Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La personnalité de survie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La personnalité de survie   Sam 8 Aoû 2009 - 6:54

Rappel du premier message :

L'éducation d'un enfant, même prodiguée avec bcp d'amour, ne peut jamais prendre en considération la totalité de ses besoins personnels , ni satsfaire son etre essentiel de façon constamment positive.
Idéalement, les enfants devraient etre épaulés et traités sainement, sans violence, ni négligence, la majeur partie du temps.
Mais aucuns parents n'est entièrement conscient de sa psychologie personnelle; chacun de nous est le résultat de sa propre éducation et de la culture dans laquelle il a été élevé.
Quoi qu'il en soit, chaque enfant est confronté à des aspects qui entrent fréquement en conflit avec son état interne.

Parce qu'un grand nombre de normes culturelles sont en fait le fruit d'une ignorance extrème qui s'exprime en préjugés sexuels , raciaux, idéologies politiques, systèmes de croyances religieuses et valeurs matérielles et économiques, la socialisation équivaut fréquement à l'endoctrinement convenu d'une certaine forme de folie.

Enfant , nous répondons à cette distorsion et à cette folie en créant, inconsciemment, une personnalité de survie qui nous procure notre niveau nécessaire d'attention et de relation tout en diminuant notre impression de confusion et de danger.
Nous masquons notre profond malaise intérieur avec un sens de soi idéalisé tout en continuant à croire au fond de nous"Je ne suis pas suffisant tel que je suis".
Il est difficile de concilier dans notre coeur notre essence personnelle innée avec la réalité psychologique et culturelle transmise par nos parents, l'école ou la religion.
Ce sentiment foncier de ne pas être à notre place , d'être "inadéquat", devient alors une impression récurrente que nous acceptons implicitement.

Parmis les milliers de personnes que j'ai suivies, à chaque fois que nous explorions les périodes conflictuelles de leur vie ou les moments où elles avaient atteint la limite de leur capacité à l'intimité ou à l'amour, nous avons immanquablement découvert qu'elles se défendaient contre un sentiment latent d'insuffisance, d'anxiété profonde, d'inutilité ou de rejet, en particuliers dans le contexte de leur relations les plus importantes.
Lorsque je les encourageais à cesser de se défendre contre ces sentiments (car se défendre revient à renforcer l'identité de base), elles se retrouvaient souvent face à l'impression redoutable de ne pas exister du tout.
C'est comme si la perception première de leur ego était un sentiment de profonde inadéquation et que si on les en privait, elles se retrouvaient avec la terreur de ne pas exister.
Elles avaeint passé des années à dissimuler cette terreur derrière un mur et l'évitaient à tout prix.
Celà signifie qu'elles ont construit un sentiment de contentement artificiel, tout en endurant la détresse silencieuse de se sentir inadéquates et indignes d'amour.

D'une façon symptomatique , le plus souvent, cette détresse intime ne parvient jamais complètement à la conscience et demeure littéralement , une histoire secrète , même pour nous.


"Le Mandala de l'Etre" Richard Moss
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mar 11 Aoû 2009 - 21:18

hello !

Kalabra a écrit:
Le fait d'arreter le cigarette fera que la personnalité de survie sera détruite.

Ah non, je ne le pense pas ainsi mais à l'inverse, "le fait de démystifier la personnalité de survie aide à sa désactivation et donc à l'arrêt de ce qu'elle a amené".

Je suis moi aussi de nature assez timide, il peut m'arriver encore parfois d'avoir quelques petits "accès de timidité" mais je "reprends" assez vite le dessus.
On m'a parfois dit que j'étais assez difficilement cernable... mais bon, quand on sait pas "lire"... lol
En fait je semble être souvent un peu "indifférente", je fuis quand ça ne me convient pas ou plus, parce que si je fuis pas et qu'il y a rapport de force... enfin bref, je ne suis pas quelqu'un de très extravertie contrairement aux apparences mais j'ai un "système de défense" assez vif.



:animaux2843:
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/07/2009
Nombre de messages : 2900
Masculin
Poissons Coq
Age : 36
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mar 11 Aoû 2009 - 22:17

Citation :
Ah non, je ne le pense pas ainsi mais à l'inverse, "le fait de démystifier la personnalité de survie aide à sa désactivation et donc à l'arrêt de ce qu'elle a amené".

tu n'es pas d'accord avec moi Plume rhooooo__O
en meme temps je suis assez d'accord avec ton propos plus haut ...


Bizouilles ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/enzo.devilla.5
Jean-Yves
Membre
avatar

Date d'inscription : 13/12/2007
Nombre de messages : 1807
Masculin
Cancer Rat
Age : 56
Ville : Var

MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mer 12 Aoû 2009 - 10:15

Oui, je suis d'accord avec Plume à ce sujet que je salue au passage... Merci Plume de nous dire comment tu apparais à ceux qui t'entourent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite-laique.forumsactifs.com/
Méhen
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/05/2008
Nombre de messages : 1926
Masculin
Cancer Cheval
Age : 38
Ville : Gévaudan

MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mer 12 Aoû 2009 - 10:21

Ce sujet est intéressant et recoupe deux autres sujets à mon sens, à la fois celui où on propose de "se bouger" et de passer à l'action, et aussi (et là c'est juste une idée, une proposition personnelle) celui de la psychanalyse.

On a récemment abordé le thème des croyances, ici les systèmes de défense... dans les deux cas, en prenant la peine de bien fouiller notre esprit on peut découvrir des tas de choses qui nous bloquent et finalement les remplacer par quelque chose de mieux.

C'est parfois faisable seul (rarement, et c'est long), mais je pense que l'idéal est d'être accompagné par quelqu'un dont c'est le métier... un peu comme pour tout finalement.
L'aspect psychologique me paraît intimement lié à notre évolution spirituelle, et je suppose que vous le pensez aussi sinon il n'y aurait pas ce fil de discussion.

Donc voilà ma proposition d'action Wink oser aller voir des gens qui peuvent nous aider à aller "plus loin" que nos défauts dont on aimerait se débarasser!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Membre
avatar

Date d'inscription : 13/12/2007
Nombre de messages : 1807
Masculin
Cancer Rat
Age : 56
Ville : Var

MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mer 12 Aoû 2009 - 10:42

Bonjour Mehen

Se faire accompagner... Oui mais par qui ??? C'est sûr que si tu as la possibilité de rencontrer Richard Moss (l'auteur de : "Le mandala de l'être"; l'ouvrage cité par Smehen) ce serait sûrement une très bonne chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite-laique.forumsactifs.com/
Jean-Yves
Membre
avatar

Date d'inscription : 13/12/2007
Nombre de messages : 1807
Masculin
Cancer Rat
Age : 56
Ville : Var

MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mer 12 Aoû 2009 - 12:23

Je dis ci-dessous, Mehen, ce que tes paroles m'inspirent, mais elles n'excluent pas un accompagnement bien choisi ni même quoique ce soit… Juste je soumets à réflexion :
C'est par le silence (pratique du silence ou méditation) qu'il est préférable de laisser remonter les traces en soi (distorsions ou traumatismes) qui peuvent être considérées comme les différentes couches de la personnalité de survie.
Car ainsi, il y a en soi le niveau de clarté suffisant pour que "la trace" soient dépassée. (car c'est justement cette clarté qui a révélée cette "trace").
En fait il n'est pas suffisant que l'on nous dise que nous portons telle ou telle "trace" dans notre subconscient, encore faut-il avoir la clarté suffisante pour la dépasser et ainsi grandir en conscience ; sinon on risque se faire mal pour rien.
Il y a une sorte de voile entre notre niveau conscient ordinaire (celui qui s'interroge et qui cherche à s'éveiller) et notre Soi véritable qui fait que l'on ne perçoit pas notre nature "d'éveil". On donne à ce voile différents noms (qui varient selon les différents enseignements ou enseignants) mais les différences de nom ne change pas cette réalité.
La couche de ce voile (ou "la trace") sur laquelle on peut "travailler" et ainsi dépasser est celle qui est là, ici maintenant. Il y a ainsi une progressivité dans le mécanisme d'éveil qui fait, d'une part que l'on intègre un certain plan avant d'aller plus en profondeur (en soi) et d'autre part qui ôte toute complication ou prise de tête ; car alors "la trace" que l'on "traite" (à laquelle on s'ouvre) est celle qui est là.
A ce sujet Lao Tseu nous dit dans le Tao Te King, à peu près ceci :
"Il ne faut pas essayer de faire remonter les poissons des profondeurs !"
Pour être plus explicite encore…
La simple recherche de quelque chose (exprimée à travers les questions), d'un "mieux-être" n'est-elle pas la traduction (l'expression) d'un malaise, d'un sentiment de manque ???
Donc rester avec dans le silence… Voilà en tout cas comment je procède…
Car à travers le silence, la trace se dissout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite-laique.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mer 12 Aoû 2009 - 13:17

@Jean-Yves a écrit:
Oui, je suis d'accord avec Plume à ce sujet que je salue au passage... Merci Plume de nous dire comment tu apparais à ceux qui t'entourent


Bonjour Jean-Yves

Je trouve qu'il n'est pas toujours évident de parler, et c'est en fait même un peu plus complexe que ça, parce que extérieurement je suis souvent perçue d'une certaine manière qui n'est pas forcément la vérité.
Moi qui "rêve" d'être une douce personne... on me dit que je suis un vrai dragon !

Des "sentiments", quand je semble en éprouver, je cherche à les réprimer.
Le sentiment me rend vulnérable. Enfin non, c'est pas le fait d'éprouver des sentiments qui me rend vulnérable mais j'ai la fausse croyance en effet, que le fait d'éprouver des sentiments va me rendre vulnérable.
Malgré que je sois assez romantique (oui bon, ça non plus je ne le laisse pas trop transparaître lol), il y a bien longtemps que je ne "crois" plus aux mots doux.
On m'a déjà reproché aussi de ne pas savoir aimer..., j'ai toujours l'impression que je fais souffrir les gens alors que c'est en fait moi qui souffre, qui refuse de m'ouvrir et qui rejette. Voilà.

@Jean-Yves a écrit:
C'est par le silence (pratique du silence ou méditation) qu'il est préférable de laisser remonter les traces en soi (distorsions ou traumatismes) qui peuvent être considérées comme les différentes couches de la personnalité de survie.
Car ainsi, il y a en soi le niveau de clarté suffisant pour que "la trace" soient dépassée. (car c'est justement cette clarté qui a révélée cette "trace").
En fait il n'est pas suffisant que l'on nous dise que nous portons telle ou telle "trace" dans notre subconscient, encore faut-il avoir la clarté suffisante pour la dépasser et ainsi grandir en conscience ; sinon on risque se faire mal pour rien.


Oui, quelles que puissent être les "aides" extérieures, c'est bien dans le Silence du Soi que tout cela peut être vraiment mis en lumière afin d'être accepté et dépassé.
Seul l'Amour guérit, et il n'est nulle part ailleurs qu'en Soi-même.



sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mer 12 Aoû 2009 - 13:20

Je n'aurais qu'un mot à te dire Plume, ACCEPTE TOI et AIME TOI ! et ne prête pas attention aux jugements des autres .
Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire .
bisou
Revenir en haut Aller en bas
Méhen
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/05/2008
Nombre de messages : 1926
Masculin
Cancer Cheval
Age : 38
Ville : Gévaudan

MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mer 12 Aoû 2009 - 13:30

C'est sûr qu'à chacun son chemin. Le silence, c'est quoi? La méditation?
Certains ici n'aiment pas ça. Ou bien méditent en action.
Et si ça donne quelque chose, tant mieux!

Personnellement, j'ai effectivement vécu de jolies prises de conscience grâce à la méditation.
Mais j'en ai eu d'autres, plus nombreuses, via d'autres voies.

Je commence à percevoir à peu près la façon dont j'ai fonctionné ces dernières années.
Du repli sur moi-même, solitude et silence, en phases alternées avec des périodes plus tournées vers les autres.
Et en parallèle, un autre phasage: des périodes d'effort et des périodes de relâchement et de lâcher-prise.

Je m'aperçois que j'ai probablement besoin d'un cocktail de nombreux ingrédients pour bien progresser. Il y aurait peut-être une méthode encore meilleure à trouver, c'est possible, mais en tout cas celle-ci m'amène quelque part. Où, je ne sais pas, mais ce n'est pas le plus important.

Je ne connais personne (sans compter les bouddhas qui existent dans les livres mais que je n'ai jamais rencontré) qui ai progressé énormément juste grâce à la méditation. Par contre je connais plusieurs personnes qui ont beaucoup tiré d'un travail sur soi accompagné par un oeil extérieur (on est difficilement objectif avec soi-même). Moi-même, même si je l'ai rarement fait, ça m'a fait du bien.
Et comme je préfère un con qui marche que deux intellectuels assis... je ne me cantonne pas aux pistes super théoriques (même si elles m'intéressent aussi).

Sans forcément "tout" tester, j'expérimente différents cheminements, et constate bien souvent qu'ils sont complémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mer 12 Aoû 2009 - 13:39

colette a écrit:
Je n'aurais qu'un mot à te dire Plume, ACCEPTE TOI et AIME TOI ! et ne prête pas attention aux jugements des autres .
Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire .
bisou

Very Happy Oui Colette, je m'y emploie.
Les jugements d'autrui lorsqu'il y en a, ne sont que les miens.
On avance toujours malgré les apparences.



sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mer 12 Aoû 2009 - 13:47

Tu as une chance ,c'est d'avoir du caractère , il faudrait que tu m'en donnes un peu (pardon de flooter le sujet ) ! j'arrête là
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mer 12 Aoû 2009 - 14:25

:mdr) Mais non Colette, tu ne flood rien du tout, c'est pas ça du flood lol.

Ben oui alors, si tu veux je t'en donnes un peu du caractère, mais je te préviens que tu risques d'avoir de sacrés remous intérieurs lol.

Non sérieusement Colette, se fermer, ce n'est pas avoir du caractère, j'appelle ça de la fuite.



:bisous)
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves
Membre
avatar

Date d'inscription : 13/12/2007
Nombre de messages : 1807
Masculin
Cancer Rat
Age : 56
Ville : Var

MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mer 12 Aoû 2009 - 23:17

Bonsoir,

Citation :
Moi qui "rêve" d'être une douce personne... on me dit que je suis un vrai dragon !

Sans doute as-tu besoin Plume, de protèger cette douceur intérieure avec un "dragon". C'est classique, je suis moi-même quelqu'un de particulièrement sensible et je comprends tout à fait.

Citation :
Des "sentiments", quand je semble en éprouver, je cherche à les réprimer.

Peut-être as-tu été blessée dans le passé lorsque tu as montré des sentiments...

Je crois que le simple fait d'écrire comme cela ce que l'on ressent permet de prendre du recul, une distance. Ainsi, nous ne sommes plus totalement identifiés au " dragon" ou à la personne sensible qu'il cherche à protéger, nous sommes le témoin de ces mécanismes. Je crois qu'il n'est pas nécessaire, ni même souhaitable, d'essayer de changer quoi que ce soit, ni le "dragon", ni la personne fragile car déjà, rien qu'en voyant le "jeu", le dragon s'adoucit et ce qui est fragile en soi se renforce ou plutôt ressent comme un soutient qui vient du fond de soi... et sans doute est-ce la raison pour laquelle Smehen nous invite à exprimer ainsi...

Bise


Dernière édition par Jean-Yves le Jeu 13 Aoû 2009 - 0:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite-laique.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mer 12 Aoû 2009 - 23:54

Merci pour ta réponse Jean-Yves.
Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis.
Quand on éclaire les choses elles n'ont plus le même impact.


Amitiés
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Dim 26 Sep 2010 - 1:58

"Parmis les milliers de personnes que j'ai suivies, à chaque fois que nous explorions les périodes conflictuelles de leur vie ou les moments où elles avaient atteint la limite de leur capacité à l'intimité ou à l'amour, nous avons immanquablement découvert qu'elles se défendaient contre un sentiment latent d'insuffisance, d'anxiété profonde, d'inutilité ou de rejet, en particuliers dans le contexte de leur relations les plus importantes.
Lorsque je les encourageais à cesser de se défendre contre ces sentiments (car se défendre revient à renforcer l'identité de base), elles se retrouvaient souvent face à l'impression redoutable de ne pas exister du tout.
C'est comme si la perception première de leur ego était un sentiment de profonde inadéquation et que si on les en privait, elles se retrouvaient avec la terreur de ne pas exister.
Elles avaeint passé des années à dissimuler cette terreur derrière un mur et l'évitaient à tout prix.
Celà signifie qu'elles ont construit un sentiment de contentement artificiel, tout en endurant la détresse silencieuse de se sentir inadéquates et indignes d'amour.

D'une façon symptomatique , le plus souvent, cette détresse intime ne parvient jamais complètement à la conscience et demeure littéralement , une histoire secrète , même pour nous."


"Le Mandala de l'Etre" Richard Moss
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves
Membre
avatar

Date d'inscription : 13/12/2007
Nombre de messages : 1807
Masculin
Cancer Rat
Age : 56
Ville : Var

MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Dim 26 Sep 2010 - 19:12

Merci Smehen de ramener ce sujet à la surface.

Il y a quelques années, lorsque j'entendais dire que la plus grande des peurs était la peur de mourir, je pensais que l'on faisait allusion à la mort du corps.
Dans le contexte du texte que tu retranscris, la peur de mourir prend une toute autre signification car elle signifie "la peur de disparaître", la peur de l'anéantissement. Derrière nos peurs quotidiennes se trouve une peur plus profonde, sous jacente, qui est la racine même des autres peurs. L'ego, notre sens du "je", préfère les peurs qu'il connait à cette grande peur du vide, aussi il les maintient pour justement ne pas avoir à affronter cette peur du vide.
Souvent il maintient tout un flot de pensées, une suractivité pour ne pas affronter cette peur.
Qu'est-ce qu'on peut faire contre cela ?? Rien. Mais ce rien c'est quelque chose dans le sens où ne pas contrer ce flot de pensées, l'accompagner, être avec, permet que s'élargisse la perception de ce mécanisme en soi et que se révèle le témoin silencieux (c'est-à-dire cette part de soi qui est toujours présente, même chez les êtres les plus perturbées, et qui se situe en deça de toute activité)

Merci Smehen
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite-laique.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La personnalité de survie   Mer 15 Avr 2015 - 12:05

Je remonte ce post qui me parle bien,

j'ai enfin trouvé le mot pour designer ce qui en moi incarnait ma construction psychique enfin la base je dirais ,

Ma personnalité de survie est assez complexe , construite sur la contradiction , j'ai appris en passant d'un extreme a l'autre à imprimer certaines emotions qui me paraissait logique de ressentir face à tel ou telle situations pour disons avoir la paix autour de moi , ca évitait beaucoup de conflit, d'incomprehension puisque je n'avais pas ls mots pour exprimer correctement ce que je pensais
et ce n'était pas facile non plus de composer avec l'interpretation des autres
un vrai travail sur des années même si celui ci a été fait plus ou moins insconciemment par des petites reglages , des remises en question, beaucoup de jugement sur les personnes que je cotoyais ce qui me permettait de faire des retours ( au debut un peu bordelique :s) sur moi et tout le florilège des sentiments que l'on peux plus ou moins y associer , mais là encore tout tournait encore autour de moi ( pff) , bon ca ne me gênait pas tant que cela j'avoue mais cela provoquait des réactions pas très logiques ( bon ca arrive encore suis pas parfaite non plus) , en cherchant la juste réaction m'a mise dans une situation où le contrôle de mes émotions a  déclenché pas mal de blocage ( pff)  car je me suis trompée dans la direction a prendre pour justement pour trouver cette équilibre .
je démonte peu à peu cette construction spychique mais en faisant très attention de ne plus me disperser , ne forcant pas, je n'emploie pas des mots comme l'amour  ou des mots qui ont un sens erroné pour moi .
Je me reéduque avec dans l'esprit que je n'ai plus rien autour de moi ( attention cela ne veut pas dire seule au monde) que mon monde interieur est une plaine sombre et qui s'étend infiniment , j'y ajoute les couleurs de mon choix Very Happy  , la lumière tamisée me convient bien
tout en douceur et j'ajoute un petit banc de pierre naturelle et je m'asseois dessus, tranquillement
et je laisse mon imagination doucement se calmer et là apparait quelque fois des trucs chouettes ( mais c'est les miens lol) et je me souris car dès que cela sera bien calé , cela à l'exterieur se repercuteras je le sais et ca commence Very Happy

( désolée c'est parti un peu dans l'imagination car je n'ai pas encore les mots exacts pour bien expliquer les changements , il me faut le temps de les comprendre Smile j'ai découvert il y aun petit moment qu'en observant mon dialogue interieur que cela m'a ouvert quelque pistes Smile )
les
Revenir en haut Aller en bas
 
La personnalité de survie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit