Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Textes de sagesses...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Textes de sagesses...   Mar 15 Mar 2011 - 15:05

Rappel du premier message :

Etant une grande fan de textes diverses desquelles on peut retiré une moral, j'ai trouvé sympathique de faire un topic ou l'on pourrai mettre des textes qui nous plaisent et nous font reflechir sur diverses sujets ou même juste pour le plaisir...

Je me lance avec une
Legende Hindoue:



Une vieille légende hindoue raconte qu’il y eut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette.

Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci : "Enterrons la divinité de l’homme dans la terre." Mais Brahma répondit : "Non, cela ne suffit pas, car l’homme creusera et la trouvera."

Alors les dieux répliquèrent : "Dans ce cas, jetons la divinité dans le plus profond des océans."

Mais Brahma répondit à nouveau : "Non, car tôt ou tard, l’homme explorera les profondeurs de tous les océans, et il est certain qu’un jour, il la trouvera et la remontera à la surface."

Alors les dieux mineurs conclurent : "Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d’endroit que l’homme ne puisse atteindre un jour."

Alors Brahma dit : "Voici ce que nous ferons de la divinité de l’homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher."

Depuis ce temps-là, conclut la légende, l’homme a fait le tour de la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Ven 25 Mar 2011 - 12:41

L'important, c'est de semer

L'important, c'est de semer,
un peu, beaucoup, sans cesse,
les graines de l'espérance...

Sème le sourire :
qu'il resplendisse autour de toi.

Sème ton courage :
qu'il soutienne celui de l'autre.

Sème ton enthousiasme,
ta foi, ton amour,
les plus petites choses,
les riens.

Aie confiance,
chaque graine enrichira un petit coin de terre.
Anonyme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Ven 25 Mar 2011 - 12:41

Le peuple Stoney

Nous étions un peuple sans loi, mais nous étions en très bons termes avec le Grand Esprit, créateur et maître de toutes choses. Vous Blancs, présumiez que nous étions sauvages. Vous ne compreniez pas nos prières. Vous n'avez pas essayé de les comprendre. Quand nous chantions nos louanges au soleil, à la lune ou au vent, vous disiez que nous adorions des idoles. Sans nous comprendre, vous nous avez condamnés comme des âmes perdues, simplement parce que notre culte était différent du vôtre.
Nous voyions la main du Grand Esprit dans presque tout : soleil, lune, arbres, vent et montagnes. Parfois, nous l'approchions à travers toutes ces choses. Était-ce si mal ?
Je pense que nous croyons sincèrement en l'Être suprême ; d'une foi plus forte que celle de bien des Blancs qui nous ont traité de païens...
Les Indiens qui vivent près de la nature ne vivent pas dans l'obscurité.
Saviez-vous que les arbres parlent ? Ils le font, cependant. Ils se parlent entre eux et vous parleront si vous écoutez. L'ennui, c'est que les Blancs n'écoutent pas. Ils n'ont jamais appris à écouter les Indiens, aussi je doute qu'ils écoutent les autres voix de la nature.
Pourtant, les arbres m'ont beaucoup appris : tantôt sur le temps, tantôt sur les animaux, tantôt sur le Grand Esprit.
Tatanga Mani ou Walking Buffalo , indien stoney (1871-1967)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Ven 25 Mar 2011 - 12:42

Semence de paix

Prions pour la paix du monde,
la justice sociale et l équilibre de l environnement
qui commence par notre propre respiration.
j inspire avec calme et j expire avec soin.
lorsque les semences de paix et de bonheur
sont en moi, j essaie d apaiser mon désire égoïste
et d élever ma conscience.
avec moins d attachement a mon ego,
j essaie de comprendre la violence
qui imprègne le monde.
reliant mon cœur et ma tête,
je perçois le monde auquel je suis lié.
j essaie de regarder autour de moi
avec davantage d'amour pour aider à construire
un monde encore plus non-violent.
je fais le vœu de vivre simplement
et d offrir ma méditation pour les opprimés.
puis je devenir un partenaire qui allège
la souffrance du monde pour qu il soit
une terre accueillante à tous les êtres sensibles,
qu ils puissent y vivre en harmonie,
durant ce nouveau millénaire ?
Sulak Sivaraksa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Ven 25 Mar 2011 - 12:42

A Seattle

Il y a quelque temps, aux Olympiades de Seattle, 9 athlètes, tous handicapés mentaux ou physiques, étaient sur la ligne de départ pour la course de 100 m.
Au signalement du starter, la course commença. Tous ne courraient pas mais tous avaient le désir de participer et de gagner.
Ils couraient par 3, un garçon tomba sur la piste, fit quelques tonneaux et commença à pleurer.
Les 8 autres l’entendirent pleurer. Ils ralentirent et regardèrent en arrière. Ils s’arrêtèrent et rebroussèrent chemin… Tous…
Une fille avec le syndrome de Down s’assis à côté de lui, commença à le caresser et lui demanda: “Ca va mieux maintenant? " Alors, tous les 9 se prirent par les épaules et marchèrent ensemble vers la ligne du finish.
Le stade entier se leva et applaudit. Et les applaudissements durèrent très longtemps...
Les personnes qui l’ont vu en parlent encore.
Pourquoi?
Parce qu’au fond de nous, nous savons tous que la chose la plus importante dans la vie est bien plus que de gagner pour soi.
La chose la plus importante dans cette vie, c’est d’aider les autres à gagner.
Même si cela implique ralentir et modifier notre course.
Anonyme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Ven 25 Mar 2011 - 12:43

Être heureux

Nous nous convainquons que la vie sera mieux une fois que nous serons mariés, aurons un bébé, puis un autre.
Puis nous sommes frustrés parce que nos enfants ne sont pas assez vieux et que tout ira mieux lorsqu'ils seront plus grands.
Nous nous disons que notre vie sera comblée lorsque notre conjoint se reprendra en main, lorsque nous aurons une plus belle voiture, lorsque nous pourrons prendre des vacances, lorsque nous prendrons notre retraite.
La vérité c'est qu'il n'y a pas de meilleur moment pour être heureux que maintenant.
Sinon, quand ?
Votre vie sera toujours remplie de défis. Il est préférable de se l'admettre et de décider d'être heureux malgré tout.
Cette perspective m'a aidé à voir qu'il n'y a pas de chemin vers le bonheur.
Le bonheur est le chemin.
Alors, appréciez chaque instant.
Cessez d'attendre d'avoir fini l'école, de retourner à l'école, de perdre dix livres, de prendre dix livres, de commencer à travailler, de vous marier, à vendredi soir, à dimanche matin, d'avoir une nouvelle voiture, que votre hypothèque soit payée, au printemps, à l'été, à l'automne, à l'hiver, au premier ou au quinze du mois, que votre chanson passe à la radio, de mourir, de renaître ... avant de décider d'être heureux.
Le bonheur est un voyage, pas une destination.
Il n'y a pas de meilleur temps pour être heureux ... QUE MAINTENANT!
Vivez et appréciez le moment présent.
Auteur Inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Ven 25 Mar 2011 - 12:43

Quatre tâches
« Selon les traditions des tribu indiennes et ce depuis l’aube de la création, chaque matin, lorsque le soleil se lève, notre créateur nous assigne a tous quatre tâches accomplir durant la journée.
Premièrement , nous devons apprendre au moins une chose importante aujourd’hui.
Deuxièmement , nous devons enseigner au moins une chose importante à quelqu’un d’autre.
Troisièmement , nous devons accomplir un bienfait vis-à-vis de quelqu’un sans que cette personne se doute de quoi que se soit.
Et, quatrièmement , nous devons traiter chaque entité vivante avec respect,
Ainsi , tous ces bienfaits se répandent sur la terre. »
Unenh (Que le Grand esprit protège ta route) Un sage de la tribu indiennes des Crees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Ven 25 Mar 2011 - 12:44

Remercie

Quand tu te lèves le matin,
remercie pour la lumière du jour,
pour ta vie et ta force.
Remercie pour la nourriture
et le bonheur de vivre.
Si tu ne vois pas de raison de remercier,
la faute repose en toi-même.
Tecumseh, chef shawnee (1768-1813)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Lun 28 Mar 2011 - 14:39

Le maître et du pèlerin

Un pèlerin a entendu parler d’une immense montagne du sommet de laquelle on voit le monde entier et la Lumière, et où l’on arrive réellement à ressentir l’Amour. Il se dirige donc vers cette montagne magique.
Au pied de la montagne, il rencontre un vieux sage et lui demande :
« as-tu entendu parler du sommet de la montagne, ce sommet d’où l’on voit tout ? Certains disent que si on y accède on comprend tout, on perçoit l’Amour, on est dans la Lumière ! »
Le sage répond :
« Certes j’en ai entendu parler ! Le pèlerin lui demande alors :
« Peux-tu me dire par où il faut passer ? Je ne vois autour de moi que des grands arbres et une épaisse végétation mais je ne vois même pas le chemin ! » Le sage lui dit alors :
« enfonce-toi un peu dans cette nature et tu le découvriras. »
Le pèlerin s’approche et découvre effectivement un chemin bordé d’immenses arbres. Il commence à le gravir mais il ne perçoit absolument pas le haut de la montagne car les arbres le lui cachent. Il marche encore et encore, il commence à se demander s’il y a vraiment un sommet. Il se dit cependant : le sage m’a dit qu’il existe mais je ne vois que des arbres et un chemin qui serpente !
Au bout d’un certain temps, il aperçoit un autre sage et lui demande :
« As-tu vu le sommet ? Existe-t-il vraiment ? Je ne vois que des arbres et un chemin qui serpente. »
Le sage lui répond :
« Si tu as le courage d’avancer encore et encore, tu atteindras le sommet d’où tu peux percevoir le monde, d’où tu peux percevoir la Lumière, où tu peux vivre l’Amour.»
Le pèlerin persiste dans sa montée avec courage, espoir et volonté. Il marche encore et encore et n’aperçoit toujours pas son but. Il monte encore et trouve un autre sage. Il lui dit :
« Tu es le troisième sage que je rencontre. Les deux autres m’ont dit que le sommet existe bien mais je ne le vois toujours pas ! Je commence à douter ! Tu vas aussi me dire qu’il y a un sommet où l’on voit le monde, où l’on perçoit la Lumière et où l’on peut ressentir l’Amour Universel ? »
Le sage sourit alors et lui dit :
« Oui, continue à monter et tu le trouveras »
Le pèlerin continue. Il monte et commence à être très fatigué. Des doutes terribles l’assaillent car il ne voit toujours pas le sommet. Il continue car il croit malgré le troisième sage.
Puis il croise un quatrième sage qui lui dit :
«Effectivement, le sommet que tu cherches existe ! Continue ton chemin ! Il faut que tu aies du courage et de la persévérance car la route pour l’atteindre est longue ! »
Le pèlerin continue. Plus il monte, plus son doute grandit car le sommet est toujours invisible. Il se dit :
Cela valait-il la peine que je vive toutes ces difficultés, toutes ces souffrances alors que je ne le discerne toujours pas ? C’est peut-être une illusion, peut-être les sages m’ont-ils menti ?
Il monte encore... entre temps, deux autres sages lui affirment encore la même chose. Il arrive près du septième sage et lui dit :
« je veux redescendre car je ne trouve toujours pas le sommet ! Je suis maintenant sûr que les autres sages m’ont menti ! Depuis le temps que je chemine, depuis le temps que je souffre, depuis le temps que j’espère, je ne vois toujours pas le sommet ! Existe-t-il véritablement ? »
Et le sage lui dit :
« Lève donc les yeux et maintenant tu pourras l’apercevoir ! »
Le pèlerin lève les yeux. Il l’aperçoit, en effet et constate : « Jusqu’à maintenant, je suis toujours monté la tête baissée. Je ne regardais pas le ciel mais mes pieds ! Si j’avais seulement eu la conscience de lever les yeux vers le ciel, il y a longtemps que j’aurais aperçu le sommet et que je ne me serais pas découragé ! »
Alors avec une volonté, un courage et une force illimités qu’il n’avait encore jamais eus, le pèlerin franchit les derniers mètres avant d’atteindre son but.
Que découvre-t-il là-haut ? Non seulement son propre courage, sa propre volonté, sa propre foi mais il découvre aussi tout l’Amour qu’il a en lui. Ses yeux se portent vers l’extérieur et il découvre le monde à perte de vue, avec ses souffrances, son ignorance, ses joies, avec sa lumière, et il se dit :
« de là où je me trouve, je ne vois que ce qui est beau ! Tout ce qui n’est pas Lumière se trouve en bas. Maintenant que j’ai franchi le sommet, je ne pourrai plus voir que la Lumière, que l’Amour et désormais mon cœur s’ouvrira toujours à cette Lumière et à cet Amour ! Je peux redescendre car ce que j’ai acquis en montant aussi haut est définitif et me permettra de vivre comme je n’ai jamais vécu, de comprendre non seulement la vie mais aussi les hommes. Je sais que dorénavant je pourrai vivre heureux, je sais aussi que je pourrai me placer au bas de la montagne et dire aux pèlerins : « le sommet existe vraiment, soyez courageux, cheminez et vous verrez la Lumière, vous verrez l’Amour et vous verrez le monde ! »
Auteur inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Lun 28 Mar 2011 - 14:39

L’ordre des choses

Il y a fort longtemps, un riche propriétaire de Luoyang, la capitale chinoise du papier, demanda au vénéré patron des papetiers, Cai Lun, de lui écrire quelque chose sur un bout de papier, mais pas n'importe quelle phrase : "une formule positive qui assurera la prospérité de toute ma lignée et qui nous donnera l'envie de vivre et de nous réjouir !"
Cai Lun prit une belle feuille en écorce de chanvre et écrivit. Son poignet avait juste terminé les lentes circonvolutions, que le bourgeois s'empara du papier et lut :
"Le Père meurt, son fils meurt, son petit fils meurt"
Furieux, il s'emporta: "Cain Lun, je t'ai demandé une formule qui apporterait joie et prospérité à ma famille et tu as tracé des lettres de mort. Je devrais te faire couper les mains pour cela !"
Le papetier sourit: "ami, ton visage s'enflamme et tu craches du venin contre le vent. Ecoute: si ton fils meurt avant toi, ce sera un grand malheur pour toute ta famille. Si ton petit fils disparaît avant ton fils, ce sera également un terrible fardeau à porter pour ta lignée. Mais si ta famille, génération après génération, disparaît dans l'ordre que j'ai décrit, la vie suivra un cours naturel et l'ordre des choses sera parfaitement respecté. Car c'est cela la joie et la prospérité."
.............................................................
Le bonheur de l'homme ne peut s'exprimer dans le désordre. Il existe un cours naturel des choses, un sens, un ordre. C'est dans cet ordre des choses que nous nous inscrivons.
La preuve : une des plus grandes tragédies qui peut nous frapper est la mort de notre enfant... une disparition qui n'a rien de naturel car elle survient trop tôt. Un bonheur, lui, arrive toujours en son temps.
Ce petit conte nous rappelle avec simplicité que la plus grande prospérité n'est pas dans la possessions des choses matérielles, mais dans la vie elle-même.
Auteur inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Lun 28 Mar 2011 - 14:40

Les leçons de la Vie

Après un certain temps,
Tu apprends la différence entre tenir la main d'un ami et l'enchaîner :
Tu apprends que l'amour ne signifie pas se reposer sur quelqu'un, mais lui apporter un soutien.
Tu commences à accepter tes défaites avec la dignité d'un adulte et non le désespoir d'un enfant.
Tu décides de construire ta vie au jour le jour parce que les lendemains sont trop incertains.
Tu aides à semer un jardin plutôt que d'attendre que l'on t'apporte des fleurs.
Auteur inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Lun 28 Mar 2011 - 14:40

Le moment présent

Profitez du moment présent de votre vie,
Car ce moment ne reviendra pas.
L'avenir peut être meilleur ou pis,
Mais maintenant vous êtes là.

Voyez où vous êtes dans le cours de l'existence,
Par rapport à l'avenir au passé
Puis chaque instant, pleinement,
Au jour le jour vivez.

Regardez ce qui se passe ici
Écoutez les sons du moment.
Respirez le parfum de la vie
Et buvez-en l'enchantement.

Faites-le maintenant,
Pas plus tard, pas demain,
Car ce précieux instant
JAMAIS NE REVIENS
Auteur inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Lun 28 Mar 2011 - 14:41

Le plaisir de vivre

Quand je hume l'odeur du pain j'apprécie la tendreté de la mie...
Quand je fais de la luge j'apprécie que la glisse soit lisse...
Quand je marche sur la neige j'apprécie son délicat bruissement...
Quand je longe le ruisseau j'apprécie sa fraîcheur et sa fluidité...
Quand je fais une balade j'apprécie les beautés du paysage...
Quand le vent souffle dans mes cheveux j'apprécie la caresse qu'il offre à ma joue...
Quand la pluie se fait don à la nature j'apprécie qu'elle me chante et me chuchote, de sa tendre voix, de prendre du temps pour moi...
Quand je rencontre quelqu'un j'apprécie voir la lumière dans ses yeux...
Quand je partage avec une personne j'apprécie la chaleur de son accueil et le cadeau de son attention...

Quand j'écoute quelqu'un j'apprécie l'investissement de celui-ci et sa propre mise en mots; je cherche l'amour qui, souvent, se cache derrière ses mots...
Quand je communique avec quelqu'un j'apprécie cette mise en commun de nos ressemblances comme celle de nos différences; j'apprécie d'être entendue dans ce que je dis aujourd'hui, avec ce que je sais, ce que je suis, dans ce que je pense à l'instant, avec ce que je sens, sans jugement...

Quand je suis en relation avec quelqu'un j'apprécie la vivacité de celle-ci, l'implication et l'attention de celui-ci; j'apprécie le respect et le don de soi, j'utilise le pardon et essaie de m'adapter; j'apprécie que l'on soit deux pour ce bout de chemin...

Quand je suis avec les autres j'apprécie mes yeux du cœur, je mise sur le respect et l'harmonie; je prends le temps d'observer, j'accepte le risque du désaccord et prends le risque de témoigner...

Je prends plaisir à côtoyer des gens qui respirent la joie de vivre qu'à mon tour je sème tout autour de moi...
La Vie est merveilleuse!
Je découvre ses beautés, je savoure ses bontés et je rends grâce à son originalité. Je lui fais confiance et essaie de vivre dans la paix, la joie et l'harmonie.
Auteur inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Lun 28 Mar 2011 - 14:42

Cher fils

La journée où tu trouveras que je suis
Devenu très vieux essaie d’avoir
De la patience envers moi
Et essaie de me comprendre.

Si je me salis en mangeant…
Si j’ai de la difficulté à m’habiller
Sois patient !
Souviens-toi des heures que j’ai passé
À t’apprendre toutes sortes de choses
Quand tu étais juste un petit garçon.

Si je répète la même chose
Des dizaines de fois,
Ne m’interrompt pas !
Écoute moi!

Quand tu étais petit,
Tu voulais que je te lise
La même histoire soir après soir,
Jusqu’à ce que tu t’endormes
Et je l’ai fait!

Si je me lave plus aussi souvent
Sous la douche, ne me réprimande pas
Et ne me dit pas c’est une honte
Souviens-toi combien d’excuses
Je devais inventer pour te faire prendre
Un bain quand tu étais petit.

En voyant mon ignorance
Vis-à-vis les nouvelles technologie
Ne te moque pas de moi mais
Laisse-moi plutôt le temps de comprendre.

Je t’ai appris tant de choses…
Bien manger…bien t’habiller…bien de te présenter…
Comment confronter les problèmes de la vie…

S’il m’arrive à l’occasion de manquer
De mémoire ou de ne pouvoir suivre une conversation…
Laisse moi le temps nécessaire pour me souvenir…
Et si je n’y parviens pas, ne deviens pas nerveux et arrogant…
Car le plus important pour moi, c’est d’être avec toi et de pouvoir te parler.

Si je refuse de manger, ne me force pas,
Je sais très bien quand j’ai faim
Et quand je n’ai pas faim.

Quand mes pauvres jambes ne me
Permettent plus de me déplacer
Comme avant…
Aide-moi de la manière que
Je tenais tes mains pour t’apprendre
À faire tes premiers pas.

Et quand un jour, je te dirai
Que je ne veux plus vivre…
Que je veux mourir…ne te fâche pas…
Car un jour, tu comprendras aussi à ton tour!

Essai de comprendre qu’à mon âge,
On ne vit plus vraiment.
On survie simplement!

Un jour, tu comprendras que malgré
Toutes mes excuses, j’ai toujours voulu
Ce qui était le mieux pour toi et
Que je te préparais le terrain pour quand tu serais grand.

Tu ne dois pas te sentir triste,
Malheureux ou incompétent face
À ma vieillesse et à mon état.
Tu dois rester près de moi
Essayer de me comprendre ce que je vis,
Faire de ton mieux comme je l’ai fait
À ta naissance.

Aide-moi à marcher…
Aide-moi à terminer ma vie
Avec amour et patience.
La seule façon qu’il me reste pour t’en remercier,
C’est un sourire et beaucoup d’amour pou toi.
Je t’aime mon fils!
Auteur inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Lun 28 Mar 2011 - 14:42

L'Histoire du serpent !

Personne n’osait passer dans un chemin où un serpent venimeux avait élu domicile.
Un " mahâtmâ " (épithète donnée aux hommes qui ont atteint la perfection morale ou spirituelle) ayant un jour suivi cette route, des enfants qui gardaient les troupeaux, se précipitèrent pour l’avertir.
" Je vous remercie, mes enfants, répondit le sage, mais je n’ai pas de crainte. D’ailleurs, je connais des mantras qui me protégeront contre toute attaque ". Et il continua d’avancer.
Brusquement, le cobra se dressa contre lui.
Mais en approchant du Saint Homme, il se sentit soudain pénétré de la douceur du " yogin " (celui qui pratique le yoga).
Le Sage voyant le serpent, prononça une formule magique et le serpent s’écroula à ses pieds.
Alors le Sage lui demanda : " mon ami, as-tu l’intention de me mordre ? " Le serpent stupéfait ne répondit rien.
" Voyons dit le mahâtmâ, pourquoi fais tu ainsi du mal à d’autres créatures? Je vais te donner une formule sacrée, que tu répéteras constamment. Ainsi tu apprendras à aimer Dieu. Et en même temps tu perdras tout désir de faire le mal. " Et il lui murmura la formule à l’oreille.
Le serpent s’inclina en signe d’assentiment, puis rentra dans son trou pour y vivre d’innocence et de pureté, sans avoir jamais plus le désir de blesser un être vivant.
Au bout de quelques jours, les enfants du village voisin s’aperçurent de ce changement d’attitude et, pensant que le serpent avait perdu son venin, ils se mirent à le tourmenter, à lui jeter des pierres et à le traîner sur les cailloux. Le serpent grièvement blessé , se laissa faire et alla se cacher dans son trou.
A quelques temps de là, le sage repassa par ce chemin et chercha le serpent, mais en vain.
Les enfants lui dirent que l’animal était mort, mais il ne put pas les croire. Il savait en effet que le nom de Dieu a une telle puissance qu’on ne saurait en aucun cas mourir avant d’avoir résolu le problème de la vie, c’est-à-dire avant d’avoir réalisé Dieu.
Il continua donc d’appeler le cobra. Finalement celui-ci, qui était presque réduit à l’état de squelette, sortit de son trou et s’inclina devant son maître : " comment vas-tu, demanda le sage? Fort bien, Seigneur, merci : par la grâce de Dieu tout va bien. Mais pourquoi es-tu dans cet état? Conformément à tes instructions, je cherche à ne plus faire de mal, à aucune créature : je me nourris maintenant de feuilles. C’est pourquoi j’ai un peu maigri.
Ce n’est pas le changement de régime qui a suffi à te mettre dans cet état : il doit y avoir autre chose. Réfléchis un peu !
- Ah oui je me souviens : les petits bergers ont été un peu durs pour moi, un jour. Ils m’ont pris par la queue et m’ont fait tournoyer, me frappant contre des pierres. Ces pauvres petits ne savaient pas que je ne les mordrais plus! "
Le Sage répondit en souriant : " Pauvre ami, je t’ai recommandé de ne mordre personne, mais je ne t’ai pas défendu de siffler pour éloigner les persécuteurs et les tenir en respect ! "
De même vous qui vivez dans le monde, ne blessez personne, mais ne laissez non plus personne vous molester !
Enseignement de Râmakrishna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Lun 28 Mar 2011 - 14:42

L'histoire du bûcheron

Un bûcheron menait une vie très misérable en vendant chaque jour du bois à brûler qu'il emportait d'une forêt voisine.
Un jour, comme il rapportait à la maison une charge de ramilles, il fut accosté par un étranger qui lui conseilla d'aller "plus loin".
Le lendemain, il suivit le conseil, s'avança plus profondément dans la forêt et en fut récompensé, car il trouva une abondance de grands arbres.
Il coupa autant de bûches que sa force le lui permit et, en les vendant, fit un bénéfice considérable, comme il n'en avait jamais fait auparavant.
Le lendemain il se dit : "j'ai reçu le conseil d'aller plus loin, pourquoi n'irais-je pas encore plus loin aujourd'hui ?"
Il fit comme il pensait et, ce jour-là, atteignit une partie de la forêt où croissaient de nombreux arbres de santal.
Il emporta autant de bois qu'il en pu transporter et, en les vendant au marché, en retira un gros gain.
Le jour suivant, il se souvint encore de l'avis de l'étranger et se décida d'aller plus loin encore.
Ce jour-là il découvrit une mine de cuivre. Mais cela ne l'arrêta pas dans sa marche en avant, et jour après jour, il alla plus loin et trouva des mines d'argent, d'or et de diamant, si bien qu'il devint fabuleusement riche.
Tel est le cas lorsqu'il s'agit de la vie spirituelle. On devrait toujours aller de l'avant et ne pas penser que tout est accompli dès qu'on a eu quelques visions de la Lumière Divine ou acquis quelque pouvoir surnaturel.
Enseignement de Râmakrishna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Lun 28 Mar 2011 - 14:43

L'arbre magique

Un voyageur très fatigué s'assit à l'ombre d'un arbre sans se douter qu'il venait de trouver un arbre magique, "l'Arbre à Réaliser des Souhaits". Assis sur le terre dure, il pensa qu'il serait bien agréable de se retrouver dans un lit moelleux. Aussitôt, ce lit apparut à côté de lui.
Étonné, l'homme s'y installa en disant que le comble du bonheur serait atteint si une jeune fille venait masser ses jambes percluses. La jeune fille apparut et le massa très agréablement.
« J'ai faim, se dit l'homme, et manger en ce moment serait à coup sûr un délice. »
Une table surgit, chargée de nourritures succulentes.
L'homme se régala. Il mangea et il but. La tête lui tournait un peu. Ses paupières, sous l'action du vin et de la fatigue, s'abaissaient.
Il se laissa aller de tout son long sur le lit, en pensant encore aux merveilleux évènements de cette journée extraordinaire.
« Je vais dormir une heure ou deux, se dit-il. Le pire serait qu'un tigre passe par ici pendant que je dors. »
Un tigre surgit aussitôt et le dévora.
Vous avez en vous un Arbre à souhait qui attend vos ordres. Mais attention, il peut aussi réaliser vos pensées négatives et vos peurs.
Moralité :
L'homme est le reflet de ses pensées mais bien souvent, par la non maîtrise de ses pensées... (surtout les pensées négatives) il s'auto-détruit lui même, sans même en prendre conscience.
Apprendre à contrôler ses pensées est le début de la réussite...
Auteur inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Lun 28 Mar 2011 - 14:43

Les gens heureux

Ils font du bonheur le but de leur existence,
mais recherchent une certaine qualité de vie
plutôt qu'une accumulation de plaisirs.
Ils ont la capacité de changer ce qui peut l'être,
mais d'accepter l'inévitable.
Enfin, ils ne transforment pas tous leurs désirs en besoins,
choisissent d'être, plutôt que d'avoir
et préfèrent l'essentiel à l'accessoire.
Anonyme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Lun 28 Mar 2011 - 14:44

Ton avenir

Il y a en toi toutes les possibilités.
Tout ce que tu voudrais être, toute l'énergie pour accomplir ce que tu veux réaliser.
Imagine-toi tel que tu aimerais être, faisant ce que tu aimerais faire et chaque jour avance d'un pas vers ce but. et même si, parfois, il te paraît trop difficile de continuer tiens bon à tes rêves.
Un beau matin, tu te réveilleras et tu découvriras que tu es devenu la personne que tu voulais être. simplement parce que tu as eu le courage de croire en toi et en tes rêves
Auteur inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Mar 29 Mar 2011 - 14:21

La Vie m'a appris

La vie m'a beaucoup appris. De toutes les expériences accumulées au fil des ans, voici les précieuses leçons que j'ai tirées.
Je lis davantage et j'époussette moins. Je m'assois dans la cour et j'admire le paysage sans me préoccuper des mauvaises herbes dans le jardin.
Je consacre plus de temps à ma famille et à mes amis et moins de temps au travail.
Le plus souvent possible, la vie devrait être composée d'expériences à savourer et non à endurer. J'essaie maintenant de reconnaître ces moments et de les apprécier.
Je ne conserve rien: j'utilise la vaisselle de porcelaine et le cristal pour toutes les occasions spéciales.
Je n'économise pas mon bon parfum pour les grandes occasions, je le porte pour les commis de la quincaillerie, les caissiers et caissières de la banque.
" Un jour " et " un de ces jours " sont des mots que j'ai bannis de mon vocabulaire. Si c'est quelque chose qui vaille la peine de voir, d'entendre ou de faire, je -veux le voir, l'entendre et le faire maintenant.
Je ne sais pas ce que les gens auraient fait s'ils avaient su qu'ils ne seraient pas là pour le lendemain que nous tenons pour acquis. Je crois qu'ils auraient appelé des membres de leur famille et quelques bons amis.
Peut-être aussi auraient-ils appelé d'anciens(nes) amis(es) pour s'excuser et tenter de réparer les
pots cassés à la suite de querelles. J'aime penser qu'ils seraient allés prendre un bon repas au restaurant. J'essaie juste de deviner, je ne le saurai jamais.
Ce sont toutes ces petites choses laissées de côté qui me fâcheraient si je savais que mes heures étaient comptées. Je serais en colère parce que je n'aurais pas écrit les lettres que je me proposais d'écrire. En colère et peinée de ne pas avoir dit assez souvent à mon mari et aux membres de ma famille, que je les aime.
J'essaie de toutes mes forces de ne pas remettre à plus tard ou me priver de faire des choses qui ajoutent de la gaieté et de l'éclat à ma vie.
Et, chaque matin, quand j'ouvre les yeux, je me dis que c'est un jour spécial. Chaque jour, chaque minute, chaque souffle est vraiment un don de Dieu.
Auteur Inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Mar 29 Mar 2011 - 14:22

Demande !

La mère et l'enfant se hâtent dans l'orage déchaîné.
Sous le ciel noir, déversant des trombes d'eau tiède dans le vent tourbillonnant, ils vont, serrés l'un contre l'autre, sur la route interminablement droite.
Pas un arbre, pas d'abri où se réfugier. Les frêles silhouettes qui se détachent sur l'horizon morne s'unissent pour résister aux forces conjuguées des éléments déchaînés.
Dans le grondement du tonnerre et le bruit du vent la mère perçoit cependant la voix de son petit.
- Maman, pourquoi qu'Il fait pleuvoir comme ça le bon Dieu ?
La réponse toute d'inquiétude veut cependant redonner confiance à l'enfant.
- Je ne sais pas, Paul, mais tu peux Lui demander de l'arrêter !
Alors sans douter une seconde de ce que dit sa maman, dressant sa frimousse ruisselante sur laquelle les cheveux sont plaqués, le petit garçon clame vers le ciel :
- Bon Dieu, fais arrêter l'orage, veux-tu ?
Me croirez-vous ? La pluie cesse lentement, le vent peu à peu s'apaise et, roulant dans le lointain, l'orage diminue.
" Ah ! Tu vois ", dis le jeune interlocuteur, sans plus s'étonner.
La femme que le fait saisit ne peut parler, mais à l'eau qui dégoutte des cheveux sur le visage viennent se mêler maintenant les douces larmes de la reconnaissance.
Max Camis , Paroles d'enfants, 1928.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Mar 29 Mar 2011 - 14:22

Le nuage et la dune

On sait que la vie des nuages est aussi courte que mouvementée. Or, un jour, un très jeune nuage entreprit sa première cavalcade à travers le ciel en compagnie d'une bande de gros nuages bouffis aux formes étranges.
Quand ils survolèrent l'immense désert du Sahara, les autres nuages, plus expérimentés, l'encourageaient : " Plus vite, plus vite ! Si tu traînes, tu es perdu ! "
Mais, comme tous les jeunes, le petit nuage était curieux et il se laissa glisser à l'arrière des autres nuages qui, eux, ressemblaient à un troupeau de bisons en pleine galopade.
" Que fais-tu, remue-toi ! " , lui cria le vent.
Mais le petit nuage avait aperçu les dunes de sable doré : un spectacle fascinant. Et il se laissait planer d'un vol de plus en plus léger. Les dunes ressemblaient à des nuages d'or caressés par le vent.
L'une d'elle lui sourit. "Bonjour ! Je m'appelle Age " .
" Et moi, Une " , répondit la dune.
" Comment vis-tu là-dessous ? "
" Eh bien… avec le soleil et le vent. Il fait un peu chaud, mais on s'y fait ! Et toi, comment vis-tu là-haut ? "
" Avec le soleil et le vent…, et de grandes courses dans le ciel. "
" Ma vie à moi est très courte. Et quand reviendra le vent, je disparaîtrai peut-être. "
" Cela t'ennuie ? " , demanda le nuage.
" Un peu. J'ai l'impression d'être inutile. "
" Moi également. Je me transformerai bientôt en pluie et je tomberai. C'est mon destin. "
La dune hésita un instant et dit : " Sais-tu que la pluie, nous l'appelons Paradis ? "
" Non ! Je ne savais pas que j'étais si important ! " , dit le nuage dans un beau sourire.
"J'ai entendu raconter par quelques vieilles dunes combien la pluie était belle. Nous nous habillons alors de parures qu'on appelle herbe et fleurs. "
" Oui, c'est vrai, je les ai vues " , confirma la nuage.
" Je ne les verrai sans doute jamais " , conclut tristement la dune.
Le nuage réfléchit un moment et ajouta : " Je pourrai te couvrir de pluie… "
" Mais tu en mourrais… "
" Oui, mais toi, tu fleurirais " , dit le nuage. Et il se laissa tomber, se transformant en pluie aux couleurs de l'arc-en-ciel.
Le lendemain, la petite dune était couverte de fleurs.
Bruno Ferrero "Graines de Sagesse", Strasbourg, Editions du Signe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Mar 29 Mar 2011 - 14:23

Graines de sagesse

Ce que nous avons entendu nous répéter quand nous étions enfants ...
(et peut-être le disons-nous aussi à nos propres enfants … ?) :
" Arrête-toi, bouge un peu, doucement, dépêche-toi, ne touche pas, sois attentif, finis de manger, lave-toi les dents, ne te salis pas, tu t'es encore sali, reste tranquille, tais-toi, alors tu réponds ? Excuse-toi, dis bonjour, viens ici, laisse-moi tranquille, va jouer, ne dérange pas, ne cours pas, ne transpire pas, fais attention tu vas tomber, je te l'ai dit : tu vas tomber, tant pis pour toi, tu ne fais jamais attention, tu es un incapable, tu es trop petit, c'est moi qui le fais, maintenant tu es un grand, va te coucher, lève-toi, tu le feras plus tard, je suis occupé, joue tout seul, ne reste pas au soleil, va au soleil, on ne parle pas la bouche pleine… "
Ce que nous aurions voulu nous entendre dire lorsque nous étions enfants ...
(et peut-être pourrions-nous le dire aussi à nos propres enfants ?) :
" Je t'aime, tu es beau, je suis heureux de t'avoir, parlons un peu de toi, prenons un peu de temps pour nous, comment vas-tu ? Tu es triste, tu as peur, pourquoi n'as-tu pas envie ? Tu es souple et léger, tu es aimable, raconte-moi, qu'est-ce que tu as essayé là ? Tu es heureux, j'ai plaisir à te voir rire, tu peux pleurer si tu en as envie, tu as l'air malheureux, de quoi souffres-tu ? Tu peux dire tout ce que tu veux, j'ai confiance en toi, tu me plais, quand est-ce que je te déplais ? Je t'écoute, tu es amoureux, qu'en penses-tu ? Je suis content d'être avec toi, j'ai envie de t'écouter, quand est-ce que tu es le plus malheureux ? Tu me plais tel que tu es, que c'est beau d'être ensemble, dis-moi si je me suis trompé… "
Bruno Ferrero "Graines de Sagesse", Strasbourg, Editions du Signe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Mar 29 Mar 2011 - 14:23

La mesure

Le boulanger d'une petite ville achetait son beurre à un fermier de la localité. Un jour en rentrant chez lui, le boulanger pesa le beurre qui venait de lui être vendu, et se rendit compte alors que le fermier avait réduit la quantité de beurre tout en exigeant le même prix. Il accusa le fermier de fraude, lui intenta un procès, et tous deux se retrouvèrent devant le juge.
Celui-ci demanda au fermier :
- Pour peser votre beurre, avez-vous des poids à mesurer ?
- Ah non, Monsieur…
- Mais comment faites-vous alors pour mesurer le beurre que vous vendez ?
Le fermier répondit :
- Et bien, lorsque le boulanger a commencé à acheter son beurre chez moi, j'ai pensé qu'il était juste que j'achète mon pain chez lui. Depuis ce jour, j'utilise son pain d'un demi-kilo comme mesure pour le beurre que je vends…
Moralité… : la faute que nous voyons chez l'autre pourrait bien être le reflet de la nôtre…
Auteur inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Mar 29 Mar 2011 - 14:24

L'envers

" Pourquoi le mal dans le monde ? " demandait un jour un visiteur au Padre Pio …
Le Padre répondit :
" Ecoutez-moi bien : imaginons une mère en train de broder. Son petit enfant, assis sur un tabouret bas, la regarde travailler ; mais par-dessous, à l'envers. Il voit les nœuds de la broderie, l'enchevêtrement des fils...
Et il dit : "Maman, qu'est-ce que tu fais ? Ton travail est tout embrouillé !"
Alors sa mère abaisse le tissu et lui montre le bon côté de la broderie. Chaque couleur est à sa place et la variété des fils se fond dans l'harmonie du dessin.
Il en est ainsi pour nous, qui voyons l'envers de la broderie. Nous sommes assis sur le petit tabouret... "
Auteur inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caravete
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/06/2008
Nombre de messages : 518
Masculin
Balance Dragon
Age : 66
Ville : MONTPELLIER

MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   Mar 29 Mar 2011 - 14:24

Donne moi !

Lorsque les bergers s'en furent allés et que la quiétude fut revenue, l'enfant de la crèche leva sa tête et regarda vers la porte entrebâillée. Un jeune garçon timide se tenait là… tremblant et apeuré.
- Approche, lui dit Jésus. Pourquoi as-tu si peur ?
- Je n'ose… je n'ai rien à te donner, répondit le garçon.
- J'aimerais tant que tu me fasses un cadeau, dit le nouveau-né.
Le petit étranger rougit de honte.
- Je n'ai vraiment rien… rien ne m'appartient ; si j'avais quelque chose, je te l'offrirais… regarde.
Et en fouillant dans les poches de son pantalon rapiécé, il retira une vieille lame de couteau rouillée qu'il avait trouvée.
- C'est tout ce que j'ai, si tu la veux, je te la donne.
- Non, rétorqua Jésus, garde-la. Je voudrais tout autre chose de toi. J'aimerais que tu me fasses trois cadeaux.
- Je veux bien, dit l'enfant, mais que puis-je pour toi ?
- Offre-moi le dernier de tes dessins.
Le garçon, tout embarrassé, rougit. Il s'approcha de la crèche et, pour empêcher Marie et Joseph de l'entendre, il chuchota dans l'oreille de l'enfant Jésus :
- Je ne peux pas… mon dessin est trop moche… personne ne veut le regarder !
- Justement, dit l'enfant dans la crèche, c'est pour cela que je le veux… Tu dois toujours m'offrir ce que les autres rejettent et ce qui ne leur plaît pas en toi.
Ensuite, poursuivit le nouveau-né, je voudrais que tu me donnes ton assiette.
- Mais je l'ai cassée ce matin ! bégaya le garçon.
- C'est pour cela que je la veux… Tu dois toujours m'offrir ce qui est brisé dans ta vie, je veux le recoller…
Et maintenant, insista Jésus, répète-moi la réponse que tu as donnée à tes parents quand ils t'ont demandé comment tu avais cassé ton assiette…
Le visage du garçon s'assombrit, il baissa la tête honteusement et, tristement, il murmura :
- Je leur ai menti… J'ai dit que l'assiette m'avait glissé des mains par inadvertance ; mais ce n'était pas vrai… J'étais en colère et j'ai poussé furieusement mon assiette de la table, elle est tombée sur le carrelage et elle s'est brisée !
- C'est ce que je voulais t'entendre dire ! dit Jésus. Donne-moi toujours ce qu'il y a de méchant dans ta vie, tes mensonges, tes calomnies, tes lâchetés et tes cruautés. Je veux t'en décharger… Tu n'en as pas besoin… Je veux te rendre heureux et sache que je te pardonnerai toujours tes fautes.
Et en l'embrassant pour le remercier de ces trois cadeaux, Jésus ajouta :
- Maintenant que tu connais le chemin, j'aimerais tant que tu viennes me voir tous les jours…
In L'Ensoleillé", Alpes 74, Noël 1999
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Textes de sagesses...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes de sagesses...
Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Méditation, relaxation, massage, affirmation positive, visualisation, sophrologie...-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit