savez-vous par exemple que pour les psychiatres, Jésus était un grand psychotique, comme Jeanne d'Arc et bien d'autres ...

Cela ne veux pas dire qu'il n'y a rien au delà de nous, cela veux juste dire que ce qu'il y a n'est pas accessible à l'esprit des hommes mais uniquement à "l'esprit" de leurs âmes ... et que pour cela l'intégralité du chemin intérieur doit être réalisé, bien entendu, en levant tous les voiles qui barrent la route ! C'est le seul chemin pour atteindre l'âme et par là même donc, les dimensions dites "supérieures" !

Il n'est que pure folie de croire que la Lumière ou autres chemins dits Divins vous apporteront vos réponses, Ils ne sont que des "trompes l'oeil" qui vous soulagent de vos ombres en vous faisant croire qu'elles ne sont plus ... Mais en suivant cette direction, la graine qui ne demande qu'à éclore à l'intérieur de vous ne recevra quant à elle jamais la lumière ...

Ces quelques lignes ne sont écrites que selon ma propre expérience et ne constituent en rien une vérité absolue, si ce n'est la mienne, de ma réalisation en tant qu'être humain qui a vécu un véritable éveil et donc de la réalité qui m'entoure et dans laquelle je vis !

I love you



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Ven 30 Déc 2011 - 13:48

je pense qu'il y a un reel danger, bien que assez infime tout de même, à être deconnecté de la realité si on va trop loin trop vite ou de travers,
il y a une dixaines d'années on la vue arrivé chez une personne qui avait une capacité de travail sur soi hord norme, il lui suffisait de quelque minutes pour travailler la dependance au tabac des souvenirs de viole etc des choses que certains n'arrivent pas a faire en une vie entiere, puis un jour cette personne qui rayonnait de plus en plus et avait presque atteint l'eveil (enfin c'est ce qu'on pensait a l'epoque) est devenue completement bargot, ces amis etaient mort (alors qu'ils etaient tout a fait vivant et leurs parlaient) etc elle a perdue le contact avec la realité en fesant un travail trop intense,
voila pour l'histoire, et d'apres un ami la folie peut naitre d'une fuite à travers le coronnal (vouloir monter trop haut avant d'avoir appris à aimer la matiere),
neanmoin ca reste un cas unique que j'ai vue dans ma vie, mais ca fait reflechir
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 36
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Ven 30 Déc 2011 - 16:44

Citation :
c'est un amalgame. Le terme "fou" n'est plus usité dans les milieux psychiatriques, il est remplacé par un tas de dénominations, par exemple: schizophrène, paranoïaque, histrionique etc...
Plus communément appelés: troubles pathologiques ou psychotiques de la santé.
Les troubles névrotiques sont communs à tout a chacun, quand le seuil pathologique est franchi on parle de troubles de la personnalité.


Okay Madorak, merci de préciser et de partager ton expérience. Je ne connais pas très en profondeur ce domaine de la psychiatrie. Le terme "fou", je l'utilisais surtout pour rebondir sur le sujet, je sais bien qu'il n'est plus usité de nos jours.


Aquiet a écrit:
Ces quelques lignes ne sont écrites que selon ma propre expérience et ne constituent en rien une vérité absolue, si ce n'est la mienne, de ma réalisation en tant qu'être humain qui a vécu un véritable éveil et donc de la réalité qui m'entoure et dans laquelle je vis !

En terme d'éveil que tu dits avoir réalisé, est cette Réalisation du Soi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
zohra
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/10/2011
Nombre de messages : 388
Féminin
Lion Chien
Age : 34
Ville : Casablanca

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Ven 30 Déc 2011 - 17:34

« C'est grave de s'obliger à ressembler à tout le monde : cela provoque des névroses, des psychoses, des paranoïas. »

Une citation de Paulo Coelho "Véronika décide de mourir" qui m'a marqué à mes 19 ans Very Happy

Citation :
Cela ne veux pas dire qu'il n'y a rien au delà de nous, cela veux juste dire que ce qu'il y a n'est pas accessible à l'esprit des hommes mais uniquement à "l'esprit" de leurs âmes ... et que pour cela l'intégralité du chemin intérieur doit être réalisé, bien entendu, en levant tous les voiles qui barrent la route ! C'est le seul chemin pour atteindre l'âme et par là même donc, les dimensions dites "supérieures" !

C'est très parlant Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Ven 30 Déc 2011 - 17:35

@Nicolas a écrit:
Aquiet a écrit:
Ces quelques lignes ne sont écrites que selon ma propre expérience et ne constituent en rien une vérité absolue, si ce n'est la mienne, de ma réalisation en tant qu'être humain qui a vécu un véritable éveil et donc de la réalité qui m'entoure et dans laquelle je vis !

En terme d'éveil que tu dits avoir réalisé, est cette Réalisation du Soi ?

Salut Nicolas Very Happy ,

Tu sais, chaque fois que l'on m'interroge sur ce genre de chose, il faudrait que je reprenne l'historique de ma vie car tout est lié ...

Alors que dire ici ...

Oui, j'ai vécu l'éveil (dans son sens Bouddhique) mais pas de la manière dont il est atteint par la plupart des chercheurs ! En fait, j'ai cherché longtemps mais sans le savoir, soit depuis ma naissance jusqu'à l'âge de 45 ans où l'Illumination m'est tombé dessus ! Pourquoi, je suis le premier à me le demander, alors pour le moment, les seules réponses que j'ai pu obtenir sont le fait que j'ai réussi à me préserver de cette société, du pouvoir, etc ... en vivant marginalement ainsi que par le fait d'une véritable passion : l'Alpinisme !

Durant 45 ans, j'ai donc vécu en marge, et en "altitude" Wink !

Donc, si tu veux, je pense pouvoir dire que quoiqu'il en soit, j'avais atteins la réalisation de mon Moi selon des valeurs "spirituelles" mais sans en connaitre les termes ... Ou, si tu préfères, je pense pouvoir dire que je ne me suis jamais trop éloigné du Soi ...

L'illumination Elle m'a ouvert les portes du Tout, de Tout, en moi, en Soi, vers le Divin, vers mon âme, etc ...

C'était, il y a presque 8 ans (Pâques 2004) ! Après quelques bouleversements (divorce, changement de boulot, etc ...), en 2006 j'ai pris la "route" libéré de toute contrainte et vivais au jour le jour, malgré quelques passages actifs dans la société ne serait-ce que pour emplir le frigo (lorsque j'en avais un ...) !

Puis, il y a quelques mois, les choses en moi (Soi, âme, "étincelle divine", etc ) se sont stabilisées et j'ai ressenti le besoin de reprendre ma route ! Cela m'a conduit directement vers la rencontre de mon âme Jumelle et depuis, d'un point de vue spirituel, je peux dire que la réalisation est atteinte !

Ce qu'il me reste à faire, c'est de trouver maintenant une nouvelle voie professionnelle en accord avec tout cela, de manière à atteindre aussi cette réalisation d'un point de vue "économique et social" car selon ma vie précédente (3 enfants, entre autres !), je n'ai pas fait le choix de partir à l'autre bout de la Terre et de vivre selon les choix monastiques ! En effet, ce que j'ai compris de mon expérience, n'a aucun rapport avec une vie d’ascétisme, bien au contraire !

Alors, "réalisé" dans le Soi, oui, dans le Coeur, dans l'Esprit, dans l'Âme, dans le partage avec mon âme Jumelle et avec mes proches ! Tu vois, il y a une chose que je n'ai pas cité, c'est "Dieu" ...

"Réalisé" d'un point de vue "socio-économique", la voie reste à trouver mais j'ai encore du temps devant moi (économiquement) et je(nous) continue(nuons) d'y réfléchir tranquillement Very Happy !

:BJR004:

Revenir en haut Aller en bas
Dagda
Membre
avatar

Date d'inscription : 10/03/2010
Nombre de messages : 638
Masculin
Verseau Chien
Age : 34
Ville : Autre part

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Ven 30 Déc 2011 - 17:43

:jap: Merci de toutes ces réponses constructives. C'est très intéressant. Je précise (même si je pense qu'avec le second degré ça paraît relativement évident) que j'utilise le terme fou de façon très large. Je ne cherche pas à désigner une pathologie particulière, mais bien un décalage avec ce qui est communément admis et ce qu'on peut être amené à ressentir de façon profonde.

D'ailleurs pour qu'il y ait un "fou", il faut qu'il y ait un modèle de fonctionnement dit "normal". On ne peut être fou qu'en opposition avec quelqu'un sain d'esprit.

Comme l'as souligné Madorak entre les lignes, la "folie" fait peur. Plutôt que de chercher à comprendre le phénomène on le nie, on l'étouffe.

La folie comme étape potentielle sur le chemin au même titre que la peur, la souffrance, l'orgueil... Y a surement de ça oui Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Ven 30 Déc 2011 - 17:45

c'est bien pour ca que le terme de folie n'existe pas en psychologie
Revenir en haut Aller en bas
laughing-eagle
Nouvellement inscrit
Nouvellement inscrit
avatar

Date d'inscription : 11/01/2012
Nombre de messages : 4
Masculin
Scorpion Coq
Age : 23
Ville : lausanne

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Mer 11 Jan 2012 - 14:38

@Dagda a écrit:


Qui à déjà perçu la frontière de la folie au cours de ses pérégrinations dites "spirituelles"?

Perso lorsque par moment je m'absorbe complètement dans la lecture de certains auteurs, j'ai l'impression que si je parvenait à réaliser la vacuité de tout les concepts erronés qui sont si chers à ma petite compréhension du monde, je sombrerais dans la folie.

D'ailleurs j'ai souvent l'impression que pour atteindre un certain niveau d'introspection et de compréhension spirituelle il faut devenir à moitié taré, ou tout du moins être passé par cet état.

Mais là est tout le problème: qu'est ce que la folie? Ce sont des gens parfaitement sains d'esprit qui déclenchent et mènent les guerres, qui exploitent les enfants, qui asservissent des populations, pervertissent les moyens d'existence, en gros foutent la *** censuré ***...

[/size]
d'après moi un comportement dérangé l'est vraiment quand il est malveillant(les gens qui organie les guerres sont fou) personnellement je pense être quelqu'un de potentiellement dingue, au quotidien je suis sain j'aime le monde mes amis la nature, mais il m'arrive des fois lors de grand moment d'introspection, de percevoir des choses tellement attroces en moi, mais je pense que tu a raison en disant qu'il faut passer par là pour comprendre totalement certains pricipe, je pense qu'il faut apprendre a utiliser ces pulsion horrible afin de construire et ne plus détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nehani
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/05/2011
Nombre de messages : 84
Féminin
Lion Chèvre
Age : 25
Ville : Petit village de l'Oise

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Mer 11 Jan 2012 - 19:57

Je me demandais justement si je n'allais pas ouvrir un sujet sur quelque chose du même ordre...

Au début de mes recherches spirituelles, j'avais soif d' "expériences". Tout juste mise sur les rails, mon mental avait besoin de preuves, de concret. Mais mis à part quelques indices placés sur mon chemin, rien de bien mirobolant n'est apparu. Même si j'avais intégré mentalement qu'il ne fallait pas courir après les miracles, je ne pouvais pas m'empêcher d'espérer.

Mais il y a quelques semaines, j'ai vu une vidéo d'Amma. Une vieille vidéo, peu répandue apparemment. En bref, elle était filmée lors d'un Devi Bhava (moment où elle manifeste Devi). Elle ne donnait visiblement pas le darshan, mais faisait ce que je crois être des mudras avec ses mains et une de ses jambes tremblait. Une femme s'est approchée d'elle en priant. Alors Amma l'a regardée un long moment, avec un regard tellement chargé d'intensité et de puissance que j'en ai eu peur. Vraiment. Je suis restée scotchée devant tant de puissance, comme une rétine brulée par un soleil trop vif. La nuit qui suivit, j'avais l'esprit fixé sur Kali ; il me semble même m'être à moitié réveillée un moment, et j'ai senti mon corps tendu et vibrant dans une étrange posture, bougeant et dansant seul hors du contrôle de mon mental.

Le lendemain matin, j'avais encore le nom et la présence de Kali dans tout mon être. Je ne pouvais détacher mon esprit de cette vidéo. Puis peu à peu l'effet s'est estompé, mais j'en ai gardé un grand enseignement : mieux vaut ne pas chercher à se frotter à tant de Lumière si l'on n'y est pas préparé. Mon mental n'était visiblement pas préparé à ça, même si j'ai réussi depuis à l'intégrer. Cette expérience m'a montré le danger qui guettait derrière mes envies de "sensations fortes".

Aujourd'hui je ne suis donc plus à la recherche d'un "miracle". Mais j'ai parfois l'impression déroutante d'avoir un comportement double. Parce que lorsque mon mental reprend le dessus, je me dis parfois que je suis tarée, que je me suis tout inventé, que je ne vois pas d'où me vient cette prétention de croire que j'ai "raison" sur la vision généralement admise du monde. Et alors je me tends vers que qui m'a guidée, vers mon coeur, vers mon être, l'amour qui m'habite et me sert de pancarte, et ce que je ressens me conforte de nouveau dans mes croyances. Seulement voilà : je n'arrête pas de faire des aller-retour entre la pensée et le coeur, et même si j'essaye au maximum de me reposer sur ce dernier, il est difficile de l'éviter... même si le doute a peu à peu tendance à diminuer, je sens que mon mental a besoin de faire son chemin. Parfois lorsque je médite, je sens que mon mental bloque car il manque de confiance et prend peur.

Alors je prends mon temps. Je pense avoir compris qu'il ne faut surtout rien forcer sous peine de perdre pied et de passer la frontière de la "folie". Je prend le temps de sentir mes réticences, d'en prendre conscience, et peu à peu elles s'atténuent seules... mais surtout, surtout, je retiens qu'il faut accueillir les expériences mais ne pas chercher à les provoquer, car tout viendra seul en temps voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-chemindevie.blogspot.fr/
Dagda
Membre
avatar

Date d'inscription : 10/03/2010
Nombre de messages : 638
Masculin
Verseau Chien
Age : 34
Ville : Autre part

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Mer 11 Jan 2012 - 20:23

Merci de vos témoignages intéressants, on aura peut-être un tarif de groupe à l'HP lol!

@Nehani a écrit:
Cette expérience m'a montré le danger qui guettait derrière mes envies de "sensations fortes".
:jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OKASAN
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2012
Nombre de messages : 486
Féminin
Balance Chien
Age : 58
Ville : Toulouse

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Jeu 12 Jan 2012 - 12:16


Dans le bouddhisme, la voie tantrique est appelée également la voie de "la folle sagesse"..... cette pratique spirituelle a pour objet d'utiliser notre souffrance, nos émotions, nos "défauts" comme autant de tremplins vers une nouvelle découverte de nous-même.

pour ceux que cela intéresserait il existe l'histoire d'un moine historique voyageur et rabelaisien à souhait qui passa par toutes les vicissitudes et les plaisirs de la vie, choquant tous le monde..... et pourtant c'était un maître éveillé, un bouddha............ beaucoup de gens sont choqués par cette lecture, mais c'est uniquement parce qu'ils n'ont pas encore assez avancé sur cette voie......

"LE FOU DIVIN Drukpa Kunley yogi tantrique tibétain du XVIe siècle" en livre de poche


:smitten)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9260
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Jeu 12 Jan 2012 - 13:34

Chez l'homme là folie s'impose toujours sur la raison , la plupart des êtres ont peur du feu , il fallait être fou de penser pouvoir le domestiquer , comme il était fou de penser que nous existions sur une sphère planétaire tournoyant dans un système solaire faisant partie d'un univers quasi infini , sans parler de cette jeunesse habillée et coiffée comme carnaval s'agitant comme des démons sur des musiques tonitruantes , ils sont tous devenus fou , bien heureusement , la frontière de la folie est sans cesse repoussée par celle de la raison , il est des êtres qui , aventuriers , quittent la terre ferme de la raison , là où on a encore pieds , pour s'aventurer sur là faible construction de leur embarcation dans les eaux sans fin et sans fond de la folie , beaucoup y disparaissent , mais quelques uns dont les constructions ont tenu , ont agrandi l'espace de notre conscience , transformé nos fantasmes en réalités , rendant notre monde et nos existences quotidiennes un peu plus libre et fou , love .


Dernière édition par Professeur X le Jeu 12 Jan 2012 - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qamar
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/01/2012
Nombre de messages : 52
Masculin
Cancer Tigre
Age : 42
Ville : Dar es Salam

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Jeu 12 Jan 2012 - 13:43

il est des êtres qui , aventuriers , quittent la terre ferme de la raison , là où on a encore pieds , pour s'aventurer sur là faible construction de leur embarcation dans les eaux sans fin et sans fond de la folie , beaucoup y disparaissent , mais quelque uns dont les constructions ont tenus , ont agrandi l'espace de notre conscience , transformé nos fantasmes en réalités , rendant notre monde et nos existence quotidienne un peu plus libre et fou , love .

:49552
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erine
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 14/12/2011
Nombre de messages : 12
Féminin
Bélier Dragon
Age : 53
Ville : nantes

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Ven 13 Jan 2012 - 21:07

POUR MOI la folie c'est de ne pas respecter son corps pour suivre des idées. Et c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ch'an-dodo
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/03/2011
Nombre de messages : 385
Masculin
Bélier Chien
Age : 35
Ville : nice

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Ven 13 Jan 2012 - 23:58

bonsoir


LA vrai folie c'est celle qui se rend compte du mystère d'être et qui s'y heurte sans relâche.

amicalement

dodo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Qu'est-ce que la folie ?   Sam 14 Jan 2012 - 0:18

Je pense que la folie est un feu sacré attisé dans l’esprit par une brise où le destin jongle avec l’indicible, un feu où l’on peut se brûler les ailes, comme il advient à quelque papillon qui s’approcherait trop de quelque flamme nocturne. Si utile soit-il dans l’œuvre de la nature, dans le règne des ordres superposés, à travers l’impétuosité des vers et des cocons, une lueur si douce l'aveugle et le dévore, dans ce nerf de la vie où tout est consumé, avec une impassible froideur. Et si cette fragile créature, ce fleuron des mystérieuses chrysalides, paie de sa vie sa témérité, c’est que sa mort tragique est le prix à payer, pour que subsiste le mystère, dans le miroitement des incandescents mirages, à ciel ouvert.
Revenir en haut Aller en bas
erine
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 14/12/2011
Nombre de messages : 12
Féminin
Bélier Dragon
Age : 53
Ville : nantes

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Sam 14 Jan 2012 - 2:54

je pense que vous serez plus précis et moins "amusés" quand vous aurez dû supporter quelqu'un de fou dans votre entourage. Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9260
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Sam 14 Jan 2012 - 10:47

Citation :
POUR MOI la folie c'est de ne pas respecter son corps pour suivre des idées. Et c'est tout.

Ce n'est pas tout ,ni exact , car respecter son corps au détriment de son coeur est aussi une forme de folie , comme respecter son coeur au détriment de son esprit , la 'Folie" c'est la division de l'être en ses fonctions , il en résulte des personnalités différentes , s'ignorant les unes les autres , ayant chacune leurs aspirations , leurs volonté propre et souvent contradictoires , ce que l'on nomme l'état d'ego , qui est plus un état de la conscience qu'une conscience qui serait à part de la conscience qu'on estimerait être soi , et que l'on devrait contrôler ou combattre .

Sans préjuger de ce que l'on doit être , dans un état plus proche de la conscience de soi , plus proche de l'unité , l'état de division fonctionnelle que l'on nomme ego apparaît moins souvent , que ce soit en spiritualité comme en psychologie l'état d'attention à soi même , d'écoute de soi , est le remède et la guérison .

Citation :
je pense que vous serez plus précis et moins "amusés" quand vous aurez dû supporter quelqu'un de fou dans votre entourage. Amicalement.

Aidons nous les uns les autres , pour nous sortir de cette folie dans laquelle nous sommes tous plongés , nous ne sommes entourés que de fous dans notre propre folie , certains en souffrent plus que d'autres , ressentir cette situation d'une manière dramatique ne nous aide pas à aider ceux-ci , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erine
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 14/12/2011
Nombre de messages : 12
Féminin
Bélier Dragon
Age : 53
Ville : nantes

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Sam 14 Jan 2012 - 11:07

A quoi sert de discuter alors? Vous avez de l'expérience ? Vous avez donc QUAND MÊME vu que la conscience est altérée quand on ne se respecte pas? Quand on ne respecte pas son véhicule charnel? Echaffauder des théories pour éviter de se respecter ne changera rien. Vouloir tout expliquer"au feeling " c'est aussi une forme de maladie de l'esprit facile à développer devant un clavier et une connection internet...Mais cela discrédite les aidant et égare les lecteurs. La maladie mentale arrive avec le non respect des harmonies du corps aussi vite que la misère sur le monde Pourquoi et comment voulez vous une qualité de conscience si elle est altérée à ne serait-ce qu'un niveau que ce soit? (physique mental ou spirituel)


Et au passage j'ai eu 7 virus hier. après le post...Et je ne suis pas voyante du tout. Juste observatrice. Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nehani
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/05/2011
Nombre de messages : 84
Féminin
Lion Chèvre
Age : 25
Ville : Petit village de l'Oise

MessageSujet: Re: La frontière de la folie   Sam 14 Jan 2012 - 11:38

Bonjour Erine,

Je ne comprend pas vraiment pourquoi tu sembles penser que quelqu'un ici a nié l'importance du respect du corps... l'accent à été mis sur le fait que le corps n'est pas la seule chose à respecter, mais je ne vois nulle part une allusion à un déni du corps "souhaitable"...

Citation :
Vouloir tout expliquer"au feeling " c'est aussi une forme de maladie de l'esprit facile à développer devant un clavier et une connection internet...Mais cela discrédite les aidant et égare les lecteurs.

Je ne vois pas en quoi cela peut discréditer qui que se soit d'exposer son point de vue personnel. De plus la plupart des gens ayant posté ont certainement des expériences personnelles qui les ont amenées vers leur point de vue... de la même manière qu'on ne peut pas juger ta manière de voir les choses, on ne peut pas juger celle des autres même si on peut choisir d'y adhérer ou non.

sunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-chemindevie.blogspot.fr/
 
La frontière de la folie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com