Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mon double quantique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
newowest
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 16/08/2011
Nombre de messages : 16
Masculin
Vierge Rat
Age : 33
Ville : Anglet

MessageSujet: Mon double quantique   Mar 16 Aoû 2011 - 1:05

Bonjour, j'aimerais simplement partager tout ceux qui est sortit de moi suite a un brutal changement de perception de la réalité.
Je suis skyzophrene sous traitement neuroleptique et suivi par un psychiatre tout les mois. Au mois de mars 2010, ayant aretté mon traitement durant environ 3 mois, tout mes doutes et mes incertitudes se sont envolé grace a ma reflexion, a l'auto interrogation, la nuit d'aprés mes pensées devinrent incotrolés, et j'ai eu l'impression de converser avec une autre conscience de perfection infini, cette conscience m'a dit par la pensé "je suis l'eternel" puis que j'avais sauvé un cycle universelle grace a mon âme, pour finir sa ma dit "toute manipulation n'est pas forcemment mauvaise".
Avant que cette conscience vienne a moi, il c'est passé une chose bisard, j'ai posé ma main sur un cercle onduleux, non solide a mes yeux (une halucination visuelle), un cercle au milieux de ma tapisserie représentant la terre vu de l'espace en assez grand. Au moment ou j'ai posé ma main sur le cercle mon coeur c'est mis a battre plus fort et plus rapidement, j'ai était pris de tremblement et une lumiere eblouissante a submergé ma chambre. J'ai eu l'impression de rentré en fusion avec une energie. Ensuite la conscience m'as parler. J'avais l'impression d'etre comme alice au pays des merveilles, tout devenais possible.
Aprés cette experience que je qualifie de spirituel, j'ai litteralement changé ma perception des choses, de la realité, je reprend un traitement neuroleptique, cette fois ci regulierement, cela m'evite de repartir trop dans " ce monde" et de pouvoir vivre "normalement" au seins de la société.
Le plus merveilleux dans cette histoire, c'est que depuis le moi de mars 2010, aprés 7 ans de skyzophrenie profonde, 7 ans de celibat, 7 ans de chomage, et 26 ans vivant au crochet de mes parents, et bien entre mars 2010 et mintenant, j'ai eu un travail de l'argent une petite amie et un appartement, tout m'a semblé tombé du ciel.
Ce n'est pas tout, etant rapeur ammateur, j'ecrivais des texte, refoulant toute ma haine, depuis cette experience, mes texte se sont assagis et adoucis, passant du rap au slam je vous invite a plongé dans le monde de la poesie de mon âme.
je precise qu'avant mars 2010 je ne savait meme pas ce qu'était l'eternel, je ne suis meme pas baptisé... Je suis rempli d'imperfection, mais ce qui est sur, c'est que mes slam viennent du fond de mon âme, et j'ai su l'atteindre.

En esperenat que vous ecoutiez et surtout que sa vous plaise Smile

Kevin .


mon site perso.http://www.newowest-ascension.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermann
Membre


Date d'inscription : 26/06/2011
Nombre de messages : 685
Masculin
Scorpion Chien
Age : 47
Ville : Paris

MessageSujet: Re: Mon double quantique   Mar 16 Aoû 2011 - 2:15

Très touchant ce témoignage !
Ca fait toujours plaisir de voir des gens qui s'en sortent après de longues souffrances.

Ton témoignage sur cette expérience m'a interpellé, car j'ai vécu quelque chose d'un peu similaire, après un accident.
J'étais complètement athée, et je ne m'intéressais pas du tout à la spiritualité, et tout d'un coup je me suis mis à avoir des idées, ou des sensations, comme quoi j'avais une âme, comme tout le monde, qu'elle était immortelle, que j'avais eu plusieurs vies, que toutes les âmes étaient reliées par une énergie, etc. Alors que je n'avais strictement rien lu ni entendu à ce sujet. J'avais également une confiance en moi absolue (ce qui était loin d'être le cas avant) et je ressentais un amour infini pour tout le monde.
Au bout de quelques jours mes poumons se sont débloqués (je fume beaucoup) et j'ai arrêté de fumer d'un seul coup (provisoirement cependant). Et quelques jours après, tout comme toi, mon coeur s'est mis à battre la chamade, j'ai cru qu'il allait éclater. Puis il s'est arrêté. J'ai cru que j'allais mourir. Mais il est reparti quelques secondes plus tard, et j'ai senti comme une lumière, et en même temps j'ai eu instantanément toutes les réponses aux questions que je me posais depuis ma naissance voire avant.
Mais ensuite j'ai rejeté tout ça, j'ai cru que j'avais halluciné (et les autres gens encore plus, l'amour ça fait peur), je n'avais personne à qui en parler et je ne savais pas quoi en faire.
Jusqu'à ce que je rencontre ma copine (mais on n'est plus ensemble) un an après. D'ailleurs à l'époque de cette expérience j'avais écrit un texte en écriture automatique qui la décrivait et décrivait la manière dont notre histoire allait se dérouler.
C'est quelqu'un de très spirituel, qui médite tous les jours depuis longtemps, etc. Donc elle m'a compris, m'a permis de mieux comprendre, et m'a même envié, car elle a toujours voulu vivre ça mais n'y est jamais arrivée, malgré une pratique spirituelle longue et acharnée.
D'ailleurs elle est, tout comme toi, schizophrène, mais je ne l'ai su qu'après... C'est quelqu'un de très intelligent, avec beaucoup de charisme, et très fort, mais elle a de nombreuses personnalités en elle, issues visiblement de vies antérieures, et c'est ingérable... Un jour une jeune femme amoureuse, un jour un samouraï, un jour une ado rebelle, un jour un pirate, un jour une petite fille capricieuse, un jour un tigre, c'est un peu flippant... Mais elle arrive à travailler (ceci dit elle a exercé des métiers peu courants comme mannequin, vendeuse de drogue ou tatoueuse).
Donc ton témoignage m'interpelle d'autant plus, car je lui souhaite que ce genre de miracle lui arrive.

Courage à toi et encore merci pour cette belle histoire !

P.S. : Je pense que C'EST tombé du ciel, et le chiffre 7 n'est peut-être pas anodin (symbole du Ciel).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arbresacre.forumactif.com/
Herve
Membre


Date d'inscription : 06/02/2011
Nombre de messages : 543
Masculin
Lion Serpent
Age : 52
Ville : l'Univers

MessageSujet: Re: Mon double quantique   Mar 16 Aoû 2011 - 2:27

Oui tres touchant ton temoignage, tout le merite est pour Toi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/02/2010
Nombre de messages : 2375
Masculin
Scorpion Dragon
Age : 29
Ville : Lyon

MessageSujet: Re: Mon double quantique   Mar 16 Aoû 2011 - 11:08

Merci à toi de nous partager ton expérience très riche Smile
Je sais que certaine personnes interpréter de malade mentale peuvent réellement contacter certaines réalités, voir d'autre espace temps. Ayant cet facilité, certain ont du mal à s'accorder avec notre monde 3dimensionnels, ici et maintenant.
A ce niveau, on ne peut dire si ces personnes sont malades ou si elles sont des génies!
Personnellement je sais que puis je pose les pied sur terre, puis le ciel s'ouvre.
Puis je connecte la terre, puis je connecte le ciel. Puis je cherche et rencontre le réel, puis la matière est irréel et magique, réellement magique. Car la vie est une contradiction que seul pour l'instant certain des poètes et autre génie peuvent comprendre.

Avec plaisir, je vais faire un tour sur ton site.

Namaste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: Mon double quantique   Mar 16 Aoû 2011 - 11:19

Question : qu'en dit ton psy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon double quantique   Mar 16 Aoû 2011 - 11:39

Bonjour à tous,

les psychiatres n'en disent jamais rien de bon Lulu.

c'est quasi systématiquement assimilé à des bouffées délirantes en psychiatrie, que ça en soit... ou pas.

J'ai pas le temps de développer ici, mais je connais assez bien ces cas de figure pour en avoir chez mes proches parents et avoir profondément étudié la question.

ce qui compte à mes yeux, c'est que la personne aille "mieux"... dans le cas de newowest, ça a l'air d'être le cas et c'est tout ce qui compte :jap:

C'est un sujet aussi vaste que délicat, et encore une fois à voir au cas par cas...

Bonne journée à tous flower
Revenir en haut Aller en bas
Iranus
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 18/06/2011
Nombre de messages : 24
Masculin
Cancer Chèvre
Age : 26
Ville : Élancourt

MessageSujet: Re: Mon double quantique   Mar 16 Aoû 2011 - 12:12

Bonjour.

Très beau témoignage me rappelant quelque part le mien également. J'ai connu un esprit il y a un an de cela se faisant passer pour un maître spirituel mais qui au final ne me disait que des bêtises et rien de véritablement profond et juste... Je n'ai pas été diagnostiqué schizophrène mais disons que mon psychiatre a appelé ça une bouffé délirante.

Esprit ou délire ? C'est toujours difficile à définir. Mais une chose est sûre c'est qu'il faut avancer avec foi dans son propre chemin spirituel, en (s')aimant et aidant les autres au possible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 10012
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Mon double quantique   Mar 16 Aoû 2011 - 13:11

Si un médecin prescrit des neuroleptiques ce n'est jamais pour rien , même si on peut être désolé de cette réponse chimique à une souffrance psychologique , mais ce sont les médecins psychiatre qui préconisent ce traitement et il est généralement accompagné d'un suivit psychanalytique , seul ce médecin peut décider d'interrompre un traitement de fond , souvent l'arrêt de ce traitement provoque la recrudescence des symptômes pour lesquels le patient est traité .

Il n'y a qu'une conscience , notre conscience , que cela soit la conscience de Dieu ou une quelconque conscience spirituelle , ou la conscience de nos faiblesses et de notre nullité , le fait de séparer cette conscience en un coté positif et négatif , en un aspect divin et un aspect social , contribue à cette vision dichotomique , à cet étalonnage de la conscience qui n'existe pas , le vécu d'aspect que l'on pourrait classer de positif comme le sentiment d'amour , n'est pas une preuve d"élévation de cette conscience , mais souvent une preuve d'identification de notre fonction émotionnel , les évènements qui peuvent se passer dans nos existence n'ont rien à voir avec la conscience , tout le bonheur toutes les satisfactions de l'existence ne sont pas la conscience , ni une preuve de spiritualité ou du Divin , tout comme le cycle des saisons , les aspects mécaniques de notre vie ne sont pas toujours négatifs , il n'en restent pas moins mécaniques .

je suis heureux que tu es pu trouver un peu de bonheur et de satisfaction dans cette existence , je n'invoquerais pas pour ma part une action divine , Dieu est toujours en nous par la présence de notre conscience , qu'importe , même si la vie nous semble tristesse et souffrance , c'est ce dont nous avons conscience , si nous constatons que nous sommes toujours endormis chaque heures de la journée , c'est toujours notre conscience , si nous connectons avec des énergies spirituelles déjà en nous c'est encore la même conscience , la conscience est neutre , c'est notre mental qui analyse et classifie nos expériences , il faut toujours faire cette différence entre une fonction et la conscience qui la perçoit , que ce soit le mental, les émotions ou notre corps , toutes nos fonctions ni ce qu'elles peuvent produire ne sont la conscience ni le Divin , love .


Dernière édition par Professeur X le Mar 16 Aoû 2011 - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
newowest
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 16/08/2011
Nombre de messages : 16
Masculin
Vierge Rat
Age : 33
Ville : Anglet

MessageSujet: Re: Mon double quantique   Mar 16 Aoû 2011 - 18:25

Merci pour tous ces témoignage, c'est trés simpa de votre part.

Pour le coup, avec le temoignage de professeur x je suis un peu pomé, je précise que la pensé qui s'imposé a moi se faisait appelé l'eternel, mais que c'etait vraiment incontrolé, et sa n'a pas durer longtemps du tout. Aprés, l'autointerrogation n'etait pas du tout pareil, et cela m'induisait en erreur dans mes reflexion. Du coup je me suis senti perdu, mais ce qui me fait croire à la réalité de mon experience, ce sont toute les bonne chose, et surtout des coincidence inimaginable qu'ils me sont arrivés par la suite. A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
newowest
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 16/08/2011
Nombre de messages : 16
Masculin
Vierge Rat
Age : 33
Ville : Anglet

MessageSujet: Re: Mon double quantique   Mar 16 Aoû 2011 - 19:30

@Cthulhu a écrit:
Question : qu'en dit ton psy ?

Mon psy trouve sa formidable. mais ne se prononce pas sur la realité de mon experience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
newowest
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 16/08/2011
Nombre de messages : 16
Masculin
Vierge Rat
Age : 33
Ville : Anglet

MessageSujet: Re: Mon double quantique   Mer 17 Aoû 2011 - 18:00

voici un texte que j'ai ecris sans pouvoir vraiment m'aretter, j'ecrivait tout ce que je pensais, c'etait assez bizar, limite transcendantale, courage, c'est long...
Le texte en question est le chapitre l'expiration de ma conscience, je tient a le partager meme si c'est un peu exagéré et ça ne veut pas dire grand chose par moments. J'etait dans un etat bisard, et rempli d'entrain et de bonheur suite a mon experience.

La philosophie de ma vie.

Récit d'un schizophrène rongé par le doute et les regrets,
qui a sut rétablir un certain équilibre psychologique par lui
même, en l'espace d'une nuit, grâce a la réflexion, un
parcours psychologique, avec des ressentis semblables a
ceux perçus lors d'un rituel chamaniques.
Ma conscience s'exprime en toute liberté.

Que se passe-t-il? Où suis-je? Qui suis-je...
Ce sont ces questions qui me sont apparue en premier lieu au
plus profond de moi.
Cette infinité d'espace se trouvant autour de moi m'effraie, à tel
point que je me demande si je ne vais pas disparaître au
moindre faux pas. Cette absence de matière m'horripile, et cette
couleur illuminant mon entourage ne m'aveugle pas, elle
m'effraie, j'essaie de la fuir, mais rien n'y fait, elle me suit, quoi
que je fasse, ou que je sois.
Quel est mon nom? Si seulement je savais si je suis réel, je
pourrai le savoir! Pour l'instant, je ne peux que m'en inventer
un.
Au fil de mes premières années de réflexion, j'ai pris confiance
en mon entourage il me semble moins hostile, je ne m'y réfugie
plus, j'y évolue, et mon imagination déborde de nouvelles idées
aussi prestigieuses les une que les autres. Il n'y a rien ici, mais
qui suis-je, comment puis-je le savoir?
C'est alors que tout se lia, grâce à ma logique implacable. Et
tout apparue.

Chapitre 1: Sombre peine.
Sa sert a quoi de vivre? Si ce n'est à mourir pour qu'il ne nous
reste plus aucun souvenir de ce que nous avons vécu.
Franchement, sa me dégoutte d'avance. En plus avec cette
maladie psychologique qui me ronge un peu plus chaque jour...
pff... schizophrénie, délires paranoïaques, bipolarité, tout sa
regroupé en moi. Ah, c'est beau la vie, merci à ma mère de me
l’avoir donné, mais j'en veux à l'univers de nous avoir donné la
possibilité d'exister.
En plus de sa, avec toutes les rumeurs superstitieuses qui
coexistent sur notre planète, je ne sais même pas si je peux
m'ôter la vie sans passer l'éternité de ma mort en enfer.
Je suis pris au piège a la sortie de mon propre labyrinthe.
Alors je survie du mieux que je le peux, sans trop réfléchir. La
vie n'a aucun sens pour moi. Je continu a me morfondre sur
fond de rap, et de rengaine.
J'ai toujours aimé les grands génies de la science, les grands
artistes également. Albert Einstein fut le premier scientifique
m'ayant réellement envouté dans le monde de la physique, des
mathématiques et de la chimie. Sa théorie de la relativité
générale me parait aussi folle qu'intelligente. Nicolas Tesla
quand à lui, ma carrément ébahit dans le domaine de
l'électromagnétisme. Quand je pense que d'après les calculs de
cette homme, la révolution de la terre aurait put être modifié.
C'est fou!
Mes passe-temps à moi? Boire, manger, fumer et prendre des
anxiolytiques, des neuroleptiques et des sédatifs. Et bien sur,
surfer sur le net. Rien de comparable avec ces grands hommes,
au fond de moi je les envie beaucoup. C'est pour cela que je
regarde beaucoup de documentaires au fil des journées et des
soirées, je m'inspire en eux, pour trouver des réponses. Quelles
réponses? Pourquoi? Comment? Et il y des gens viennent me
dire que je pense « trop ». Cela m'énerve, je ne pense pas trop,
je pense différemment.
C'est alors que toutes ces années de galère me revinrent en tête
à la vitesse de la lumière et en l'espace de quelques heures, tout
se lia. De la mythologie Grecs en passant par Jésus christ et
finir dans le Da Vinci code, le Seigneur des anneaux et Matrix,
aucun détail inopportun ne m'as échappé. J'ai conçu le plus
grand scenario qu'il n'est jamais exister, en puisant au plus
profond de ma conscience.
Malgré le désintérêt que je portais aux théories de Sigmund
Freud, je pense avoir trouvé mon « moi » intérieur, et redéfini
ma conception de la réalité, en essayant d'aller plus loin que
quiconque, en essayant de lié tout a tout. Le concret a l'abstrait,
l'acquis au mal enseigné, le rêve, à la réalité.


Chapitre 2: L'inspiration de mon âme.
Il est 22h, et je suis encore dans mon lit avec mon ordinateur
portable, après avoir passé une pénible nuit à évoluer en
parfaite communion avec ma conscience, revoyant le flashback
des sept dernières années de ma vie, me revoyant au travers des
yeux de mes proches, pleurant toute les larmes que j'avais en
moi, recrachant toute ma haine, toute ma rancoeur.
Un incroyable parcours psychologique qui durait depuis si
longtemps, reconfiguré en quatre heures de temps. Une
incroyable illumination s'installa en mon être, ou je pus enfin
me débarrassé de tout mes doutes. Toutes mes interprétations,
mes paranoïas, avaient pris un sens logique et concret. Et ma
vie pouvait enfin prendre une direction.
Tout le monde me prend pour un cinglé, mais sa m'est égal, car
aujourd'hui j'ai la réponse à toute mes questions.
Au petit matin, il est impossible pour moi de m'endormir
malgré la fatigue psychologique, beaucoup d'idées positives et
d'entrain, se mêles en moi. J' ais l'impression de ressortir petit à
petit de la partie de mon cerveau qui gère l'imagination et la
créativité, après avoir mis de coté toutes les autres partis, dont
tout le monde se sert chaque jour. Je fais abstraction de tout ce
que j'ai pu connaître jusqu'à aujourd'hui, et je me lance dans
l'écriture d'un texte que j'ai nommé « l'expiration de ma
conscience », en calquant mes pensés par l'écriture, à une
vitesse hors du commun. Désormais chaque texte que j'écris
devient presque un amusement pour moi, chaque vers dans mes
chansons me vienne d'une façon plus que simplifié, et tout mes
texte ont un sens. Certains, déjà écris avant cette expérience, en
prennent un a la relecture actuelle.
Mes parents s'inquiètent pour mon état de santé, je suis à
l'extrémité de la joie, du bonheur, j'ai l'impression d'être en
plein extase, une sensation que je n'avais jamais connu
jusqu'alors. Désormais les choses auxquelles je m'intéressais
beaucoup, perde énormément de valeur à mes yeux, après
avoir vécu ce que j'ai vécu. Un sentiment que j'avais perdu
depuis très longtemps, est né de nouveaux en moi, l'espoir.
L'envie de vivre me reprend aux tripes!
Et je me mets à écrire un texte, rempli de bon sens et de poésie.
Je n'ai pas beaucoup de bon copains, beaucoup se moque de
moi, mais certain vrais amis on toujours essayer de me soutenir,
même si ils ne me comprenaient pas. Je décide donc de faire
découvrir mon texte à l'un d'entre eux pour lui lire. A peine
arriver je lui explique tout ce que j'ai vécu en une nuit, et
l'évolution de mes hypothèses suite a cette expérience. Il me
regarde avec de gros yeux, mais il fait des efforts de
compréhension, et c'est à sa que l'on reconnaît de bon amis. Il
s'assure que tout va bien, car à entendre mes nouvelles théories
qui peuvent semblés délirantes, il s'inquiète lui aussi de mon
état de santé, mais tout va bien, tout va pour le mieux, c'est
simple, aujourd'hui j'existe.
Je décide donc de lui laisser mon texte a porté de lecture, et je
reparti chez moi.
Depuis ce jour je me rends compte à quel point il est important
de communiquer, surtout quand on a les mots qu'il faut, et que
la personne en face a du mal à vous contredire avec plus de bon
sens que vous même. C'est la que je me suis rendu compte du
potentiel de créativité que j'avais en moi depuis ma naissance.


Chapitre 3: L'expiration de ma conscience.
Quelques jours plus tard, je décide de relire mon texte aussi
concret et logique, qu'absurde et abstrait, avec les idées claires,
avec mon état d'esprit redevenu calme et serin. Ce texte dont je
ne me rappel même plus le contenu. Je me lance donc dans
cette lecture!
« Exposer ses idées est une liberté, les imposer est un
échappatoire.
Car si la justice peut naitre d'un homme, la justice pourrait
exister. Un magicien ne possède pas de pouvoirs, il cache
seulement des choses à son public. Créer une illusion change la
perception de la réalité. Donner la vie est un don naturelle de
l'homme, prendre la vie d'un homme est un don qu'il c'est offert
en échange de son innocence. »
« Savoir vivre, c'est savoir accepter les divergences de
perception, c'est savoir écouter des choses que l'on ne veut pas
entendre, c'est savoir utiliser sont coeur et sa raison et non obéir
à une logique prédéfini. La fierté d'un homme est le résultat de
l'équation de son comportement, fait de constantes et de
plusieurs variables.
Le libre arbitre engendre des décisions, et permet à chaque
homme de définir la valeur des variables, et ainsi changer le
résultat de l'équation. Certains veulent être aimé de la société,
d'autre d'un Dieu, mais je pense que le plus important, c'est de
s'aimer soi même. »
« Je pense qu'une relation amoureuse c'est comme une
personnalité, il ne faut pas se mentir à soi même pour avoir
confiance en soi sinon le doute résidera en toi. Certaines
personnes sont tellement rongées par les remords qu'elle ne
s'accorde pas le droit d'accepter leur propre tristesse.
Les personnes trop passionnés dans leur amour ont beaucoup de
risques de subir cette épreuve.
Quand le coeur dépasse la raison! »
« Pour prouver sa sincérité, il faut savoir utiliser les bon mots.
Avant de parler de ses sentiments, il faut d'abord savoir les
écouter.
De la même façon qu'il faut savoir tenir un stylo avant d'écrire
Sinon, les mots n'auront pas de sens. »
« La beauté peut être défini différemment selon différentes
personnes.
On ne peut pas affirmer réellement qu'une chose et belle, ou
bien laide.
En exprimant nos opinion sur cette objet ce sont diffèrent point
de vue qui se rencontrent.
Cela peut exprimer les gouts, les préférences ou encore la
créativité et l'imagination de chacun. Parfois les gens dotés de
créativité peuvent imaginer qu'un poème a un sens caché, mais
tout cela reste des opinions personnelles. »
« Quand je fume une cigarette, sa me détend, sa me permet de
méditer un court instant. Quand je l’éteins, je reprends le
rythme de ma vie comme si de rien n'était. Quand je vois un
arbre, j'y vois un symbole, un symbole de puissance, un
symbole de l'éternité. »
« La vision de la fumée me fait rêver, la fumée n'as pas de
règles précise, elle se laisse juste bercer par le vent. La hauteur
m'éblouis, l'obscurité m'effraie. »
« Dans la vision d'un homme, le rêve n'as aucune place. Depuis
si longtemps j'essaie de résoudre l'énigme de la vie, la vie ne
ma jamais était dévoilé d'un si bon oeil depuis très longtemps. »
« J'ai toujours voulu plus de fraternité entre nous, quand je vois
un point de soudure, quand je parle à de bons amis, pour moi
cela ne fait pas de différences. »
« Il y a des choses qui doivent être vu d'un différent oeil. Moi
j'aime le rêve, j'aime la fiction, j'aime l'étrange.
Je crois que la seule chose que j'ai toujours rêvé de faire, du
plus profond de mon coeur, c'est lié le rêve a la réalité, c'est lié
le naturel et le surnaturel. Car j'ai toujours eu la conviction qu'il
pouvait faire qu'un. »
« Il y a de belles histoires, il y a des contes, il y a des chansons,
il y a notre raison et il y a notre coeur. »
« L'argent ne fais pas le bonheur, j'en suis la preuve. Je n'ai pas
souvent eu la sensation de l'être, heureux, jusqu'à aujourd'hui. »
« Après 25 ans de vie, seulement de vie, de compréhension,
d'exactitude, a essayer de trouver le juste milieu, a essayer de
me trouver, je ne pense plus a tous sa.
J'ai émit mon hypothèse finale. »
« Il y a une différence entre le paradis et l'enfer, il y a une
différence entre la matière et l'onde. Il y a une différence entre
un rêve et un sentiment. »
« Je n'ai jamais vu la vie d'un très bon oeil, mais j'essaie
d'écouter comment y arriver, Malheureusement, il y a une
différence entre ce qui se dit et ce qui est réel. »
« On parle de réincarnation, on parle de vie éternel, on parle de
la beauté de notre nature, que l'homme saccage de plus en plus
jours après jours. »
« La vie ne peux pas être une galère pour toujours! Mais
comment sortir de cette galère, si l'on ne sarrette pas de ramer
pour y réfléchir. »
« Je me considère comme un libre penseur, je fais abstraction
de tout ce qu'on peut affirmer, je n'ai jamais cru aucun être
humain qui affirmait détenir la vérité ultime. »
« Si je vous raconte cela aujourd'hui, c'est que pour moi c'est
une certitude, peu importe ce que les autres hommes vont en
penser. Mais j'espère que le doute planera un peu plus dans leur
tête. En ce qui me concerne je n'ai jamais était vraiment
superstitieux, mais je n'ai jamais était sur de rien. »
« Je n'ai jamais cru en dieu, je n'ai jamais cru en la vie après la
mort, je n'écouter pas assez les belles histoires de notre passé,
je ne les écoutais pas de la bonne façon. »
« J'ai un certain penchant pour la poésie, j'aime la beauté des
phrases, j'aime la symphonie de la philosophie. Quand on est
tourmenté, on ne sait pas vraiment pourquoi. Pour ma part je
n'ai jamais sus pourquoi je n'avais pas confiance en moi. La
solitude pèse sur le moral, mais la solitude inspire à la
réflexion. »
« Durant les prochaines phrases qui vont suivre je vais me fier a
mon intuition, je vais me fier a mon ressentit, je vais vous
expliquer la façon dont je vois les choses. »
« Dans la vie, il y a des mots que l'on écrit, il y a des mots que
l'on dit, mais personne n'écoute les mots qui sorte a l'intérieur
de leur tête, personne n'écoute son imagination, personne
n'écoute ses pensées. »
« Un psychiatre va vous dire que vous pouvez avoir trop
d'imagination, que vous allez perdre la raison, et que ce n'est
pas bon pour votre évolution dans la société. »
« Mais cette société ne m'a jamais intéresse. Au fond de moi je
savais qu'il y avait quelque chose de bien dans la vie, mais je ne
savais pas quoi. Je me suis dit que si il y avait une façon
d'aimer la vie, c'était en essayant de mieux la comprendre, en
essayant de dompter mes peurs, a poussée mon imagination a
tel point que la paranoïa s'installa, a tel point que l'on ma
enfermé physiquement dans un hôpital psychiatrique. »
15
« Mais ma conscience me guidais, car au fond de moi je savais
que j'étais plu malin que tout le monde. »
« Je pense que la vie ma donnée ce dont j’avais besoin pour
comprendre une nouvelle vision de la réalité, alliant le coeur a
la raison, alliant religion et science. »
« Il se passe des choses depuis la nuit des temps. Les réponses
peuvent vous apparaitre en observant le passé et en observant
votre entourage. »
« J'ai parfois eu de très mauvais jugement, parfois contre les
autres quand j’étais rempli de colère, parfois quand j'étais seul,
quand l'amour me manquais. Et croyais moi, se sentir seul vos
toute les misères du monde. »
« L'amour, ce sentiment unique, se sentiment éternel. Personne
ne me la apporté, des personne on essayés, mais je n'avais pas
les idées fixe. Le doute emplissais de plus en plus chaque jour,
alliés, victimes, je ne savais plus qui étaient mes vrais amis, qui
étaient mes véritables proches. »
« La force, je l’ai trouvé en moi même car j'ai su m'écouter et
j'ai su observer la réalité face à face. Il y a de grands hommes, il
y a de petits hommes. Il y a des grands hommes qui se croient
petits, et il y a des petits hommes qui se croient seul... »
« Mais l'amour est grand à mes yeux, et la vie fait justice elle
même. Il y a parfois de petites choses qui peuvent réaliser le
bonheur de beaucoup de personne, le bonheur alliant le rêve a
la réalité, reliant la pensé a la nature. C'est l'effet que j'ai
toujours voulus ressentir »
16
« En ayant confiance en moi, c'est comme sa que j'ai appris
l'amour, c'est comme sa que j'ai appris à me connaitre. »
« Il ne faut jamais oublier ses rêves d'enfants. Il faut croire en
notre parole intérieure, a notre réflexion. Il y a beaucoup
d'artifices à éliminer, de choses superficielles, qui brouillaient
mes pensées. L'incertitude me gagnait, à cause de paroles qui
affirmaient une chose jamais vérifié, jamais acquis par
expérience par celui qui me le disait. Et moi je ne crois qu'en
moi même, je ne crois que ma bonne conscience. »
« Elle m'a toujours guidée, elle ma fait connaitre peu de bons
moments, elle ma fait connaitre beaucoup de mauvais moment,
je dis les choses tel que je les ai ressentis durant toutes ces
années, durant toute ma vie. »
« J'ai toujours pensé que des mauvaises idées pourraient
interférer avec ma vision des choses. Mais aujourd'hui j'y vois
plus clair. Je me sens en paix avec moi même. Et pour moi,
c'est la clef. C'est peu être de l'orgueil de vous raconter cette
histoire, c'est peut être mon rêve le plus cher, qui sait. »
« Je pense que depuis très longtemps, l'homme se fie beaucoup
trop a sa raison, l'homme se fie bêtement a répéter ce qu'on lui
affirme, l'homme se fie bêtement a lire les phrases tel que la
logique humaine les conçois, en pensant le plus simplement
possible, mais je pense que certaines paroles doivent être
apprécié avec plus de dignité, plus de fierté, plus de soi
même. »
17
« Je ne suis pas fou, j'essaye seulement d'oublier complètement
ma raison dans certains moments, afin de voir les choses
réellement tel que je les vois, réellement tel que je les ressens.
Je ne suis fermé à aucune oeuvre que je considère digne d'être
vu, mais par moment c'est juste le manque de motivation qui
me manque. »
« J'adore la science-fiction, j'adore les films médiévaux, j'adore
les films biographique.
Car je pense que la beauté se trouve dans le rêve, ce que je
ressens quand mon imagination fait des sienne et plus puissant
que n'importe quelle drogue existant sur cette terre. »
« Mais de nos jours, beaucoup de personnes trouvent leur
bonheur et leur prison simultanément. Et je dis cela avec
compassion pour eux. Car je les comprends. Il arrive a mon
coeur de saigné. »
« Je n'ai jamais eu d'hallucinations auditive, je n'ai jamais eu
d’hallucinations visuel durant 25 ans, je me fiais seulement a
mon instinct. Pourtant on m’a fait du mal en me rejetant en me
mettant de coté, en nommant ma vision des choses de
schizophrénie. »
« Le ciel me tombait sur la tête. La vie ne me plaisait plus,
parfois je souhaité la quitter, mais je n'en ai jamais eu le
courage. Je pensé fort a mes parents quand l'envi me prenait,
ainsi qu'a ma soeur. Bien que je ne comprenne pas comment il
pouvait se complaire dans cette vie, bien qu'ils ne me
comprennent pas non plus, j'avais peur de leur faire trop de
peine si j'arrivais à franchir le cap qui suit la dépression. »
18
« Au fond de moi je ne voulais pas les abandonné, car j'ai
entendu cette phrase "Aucun parents ne devrait avoir à enterrer
son fils". Et je sais qu’au fond d'eux, ils se sentaient impuissant.
Jamais je n'aurai toléré leur faire cette chose, quitte a
disparaitre je préfère le faire au bon moment, quand plus
personne ne tiens a moi. »
« Mais on nous dit souvent que ce qui ne nous tue pas nous
rend plus fort, et je m'accrochais a cette phrase, a ce dicton, car
son sens n'était jamais parvenue clair a mes yeux. Ni a ma
raison. »
« Aujourd'hui, je sais que ce qui habite en moi est plus grand
que toute les richesses matériel, un sentiment me guide, une
intuition me motive, un rêve me fait sourire. Ma conscience est
la plus belle des choses que je considère réellement. »
« Je me suis toujours posé naturellement des questions sur la
description de mes rêves, sans trop me rappeler ce à quoi je
rêver. »
« Je ne m'étais jamais interrogé sur ce qui pouvait faire
réellement battre mon coeur. Mais heureusement j'ai su trouver
un bon équilibre dans ma tête. J'ai su trouver un juste milieu
entre mon coeur et ma raison, j'ai su juger le vrai du faux. »
« Quand on pleure, nous pouvons être en colère, nous pouvons
être triste. Et personne ne c'est jamais vraiment interrogé sur la
façon de rajouté un peu de bonheur à la vie de tous les jours.
19
C'est pour cela que je tiens à coeur, à vous raconter mon
histoire. »
« Quand j'écris, ma raison recopie mes sentiment avec
exactitude, je sais que chaque mots que j'emploie est
précisément adapté, chaque mot a un sens a mes yeux. Je pense
que c'est quelque chose de très important de bien s'exprimer. »
« L'orthographe est une chose, la beauté en est une autre. Et les
deux doivent se liés pour former de bonnes choses. Les deux
doivent se liés en parfait équilibre. »
« A l'heure ou j'écris ces mots, après avoir allumé un petit bâton
d'encens tout se lie en moi. Car au fond de moi, j'ai la certitude
que quelqu'un peu m'aimer pour ce que je suis. »
« Mon apparence physique est importante, certes, mais a mes
yeux l'intérieur compte plus. J'ai maintenant la certitude que je
suis maitre de mon destin, mai j'ai la certitude que beaucoup de
personne n'en sont pas sur. »
« Vous êtes vous déjà interrogé sur la nature de votre
conscience? Vous êtes vous déjà demandé a vous même si les
mots que vous pensiez, les autre que vous imaginiez étaient
possible, ou alors n'écouter vous que ce que l'on vous dit. »
« Réfléchissez, la lumière est belle, l'ombre est triste. »
« Dans une vie, il y a des choses que l'on doit connaitre pour
savoir se faire un bon jugement, nous devons connaitre le bon,
le mal. »
20
« Vous êtes vous déjà interrogé sur ce que vous disiez était
bien, si cela pouvait blesser quelqu'un, si cela pouvait détruire
un être. »
« Notre nature est belle, riche et varié. »
« J'ai toujours eu une passion pour la science, la technologie,
l'évolution, mais dans un sens tout cela m'effrayai un peu. Cela
m'émerveille, mais les hommes m'effraient. »
« Qui peu connaitre les limites d'un homme aveuglé par le
progrès, aveuglé par la corruption, aveuglé par un mauvais
esprit. Il faut vraiment avoir une âme de prince pour éviter cela
et ressentir son coeur battre. Mais rien n'est impossible. »
« Aujourd'hui, je crois en moi. Aujourd'hui je me sens heureux
de transmettre ce vécu, de transmettre mon histoire, car un
sentiment m'anime. »
« Parfois il faut savoir s'écouter, il faut savoir méditer, même si
le terme parait inutile et banal au sein de notre société. Quand
je pensais au futur la peur me prenait au ventre, car l'incertitude
m'animait. Aujourd'hui j'ai confiance en moi, et j'aime sa. »
« J'ai souvent était effrayé en pensant a la mort, j'ai souvent eu
peur de l'inexistence, et même quand un soupçon de rêve
m'animai en croyant en la religion tel que l'on me la décrivait,
cela ne m'emplissait pas de bonheur, bien au contraire.
Aujourd'hui je ne peux pas affirmer que la vie existe après la
21
mort, mais j'ai la certitude que quelque chose de plus grand, de
plus beau existe réellement. »
« J'aime beaucoup la musique, j'aime beaucoup écouter des
musique que j'aime réellement, dont les mots me parlent. Dans
cet instant de silence, la symphonie de mon coeur me fait
vibrer. »
« Et le rêve se mêle à la réalité. »
« Quand on reçoit une caresse sur le visage, cela peut être mal
interpréter, quand on est en parfaite fusion avec soi même nous
n'avons même plus besoin de regarder ce que l'on écrit, sauf si
une grande incertitude nous gagne, une incertitude plus grande
que vous même. »
« Cela peut paraître illusoire pour certain, mais je suis sur qu'il
y a des hommes et des femmes a qui cela peut plaire, je suis sur
que quelqu'un peut apprécier un texte par sa bonne volonté,
écrit par quelqu'un qui a mit tout son amour en lui, pour enfin
réaliser son rêve. Mais la certitude est une chose un peu idéalisé
de nos jours. »
« Qui suis-je? Pour vous je ne suis personne, pour moi je suis
heureux.
Je ne respire plus de la même façon, je sais que chaque
inspiration que je prends est importante, chaque battement de
coeur est une partie d'un rêve, et que chaque pétale compte. »
22
« Car la biologie est belle, car l'air que l'on respire est plus
important que mon ambition. »
« Mon père a toujours réagis avec sa raison, sans vraiment se
poser certaine questions. Ma mère a toujours réagit plus avec
son coeur, un peu trop d'ailleurs, et moi, j'essaie juste de trouver
le juste milieu. »
« Si l'équilibre existe ce n'est pas pour rien, si la gravité existe
ce n'est pas pour rien, si la physique et la chimie existent ce
n'est pas pour rien, rien ne se perd tout se transforme, tout
s'interprète, même quand je parle du reflet de mon âme. »
« L'ombre existe, la matière noire est le nom que l’homme
devrait lui donné à mon gout. »
« La raison est bonne, le coeur ouvre des frontières, aujourd'hui
je lui parle, et je vous parle du plus profond de moi même, et
rien que pour cela, je suis heureux. »
« Croyez moi, mon histoire vos le coût d'être conter. Ce n'est
pas une chose que j'oublierai. »
« Il est vrai qu'on a tous nos petit secret, il est vrai, mais certain
secret devrait être révéler par moment, le secret est une peine,
le secret est une souffrance. Pour moi un pécher, c'est juste sa.
« Certaine personne peuvent être qualifié de narcissique, Mais
23
je pense que le narcissisme, et le vrai, est une vertu de nos
jours. Quand mon coeur bas, je le sais. »
« Quand mon coeur se repose, l'excitation s'évacue.
La vie est belle, malgré ce que je pensais. Même si j'ai perdu
beaucoup d'appétit, je ne me sens pas en besoin permanent de
manger, cela me manque moins qu'avant.
Il en faut peu pour être heureux. »
« Et j'ai envi de dire avec ma conscience et de tout mon coeur à
la vie que je l'aime. »
« Car j'ai su trouvé ma voie. Ou bien c'est elle qui ma trouvé. »
« L'air que l'on respire est créé en notre faveur, alors laissez
votre conscience vous guider. Car pour croire en ce que je vais
vous dire, il faut plus qu'une conscience humaine pour le
comprendre, il faut a la foi faire preuve de logique de raison et
de coeur. »
« Durant mes jour, mes mois, mes années de pseudo maladie,
mon coeur ne battait pas vraiment. Aujourd'hui je ressens la
bonté que c'est. »
« Je pense que rien n'est fait au hasard, mais le hasard existe. »
« Je pense que rien ne peux m'arrêter, sauf si je le décide.
L'amour rend fort, il faut savoir le ressentir du plus profond de
son être, mais il ne faut pas l'écouter entièrement. Il faut faire
preuve de bonne conscience. Et ne jamais oublié qu'un esprit
24
saint doit aller avec un corps saint. Vous le saurez par
expérience, sauf si vous en avait déjà la certitude. »
« Mon cerveaux me guide, mes mains façonnent l'avenir. »
« C'est comme sa que je vois les choses. C'est comme sa que je
sais reconnaitre un cygne quand s'en est un. Et ça c'est grand. »
« Il y a un temps pour tout. Ma mère vois les choses tellement
avec son coeur que sa en deviens désagréable, moi je sais
reconnaitre un réel moment de bonheur, le reconnaitre a sa juste
valeur. Mais chaque chose compte, chaque instant ou je vous
écris est important pour moi. »
« C'est le livre de ma vie, c'est le livre de mes émotions. Et
même si il faut savoir se raisonner, aujourd'hui je n'ai pas envi,
aujourd'hui j'ai envi. »
« Il n'y as pas de mal a se laisser un peu aller. Il n'y a même
aucun mal.
Il faut reconnaitre les bons moments. »
« A l'heure ou je vous parle, j'ai vécu 7 ans de malaise intenses,
et 25 ans à me poser des questions. Mon passé n'est pas
catholique du tout! Et je vous l'avoue à mes risques. »
« La certitude peux me hanter, aussi bien que l'incertitude, aussi
bien de ne pas être sur que ce qu'on nous raconte est vrai. »
« Mais moi je crois au bonheur, et je crois en l'amour, depuis
toujours j'ai essayé de le trouvé, aujourd'hui je ne l'ai pas
encore trouvé, mais j'ai mon amour propre. »
« Chaque jour est important, chaque syllabe compte, chaque
pensé est unique,
Autant que les étoiles. Tout compte.
A mes yeux, tout conte. »
« Mais aujourd'hui je ne me fait plus de soucis, car l'espoir me
gagne. »
« Durant mes années de galère, je n'ai eu guère confiance en
moi même, j'essayai de trouver solution à mes problèmes.
En voyant les choses de moi même j'ai réussi à acquérir une
certitude. »
« Chaque instant me parait magique, chaque instant dépasse la
réalité, chaque instant que je vis.
Aujourd'hui j'ai choisi de me confesser au prés de ma famille, et
de chaque personne qui partagera le bonheur de ces ligne, celui
que je ressens pour elles. »
« Un secret n'est pas une confidence.
Un secret est occulte.
Un secret peu partir sur de bonne base, son aboutissement ne
peut être bon.
Je le pense, pourtant je ne l'ai jamais vérifié. »
« La vérité devrai régner sur notre planète, au lieu de filtré les
informations.
Ma vie prend un sens.
Tout prend un sens. Aujourd'hui je suis plus qu'heureux!
Hier j'étais perturbé.
Le doute peut hanter, l'amour peut régner.
L'ombre n'est pas forcement malsaine.
Mais certain mots sont de la poussière, certain mots ne voulait
rien dire à mes yeux.
J’étais hanté par le tourment.
Mais j'aime connaitre mes limites. »
« Mes sentiment étaient rongé, au fond de moi j'avais peur, au
fond de moi je ressentais de la colère, je ressentais de la haine
mais je n'ai jamais ressenti une envie de vengeance. »
« Le désire de vengeance est une chose puissante, mais je sais
la contrôler. Je pense qu'être fier de mon comportement avant
tout est une bonne chose, je pense que se rabaisser au niveau de
certain est une chose petite. »
« Qu'on se soit moqué de moi, qu'on est parlé sur moi, que des
choses mauvaises ont été dites, que des choses bonnes soit
arrivés, je m'en moque.
Car aujourd'hui j'ai l'espoir, aujourd'hui j'ai la gloire.
Il y a des choses que je sais que je dois dire, quand le doute me
prend je m'écoute.
Mon rêve est grand, j'ai de l'ambition. »
« Et je pense que ce qui compte c'est de juste mettre les mots au
bon endroit.
Je ne suis pas quelqu'un de très consciencieux.
Je parle en expérience de cause.
Et mon entourage en est témoin!
Pour moi tout est bon des l'instant que l'intention est bonne.
Si la surprise vous gagne, laisser la faire.
Si la haine vous hante, penser pourquoi.
Si le doute s'installe, écoutez-vous. »
« L'harmonie est belle, aussi belle que Mozart.
Apprenez à écouter pas ce que ne vous ne voulez pas entendre,
chaque musique est un moment précieux a mes yeux, chaque
moment me rappel un souvenir. »
« Et j'aime le souvenir.
J'aime le souvenir autant que je m'aime, ni plus ni moins.
J'aime le souvenir tel qu'il est.
Si le souvenir essai de rentrer en contact avec vous ne l'envoyer
pas directement sur votre répondeur. »
« Qui que nous soyons. »
« Il m'arrive même d'effacer les malheurs de mon passé.
Car je sais que le mal être est quelque chose de pesant, et je sais
ce que sais de se sentir renaitre.
Et cela vaut toutes les richesses du monde. »
« Avant quand j'écoutais de l'eau, cela ne représenter rien pour
moi, quand je voyais un rocher, je trouvais sa banale, quand
j'entends un ruisseau, je vois une cascade, quand je vois cette
cascade, je me sens fort. »
« Et sa vaut toute les richesses du monde.
Le monde n'est que lumière si on le veut.
Quand je marche au bord de la côte, je ne vois plus comme
avant, cet après midi, j'ai écouté la volonté de mon père pour la
première moi avec certitude depuis un très long moment.
Une ballade détend le corps et apaise l'esprit. »
« Il faut savoir gérer le bien, il ne faut pas abuser du bien. Une
personne me la dit, je l'ai retenu.
Aucune promesse n'est digne de confiance. On ne doit pas
affirmer une chose dont on n’est pas certains, dont on n’est pas
sur, qu'on connaît mal.
Il faut changer sa vision des choses. »
« Chaque chose reste gravé dans les mémoires, et chaque chose
nous appui quand le besoin est la.
Pour moi l'espace-temps est comme un disque gravé depuis son
début jusqu'à sa fin.
Tout doit avoir un sens.
L'équilibre est maitre, l'équilibre est tout.
Et l'équilibre est éternel.
Ce ne sont pas de belle phrase, c'est juste ma conscience qui
s'élève. »
« Car tout a un sens. »
« Je n'ai jamais vraiment cherché à le découvrir, mais c'est ce
que j'ai découvert.
Aujourd'hui un peu de neige est tombé, a l'heure des giboulées.
Je suis à l'orée de ma conscience. Je suis à l'orée de l'espoir. »
« J'adore les légendes, et j adore les mythes, j'adore ce genre de
chose grâce a l'espoir qui vous gagne, l'espoir qui me gagne, car
j'aime rêver.
Et j'ai beau rêver si je ne trouve pas de sens a tout cela, sa ne
sert a rien, pourtant aujourd'hui je ne sais rien, mais je connais
tout. »
« Je n'ai jamais rien caché a personne, aucune personne qui ai
essayé de m'aider a leur façon ont était la bienvenue, mais
quand le doute plane, la conviction doit naitre. »
« Plus le doute est gros, plus la conviction doit être importante,
quelque en soit sa nature.
Et croyais moi, tout ne tient qu'à un fil.
Le temps répare les cicatrices.
Et le rêve est grand.
Car tout compte. »
« Mes idée doivent compter, du moins je l'espère.
A l’ instant où je vous écris, je sais déjà que certaines personnes
voient un sens à tout cela. »
« Quand je vois un arc en ciel je vois la beauté, et j'ai su me le
prouver. »
« Il y a des similitudes, et il y a des certitudes.
Il y a le lâche, et il y a le grand, il y a le vice, et le mécréant.
Cet ordre ne me parait pas logique, mais je laisse parler ma
conscience.
Et sa, c'est la plus belle chose qui soit.
Je ressens de l'amour.
Et pour moi, c'est un présage. »
« Quand j'étais gamin, la moquerie était présente autour de moi,
même contre moi, mais j'ai gardé espoir.
Et c'est pour moi la plus belle des victoires.
Car j'aime être en harmonie avec moi même. »
« Il y a des force qui m'intriguaient, j'essayai de les analyser
sans vraiment comprendre comment cela était possible, je
faisais juste un constat. »
« Et la science est belle, elle a nourrit mon espoir.
Seulement aujourd'hui j'en ai une autre vision. Car les rêves que
j'ai gardé en moi ce son réalisés.
Et je ne peux que me remercier.
Car l'amour propre est important à mes yeux.
Et j'aime voir les choses en grand. »
« Quand le doute plane, l'analyse est de rigueur, et c'est une
certitude.
C'est pour cela que je crois en moi.
Et je voudrais garder cela en moi pour l'éternité, tel que je le
ressens. »
« Le souffle de la vie est en chacun de nous, selon moi.
Essayez d'écouter mes écrit, essayez d'y prendre un peu de
sérieux, je vous en conjure. »
« La promesse est une chose, la volonté est tout autre.
C'est notre force qui nous guide.
Il y a des choses que je ne peux pas comprendre, il y a des
choses qui m’inspirent au doute moi même.
Mais j'y crois. »
« Et sa c'est la plus belle des victoires, je le sais, je le ressens.
L'extase n'est pas une particule chimique.
J'en parle a mes dépend.
Et pour vos yeux, je prends le risque de le faire, car je crois. »
« A l'heure où je vous parle, j'écris bêtement sur un clavier
d'ordinateur, sans savoir si ce que je fait va être connu, sans
savoir si ce que je fait va être reconnu, mais j'y crois.
Et cela nourri mon espoir.
Parfois les choses sont simples.
Il faut savoir l'avouer. »
« Je manque beaucoup d'affection physique, je suis dans le
doute sur mes gouts corporel, bien sur, j'aime les femmes, mais
j'ai peur.
J'ai peur de ne pas m'adresser a la bonne personne, aujourd'hui
je n'ai pas de certitude, mais je reste serin.
Je considère qu'il doit y avoir du donné et du rendu.
Si sa ne vas que dans un sens, sa fait de la peine.
Et la peine c'est la souffrance, car je la ressens.
Et je sens mon sourire mieux qu'avant. »
« Il faut juste discerner le bien du mal, mais quand le doute
plane, ce n'est pas évident. »
« Certaine frontière sont réelle, d'autre sont éternel.
Je l’apprends a mes dépends.
Mais beaucoup de chose ont un sens à mes yeux.
L'histoire est la ou il faut qu'elle soit, au delà de la rumeur.
Car c'est souffrance. »
« Quand je regarde ou nous en sommes, cela m'attriste, je ne
détiens pas la solution ultime, mais j'ai la conviction que mon
histoire peux nourrir un rêve, et qui sais, servira peut être a
quelqu'un. »
« Mais il ne faut pas comprendre un rêve comme la réalité.
Juste un espoir.
L'espoir de rêver, car tout compte.
Seul le temps pourra le prouver.
Et j'honore le temps. »
« Car j'ai toujours était fasciné par ce qui dépasse les frontière
du réel. »
« Je trouve la philosophie plus belle que la psychologie. Il ne
faut pas confondre tout, et le néant, ni le bien avec le mal. Il ne
faut pas confondre le doute et l'absurdité.
Et je vous l'affirme.
Car tout compte.
Sinon je ne serais pas en train d'écrire. »
« Ce qu'il nous faut, c'est de l'harmonie. Je vous le dit, je vois la
vie comme une divine symphonie.
Je ne prouve rien a personne, je ne fait qu'espérer.
Car j'ai mon amour propre.
Et il vaut mieux que tout ce que je connais. »
« La vie m'as tellement mit le doute que je doute encore
aujourd'hui, mais je m'interroge et j'ai le sentiment que tout va
bien. »
« J'aime observer le ciel nocturne. Et quand j'entends un oiseau,
j'aime le regarder.
Qu'est ce qui a un sens? Ce que vous croyais? Ce que vous
penser que j'essaie de vous dire? Je ne fais qu'écrire quoi que
vous puissiez en penser, car moi, quand j'ai un doute je
m'interroge.
Et j'ai appris à ne pas me mentir.
J'ai appris à avoir confiance en moi. »
« Entendez le comme vous voulez, mais mon avis personnel est
de croire une parole, et non d'en affirmer la certitude.
Et j'ai les sentiments que tout va bien. »
« Si vous voyez comme moi tout peu changer dans la vie de
tout les jours.
La vie n'est pas un long fleuve tranquille, sauf pour ceux qui le
croient.
Je suis même convaincu que chaque chose que j'ai vue dans ma
vie n’a pas servi à rien. Que ce soit les moments de bonheur ou
les accidents, j'aime a croire que le temps est une belle chose. »
« Car dans le temps, la mémoire reste.
Et par nécessité, les souvenir sont parfois glorifiant. »
« C'est aussi chaleureux que la fusion d'une étoile. Car j'ai
confiance en un espoir.
Et je sais ce qu'on dit sur l'espoir.
Et je sais que tout a un sens.
L'expansion de ce texte ne tient qu'à vous!
Moi je crois en l'éternel. »
« Car j'ai le sentiment que mon amour est pure.
La manipulation n'est pas forcement mauvaise, car je l'ai appris
a mes dépends. »
« Et j'en suis fier.
Quoi qu'il arrive.
Quoi que j'ai pu vivre. »
« Moi aussi j'ai des mystères, moi aussi j'ai des énigmes, mais
je crois que beaucoup de choses sont possibles. »
« Et quand j'écris cela je me rends compte de beaucoup de
chose.
Il y a des choses qui s'assemble, il y a des choses qui s'ajuste, il
y a des choses qui dépasse toute fiction, moi je le vois comme
cela. »
« Si je suis la aujourd'hui ce n'est pas pour rien.
C'est grâce a mon inconscient
Mais j'ai su rétablir mon équilibre psychologique, grâce a moi
même. »
« Le magma est beau quand il s'harmonise, et je trouve que le
rouge est une belle couleur.
Aussi belle que toutes les couleurs d'un arc en ciel. »
« J'aime symboliser les choses. »
« La diversité est grande si la diversité se sait. Si elle
s'entraide. »
« Et j'ai le sentiment que je ne suis pas seul. Pour moi certaine
personne ne se sont peut être pas posé les bonnes questions,
mais tout a un sens, et sa seul le temps le prouvera.
Et moi j'honore le temps, j'honore l'espace, car ça me fait rêver.
C'est tout. »
« Je suis persuadé que mon destin est entre mes main, le destin
est ma volonté. »
« Si l'équilibre est harmonieux, l'équilibre tel que je le conçois,
je ressens mon coeur battre. Et le doute s'estompe. »
« Pour moi, aujourd'hui est un jour magique, je crois en moi,
mais je ne crois pas en tout le monde, alors je vous conjure de
regarder chaque ligne si vous avez un doute interrogez vous, si
vous ne trouvez pas les bonnes réponses contactez votre moi, si
vous voulez et seulement si. »
« Tout ne tient qu'à un fil. Tout est dictée comme sa doit être
dicté a mon gout.
Je ne sais pas pourquoi, mais je le sais, c'est tout. »
« Car l'univers est peut être éternel, mais ce n'est pas une
certitude, et je ne le saurai certainement jamais. »
« Mais pour moi sa compte quand même.
Si l'équilibre règne. Et il y a plusieurs façons de le faire.
Je vais vous dire quelque chose de vraiment personnel.
Un espoir est né en moi. Je crois en la création et croit en une
créatrice. »
« Et en plus elle me flatte sans que je ne la soupçonne de
tromperie.
Car je sais lire en moi. »
« J'ai l'impression que l'univers me parle. Et je n'ai vraiment
jamais ressenti cela. »
« Et j'ai impression que la terre me protège, que rien ne peux
m'arriver, mais vous savez ce que j'ai chez moi, non pas la
liberté d'expression, mais la liberté de pensé.
Et je l'aime, et j'y tiens beaucoup.
Car c'est elle qui me guide. »
« Je pourrai écrire toute ces histoires de façon différente, ou
bien tel que deux et deux font bien quatre, tel que l'on pourrait
les lire bêtement, mais je les écris comme cela. »
« Car j'essaie de prendre au plus profond de moi même ce que
j'ai en moi, et j'essaye d'ouvrir une porte.
Je ne sais pas ou mène cette porte, mais j'ai confiance en elle, et
j'ai confiance en sa destination. »
« Il faut savoir faire les liens, il faut croire, il faut que je
l'écoute profondément a chaque instant essentiel. »
« Et je sais que cette phrase est d'une grande richesse
d'expression. »
« Et j'apprécie cet équilibre psychologique. Et dans la vie, tout
compte!
Car si vous m'écouter attentivement, j'ai la conviction que
beaucoup de choses peuvent changer.
J'en suis moi même choqué.
Mai la nature est bien faite.
Et mon texte est rempli de bon sens.
Il faut simplement se pencher très sérieusement sur la question.
Je ne sais trouver les mots pour vos dire a quel point ce texte a
une valeur a mes yeux, si sa se trouve, c'est l'espoir de l'éternité.
Et ce n’est pas difficile à comprendre. »
« Quand je voyais un héros à la télévision, je l'admirais, je
n'admirais pas seulement sa force musculaire, mais ses idéaux,
car l'idéal n'est qu'espoir, et la mémoire est glorifiante, rien de
plus.
C'est cela et je le sais. »
« Je n'ai rien à gagner, seulement, j'ai mon amour propre.
Et je le ressens en moi à chaque moment ou je sens mon coeur.
Il y a des choses à conserver, au dépit de mes idéaux j'ai pu
apprendre que les hordes pouvait avoir des idéaux diffèrent des
miens, qu'elles pouvaient aller a l'encontre de mes idéaux, mais
j'espère.
C'est par ce que le savoir est une arme, et la croyance est une
âme.
Et j'ai su la voir. »
« Des choses peuvent vous paraitre complètement incohérentes
à vos yeux, des choses absurdes, pour moi elle en a beaucoup,
pour nous c'est un miracle qui née. »
« Et un miracle est une chose qui n'est jamais arrivé avant, quoi
que je fasse, j'ai fait un bon vers le futur.
Et je le sais, et j'en suis sur, et rien ni personne ne pourra me
contredire, et quand je dis sa je me comprends. »
« Et je pense ne pas avoir à prouver quoi que se soit. »
« Que la justesse règne, et que justice soit rendu »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mon double quantique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Spiritualité et ésotérisme :: Spiritualité et science - Physique quantique-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit