Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vie Mystique? ou Délire?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Vie Mystique? ou Délire?   Dim 20 Déc 2009 - 12:07

Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 19:08

scratch
Revenir en haut Aller en bas
olive
Membre
avatar

Date d'inscription : 29/09/2010
Nombre de messages : 426
Masculin
Poissons Singe
Age : 37
Ville : dunkerque

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 19:28

c est sur on veut parler tranquillement et ça part en vrille
mais bon il n y a pas de souci pour ma part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 36
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 19:30

@olive a écrit:
je parlai a toi. ça serait bien de parlé français, ou de ne pas etre trop vaniteuse et irrespectueuse au choix. le 1er serait mieux pour ton ego Laughing
quand je dis hs c est pour ta reponse sur la technologie: je le redis, je ne la renie pas. j ai juste un souci avec ce que la plupart en font.
pour ce qui est de l analyse du cerveau si ça t amuses car ce n est que suppositions(pour certains tres argumentées), mais je n ai rien contre.

sinon pour moi la maturité et la sagesse commence avec une réelle humanitée Smile ,pas avec de la science ou de belles paroles. mais ce n est que le debut de la sagesse. enfin juste une petite precision car je sais ce n est pas le sujet.


Olive, je suis un garçon Razz

Je ne pense pas que mon ego soits le soucis dans cette affaire. Je te dirais juste que le respect ne va pas a sens-unique, donc je te le demande entre gens de bonne volonté : de ne pas faire d'attaque personnel, ce qui serait etre une forme de respect. Si j'ai été irrespectueux envers toi, Olive, précise le moi en citant mes propos ou je l'aurais été en ton encontre, le cas échéant.

Ce ne fut qu'un quiproquo qui ce résolvera tres vite sunny

mais on peu en discuter un peu plus longement par "mp" car le fil de post est deja bien chargé d'hors-sujet bounce

au plaisir sur le fofo,
Kalabra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
olive
Membre
avatar

Date d'inscription : 29/09/2010
Nombre de messages : 426
Masculin
Poissons Singe
Age : 37
Ville : dunkerque

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 20:34

je n ai pas pretendu que tu etais une fille confused
si tu as juste fais une faute de frappe, il y a bien eut quiproquo. donc autant pour moi. Smile
on peut effectivement repartir sur de meilleurs base. dans ce cas je veux bien croire que ton ego n y est pour rien, mais il faut aussi que tu n ais pas de préjugé sur moi Wink
la aussi ce n est pas a sens unique.
donc a bientot pour en savoir un tant soit peut l un sur l autre
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 20:37

@Professeur X a écrit:
Ce poste devient mystique ou c'est du délire ?

lol3--- j'ai pas l'impression qu'il devient mystique ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 20:41

"Presque tous ceux qui ont atteint la Conscience Cosmique ont été inquiets sur leur propre équilibre mental, et se sont demandés pendant un temps s’ils n’étaient pas le jouet d’une illusion ou souffrant d’un trouble pathologique.


Comment pouvons-nous savoir qu’il s’agit bien de l’éveil d’un nouveau sens ?


1° les tendances de l’individu qui atteint la Conscience Cosmique sont différentes, et même tout à fait opposées, à celles d’un homme atteint de trouble mental, ce dernier étant nettement amoral ou immoral,[b"> le premier, au contraire, étant d’une haute moralité;

2° l’empire sur soi (« inhibition, self-restraint »), au lieu d’être réduit, parfois même aboli complètement chez les déséquilibrés, est au contraire très développé chez les êtres que nous étudions;

3° il est certain que la civilisation moderne doit largement aux enseignements qui lui sont parvenus grâce à ce nouveau sens. Les « maîtres » reçoivent cet enseignement puis le transmettent au monde par l’intermédiaire de leurs écrits, de leurs élèves ou de leurs disciples;

4° ces grands êtres se reconnaissent entre eux et rien dans leurs enseignements ne contredit l’enseignement des autres. Par exemple Saint Paul, préalablement tout à fait mal disposé contre Jésus, aussitôt qu’il possède le sens cosmique (son illumination sur le chemin de Damas), proclame que ses enseignements sont la vérité. Mahomet accepte Jésus non seulement comme un des plus grands prophètes, mais le place nettement au-dessus de Adam, Noé, Moïse, etc… Whitman accepte l’enseignement de Bouddha, Jésus, Paul, Mahomet, spécialement celui de Jésus qu’il connaît le mieux, et tous ceux que l’auteur a pu approcher et qui ont été « illuminés » à un degré plus ou moins grand, sont d’accord sur les vérités essentielles et acceptent l’enseignement de leurs prédécesseurs.


Qualités communes à ces êtres : intelligence bien au-dessus de la moyenne; de même pour la beauté corporelle et la santé; par-dessus tout, le sens moral très développé, de fortes sympathies, le cœur chaud et vaillant, le sentiment religieux (dans son sens étymologique, du latin religare, relier — lien, union), le sentiment religieux très développé.


En quoi consiste cette expérience ?


1° assez souvent la personne, sans avertissement préalable, se sent immergée dans un nuage de couleur rose, ou comme environnée de flammes;

2° au même instant elle se sent baignée dans une émotion de joie, d’assurance, de triomphe, de « salut » ;

3° une illumination intellectuelle impossible à décrire. A partir de ce moment, l’être ne croit plus mais voit et sait : que le Cosmos est une présence vivante, que la vie qui est en l’homme est éternelle et que toute vie est éternelle, que l’univers est ainsi fait que toutes choses travaillent ensemble pour le bien de tous et de chacun, que le principe fondamental du monde est ce que nous appelons « Amour » et que le bonheur est absolument certain pour chaque individu au bout de sa longue course.

L’être apprend plus en ces quelques instants qu’en des mois ou des années d’étude.


4° Il lui vient le sens ou certitude d’immortalité et

5° la crainte de la mort disparaît,

6° de même pour l’idée de péché.

7° Tout cela se passe instantanément comme la vision d’un éclair.

8° Le caractère de l’être était remarquable dès avant son illumination.

9° L’âge auquel vient cette illumination varie entre 30 et 50 ans, le plus souvent de 32 à 37.

10° Ces êtres ont un charme qui attire à eux hommes et femmes.

11° L’impression produite est formidable et influe sur toute la vie de l’être; il est « transfiguré », Dante disait « transhumanisé en Dieu ».


Dante, Saint Jean de la Croix, Pascal, Saint Paul, ont éprouvé une expérience où l’illumination intellectuelle et l’élévation morale leur venaient brusquement avec une impression de lumière intense. Chez d’autres, comme chez Carpenter, cette impression ne se produit pas et la connaissance leur vient doucement, graduellement.


Il a été donné différents noms à cette faculté : c’est le Nirvana dont parle Bouddha: Jésus l’appelle le Royaume de Dieu ou Royaume des Cieux; Paul l’appelle « Christ ». Il parle de lui-même comme d’un « homme en Christ », de ceux qui « sont en Christ ». Il dit encore « l’Esprit » ou « l’Esprit de Dieu ». Mahomet appelle le sens cosmique « Gabriel » et semble l’avoir regardé comme une personne distincte qui lui parlait. Dante l’a appelé « Béatrice », nom qui veut dire littéralement « qui rend heureux ». Balzac appelle l’homme nouveau, un « spécialiste » et la nouvelle condition « spécialisme ». Whitman dit « mon âme », mais en parle comme s’il s’agissait d’une autre personne.


La Conscience Cosmique qui n’est apparue jusqu’alors que chez des individus isolés se manifestera, selon toute évidence, plus fréquemment et chez des individus de plus en plus jeunes. Elle se généralisera de plus en plus. De même en a-t-il été de la conscience personnelle qui est en chaque être maintenant et se développe vers l’âge de trois ans. Selon toute évidence, elle a dû apparaître d’abord chez des individus isolés en pleine maturité, puis elle s’est généralisée et s’est manifestée chez des êtres de plus en plus jeunes. Ainsi en sera-t-il pour la conscience cosmique.


Voici en quels termes les illuminés décrivent leur joie : Gautama Bouddha parle du « bonheur le plus élevé ».


Dans le Mahabharata, dont l’auteur inconnu fut certainement un illuminé, il est parlé de celui « dont le bonheur est en lui-même et qui possède aussi en lui la lumière de la connaissance. Il devient un avec Brahma et connaît la félicité de Brahma ».


Dante a nommé « Béatrice » le sens cosmique, ce qui veut dire « qui rend heureux ». « Ce que je voyais me semblait un sourire de l’univers, et mon ivresse me venait de ce que je voyais et de ce que j’entendais; O joie ! ineffable bonheur, O vie entière d’amour et de paix ».


Boehme en a dit ceci : « Le langage de la terre est tout à fait insuffisant pour décrire ce qu’il y a de joie, de bonheur, d’amour dans les merveilles intérieures de Dieu. La constitution de l’homme est trop froide et trop sombre pour en traduire une étincelle dans son langage ».


Chez Carpenter on trouve : « Toute peine abolie ». « Le profond, profond océan, de joie intérieure « Plein de joie, chantant la joie sans fin ».


Whitman a dit : « Je suis satisfait, je vois, je danse, je ris, je chante ». « 0 joie de mon esprit, il est délivré, il brille comme un éclair ». « L’océan de joie, une atmosphère de joie, Joie, Joie, en liberté, adoration, amour ! ».


Sur la difficulté d’exprimer comme il le souhaitait, Whitman a dit encore: « Puisque ceux-ci voient et sentent et savent autant, pourquoi ne donnent-ils pas au monde le bénéfice de tout cela ? Quand j’entreprends de dire le meilleur, je sens que cela m’est impossible — ma langue est inactive, mon souffle n’obéit plus et je suis comme muet ».


Dante dit « que sa vision contient tant dans un coup d’œil qu’elle est trop grande pour notre langue ».


Ceci vient de ce que notre langage s’accorde avec la conscience personnelle intellectuelle, peut l’exprimer et ne peut exprimer plus. Il ne cadre pas avec le sens cosmique et ne peut réussir à l’exprimer ou du moins que de très loin et avec des termes qui ne conviennent en réalité qu’à la conscience personnelle individuelle.


Il ne faut pas croire que celui qui a atteint la conscience cosmique est devenu pour cela omniscient et infaillible. Il entre en jouissance d’un nouveau sens dont il doit apprendre à se servir, pour le maîtriser et l’exploiter."


http://www.revue3emillenaire.com/blog/?p=4090



Un délire (au sens pathologique) "mystique" lui , n'apporte pas tous ces bienfaits ,au contraire même , il isole l'individu ( aucune conscience du Tout) , le coupe de ses semblables (il se croît "élu") et apporte bcp de confusion intérieure [i][i][i]

http://spiritpartage.forumactif.com/le-chemin-vers-l-eveil-modifier-son-niveau-de-conscience-f19/l-intelligence-cosmique-t4209-30.htm


Revenir en haut Aller en bas
olive
Membre
avatar

Date d'inscription : 29/09/2010
Nombre de messages : 426
Masculin
Poissons Singe
Age : 37
Ville : dunkerque

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 20:52

tient faudrait que j ouvre un sujet
peut on avoir un tant soit peut de sagesse quand on ne cherche pas a comprendre et qu on catalogue comme un gros bauf.
que ces imbeciles ne s inquietent pas, leur opinion et leurs prejugés n ont aucune valeur pour moi. quel profondeur et quel humanisme vu que je viens de débarqué sur le forum Laughing

si le dernier post etait contre moi (je n affirme rien) je precise que je n ai rien d un elu ,que ...
oh et puis si des bourrins pretentieux veulent me catalogués aucune importance
inutile de me chargé encore je ne repondrai plus tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 20:58

je crois qu'il faut faire attention de ne pas voir le délire mystique uniquement comme quelque chose de négatif.
il a aussi souvent tout d'un état doux, positif et bénéfique.

et heu... olive qu'est ce qui se passe ?
communique exprime toi !!! explique ce que tu penses percevoir contre toi dans cette discussion, parce que je ne sais pas pour les autres mais moi je ne comprend pas du tout ce qui t'arrives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 21:03

Diunddhy a écrit:


Du coup je cite ce petit extrait, car c'était précisément cette différence que je souhaitais souligner :
Citation :

Vie mystique ou délire?

Le Pr Besson souligne quelques critères pour différencier une expérience mystique normale d'un délire pathologique.

* Les hallucinations: «Dans un état mystique non pathologique, cela arrive. Mais il s'agit de visions agréables, qui rendent heureux. Dans une psychose, les hallucinations sont souvent auditives et accusatrices.»

* Le rôle personnel: «Le mystique se considère comme un véhicule humble d'un pouvoir supérieur. Le psychotique est convaincu de sa grandeur personnelle et de son omnipotence.»

* L'émotion: «Un état mystique conduit à un bien-être profond, qui peut aller jusqu'à l'extase, tandis que la psychose laisse dans un état de terreur, ou au mieux d'indifférence.»

* La durée: «L'expérience mystique est un épisode passager, qu'on peut rechercher, et dont on sort pour participer au monde. Le trouble psychotique, moins prédictible, peut durer des mois ou des années et réduit les rapports sociaux.»

* La compatibilité culturelle: «Les mystiques sont reconnus par des gens de leur culture. Les psychotiques sont isolés, rejetés.»



Olive , le dernier post répondait de façon générale au sujet de ce topic . (celui çi , aussi ).
Revenir en haut Aller en bas
jose
Membre


Date d'inscription : 14/03/2010
Nombre de messages : 2170
Masculin
Bélier Singe
Age : 61
Ville : sauveterre de guyenne

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 21:10

je ne dis rien, mais je n'en pense pas moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
Membre


Date d'inscription : 30/01/2010
Nombre de messages : 4158
Masculin
Bélier Chèvre
Age : 38
Ville : On the road again !

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 22:49

Mode modérateur :
Olive, je n'ai vu aucune attaque à ton égard dans ce post, alors moi non plus je ne comprends pas trop...
De toutes façons, même s'il y avait eu attaque (et il n'y en a pas eu, tout le monde me semble avoir été très respectueux à ton égard), se ne serait pas une raison pour s'énerver et traiter ses interlocuteurs d'imbéciles ou autre...
Sur un forum il est difficile de discerner le ton qu'emploient nos interlocuteurs. Dans le doute, je crois qu'il vaut mieux partir de l'hypothèse que l'on a pas été attaqué (on y perd pas grand chose).

Mode perso :
Pour Cthulhu, je crois que je suis un peu ton raisonnement. Mon opinion est que la conscience n'est pas totalement dépendante du cerveau (les expériences extra corporelles ou de conscience après la mort de certains me le font penser). Mais il n'y a pas non plus de preuves de cela.
Je comprends aussi que tu dises que les pensées puissent provenir de processus matériels. Par contre on ne peut pas en conclure que les pensées sont matérielles : on ne peut pas toucher, mesurer, ou peser des pensées il me semble. Elles sont manifestement immatérielles (qu'elles aient été produites de manière matérielle ou non).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ananie.over-blog.com/
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 23:25

@Guillaume a écrit:
Par contre on ne peut pas en conclure que les pensées sont matérielles : on ne peut pas toucher, mesurer, ou peser des pensées il me semble. Elles sont manifestement immatérielles (qu'elles aient été produites de manière matérielle ou non).

et pourtant.
tout cela est biologique.
pensés, sentiments, émotions, sensations, ressentis, ce n'est que du biologique et donc du matériel.
et encore une fois, ça n'est en rien réducteur puisque le fais qu'on reconnaisse que tout ça soit biologique et matériel ne le rend pas moins complexe, au contraire !!!
alors oui, cette affirmation peut dérangé puisqu'elle pousse naturellement à faire l'économie du transcendant et rend possible l'explication rationnelle du mystique (domaine traditionnellement réservé au fameux mystère).
après il est bien évident que si je pense à un dragon, il n'y a pas un gros lézard qui sort de mon crâne, mais la substance de ce qui fais la pensé est biologique et absolument matériel.

et cette matérialité de la pensé et de la conscience rend beaucoup plus accessible l'explication des délires mystiques, elle rend beaucoup moins vague cette notion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 23:29

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 23:35

oui Smehen ? quelle est ta question ? qu'est ce qui te tracasse ?
j'ai dis quelque chose de déplacé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 23:46

Bein comme d'hab , Cthululu , je trouve que tu as l'art des élucubrations mentales pour traiter un sujet .


Rolling Eyes


Dernière édition par Smehen le Ven 15 Oct 2010 - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Jeu 14 Oct 2010 - 23:54

"élucubrations" ? à quel propos ? au niveau de la question de la matérialité de la pensé ?
qu'est ce qui te semble du domaine de l'élucubration là dedans ? et pourquoi ?

(sachant qu'une élucubration peut être soit un texte ou un ouvrage produit à force de veilles et de travail, soit Production déraisonnable, extravagante.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Ven 15 Oct 2010 - 0:05

:nonpng




Revenir en haut Aller en bas
Cthulhu
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/01/2010
Nombre de messages : 2091
Masculin
Taureau Chat
Age : 30
Ville : Haute Normandie

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Ven 15 Oct 2010 - 0:12

ha... heu d'accord...
tu ne veux pas développer ? aller un peu plus dans le détail, me faire part de ce que tu veux dire, de ton avis, tout ça ?
non parce que sinon je me disais que c'était un peu étrange de venir rouler de l'œil par rapport à ce que je dis sans volonté de discuter à ce propos... Laughing

alors, une idée ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Ven 15 Oct 2010 - 0:14

Non , aucune idée , je vais aller me coucher .

Pas envie de rentrer dans ce genre de détail .


:bisous)
Revenir en haut Aller en bas
air
Membre
avatar

Date d'inscription : 18/09/2010
Nombre de messages : 1342
Masculin
Balance Coq
Age : 48
Ville : Voie lactée

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Ven 15 Oct 2010 - 1:00

Bonsoir Cthulhu,

Avant tout je te remercie de m’avoir répondu posément car je trouve en me relisant que j’ai été un peu virulent et certains pourraient s'en offusquer. Merci également pour tes références.

@Cthulhu a écrit:
tu as été scientifique : et alors, j'ai envie de dire ? tu penses que cela t'accorde le crédit pour valider mes références ou pas ?

J’ai été chercheur (encore que j’aie encore régulièrement des activités de R&D mais dans le privé) ; mais je suis toujours scientifique. Un scientifique (lorsqu’il tient un discours scientifique, car on n’est pas obligé de l’être 24 heures sur 24 !) cite des sources, suit une méthodologie, sait exposer et organiser ses idées, fait preuve d’esprit critique, de rigueur et de capacité de synthèse, d’objectivité, et d’honnêteté intellectuelle (notamment). Je ne pense pas avoir dérogé à ces principes dans nos discussions ?

Mais de toute façon il ne s’agit pas de valider tes références ou pas, Damasio et Changeux (que j’ai étudiés bien entendu…) sont très respectables, il s’agit juste de te faire cesser (toi) d’affirmer qu’il est prouvé que la conscience est localisée dans le cerveau car c’est faux, ce n’est pas prouvé, et cela, oui, je pense avoir non pas le crédit, mais les connaissances suffisantes pour te démontrer que toute source disant catégoriquement le contraire est fallacieuse (et je maintiens toujours mon défi), qu’il s’agisse d’un grand ponte ou non.

Tu as trouvé 2 chercheurs qui croient que la conscience est localisée dans le cerveau, grand bien te fasse et ensuite ? Tu veux que j’en trouve deux qui pensent que rien n’est sûr à ce sujet ? Ça va nous mener où de citer l’avis d’autres personnes sachant que tous les avis sont représentés parmi les humains et en particulier parmi les chercheurs ? S'agit-il de ramener le plus grand nombre de "copains" ou d'échanger des idées sur un pied d'égalité ? Est-ce toujours le plus grand nombre qui a raison ?

J’ai l’impression que tu penses que je suis déçu par la Science ? Je t’assure que ce n’est pas du tout le cas, bien au contraire. Cela fait 20 ans qu’elle me passionne toujours autant, je trouve que la Science est formidable et indispensable. Pour autant, j’ai découvert ses limites au court de mon cheminement et je n’ai pas l’impression que tu les aies actuellement perçues aussi finement.

@Cthulhu a écrit:
heu... j'aimerais savoir ce que tu entends par là... parce que si tu veux dire ce que je pense que tu veux dire ici, je ne trouve pas ça très juste.

Tu penses quoi, que j’use d’un argument d’autorité comme tu le fais régulièrement pour ta part (ce qui serait de bonne guerre) ? Wink Et bien non, ce n’est pas le cas. Je te parle de Sociologie des Sciences. Car la Science qui se fait n’est pas la science figée telle qu’on se l’imagine. La science figée, ce sont des boites noires, des théorèmes, des méthodes, des principes. Mais ces éléments n’ont pas existé de tout temps et avant d’être acceptés, ils ont été des boites ouvertes, des idées, qui ont été longuement débattues. Parfois, une boite noire est rouverte à nouveau car de nouvelles découvertes remettent ses principes en question. Par exemple, la théorie de la gravitation de Newton qui a été incontestée durant plusieurs siècles, a été totalement remise en cause au début du vingtième siècle.

Ce que je veux dire, donc, c’est qu’en faisant de la science, la science qui se fait ou science en action, on réalise pleinement qu’elle n’est pas un savoir figé et incontestable. C’est tout le contraire même, elle est en perpétuelle mutation, continuellement remise en question. Rien n’est sûr en Sciences. Si tu veux en savoir plus à ce sujet, je t’invite à lire le livre La Science en Action de Bruno Latour.

Tu dis que nous ne tomberons pas d’accord et je partage cet avis. J’ai ouvert cette discussion avec toi pour deux raisons :
  1. Rétablir l’équilibre en termes de « caution scientifique » puisque tu te poses sur ce forum en référent qui sait mieux que les autres l’état actuel des connaissances scientifiques.
  2. Essayer de te faire comprendre qu’il y a un problème dans ton discours, et que cela s’apparente parfois à un manque de respect, peut-être également à un manque d’humilité.

Concernant ce second point, quand je vois certains aspects de ta réponse je me dis que j’ai peut-être réussi, ou du moins marqué quelques points, par exemple :

@Cthulhu a écrit:
je suis entièrement d'accord avec ce que tu as dis sur le statut actuel de notre perception de la réalité, mais je pense que ce n'est qu'un stade et que nous sommes en plein progrès (coté machine).

Alleluia ! tu « penses que » ! magnifique je n'en demandais pas plus ! On comprend parfaitement ici que c’est ton avis, ta croyance, et pas une vérité irréfutable.

@Cthulhu a écrit:
je pense qu'il faut vaincre cette idée que la pensée et la conscience sont immatérielles. je suis convaincu que les présenter comme produits du cerveau (et donc matérielles) n'est pas réductionniste dans le mauvais sens du terme.

Aucun problème non plus avec cette phrase telle qu’elle est formulée !

Par contre quand je lis d’autres phrases que tu as écrites, je me remets à douter :

@Cthulhu a écrit:
après que mes idées ne soient pas du goût de tous je le comprends et le reçois, mais pas besoin de se cacher derrière ce genre d'argument pas très valable.

Non tu ne comprends pas visiblement, ce ne sont pas tes idées le problème, c’est ta façon de les faire passer pour des vérités incontestables ! Ça me (nous) pose aucun problème qu’on n’ait pas la même vision des choses, tu crois que je suis (nous sommes) d’accord avec tous les autres participants de ce forum ?

Autre problème, lorsque je lis cela :

@Cthulhu a écrit:
je reste cordial et respectueux avec mes interlocuteurs, je n'agresse personne,

J’aimerai bien te croire, mais malheureusement tu as écrit également ceci :

@Cthulhu a écrit:
moi je ne veux pas rêver, vivre dans un doux délire

et cela :

@Cthulhu a écrit:
mais merci quand même pour ce brave moment de rigolade, je vais le partager avec quelques amis chercheurs ça va aussi les faire rire.

Tu ne t’en rends peut-être pas compte, mais ce type de discours empreint de condescendance et de sarcasme, est une forme d’agression, même si elle tente de se faire passer pour de l’humour... N'as-tu pas l'impression que si ton discours est souvent mis en cause, c'est qu'il y a un problème dans ta façon de t'exprimer, plutôt que dans la façon de te percevoir d'un tas de gens ? N'est-ce pas l'hypothèse la plus simple, en vertu du Rasoir d'Ockham ?

J’espère sincèrement que tu comprendras ce que j’essaye de t’expliquer.


Namasté sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumspirituel.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Ven 15 Oct 2010 - 1:14

Je l'espère aussi, ou plutôt, je te le souhaite de tout coeur.

I love you
Revenir en haut Aller en bas
samadhi
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/07/2010
Nombre de messages : 1122
Masculin
Taureau Serpent
Age : 52
Ville : paris

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Ven 15 Oct 2010 - 2:20

bonsoir

Se qui est intéressent avec se sujet, c'est que si vous regardez bien le petit résumer des signes en dessous que décrit le médecin, les critères pour différencier une expérience mystique normale, d'un délire pathologique.

Est bien se sont leurs ressemblance dans la forme, seul le fond change et se sont deux êtas opposé. c'est très symbolique. Et pour cause, l'expérience mystique est un mixe entre deux mondes, a travers trois êtas, physique psychique et éthéré. L'animal qui s'auto éduque a la transcendance. Que dieu existe ou pas est pas bien important, l'important c'est que l'homme puisse le faire et que si il le fait avec cœur et noblesse, ca sera forcement un chemin ascendant et donc préférable pour les gens qui suivront ensuite derrière sur cette petite planètes, il est toujours plus facile de travailler une terre déjà défriché ...

mais revenons a la dualité de la chose; animal vs dieu...

Ceux qui sombre dans des délires psychique a travers le mysticisme, sombre dans un monde lier a l'anima. Anima dans le sens du "démon" ( l'action de détruire avec frénésie et envie, de façon démoniaque). Ça touche la partie la plus sombre de nos envie de destruction qui s'accompagne de plaisir frénétique et sadique, un peut comme un chat, qui serait en plus pervers.

(les gens qui ont fait la guerre connaissent bien cette capacité a s'enivrer de violence anormal et d'aimer cela de façons presque magique. C'est a rapprocher d'une certaine façons des transes berserk, un guerrier-fauve qui entre dans une fureur sacrée le rendant surpuissant. Des hommes lier a la symbolique de l'ours). Ça touche également un plaisir sadique ( qui nourris des formes penser relier a des énergie surnaturel), raison de plus pour se méfier des religieux intégristes, qui ont toujours prouvez se fait a travers l'histoire des religions. Prendre plaisir a purifier par le mal et la violence. Que cela soit au nom du bien, est illusoire face a leurs perversion sadique que cela cache...

dans la plupart des doctrines ésotérique, les démons de l'anima habite subtilement un monde lier a une densification particulière de l'astral, plus dense, lourd et sauvage, les forces qui y habitent sont de force physique colossale.
Et ils trouvent une façons frénétique de se nourrir a travers les formes penser qui aspirent la vie des gens déséquilibrer et trouvent de "la nouriture plaisir " a travers les gens qui sombre dans des êtas de démences. Et surtout très fortement chez des gens qui soufre de démence ésotériques. Car il y a communion a l'invisible effectuez par des gens qui ont l'intelligence corrompus et qui sont en perte total d'équilibre chimique, mental et se retrouve sur les plan éthérée avec des énergie qui essaie de détruire iraisonnablement toute relation a la "vie solaire" (se qui nourri verticalement).

il y a un rapport énergétique certain, entre l'aspect mystique et la maladie psychique a travers la démence. Se que le médecin décrit est très proche de cas de possession a travers le folklore mystique et chamanique. Le fou étais considérer comme spéciale est en rapport avec certaine force dans les temps anciens, mais le possédé ne l'était plus et on veillait a chasser se qui investissait la personne concerner. Il y a des degrés tangible, dans la perte de l'équilibre psychique, qui peut déboucher sur des cas de vrais possession, fort rare en verité...

De part mon travaille, il met arrivé dallez assez souvent dans des asiles et j'y est vécus des expérience et des sensations qui étais, anormal et très étranges. Plusieurs fois il met arriver de tomber sur des gens qui oscillais entre délire classique , parfois violent et des moments de lucidité très court, mais très intense, a travers le prisme de connaissance ésotérique pure, que la personne ne possédait pas normalement.
très étonnant, se qui peut accompagner une déchéance psychique sur les plans énergétiques, parfois.

Cela me renvoie a se que j'ai écrit sur le post précèdent "Différence entre spiritualité véritable et délire mystique " de Guillaume. Se sont deux opposé qui se côtoie dans une quête, un combat dont il faut sortir vainqueur, si on ne veut pas se retrouver a plusieurs dans le même corps si j'ose dire...
Mais la est le problème, ou commence véritablement sur le plan psychique les influences ?

Car, qu'il y est une vie après la mort ou pas finalement, ne change pas grand chose au faite que l'homme alimente son mental avec des formes penser, lier soit au plaisir, soit a la souffrance. Une chose est certaine cependant, c'est formes penser prennent de plus en plus de vie dans celui qui les alimentent, en bien comme en mal...

C'est forme penser peuvent très vite devenir obsessionnel, est cela peut rester positif si la personne garde un objectif qui le tend a l'équilibre.Comme par exemple un chercheur obnubiler par son invention et qui vit déjà dans un autre plan de conscience et un univers définis par et autour de son sujet.
C'est juste la volontés de trouver la solution a tout prix qui luis fera gardez les pieds sur terre, si j'ose dire. C'est un peut pareille avec le mystique, qui veut absolument trouver un monde meilleur et qui ne se laissera pas manger par la noirceur des formes penser qui ne manquerons pas de tenter de le déséquilibrer. Les deux ont un point communs fort, une soif d' idéale et un but ...

Mais pour en revenir au sujet du mysticisme, qu'est ce qui se cache derrière une forme pensé finalement. Au delà d'un déséquilibre chimique, d'un traumatisme ou de pulsion ?
Il y a une énergie, un élan, un désir dallez vers... et se désir tend a conditionner l'ensemble de la machine, mentalement puis chimiquement, puis physiquement. Se désir, cette élan, n'est ca pas l'expression de se qui est éthéré chez l'homme ?

Car comme ont dit souvent, le cœur a ses raison que la raison ignore. Qu'est ce qui pousse une hirondelle a faire son nids de la même manières depuis la nuit des temps et l'Homme a conquérir le cosmos. Notre désir profond et en relation avec notre nature animal certes, mais aussi notre nature éthéré et encore une fois se que décris se médecin est exactement le reflet de ses deux nature. Elles génèrent deux comportement selon l'endroit ou penche la balance de l'équilibre.

Pour les mystiques, elle penche des deux coté a la fois, car pour monter a plus dix il faudra descendre a moins dix un certain temps, le temps de l'inclusion et des choix. Mais je vous renvois a a la description que j'en fait succinctement sur le poste guillaume " Différence entre spiritualité véritable et délire mystique". Car la je m'écarte du sujet...

la paix sur vous...



sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agarttha.oldiblog.com/
jose
Membre


Date d'inscription : 14/03/2010
Nombre de messages : 2170
Masculin
Bélier Singe
Age : 61
Ville : sauveterre de guyenne

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Ven 15 Oct 2010 - 5:15

le fonctionnement du cerveau est biochimique et éléctrique mais la conscience , elle, n'est pas matérielle. Les yeux sont matériels, le regard est immatériel. La voix est métérielle, la parole non.
Je sais, par expérience, que l'âme existe et c'est elle la locataire du corps. Le logement est métériel, l'habitant ne l'est pas.
Il ne faut pas tout mélanger. Le cerveau est biologique, le bulbe rachidien aussi et les réflexes conditionnés sont d'ordre bio-chimiques et electrique.
Le cerveau est le harware et le système d'exploitation est le mental. Le mental est le software, mais un software, s'il peut-être considéré comme matériel par sa constitution, suite de 1 et de 0 le résultat de son fonctionnement n'est pas matériel.
La pensée n'est pas matérielle, les rêves non plus. Mais quand le cerveau meurt les pensées cessent avec lui. L'âme ne cesse pas. Il y a une vie après celle du corps.
Si vous n'y croyez pas tant pis, croyez en la corruption de votre être avec celle de vos cellules et passez à côté de l'opportunité de retrouvailles pleines de bonheur, celles de votre conscience et de votre vie eternelle.


www.spiritualite.me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandra22
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/07/2010
Nombre de messages : 14497
Féminin
Scorpion Singe
Age : 37
Ville : parc des volcans d'auvergne

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Ven 15 Oct 2010 - 8:48

Citation :
La pensée n'est pas matérielle, les rêves non plus. Mais quand le cerveau meurt les pensées cessent avec lui. L'âme ne cesse pas. Il y a une vie après celle du corps.

il y à des choses qui échappent a la "logique scientifique" c'est certain , bien que la science avance a pas de géants dans plusieurs domaines .par contre en tant que spirite je peux dire que les pensées ne meurent pas avec le cerveau , le corps de chair est un support pour notre âme un temps donné , ce qui empêche pas une fois ce corps décédé que tout ce qui est du domaine de l'impalpable continue a vivre jusqu'à la prochaine incarnation ..allez "lulu" rigole un bon coup...il y très peu de temps les docteurs pensaient que les personnes dans le coma profond ne pouvez pas entendre , ni réfléchir , ni même souffrir , et maintenant d'après des témoignages de ceux qui sont "revenus" à la vie ont sait que c'est faux , alors rien n'est jamais figé dans le domaine de la recherche scientifique ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 10027
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Vie Mystique? ou Délire?   Ven 15 Oct 2010 - 11:09

Nous ne pouvons regarder la spiritualité ,la religion,ou l'expérience mystique d'une manière scientifique ou médicale,d"abord parce que la différence entre le fou et le croyant est déjà connu
depuis longtemps que le monde de la spiritualité fait depuis des siècles la distinction sans avoir recours à la médecine ou à la psychanalyse récente,le monde aurais pu se passer de ces théories sur la schizophrénie pour distinguer le vrai du faut.
Ce professeur,vient nous donner son avis sur un monde qu'il ne connait pas ,et à lire des inepties du genre:

" l'épileptique rêve quelque chose de compliqué, qu'il croira sincèrement avoir vécu. "

faut vraiment avoir survolé le sujet sur wiki pour sortir des idées pareilles ,je suis épileptique de naissance ,je connais bien ce monde il à été toujours confondu avec des dérèglements psychiques
l'origine d'une épilepsie peut-être suite d'un accident ou autre cause physiologique,je ne vois pas pourquoi ce mr ranges cette affliction avec les maladies mental;mais faut pas trop critiquer l'autorité médical ,ça fait schizo.

Jésus,à dit qu'il était le sauveur de l'humanité ,le fils de Dieu, il s'est laisser attraper alors qu"il aurait pu s'enfuir,il s'est laisser crucifier alors qu'il aurais pu se disculper ,certains actes de prophètes sont des actes schizophrénique ,c'est à dire que seul ceux qui les vivent peuvent leur donner un sens,c'est le principe même de la schizophrénie.

Je lis ,"le créationnisme est du négationnisme"je vous laisse réfléchir à ses assertions ,les mystique ,spiritualistes et religieux n'on pas droit de se prononcer sur la médecine,ni de déborder dans ce domaine sans êtres pénalement poursuivis ,mais les médecin qui s'ennuient ont le droit de se prononcer sur des sujets aussi éloignés de leur spécialité .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vie Mystique? ou Délire?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Spiritualité et ésotérisme :: Spiritualité et science - Physique quantique-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit