Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chrysoprase
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/07/2010
Nombre de messages : 575
Féminin
Verseau Coq
Age : 36
Ville :

MessageSujet: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 13:48

La dévotion aux parents, qu'elle drôle d'idée je vous avance ici?

Pas si drôle malheureusement. La dévotion aux parents, je crois que nous sommes empétré dedans et pour en avoir fait l’expérience, il me semble que ça nous empêches d'aller vers le Divin.

Plusieurs post circulent sur l'amour inconditionnel et l'attachement, c'est donc eux qui m'ont inspiré ici.

Je vous propose un axe de réflexion. La vie est courte nous n'avons pas temps de temps que ça pour s'ouvrir au Divin, alors je vous propose un point important qui pour moi a tous changé.

Ce que j'appelle la dévotion aux parents, c'est en fait ce besoin de se faire aimer par eux. C'est ce qui pendant notre enfance nous a pris tout notre temps et toute notre énergie, car il nous semblait, à juste titre peut être, que c'était une question de vie ou de mort.
Nous sommes devenus les bonnes personnes que l'on attendait que l'on soit.
Ce qui est malheureux c'est qu'en tant qu'adulte on continue sur la même lancé, avec nos conjoints, nos partons, nos enfants..... Dévouer a ce "j'ai besoin que tu m'aimes maman" Et qu'elle énergie on peut mettre là dedans. Et qu'elle énergie on peut mettre pour fuir les ressentis que l'on a mais qui pourraient nous faire perdre cet "amour conditionnel". En fuyant cela on fuit une part de nous même, celle la même que l'on nous dit d'accepter pour avancer sur la voie Divine, pour que Dieu puisse faire son travail de purification.

Et nous voilà donc bien, dans une dévotion a nos parents et a se qu'il nous ont appris de nous, et non a une dévotion au Divin qui lui pourrait nous montrer le véritable "Amour inconditionnel"

Alors voilà, je défends haut et fort, l'idée, (et ça fait pas longtemps que ça me fait moins peur), que nous ne pouvons pas vouloir être aimer de nos mes parents et aimer Dieu. C'est incompatible. C'est incompatible car ça n'est pas le même chemin.
Si je comble mon besoin d'être aimée par mes parents c'est mon égo qui est content. Si j'arrête de faire ça, je peux commencer à le regarder en face, à l'accepter, a le remettre en question et a mettre mon énergie dans la dévotion au Divin.

Pour moi le début de la voie spirituelle commence a la fin de la voie "je dois être aimer (et cet première idée vient de la dépendance aux parents, c'est la source)".

A vos thérapies mes amies bounce






Dernière édition par Plume le Mar 11 Oct 2011 - 16:12, édité 1 fois (Raison : MAJUSCULE DANS TITRE DU TOPIC)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysoprase
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/07/2010
Nombre de messages : 575
Féminin
Verseau Coq
Age : 36
Ville :

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 14:20

Une petite note en plus

on pourrait nommer cette dévotion aux parents autrement: Dévotion au regard qu'ils ont porter sur nous et que nous avons fait notre et auquel on s'accroche par croyance qu'on en a besoin.

Nous devons pouvoir égratigner, remettre en question, se regard qui nous a été injecter et dont nous avons du mal a nous défaire. Nous sommes comme dévouer au regard qu'ils posaient sur nous et qui nous a définis.

La route ce n'est pas de chercher le Divin, lui il est là il n'attend que nous, la route c'est de voir se regard conditionnel et pesant, le sentir, le travailler et s'en extraire
Ca n'est pas une partie de plaisir, mais c'est essentiel, après on peut commencer a sentir le véritable amour et il ne ressemble a rien de connue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 15:11

Ton cheminement est très intéressant. Ta pensée actuelle est sans doute liée à une période par laquelle tu passes, elle n'est pas tout à fait fausse mais comme ça, à lire, elle me semble manquer de "nuances", du moins d'une conclusion qui serait du genre "l'amour que je porte à mes parents n'a rien à voir avec l'amour que je me porte et qui me porte vers le divin..." et en même temps c'est un tout... drunken

Tout dépend aussi de notre conception du divin, celle-ci est très intime. Pour ma part je pense plutôt à une reconnaissance du divin qui est tout, qui est nous, qui est ailleurs...Mais cela est un détail.

Nos parents, oui, il est bon de se détacher émotionnellement d'eux, ensuite nous sommes prêts à passer d'autres "passages".
Et dans ces passages à un moment l'amour que nous leur portons devient "sans condition" quelque soit leur parcours de "parents" vis à vis de nous.
Nous les aimons et les reconnaissons tels qu'ils sont ou ont été, sans jugement. C'est là, peut-être la connexion avec le divin...(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9260
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 16:36

Cela me fait penser à un passage de la Bible qui me semble à propos , Nouveau Testament , Luc : ch 14 , vers 26 :

" Si quelqu'un vient vers moi et ne hait pas son père , et sa mère , et sa femme , et ses enfants , et ses frères , et ses soeurs , et jusqu'à son âme même , il ne peut être mon disciple "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blacksunny
Membre
avatar

Date d'inscription : 15/05/2010
Nombre de messages : 59
Féminin
Lion Singe
Age : 24
Ville : var

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 16:45

@Edica a écrit:

Nous les aimons et les reconnaissons tels qu'ils sont ou ont été, sans jugement. C'est là, peut-être la connexion avec le divin...(à suivre)

Je suis entièrement d'accord avec ca Edica Smile

C'est le debut de la libération. C'est très difficile de s'accomplire sous l'emprise d'une image que l'on se fait de ses parents. Car même s'il ne veulent que le bonheur de leur progéniture, les parents font aussi parfois vivre leur idéal a travers leur enfant, voir réalisé leur propre désirs a travers leur enfant qui reste pour eux une parti d'eux même. Pour eux aussi c'est dur de se détaché de l'idée que ce petit être née d'eux est un être indépendant, qui n'appartient qu'a lui même. Je pense même que pour une mère cela doit faire l'effet d'un deuil de réaliser ca. (Ce ne sont que des supposition de ma part étant donner que je n'est pas d'enfant Laughing )

Puis Pour ce réalisé soit même, je pense qu'il faut se voir sans attache. Ce qui ne veut pas dire ne pas aimer, mais savoir voir ses désirs et ceux que papa - maman a entrepris de nous faire vivre.
Quitte peut etre a les decevoirs l'espace d'un instant, au fond ne recherche t'il pas notre bonheur, et notre épanouissement personelle ? Alors quelle que soit notre chemin, il finirons par le comprendre (pas forcement le soutenir parfois) Il leur faut juste savoir situé leur besoin et nos besoin.

. L'amour n'a besoin de rien, et n'est jamais décu, car l'amour est aussi comprhension et compassion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysoprase
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/07/2010
Nombre de messages : 575
Féminin
Verseau Coq
Age : 36
Ville :

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 17:16

Je vous lis et ne comprend pas trop. Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas aimer ses parents. J'ai dis qu'il fallait a un moment donné, si l'on veut aller vers le Divin, cesser de chercher a être aimer d'eux.

On peu très bien les aimer sans forcément chercher a être aimer par eux. Au contraire on peu même mieux les aimer si on ne cherche pas a l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Membre
avatar

Date d'inscription : 13/12/2007
Nombre de messages : 1807
Masculin
Cancer Rat
Age : 56
Ville : Var

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 17:44

@Chrysoprase a écrit:
Je vous lis et ne comprend pas trop. Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas aimer ses parents. J'ai dis qu'il fallait a un moment donné, si l'on veut aller vers le Divin, cesser de chercher a être aimer d'eux.

On peu très bien les aimer sans forcément chercher a être aimer par eux. Au contraire on peu même mieux les aimer si on ne cherche pas a l'être.

Bonjour

Je pense que "chercher a être aimer d'eux" signifie que l'on a un besoin de reconnaissance, d'être aimé. Ce besoin d'être aimé est comme la partie émergée de l'iceberg, il n'est là que parce qu'il y a au fond de soi une sorte de souffrance, un sentiment de manque, un vide. Je crois que c'est uniquement par le "travail" sur ce vide, ce manque, que la dépendance vis à vis des parents peut se résorber.

Tout ceci me fait penser aux propos de Chögyam Trungpa, je cite de mémoire : "il arrive un moment où il faut cesser d'être l'enfant de quelqu'un".
L'idée est sans doute la même que celle évoquée par la citation de la Bible ci-dessus, et le mot "haïr" (un peu fort) nous vient certainement d'une traduction approximative.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite-laique.forumsactifs.com/
Chrysoprase
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/07/2010
Nombre de messages : 575
Féminin
Verseau Coq
Age : 36
Ville :

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 17:55

Oui Jean-Yves, c'est de ça que je parle. Exactement ça. Et le travail a faire est là où tu dis.

J'aime cette phrase "cesser d'être l'enfant de quelqu'un", c'est exactement là que je place la dévotion aux parents: passer d'être enfant de ses parents, a être fils de Dieu car dans mon chemin spirituel il y a la dévosion au Divin, mais ça n'est pas dans toute les voies. Hors pour passer a la dévotion au Divin, il faut bien cesser la Dévotion aux parents.

Merci pour ton intervention qui vient éclairer la mienne :jap:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 17:58

mais c'est une evidence non? d'ailleur ca ne ce limite pas aux parents, chercher l'amour de qui que ce soi releve de quelquechose à travailler en soi,
c'est lorsque l'on est plus dans un etat de besoin de cet amour que l'on peu commencer a vraiment l'apprecier, et que l'on devient lucide sur la veritable nature de cet amour,
neanmoin dans l'etat actuel de conscience on peu dire que pratiquement 100% des individus sont à un certain degrés dans un besoin et une recherche d'amour,
il ne faut pas travailler sur soi suivant un ideal mais simplement parcque l'on se sent l'envie de le faire
Revenir en haut Aller en bas
Chrysoprase
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/07/2010
Nombre de messages : 575
Féminin
Verseau Coq
Age : 36
Ville :

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 18:09

Cyrille a écrit:
c'est lorsque l'on est plus dans un etat de besoin de cet amour que l'on peu commencer a vraiment l'apprecier, et que l'on devient lucide sur la veritable nature de cet amour

Oui et donc pour ne plus être dans ce besoin d'amour le boulot commence par le travailler sur les émotions, manques, besoin de ses parents. La source est là. Sans ça a mon sens pas possible de lâcher ce besoin.

Cyrille a écrit:
neanmoin dans l'etat actuel de conscience on peu dire que pratiquement 100% des individus sont à un certain degrés dans un besoin et une recherche d'amour

Et l'inconscience est là, a mon sens, dans le fait de ne pas travailler et se libérer du besoin d'être aimer par ces parents.

Cyrille a écrit:
il ne faut pas travailler sur soi suivant un ideal mais simplement parcque l'on se sent l'envie de le faire

Qu'est ce que tu veux dire par là, je ne comprend pas?



Dernière édition par Chrysoprase le Mar 11 Oct 2011 - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 18:09

@Chrysoprase a écrit:
Je vous lis et ne comprend pas trop. Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas aimer ses parents. J'ai dis qu'il fallait a un moment donné, si l'on veut aller vers le Divin, cesser de chercher a être aimer d'eux.

On peu très bien les aimer sans forcément chercher a être aimer par eux. Au contraire on peu même mieux les aimer si on ne cherche pas a l'être.

Mais on a pas dit que tu avais dit d'abord! lol!

Sérieusement, c'est peut-être juste parce que ta pensée n'était pas aboutie sur ce dernier point (par écrit j'entends).
Etre aimer de...oui c'est ce qui nous empêche de franchir un palier important, tu as raison.
En revanche quand on donne (sans attente) on reçoit drunken ouf! l'amour fait partie du lot.
Ce n'est donc plus un but mais cela se transforme en un fonctionnement fondamental de la vie.
L'abeille donne le pollen pour une nouvelle fleur qui lui donnera son nectar pour que l'abeille....

Juste cette nuance là qui manquait (à mon sens) dans ta première présentation.

Cela dit, même passé ce cap, le fonctionnement de notre société est basé sur ce besoin de reconnaissance. En matière de religion, enseignements spirituels divers aussi d'ailleurs.
Aïe Aïe Aïe je sens que je vais me faire huer....attendons... clown
Revenir en haut Aller en bas
Chrysoprase
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/07/2010
Nombre de messages : 575
Féminin
Verseau Coq
Age : 36
Ville :

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 18:17

Oui biensur après l'amour deviens fondamentale a la vie, mais je ne parlais pas de ça. Donc je ne le disais pas.

Si on met un besoin de reconnaissance dans les religions et enseignements c'est par ce que l'éfo est toujours là sinon fondamentalement, c'est pas l'idée, enfin je ne crois pas.
Un maitre n'en a rien a faire, un disciple en plein travail par contre forcément aura se beoin. Ca se travail, c'est sur. Mais quand même en comparaison avec la société les enseigenement sont censé nous amener audélà de ce besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Membre
avatar

Date d'inscription : 13/12/2007
Nombre de messages : 1807
Masculin
Cancer Rat
Age : 56
Ville : Var

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 20:14

Cyrille a écrit:
mais c'est une evidence non? d'ailleur ca ne ce limite pas aux parents, chercher l'amour de qui que ce soi releve de quelquechose à travailler en soi,
c'est lorsque l'on est plus dans un etat de besoin de cet amour que l'on peu commencer a vraiment l'apprecier, et que l'on devient lucide sur la veritable nature de cet amour,
neanmoin dans l'etat actuel de conscience on peu dire que pratiquement 100% des individus sont à un certain degrés dans un besoin et une recherche d'amour,
il ne faut pas travailler sur soi suivant un ideal mais simplement parcque l'on se sent l'envie de le faire

Je suis d'accord avec ce que tu dis Cyrille, juste je ne suis pas sûr qu'il y ait autant de personnes qui ressentent un manque d'amour (pratiquement 100% ???), mais c'est un détail.

@Chrysoprase a écrit:

Cyrille a écrit:
il ne faut pas travailler sur soi suivant un ideal mais simplement parcque l'on se sent l'envie de le faire

Qu'est ce que tu veux dire par là, je ne comprend pas?


Je suppose qu'il veut dire que : (il me reprendra ou complètera si nécessaire...)

Eh bien en général la spiritualité invite à l'acceptation de soi avec même toutes les imperfections que l'on peut avoir.
Vouloir faire les choses par idéal c'est se projeter sur ce que l'on est pas, c'est une fuite de la réalité telle qu'elle est dans ce moment précis.
Maintenant, agir parce qu'on en a envie, parce que l'on ressent que ça pousse en soi c'est différent car alors on se place sur la vague de la vie qui nous amène vers un épanouissement toujours plus approfondie.

Visiblement c'est ton cas, pour ce sujet en tous cas, car on sent ta motivation à travers tes propos.

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite-laique.forumsactifs.com/
Chrysoprase
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/07/2010
Nombre de messages : 575
Féminin
Verseau Coq
Age : 36
Ville :

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 20:40

Ha ok si c'est ça qu'il dit je comprend mieux.

@Jean-Yves a écrit:
Visiblement c'est ton cas, pour ce sujet en tous cas, car on sent ta motivation à travers tes propos

C'est ça en ce moment je suis dans ce mouvement. sunny :lapindos:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Membre
avatar

Date d'inscription : 13/12/2007
Nombre de messages : 1807
Masculin
Cancer Rat
Age : 56
Ville : Var

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 21:32

@Edica a écrit:
le fonctionnement de notre société est basé sur ce besoin de reconnaissance. En matière de religion, enseignements spirituels divers aussi d'ailleurs.
Aïe Aïe Aïe je sens que je vais me faire huer....attendons... clown

Non quand même pas... restons cool...

C'est peut-être vrai ce que tu dis, mais la spiritualité est justement là, à mon sens en tous cas, pour nous amener à dépasser les limites...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite-laique.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 22:53

@Chrysoprase a écrit:
mon sens, dans le fait de ne pas travailler et se libérer du besoin d'être aimer par ces parents.

Cyrille a écrit:
il ne faut pas travailler sur soi suivant un ideal mais simplement parcque l'on se sent l'envie de le faire

Qu'est ce que tu veux dire par là, je ne comprend pas?


Effectivement je ne savais pas trop comme exprimer cela mais Jean-Yves l'a parfaitement bien resumé,
pour le 100% je pense que si je ne suis pas tres loin du compte, mais je ne resonne pas comme un psychiatre qui cherche des cas pathologiques, je pense juste que personne ne peu ce vanter d'être parfait et de n'être absolument pas dans ce besoin d'amour même a une dose microscopique
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 23:10

Cyrlle a écrit:
je pense juste que personne ne peu ce vanter d'être parfait et de n'être absolument pas dans ce besoin d'amour même a une dose microscopique
Je suis d'accord avec, ça : tant qu'il y a un égo, il recherche la reconnaissance et tout ce qui va avec.
Plus l'égo diminue, plus ces désirs diminuent mais ils restent toujours là.

En attendant je crois qu'il y a un autre élément qui joue : si on est conscient de ces désirs, et que l'on a compris qu'ils nous mènent à notre perte alors on les ressent, mais on se dit "ou toi là ! tu ne m'auras pas !" et on se réoriente vers autre chose de plus sain pour nous mêmes et les autres.
Cela dit je crois qu'il y en a un paquet qu'on ne voit pas aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
OUI
Membre
avatar

Date d'inscription : 18/11/2010
Nombre de messages : 297
Masculin
Bélier Singe
Age : 61
Ville : Alès gard

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mar 11 Oct 2011 - 23:14

Bonsoir Smile

Besoin d'être aimé,besoin d'être reconnu..

Ces "besoins" laissent supposer que nous n'aurions pas été aimés -ou pas "suffisamment"

et pas reconnu..

Là j'ai des doutes..

Reconnu je présume que chacun d'entre nous l'a été dès la naissance,on nous a donné un nom un prénom,inscrit au registre de l'humanité;et je laisse à chacun calculer combien de fois on l'a appelé par son nom/prénom depuis..c'est donc un faux besoin,un soi-disant besoin..

Besoin de se sentir aimé..

Qui pourrait dire qu'il n'a pas été aimé par ses parents?
ça me paraît difficile à affirmer.

Que l'on pense ne pas avoir été aimé comme on l'aurait voulu nous ...ça oui..


C'est marrant d'ailleurs que tu parles d'amour "conditionnel"...ça laisse entendre que c'est toi
Chryso qui pose une condition pour être aimée..



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mer 12 Oct 2011 - 2:06

aucun enfant n 'a eu une vie toute rose, certe il y a de l'amour mais pas que ca et c'est cela qui est a prendre en compte dans cette recherche futur d'amour
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mer 12 Oct 2011 - 9:30

Parfois , c'est le manque important d'Amour des parents (et de la fratrie) qui fait tendre vers le Divin , comme une compensation monumentale au manque d'amour ambiant .



Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mer 12 Oct 2011 - 10:17

coucou

qu'est-ce que c'est finalement le besoin d'être reconnu et aimé si ce n'est que les autres nous reconnaissent comme un être à part entière; et nous aime comme on n'est sans attribut, sans rôle et étiquette; l'enfant de; l'ami de ; l'épouse de; le collègue de; et tout le comportement derrière qui s'en suit ou qu'il "faut" avoir; on fait trop d'association et de raccourci de part cela; c'est un peu mettre les gens sous couvercles et du coup on va pas chercher plus loin ou on découvre une personne à travers ces filtres là donc on ne la voit pas comme elle l'est; c'est un peu comme si on était tous sous influences; d'attitudes être à l'image des jugements; des préétablits; du tout prêts, du tout cuits, c'est presque comme ça et pas autrement; on se dicte mutuellement une ligne de conduite alors que personne se met vraiment à la place des gens et ne cherchent pas en profondeur à comprendre la personne en face d'elle; on fait toujours en fonction de ce qui nous arrangent en premier et ne voie pas l'autre partie de l'iceberg; on reste en surface; au paraître

je le vois plus comme quelquechose de général même si au départ on est l'enfant de; ça nous suit toute la vie cette appartenance; ces images associatives; et dans cette façon de se voir les uns les autres il n'y a pas de divin à mon sens


Dernière édition par anima le Mer 12 Oct 2011 - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mer 12 Oct 2011 - 10:25

il n'y a pas de divin à mon sens parce qu'il n'y a pas de liberté de mouvement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mer 12 Oct 2011 - 11:10

Le vrai problème je ne suis pas sur que se soit que les gens mettent des étiquettes (même si ça aussi c'est un problème, mais on ne peut pas changer les gens).
Se serait plutôt le désir d'être reconnu par eux qui fait que, en tant qu'adultes nous sommes touchés par ces étiquettes et que nous nous dictons à nous-mêmes une ligne de conduite pour correspondre à ce que l'on attend de nous, ou pour rejeter des étiquettes qui ne nous vont pas.
Si l'on avait pas ce désir d'être reconnus (que nous avons tous plus ou moins), ces étiquettes ne nous poseraient pas de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
OUI
Membre
avatar

Date d'inscription : 18/11/2010
Nombre de messages : 297
Masculin
Bélier Singe
Age : 61
Ville : Alès gard

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mer 12 Oct 2011 - 11:19

Il me semble que c'est PARCE-QUE j'ai déjà une idée de moi-même (une étiquette) que je veux ensuite que cette étiquette soit reconnue par l'autre,les autres..

Et ça marche jamais vu que l'idée que j'ai de moi-même ne peut pas correspondre à l'idée que l'autre se fait de moi ...pour cela il faudrait que je sois l'autre..ce que je ne suis pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.   Mer 12 Oct 2011 - 11:25

oui mais on s'empêche d'aller les uns vers l'autre de part ces étiquettes on se restreint mutuellement; celui qui porte l'étiquette se contraint plus ou moins à elle et celui qui lui donne cette étiquette n'ira pas plus loin; 'est comme si on se mettait des frontières à ne pas dépasser; de part ces étiquettes on ne va pas être naturel et lâcher, chercher; partager des choses

ou alors m'est venu là en lisant d'autre post; je pourrai interprété cela comme un manque de confiance des deux parties puis j'ai relu le tire du topic la dévotion au divin; là ça me dit être au service et finalement quand on est l'enfant, l'ami, le collègue de quelqu'un d'autre que nous; je me dis que peut-être c'est un apprentissage à l'amour de Dieu; être à son service et oui quelquepart s'oublier; apparaître, paraître, disparaître, réapparaître; être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand la dévotion aux parents empêche la dévotion au Divin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit