Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 COMMENT NE PLUS CREER DE SOUFFRANCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: COMMENT NE PLUS CREER DE SOUFFRANCE   Mer 9 Avr 2008 - 17:28

NE PLUS CRÉER DE SOUFFRANCE

Prenez l’habitude de vous poser la question suivante : « qu’est-ce qui se passe en moi en ce moment ? ». Mais ne l’analysez pas, contentez-vous d’observer. Tournez votre attention vers l’intérieur, sentez l’énergie de l’émotion. Habituellement, une émotion est la manifestation amplifiée et ravivée d’une forme-pensée. En ressassant mentalement des idées sur la situation, l’événement ou la personne ayant causé l’émotion, la pensée alimente l’émotion, qui à son tour déclenche la forme-pensée, et ainsi de suite. Une des principales tâches du mental est de se défendre contre la souffrance émotionnelle et d’essayer de l’éliminer. C’est une des raisons pour lesquelles il est sans cesse en activité. Mais tout ce qu’il réussit à faire, c’est l’éclipser temporairement. En fait, plus le mental s’efforce de se débarrasser de la souffrance, plus elle est grande. Le mental ne peut jamais trouver la solution car il fait lui-même partie du « problème ». Vous réussirez à vous libérer de cette souffrance seulement à partir du moment où vous cesserez d’assimiler le sens de votre Moi à l’identification au mental, c’est-à-dire l’ego. Dès ce moment-là, le mental est destitué de sa position de pouvoir.
Il existe deux types de souffrance : celle que vous créez maintenant et la souffrance passée qui continue de vivre en vous, dans votre corps et dans votre esprit.
Alors, comment cesser d’en créer dans le présent et comment dissoudre celle du passé ?
La souffrance que vous créez dans le présent est toujours une forme de non-acceptation, de résistance inconsciente à ce qui est. Au niveau de la pensée, la résistance est une forme de jugement. Au niveau émotionnel, c’est une forme de négativité. L’intensité de la souffrance dépend du degré de résistance au moment présent, qui en retour, dépend du degré d’identification au mental. Le mental cherche toujours à nier le présent et à s’en échapper. Donc, plus on est identifié à son mental, plus on souffre… et plus on accepte l’instant présent, plus on est libéré de la douleur, de la souffrance et du mental.
Mais pourquoi donc le mental a-t-il tendance à nier l'instant présent ou à y résister ? Parce qu’il ne peut fonctionner et garder le contrôle sans le temps, sans le passé et le futur. En ce monde, nous avons besoin du mental ainsi que du temps… Mais vient un moment où ils prennent le contrôle de notre vie, et alors s’installent le dysfonctionnement, la souffrance et le chagrin.
Pour dominer, le mental cherche à dissimuler l’instant présent derrière le passé et le futur et votre véritable nature est alors éclipsée par le mental… et une charge de temps de plus en plus lourde s’accumule sans cesse dans l’esprit humain. Le mental humain collectif et individuel comporte une grande quantité de souffrances passées.
Si vous ne voulez plus créer de souffrance pour vous-même et pour d’autres, si vous ne voulez plus rien rajouter aux résidus de cette souffrance passée qui vit encore en vous, ne créez plus de temps, ou du moins, n’en créez pas plus qu’il ne vous en faut pour faire face à la vie de tous les jours. Alors comment cesser de créer du temps ? Prenez pleinement conscience que le moment présent est toujours uniquement ce que vous avez. Faites de « maintenant » votre point de mire principal et accordez seulement de courtes visites au passé et au futur lorsque vous devez affronter les aspects pratiques de votre vie. Abandonnez-vous à ce qui est. Dites « oui » à la vie et vous la verrez alors à se mettre à fonctionner pour vous plutôt que contre vous.
Quoi qu’il y ait dans votre présent, acceptez-le comme si vous l’aviez choisi. Allez toujours dans le même sens que lui et non à contre sens. Laissez «être» le présent et ainsi vous goûterez l’état de liberté intérieure face aux conditions extérieures, l’état de véritable paix intérieure.
Remarquez tout signe de morosité chez vous: ceci peut annoncer le réveil d’une souffrance passée qui peut se manifester par de l’irritation, de l’impatience, une humeur sombre…, un désir de blesser, de colère, de fureur, de dépression, d’un besoin de mélodrame dans vos relations, etc. Cette souffrance veut vivre et ne peut y arriver que si elle vous amène à vous identifier inconsciemment à elle. Elle a besoin de vous pour se « nourrir » et puisera dans toute expérience entrant en résonance avec sa propre énergie, dans tout ce qui crée davantage de douleur : la colère, un penchant destructeur, la haine, la peine, une crise émotionnelle, la violence et même la maladie. Une fois qu’elle vous aura envahi, cette souffrance créera dans votre vie une situation qui reflétera sa propre fréquence énergétique pour se nourrir encore. La souffrance ne peut soutenir qu’elle-même : elle ne peut se nourrir de la joie, qu’elle trouve indigeste.
Lorsque la souffrance s’empare de vous, vous en redemandez (inconsciemment bien sûr) et alors vous devenez soit victime, soit bourreau, ou bien les deux. Vous n’en êtes bien sûr pas conscient, et vous soutenez que vous ne voulez pas de cette souffrance. Mais si vous regardez attentivement, vous découvrirez que votre façon de penser et votre comportement font en sorte d’entretenir la souffrance, la vôtre et celle des autres. Si vous en étiez vraiment conscient, le scénario disparaîtrait de lui-même, car c’est folie pure que de vouloir souffrir davantage et personne ne peut être conscient et fou en même temps.
En fait, la souffrance, qui est l’ombre de l’ego, craint la lumière de votre conscience et a peur d’être dévoilée. Sa survie dépend de votre identification inconsciente à elle et de votre peur inconsciente d’affronter la douleur qui vit en vous. Mais si vous ne vous mesurez pas à elle, si vous ne lui accordez pas la lumière de votre conscience, vous serez obligé de la revivre sans arrêt. Vous avez donc peur de ne pouvoir supporter de la regarder, et pourtant, elle ne fait pas le poids devant le pouvoir de votre Présence. Toute souffrance est en définitive une illusion, mais le simple fait d’y croire n’en fait pas une vérité. Voulez-vous éprouver de la souffrance pendant le reste de votre vie en continuant de prétendre qu’elle est illusoire ? Cela vous libère t-il de la souffrance ? Ce qui nous préoccupe donc ici c’est comment faire de cette vérité une réalité dans votre vie. En somme, la souffrance ne veut pas que vous l’observiez directement parce qu’ainsi vous la voyez telle qu’elle est. En fait, dès que vous ressentez son champ énergétique et que vous lui accordez votre attention, l’identification est rompue, et une dimension supérieure de la conscience entre en jeu : la Présence. Vous devenez alors observateur de la souffrance et cela signifie qu’elle ne peut plus alors vous utiliser en se faisant passer pour vous et qu’elle ne peut plus se régénérer grâce à vous. Vous avez alors découvert votre propre force intérieure et accédé au pouvoir de vivre vraiment dans l’instant présent.
L’inconscience crée la souffrance, la conscience la métamorphose : on peut tout dévoiler en l’exposant à la lumière, et tout ce qui est ainsi exposé devient lui-même lumière. Essayer de se battre contre la souffrance créerait un conflit intérieur et donc davantage de souffrance. Pour métamorphoser la souffrance il suffit donc de l’observer et cela suppose l’accepter comme une partie de ce qui est en ce moment. Lorsque vous commencerez à vous désidentifier et à devenir l‘observateur, l’énergie de souffrance continuera de fonctionner un certain temps et tentera de vous amener par la ruse à vous identifier de nouveau à elle car même si la non-identification ne l’énergétise plus, elle gardera un certain élan, comme la roue du vélo qui continue de tourner quand vous ne pédalez plus. A ce stade, cela peut créer des maux et des douleurs physiques dans diverses parties du corps, mais cela ne dure pas. Restez présent. Restez conscient. Il vous faut être suffisamment présent pour pouvoir observer cette énergie de souffrance et ainsi elle ne peut plus contrôler votre pensée. Dès que votre pensée se met au diapason du champ énergétique de votre souffrance, vous y êtes identifié et vous la nourrissez à nouveau de vos pensées. Par exemple, si la colère est la vibration énergétique prédominante de votre souffrance et que vous avez des pensées de colère, que vous ruminez ce que quelqu’un vous a fait ou ce que vous allez lui faire, vous voilà devenu « inconscient » et vous identifiez alors à nouveau la souffrance comme étant « vous-même ». Vous êtes alors inconscient et ouvert à ses attaques.
L’attention consciente soutenue rompt le lien entre la souffrance et les processus de la pensée, et c’est ce qui amène la métamorphose. La division intérieure est alors résorbée et vous redevenez entier. Ensuite il vous incombe de ne plus créer de souffrance.
En résumé : concentrez votre attention sur le sentiment qui vous habite. Sachez qu’il s’agit du corps de souffrance. Acceptez le fait qu’il soit là. N’y pensez pas. Ne transformez pas le sentiment en pensée. Ne le jugez pas. Ne l’analysez pas. Ne vous identifiez pas à lui. Restez présent et continuez d’être témoin de ce qui se passe en vous. Devenez conscient non seulement de la souffrance émotionnelle, mais aussi de « celui qui observe », de l’observateur silencieux. Voici ce qu’est votre Présence consciente. Si vous êtes capable de rester vigilant et présent dans l’instant et d’observer tout ce que vous ressentez, plutôt que d’être envahi par la chose, cet instant vous donnera alors l’occasion de faire l’expérience de la pratique spirituelle la plus puissante, et toute la souffrance passée pourra se transmuter rapidement.
Maintenant il faut savoir que vous rencontrerez peut-être une très grande résistance intérieure intense à vous désidentifier de votre souffrance. Si vous avez longtemps vécu en étant identifié à votre corps de souffrance dont vous avez fait un moi malheureux et que vous croyez être cette fiction créée par votre mental, la peur inconsciente de perdre votre identité entraînera une forte résistance à toute désidentification. Autrement dit vous risquerez préférer souffrir (être dans le corps de souffrance), plutôt que de faire un saut dans l’inconnu et de risquer de perdre ce moi malheureux mais familier. Si tel est votre cas, examinez cette résistance. Regardez de près l’attachement à votre souffrance. Soyez très vigilant. Observez le plaisir curieux que vous tirez de votre tourment, la compulsion que vous avez d’en parler ou d’y penser. La résistance cessera si vous la rendez consciente, et vous pourrez alors accorder votre attention au corps de souffrance, rester présent en tant que témoin et ainsi amorcer la transmutation. VOUS SEUL POUVEZ LE FAIRE. Personne ne peut y arriver à votre place.
Accepter est le premier pas vers le lâcher prise. Acceptez de ne pas être en paix et vous serez en paix.


flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMMENT NE PLUS CREER DE SOUFFRANCE   Ven 11 Avr 2008 - 0:52

très juste ton texte Plume.

pour ne plus souffrir, ne plus s identifier à l ego.

pour ne plus sidentifier à l' ego, s identifier au Soi.

tant qu on s imagine etre une idividualitée séparée on souffre.

quand on a conscience que c est le Tout qui s exprime à travers Soi, la vie prend sa vraie dimension.
Revenir en haut Aller en bas
Poca
Invité



MessageSujet: !   Ven 6 Juin 2008 - 17:43

j'aimerais tellement arriver à faire ce que vous dites
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMMENT NE PLUS CREER DE SOUFFRANCE   Lun 9 Juin 2008 - 12:02

Tu y arriveras Poca .


C est le travail que nous sommes tous venu accomplir (en nous réincarnant.)

En pratiquant la méditation, en répétant des mantras, en suivant une certaine discipline( gravir ce chemin) tu y arriveras forcément, suffit de s y mettre, d etre bon avec toi meme , patient et surtout de découvrir qui tu es en Réalité.flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMMENT NE PLUS CREER DE SOUFFRANCE   Lun 9 Juin 2008 - 12:06

Poca

Commence par ne pas écouter ton ego qui te dit que toi tu n y a pas le droit, que pour des raisonx X ou Y , cela est trop ardu ou innacessible pour toi... etc etc...

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COMMENT NE PLUS CREER DE SOUFFRANCE   

Revenir en haut Aller en bas
 
COMMENT NE PLUS CREER DE SOUFFRANCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit