Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Spiritualité et travail psychologique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Spiritualité et travail psychologique   Ven 12 Nov 2010 - 16:34

Rappel du premier message :

Quelle peut être l'utilité d'un travail psychologique (psychanalyse, psychothérapie) dans le cadre d'un cheminement spirituel ?

Quelle est la différence entre un travail psychologique et un travail spirituel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/

AuteurMessage
Greenman
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/10/2010
Nombre de messages : 3312
Masculin

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 20:38

Merci à toi guillaume, et aussi pour l'effort et la grande justesse de tes interventions ici.
tout le monde a apprécié encore...
Si je raconte ma petite histoire, c'est parce que c'est mon domaine d'intervention, je ne suis pas calé coté psy, il me manque quelque chose que je n'ai pas chercher à analyser, une évolution qui ne s'est pas faite quelque part peut être, je ne sais pas, et je compense ça avec mes élans fougueux et enflammés auprès des maitres, et ça marche, hein ! olé !

oui, c'est très vrai ce que tu dis , amma et les maitres tibétains sont extraordinaires, il y a nettoyage subtil en leur présence, nul doute que cela peut aller jusqu'à un nettoyage total, mais ceci dit, vous avez raison sur ce fil, il faut prendre les devants et essayer de faire le maximun de choses par soi même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 20:43

@Greenman a écrit:
oui, c'est très vrai ce que tu dis , amma et les maitres tibétains sont extraordinaires, il y a nettoyage subtil en leur présence, nul doute que cela peut aller jusqu'à un nettoyage total, mais ceci dit, vous avez raison sur ce fil, il faut prendre les devants et essayer de faire le maximun de choses par soi même...
Je pense que les deux voies sont valables.
D'ailleurs quand on écoute certains lamas ou swamis parler du nettoyage intérieur qu'ils ont vécus avec leurs maîtres et dans leurs méditations, on a l'impression de quelqu'un qui parle de sa psychothérapie, avec une dimension spirituelle en plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
Greenman
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/10/2010
Nombre de messages : 3312
Masculin

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 20:43

Kalabra,

bien sûr qu'il a raison, c'est pour ça que je le cite...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenman
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/10/2010
Nombre de messages : 3312
Masculin

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 20:46

exact guillaume, tout est possible car il n'y a pas de frontière réelle entre les 2 voies...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 20:48

la Nature voudrait qu'on puisse se débrouiller tout seul, avec ses propres outils.
mais dans certains cas, lorsqu'il y a psychopathologie, l'intervention d'un thérapeute devient nécessaire, hormis ce cas, chacun devrait s'occuper de lui-même sans une intervention externe.
je pense que la psychothérapie est un soin, et pas une technique de développement personnel (qui entre dans le domaine de compétence d'autre genres de disciplines).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 20:58

@Guillaume a écrit:

A mon avis le travail psychologique doit se passer d'une manière ou d'une autre dans un cheminement spirituel.

Bonsoir

Eh bien oui, voici ce qui m'est venu à la lecture de ta question, Guillaume.
Pour moi cela va de pair en fait, car quand on effectue un travail spirituel, cela implique un travail sur tous les plans, et donc également sur le plan psychologique et émotionnel.
J'ai pas encore pris le temps de tous vous lire (j'en suis qu'à la première page Embarassed) et j'avoue que je ne sais pas quand cela sera possible, enfin bref. Je fais court pour cause de douleurs dans les mains.
Mais c'est vrai Guillaume, qu'un travail psychologique pour la compréhension mentale des choses est très important, pour moi l'un ne va pas sans l'autre.

flower
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 21:34

D'accord avec toi Plume

@Cthulhu a écrit:
la Nature voudrait qu'on puisse se débrouiller tout seul, avec ses propres outils.
Qu'est ce qui te fait dire ça ?
On ne se débrouille pas seul je crois. Et pour moi ce qui est naturel c'est l'interaction avec autrui. Déjà pour naitre et devenir viable on a besoin de nos parents. Ensuite on interagit avec les autres et cela nous fait évoluer. La nourriture que l'on mange ne dépend pas que de nous (sauf si on vit dans la forêt en subvenant soi-même à ses besoins). Les discussions, les livres forment notre intellect... Bref je crois que l'idée de se débrouiller seul est assez illusoire. Qu'on le veuille on non, les autres ont une influence sur nous, et à mon avis la vraie liberté consiste plutôt à les intégrer dans notre cheminement.
Paradoxalement même, la plupart des problèmes que nous avons avec nous-mêmes sont mis à jour au contact des autres. Et en restant seul sans se faire aider, à moins d'avoir une très grande maturité, on reste juste sur ses acquis, sans trop se remettre en question.

Par rapport aux difficultés intérieures dont tu voudrais te libérer (si tu estimes qu'il y en a), il y en a surement plusieurs sur lesquelles tu as déjà fait des efforts et dont tu n'as pas encore pu te libérer... Penses tu vraiment pouvoir trouver seul, d'où elles viennent ? Penses tu pouvoir déclencher seuls les souvenirs et émotions refoulées qui t'habitent ? Et les laisser s'exprimer, alors que tu fais tout (comme nous tous) pour les maintenir dans ton inconscient ?
En théorie cela est possible, mais en pratique beaucoup plus avancent et se remettent en question avec de l'aide que seuls.

C'est une question intéressante je trouve, qui mériterais un topic...
Tiens du coup je l'ouvre ici :
http://spiritpartage.forumactif.com/psychologie-et-developpement-personnel-f7/peut-on-avancer-seul-t4651.htm#82523
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 10299
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 21:43

Bonsoir,
bravo ! j'ai lu les différentes pages qui me séparaient de mon dernier passage , c'est un monument à la clarté , l'accent est toutefois mis sur la psychanalyse et les formes de psychothérapie, j'ai bien aimé les justes définitions de la psychologie que j'ai pu lire , la psychologie est avant tout un psychologue , un état psychologique ,sans cet état psychologique qui demande un niveau d'attention à soi même qui permet la perceptions de tout les stimuli venant des différents aspect de son essence , sans ce contact avec soi on ne peut espérer un vrai contact avec l'autre , le psychologue investi ses perceptions dans ses rapport avec l'autre ,les difficultés sont ramenez au présent ,la psychologie ne traite pas du passé , elle s'intéresse présentement à l'être qui dit souffrir de son passé ,le psychologue ne suit pas une voie mental, mais la voie de la compréhension , pour comprendre une personne à un moment donné , il faut avoir des informations de toutes les parties de son essence , l'être psychologique que l'on nomme aussi l'intendant ,si il n'est pas le maître intérieure ,c'est l' unité psychologique nécessaire à son contact , pour ce qui est du "développement de la conscience supérieure " je n'adhère pas au principe que Dieu est à se développer ,nous naissons tous avec cet part de divin en nous qui nous aide quoi que l'on fasse dehors et dedans , la foi si pour une étude psychologique n'est pas nécessaire ,est une évidence que l'on rejoint , l'amour ,car la conscience vient de l"amour , sans amour on ne saurais se voir ni voir l'autre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 22:24

@Guillaume a écrit:
On ne se débrouille pas seul je crois. Et pour moi ce qui est naturel c'est l'interaction avec autrui. Déjà pour naitre et devenir viable on a besoin de nos parents. Ensuite on interagit avec les autres et cela nous fait évoluer. La nourriture que l'on mange ne dépend pas que de nous (sauf si on vit dans la forêt en subvenant soi-même à ses besoins). Les discussions, les livres forment notre intellect... Bref je crois que l'idée de se débrouiller seul est assez illusoire. Qu'on le veuille on non, les autres ont une influence sur nous, et à mon avis la vraie liberté consiste plutôt à les intégrer dans notre cheminement.
Paradoxalement même, la plupart des problèmes que nous avons avec nous-mêmes sont mis à jour au contact des autres. Et en restant seul sans se faire aider, à moins d'avoir une très grande maturité, on reste juste sur ses acquis, sans trop se remettre en question.

tout à fait et ma réflexion n'avait pas pour vocation de prôner la solitude ou de nier toute sorte d'influence.
on ne saurait parler de Naturel sans prendre en compte les interactions qu'on a les uns avec les autres.
par contre, du coté de la sculpture de soi et de notre démarche vis à vis de nous même, je pense qu'en dehors d'une pathologie, l'intervention d'un thérapeute n'est pas nécessaire, en revanche la vie nous offre tout un tas d'outils agréables : la philosophie, les amis, la famille, etc...
pour compléter tout cela on peut toujours faire appel à un complément d'information grâce aux abondantes sources qu'on trouve dans nos bibliothèques.
en revanche, l'interaction sociale est effectivement primordiale.

@Guillaume a écrit:
Par rapport aux difficultés intérieures dont tu voudrais te libérer (si tu estimes qu'il y en a), il y en a surement plusieurs sur lesquelles tu as déjà fait des efforts et dont tu n'as pas encore pu te libérer... Penses tu vraiment pouvoir trouver seul, d'où elles viennent ? Penses tu pouvoir déclencher seuls les souvenirs et émotions refoulées qui t'habitent ? Et les laisser s'exprimer, alors que tu fais tout (comme nous tous) pour les maintenir dans ton inconscient ?
En théorie cela est possible, mais en pratique beaucoup plus avancent et se remettent en question avec de l'aide que seuls.

voilà un de mes gros souci avec l'analyse... le recoure systématique à l'inconscient pour tout expliquer, un inconscient impalpable (nouménale comme dirait Kant) et détaché du corps et du monde.
du coup l'analyste a réponse a tout : si on accepte son interprétation il a raison, et si refuse son verdict, il s'agit de déni/refoulement inconscient et il a encore plus raison...
de mon coté, j'ai choisi de mettre de coté les analyste (même si cette décision demeure sujette à modification) et je privilégie la philosophie comme thérapie de l'âme ainsi qu'une réflexion personnelle accompagnée d'une constante documentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 22:36

L'inconscient n'est pas détaché du corps, puisque le corps est un de ses principaux moyens d'expres​sion(par les ressentis corporels, les tensions...etc).

Et l'analyste -comme cela a été dit plusieurs fois dans ce topic- ne donne pas d'interprétation ou de verdict, il ne donne pas de réponse, il pose des questions, pointe certaines chose dans notre discours, mais il sait pertinemment que nous seul avons les réponses. Il s'efforce donc de nous les faire trouver par nous-mêmes. Un bon analyste ne dira jamais "tu es comme ceci ou cela, tu as tel ou tel problème, cela vient de ceci ou de cela dans ton passé ou ton inconscient", mais par ses questions, et remises en questions, il nous permettra de découvrir la vérité en nous (s'il nous donne des réponses ce n'est pas un vrai analyste).
S'il nous donne les réponses, même si elles sont justes, cela ne sert pas à grand chose. Pour que la thérapie soit libératrice nous devons découvrir les choses par nous mêmes, et l'analyste permet cela. Mais ce n'est pas l'analyste qui analyse, c'est celui qui vient voir l'analyste qui s'analyse lui-même, sous le regard bienveillant de l'analyste.
C'est pour cela que je disais que sans expérimentation on imagine ce qu'est une analyse, on se fait des idées avec nos projections, mais on s'en fait généralement une idée fausse.

Je ne parle pas tellement de psychanalyse, mais dans celle-ci, c'est tout juste si l'analyste parle. Donc il est encore plus hors de question (si c'est un vrai analyste) qu'il nous donne un verdict sur ce que nous sommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 22:56

certes, mais entre te conduire subtilement à te diagnostiquer un complexe d'œdipe, et te le dire de vive voix, la variation est bien mince (même si on prend comme prétexte que les effets positifs sont accentués si c'est "l'analysé" qui diagnostique son complexe).
si l'analyste n'est pas là pour analyser, je ne vois pas bien quel peut bien être son rôle...
étant donné les tarifs en vigueur, je trouve qu'il serait dommage de dépenser ses deniers juste pour qu'une personne nous écoute parler (et encore avec la notion "d'attention flottante", l'écoute est très relative...).
même les moins mondains d'entre nous devraient avoir des amis avec qui partager les affects de leur âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 23:02

Moi j'ai tout dit lol, parce que lire des inepties pareilles c'est décourageant Poulpinou ^^

C'est de la caricature ce que tu racontes... alors certes certains thérapeutes sont des caricatures : comme certains philosophes, plombiers, instit... bref comme beaucoup d'humains en général.
Y'a de très mauvais analystes et thérapeutes certes... ben quand on en a besoin on prends le temps d'en trouver un bon. C'est tout.

:BJR004:
Revenir en haut Aller en bas
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 23:19

je veux bien que tu me montre et m'explique où est ce que j'ai été caricatural.
mais, honnêtement, je me base sur les recherches de gens qui connaissent et maîtrisent bien la question, assez pour ne pas risquer la caricature, au contraire, j'encourage chacun à aller voir, à (enfin) faire de l'histoire plutôt que de perpétrer un mythe bâtit sur un monticule instable d'affabulations.

je serais heureux que tu pointes du doigt ce qui te semble de l'ordre de la caricature pour que je puisse clarifier, surtout que je sais que tu as une connaissance certaine du sujet.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Lun 15 Nov 2010 - 23:29

Hélas mon ptit Lulu préféré je n'ai vraiment pas le temps de faire dans le détails...
mais ça par exemple :
@Lulu a écrit:
du coup l'analyste a réponse a tout : si on accepte son interprétation il a raison, et si refuse son verdict, il s'agit de déni/refoulement inconscient et il a encore plus raison...
Guillaume t'as expliqué pourquoi (j'te jure c'est pas que je veuille pas mais j'ai pas le temps) Les vrais analystes eux-même s'insurgent contre ceux qui prétendent savoir "à la place" du sujet... Et c'est ce ce que disais + haut Freud lui-même a laissé tomber la suggestion entre autres.. bref OSEF de Freud, le problème n'est pas là, mais tu mélangeougnes un peu tout quand même...
Bon et ça aussi pour moi c'est de la caricature :
@Lulu a écrit:
certes, mais entre te conduire subtilement à te diagnostiquer un complexe d'œdipe, et te le dire de vive voix, la variation est bien mince (même si on prend comme prétexte que les effets positifs sont accentués si c'est "l'analysé" qui diagnostique son complexe).
si l'analyste n'est pas là pour analyser, je ne vois pas bien quel peut bien être son rôle...
étant donné les tarifs en vigueur, je trouve qu'il serait dommage de dépenser ses deniers juste pour qu'une personne nous écoute parler (et encore avec la notion "d'attention flottante", l'écoute est très relative...).
même les moins mondains d'entre nous devraient avoir des amis avec qui partager les affects de leur âme.
... suite au prochain épisode, le devoir m'appelle...

Bonne nuit

cat
Revenir en haut Aller en bas
Chrysoprase
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/07/2010
Nombre de messages : 575
Féminin
Verseau Coq
Age : 36
Ville :

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Mar 16 Nov 2010 - 8:13

MM, j'appuie Diunddhy et Guillaume, c'est de la caricature que tu nous fais la cthulhu.
Mais bon si t'as pas envie de voir autrement on va pas réécrire des pages pour redire ce qu'est un vrais bon thérapeute et qu'elle est son utilité, vraiment différente de se taper la discute avec des potes.

Bonne journée
Bizzzzzzzzzzzzzzzzz hello !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Mar 16 Nov 2010 - 8:45

Sans expérimenter, on en arrive à dire des choses complètement fausses... Et on ne peut pas comprendre en quoi l'écoute d'un thérapeute est différente de celle d'un ami, ni même ce qu'il peut dire ou ne pas dire : pour cela rien ne remplace l'expérience. On ne peut pas non plus comprendre comment quelqu'un qui ne cherche pas à nous diriger dans un sens ou un autre peut-être aidant.

Mais si tu ne veux pas faire cette expérience Cthulhu, pas de soucis. Ce qui me gène un peu c'est que tu en arrives à expliquer à plusieurs personnes qui ont fait une thérapie ce qu'est la thérapie alors que tu n'as probablement fait que lire quelques livres sur le sujet ? Ou à la rigueur quelques séances avec un analyste bizarre (mais je parierais plutôt pour la première hypothèse).
Je me pose des questions devant un tel manque de rationalité de la part de quelqu'un d'extrêmement rationnel...
N'y aurait-il pas quelque chose d'inconscient là-dessous... (je te taquine désolé).

Mais en un sens c'est bien ce que tu fais, cela permet de rectifier les idées reçues sur la thérapie analytique.

Et par rapport à cela je voulais préciser une chose : Une autre des idées reçues que l'on entends souvent c'est qu'aller voir un psy c'est pour les fous (tu dis qu'en dehors de la pathologie la psychanalyse n'est pas nécessaire). Mais en fait, la psychanalyse n'est efficace qu'avec des névrosés comme nous. Un psychotique (à part dans de très rares cas) ne peut pas suivre d'analyse, il faut une structure psychique bien constituée pour cela.

Encore une chose (qui là n'a pas grand chose à voir avec ce que tu as dit) : les nouvelles méthodes de thérapies analytiques ne développent presque pas de théories par rapport aux différentes névroses. Puisqu'avant tout, la théorie c'est que le praticien ne sait pas et ne détient pas les réponses pour la personne qui vient le voir. En fait elles insistent surtout sur l'attitude du thérapeute et sur les méthodes qui vont permettre à ce qui est inconscient d'émerger puis de se purifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 10299
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Mar 16 Nov 2010 - 10:49

Bonjour,
tout comme la spiritualité , la psychologie n'as pas vocation thérapeutique ,la psychologie est avant tout l'étude de soi , le psychologue n'est pas forcément un médecin tout comme l'ascète , une part de la psychologie est thérapeutique qu'elle soit emphatique , analytique ou comportemental , mais la plupart des psychologues que je connais n'ont aucune pratique thérapeutique .
La psychologie comme le disait Ouspensky est l'étude du mensonge , la recherche de ce qui est vraiment et objectivement soi , toute science toute étude de soi réclame une part d'objectivité ,d'honnêteté envers soi même .
Freud et ses compères ont développés que très récemment cette branche thérapeutique analytique issue des travaux sur l'hypnose et le magnétisme de Mesmer et des neurophysiologistes comme Charco , ce mouvement thérapeutique est plus lié à la psychiatrie qu'à la psychologie ,
la plupart des psychologues ne font jamais référence à Freud et à ses théorie sur l'inconscient , Jung ,lui appelait ce qu'il faisait l'analyse psychologique , le terme psychanalyse ayant déjà été déposé .
Tout comme faire tourner les tables n'est pas à proprement parlé de la spiritualité , la psychanalyse et la psychothérapie ne sont pas la psychologie dans son ensemble , ce n'est qu'un moment , un résultat dans la recherche psychologique qui à commencé à l'aube de l'humanité .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Mar 16 Nov 2010 - 12:05

@Guillaume a écrit:
Sans expérimenter, on en arrive à dire des choses complètement fausses... Et on ne peut pas comprendre en quoi l'écoute d'un thérapeute est différente de celle d'un ami, ni même ce qu'il peut dire ou ne pas dire : pour cela rien ne remplace l'expérience. On ne peut pas non plus comprendre comment quelqu'un qui ne cherche pas à nous diriger dans un sens ou un autre peut-être aidant.

peut être que tu as raison Guillaume... peut être que je manque cruellement d'objectivité parce que je n'ai pas gouté le doux nectar de l'attention flottante d'un analyste, ou que je n'accepte pas de participer à la guérison de mes névroses (certainement d'origine infantile, comme d'habitude)...
peut être oui...
mais il est assez paradoxale de me reprocher ma non objectivité quand on considère le fait qu'une personne analysée est certainement et en toute logique, encore moins objective. Laughing

d'autre part, l'analyste est là pour analyser, n'est ce pas ? il a donc à sa disposition des concepts et des schémas qu'il utilise afin de comprendre la psyché de son client/patient.
et dans ce domaine plus que partout ailleurs l'analyste va tenter d'accompagner son client vers les chemins qui seront censé l'amener doucement au soulagement et à la compréhension, il y a donc nécessairement direction subtile, suggestion même, de la part de l'analyste, sinon il n'a effectivement pas lieu d'être être il faudra m'expliquer sa fonction...

@Guillaume a écrit:
Ce qui me gène un peu c'est que tu en arrives à expliquer à plusieurs personnes qui ont fait une thérapie ce qu'est la thérapie alors que tu n'as probablement fait que lire quelques livres sur le sujet ? Ou à la rigueur quelques séances avec un analyste bizarre (mais je parierais plutôt pour la première hypothèse).
Je me pose des questions devant un tel manque de rationalité de la part de quelqu'un d'extrêmement rationnel...

Mais en un sens c'est bien ce que tu fais, cela permet de rectifier les idées reçues sur la thérapie analytique.

je comprend tout à fait que mon opinion puisse être gênante.
mais quand on sait que la majorité des personnes qui se font analyser ne savent même pas à quelle école appartient leur analyste, ta réflexion me fait rire doucement.
tu blam quelqu'un qui se base sur des informations vérifiables et solides, sur la source du corpus même à partir duquel travail les thérapeutes, et c'est moi qu'on dit irrationnel dans cette affaire ? j'avoue que c'est fort amusant Smile
je ne suis pas dogmatique et je n'invoque pas un manque d'expérience de mes interlocuteurs pour les faire taire ou les discréditer, je ne m'exprime pas non plus en terme de morale ("ça c'est bien et ça c'est mal"), au contraire je renvoie au faits, aux preuves constatables par tous.
mais bien évidement il faut se pencher pour regarder, voir que la plupart du temps les thérapies analytiques sont des impostures bâties sur des dogmes fallacieux...
et là je dis, ne me croyez pas, allez voir par vous même, lisez les textes fondateurs, lisez des biographies, lisez des correspondances, faites de l'Histoire.
à partir de là je ne vois pas à quel moment je suis dans l'irrationnel ou dans le mythe.

et si le seul argument de mon absence d'expérience suffit à me mettre sur la touche, que faire des personnes (comme Jacques VAN RILLAER) qui ont étudié la discipline, qui ont suivit une analyse didactique (l'adoubement par un initié) et qui ont même pratiqué un temps la thérapie analytique pour emmètre par la suite une opinion critique ?
est ce que eux aussi parlent sans connaître, sans avoir l'expérience ? est ce que chez eux aussi cela cache des névroses non résolu ? ou est ce plutôt de l'ordre du bon sens que de se poser des question et d'adopter une démarche d'investigation et d'analyse critique de ces disciplines ?

@Guillaume a écrit:
Encore une chose (qui là n'a pas grand chose à voir avec ce que tu as dit) : les nouvelles méthodes de thérapies analytiques ne développent presque pas de théories par rapport aux différentes névroses. Puisqu'avant tout, la théorie c'est que le praticien ne sait pas et ne détient pas les réponses pour la personne qui vient le voir. En fait elles insistent surtout sur l'attitude du thérapeute et sur les méthodes qui vont permettre à ce qui est inconscient d'émerger puis de se purifier.

tout à fait : de nos jours on invente plus... on ne découvre plus... on stagne sur des concepts préhistoriques et démontés par des personnes de bon sens qui ont eu le génie d'aller regarder du coté de l'histoire et des fait pour faire de la science.
des solutions sont proposées, il suffit de rechercher, mais ça les "gardiens du temple" ont tout intérêt à le discréditer et le dissimuler.
il n'y a qu'a constater la virulence de la grande prêtresse de la psychanalyse en France : Élisabeth Roudinesco qui bondit et montre les dents dès qu'on cherche à innover et à susciter un élan de renouveau dans son domaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 36
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Mar 16 Nov 2010 - 13:19

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Mar 16 Nov 2010 - 13:51

Désolé si j'ai été blessant Cthulhu, mon post précédent manquait peut-être un peu de tact.

@Cthulhu a écrit:
d'autre part, l'analyste est là pour analyser, n'est ce pas ? il a donc à sa disposition des concepts et des schémas qu'il utilise afin de comprendre la psyché de son client/patient.
et dans ce domaine plus que partout ailleurs l'analyste va tenter d'accompagner son client vers les chemins qui seront censé l'amener doucement au soulagement et à la compréhension, il y a donc nécessairement direction subtile, suggestion même, de la part de l'analyste, sinon il n'a effectivement pas lieu d'être être il faudra m'expliquer sa fonction...
Ce que j'essayais d'expliquer c'est que tout ceci est une vision fausse. J'ai fais une psychothérapie analytique et cette vision des choses ne correspond pas à la réalité : l'analyste n'analyse pas, et il n'oriente pas, il accompagne et permet aux choses de s'exprimer.
Mais c'est difficile d'expliquer sa fonction, et cela peut donner lieu à toutes sortes de projections... C'est en expérimentant que l'on peut le comprendre. C'est comme pour la méditation, on ne peut pas savoir sans avoir expérimenter. Ou encore pour le fait de manger une tarte aux myrtilles : on peut me donner pleins d'explications sur ce que ça fait d'en manger une, mais si je ne goûte pas, je ne peux pas savoir vraiment.
Je ne cherche pas à te faire taire, mais si ce que tu dis sans l'avoir expérimenté ne correspond pas à la réalité expérimentée par beaucoup (je connais des dizaines de personnes ayant fait une thérapie analytique qui diront la même chose que moi ; et tous ceux qui en ont fait une ici disent aussi la même chose depuis le début de ce post il me semble), je ne peux que dire que ce n'est pas la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Mar 16 Nov 2010 - 13:56

Pour Professeur X : en fait le titre du post parle de psychologie (c'était pour essayer de trouver un terme qui en englobe plusieurs) mais on parle de psychologie, d'analyse, de psychothérapie...etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Mar 16 Nov 2010 - 14:10

Dans tous les cas ce qu'on traite c'est la souffrance d'être... c'est sûr qu'on va pas voir un psy par curiosité intellectuelle...
Revenir en haut Aller en bas
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 10299
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Mar 16 Nov 2010 - 14:26

Guillaume ,
ton expérience de psychothérapie analytique passe avant tout par le psychologue, l'être que tu as rencontré , en dehors de tout choix conceptuel , le choix du psychologue est , de mon point de vue , le plus important ,c'est comme les généralistes , il y en à plein , il faut trouver celui avec qui on a le feeling .


Dernière édition par Professeur X le Mar 16 Nov 2010 - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Mar 16 Nov 2010 - 14:27

Diunddhy a écrit:
Dans tous les cas ce qu'on traite c'est la souffrance d'être... c'est sur qu'on va pas voir un psy par curiosité intellectuelle...
C'est sur... Si on n'a pas de choses à travailler, ou que l'on croit qu'un thérapeute ne peut pas nous aider, ça ne sert à rien d'aller en voir un.

Pour aider à comprendre le rôle d'un analyste, je peux essayer de donner un exemple :
-Si on arrive chez notre thérapeute et qu'on lui dit que dans certaines situations, on se met en colère, sans savoir vraiment pourquoi.
-Le thérapeute, va par exemple dire (mais il y a plusieurs manières de procéder mais cela peut en être une, c'est en tous cas la manière de procéder du miens) :
"Repensez à un des moments où vous étiez en colère, et replacer vous dans cet état d'esprit."
On le fait si on veut bien.
Puis il va peut-être dire : "Qu'est ce que vous ressentez, qu'est ce qui se passe en vous à ce moment là".
-On va lui dire qu'on se sent en colère, énervé...
-Le thérapeute va nous amener à creuser un peu plus :
"Y a t il des sensations dans le corps particulières ?"
"Quels sont les sentiments qui vous habitent ?"
-Mettons qu'on lui dise : "Je sens une boule dans l'estomac, un sentiment de dégout, un sentiment d'injustice"
-Il va peut-être dire "Essayez de ressentir pleinement ce sentiment d'injustice et de dégoût, sans intellectualiser ou chercher à comprendre, juste en observant ce qui se passe"
-On va mieux voir tous les sentiments qui nous habitent, s'autoriser à les vivre sans peurs...
Cela va nous amener à mieux les comprendre, et à force de les sentir, un souvenir va peut-être émerger : un souvenir où nous avons vécu l'injustice dans notre passé et qui se réactualise dès que, dans notre vie, nous sommes confrontés à une situation qui ressemble à celle du passé.
Il va alors s'en suivre une libération émotionnelle : peut être que de la colère va sortir, de la peine...
-A ce moment le thérapeute va peut-être juste dire "laissez sortir, laisser faire" et il va se contenter de nous écouter, sans intervenir.
-On va aussi comprendre pourquoi à l'époque nous avions cette colère, ce sentiment d'injustice et cette peine que l'on vit pleinement, qu'on laisse sortir, permettant à notre inconscient de se purger.
Suite à cela, on va se sentir vidé d'un poids, la colère, le sentiment d'injustice et la boule à l'estomac auront disparus, et dans notre vie, on ne se mettra plus en colère dans les situations qui habituellement la déclenchaient.

Mais à aucun moment le thérapeute n'a interprété ou analysé, il nous a juste incité à regarder plus en profondeur pour que nous découvrions par nous-mêmes ce qui se passait en nous (et qu'il apprend en même temps que nous).

Je raconte une expérience vécue...


Dernière édition par Guillaume le Mar 16 Nov 2010 - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   Mar 16 Nov 2010 - 14:28

@Professeur X a écrit:
Guillaume ,
ton expérience de psychothérapie analytique passe avant tout par le psychologue, l'être que tu as rencontré , en dehors de tout choix conceptuel , le choix du psychologue est , de mon point de vue , le plus important ,c'est comme les généralistes , il y en à plein , il faut trouver celui avec qui on à le feeling .
Entièrement d'accord, pour employer les termes exacts, dans mon cas c'est un psychothérapeute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spiritualité et travail psychologique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Spiritualité et travail psychologique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit