Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le doute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ticatac
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 01/04/2010
Nombre de messages : 8
Féminin
Scorpion Tigre
Age : 31
Ville : montpellier

MessageSujet: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 1:12

Bonjour !!

Alors j'aimerais évoquer le doute avec vous. Je connais souvent le doute eh oui ! je suis loin d'être en paix. Mais je me dis que même en analysant rationnellement la situation, le doute reste le doute, faire la part des choses quand on est sous son emprise est vraiment difficile. Il nous incite malgré tout à trancher et enfin à se libérer de ce poids. Le doute résulte finalement la peur de se tromper de la voie choisie et comment se libère-t-on de ça en étant plus en paix avec soi-même, en trouvant véritablement notre véritable nature? je ne sais pas,c'est pour cela que je vous pose la question. pour moi, le doute vient des nombreux choix qui s'offrent à nous quand on ne sait pas quelle est la voie qui nous correspond et donc de ne pas savoir qui est notre nous profond.
Si vous pouviez m'éclairez sur ce sujet et le terme est bien choisi, ça serait avec grand plaisir.

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2107
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 2:39

Exellent sujet !

Le doute fait partis des cinq empèchements ou obstacles sur la voie dans le bouddhisme. Le doute nous divise. Du coup il est une épreuve, il faut parvenir à faire l'unité en nous même, qui est la condition sine qua non pour ne faire qu'un avec l'univers. L'épreuve du doute permet de renforcer la foi, personne n'a véritablement la foi qui n'a jamais douté. Avoir la foi sans avoir douté montre que notre notre foi est chancelante. Le doute est l'expérience de la dualité, résoudre le doute permet d'enraciner sa foi dans l'unité, au delà de nos divisions intérieure, au dela des divisions intérieure qui pourront encore survenir. Du point de vue de la réalité ultime la tentation est le doute, si nous ne doutions pas de notre nature nous ne serions pas tenté.

Il y a différentes façon de dépasser le doute, chacune ne convenant pas à toute les situations.

En premier il y a le raisonnement, beaucoup de doutes sont le fruit de conditionnements, d'ancienne peurs etc. utiliser la raison permet de comprendre que le doute n'est lié à aucun élément de la situation présente et que par conséquent il n'est pas justifié. Il perd alors son emprise et l'on peut continuer d'avancer même si parfois il continue de se manifesté dans un recoin de nous même.

Une autre méthode consiste à écouter son coeur. Lorsque le mental est entièrement saisi du doute, en regardant son coeur on réalise parfois qu'en réalité on sait déjà ce que l'on veut et qu'il n'y a absolument aucun doute. Le mental en fait parfois des siennes. L'expérience de cette méthode permet de se rendre compte du fonctionnement des différent centre de force en nous. C'est une expérience très enrichissante.

L'épreuve de foi est une autre méthode. Lorsque l'on est déja engagé sur une voie le doute n'est souvent qu'une épreuve dont le but est de nous renforcer dans la voie. En le dépassant par la foi, alors que tout nos sentiments et pensées vont en sens contraire, ca permet d'aboutir à un état beaucoup plus libre ou l'on pourra s'engagé beaucoup plus profondément. Toutes nos facultés s'en trouvent unifiées et disponibles. Dans ce cas le doute est souvent le fruit d'impuretés mentales qui font surface et se libèrent.

Souvent le doute est le fruit de la confusion mentale, dans ce cas tenter de saisir le doute en décortiquant nos pensées pour en découvrir sa racine permet de l'éliminer. Il faut se demander de quoi est ce que je doute exactement? Et puis procéder par élimination et aller toujours plus dans le détail, du plus gros au plus subtil. Lorsque l'objet d'un doute est clairement identifié il faut tenter de redécomposer à nouveau le problème pour en extraire ce qui n'est pas véritablement l'objet du doute. Au final le doute disparaît car il n'a pas d'existence propre. Cette méthode est infaillible.

Fraternellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wohpé
Membre


Date d'inscription : 14/04/2008
Nombre de messages : 3341
Féminin
Poissons Chien
Age : 47
Ville : dans mes racines, et dans mes ailes :)

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 2:54

Bonsoir Ticatac,

écouter son cœur, oui bien sur, encoré faut il y avoir acces... le souci c'est que lorsque nous sommes dans de grands questionnement, la peur de se tromper voile notre véritable ressenti. Alors quoi ?
Se dire simplement que la décision que l'on prendra sera la bonne. Et pourquoi ? Et bien simplement parce que c'est celle ci qu'on a pris.

J'ai la foi, et pourtant je connais le doute. Je n ai pas de doutes sur mon soi, juste sur mon moi. Alors j'accepte que le doute existe, je prends une décision, et je fais confiance.

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 13:10

Oui c'est ça Whopé prendre la décision , et se faire confiance ou prendre la décision de se faire confiance.

On doit choisir , et la cause est le doute .
Y'en a qui auront une vie plus "facile" et d'autre moins parce qu'ils doutent mais l'effet restera dans le fond le même au bout du chemin, y'a juste la forme qui change les épreuves, les expériences.

Il y'a deux jours , j'ai demandé aux cartes qu'est ce qui serait le mieux pour moi et j'ai tiré une carte représentant une maison .
La première impression qui m'est venu c'est: tu es chez toi partout , peu importe où tu vas tu es à la maison partout. Notre maison étant un lieu voir le lieu le plus rassurant.

Plus on se torture l'esprit à croire que l'ont fait un choix cornélien décisif pour notre vie , plus on mettra du temps à comprendre qu'il n'y a pas à douter.


Juste accepter de vivre les expériences comme elles viennent en se faisant confiance , parce que je penses que tout à une raison de se passer .


Dernière édition par anima le Dim 11 Avr 2010 - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ticatac
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 01/04/2010
Nombre de messages : 8
Féminin
Scorpion Tigre
Age : 31
Ville : montpellier

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 13:44

Merci pour votre réponse

Je pensais aussi que l'on doutait parce qu'il y a justement lieu de douter, qu'à un moment donné notre nous profond nous indique qu'il y a bien lieu de douter dans cette situation,qu'il nous incite à réfléchir : que c'est le moment propice pour faire un choix (dans certains cas bien sûr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 13:55

Quand on a un choix (ou des choix) à faire , on ne peut éviter le doute .

C'est une des étapes incontournables pour prendre une décision .

Laisser le doute peser le pour et le contre d'une situation , de toute façon il faudra faire un choix .
Rien ne garantit que tel ou tel choix sera le meilleur , mais il faut choisir quand même .

Dans la vie , on arrête pas de faire des choix et de douter , c'est comme celà qu'on avance et que l'on comprend les choses .

On se libère du "poids"doute en comprenant qu'il est inhérent à la nature humaine , qu'il est une étape necessaire est "naturel" avant de passer à l'action .

Ceci dit , si le doute est trop fort (quand on arrive pas à prendre une décision) , mieux vaut s'abstenir d'agir .

"Dans le doute , abstients toi "


Dernière édition par Smehen le Dim 11 Avr 2010 - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 14:13

Douter pour s'apercevoir qu'il n'y a pas à douter; être la Foi pour ne plus croire au bien et au mal
ça pourrait être ça le chemin... comme la tortue qui porte sa maison sur le dos; elle est sa maison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 14:29

oui mais ne plus douter c'est avoir un plus grand pourcentage de chances de se tromper.
la Foi est un beau concept, mais un concept assez aléatoire si basé sur une certitude mal placée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 14:48

Je sais pas aujourd'hui je me dis que tous mes doutes ne sont pas vraiment fondés; peur de mal avancer ou de perdre du temps dans mon avancement et finalement je me dis que même si je me trompes ce n'est pas une fin en soi et je peux toujours rectifier le tir après coups.

quand je parle de foi je ne parle pas d'avoir la foi mais de l'être comment en ayant juste confiance (c'est d'ailleurs à mon sens la seul certitude qui nous fasse vivre et continuer la route) car quoi qu'il arrive on avance malgré "soi", malgré la peur de l'inconnu par la force des choses.

Je ne penses pas qu'on arrêtes de douter et j'ai parlé trop vite mais du moins ne pas se prendre autant la tête à choisir (car c'est mon cas) et en faire une affaire d'etat

la foi qu'on porte en nous qu'on est je me répètes mais c'est comme la tortue et sa carapace c'est sa seul force rentrer à l'intérieur quand le danger se présente autrement dit écouter son coeur se sentir à la maison où qu'on aille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 15:01

et puis je me souviens de se proverbe qui a bercé mon enfance; l'asile le plus sûr est le coeur d'une mère

donc je suis allée voir sur le net si c'était mot pour mot çà et je suis tombée sur ces 10 commandements:

1 - Vis pour te reposer.
2 - Aime ton lit, c'est ton temple.
3 - Si quelqu'un vient te voir pour se reposer, aide-le.
4 - Repose-toi le jour pour pouvoir dormir la nuit.
5 - Le travail est sacré, ne le touche pas.
6 - Ne fais jamais demain ce que tu peux faire après-demain.
7 - Travaille le moins possible. Ce qui doit être fait, laisse les autres le faire.
8 - Du calme, personne n'est mort en se reposant, mais tu peux te blesser en travaillant...
9 - Quand tu ressens le désir de travailler, assieds-toi et attends que cela passe.
10 - N'oublie pas, le travail c'est la santé. Donc, laisse-en aux malades.

extrait de ce blog; http://kya221.blogspot.com/

autrement dit; respires un grand coup et laisses toi aller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 36
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 15:02

Quand on a l'intuition de la Divinité et que l'on a été par moment suffisament transparent pour laisser pénétrer la Lumière, lorsque l'on on a trouvé sa Voie et que les principes de cette dernière son en concordance avec la totalité de notre etre, le doute s'efface.

Pour moi-meme, il n'y a jamais eu de doute quand a la Divinité, cela ma toujours parus impensable de ne point sentir cette présence et de l'existence de tout ces Dieux du ciel et de la terre. Par contre j'ai eu de nombreux doute concernant, moi-meme, mes convictions, mes idéologies, mes choix, et les différentes Voies que j'ai parcourus. Maintenant que j'ai trouvé ma Voie, il n'y a plus qu'a ...

J'ai encore des doutes, mais il ne concerne en rien la Spiritualité. Dieu est la et je le sais et toujours su. Meme si mon ame fut déchirée de part en part et que j'ai bien du mal a en guérir, je conçois que l'ame a sa propre existence "a faire" au sein de la divinité mais que un jour celle ci vivra en moi et non plus moi qui vivra en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 17:10

Sans m'opposer à ce qui a été dit sur les aspects négatifs du doute, il me semble que ce doute a aussi des aspects positifs :
- Douter d'une doctrine spirituelle par exemple permet d'y réfléchir profondément pour en pénétrer le sens et pour qu'ensuite elle s'intègre en nous. Si comme certains religieux on se contente de croire parce qu'on nous l'a dit et que l'on ne doute pas, on ne va pas au fond des choses.
- Douter de soi aussi dans une certaine mesure peut-être très bénéfique : cela permet de se remettre en question, de creuser également pour voir si on est vraiment dans les bonnes intentions et l'altruisme que l'on voudrait voir en soi.

En fait douter permet de creuser, d'aller au fond des choses. Et à force d'aller au fond des choses, grâce au doute, on finit par réaliser, par voir vraiment la vérité des choses, et le doute s'en va.
Ainsi pour se libérer du doute, il faut douter !

Mais un doute extrême peut-aussi être lié à une résistance, au refus d'assumer certaines vérités et les conséquences qu'elles pourraient avoir sur nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 17:55

voilà à quoi je rattache le doute :
"Le scepticisme (du grec skeptikos, « qui examine ») est, au sens strict, une doctrine selon laquelle la pensée humaine ne peut se déterminer sur la possibilité de la découverte d'une vérité. Il ne s'agit pas de rejeter la recherche, mais au contraire de ne jamais l'interrompre en prétendant être parvenu à une vérité absolue. Son principal objectif n'est pas de nous faire éviter l'erreur, mais de nous faire parvenir à la quiétude (ataraxia), loin des conflits de dogmes et de la douleur que l'on peut ressentir lorsqu'on découvre de l'incohérence dans ses certitudes."
WIKIPEDIA

je trouve que c'est un outil très saint pour toujours continuer de rechercher la vérité et ne pas s'arrêter comme c'est le cas de la majorité des religions qui se tapent sur le ventre et s'auto-congratulent parce qu'elles pensent détenir la toute puissante vérité.
si chacun était un peu plus sceptique en matière de spiritualité, les progrets ne s'arrêteraient jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2107
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 18:16

Tiens c'est intéressant ce que tu dis Cthulhu, cette approche est semblable à l'étude des textes dans la kabbale telle qu'elle est présentée dans les livres comme "le kabbaliste" ou "l'essence de la kabbale" de lancaster et peut être dans l'ensemble de la kabbale, je ne suis pas assez renseigné pour le savoir. Approche ou le questionnement a plus d'intéret que la réponse qui clôt toute dynamique de vie. Finallement la vérité se rapprocherai plus d'une question en suspend ou sans cesse renouvellée que d'une éternelle réponse. C'est un exellent moyen d'échapper aux divisions du mental en voyant au delà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 18:37

Il me semble qu'il faut continuer à douter tant que notre vérité est conceptuelle. Je crois que l'on peut parvenir a une vérité mais qui n'est plus conceptuelle. Ainsi cette vérité non conceptuelle peut réunir plusieurs vérités sans les opposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2107
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 18:46

Oui, le doute est aussi une remise en question permanente qui permet de laisser s'échapper ce qui n'apparaît plus comme essentiel jusqu'à ce que l'esprit soit enfin prêt à accepter la vacuité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 19:01

ça me parle bien dit comme ça Thorsum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
cathy.tara
Membre
avatar

Date d'inscription : 05/02/2010
Nombre de messages : 79
Féminin
Capricorne Cheval
Age : 62
Ville : villeneuve sur lot

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 19:12

voici l'astuce que j'utilise quand j'ai un doute: je mets sur une feuille mes choix,et en face ce qui est positif et négatif,
ex: je dois choisir entre deux offres d'emplois: et je note ce qui me plaît dans l'une puis dans l'autre, et à l'inverse ce que je n'aime pas, avec ce système tu as tous sous les yeux,et bien sûr le gagnant est celui qui a plus de positif , pour moi ça marche super et en prime pas de regret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imré
Membre


Date d'inscription : 16/03/2010
Nombre de messages : 969
Masculin
Vierge Cheval
Age : 27
Ville : Belgique

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 20:22

Je ressentais énormément le doute au début de ma recherche spirituel.

Aujourd'hui, après 1 ans, c'est très rarement le cas. Le doute s'installe en moi lorsque mentalement, et émotionnelement, je suis perdu. Lorsque j'ai une certaine dose de paix intérieur en moi, toutes mes capacités, qu'elles soit physiques, intellectuels, ou autres ... commencent à turbiner dans leur réel potentialité, et là je suis porté par un courant de confiance car je sais que le ressenti que je dégage vis à vis de chaque situation de ma vie quotidienne me vient de ma conscience la plus élevée ... enfin le truc qui reste lorsque je ne suis pas spammé par mon mental et les émotions qui en résultent. Là, ce ressenti que je capte au travers de mes sentiments me donne à chaque fois la meilleur solution.


Ainsi pour moi, il y a doute lorsqu'il y a perdition mental, lorsqu'on ne sait pas écouter son coeur, ou sa conscience supérieur, c'est la même chose ...


Et puis même lorsque je suis englué dans le mental, je le ressens très rarement ce doute, et ce parce que j'aborde la vie avec une approche de : je tente de résoudre le truc, si j'y arrive pas, tampis, je laisse au temps le temps de confirmer ou d'infirmer les choses, je laisse au temps le temps d'affiner, de perfectionner ma vision du truc, de la rendre plus profonde en laissait le temps à mon psyché d'accumuler des repères, des infos ...

C'est pourquoi jamais, je ne me fixe sur le fait ... je laisse les trucs en suspent et ils se résolvent ou s'affinent naturellement les jours suivant ... ( pas tout seul bien sûr, mais avec des réflexions bien conscientisée en regard de nouveaux éléments ) car peu de choses pressent vraiment dans la vie ...


Et jamais je ne me laisse entrainer par des apprioris, surtout si ils sont négatifs ...






Pour faire disparaître le doute, il faut avoir assimilé l'essence de la patience


et avoir perdu l'habitude d'être dans le : je suis d'accord, je ne suis pas d'accord ...
Pour cela il faut avoir envie de se contruire pour soi et non en regard du jugement, de la vision d'autrui sur soi.






Se faire sa propre idée par soi même, au travers de l'observation, de l'expérimentation, de la réflexion ... Tout cela dissipe le doute.


Choix il y a lorsque l'on n'est pas dans le ressenti intuitif. Lorsque on est aligné avec sa conscience supérieur, on faiti toujours ce qu'il y a de mieux pour nous ... et qui souvent, sort du champ de compréhension du psyché. ( le psyché restant pour venir au début, appuyer, confirmer tout cela, de façon très discrète )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: le doute   Dim 11 Avr 2010 - 23:31

sauf que le doute n'a rien de l'ennemi qu'on veut en faire.
c'est au contraire un ami sincère qui permet de ne pas succomber à l'auto satisfaction et qui pousse constamment à la remise en question.

c'est un compagnon de route utile dans le chemin vers la vérité.
il maintient humble ceux qui l'utilisent.
c'est loin d'être un signe de perdition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imré
Membre


Date d'inscription : 16/03/2010
Nombre de messages : 969
Masculin
Vierge Cheval
Age : 27
Ville : Belgique

MessageSujet: Re: le doute   Lun 12 Avr 2010 - 0:20

Citation :
sauf que le doute n'a rien de l'ennemi qu'on veut en faire.
c'est au contraire un ami sincère qui permet de ne pas succomber à l'auto satisfaction et qui pousse constamment à la remise en question.

Bah perso, je suis constamment dans la remise en question ^^ mais plus trop dans le doute

Mais je pense que la dissipation du doute réside dans une nouvelle approche de la vie qui consiste à pas vouloir être persuadé de ce que l'on pense. Si on a pas ce souhait, et qu'on s'en fou de se tromper ... alors on se fiche d'être dans le doute ou non ^^ doute il y a lorsqu'on a pour but d'être fixé. Souvent lorsque l'on porte trop d'importance a une chose, trop de gravité ... on se laisse emporter par le stress du besoin d'être fixé sur le sujet, sur la question. Maintenant si on laisse le temps au temps de préciser les choses, alors il n'y a pas de doute ... car on reste toujours avec une pensée flottante ( non fixé, rigide, convaincu, persuadé ) et on peut la modifier sans crainte, sans que ça fasse bobo.
Citation :



c'est au contraire un ami sincère qui permet de ne pas succomber à l'auto satisfaction

Le ressenti intuitif apporte la confiance. Maintenant c'est certains que si on est dans la certitude absolue vis à vis de tout ce que l'on pense alors que notre pensée réside sur du vent ou des apprioris ... c'est pourri ... et ça ammène à l'auto satisfaction. Maintenant, si elle réside sur nombres de réflexions basés sur une pensée mouvante ... alors c'est différent.


Vivre dans le mouvement ^^ sans jamais se fixer définitivement ^^

c'est un truc important à intégrer :p






Citation :


il maintient humble ceux qui l'utilisent.

C'est faux ^^

Tant de gens sont dans le doute et pourtant pas humble du tout ^^

Ce qui maintient humble, ce n'est pas la présence du doute ... mais l'absence de certitude. :p

Enorme nuance, même si subtil à saisir.

^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: le doute   Lun 12 Avr 2010 - 9:20

Tout à fait d'accord avec toi Cthulhu.
Pour ma part l'absence de certitude dont tu parles Imré c'est une forme de doute. Mais peut-être que l'on ne met pas les mêmes concepts derrière ce mot 'doute'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
Izartegia
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/02/2010
Nombre de messages : 367
Féminin
Capricorne Coq
Age : 35
Ville : Dans la lune

MessageSujet: Re: le doute   Lun 12 Avr 2010 - 9:40

Salut !

Ma subtilité ayant dû rester au lit ce matin ... Je me fais la meme reflexion que toi Guillaume : n'est ce pas une forme de doute "l'absence de certitude" ? ...
Ceci dit, je pense également que le doute est un ami dès lors que nous ne nous laissons pas submerger par lui, j'entends, dès lors qu'il ne nous déstabilise pas trop émotionnellement, au point que nos réfléexions soient ou bien complètement capillotractées voire frisant la folie ou bien fantasmatiques à souhait ...

Sinon il est un des meilleurs amis de l'apprenti.

Totalement d'accord avec Cthuluh Smile


Dernière édition par Izartegia le Lun 12 Avr 2010 - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 36
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: le doute   Lun 12 Avr 2010 - 11:11

Le remise en question ou le doute est une démarche scientifique car il faut valider un enseignement et non en faire une croyance ou un dogme. Il faut valider par l'application.
La foi est une intuition d'une vérité. La croyance est aveugle et ne demande ni intuition ni foi. Croire n'est ni connaitre ni percevoir ni entrevoir de loin. On peu berner quelqu'un en lui faisant croire quelquechose par un mensonge, mais permettre de connaitre une vérité ne peu jamais etre un act crédule.

Le doute est ainsi un mélange de conviction, de remise en question afin de réaliser totalement une validation de ce qui est proposé. Le doute n'est en aucun cas une forme d'hésitation psychologique par faiblesse de prendre une décision, au contraire le doute est une intuition, une conviction qui demande le choix d'appliquer afin d'une certitude qui est la connaissance par validation.

Le doute par faiblesse psychologique n'est pas valide bien sur.

Comme il y a de bon chasseurs et de mauvais chasseurs, il y a un doute bon et sein et un doute mauvais et caractéristique d'une faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
Imré
Membre


Date d'inscription : 16/03/2010
Nombre de messages : 969
Masculin
Vierge Cheval
Age : 27
Ville : Belgique

MessageSujet: Re: le doute   Lun 12 Avr 2010 - 14:38

Déjà tout commence par ce que chacun entend par doute ^^

Pour moi le doute survient lorsqu'il y a tentative d'être dans la certitude. Si on ne cherche pas à se convaincre, à se fixer sur un sujet, une question, le doute n'apparaît pas, apparaît juste un ensemble d'éléments acquis par l'observation et qui viendront construire au fur et à mesure une vision, une compréhension concernant un sujet précis. Le doute, chez moi, survient lorsque je suis pressé d'avoir une réponse. Le doute est avant tout un ressenti.


Le doute, suivant mon ressenti intuitif, m'apparaît comme un manque, mais manque il y a seulement si il y a besoin. Ce besoin est induit par un sentiment d'insécurité vis à vis de ce que l'on pense savoir.


Donc pour moi le doute ( émotion ) ne peut être induit que par un manque ... ( peur de ne pas savoir, peur de ne pas comprendre ... peur de se tromper, etc ... )

Maintenant, le doute reste une émotion, et le fait de ne pas être persuadé ou certains, ne l'implique pas forcément, cela ne dépend que de notre approche des questions. La quiétude à ce niveau empêche le sentiment du doute de s'installer.


On peut très bien ne pas être certains, et ne pas éprouver de doute ...

Et donc l'absence de certitude n'inclus pas forcément le doute. Tout comme on peut être constamment dans la remise en question, sans ressentir de doute. Le doute fait écho à quelque chose qui évoque une peur en nous ...


Douter c'est ressentir un sentiment d'insécuriter.

Ne pas être fixé sur un sujet, n'induit pas forcément ce sentiment d'insécurité et donc le doute.



Enfin ... c'est personnelement comment je ressens la chose, et comment je la vois, maintenant chacun voit en fonction de comment il interprête ^^







Citation :

Ma subtilité ayant dû rester au lit ce matin ... Je me fais la meme reflexion que toi Guillaume : n'est ce pas une forme de doute "l'absence de certitude" ? ...


Oui je comprend ce que vous entendez par là, et à première vue c'est vrai que ça semble logique. ^^

Seulement dans l'absence de certitude, il n'y a, comme je l'ai dit plus haut dans ce message, pas forcément présence de doute. Tout dépend de notre approche face à la vérité et de ce que l'on ressentiras en tentant de l'approcher.


La vérité est logique, mais la logique n'est pas toujours vérité :p

En fait, il faut le vivre pour le comprendre ^^ parce que je ne pense pas que ça soit cernable par l'intellect ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le doute   

Revenir en haut Aller en bas
 
le doute
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit