Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Désamorçer la colère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
glingal
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/09/2009
Nombre de messages : 355
Féminin
Sagittaire Coq
Age : 47
Ville : Bordeaux

MessageSujet: Désamorçer la colère.   Jeu 19 Nov 2009 - 16:37

Je sais que d'autres sujets ont été ouverts à propos de la colère.
Mais ici, j'aimerais connaître votre avis à propos de la façon dont vous faites face à la colère d'autrui.


J'ai une petite histoire à ce propos.

A l'époque je vivais dans HLM, une tour de 15 étages.
Des voisins de paliers, au dessus et en dessous aussi.
C'était pas tous les jours facile.

Un matin, je pars de chez moi avec mon homme et ma fille et comme on pensait ne pas rentrer tard, je laisse les fenêtres de ma chambre ouverte, la couverture sur le montant pour laisser respirer.
Mais malencontreusement, nous tombons dans une "embuscade" (chez des amis) et rentrant tard dans la nuit je me retrouve face à une situation embarrassante.
Les volets de mon voisin du dessous avaient coincé un coin de la couverture, et celle-ci me résistait.
Vu l'heure tardive, il n'était pas question de réveiller mon voisin pour si peu.
Je décide donc de laisser les choses en l'état jusqu'au lendemain.

Le matin suivant, couverture toujours coincée, laissant supposé que mon voisin dormait encore.
Pas grave, j'y reviendrais plus tard.

Quelques minutes plus tard, alors que nous prenons le tit dej, quelqu'un sonne.... insistant, jusqu'à même tambouriner à la porte, l'impatient.

J'ouvre et là, je vois un monsieur fâché tout rouge qui, tout en vociférant un langage inconnu, me bouscule, et se dirige droit vers notre chambre.
Je discerne quelques mots en français alors qu'il me montre la fenêtre et..... après une longue analyse, je comprends:
Le monsieur rouge a eu la peur de sa vie: en ouvrant ses volets il a cru qu'il allait recevoir un truc sur la tronche. Bref, la couverture était descendue d'un cran.....
J'essayais d'en placer une "Oui je...... (comprends)."....... "Je suis...... (désolée)"

Mais sa ire ne descendait pas d'un cran; il continuait à crier.
Et pour le coup je ne comprenais plus rien de ce qu'il disait (mélange de français et de polonais).
Et là, je ne sais comment, j'ai été comme poussée à en faire autant.
A mon tour, je me suis vue, pas moins surprise que lui, baragouiner un langage insensé.

Il s'est stoppé net.
Il me dit, calme cette fois: "Vous parler quelle langue ?"
Moi: "je ne sais pas et vous ?"
Lui: Moi polonais et moi bon voisin ! Vous faire chose pas correcte.... blablabla


Et voilà, c'est reparti pour un tour !

Sa colère, c'était vous savez comme la petite boule de neige qui, arrivait en bas de la piste, finit en grosse avalanche.
A ce stade, on se dit, qu'il n'y a pas grande chose à faire pour arrêter ça. Faut attendre que ça passe.

C'est ce que je me disais, quand une nouvelle fois j'ai été poussée à faire un acte insensé.
Tout tranquille, je me suis vue prendre la paire de ciseaux posée sur la commode et lacérer consciencieusement la couverture à cheval sur la fenêtre.

Et là...... silence .....
Je réalise ce que je suis en train de faire; mais ce geste absurde, je lui trouve plein de sens.

Lui: "vous faire quoi ? Pourquoi ?
Moi: - Oh, c'est rien.... c'est juste un couverture vous savez !"

Mon homme alors intervient et demande au monsieur rouge: "Une tite tasse de café ?"
Il accepte et nous devenons amis.

Devant une bonne tasse de café, nous rions ensemble sur la valeur d'une couverture face aux bonnes relations de voisinage.


Je suis moi-même d'un naturel colérique, et à cause de cela, je porte sur ce travers un regard indulgent.
Et puis j'ai remarqué que les personnes qui explosent facilement ont rarement un mauvais fond. C'est juste un manque de maitrise.

Alors j'ai trouvé mon truc pour désamorcer la colère: comme réponse l'absurde, faire un acte insensé.
Et je continue à le faire parfois, parce qu'une personne en colère, quand elle pique sa crise, ne voit ni n'entend plus personne..... sauf, si ce qui s'offre à ses yeux est..... insensé, imprévisible !
Et là ça stoppe quelque chose en elle.

Comme si il fallait (un acte insensé) pour réaliser le grotesque spectacle auquel se livre la personne dominée par la colère.

C'est quelque chose que j'applique à moi-même tout comme à mes proches.
Quand je me mets en colère, il arrive un moment où je suis le témoin de cette colère. Et cette mise en scène, parce qu'il ne s'agit que de cela, finit par m'apparaitre comme une caricature très..... comique !
Et d'en rire.


Voilà, j'en ai fini avec mon anecdote.

Partagez les vôtres si vous en avez.
Quelle réponse donnez-vous à la colère d'autrui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enigmes-tv.com/tv/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Jeu 19 Nov 2009 - 17:38

j'avais l'impression d'y être
Revenir en haut Aller en bas
MLDP
Membre


Date d'inscription : 10/08/2009
Nombre de messages : 534
Masculin
Vierge Tigre
Age : 30
Ville : z

MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Jeu 19 Nov 2009 - 19:17

La seule colère que j'arrive pas a maitriser, c'est ma propre colère, bien qu'elle ne se manifeste pas aux yeux des autres, ça reste en dedans, mais je vous jure que quand ça bouille, ça bouille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha
Membre
avatar

Date d'inscription : 10/10/2009
Nombre de messages : 170
Féminin
Capricorne Coq
Age : 59
Ville : Belgique

MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Jeu 19 Nov 2009 - 19:57



Quand je suis en colère, je prends une respiration profonde pour faire baisser le taux d'adrénaline; je preds du recul par rapport à la situation.
Un bon truc aussi, c'est se défouler par écrit et dire ce que l'on ressent, puis jeter l'écrit à la poubelle.
En fait, l'émotion à la base de la colère est la souffrance; c'est pourquoi il est important de pouvoir identifier sa colère.
Avec le recul, et quand le moment propice est arrivé, instaurer le dialogue avec l'autre, le laisser parler, et s'exprimer à son tour.

Natacha :ange10)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alkmo.centerblog.net
MLDP
Membre


Date d'inscription : 10/08/2009
Nombre de messages : 534
Masculin
Vierge Tigre
Age : 30
Ville : z

MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Jeu 19 Nov 2009 - 20:17

Merci, c'est vrai que la respiration aide beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Jeu 19 Nov 2009 - 22:21

Bonsoir Glingal

Ton récit m'a fait éclater de rire !!
Vraiment tu as su gérer la situation avec ton voisin parce que c'est vrai que se faire agresser ainsi, surtout de bon matin... tu as su te maîtriser, c'est sûr et certain à mon sens.

Je viens de vivre avant-hier, une petite colère par rapport à quelqu'un qui a été en colère après que je lui ai dit quelque chose qui ne lui a pas plu...
C'est vrai que ça m'a un peu "secouée" du fait que je me rendais compte que je n'étais pas indifférente à sa colère. Culpabilité ? Peut-être, pas que ça en tout cas.

En fait le lendemain j'ai donné (vraiment) le droit (en moi) à cette personne de s'être un peu mise en colère (j'ai changé mon regard sur elle). Pas d'animosité, mais de la contrariété. Enfin, pour ma part en tout cas parce qu'en fait cette personne a voulu parler avec une autre personne de ce qui s'était passé et l'autre personne lui en a mis plein la figure en lui disant que c'était pas moi qui "abusais" mais plutôt elle qui commençait à nous emm... .
C'était pas grave du tout, juste en fait que à un moment où nous devions nous concentrer sur quelque chose, j'ai dû demander à cette personne de faire le silence parce qu'elle m'empêchait de me concentrer. Je le lui ai demandé gentiment mais ça ne lui a pas plu.
Bon, de mon côté je ne lui en voulais pas mais par contre elle, elle m'en voulait de lui avoir demandé de se taire (grave pompage d'énergie je pouvais plus lol).
Donc c'est elle qui était en colère plutôt que moi... mais en fait quand je me suis aperçue qu'elle "lâchait" pas, ça m'a contrariée et j'ai préféré alors "rentrer un peu en moi" et je ne comprenais pas trop pourquoi ça avait une répercussion sur mon état d'être qui d'habitude est plutôt... positif.

NE SONT ATTEINTS PAR UNE FP A VIBRATIONS LOURDES ET BASSES QUE LES ÊTRES QUI NAVIGUENT SUR UNE ONDE D'ÉNERGIE EN RÉSONANCE AVEC CE QUI LEUR EST ENVOYÉ. (Anne Givaudan)

Contexte de la citation ici :

http://spiritpartage.forumactif.com/spiritualite-et-esoterisme-f11/formes-pensees-de-vengeance-t1955.htm

J'ai pris conscience que si cela avait eu une répercussion sur moi, c'est qu'il y avait résonance, c'était bien ça.

Bon, pour répondre à ta question qui est : "Quelle réponse donnez-vous à la colère d'autrui ?"
Je réponds par "tout dépend de comment je me sens à ce moment-là".

Suite à cette contrariété, pendant deux jours j'ai évité un peu de communiquer ça autour de moi, j'ai travaillé sur moi (respirations + visualisations).
De nature assez impulsive et rebelle, je m'aperçois quand même qu'avec les années j'ai effectué un certain travail intérieur parce que même si je suis parfois touchée j'en ressors plus sereine et plus rapidement qu'avant (et je ne pars plus "au 1/4 de tour").
La seule "protection" afin d'éviter d'avoir des résonances négatives c'est de renforcer son aura...


flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Ven 20 Nov 2009 - 0:55

Moi j'ai un truc très simple mais très efficace quand j'ai à faire à quelqu'un de très en colère (surtout au boulot , avec de jeunes délinquants) , je dis à la personne "t'as l'air d'être très en colère", cette simple phrase suffit à la calmer (car sa colère est reconnue) et aide à amorcer le dialogue.
Revenir en haut Aller en bas
Francesca
Membre
avatar

Date d'inscription : 29/09/2009
Nombre de messages : 961
Féminin
Verseau Chien
Age : 58
Ville : Entre le ciel et la terre

MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Ven 20 Nov 2009 - 7:23

Personnellement, je n'ai pas trop de problème avec ma propre colère.... je prends d'abord du recul, je réfléchis puis me calme. C'est rare d'ailleurs que je sois en colère.

J'aurai un peu plus de mal avec la colère des autres.... la non compréhension a tendance à me déstabiliser sur le coup ; souvent je ne dis rien, j'attends que ça ce passe... et après je cherche une solution pour connaître la source de cette colère qui m'était adressée.

D'ailleurs lorsque je suis arrivée sur ce forum, c'était justement dans cette condition là... de non-compréhension. Et vous m'avez fort bien aidée en me conseillant d'écrire à la personne qui m'envoyait ses foudres !!!

La synchronicité a fait que c'est la personne qui m'en voulait qui est revenue me contacter !

Merci encore !
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devantsoi.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Ven 20 Nov 2009 - 7:48

Dans mon style , je suis assez coléreuse mais avec "l'âge" ", la méditation, j'ai appris à prendre conscience du pourquoi , du comment et je prend sur moi et me remet en question.

pour ce qui est des autres, je prends aussi sur moi, je laisse passer la tempête et je dis seulement que ça sert à rien de s'énerver.
Revenir en haut Aller en bas
selena62
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/06/2008
Nombre de messages : 518
Féminin
Sagittaire Dragon
Age : 52
Ville : universelle

MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Ven 20 Nov 2009 - 8:29

Ayant un caractère assez fort, et un Sagittaire qui fonce avant de réfléchir, ce qui m'a valu beaucoup d'épreuves supplémentaires à franchie, je maitrise aujourd'hui, car celà sert de leçons.
J'aime la droiture, je ne supporte pas la colère pour des broutilles!
Mais maintenant je gère, j'attends que le feu s'éteigne!

Et ne dit-on pas que le silence est d'or?

Vaut mieux se retirer de cette situation, méditer sur le pourquoi, car derrière, il y a un message à comprendre pour notre évolution.
rien n'est dû au hasard, et je ne veux plus rentrer dans le jeu de l'Ego, qui est démolisseur dans nos actes quotidiens!

Par contre je sais que nous avons besoin de la colère, donc la désamorcer oui mais surtout la comprendre pour bien la gérer!
que celà vienne de nous ou d'autrui !

ai-je bien répondu hihi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souffle.forumactif.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Ven 20 Nov 2009 - 8:47

c'est vrai qu'on peut aussi se poser la question suivante :

est-ce bien pour notre corps de ne pas faire sortir la colère qu'on a en soi ?

car garder tout en soi n'est pas génial pour le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Loryan
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 29/10/2009
Nombre de messages : 3444
Masculin
Vierge Chien
Age : 46
Ville : Lorraine

MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Ven 20 Nov 2009 - 10:42

Moi qui suit du type de colère "froide", lire qui encaisse et monte en pression je te dirais que non.

Il faut exorciser la colère, la faire sortir, mais pas n'importe comment.

Si on la garde en soi, on risque à un moment de se laisser emporter par une force émotionnelle pas forcément bien contrôlable et créer de la tristesse, des regrets..

Une technique pas très spirituelle mais qui a fait ses preuves dans le cas de colères ancrées et présentes...
Transférer la colère dans un acte physique et la faire sortir
- un moment intense de sport
- couper du bois
- casser des trucs (sans importance si possible)
- crier jusqu'à plus de voix dans la voiture ou en forêt
En essayant au maximum de donner une intention de faire sortir la colère de son corps, en évitant dans la mesure du possible de souhaiter du mal à quelqu'un dans ces actes.
Les mots et les pensées ont leur importance
ex:
crier dans un endroit solitaire "tu me fais ch.. et je t'emm.., va te faire f.. avec ta haine..." et non "je vais te démonter la tête et t'apprendre le respect".
En gros il faut dégager l'énergie mais ne pas passer par la violence verbale ou physique, et surtout bien garder à l'esprit que "l'ennemi" c'est la haine, la colère qu'on a en soi et non l'autre.

Une autre technique c'est le renoncement.
En gros regarder la colère en face et lui dire "non", ce n'est pas toi qui dirige ma vie.
C'est envoyer balader tous ces sentiments néfastes en les considérant comme des vampires émotionnels...
"Il n'y a rien à manger pour toi ici"

Une fois sa propre colère, son envie de répliquer, etc.. camer, il y a de forte chance que cela ne nourrisse pas la colère de l'autre, qui finira par s'épuiser faute de combustible.

Le problème de la colère c'est qu'elle est très intelligente, elle se nourrit aussi bien d'un "oui" que d'un "non", tout est bon dans la colère.
Et comme le disait Glingal, le simple fait d'avoir une réaction en dehors du champ de la colère nous fait sortir de cet enchainement néfaste.

La colère c'est comme cette stupide course de voiture avec la falaise au bout. Il faut gagner, prendre le plus de risque, aller le plus vite...
Mais si l'un quitte la route pour prendre un chemin broussailleux il provoque un évènement irrationnel du point de vue de la colère qui en sait plus comment s'orienter ni se nourrir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Ven 20 Nov 2009 - 10:56

Citation :
Une technique pas très spirituelle mais qui a fait ses preuves dans le cas de colères ancrées et présentes...
Transférer la colère dans un acte physique et la faire sortir
- un moment intense de sport
- couper du bois
- casser des trucs (sans importance si possible)
- crier jusqu'à plus de voix dans la voiture ou en forêt
En
essayant au maximum de donner une intention de faire sortir la colère
de son corps, en évitant dans la mesure du possible de souhaiter du mal
à quelqu'un dans ces actes.

ah oui, ça c'est génial
merci
Revenir en haut Aller en bas
glingal
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/09/2009
Nombre de messages : 355
Féminin
Sagittaire Coq
Age : 47
Ville : Bordeaux

MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Ven 20 Nov 2009 - 10:56

Merci à tous pour vos réponses.

Chacune de vos réponses m'apporte un nouvel éclairage à propos de la colère.
Et je pense que cela va me permettre d'initier une attitude différente.

MDLP, la colère rentrée est un véritable poison, je pense que tu t'en rends compte.

J'ai peut-être fait une confusion entre emportement et colère.
Je m'emporte facilement, mais je n'ai pas l'impression que c'est toujours de la colère.
Je peste envers moi-même quand je fais tout de travers. Alors il faut que ça sorte.

J'ai tendance à théâtraliser mes émotions, parce qu'enfant je rentrais tout en moi. Et comme le corps n'aime pas la rétention, ce qui n'avait pas trouver sa voie d'expression sortait de toute façon mais autrement (urticaire, eczéma, allergies).

Natacha, je pense que tu as raison, la base de la colère c'est la souffrance souvent. J'ajoute à cela, la peur parfois.
Respirer..... oui !

Plume, donner le droit à quelqu'un d'exprimer sa colère est une clé qui ouvre au dialogue. C'est quelque chose que j'ai envie de retenir.
Merci pour ça !

Smehen, tu dis: Moi j'ai un truc très simple mais très efficace quand j'ai à faire à quelqu'un de très en colère (surtout au boulot , avec de jeunes délinquants) , je dis à la personne "t'as l'air d'être très en colère", cette simple phrase suffit à la calmer (car sa colère est reconnue) et aide à amorcer le dialogue.

Je pense que d'être en contact avec des jeunes délinquants te confronte plus que quiconque à la colère d'autrui.
Ta réponse à cette colère m'apparait vraiment appropriée. C'est thérapeutique.
Que cette petite phrase "t'as l'air d'être très en colère" permette d'amorcer le dialogue, je le crois sincèrement.

Mais encore faut-il que cette phrase soit entendue.
La seule façon de la placer c'est d'attendre qu'il y ait une pause. Attendre que ça passe, comme dit Francesca.

Face à quelqu'un de furieux, à part un grand saut d'eau froide....
A moins de faire un truc de fou, manger de l'herbe, lacérer une couverture, marcher sur les mains !

Laughing


Colette, tu prends sur toi. On a quand même tous certes limites.

Ce qui me surprend, c'est qu'encore personne n'ait fait l'éloge de la fuite.
Peut-être n'est-ce pas une attitude vertueuse.
Mais sans en faire l'éloge, j'y ai eu recours parfois.

Parce que oui je pense que c'est une bonne chose de donner à autrui le droit d'exprimer sa colère. Mais sous un autre aspect, si moi-même je ne parviens pas à la considérer sans en être affectée, je pense aussi avoir le droit de me préserver.

Parfois il m'arrive de prendre la porte juste après avoir dit: "Écoute, tu es trop énervé et je n'ai pas envie de m'énerver à mon tour, de dire des choses que je regretterais. Je vais faire un tour et on en discutera après si tu veux."

Ah mais je me trompe, Selena tu parlais de se retirer et méditer sur les raisons.
Oui voilà, c'est ce qu'il m'arrive de faire parfois.
Et de marcher permet d'avoir les idées claires.

Le rire est contagieux... souvent.
Je ne sais pas si ça peut s'appliquer à tout le monde.

Parfois je m'emporte pour des broutilles comme tu dis Selena.
C'est tellement grotesque, que si ce n'est pas mes enfants ou mon compagnon, moi-même je finis par en rire en me rendant compte combien je suis ridicule.
Tout ça parce que j'en fais des tonnes parfois.
C'est surement pas un modèle idéal pour mes enfants, mais d'entrer dans ce jeu, théâtraliser jusqu'à la caricature, n'est pas si mauvais non plus.
Parce qu'en famille, chacun a le droit de s'extérioriser ainsi.

Et au final, cette colère s'exprime de façon plus apaisée, dans un jeu fertile ou chacun peut mettre en scène quelques archétypes.

J'entends déjà les ..... hum humm.... :smiley34) pas très zen tout ça !



:salut)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enigmes-tv.com/tv/
glingal
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/09/2009
Nombre de messages : 355
Féminin
Sagittaire Coq
Age : 47
Ville : Bordeaux

MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Ven 20 Nov 2009 - 11:07

@Loryan a écrit:
Une autre technique c'est le renoncement.
En gros regarder la colère en face et lui dire "non", ce n'est pas toi qui dirige ma vie.
C'est envoyer balader tous ces sentiments néfastes en les considérant comme des vampires émotionnels...
"Il n'y a rien à manger pour toi ici"

Excellent, je viens de lire ta réponse.

Ca me fait penser à un passage de Némo !

On l'a eu ! On l'a eu ! Oh yeah yeah yeah.
Tu mangeras pas ce soir.
Tu mangeras pas ce soir, Ce soir c'est ceinture !

:mdr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enigmes-tv.com/tv/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Ven 20 Nov 2009 - 11:17


et en plus , on perd des kilos

Revenir en haut Aller en bas
velour
Membre
avatar

Date d'inscription : 18/11/2009
Nombre de messages : 62
Féminin
Vierge Cochon
Age : 57
Ville : Laval

MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Ven 20 Nov 2009 - 16:19

Vraiment bonne cette histoire, je me reconnais tout à fait dans ce genre de situation.

sunny sunny sunny

Velour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-les-dieux.org/
kensha
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/05/2010
Nombre de messages : 122
Féminin
Balance Singe
Age : 48
Ville : 16

MessageSujet: Re: Désamorçer la colère.   Lun 10 Mai 2010 - 18:38

@glingal a écrit:
Je sais que d'autres sujets ont été ouverts à propos de la colère.
Mais ici, j'aimerais connaître votre avis à propos de la façon dont vous faites face à la colère d'autrui.


J'ai une petite histoire à ce propos.

A l'époque je vivais dans HLM, une tour de 15 étages.
Des voisins de paliers, au dessus et en dessous aussi.
C'était pas tous les jours facile.

Un matin, je pars de chez moi avec mon homme et ma fille et comme on pensait ne pas rentrer tard, je laisse les fenêtres de ma chambre ouverte, la couverture sur le montant pour laisser respirer.
Mais malencontreusement, nous tombons dans une "embuscade" (chez des amis) et rentrant tard dans la nuit je me retrouve face à une situation embarrassante.
Les volets de mon voisin du dessous avaient coincé un coin de la couverture, et celle-ci me résistait.
Vu l'heure tardive, il n'était pas question de réveiller mon voisin pour si peu.
Je décide donc de laisser les choses en l'état jusqu'au lendemain.

Le matin suivant, couverture toujours coincée, laissant supposé que mon voisin dormait encore.
Pas grave, j'y reviendrais plus tard.

Quelques minutes plus tard, alors que nous prenons le tit dej, quelqu'un sonne.... insistant, jusqu'à même tambouriner à la porte, l'impatient.

J'ouvre et là, je vois un monsieur fâché tout rouge qui, tout en vociférant un langage inconnu, me bouscule, et se dirige droit vers notre chambre.
Je discerne quelques mots en français alors qu'il me montre la fenêtre et..... après une longue analyse, je comprends:
Le monsieur rouge a eu la peur de sa vie: en ouvrant ses volets il a cru qu'il allait recevoir un truc sur la tronche. Bref, la couverture était descendue d'un cran.....
J'essayais d'en placer une "Oui je...... (comprends)."....... "Je suis...... (désolée)"

Mais sa ire ne descendait pas d'un cran; il continuait à crier.
Et pour le coup je ne comprenais plus rien de ce qu'il disait (mélange de français et de polonais).
Et là, je ne sais comment, j'ai été comme poussée à en faire autant.
A mon tour, je me suis vue, pas moins surprise que lui, baragouiner un langage insensé.

Il s'est stoppé net.
Il me dit, calme cette fois: "Vous parler quelle langue ?"
Moi: "je ne sais pas et vous ?"
Lui: Moi polonais et moi bon voisin ! Vous faire chose pas correcte.... blablabla


Et voilà, c'est reparti pour un tour !

Sa colère, c'était vous savez comme la petite boule de neige qui, arrivait en bas de la piste, finit en grosse avalanche.
A ce stade, on se dit, qu'il n'y a pas grande chose à faire pour arrêter ça. Faut attendre que ça passe.

C'est ce que je me disais, quand une nouvelle fois j'ai été poussée à faire un acte insensé.
Tout tranquille, je me suis vue prendre la paire de ciseaux posée sur la commode et lacérer consciencieusement la couverture à cheval sur la fenêtre.

Et là...... silence .....
Je réalise ce que je suis en train de faire; mais ce geste absurde, je lui trouve plein de sens.

Lui: "vous faire quoi ? Pourquoi ?
Moi: - Oh, c'est rien.... c'est juste un couverture vous savez !"

Mon homme alors intervient et demande au monsieur rouge: "Une tite tasse de café ?"
Il accepte et nous devenons amis.

Devant une bonne tasse de café, nous rions ensemble sur la valeur d'une couverture face aux bonnes relations de voisinage.


Je suis moi-même d'un naturel colérique, et à cause de cela, je porte sur ce travers un regard indulgent.
Et puis j'ai remarqué que les personnes qui explosent facilement ont rarement un mauvais fond. C'est juste un manque de maitrise.

Alors j'ai trouvé mon truc pour désamorcer la colère: comme réponse l'absurde, faire un acte insensé.
Et je continue à le faire parfois, parce qu'une personne en colère, quand elle pique sa crise, ne voit ni n'entend plus personne..... sauf, si ce qui s'offre à ses yeux est..... insensé, imprévisible !
Et là ça stoppe quelque chose en elle.

Comme si il fallait (un acte insensé) pour réaliser le grotesque spectacle auquel se livre la personne dominée par la colère.

C'est quelque chose que j'applique à moi-même tout comme à mes proches.
Quand je me mets en colère, il arrive un moment où je suis le témoin de cette colère. Et cette mise en scène, parce qu'il ne s'agit que de cela, finit par m'apparaitre comme une caricature très..... comique !
Et d'en rire.


Voilà, j'en ai fini avec mon anecdote.

Partagez les vôtres si vous en avez.
Quelle réponse donnez-vous à la colère d'autrui ?

excellent :mdr)

la colère une émotion que je connais que trop bien, refoulé, exprimé j'avais bien du mal face à un personne en colère cela ne faisait que réveillé la mienne tapi dans un coin.
mes réactions était très violente par peur je tentais de reprendre le contrôle par force "pas physiquement quoi que cela m'est déjà arrivé". j'avais une réaction très animal fuir ou attaqué je choisissais souvent la deuxième option.
aujourd'hui les choses on bien changé la colère est une émotion que je ne vis pour ainsi dire plus et étrangement je ne vis plus ce genre d'expérience la loi de l'attraction surement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Désamorçer la colère.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit