Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Chrysoprase
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/07/2010
Nombre de messages : 575
Féminin
Verseau Coq
Age : 36
Ville :

MessageSujet: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 13:48

Rappel du premier message :

La dévotion aux parents, qu'elle drôle d'idée je vous avance ici?

Pas si drôle malheureusement. La dévotion aux parents, je crois que nous sommes empétré dedans et pour en avoir fait l’expérience, il me semble que ça nous empêches d'aller vers le Divin.

Plusieurs post circulent sur l'amour inconditionnel et l'attachement, c'est donc eux qui m'ont inspiré ici.

Je vous propose un axe de réflexion. La vie est courte nous n'avons pas temps de temps que ça pour s'ouvrir au Divin, alors je vous propose un point important qui pour moi a tous changé.

Ce que j'appelle la dévotion aux parents, c'est en fait ce besoin de se faire aimer par eux. C'est ce qui pendant notre enfance nous a pris tout notre temps et toute notre énergie, car il nous semblait, à juste titre peut être, que c'était une question de vie ou de mort.
Nous sommes devenus les bonnes personnes que l'on attendait que l'on soit.
Ce qui est malheureux c'est qu'en tant qu'adulte on continue sur la même lancé, avec nos conjoints, nos partons, nos enfants..... Dévouer a ce "j'ai besoin que tu m'aimes maman" Et qu'elle énergie on peut mettre là dedans. Et qu'elle énergie on peut mettre pour fuir les ressentis que l'on a mais qui pourraient nous faire perdre cet "amour conditionnel". En fuyant cela on fuit une part de nous même, celle la même que l'on nous dit d'accepter pour avancer sur la voie Divine, pour que Dieu puisse faire son travail de purification.

Et nous voilà donc bien, dans une dévotion a nos parents et a se qu'il nous ont appris de nous, et non a une dévotion au Divin qui lui pourrait nous montrer le véritable "Amour inconditionnel"

Alors voilà, je défends haut et fort, l'idée, (et ça fait pas longtemps que ça me fait moins peur), que nous ne pouvons pas vouloir être aimer de nos mes parents et aimer Dieu. C'est incompatible. C'est incompatible car ça n'est pas le même chemin.
Si je comble mon besoin d'être aimée par mes parents c'est mon égo qui est content. Si j'arrête de faire ça, je peux commencer à le regarder en face, à l'accepter, a le remettre en question et a mettre mon énergie dans la dévotion au Divin.

Pour moi le début de la voie spirituelle commence a la fin de la voie "je dois être aimer (et cet première idée vient de la dépendance aux parents, c'est la source)".

A vos thérapies mes amies bounce






Dernière édition par Plume le Mar 11 Oct 2011 - 16:12, édité 1 fois (Raison : MAJUSCULE DANS TITRE DU TOPIC)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Jean-Yves
Membre
avatar

Date d'inscription : 13/12/2007
Nombre de messages : 1807
Masculin
Cancer Rat
Age : 57
Ville : Var

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mer 12 Oct 2011 - 11:40

@OUI a écrit:
Bonsoir Smile

Besoin d'être aimé,besoin d'être reconnu..

Ces "besoins" laissent supposer que nous n'aurions pas été aimés -ou pas "suffisamment"

et pas reconnu..



Pas nécessairement à mon avis...

Je ressens en moi comme une sorte de rupture, le regret d'un éden perdu ; comme la séparation d'avec un amour absolu qui remonte sûrement d'avant ma naissance.

Cette rupture laisse comme une sorte de blessure, elle n'est pas bien sûr tout le temps apparente en moi mais à certains moments elle ressort au niveau consient.

@anima a écrit:
il n'y a pas de divin à mon sens parce qu'il n'y a pas de liberté de mouvement

Tu me donnes l'impression d'être une personne qui se cherche et ce qui serait intéressant de voir, c'est si tu penses ou ressens que cette affirmation est toute aussi vraie demain ou la semaine prochaine par exemple.
Ce qui n'aurait pas d'importance bien sûr... Mais si elle ne semble plus toute aussi vraie, elle pourrait alors laisser la place à une incertitude, ce qui à mon sens est beaucoup mieux.

Smehen a écrit:
Parfois , c'est le manque important d'Amour des parents (et de la fratrie) qui fait tendre vers le Divin , comme une compensation monumentale au manque d'amour ambiant .

Oui tout à fait... :bisous)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite-laique.forumsactifs.com/
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mer 12 Oct 2011 - 11:55

Oui j'ai rien compris^^

on n'a tous un rôle à jouer mais on s'enferme souvent dans ce rôle; c'est ça que je veux dire et du coup les gens réagissent avec nous de par ce rôle; cette idée que j'ai de moi; c'est en cela que je trouve qu''il n'ya pas trop de place au mouvement et à l'improvisation; au naturel

Jean-Yves; oui c'est exactement ça et je le fais dans mon avant dernier message j'ai pensé possible le contraire de ce que je pensai au début je suis une girouette; j'explore les possibilités alors je cherche Smile et je ne sais toujours pas^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysoprase
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/07/2010
Nombre de messages : 575
Féminin
Verseau Coq
Age : 36
Ville :

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mer 12 Oct 2011 - 12:08

Bonjours a tous, et merci de toutes ces réponses.

@Oui a écrit:
C'est marrant d'ailleurs que tu parles d'amour "conditionnel"...ça laisse entendre que c'est toi
Chryso qui pose une condition pour être aimée..


Bien-sure que c'est moi qui maintenant, pose une condition pour me senti aimer, celle que l'on m'a apprise. Et c'est complétement ça, je ne suis pas en train de faire un procès aux parents du monde entier. je dis juste qu'il semblerait que nous introjections des conditions pour pouvoir obtenir l'amour.
Mais il est évident que maintenant, j'ai fait mienne des conditions et c'est a moi de les travailler.
Et pour cela, j'émets l'idée qu'il est bon d'aller me poser dans mon enfance et voir ce qu'il c'est jouer.

Je vais tomber sur des moments de frustration d'enfant capricieuse, qui aurait bien tout voulu rien que pour elle et là ok que ce que j'ai fait ne soit pas aimer pas de problème.

mais je vais aussi tombé sur des moments de colères justifier où j'ai été écraser et pas prise en compte: et là, a cet endroit où j'ai vécu un manque d'Amour évident par égoïsme aveugle du "parents souffrant" je vais aller remettre de l'ordre."Je ne suis pas une mauvaise petite fille, ici a cet endroit, j'avais le droit d'exister" et maintenant que je vois ça en temps qu'adulte je peux voir la réalité des choses, tel qu'elles sont, remises a leurs place. Je vais soigner l'image qui me colle a la peau, et que dans le présent je défend bête et ongle alors que ça n'a plus de sens, et que ça me coupe de la réalité.

Je peux commencer a poser sur moi un regard inconditionnel et donc me voir avec mes qualités et mes défauts sans m'étiqueter, juste me vivre comme cela, et faire des choix en conséquences, suivre mon égo, ou me dire "non, je n'ai pas envie de te suivre"

Avoir enfin une vrai liberté. Sortir de là où je me suis enfermé.

Ça me fait penser a autre chose chose. Que mes parents m'aient aimer je n'ai aucun doute là dessus, moi aussi je l'ai aime. Que j'aurais voulu être aimer plus, sans doute comme tous les enfants. Le soucis il est dans le fait, je crois que ce qui devrait être véhiculer à l'enfant c'est pas qu'on ne l'aime pas lui, mais que l'on n'aime pas certains de ces actes.

Il y a des actes répréhensibles et d'autre non, et c'est tout. Les actes, pas la personne. or, nos parents,comme nous même, sont coincé dans des étiquettes... ce qu'ils font sentirent à leur enfants, c'est le même manque d'amour qu'ils ont pour eux même.

Alors je parlais d'une phase à passer pour entrée dans le chemin spirituel, qui est de sortir de cette dévotion aux parents, C.a.d remettre en questions ce qu'ils m'ont involontairement appris de moi, et me libérer de toutes ces croyances que j'ai fait mienne et qui me font me regarder et m'accepter de façon conditionnelle. Pour pouvoir me tourner vers une Dévotion au Divin qui nécessité de s'oublier, de donner, se faire tout petit. Et ça t'en que je ne vois pas, ne comprend pas, l'image que j'ai de moi c'est difficile. Un des chemin est de voir ce que l'on m'a fait croire et de le remettre en questions et donc de ne plus voir les parents comme des Dieu.

sunny c'est long, hein désolé. C'est un sujet qui me tiens a cœur, mais ça doit se voir.

Je pense que certaines personnes ont déjà descendu leurs parents de leur pieds d'éstale (je trouve pas l'orthographe) mais je pense aussi que beaucoup ne l'on pas fait et que c'est un vrai frein dans le chemin spirituel, d'où l'idée de ce partage.

Tchao :323293gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OUI
Membre
avatar

Date d'inscription : 18/11/2010
Nombre de messages : 297
Masculin
Bélier Singe
Age : 61
Ville : Alès gard

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mer 12 Oct 2011 - 12:09

Il me semble que tu as tout compris au contraire Anima..

C'est bien l'idée que j'ai de moi-même qui m'empêche d'être libre

Si par exemple je crois qu'il me faut être gentil (= renvoyer aux autres l'image d'un type gentil)

pour être aimé,accepté,relié etc...je ne vais pas m'autoriser à être en colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Membre
avatar

Date d'inscription : 13/12/2007
Nombre de messages : 1807
Masculin
Cancer Rat
Age : 57
Ville : Var

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mer 12 Oct 2011 - 14:05

@anima a écrit:
Oui j'ai rien compris^^

Je pense anima, qu'au contraire tu as compris énormément de choses...

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite-laique.forumsactifs.com/
KRIS26
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/04/2011
Nombre de messages : 8
Féminin
Gémeaux Buffle
Age : 68
Ville : valence

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mer 12 Oct 2011 - 17:56

J'ai des parents adorables, ils ont fait de leur mieux, avec leur acquis et leur siècle, même si je n'ai pas toujours été d'accord avec leurs choix.
J'ai fait de de même avec un mari malade pour mes enfants.

Dans le premier cas, ils sont maintenant âgés et ont besoin de moi et je leur rends avec un plaisir immense de mon temps et de l'aide. Voir leurs yeux illuminés quand j'arrive, c'est un cadeau de la vie pour moi. Donnez et vous recevrez.....

Mes écritures automatiques me disent : continue sur le même chemin, tu as une vie terrestre à vivre, en écoutant ton coeur , j'ai oublié le terme exact. Cela faisant, je pense que l'Amour de Dieu coule à travers moi dans cette démarche. Aimez vous les uns les autres comme Dieu vous Aime....Aimez votre prochain comme vous-mêmes....Nous sommes tous UN.

Dans le second cas, le décès prématuré de mon mari a rendu mon second fils, adolescent, révolté mais malheureux, je l'ai peut etre trop gâté, il est devenu personnel , égoiste, violent, très dur avec mon petit fils de 5 ans et me dit que je suis une mauvaise mère et une mauvaise grand mère...Il s'est fait un mauvais film de son enfance, film qui n'a rien à voir avec la réalité .

Dur pour une mère, j'aimerais que mon fils mûrisse enfin. Il a toujours eu un décalage avec sa date de naissance....

Et la, c'est moi qui suis en demande. Je mendie un peu d'amour de mon fils...J'ai lu sur le site : le pouvoir des mots avec trois bouteilles et j'ai fait de même avec la photo de mes fils. Pour le reste, un mot : FOI

Mes écritures me disent : laisse le comprendre ses erreurs......Je ne demande pas la lune, mais avoir un fils nomal (plus de nouvelles) et un minimum syndical pour ses grands parents.....qui se sentent délaissés.

J'ai lu un jour : Les personnes agées asiatiques disent : je vous aime, les occidentaux : aimez moi..Chez eux pas de soucis de retour, ils ont une éducation pour cela.

On a tous besoin d'amour. Il faut donner sans compter mais qu'il est doux de recevoir.
Le Divin est en chacun de nous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysoprase
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/07/2010
Nombre de messages : 575
Féminin
Verseau Coq
Age : 36
Ville :

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Jeu 13 Oct 2011 - 17:35

@KRIS26 a écrit:
J'ai lu un jour : Les personnes agées asiatiques disent : je vous aime, les occidentaux : aimez moi..Chez eux pas de soucis de retour, ils ont une éducation pour cela.

On devrais tout arriver a la conclusion des asiatiques, ça serait bien mieux. Et si on a pas eu cette éducation a nous de la faire.

Biensur qu'il est doux de recevoir, mais si celà néssécite de se plier au névrose des autres je dis non. or c'est bien souvent ce que l'on fait pour être aimer, et du coup ça coince, c'est pas ça le bonheur.

L'amour ça peut aussi être, dire NON et gueuler. Ca emp^che pas d'aimer, malheureusement c'est bien souvant mélangé.

Le Chist dit " la vérité vous rendra libre", et si la vérité dérange je reste tout de même de son côté, donc du côté du Christ, quite a ne pas être aimer mais libre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysoprase
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/07/2010
Nombre de messages : 575
Féminin
Verseau Coq
Age : 36
Ville :

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Jeu 13 Oct 2011 - 17:47

je dis ça genre c'est facile mais pas du tout, l'idée c'est de tendre vers ça pour finir par y arriver sunny :app) :383570gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit