Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La peur de la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dagda
Membre
avatar

Date d'inscription : 10/03/2010
Nombre de messages : 638
Masculin
Verseau Chien
Age : 34
Ville : Autre part

MessageSujet: La peur de la mort   Dim 14 Mar 2010 - 15:36

@bridget a écrit:
dagda, aussi a 7 ans j'ai commencer a avoir peur de la mort et sa me pourri la vie, je suis bien et d'un seul coup cette idée surgi et j'ai le bourdon, c'est dans ma tête tout les jours....comment t'en ai tu débarrasser et avoir ce soulagement??

Je suis convaincu que beaucoup de personnes sont dans ce cas sans s'en rendre compte. Pourquoi les personnes âgées sont-elles souvent sous anti-déprésseurs? A mon avis c'est parce qu'elles prennent lentement conscience qu'il ne reste pas beaucoup de temps et qu'elle vont devoir faire face à leur mort, après avoir passer leur vie à éviter le sujet. Forcément c'est flippant...

Je vais raconter mon expérience. J'ignore si ça peut aider mais je souhaite de tout coeur contribuer à libérer de cette angoisse totalement insondable les personnes concernées.

Un bel après-midi d'été, je me suis posé une question tout bête: "Tiens au fait qu'est-ce qu'il peut y avoir après la mort? C'est quoi le programme prévu après?" C'est donc confiant, pensant "Quel magnifique sujet de réflexion!" que je suis parti consulter ma référence ultime de l'époque en matière de métaphysique: ma mère. De tradition catholique mais athée comme 90% de ma famille, j'ai compris bien plus tard qu'elle aussi devait avoir un sérieux problème avec ça! Donc je lui demande, ca devait pas être le jour, Smile la réponse tombe: "Rien."

C'est tout. Rien. Tout ça pour rien. Après la mort c'est le trou noir. Même pas. Le noir c'est déjà quelque chose. C'est le noir du noir. Le néant absolu. Cette réponse m'as littéralement frappé. J'étais sonné, assommé, quelque chose est mort en moi à ce moment. C'est difficile à exprimer. C'est dans un état second que j'ai été méditer cette réponse. Les années qui ont suivi ont été profondément marquées par ce moment. Ma vie était teintée d'une noirceur totale, un gouffre béant qui m'attendait patiemment sachant très bien que je n'y échapperait pas. Parfois j'y pensais moins. Parfois je plongeait dans une profonde déprime. Quelques jours après cet après-midi, mes parents devaient se demander quel était mon nouveau jeu sur le canapé. En fait je tentais de me boucher les oreilles en me cachant les yeux. Comme l'obscurité ne me semblait pas assez complète j'appuyai mon visage contre le dossier du canapé. J'essayai d'appréhender le noir absolu, le néant, la grande faucheuse implacable, cruelle, injuste fondamentalement injuste. Celle qui rend vain tout espoir, toute joie, tout projet.

De 7 a 17 ans j'ai vécu avec ça. Seul des récits d'expériences hors du corps que je lisais dans les magazines féminins de ma mère m'apportait parfois un peu de baume au coeur... Tout en espérant: "Pourvu que ça soit ça, pourvu que ça soit ça!" Malheureusement le doute était encore permis.

Maintenant que le décor est planté, passons à ce qui est intéressant. Comment je me suis débarassé de cette peur? Et ben progressivement. D'abord en lisant par hasard un bouquin du Dalaï-Lama qui traitait un peu du sujet. En le relisant bien plus tard, je ne trouvais plus ce qui avait bien pu m'aider. En fait je pense que ce qui est important c'est de changer d'optique. Bien prendre conscience qu'avant nous n'existions pas et nous n'en soufrions pas. Un jour nous ne seront plus quoi de plus naturel? Ca a été la première étape. La seconde ca a été ma découverte du concept d' "expériences hors du corps". J'ai vu des forums traitant de ça sur le net. Au début j'ai pensé: "Bandes d'allumés!!" Puis j'ai été interpellé par le nombre de personnes qui en parlait simplement, sans se vanter, exposant même plutôt leur difficultés... Je me suis penché sur la question. J'ai lu des bouquins intéressants sur le sujet. Puis j'ai un peu mis ça de côté.

Bien plus tard je dormais chez mes beaux-parents. Je me suis réveillé. Le petit truc c'est que ma tête n'était pas dans mon corps! Instantanément je me suis rappelé des connaissances que j'avais engrangées sur le sujet. Et j'ai réussi une sortie complète. Une expérience confuse, mais tellement sereine, un tel sentiment de liberté!! Quand je suis revenu je n'avais qu'une envie: recommencer! Enfin la preuve que nous ne sommes pas qu'un corps inerte, un amas de molécules disposées ça et là par le plus grands des hasards. Si nous existons sur un plan plus subtil, l'univers aussi. Peut-être (surement) qu'il existe autre chose que ce gouffre insondable!

J'ai encore réussi une petite demi-douzaine d'expériences de ce type (surtout 2 ou 3 en fait). Peut-être que quelqu'un se dit: "C'est bien joli ces histoires mais comment savoir si il a pas juste rêvé?" Très simple: quand on déclenche ces expériences en pleine conscience, que les vibrations de plus en plus violentes s'emparent de notre corps, que l'on a le coeur qui bat à tel point qu'on se demande si il vas tenir le choc, et qu'on se demande tout simplement: "T'es sur que t'es pas entrain de faire une connerie là? Et si t'étais entrain de séparer ton esprit de ton corps de façon irréversible?", et ben je vous assure qu'on est bien dans le réel!!! Il faut le vivre pour le comprendre. Les scientifiques qui nient l'existence de ce type d'expériences ne peuvent pas avoir essayer. Avoir un avis aussi tranché sur la question prouve leur totale ignorance des faits. C'est comme nier que le soleil chauffe la peau en été.

Ensuite ça s'est fait naturellement. Mon chemin spirituel m'as amené à d'autres réflexions. Est-ce grave si notre égo ne survit pas? Qu'est ce qui est plus intéressant? Que notre passion pour les bières locales survive, ou que se soit notre étincelle de vie divine qui reparte pour de nouvelles aventures? Un texte taoïste (j'ai pas la référence en tête excusez moi Embarassed ) parle de deux amis. L'un est mourant, et l'autre lui demande: "As-tu peur de mourir?" En substance il lui répond: "Qu'importe si je meure et que je devienne l'organe d'un rat ou la patte d'un insecte! Tout n'est qu'une seule et même chose. La façon de participer au cycle de la vie n'est pas aussi important que le fait d'y participer."

Voilà en résumé. Chacun a sa façon de vivre la chose mais je pense que la conclusion est la même: La mort c'est la fin. Mais la fin de quoi exactement? Qu'est ce qui ne peut mourir? Est-ce dramatique si une partie de moi (voir la majeure partie de moi) meure? Qui suis-je exactement? Si je suis réellement une partie de l'univers, puis-je seulement mourir? Cette personne que je considère comme étant "moi" existe-elle seulement? Si elle n'existe pas comment pourrait-elle mourir vu qu'elle n'est pas née?

Tout ça pour dire: STOP! Cessez de vous pourrir l'existence avec ça! La mort n'est pas dramatique. Je vous promets que c'est même un moment merveilleux (satisfait ou remboursé lol!) Il y a deux grands moments dans une vie humaine: le début et la fin, la naissance et la mort. Surtout ne rater pas ce grand rendez-vous avec vous-même. Ce qui est important c'est de mourir l'âme en paix. Mais ne vous imaginez surtout pas que c'est la fin de tout bandes de fainéants lol! Après ça repart d'une autre façon, dans d'autres circonstances. C'est comme-ci le lion mourant se disait: "Enfin la mort. C'est fini!" Pas si vite! Ton corps se décompose, vient fertiliser la prairie. C'est encore toi mais c'est plus toi. Pour ton esprit c'est pareil. Tout se transforme en permanence. Même les cellules de notre corps. Tout n'est que temporaire. Nous fessons intégralement partie du grand Tout en permanence.

S'il vous plaît débarrassez-vous de ça. On peut pas vraiment commencer à vivre tant qu'on est pas prêt à mourir. Mais une fois qu'on est prêt quelle liberté! Quel soulagement! Ma propre mort qui me terrorisait autrefois est devenue un de mes sujet favori de plaisanterie! Quand on est affranchi de sa mort, on commence enfin à vivre et plus à survivre!

Je vous souhaite beaucoup d'amour, de réconfort, et de lumière. sunny :383570gif :49552
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liberté
Membre
avatar

Date d'inscription : 29/09/2009
Nombre de messages : 261
Féminin
Cancer Serpent
Age : 28
Ville : Partout.

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 14 Mar 2010 - 16:17

Rohlala Dagda oui tu as tout dit. Plus rien à dire avec ces nouveaux membres Very Happy .
Moi parcontre je n'ai jamais eu peur de la mort. J'ai toujours su que j'étais une prolongation de tout ce qui m'entourait, et je trouve ça ironique qu'on puisse en avoir peur. C'est tout comme à l'époque, quand on avait peur qu'à la ligne de l'horizon c'était la fin du monde. Parce qu'on avance à tâtons, qu'on a peur de tout ce qui n'est pas dans la zone de lumière dans la zone visible. On croit que tout ce qu'on ne connaît pas est une fin Mdr . C'est plutôt drôle car non, on a qu'à avancer, et constater, tout comme la terre est ronde et forme un cercle qui nous rammène au même endroit si on en fait le tour, que la mort n'est que le passage à un autre cycle, car tout est cycle! Croire qu'à la mort c'est la fin c'est se contenter d'observer ce qui est superficiellement visible, ce qui est devant son nez et pas plus loin. La vérité est bien au delà. Le fonctionnement de la Vie est parfait , et magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bridget
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/02/2010
Nombre de messages : 269
Féminin
Sagittaire Rat
Age : 56
Ville : Aquitaine en 24

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 14 Mar 2010 - 17:02

merci de ce beau passage.....dagda, je vais m'y engouffrer dedans pour m'aider dans ma quette de la peur de la mort.....
mais je comprend aussi que cela t'aide bien d'avoir fait des sorties de corps controler anga
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagda
Membre
avatar

Date d'inscription : 10/03/2010
Nombre de messages : 638
Masculin
Verseau Chien
Age : 34
Ville : Autre part

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 14 Mar 2010 - 17:58

Oui c'est sur Bridget, ce genre d'expérience ça aide. En tout cas j'avais besoin de ça à ce moment Smile

Liberté tu as tellement raison... Tout n'est que question d'échelle, de points de vue, de limites illusoires...
@Liberté a écrit:
La vérité est bien au delà. Le fonctionnement de la Vie est parfait , et magnifique !
Tout à fait Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/02/2010
Nombre de messages : 2375
Masculin
Scorpion Dragon
Age : 28
Ville : Lyon

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 14 Mar 2010 - 18:08

Merci Dagda
Après la peur de sa propre mort. Alors on pourrais se demander si la mort d'un être chère est si triste qu'on pourrait le supposer.. D'un certain point de vue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagda
Membre
avatar

Date d'inscription : 10/03/2010
Nombre de messages : 638
Masculin
Verseau Chien
Age : 34
Ville : Autre part

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 14 Mar 2010 - 18:23

Oh oui! C'est un aspect de la question très intéressant! Est-il triste que quelqu'un retourne à la source de toute vie pour y vivre quelque chose de nouveau? Une fois encore c'est une question de point de vue. Mais on est bien obligé de tenir compte du fait qu'on ne peut plus avoir les mêmes contacts avec une personne décédé. C'est ça qui est triste.
Finalement la mort d'un tiers est triste surtout pour ceux qui restent!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 14 Mar 2010 - 18:47

@Dagda a écrit:

Ce qui est important c'est de mourir l'âme en paix.


En effet cela me semble fort important sunny

Merci pour ton Magnifique partage, Dagda
flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 14 Mar 2010 - 18:57

@Dagda a écrit:

On peut pas vraiment commencer à vivre tant qu'on est pas prêt à mourir. Mais une fois qu'on est prêt quelle liberté !


Je pense également la même chose, et je dirais même que c'est cette "peur de mourir" qui empêche l'accès à la Liberté.
Lorsqu'on a plus peur de mourir, alors on a plus peur de rien... et c'est ça la Liberté !!
Se défaire de cet enchaînement à la Peur. C'est de là que découle "la peur de vivre"...
Car celui qui a peur de mourir a aussi peur de vivre, c'est bien juste tout ce que tu dis, Dagda.


sunny
Revenir en haut Aller en bas
bridget
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/02/2010
Nombre de messages : 269
Féminin
Sagittaire Rat
Age : 56
Ville : Aquitaine en 24

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 14 Mar 2010 - 19:02

non je n'ai pas peur de vivre bien au contraire et c'est pour ça que j'ai peur de mourrir car je pourrais plus vivre et que j'ai tant a faire et à découvrir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagda
Membre
avatar

Date d'inscription : 10/03/2010
Nombre de messages : 638
Masculin
Verseau Chien
Age : 34
Ville : Autre part

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 14 Mar 2010 - 20:30

lol! mourir ne t'empêchera pas de faire et de découvrir beaucoup de choses...

En ce qui concerne mon partage Plume, ça me semble être le strict minimum à faire si ça peut aider Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izartegia
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/02/2010
Nombre de messages : 367
Féminin
Capricorne Coq
Age : 35
Ville : Dans la lune

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 14 Mar 2010 - 21:03

Chaque instant de vie est aussi un instant de mort, rien n'est permanent ...

Avoir peur de la mort est absurde, être triste de perdre des gens qu'on aime l'est moins, bien que ce soit la vie et qu'il faille l'accepter ... Ainsi va la vie ... Chaque instant est neuf car chaque seconde qui meurt est morte et ainsi seulement nous pouvons cueillir l'instant présent, accueillir cette merveille que l'on appelle la vie.

[...]

Après ben y a aussi des tas de gens qui sont en vie mais qui sont comme morts ... C'est encore un autre aspect du débat qui n'a pas été souligné ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ankh87
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 14/03/2010
Nombre de messages : 5
Masculin
Poissons Chat
Age : 30
Ville : paris

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 14 Mar 2010 - 21:18

Ben merci Dagda, ca a fait du bien a bcp de monde je pense, dont moi.

Mais que repondre à ces gens qui ont peur de la transition, qui peut se faire dans la douleur, la terreur ( noyade, agonie sous les decombres d'un tremblement de terre, chutte vertigineuse dans un avion, devenir handicapé a vie) pour moi c'est pas evident. C'est aussi ce que j'entendais pas peur de la mort dans mon post d'origine.
Mais d'apres ce que j'ai compris, peu de personnes ont ce genre de craintes et angoisses.

Ca doit etre mon histoire, mon combat sur moi meme, j'espere que je trouverai une réponse bientot.

Pourtant, je n'ai eu aucune experience de la sorte auparavant et j'ai tellement peu d'emprise la dessus , que je me demande si ca peu pas venir d'une vie anterieure ou d'un traumatisme dans le ventre de ma mère.

Si je pouvais me débarasser de cette angoisse permanente, je pourrais enfin VIVRE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagda
Membre
avatar

Date d'inscription : 10/03/2010
Nombre de messages : 638
Masculin
Verseau Chien
Age : 34
Ville : Autre part

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Lun 15 Mar 2010 - 21:20

Ha, la peur de la souffrance c'est encore autre chose! Moi non plus j'aimerais pas trop les décombres ou la noyade. Mais quelque part c'est juste un mauvais moment à passer.

La peur est illusoire. Elle n'as sur toi que le pouvoir que tu lui donne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izartegia
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/02/2010
Nombre de messages : 367
Féminin
Capricorne Coq
Age : 35
Ville : Dans la lune

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Lun 15 Mar 2010 - 21:22

Citation :
La peur est illusoire. Elle n'as sur toi que le pouvoir que tu lui donne...

Very Happy et je plussoie encore !!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peur de la mort   Mar 16 Mar 2010 - 7:33

Voilà ce que dit Sri Ramana Maharaschi au sujet de la mort:


Le chemin vers le Soi est une réconciliation absolue avec la mort, tant avec celle de l’autre qu’avec la sienne. Dans ce qu’on appelle la petite mort, l’illusion de posséder une conscience propre, séparée et distincte, laisse place à la réalisation de la Conscience universelle dont nous ne sommes qu’une fenêtre. Nous ne sommes pas séparés de l’univers, nous ne sommes au même titre jamais séparés de quiconque : Car en deçà de l’illusion de séparation, de l’apparence de l’autre, réside une même Conscience éternelle. Mais ne voyez pas dans ce « même » une simple similitude, il s’agit bien d’une seule et unique Conscience, une et indivisible ! Aussi, quand il est dit lorsque quelqu’un part, qu’il continue de vivre à travers soi, ce n’est pas qu’une simple croyance ; c’est une réalité vivante qu’il est possible à chacun d’éprouver de tout son être. Chaque être défunt, à travers ce qu’il y’a de plus pur et de plus vivant en soi nous dit : « Je vis en toi de toute éternité ! ». Car en deçà de toute identification, nous partageons le même « Je suis », la même identité intemporelle et impersonnelle. Aucun être n’est exclu de l’éternel présent, aucun être n’est exclu de l’ « Ici et Maintenant ». Tous les êtres de toutes les époques sont les milles reflets d’une seule et unique Vie éternelle, c’est en cela que réside notre immortalité : Nous sommes unis dans Son regard, nous sommes Son regard...

S’éveiller, c’est mourir avant l’heure et renaître en l‘Éternel, au-delà d’une simple existence corporelle, temporelle et distincte.

http://l-instantsacre.blogspirit.com/archive/2006/02/08/la-conscience-immortelle.html



Et voilà ce qu'en dit Sri Nisargadatta:



Apparemment, pour le sage ou l’homme qui possède un réel sens de la discrimination ou de l’intuition, la mort elle-même devient une absurdité risible. Pour l’homme chez qui la mort n’existe pas ; pour un tel homme, la vie pourrait-elle être un problème ? De toute évidence, non, car, il serait libéré de toutes tensions, inquiétudes et anxiétés, son mental ne serait pas toujours angoissé à l’idée du futur ou désespéré par le passé, tous deux n’étant qu’un mythe, relevant de l’imaginaire pour l’homme réellement éveillé.

Pendant le rêve, je peux me croire roi d’Angleterre ou président des états-Unis, mais, au réveil, je me rends compte que c’est faux, je dormais et je rêvais, tout simplement. De la même façon, avec le rêve de cette vie incarnée dans ce monde où il y a une naissance et une mort, si je m’interrogeais sérieusement, je pourrais trouver qu’en réalité, je ne suis jamais né, et que la personne que je croyais être, n’est qu’un schéma d’incompréhension, une apparence trompeuse, un rêve fallacieux.

C’est le défi et la question que nous pose le sage, l’homme de connaissance. Il est l’éveilleur, la cloche qui sonne à toute volée pour nous réveiller de notre rêve, de notre sommeil profond, de l’ignorance qui nous a enveloppés en cet âge moderne.

Mark West Inde, Mai 1977

*Nisargadatta : celui qui donne l’état naturel ou originel


http://loriginelmagazine.com/spip.php?article95



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Mon point de vue   Mar 16 Mar 2010 - 15:09

Ce qui n'est pas né ne peut mourrir. Dites-vous simplement que ce qui peut mourir ce sont les mensonges révélés au grand jour.
Revenir en haut Aller en bas
Dagda
Membre
avatar

Date d'inscription : 10/03/2010
Nombre de messages : 638
Masculin
Verseau Chien
Age : 34
Ville : Autre part

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Mar 16 Mar 2010 - 18:25

Je crois que Sri Ramana Maharaschi résume bien la question sous de nombreux aspects Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peur de la mort   Mar 16 Mar 2010 - 19:28

parabraman a écrit:
Ce qui n'est pas né ne peut mourrir. Dites-vous simplement que ce qui peut mourir ce sont les mensonges révélés au grand jour.

Dire "ce qui n'est pas né ne peut mourir" veut dire , à mon avis, que ce que l'on appelle "naissance" en vérité n'existe pas . il n'y a pas de naissance , c'est toujours la Conscience qui s'exprime dans une nouvelle forme , il n'y a donc pas non plus de mort , il n'y a que l'Eternel Esprit Créateur en Expression.

Oui Dagda , Sri Maharashi résume très bien la question de la mort sur de nombreux aspects , de plus il vient confirmé là où tu en es sur certaines réponses que tu as découvertes par toi même.

Ceci dit je ne pense pas qu'il faille trop "s'amuser "à faire des sorties hors du corps , changer son état de Conscience suffit (prendre conscience d'Etre la Conscience ).


Revenir en haut Aller en bas
Dagda
Membre
avatar

Date d'inscription : 10/03/2010
Nombre de messages : 638
Masculin
Verseau Chien
Age : 34
Ville : Autre part

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Mar 16 Mar 2010 - 21:03

Smehen a écrit:
Ceci dit je ne pense pas qu'il faille trop "s'amuser "à faire des sorties hors du corps
C'est vrai c'est un point que j'aurais du souligner. Sad D'autant plus que je ne connais pas vraiment les conséquences qu'un tel acte peut engendrer sur les dimensions plus subtiles de l'être humain. Je te remercie sincèrement de me reprendre sur ce point là. Cependant je crois quand même qu'en ce qui me concerne, j'avais besoin de cette expérience précise pour avancer.
Smehen a écrit:
Oui Dagda , Sri Maharashi résume très bien la question de la mort sur de nombreux aspects , de plus il vient confirmé là où tu en es sur certaines réponses que tu as découvertes par toi même.
C'est ça qui est tellement frustrant. Même si on nous donne la réponse dès le début on ne peut la comprendre que si on a découvert (au sens absolu du mot) la question par soi-même. On ne peut réellement assimiler ce que l'on a appris qu'une fois qu'on l'a vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La peur de la mort   Mar 16 Mar 2010 - 22:34

Oui Dagda, en matière de spiritualité, on ne peut assimiler que ce dont on a fait l'expérience intraséquement.

Revenir en haut Aller en bas
 
La peur de la mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Religions