Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'homme

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1829
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: L'homme   Mar 20 Fév 2018 - 10:21

C'est la question basique par excellence, mais c'est aussi celle qui permet de répondre à toutes les questions nous concernant.
Qu'en pensez vous?
J'ai quelques idées, dont une fondamentale, nous appartenons au règne animal, nous avons le choix de nous y complaire, ou de nous en extraire.
Ce n'est pas un jugement de valeur, juste un constat, car je pense que nous ne sommes pas le fruit du hasard et de la nécessité.
En effet nous sommes des êtres conscients doués d'un libre arbitre.
C'est ce qui nous rend fondamentalement différents du reste du vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ermite
Membre


Date d'inscription : 06/04/2016
Nombre de messages : 583
Masculin
Bélier Buffle
Age : 45
Ville : Paris

MessageSujet: Re: L'homme   Mar 20 Fév 2018 - 10:24

@vertgandazert a écrit:
C'est la question basique par excellence, mais c'est aussi celle qui permet de répondre à toutes les questions nous concernant.
euh .... ok ... mais c'est quoi la question exactement ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1829
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: L'homme   Mar 20 Fév 2018 - 10:41

@L'ermite,en posant la question, j'ai donné un exemple de réponse pour dire que je ne le partageais pas.
C'est le sens de ce fil, proposer une discussion ouverte et large, à partir de ce qu'est notre espèce.
Je souhaite à travers ces échanges objectifs, nous réhabiliter, car je pense que cela peut être utile, voire nécessaire.
Par exemple si vous me dites que l'homme n'est qu'un animal et même le pire, j'essaierai de vous répondre, pour exposer mon désaccord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 11169
Masculin
Capricorne Singe
Age : 49
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: L'homme   Mar 20 Fév 2018 - 12:08

Hum, tout comme la marche et la parole l'humanité n'est pas innée chez l'homme il doit s'acquérir , ce n'est pas ce que fait la nature de lui qui fait de l'homme un être humain , mais ce qu'il fait de lui-même , quant il naît l'homme n'est ni un animal ni un être humain , c'est ce qu'il acquière qui fait de lui ce qu'il est , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1829
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: L'homme   Mar 20 Fév 2018 - 13:10

@ProfesseurX, effectivement l'homme nait à l'état de potentiel et comme vous le remarquez il se construit tout au long de sa vie, même si les premières années sont sans doute primordiales dans cette constructions.
Ainsi l'homme semble bien être le produit de ses gènes mais aussi de son vécu de sa culture.
Notons au passage que l'homme nait avant terme à cause de son gros cerveau, ainsi il est très dépendant de sa mère, bien plus longtemps.
Alors que les petits d'animaux, sont très rapidement plus autonomes, même chez les mammifères.
Dans le cadre d'une évolution strictement darwinienne, cette particularité de notre espèce n'est vraiment pas un avantage concurrentiel, bien au contraire.
Mais cela développe forcément les capacités d'empathie et de relations aux autres.
C'est bien une première caractéristique de notre espèce, contrairement aux animaux l'homme ne nait pas fini, il doit apprendre beaucoup, pour devenir un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luminescence
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/04/2014
Nombre de messages : 1013
Masculin
Balance Singe
Age : 26
Ville : nowhere

MessageSujet: Re: L'homme   Mar 20 Fév 2018 - 13:17

Il y'a plusieurs points qui s'entrecroisent selon moi.
Je pense que la question est L'homme doit il REconquérir sont humanité ? ou simplement la conquérir ?
A t'il toujours été a ce niveau de bas instincts ?
Je pense que l'homme ne fais pas parti du règne animal mais je pense également qu'il ne fait plus parti du règne humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homme   Mar 20 Fév 2018 - 13:22

Si vous écrivez que nous ne sommes pas le fruit du hasard, c'est que nous sommes, par voie de conséquence, déterminés. Auquel cas, le libre-arbitre n'existe pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homme   Mar 20 Fév 2018 - 13:37

Plus un être humain s'élève (j'ignore si c'est par choix), davantage il s'abaisse.
Revenir en haut Aller en bas
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1829
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: L'homme   Mar 20 Fév 2018 - 13:41

@luminescence, je dirai pour l'instant:l'homme doit continuer de devenir humain.
Mais effectivement les risques de perte de son humanité sont grands.
C'est la conséquence du matérialisme philosophique, qui veut le réduire à l'animalisme et à l'état naturaliste, quand ce n'est pas à une machine avec les robots transhumanistes.
Mais notre espèce a déjà connu de telles situations déshumanisantes, lors gardons confiance.

Figaro, méfions nous des dualités simplistes, nous pouvons être partiellement déterminés et participer néanmoins à notre création, c'est toute la subtilité qui nous différencie du règne animal strict.
Nous sommes des animaux mais pas seulement, c'est le seulement l'important.


Dernière édition par vertgandazert le Mar 20 Fév 2018 - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homme   Mar 20 Fév 2018 - 13:56

@vertgandazert a écrit:

Nous sommes des animaux mais pas seulement, c'est le seulement l'important.

Pourriez-vous développer ce pas seulement, ou préciser ce que vous sous-entendez ?
Revenir en haut Aller en bas
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1829
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: L'homme   Mar 20 Fév 2018 - 14:55

@Figaro, si ce n'est pas seulement c'est que c'est en plus.
Je ne veux pas faire la liste exhaustive de nos différences avec les autres animaux, juste rappeler celles qui me semblent les plus importantes:
+ de conscience
+ de libre arbitre beaucoup plus même.
+ de créativité, infiniment plus...
+de capacité d'abstraction, pas de même nature certainement.
Il y a aussi des moins:
_de connections avec la nature

_de facultés télépathiques

_ de connections à l'inconscient de notre espèce.

La liste pourrait être longue ce sont des exemples qui me semblent importants, mais il y en a d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 9:02

L'Homme, ce minotaure, est encore par trop tourné vers lui-même et au lieu de communier avec la nature, ce dernier y construit des murs. De plus, vous le verrez certainement, les animaux auxquels vous faites référence, n'ont pas fini de nous étonner, voire de nous enseigner la sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1829
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 10:11

Figaro a écrit:
L'Homme, ce minotaure, est encore par trop tourné vers lui-même et au lieu de communier avec la nature, ce dernier y construit des murs. De plus, vous le verrez certainement, les animaux auxquels vous faites référence, n'ont pas fini de nous étonner, voire de nous enseigner la sagesse.

Figaro, je pourrais  répondre de plusieurs façons à votre affirmation qui correspond plus à un certain discours actuel, disons plus convenu qu'objetif.
Mais je veux d'abord rappeler que je ne souhaite pas ici établir une hiérarchie entre les hommes et les animaux, ou pourquoi pas avec le reste du vivant....
Je pense que cela n'a guère de sens et surtout pourquoi faire?
En arithmétique élémentaire, l'on apprend, qu'il ne faut pas additionner des pommes et des poires, ni les diviser.
Alors comparer les hommes et les animaux, oui c'est possible et même très utile en biologie, mais attention aux conclusions que souvent la philosophie matérialiste en tire rapidement et à mon avis abusivement et à tort.
J'ai été biologiste et éleveur pendant une quarantaine d'années, à mon âge je crois savoir qu'effectivement les animaux sont étonnants.
Mais au risque de vous étonner, les humains le sont aussi et souvent bien plus.
Permettez moi juste de vous faire ce matin une réponse disons plus sous l'angle philosophique.
En effet votre remarque rejoint un certain discours contemporain, celui qui prétend s’inspirer du paradigme naturaliste et qui affirme que la science actuelle « prouverait » que « l’homme n’est qu’un animal » – avec toutes les conséquences morales et philosophiques.
En effet une nouvelle conception implicite de l’être humain est présupposée par un ensemble de recherches scientifiques interdisciplinaires nées dans le sillage du développement des neurosciences depuis la fin du xxe siècle. Selon ce paradigme, il faut, pour comprendre les phénomènes proprement humains, les considérer d’abord comme des phénomènes purement naturels – comme les biologistes étudient les autres espèces animales et leur rapport à l’environnement. Or ce nouveau paradigme n’est pas seulement à l’œuvre dans les sciences du vivant, où il est requis par définition, mais il est à l’origine de véritables révolutions épistémologiques dans les sciences humaines (linguistique, sociologie, psychologie, ethnologie, psychiatrie, etc.), voire de nouvelles sciences, comme la psychologie évolutionniste, qui considère le cerveau humain comme un produit de l’évolution adapté aux contraintes environnementales dans lesquelles il s’est développé au pléistocène.
Cela demanderait plus de développements mais vous savez que je ne pense pas cela, ou plutôt que c'est bien plus compliqué.
Plus simplement je vois très bien ce que nous perdons comme identité dans ce réductionnisme matérialiste, et j'affirme que les animaux n'y gagnent strictement rien.

Mais sur un plan strictement logique c'est faux en effet si Je le prends aux mots. Si la science a raison, c’est la preuve que l' homme n’est pas un animal comme les autres, puisqu’il est le seul être vivant capable de ce type de connaissance, la science. L’universalisme humaniste n’est donc pas contraire à l’âge de la science ; d’une certaine manière, l’un est l’envers de l’autre. De même, si nous avons des devoirs vis-à-vis des « autres animaux », comme on dit, c’est la preuve que nous ne sommes pas des animaux comme les autres, puisque nous sommes, nous, capables d’agir selon des normes, voire d’atteindre des valeurs universelles. Donc ceux-là même qui déclarent la fin de l’humanisme le présupposent. L’homme est sans doute un être naturel, mais cela ne suffit pas à le définir, puisqu’il est capable d’atteindre des procédures universelles pour établir les connaissances (les sciences) ou pour garantir la valeur des actions (l’universalisme moral). La bonne vieille définition de l’homme comme « animal rationnel » n’a donc pas dit son dernier mot. Elle traversera le paradigme naturaliste, comme elle a traversé les précédents.

L'homme a bien besoin d'être réhabilité à sa juste place, c'est tout.
L'animaliser c'est infantile et pas sympa pour nos amis les bêtes en plus ....
Alors pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lan'N'noir
Membre
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Nombre de messages : 966
Masculin
Lion Dragon
Age : 54
Ville : Coyote

MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 10:34

L'Homme est un concept, une pure abstraction rendue tangible par l'évolution dans les dimensions spatio-temporelles de monsieur untel, madame une telle.
L'Homme est aussi impénétrable, contrairement à nous, que Dieu. Mais les individus sont ainsi faits qu'ils préfèrent se gargariser de généralités qui ne leur imposent aucune action que d'empoigner leurs subjectives turpitudes, les yeux dans les yeux, et de leur faire rendre gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 10:58

@vertgandazert a écrit:
Figaro a écrit:
L'Homme, ce minotaure, est encore par trop tourné vers lui-même et au lieu de communier avec la nature, ce dernier y construit des murs. De plus, vous le verrez certainement, les animaux auxquels vous faites référence, n'ont pas fini de nous étonner, voire de nous enseigner la sagesse.

Figaro, je pourrais  répondre de plusieurs façons à votre affirmation qui correspond plus à un certain discours actuel, disons plus convenu qu'objetif.
Mais je veux d'abord rappeler que je ne souhaite pas ici établir une hiérarchie entre les hommes et les animaux, ou pourquoi pas avec le reste du vivant....
Je pense que cela n'a guère de sens et surtout pourquoi faire?
En arithmétique élémentaire, l'on apprend, qu'il ne faut pas additionner des pommes et des poires, ni les diviser.
Alors comparer les hommes et les animaux, oui c'est possible et même très utile en biologie, mais attention aux conclusions que souvent la philosophie matérialiste en tire rapidement et à mon avis abusivement et à tort.
J'ai été biologiste et éleveur pendant une quarantaine d'années, à mon âge je crois savoir qu'effectivement les animaux sont étonnants.
Mais au risque de vous étonner, les humains le sont aussi et souvent bien plus.
Permettez moi juste de vous faire ce matin une réponse disons plus sous l'angle philosophique.
En effet votre remarque rejoint un certain discours contemporain, celui qui prétend s’inspirer du paradigme naturaliste et qui affirme que la science actuelle « prouverait » que « l’homme n’est qu’un animal » – avec toutes les conséquences morales et philosophiques.
En effet une nouvelle conception implicite de l’être humain est présupposée par un ensemble de recherches scientifiques interdisciplinaires nées dans le sillage du développement des neurosciences depuis la fin du xxe siècle. Selon ce paradigme, il faut, pour comprendre les phénomènes proprement humains, les considérer d’abord comme des phénomènes purement naturels – comme les biologistes étudient les autres espèces animales et leur rapport à l’environnement. Or ce nouveau paradigme n’est pas seulement à l’œuvre dans les sciences du vivant, où il est requis par définition, mais il est à l’origine de véritables révolutions épistémologiques dans les sciences humaines (linguistique, sociologie, psychologie, ethnologie, psychiatrie, etc.), voire de nouvelles sciences, comme la psychologie évolutionniste, qui considère le cerveau humain comme un produit de l’évolution adapté aux contraintes environnementales dans lesquelles il s’est développé au pléistocène.
Cela demanderait plus de développements mais vous savez que je ne pense pas cela, ou plutôt que c'est bien plus compliqué.
Plus simplement je vois très bien ce que nous perdons comme identité dans ce réductionnisme matérialiste, et j'affirme que les animaux n'y gagnent strictement rien.

Mais sur un plan strictement logique c'est faux en effet si Je le prends aux mots. Si la science a raison, c’est la preuve que l' homme n’est pas un animal comme les autres, puisqu’il est le seul être vivant capable de ce type de connaissance, la science. L’universalisme humaniste n’est donc pas contraire à l’âge de la science ; d’une certaine manière, l’un est l’envers de l’autre. De même, si nous avons des devoirs vis-à-vis des « autres animaux », comme on dit, c’est la preuve que nous ne sommes pas des animaux comme les autres, puisque nous sommes, nous, capables d’agir selon des normes, voire d’atteindre des valeurs universelles. Donc ceux-là même qui déclarent la fin de l’humanisme le présupposent. L’homme est sans doute un être naturel, mais cela ne suffit pas à le définir, puisqu’il est capable d’atteindre des procédures universelles pour établir les connaissances (les sciences) ou pour garantir la valeur des actions (l’universalisme moral). La bonne vieille définition de l’homme comme « animal rationnel » n’a donc pas dit son dernier mot. Elle traversera le paradigme naturaliste, comme elle a traversé les précédents.

L'homme a bien besoin d'être réhabilité à sa juste place, c'est tout.
L'animaliser c'est infantile et pas sympa pour nos amis les bêtes en plus ....
Alors pourquoi?

Et quelle serait, selon vous, sa juste place ?
Revenir en haut Aller en bas
Lux
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2016
Nombre de messages : 754
Masculin
Capricorne Coq
Age : 36
Ville : L'inconnu

MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 11:24

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 11:39

@lan'N'noir a écrit:
L'Homme est un concept, une pure abstraction rendue tangible par l'évolution dans les dimensions spatio-temporelles de monsieur untel, madame une telle.
L'Homme est aussi impénétrable, contrairement à nous, que Dieu. Mais les individus sont ainsi faits qu'ils préfèrent se gargariser de généralités qui ne leur imposent aucune action que d'empoigner leurs subjectives turpitudes, les yeux dans les yeux, et de leur faire rendre gorge.

L'Homme est aussi impénétrable que Dieu. C'est-à-dire ?
Ne pourrions-nous pas dire également qu'un Chat l'est aussi ?

@vertgandazert,

Vous écrivez (je cite de mémoire) : L'Homme est un animal, mais aussi un peu plus qu'un animal.

Si vous dites cela, il existe certainement dans l'histoire de l'univers, un instant ou une période durant laquelle ce que nous nommons Homme se distingue de ce que nous continuons d'appeler animaux.

P.S Vous devez savoir que je fus fort longtemps dans l'ignorance des événements du 11 septembre au moment des faits.


Dernière édition par Figaro le Mer 21 Fév 2018 - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1829
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 12:16

@I"N" noir oui l'homme est un concept, une pure abstraction comme vous dites.
C'est justement ce qui le caractérise le mieux.
Alors se pose doublement la question comment en est il arrivé là?
Et accessoirement pourquoi?

@Figaro, en tant qu'être conscient, je dirai simplement que la place de l'Homme dans l'univers c'est d'en être conscient.
Enfin plus exactement cela doit commencer par là, une prise de conscience.

@Lux merci pour ce rappel d'une époque où j'étais ailleurs. J'ai jeté un œil rapide, je peux juste vous dire que nous ne sommes pas des chiures de mouches, ni des abeilles, par contre des poussières d'étoiles, oui.

@Figaro, c'est toute la question, je pense que l'évolution du vivant existe et même qu'elle est dirigée, pour produire un être conscient comme nous.
Mais alors cela pose beaucoup de questions, pourquoi tant d'essais? tant de tâtonnements?
L'on ne peut pas y répondre sans faire de l'anthropomorphisme, forcément...
Je dirai simplement, sans doute parce que ce qui ressemble à une expérimentation, fait souvent appel au hasard, comme moyen d'être vraiment indéterminée, c'est très subtil, pour assurer la plus grande diversité possible.
Votre dernière question, est essentielle et très difficile, c'est un peu comme de se demander à partir de quand l'embryon est vivant?
Le problème avec l'humain que je déclare produit de ses gènes et de sa culture, c'est comment une culture animale peut elle accouchée d'un humain?
L'on s'accorde pour répondre il y a 200000 ans environ quand homo sapiens sapiens a commencé à enterrer ses morts, mais cela reste très arbitraire.
C'est l'explication officielle "scientifique" à laquelle je crois en partie, mais il y en a d'autres...
Parfois j'hésite...
Je suis un homme donc je doute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kodari
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/06/2014
Nombre de messages : 1706
Masculin
Scorpion Chèvre
Age : 51
Ville : Niort

MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 12:41

A travers ce mot vous y voyez l'humanité toute entière ou vous parlez du mâle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domi35
Membre
avatar

Date d'inscription : 18/07/2009
Nombre de messages : 2668
Masculin
Poissons Coq
Age : 61
Ville : Saint Père

MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 13:32

« Un Homo erectus qui a reçus l'esprit d’intelligence et de sagesse » :coeur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kristall.pagesperso-orange.fr/
Eumolpe
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/03/2017
Nombre de messages : 710
Masculin
Gémeaux Coq
Age : 37
Ville : Petite

MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 16:03

@Professeur X a écrit:
Hum, tout comme la marche et la parole l'humanité n'est pas innée chez l'homme il doit s'acquérir , ce n'est pas ce que fait la nature de lui qui fait de l'homme un être humain , mais ce qu'il fait de lui-même , quant il naît l'homme n'est ni un animal ni un être humain , c'est ce qu'il acquière qui fait de lui ce qu'il est , love .
Lorsqu'il naît, il est en effet un homme en devenir et il est toujours entouré d'un parent (un "déjà là"). Ainsi l'homme est toujours déjà "social", sauf rares exceptions (enfants sauvages) où il stagne à l'état de "bête" si j'ose dire, sans pour autant effacer sa capacité d'entendement. Donc on pourrait supposer que c'est cette spécificité "social" (ou "politique", cf. "zoon politikon") qui le distingue de l'animal, mais il n'en est rien. Il existe d'autres animaux sociaux, abeilles, fourmis...etc. Quant à l'entendement ou l'intelligence, il serait trop expéditif d'affirmer que l'animal en est dénué.
Qu'est-ce qui finalement caractérise l'homme le plus sûrement ? Sans doute le fait qu'il soit justement toujours "en devenir" contrairement à l'animal qui est, dès le début et ne devient pas autre chose que ce qu'il est depuis le début. La Nature n'a pas d'Histoire, l'Homme si.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lan'N'noir
Membre
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Nombre de messages : 966
Masculin
Lion Dragon
Age : 54
Ville : Coyote

MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 16:17

" la nature n'a pas d'histoire, l'Homme si"
Oula, m'est avis que rien n'est moins sûr. Par contre, qu'est-ce qu'il peut s'en raconter des histoires, il n'arrête pas, jour et nuit.


Dernière édition par lan'N'noir le Mer 21 Fév 2018 - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 16:17

J'apprécie ton opinion Eumolpe parce que dans l'ensemble elle est pertinente.
Revenir en haut Aller en bas
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1829
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 16:30

@Kodari, je pensais l'avoir précisé au début, l'homme est le terme générique de l'espèce.

Mais la question est pertinente dans la mesure ou l'espèce homo sapiens est sans doute le produit d'une hybridation avec l'espèce "Neandertal" ?

@domi 35, nos origines, sont finalement toujours aussi incertaines, jugez en :

"
 Nombreux sont les scientifiques, tels Lawrence G. Strauss de l'université du Nouveau-Mexique, qui admettent ouvertement qu'avec chaque nouvelle découverte paléontologique, les questions se multiplient et nos théories sont profondément ébranlées. Devant cette perspective, il est évident que nous devons disposer de nouvelles interprétations et de théories alternatives nous permettant de chercher une solution. Nous proposons dans cet article l'hypothèse de « l'origine ancienne de l'Homo sapiens », dans laquelle ce dernier serait apparu bien avant tout autre forme connue de "type erectus", c'est-à-dire il y a au moins deux millions d'années environ et probablement hors d'Afrique. Toutes les populations d'hominidés postérieures connues descendraient de cette lignée progressiste."

Je suis de plus en plus enclin à penser que c'est Teilhard de Chardin qui a raison, pour lui l'espèce humaine n'est pas uniquement le produit d'une évolution de type darwinienne, mais bien le fruit d'un projet particulier initié depuis très longtemps environ 60  millions d'années, à partir d'une lignée d'hominidés qui se sont relevés par modifications successives  d'un petit os de la nuque, sa disciple Anne Dambricourt Malassé du Muséum d'histoire naturel de Paris ( haut lieu du militantisme universitaire athée) l'a démontré avec brio, elle a reçu l'appui discret de Yves Coppens et s'est fait démolir par la bande à  Lecointre évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homme   Mer 21 Fév 2018 - 16:34

@vertgandazert a écrit:


@Figaro, en tant qu'être conscient, je dirai simplement que la place de l'Homme dans l'univers c'est d'en être conscient.
Enfin plus exactement cela doit commencer par là, une prise de conscience.


Tous les êtres humains ont-ils réellement conscience de l'existence de l'univers ? Du ciel étoilé, certainement, mais de l'univers ? De plus, existe-t-il un être humain capable de penser l'univers ? Et davantage encore, sommes-nous capables de ressentir la vastitude de l'univers tout en sachant que nous ne connaissons de ce dernier qu'une toute petite parcelle ? En définitive, il semble bien difficile d'y trouver notre place, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'homme   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'homme
Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Spiritualité et science - Physique quantique-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Religions