Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Dépression" et éveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
shakshak
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 07/07/2011
Nombre de messages : 5
Féminin
Balance Cochon
Age : 34
Ville : un autre pays

MessageSujet: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 1:31

Bonjour à tous,

J'aimerai lancer un sujet qui, bien sûr me touche particulièrement : les états dits "dépressifs" en corrélation avec les états d'éveil et les pratiques spirituelles.

En effet, ce que j'ai pu remarqué sur le chemin que j'ai décidé d’expérimenter, cela semble fonctionner comme un processus cyclique alternant avancée spirituelle :
- Ego en sourdine au profit d'une expansion vars les autres et soi, énergies et vibrations élevées (ce qui s'accompagne de développement "psychique": vision aurique, vision énergétique, sorties astrales...) et une compassion indescriptible pour le monde dans lequel nous vivons dans une certaine unité.
et état "dépressif"
- abattement spirituel et physique (due probablement à certaines poussées énergétiques mal contrôlées), souffrance du mental et de l'ego, isolement face aux autres, responsabilité de son incarnation difficile à assumer...

Après plusieurs d'anarchie émotionnelle, la confusion m'a éprise à un point où je ne comprenais plus comment l'on peut expérimenter des moments merveilleux et se ré-engouffrer dans les affres de la condition humaine. Car il s'agit bien là de Libération.
Malgré tout l'espoir et la quasi certitude d'une essence "divine" en chacun de nous, ceci ne suffit pas à garantir une sérénité durable et seule reste l'expérience de La peur et de La souffrance.

Être à la recherche du Soi , du Un me semble entraîner des processus de "purification" assez intenses.

J'aimerais donc pouvoir partager sur ce sujet, pour ceux qui se sentent concernés ou pas !

Bien le bonsoir !


Dernière édition par Plume le Jeu 7 Juil 2011 - 2:47, édité 1 fois (Raison : MAJUSCULE DANS TITRE DU TOPIC)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wohpé
Membre


Date d'inscription : 14/04/2008
Nombre de messages : 3341
Féminin
Poissons Chien
Age : 47
Ville : dans mes racines, et dans mes ailes :)

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 1:39

Bonsoir et bienvenue à toi Shakshak sunny

Il est une femme qui s'appelle Katie Byron qui s'est éveillée suite à une longue dépression.
De suite en te lisant j'ai pensé à elle. Je te laisse dans un premier temps le lien vers le topic la concernant, elle, et le travail de guérison qu'elle a mis en place "the work" :

http://spiritpartage.forumactif.com/t4408-katie-byron-the-work?highlight=katie+byron


Amicalement I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shakshak
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 07/07/2011
Nombre de messages : 5
Féminin
Balance Cochon
Age : 34
Ville : un autre pays

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 2:04

Merci Wohpé pour ce lien, je l'ai survolé rapidement et lu le petit pdf, assez pragmatique cette dame . Il est bien vrai que pas mal de gens puissent témoigner d'un regain puissant d'énergie et d'une ouverture spirituelle après avoir souffert de maladies physiques ou mentales, voire même de provoquer l'Eveil.

Mais qu'en est-il plus spécifiquement de cette alternance? par exemple j'ai pu lire plusieurs témoignages de personnes après avoir eu une montées de kundalini, éprouver une "nuit de l'âme".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9840
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 3:24

Bonne nuit ,
les états dépressifs et les " symptômes " que tu décris touchent aussi ceux qui n'ont aucun rapport avec une quelconque démarche spirituelle , le fait d'avoir " un chemin " ne rajoute ni n'enlève rien , cela ne nous met pas à l'abri de la souffrance psychologique lié à notre existence , il ne sert à rien de transposer notre souffrance psychologique dans un contexte spirituel , et , un "travail spirituel " ne dédouane en rien d'un nécessaire travail psychologique , c'est à dire la compréhension de soi en tant qu'individu social et de ses relations avec son milieux affectif ,familial et culturel , la psychologie ne prend en compte Dieu que dans la relation que tu peux avoir avec l'image qu'Il représente pour toi.,

Parfois une part de notre personnalité entraîne tout notre essence dans une recherche spirituelle , sans penser qu'il puisse y avoir résistance d'autres part de nous mêmes , des éléments de notre personnalité qui sont même pas au courant de ce "travail" et des parts de notre essence , le corps , l'instinctif qui n'en à rien à faire , trop occuper à respirer digérer dormir et que ce "travail" perturbe un peu , nous tirons nos émotions dans des sphères subjective , cette résistance trop facilement étiquetée " ego" est à prendre au sérieux .

Si nous cherchons le "soi " le un , c'est que nous ne formons pas un , être identifié à notre personnalité spirituel ne lui donne pas plus d'importance ni d'influence sur le tout qu'elle est sensée élever , en fait cette personnalité s'est souvent formée assez tardivement , après notre éducation , avec un matériel épart et inadéquat à la démarche entreprise .

La volonté d'une libération est le résultat d'une prise de conscience d'un emprisonnement intérieur , ceux qui se pensent libres sont bien mieux lotis et heureux dans leur éventuelle ignorance de leur prison , cette libération n' intervient jamais d'un coup , si quelque fois on à un sentiment de liberté provisoire , ce n'est qu'une promenade dans la cour , Dieu vient rarement avec un hélico pour nous délivrer , le travail serait plutôt de creuser avec une petite cuillère un tunnel vers l'extérieure , on en creuse quelques uns qui mènent nul part ou dans d'autres cellules , parce que nous n'avons aucun plan de notre intérieur , nous communiquons avec d'autres prisonniers qui n'ont pas plus de renseignements , nous n'avons aucune certitude de cette libération ni quand elle sera objective .

Notre condition est humaine , elle n'est pas si piètre , notre conscience est humaine mène si on peut penser qu'elle est issue de Dieu , nous aurons toujours conscience d'être des humains dans cette vie , puisse tu recevoir plus d'aide que je t'en apporte aujourd'hui, bon courage .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gourouyou
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/10/2010
Nombre de messages : 383
Féminin
Balance Cheval
Age : 51
Ville : Montréal, Québec

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 5:35

Shakshak, INTÉRESSANTE tes questions!!!

Je m'en suis posé de semblables il n'y a pas si longtemps...je me suis fais une petite théorie maison sur le sujet.
À force d'être étiqueté par ce vocable dévalorisant -dépressive!-, et de me retrouver dans cet état de non-ressources affligeant, j'ai vécu des bas très mal accompagnés par la gente médicale qui s'entête à réduire cet état à des symtômes "guérissable" par la médication, ainsi qu'un misérable accueil-réconfort-soutient de mon entourage social terrorisé par ce mal sans formes précises.
Quand la phase de guérison arrive; j'ai également des regain d'énergie incroyables, que j'attribue aussi au travail spirituel.
Tu touches-là un tabou contemporain ! Je passionne sur le sujet. Je te reviendrai plus tard là-dessus, il est trop tard pour me lancer dans mes hypothèses échevelées !

J'adore ton sujet, à plus Shakshak Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AXEZ
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/04/2009
Nombre de messages : 253
Masculin
Vierge Singe
Age : 37
Ville : FRANCE-AURILLAC

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 10:07

Accepter de voir le monde tel qu'il est, c'est s'éveiller dans la souffrance. Aller voir au fond et dans le noir total, se plonger dans l'état de conscience de ceux qui souffrent pour les comprendre.

Il me semble que cette phase a été essentiel pour m'éveiller spirituellement, j'ai beaucoup souffert quand j'ai compris la politique, l'économie, les règles du commerce international, toute cette illusion qui ne vit que par l'acceptation de l'ensemble des hommes, du moins la majorité.

Toute une vie à se dire, il y a quelque chose qui tourne pas rond et comprendre pourquoi, on pourrait croire que savoir nous aide, au départ on plonge au fond du gouffre...Puis on se relève, on lâche prise et on cherche à améliorer sa vie et celle des autres.

C'est une grande souffrance, mais il paraît que l'âme à besoin de cette souffrance pour évoluer.
Moi je trouve ça logique, car pour comprendre quelqu'un il faut connaître sa souffrance.

Merci pour ce sujet, je le trouve très utile.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 11:09

Shakshak a écrit:
En effet, ce que j'ai pu remarqué sur le chemin que j'ai décidé d’expérimenter, cela semble fonctionner comme un processus cyclique alternant avancée spirituelle :
- Ego en sourdine au profit d'une expansion vars les autres et soi, énergies et vibrations élevées (ce qui s'accompagne de développement "psychique": vision aurique, vision énergétique, sorties astrales...) et une compassion indescriptible pour le monde dans lequel nous vivons dans une certaine unité.
et état "dépressif"
- abattement spirituel et physique (due probablement à certaines poussées énergétiques mal contrôlées), souffrance du mental et de l'ego, isolement face aux autres, responsabilité de son incarnation difficile à assumer...
Même si, comme le dit Prof, la dépression touche tout autant les gens qui ne sont pas dans un chemin spirituel, je crois que les pratiques qui visent ce que j'ai mis en gras dans ton message (vision aurique, vision énergétique, sorties astrales...) favorisent la dépression.

Comme tu le dis bien Shakshak, ce sont des développements psychiques, et non spirituels. Lorsque l'on vise ce genre de développement dans sa pratique, ont développe une spiritualité qui nous éloigne du corps : on oppose corps et esprit. On cherche à s'élever au delà du corps pour atteindre l'esprit.
La vraie spiritualité à mon avis cherche à développer des qualités, de la sagesse, de la compassion, de la paix intérieure, un état de bonheur indépendant des causes extérieures. Celle ci n'oppose pas corps et esprit en cherchant à nous amener au delà du corps, mais elle fait en sorte que l'esprit investisse de plus en plus le corps pour s'unir à lui. Du coup cela soigne la dépression puisque ce vers quoi on va c'est un état de bonheur permanent, et pas des dons psychiques. Avec ce chemin, si on a besoin de dons psychiques, ils viennent tous seuls, sans qu'on les cherche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
wohpé
Membre


Date d'inscription : 14/04/2008
Nombre de messages : 3341
Féminin
Poissons Chien
Age : 47
Ville : dans mes racines, et dans mes ailes :)

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 13:16

Guillaume a écrit:

La vraie spiritualité à mon avis cherche à développer des qualités, de la sagesse, de la compassion, de la paix intérieure, un état de bonheur indépendant des causes extérieures. Celle ci n'oppose pas corps et esprit en cherchant à nous amener au delà du corps, mais elle fait en sorte que l'esprit investisse de plus en plus le corps pour s'unir à lui. Du coup cela soigne la dépression puisque ce vers quoi on va c'est un état de bonheur permanent, et pas des dons psychiques. Avec ce chemin, si on a besoin de dons psychiques, ils viennent tous seuls, sans qu'on les cherche.

:jap: Je le souligne parce que je trouve que c'est extrêmement important de faire la distinction entre les deux en effet..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lantana
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 08/06/2011
Nombre de messages : 33
Féminin
Sagittaire Coq
Age : 59
Ville : Carnon

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 13:18

Sujet très intéressant, je te rejoins tout à fait Guillaume flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 13:25

On peut aussi considérer que les moments "d'abattements" dans une démarche spirituelle , sont l'occasion d'aiguiser sa pratique et sa vigilance .

Sans eux , on ne s'entraînerait plus et on risquerait de se complaire dans des états 'extastiques" souvent illusoires ...



Wink
Revenir en haut Aller en bas
shakshak
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 07/07/2011
Nombre de messages : 5
Féminin
Balance Cochon
Age : 34
Ville : un autre pays

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 14:37

Merci à tous pour vos réponses!

Smehen, ta dernière phrase éclaire simplement.

Guillaume, ces manifestations me sont arrivés à chaque fois sans le vouloir(m^me les sorties astrales), il m'a parut que ceci était juste à prendre comme un message de l'âme prête à expérimenter. Par contre si tu as des exemples qui explique ton point de vue(à savoir que ces facultés favoriseraient la dépression) cela mintéresserait. Il est certain que cela n'améliore pas le chemin sauf si elles nous indiquent de précieuses balises.

En ce qui concerne les libérations, comment les vivez-vous?Il y des moments où il faut justement, pour sortir de toute illusion, de tout confort spirituel, alllez vers La souffrance(la nôtre et celle de notre mémoire universelle) afin de l'épurer petit à petit, non? je ne parle pas de partir en croisade et de combattre mais de porter à la lumière nos zones d'ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenman
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/10/2010
Nombre de messages : 3312
Masculin

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 14:47

Quelles superbes réponses vous avez tous apporté... :jap:
Je vais essayer d'être complémentaire afin ne pas faire de répétition...


::804478.gif Shakshak, ::800770

Je crois que ce que tu décris est le grand classique du chemin spirituel, observable également en ashrams et en monastères, cette alternance de chaud et froid, ces montagnes russes, et je ne te dis pas "bienvenue au club" car apparemment, ça fait déjà un moment que tu expérimentes tout cela... Very Happy

La méditation et le chemin spirituel font remonter en surface et en conscience ce qu'on appelle les " vasanas" dans l'hindouisme, vasanas qui regroupent l'ensemble des "impressions antérieures", attachements, instincts, traumatismes, faiblesses, peurs, tendances égotiques et égoistes, etc...enfouis dans la personnalité depuis très très longtemps puisque ces éléments se sont imprimés en nous au fil des incarnations successives.
c'est une remontée de boue pas toujours facile à supporter et à gérer, c'est le moins qu'on puisse dire, mais en revanche c'est un très bon signe que tout cela remonte car ces éléments remontent par purification et pour nous faire un dernier coucou d'adieu : en réalité, ce qui se passe au niveau subtil, c'est que le chemin spirituel a déclenché une circulation de prana purifié en soi (ou une Grâce de Shakti émanant d'un Saint ou de Dieu, ce qui est beaucoup plus puissant), qui nettoie "l'organisme spirituel", dénoue les noeuds et expulse les impressions négatives.

Donc, il est très important de ne pas s'identifier à ces remontées de boue car elles viennent nous dire au revoir en fait. (même si bien sûr, tout ne part pas d'un coup, et que d'autres vagues et d'autres couches de négativités remonteront dans le futur tout au long du chemin).

Ainsi, tu as tout à fait raison de noter que le chemin spirituel est parsemé de hauts et de bas, mais les difficultés dépressives sont aussi les résistances de l'ego face au nettoyage et au détachement qui réclame sa place, alors si on trouve un moyen d'apporter de l' INNOCENCE ENFANTINE à notre esprit, ce sera beaucoup plus facile. (car sinon, l'adulte en nous risque de nous en faire baver...nous savons tous combien les adultes sont des emm....... , Lol)
En particulier, pour ce faire, il me semble très judicieux, voire indispensable selon notre état présent, de cultiver 4 autres directions, en parallèle avec la pratique méditative ou autre :

1) l'aide à autrui, la compassion, la charité, etc
2) la dévotion à Dieu par le chant sacré, la danse sacrée, ou autre discipline favorisant l'ardeur
amoureuse inconditionnelle envers Dieu.
3) La rencontre avec un Saint authentique ou Maitre qui, par son rayonnement subtil et divin, nous apportera une aide gigantesque et proprement inimaginable.
4) la pratique du Mantra donné et "chargé" par un Saint, pratique qui booste tout, ça nettoie, ça purifie, ça éveille, ça fortifie la bulle énergétique, ça protège dans la vie de tous les jours, ça éloigne les événements défavorables, etc..

Si à un moment donné on bloque longuement ou qu'on n'avance pas assez, malgré la méditation, le yoga etc, si on a l'impression de faire du sur-place, voire de régresser, c'est que ces 4 points ou l'un de ces 4 points ont été négligés... d'après moi..


Je te suggère humblement, chère Shakshak, si tu ne les connais pas déjà, un livre de Swami Vivekananda, "les yogas pratiques", aux éditions "spiritualités vivantes", ainsi que les livres d'Arnaud Desjardins, mais il y en a tellement que je ne sais pas lequel conseiller... ah si ! comme tout le monde connait ses livres sur son enseignement, je vais plutôt te suggérer le livre "Ashrams", qui rapporte ses rencontres avec certains éveillés, qui ont eu un effet décisif sur son cheminement spirituel...

bonne journée à tous !
::800770

:BJR004:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/02/2010
Nombre de messages : 2375
Masculin
Scorpion Dragon
Age : 28
Ville : Lyon

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 15:16

Salut
Je suis du même avis que l’idée générale des réponses qui t'ont été donnée.
J'ai eu un peu le même ressentiment en parallèle de la recherche spirituel:
éloignement des autres, éloignement de la vie et éloignement de moi même et de mon corps.

C'est le paradoxe de la recherche spirituel, la recherche de la vie exprime qu'on est éloigné de la vie, donc dans un sens, puis on recherche, puis on s'éloigne.

Nous avons tendance à faire l’éloge du ciel, mais pas grand chose ne viendras si nous fuyons la terre.
Tout cela est réel, tu es réel et véritable.

Quant à la dépression a mon avis, elle est libératrice quand le désespoir est total et sincère. Accepter de perdre soi même, accepter que personne ne nous sauvera, et même de perdre tout notre foi et notre espoir qui est souvent plus une protection psychologique plutôt que la réalité de ce qui est..
C'est très courageux de laisser tomber tout notre espoir pour se laisser tomber dans les bras de la vie.
Il y a bien mieux que la souffrance pour 'évoluer', c'était une voie souvent empruntée à l'époque mais aujourd'hui c'est beaucoup plus facile d’accès et la souffrance n'est pas forcement nécessaire même si nous passons tous par là. D'autant plus que la souffrance est souvent lié au positionnement de 'victime' qui est petit à petit en train de disparaître.
C'est plus agréable d'évoluer dans la joie en acceptant de n’être qu'un simple humain.
Voilà à mon jeune avis Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nordevan
Membre


Date d'inscription : 24/10/2008
Nombre de messages : 1489
Masculin
Capricorne Rat
Age : 68
Ville : Nord

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 15:58

Bonjour,
Plusieurs réponses sont possibles. En premier lieu, toute recherche spirituelle occasionne une "fatigue psychique" incontestable. Prendre alors un peu de magnesium le matin. Chez de nombreuses personnes, cette fatigue s'accompagne d'un "harcelèment" de nombres tels que 11.11 (11h11 par exemple) ou 22.22.
Deuxième possibilité : Chaque instant de notre vie est mû par deux dynamiques conjointes et de sens opposés. La dynamique de la voie masculine tend vers la multiplicité et renforce notre ego. Celle de la voie féminine tend vers l'unicité.
Dans les faits, nous sommes en "recherche spirituelle" quand l'énergie libérée par la réactivation d'une mémoire parasite inonde la dynamique de la voie féminine. Tant que cette libération n'est pas compensée par un "évènement" dans la dynamique masculine, nous sommes en période de "crise mystique".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://numerologue.net
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 16:03

Shakshak a écrit:
Guillaume, ces manifestations me sont arrivés à chaque fois sans le vouloir(m^me les sorties astrales), il m'a parut que ceci était juste à prendre comme un message de l'âme prête à expérimenter. Par contre si tu as des exemples qui explique ton point de vue(à savoir que ces facultés favoriseraient la dépression) cela mintéresserait. Il est certain que cela n'améliore pas le chemin sauf si elles nous indiquent de précieuses balises.
Les facultés dont tu parles ne favorisent pas la dépression. Mais les rechercher si. Sans même parler de les rechercher : juste les trouver intéressantes, plaisantes ou attirantes suffit ; car si tel est le cas, on va inconsciemment orienter notre esprit dans cette direction.
Le problème c'est que ces facultés sont psychiques et non spirituelles. Je m'explique : il y a de très grands médiums, de très grands magiciens ou même des gens qui sortent facilement de leur corps qui ne sont pas spirituels du tout. Ils ont développé des dons psychiques, mais pas de dons spirituels, ils ont renforcé leur psychisme (souvent au détriment de leur corps), mais pas ce qui est au delà du psychisme.
Un tel attrait pour les dons psychiques (attrait conscient ou non) a tendance à déconnecter de son propre corps, de ses émotions, de ses qualités et défauts, de la réalité sociale et matérielle, des autres... Et cette déconnexion amène la dépression.

Sinon pour ma part je conteste le fait que la recherche spirituelle occasionne une fatigue psychique. Je dirais même qu'elle vivifie tout l'être.

Et je suis complètement d'accord avec Charles, qui complète très bien ce que je voulais dire :
Charles a écrit:
C'est plus agréable d'évoluer dans la joie en acceptant de n’être qu'un simple humain.

Accepter ses limites, savoir dire non, se connaitre et faire ce pour quoi on est fait dans le monde est extrêmement important pour sortir de la dépression. Et la recherche de dons psychiques c'est plus sortir de soi qu'y entrer.
Le bonheur n'est dans rien de ce que l'on peut obtenir, ni même dans les dons psychiques. Le bonheur est le coeur de l'être même de celui qui cherche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
Greenman
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/10/2010
Nombre de messages : 3312
Masculin

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 18:08

Nordevan écrit :

"En premier lieu, toute recherche spirituelle occasionne une "fatigue psychique" incontestable. Prendre alors un peu de magnésium le matin."


==> Je pense qu'il faut préciser cette pensée sinon personne ne sera d'accord :

Fondamentalement, le chemin spirituel donne plutôt une vigueur étonnante, une grosse "pêche" venue d'on ne sait où, on n'a plus envie de dormir, la vigueur physique et psychique est inhabituelle, "ya d'la joie" comme chantait Trénet, etc.

Mais beaucoup de pratiquants rapportent une fatigue psychique, et même physique, et j'ai déjà lu des explications de yogis réputés là dessus :

en fait, cette fatigue provient d'une inadéquation entre les pratiques de l'aspirant et ses possibilités physiques et spirituelles réelles du moment.
Par exemple, un débutant qui s'efforcerait de méditer beaucoup sans avoir purifié un minimun son corps et son esprit, verrait son corps et son esprit s'échauffer et se fatiguer, avec une consommation importante d'énergie car cette méditation ne serait pas assez naturelle et demandée par l'âme, mais serait plutôt en grande partie un effort volontaire du mental.
Le passage en force induirait des frottements d'énergies contradictoires, donc un échauffement, donc du gaspillage d'énergie, donc de la fatigue, donc une fragilité émotionnelle et psychique (attention : à distinguer du nettoyage dont je parlais dans mon post précédent : une chose est la remontée des boues intérieures par nettoyage spirituel, une autre chose est d'être victime d'émotions à cause de ses propres excès car là ça n'est pas du nettoyage...)

il convient donc de progresser humblement, et de veiller aux recommandations fondamentales à respecter en parallèle de la méditation, afin opérer une purification intérieure qui évitera les "échauffements", et permettra d'augmenter le temps de pratique sans encombre. Ces recommandations sont innombrables et chacun fait ce qu'il peut dans ce domaine, et suivant ses propres tendances :

- règles spirituelles yogiques : "yamas" et "nyamas", vérité, droiture, etc
- végétarisme, en évitant les nourritures tamasiques (lourdes énergétiquement)
- postures de hatha yoga ou qi gong ou arts martiaux ou hara ou autre chose
- compassion et charité envers les souffrants
- pratiques dévotionnelles, chant, art, etc
- compagnie spirituelle, (incluant les "frères" spirituels et les maitres)
- continence "raisonnable"

etc etc, à chacun de faire sa tambouille...

Plus notre pratique sera en harmonie avec la vérité de notre être intérieur, plus on tirera joie et force du chemin spirituel et moins il y a aura de fatigue...

:BJR004:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wohpé
Membre


Date d'inscription : 14/04/2008
Nombre de messages : 3341
Féminin
Poissons Chien
Age : 47
Ville : dans mes racines, et dans mes ailes :)

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 18:17


Merci à tous pour vos riches posts.

De mon point de vue, et ressenti (du moment..), la fatigue psychique n'est que le résultat de la résistance de l'égo au changement...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gourouyou
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/10/2010
Nombre de messages : 383
Féminin
Balance Cheval
Age : 51
Ville : Montréal, Québec

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 19:03

Que de lumineuses pensées vous amenez-là, collègues SP !!!

Bonjour à tous et spécialement à la questionneuse!

Smehen a écrit:
On peut aussi considérer que les moments "d'abattements" dans une démarche spirituelle , sont l'occasion d'aiguiser sa pratique et sa vigilance .

Sans eux , on ne s'entraînerait plus et on risquerait de se complaire dans des états 'extastiques" souvent illusoires ...

Wink

Sméhen, :coeur) la concision de ton message pour l'avancement dans la voie spi me réjouit et me recentre!

Telle qu'annoncée voici ma petite théorie maison:
Si le chemin spirituel est un "avancement" (0) vers le haut, l'escalier sur lequel nous avancons est fait de marches, et de contre-marches. La dépression, c'est quand on a le nez devant la contre-marche, avec l'impression qu'il n'y a plus rien "devant". Le problème à ce moment-là, c'est qu'on se sent tout petit, inadapté, incapable d'agir. Pourquoi agir s'il n'y a plus rien devant? Et comment agir puisque nous sommes à court de moyens?

Le cerveau humain a besoin de créer du sens à ce qu'il vit, voit, expérimente (1). Sinon, en sage économe, il n'investi plus d'énergie dans cette direction. C'est le niveau égoïque de l'être qui bloque. Il n'y a aucun avantage à se dépenser en vains mouvements quand on est dans un cu-de-sac. Ce cu-de-sac, cette contre-marche, est le panneau indicateur pour annoncer "FIN DE L'EXPÉRIMENTATION". Il y a suffisamment de matériaux accumulés dans cette voie expérimentale pour passer à un autre niveau. En toute logique, le "dépressif" perçoit une adéquation entre ce qu'il veut vivre et le champs des possibilités devant lui. Le champs des possibilités est trop étroit pour vivre dans la joie: besoin d'air frais dans la cage mentale.

Voilà mon explication de cette phase dépressive.

On ne peut pas régler un problème sur le plan de pensée qui l'a créé. (2) À partir de ce moment, il y a une décision majeure, qui incombe à l'expérimentateur: exercer ou pas son libre-arbitre. Choisir d'accepter ou non la réalité présente, le "ici et maintenant" de la situation. Rien de plus mais rien de moins: nécessité d'un changement de l'attitude mentale: se replier sur soi ou bien s'ouvrir au monde. (Et l'ouverture au monde, qui nécessite en elle-même un immense courage, contient une autre méga épreuve : en qui ou en quoi puis-je avoir confiance? )

L'expérience dépressive offre la possibilité d'en faire un outils de développement et s'offrir de nouvelles avenues, versus, demeurer dans l'inertie (peur de l'inconnu, du non-contrôle du cours des évènements à venir, peur de lâcher-prise) et grapiller jusqu'à saturation toutes les informations contenues dans l'expérience.
Cette expérience est comme un grand test de la vie, une invitation au dépassement du champs mental, un agrandissement de la conscience en direction des infinies possibilités (incluant le mental mais dépassant largement ses limites).
Pour sortir de l'impasse, les questions à se poser sont : Est-ce que je m'accorde le droit de me servir de cette expérience comme outil de développement ? Oui ou non? Pour quelles raisons exactement devrais-je m'accorder ce droit? Qu'est-ce qui m'en empêche?
(geek Ma parole ça y est! Vous assistez à un processus en direct! Le coach PNL en moi se lève subitement et pose les questions!!! Qu'est-ce que je m'amuse! hihihi)


À propos:

pouvoirs spychiques: Oui, peut-être apparaissent-ils dans ces moments-là...Enfermés dans un système d'où elle ne peut s'échapper dans le 3d, l'être ressent une pression d'nergie et se doit de l'exprimer pour maintenir un équilibre vivable. Des ressources inconnues font surface. Comme le disent les collègues, ATTENTION! DANGER! C'est un autre test, au service de l'égo les pouvoirs servent l'ombre! Choix à faire: les accepter ou pas, s'en servir ou pas, dans quel but précisément ? Basketball Tout est dans l'intention.

dépression = avancée spirituelle?: Pourquoi pas? Et en même temps, nombreux sont ceux qui passent par cet état et ne ressentent pas le besoin de rattacher cette expérience à un au-delà hypothétique. Ça n'a pas d'importance réelle puisque ce mécanisme de changement agit avec ou sans acceptation de cette perception du monde.

souffrance nécessaire ? : Wouache! Dans mon expérience je constate hélas qu'elle me fût et est encore nécessaire...Je perçois également qu'elle n'a plus à être aussi douloureuse qu'autrefois pour m'aider à évoluer. Il me plait à croire que chaque nettoyage effectué m'alimente de plus de lumière en appauvrissant le "stock ombrageux" de l'égo. Ma sensibilité à cet état douloureux augmente, aussi, j'arrive assez bien à en percevoir les premieres sensations bien avant qu'elle ne me ramènent à l'abattement.

anecdote: Malgré son grand âge, Mère Thérésa observait un jeûne chaque fois qu'elle sortait de sa mission de Calcuta. Peu importe le nombre de jours que durait son voyage, elle ne buvait que de l'eau. Bien intentionnés, les gens qui l'accueillaient lui enjoignaient de se nourrir. À cela elle répondait: "Chaque fois que je m'éloigne de ma mission, je garde le jeûne afin de continuer à ressentir la faim, comme les gens que j'ai laissé là-bas. Je me sens plus proche d'eux ainsi, je partage leur misère." Je médite là-dessus... intéressante utilisation de la souffrance.

0- La localisation de l'avancée spirituelle n'est qu'une image 3d pour aider à la compréhension. Je pars du pricipe que nous sommes toujours en plein centre et en même temps à la périphérie du grand tout.

1-N'importequel artiste abstrait vous dirait à quel point les spectateurs de ses tableaux tiennent mordicus à "voir" des visages, des silhouettes, des images de la réalité alors que le tableau n'essaie aucunement de s'y référer. Le spectateur, qui se rassure par ce qu'il connait, doit y projetter quelque chose pour ne pas se sentir démuni, exclu, rejeté par la présence de cet objet extra-terrestre qui ne le renvoie pas à une réalité 3d.


2- C'est gênant mais je ne me rappelle plus très bien le nom du génie qui a formulé cette phrase (Abraham Maslow peut-être?)

Je nous aime!!! C'que ça m'a manqué de vous le dire JE NOUS AIME !!! JE NOUS AIME!!!!
Merci d'être! J'ai découvert que j'ADORE la France toubidou joie joie, full énergie revenue Shakshak sais-tu que tes questions m'animent? Merci je t'aime!!! Au secours! il faut que j'ingurgite une tranche de vie 3d sinon je vais flotter dans les pensées toute la journée
PS: je nous aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenman
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/10/2010
Nombre de messages : 3312
Masculin

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 20:12

Bonsoir les enfants I love you

Je voulais rebondir sur un truc important que disait Charles, que "c'était mieux d'avancer dans la joie que dans la tristesse".


==> C'est tout à fait exact, même d'un point de vue religieux ou moral ou philosophique, c'est bien mieux d'être dans un état de contentement, d'humble acceptation, de joie, de grande gratitude envers le divin et la beauté du monde, que de s'apitoyer sur soi.
c'est plus positif, c'est énergétique, épanouissant, cela montre une grande foi, une grande force et un grand discernement, et ça éloigne les maladies plutôt que de les attirer, etc, c'est tout bénéf !

Arnaud Desjardins signale d'ailleurs, d'une façon lumineuse et subtile, que si on est trop triste, c'est que notre inconscient est insatisfait de nous, et trouve que nous ne nous comportons pas suffisamment de façon spirituelle.
Ce grand instructeur qu'est Desjardins donne donc le remède suivant, en gros : faites vos pratiques spirituelles de façon assidue, soyez droit, suivez les règles et le chemin que vous avez choisis au départ avec sincérité, il s'ensuivra un contentement intérieur, et la tristesse disparaitra...


Pour compléter ceci, sinon ce serait trop facile, Wink il est indispensable de rajouter que :

Le discernement est absolument nécessaire car il y a tristesse et Tristesse, 2 choses TOTALEMENT différentes ! (et j'ai pas l'habitude de balancer des majuscules, Lol)

c'est comme en amour, il y a amour avec un petit a et un amour avec un grand A.

En effet, il faut distinguer entre la tristesse négative et la Tristesse positive, c'est à dire entre :

- la tristesse négative dirigée vers le monde matériel, vers nos attachements, vers notre souhait d'être remarquable, vers nos pleurnicheries sur nous mêmes, vers le fait qu'on ne pratique pas assez notre chemin spirituel (cf ci-dessus) , vers le refus des événements, etc etc

- la Tristesse positive due à la nostalgie de Dieu.

L'affaire est grave.

car si on se plante, et qu'on prend la tristesse négative pour de la Tristesse positive, alors on risque de se complaire dans une tristesse négative et égotique qui attire non seulement des dépressions et des énergies négatives mais aussi des maladies physiques et même la mort.
Grave.


à l'inverse, si notre Tristesse est en fait une Nostalgie très ardente du Divin, l'effet est inverse.
ça change tout. On bascule alors dans un positif ahurissant de conséquences.
Cela booste complètement notre prana, ça peut réveiller la Kundalini chez certains, ça purifie les chakras, ça sublime les énergies, cela attire la Grâce divine et la rencontre d'un Saint, cela provoque la maitrise des instincts soi-disant incontrôlables, et cela peut produire un chamboulement spirituel positif considérable et très important, cela efface l'illusion de l'ego, tout cela en fonction de la sincérité de l'aspirant bien entendu, ce n'est pas du 100%. Même les événements matériels négatifs nous fuient dans ce cas là, et il se produit une protection "surnaturelle" autour de nous.

Les pratiquants de ce Bhakti yoga (chemin d'amour envers Dieu) connaissent bien tout cela.
L'immense Ramakhrishna disait à ses disciples au 19èm siècle : "mais comment voulez vous avancer avec une tiédeur pareille ?? Si vous vous rouliez par terre de nostalgie de Dieu, vous seriez réalisés en très très peu de temps, 2 ou 3 jours suffiraient !"
Amma dit la même chose, que cette nostalgie là est positive et que les larmes pour Dieu font beaucoup avancer. Mais on peut pleurer aussi de joie, bien sûr, à chacun son ressenti, joie et Tristesse positive sont entremêlées d'ailleurs...


Pour ma part, je trouve que le distingo n'est pas si facile qu'on pourrait le croire, il faut faire très attention.
Il m'est arrivé de fonctionner longuement avec la Tristesse positive et ça m'a valu les plus grandes joies de ma vie, je suis donc passé à la joie basée sur une vision plus large de la vie, mais je me suis bien planté par ailleurs aussi : il m'est arrivé de me croire en Tristesse positive, et, en Inde, Amma m'a attrapé les 2 bras en me disant : "be happy be happy".
ce qui signifie clairement qu'à ce moment là, j'étais en tristesse négative égotique défavorable, et pas qu'un peu, sinon elle ne m'aurait pas dit ça....
On peut donc se planter et régresser après avoir pourtant découvert une minuscule partie de la Tristesse positive...

Ce qui me ramène aux conseils de Desjardins et d'Amma.

La tristesse immédiate est le plus souvent négative et tourné vers soi.

La Tristesse positive se cache en fait, il faut la dénicher, elle vient après une pratique sincère, on ne la voit pas de suite, c'est une Grâce. Notre Tristesse fondamentale d'être séparé de Dieu est déjà en nous, et prend de multiples formes complètement illusoires : la peur de la mort, les désirs, les instincts, les amours humains, les peurs, l'art, etc, tout ça c'est du flan, du pipeau, tout est un élan vers Dieu en fait qu'on ne voit pas comme tel, par inconscience.
Une fois qu'on pratique sincèrement notre chemin spirituel, la tristesse négative dépressive s'en va, on trouve de la joie, on est heureux, etc, et puis, boum, un jour on s'aperçoit que cette Tristesse positive est là... et elle peut servir de moteur et c'est un grand bonheur car elle est couplée avec une joie incommensurable.

Oui, c'est un paradoxe, mais la Tristesse pour Dieu recèle une Joie sans nom... c'est la plus grande joie pour moi. on voudrait se réincarner des millions de fois pour essayer de vivre ne serait-ce que quelques instants de cette Tristesse pour Dieu tellement elle est Joie...
oui... je sais, les mots se bousculent et se contredisent, mais on tombe là dans l'unité des choses où les mots sont impropres à l'expression de ce qui se passe en réalité...
il faudrait être poète...

Voilà, j'ai essayé d'illustrer convenablement ce topic consacré à "dépression et éveil", en me servant d'une belle phrase de Charles, sur laquelle il fallait broder, incontestablement, et j'espère que mon post n'est pas trop confus... Rolling Eyes


bonne soirée

::800770

Smiley (16).gif



Dernière édition par Greenman le Jeu 7 Juil 2011 - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nordevan
Membre


Date d'inscription : 24/10/2008
Nombre de messages : 1489
Masculin
Capricorne Rat
Age : 68
Ville : Nord

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 20:21

Gurdjieff m'a bien fait comprendre qu'on se faisait beaucoup d'illusions avec nos soit disant "pratiques spirituelles"!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://numerologue.net
Greenman
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/10/2010
Nombre de messages : 3312
Masculin

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Jeu 7 Juil 2011 - 20:53

c'est à dire ?

je demande toujours des précisions, moi, je suis un casse-pied, mon ami ! Very Happy tongue clown




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AXEZ
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/04/2009
Nombre de messages : 253
Masculin
Vierge Singe
Age : 37
Ville : FRANCE-AURILLAC

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Ven 8 Juil 2011 - 10:23

En rapport avec la longue réponse de GreenMan (a laquelle j'adhère encore une fois ^^)

Quand on se relève d'une déception amoureuse (par acceptation), on se sent extrêmement fort et vivant, je considère que cette sensation ne doit pas être oublié.
Gardez à l'esprit vos "victoires" sur l'état dépressifs, rappelez vous ces instant de plénitude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9840
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Ven 8 Juil 2011 - 11:03

Bonjour,
l'identification aux aspects négatifs ou positifs de notre existence produisent les mêmes effets , l'un conduit immanquablement à l'autre , la conscience n'est ni la joie ni la tristesse , mais la transcendance de ces deux aspects , l'amour .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faceilla
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/12/2010
Nombre de messages : 324
Féminin
Cancer Chien
Age : 59
Ville : Toulon

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Ven 8 Juil 2011 - 12:09

Professeur X a écrit:
Bonjour,
l'identification aux aspects négatifs ou positifs de notre existence produisent les mêmes effets , l'un conduit immanquablement à l'autre , la conscience n'est ni la joie ni la tristesse , mais la transcendance de ces deux aspects , l'amour .

j'addhère totalement..
dit-elle en passant

:MSN_1552:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brigitteboisson.fr
shakshak
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 07/07/2011
Nombre de messages : 5
Féminin
Balance Cochon
Age : 34
Ville : un autre pays

MessageSujet: Re: "Dépression" et éveil   Ven 8 Juil 2011 - 14:35

que de nouvelles pistes de réflexions qui permettent de réorienter les pensées vers plus de clarté de conscience! merci bien, cela m'apporte énormément!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Dépression" et éveil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit