Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'impatience

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Ila
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/09/2017
Nombre de messages : 2246
Féminin
Capricorne Cheval
Age : 39
Ville : Nowhere/Now-here

MessageSujet: L'impatience   Jeu 25 Jan 2018 - 21:55

Rappel du premier message :

Maria Fernandez-Petite/Psychologue
"Dans notre société, tout nous pousse à l’impatience, que ce soit dans notre travail, dans notre vie privée : même au moment de notre mort, nous restons impatients. L’adjectif « impatient » nous vient du mot « patire », de son origine grecque « pascho pathos » qui signifie souffrir, supporter, endurer avec l’idée de patience et de résignation. Le mot grec fait référence à l’éprouvé par rapport à ce qui est de l’ordre du faire et de l’agir. C’est ce qui nous vient du « dehors » ou du « dedans » sur lequel nous n’avons pas de prise, pas de maîtrise. Que l’impatience se dirige sur d’autres personnes qui n’effectuent pas, dans l’instant, ce que nous attendons d’eux ou que ce soit contre nous-mêmes, l’impatience nous confronte à une limite qui nous résiste et qui ne dépend pas de notre volonté.

Dans notre société, les limites sont faites pour être transgressées ; il y a même une apologie du « dépassement ». Nous sommes sans cesse poussés à nous surpasser que ce soit dans le sport, le travail ou même dans le domaine de la spiritualité, où l’on encense la transcendance. Nous pourrions penser que notre société confond le présent avec l’absolu dans lequel chacun se doit d’aller toujours plus loin, toujours plus vite sous prétexte d’occulter une réalité décevante, comme s’il tentait de nier le temps.
L’insupportable pour l’être humain est de saisir que sa « toute puissance » n’est qu’une illusion. Toute puissance à laquelle Mélanie Klein faisait déjà référence lorsqu’elle évoquait le développement de l’enfant. Dans la construction de l’ego, la toute puissance est une phase nécessaire pour le développement de l’enfant. En effet, dans le développement psychique, le fantasme tient une place prédominante. Le fantasme de la toute puissance représente un contenu particulier des besoins ou des sentiments de l’enfant qui dominent le psychisme à un moment donné. Selon Klein, toutes les pulsions, tous les sentiments et surtout tous les modes de défense sont vécus au travers du fantasme qui leur confère une vie psychique et révèlent leur intention (Klein, 1932). Dans notre société occidentale, la valorisation de l’ego – même à l’âge adulte – tient une place importante. Aussi, les gens maintiennent-ils et cultivent-ils de manière plus ou moins consciente un sentiment de toute puissance. Tout doit se dérouler comme nous l’avons décidé, au moment où nous l’avons décidé.
L’homme cultive l’illusion de pouvoir maintenir une maîtrise constante sur ce qui l’entoure. C’est le fantasme de la toute puissance qui, à nouveau, nous joue des tours. Nous pouvons concevoir aisément que ce fantasme soit élaboré par l’individu comme un mécanisme de défense. Un mécanisme de défense qui tente de faire face à une angoisse dépressive relevant d’un danger qui émane de l’organisme du fait de la pulsion de mort. C’est la peur pour cet objet inconnu qu’est la mort qui prédomine (Klein, 1948). A la crainte de l’inconnu, vient s’ajouter – aussi bien pour les patients et leur famille que pour les soignants – la peur de la séparation qui procède de la pulsion de mort. Nous pouvons donc nous demander si l’impatience ne serait pas l’un des moyens de tenter d’échapper à l’angoisse de notre finitude."

François Rosselet/Aumônier
« Il vaut mieux être complet que parfait »C.G.Jung
"Dans ce « livre chrétien des morts » qu’est « l’Ars Moriendi », l’impatience figure comme « la quatrième tentation », soit l’avant-dernière. Dans le langage médiéval, « le diable de l’impatience » fait face au « bon ange de la patience ». Cette mise en scène confère à la personne en train de mourir une position tout à fait particulière, ni tout à fait d’un côté, ni tout à fait de l’autre, à égale distance de l’un et de l’autre. Et c’est à partir de cette position médiane que le dialogue s’engage avec les deux instances. La personne qui meurt se trouve donc placée dans une tension entre l’impatience et la patience. On peut tirer de là quelques enseignements utiles pour notre pratique de l’accompagnement.

Le premier enseignement est très simple : la réalité de l’impatience existe, elle est bien là. Il est donc inutile de vouloir la nier, la supprimer ou la dévaloriser. Inutile en somme de vouloir la faire sortir du paysage de la personne en fin de vie. La prise au sérieux de cette réalité est la première tâche de l’accompagnant. Avant de porter un quelconque jugement moral, avant d’entreprendre quelque recadrage que ce soit ou avant de poser un diagnostic, si subtil soit-il, il devrait considérer que l’impatience est, à ce moment précis, la meilleure manière pour le patient de faire face à ce qui lui arrive. En effet, la seule manière d’aborder l’impatience n’est jamais de la condamner à disparaître, mais bien de la traverser ou encore de dialoguer avec elle. C’est à mon avis la position du christianisme pour qui les réalités matérielles sont toujours habitées et traversées plutôt que niées, dévalorisées ou contournées [2]
[2] En régime chrétien, on appelle cela l’incarnation.

Le deuxième enseignement du texte médiéval est, à mon sens, de nous montrer que ce diable (avec minuscule), ce petit démon personnel affecté à la seule impatience, et que cet ange affecté à la sainte patience, – que ces deux personnages ne sont pas à considérer uniquement comme des instances extérieures. Ils font aussi partie de notre intériorité, et constituent sans aucun doute des parties de nous-mêmes, qui vivent et qui coexistent en chacun de nous. C’est une tendance facile et universelle que de vouloir placer uniquement à l’extérieur de nous des tendances qui vivent, avant tout, au plus profond de notre intériorité, – trop aisé d’externaliser ainsi nos difficultés sur « l’autre qui… » –, en évitant la confrontation que cela implique entre notre propre patience et notre propre impatience, parfois si agitée… [3]
[3] Il faut reconnaître, dans ce cadre, que la théologie...

Ainsi, le troisième enseignement de « l’Ars moriendi » est de nous montrer comment l’impatience ET la patience cohabitent dans un seul et même être, pour en faire une personne complète, et riche de toutes ses contradictions. C’est dire que nous sortons de la logique du ou/ou pour entrer dans la logique du ET, la seule à même de rendre compte de la complexité de l’être humain. Ainsi donc, notre patient est tout à la fois impatient ET patient ! Et le parcours de la fin de vie devient une oscillation jamais tout à fait terminée entre ces deux pôles qui attirent et sollicitent. Un dialogue.
Car l’impatience n’est pas d’abord cet horrible défaut dont il faudrait se purifier et se débarrasser, pour accéder à un état « meilleur », mais elle est avant tout le signe de notre humanité, et de notre complexité, quand elle coexiste à chaque moment avec notre patience.
C’est seulement au prix de ce long apprivoisement avec l’impatience que nous pouvons entrer dans le chemin de la patience, ou, comme le dit « l’Ars Moriendi », entendre « l’avertissement de l’ange de la patience ». La patience se montre ici comme un cheminement, une quête dont l’impatience n’est jamais tout à fait absente. L’impatience, comme un moteur, qui nous titille et nous presse en avant. La patience comme une contemplation, qui nous met déjà dans une relation paisible et intime avec ce vers quoi nous allons. La patience, qui se manifeste non pas comme une qualité morale, résultat d’un « il faut » contraignant et lourd à porter. Mais qui est plutôt un état d’être, le fruit d’une longue et lente maturation, qui sait accepter et apprécier ce qui est, et trouver un sens à la vie qui est là."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
porte
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 4807
Masculin
Lion Serpent
Age : 64
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: L'impatience   Sam 27 Jan 2018 - 19:49

@Lux a écrit:
@porte a écrit:
@Lux a écrit:
@porte a écrit:
@Lux a écrit:
Merci aussi à toi pour ta participation.

Ce qui est marrant dans les changements c'est qu'il y a toujours un temps de transition, c'est un peu comme une habitude, les gens - et parfois nous mêmes envers d'autres sûrement- regarde l'ancien et réponde sur ce schéma et parfois c'est révélateur en ce disant à soi même "ha bon j'étais comme ça avant", suis pas parfait et merci porte d'en avoir pris note.

Sur ce bonne soirée à toi sunny


*RE: Merci Lux, je m'en vais faire un gros dodo bien au chaud, après quelques pratiques en collaboration avec les Grands Êtres. 

Tu as remarqué, je n'ai absolument aucune animosité à ton égard, bien au contraire. Je m'en fiche que tu ne sois parfait, se serait franchement ennuyeux.. Very Happy .

Fraternellement  :petitcoeur) Nous sommes aimés. :ange10)

Je vais te raconter une petite histoire.

Une fois j'étais attablé avec des potes à la terrasse d'un café, cool détendu, sous le soleil, le genre d'instants qu'il fait bon vivre, tellement bien que je suis parti avec un pote et nous n'avons pas payer notre verre, c'est 500 mètres plus loin que nous nous sommes dit, ho nous n'avons pas payer et nous avons fait demie tour.

Conclusion, quand il n'y â pas d'animosité dans une discussion il ne sert à rien de le nommer, je doute donc fortement de ta franchise â ce propos.


*Donc tu confirmes que ce doute était là et qu'en te disant cela ceci a attiré ton attention vers le doute et le fait de focaliser ton attention sur celui-ci, un manque de confiance se révèle, que même la parole prononcée éveille des soupçons. A ce train là, tu auras du mal à arriver à destination, ne sachant où il t'emmène ce doute à l'intérieur. 

Le doute est une porte que l'on n'ouvre pas, celle de la confiance.

Fraternellement  :petitcoeur)

Je confirme que ce doute n'a rien à faire ici, et que tu t'es imaginé que je pensais ceci, toi pour me dire que tu n'avais pas d'animosité, vu que mon regard sur ta personne semble être si important, tu devrais peut être plutôt me demander si je trouve t'es propos porteur d'animosité ce qui sera plus clair et direct que tes exercices psychologiques qui commencent sérieusement à me gonfler et où t'es conseils n'ont rien à voir avec mon parcours.

Tu passes ton temps à écrire des belles phrases, ça te plait tant mieux pour toi, mais viens pas me conseiller alors que tu ne sais rien de ma vie et que nous n'avons jamais discuté d'autre chose que ce qui t'anime toi.

Dans mon monde y a pas de porte Exclamation Exclamation Exclamation


*RE: Bon bien voilà, nous voilà si instruit maintenant. Attention, lorsque ça te gonfle tu pourrais éclater.  Razz Ha, les belles phrases et la gastronomie, le spirituel et les conseils. Tiens je vais ouvrir un cabinet pendant que tu y es j'écoute tes propositions.  ::413679png

Je sais qui nous sommes réellement, ça me suffit. Tu joues le rôle que t'a attribué ton Âme et ceci tu ne peux l'empêcher, ton impulsivité est ta tâche et un accomplissement à réaliser entre autre. Nous nous dirigeons toutes et tous vers notre accomplissement et notre libération, que veux tu que je sache de plus de toi...les détails ne sont que des inattentions qui détournent de l'essentiel. 

Une rencontre en face à face serait d'un tout autre intérêt. Une expérience qui peut être porteuse de compréhension.

Le partage est différent du conseil, mais suivant l'état d'esprit qui en est le récipiendaire, l'interprétation est différente et donc la compréhension travestie la plupart du temps.

Fraternellement  :petitcoeur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lux
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2016
Nombre de messages : 887
Masculin
Capricorne Coq
Age : 36
Ville : L'inconnu

MessageSujet: Re: L'impatience   Sam 27 Jan 2018 - 20:01

@porte a écrit:
@Lux a écrit:
@porte a écrit:
@Lux a écrit:
@porte a écrit:
@Lux a écrit:
Merci aussi à toi pour ta participation.

Ce qui est marrant dans les changements c'est qu'il y a toujours un temps de transition, c'est un peu comme une habitude, les gens - et parfois nous mêmes envers d'autres sûrement- regarde l'ancien et réponde sur ce schéma et parfois c'est révélateur en ce disant à soi même "ha bon j'étais comme ça avant", suis pas parfait et merci porte d'en avoir pris note.

Sur ce bonne soirée à toi sunny


*RE: Merci Lux, je m'en vais faire un gros dodo bien au chaud, après quelques pratiques en collaboration avec les Grands Êtres. 

Tu as remarqué, je n'ai absolument aucune animosité à ton égard, bien au contraire. Je m'en fiche que tu ne sois parfait, se serait franchement ennuyeux.. Very Happy .

Fraternellement  :petitcoeur) Nous sommes aimés. :ange10)

Je vais te raconter une petite histoire.

Une fois j'étais attablé avec des potes à la terrasse d'un café, cool détendu, sous le soleil, le genre d'instants qu'il fait bon vivre, tellement bien que je suis parti avec un pote et nous n'avons pas payer notre verre, c'est 500 mètres plus loin que nous nous sommes dit, ho nous n'avons pas payer et nous avons fait demie tour.

Conclusion, quand il n'y â pas d'animosité dans une discussion il ne sert à rien de le nommer, je doute donc fortement de ta franchise â ce propos.


*Donc tu confirmes que ce doute était là et qu'en te disant cela ceci a attiré ton attention vers le doute et le fait de focaliser ton attention sur celui-ci, un manque de confiance se révèle, que même la parole prononcée éveille des soupçons. A ce train là, tu auras du mal à arriver à destination, ne sachant où il t'emmène ce doute à l'intérieur. 

Le doute est une porte que l'on n'ouvre pas, celle de la confiance.

Fraternellement  :petitcoeur)

Je confirme que ce doute n'a rien à faire ici, et que tu t'es imaginé que je pensais ceci, toi pour me dire que tu n'avais pas d'animosité, vu que mon regard sur ta personne semble être si important, tu devrais peut être plutôt me demander si je trouve t'es propos porteur d'animosité ce qui sera plus clair et direct que tes exercices psychologiques qui commencent sérieusement à me gonfler et où t'es conseils n'ont rien à voir avec mon parcours.

Tu passes ton temps à écrire des belles phrases, ça te plait tant mieux pour toi, mais viens pas me conseiller alors que tu ne sais rien de ma vie et que nous n'avons jamais discuté d'autre chose que ce qui t'anime toi.

Dans mon monde y a pas de porte Exclamation Exclamation Exclamation


*RE: Bon bien voilà, nous voilà si instruit maintenant. Attention, lorsque ça te gonfle tu pourrais éclater.  Razz Ha, les belles phrases et la gastronomie, le spirituel et les conseils. Tiens je vais ouvrir un cabinet pendant que tu y es j'écoute tes propositions.  ::413679png

Je sais qui nous sommes réellement, ça me suffit. Tu joues le rôle que t'a attribué ton Âme et ceci tu ne peux l'empêcher, ton impulsivité est ta tâche et un accomplissement à réaliser entre autre. Nous nous dirigeons toutes et tous vers notre accomplissement et notre libération, que veux tu que je sache de plus de toi...les détails ne sont que des inattentions qui détournent de l'essentiel. 

Une rencontre en face à face serait d'un tout autre intérêt. Une expérience qui peut être porteuse de compréhension.

Le partage est différent du conseil, mais suivant l'état d'esprit qui en est le récipiendaire, l'interprétation est différente et donc la compréhension travestie la plupart du temps.

Fraternellement  :petitcoeur)

Je ne suis pas impulsif, mais impatient, c'est bien le titre de ce sujet ? LOL

Ta pas tord sur un point, c'est que j'apprécie les rencontres face à face, mais une fois que c'est fait, entre deux rencontres c'est le silence totale, sauf pour des discussions importante qui ne dure pas plus de 2 minutes, si je me force à garder contact pour x raisons ben ça m'énerve et ça part en live, pourquoi je sais pas, alors si tu as la réponse, je t'écoute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erell
Membre
avatar

Date d'inscription : 29/09/2014
Nombre de messages : 9348
Féminin
Sagittaire Dragon
Age : 41
Ville : en chemin

MessageSujet: Re: L'impatience   Sam 27 Jan 2018 - 20:03

Je viens de tomber sur un article : des études récentes ont montré que les personnes impatientes produisent moins de sérotonine que les autres. Cette substance est considérée comme l'hormone du bonheur. Les chercheurs sont parvenus à démontrer que la sérotonine est bonne pour notre santé physique et mentale et joue sur notre patience. Il faut donc privilégier dans notre alimentation les aliments riches en tryptophane, lequel est nécessaire à la synthèse de la sérotonine. En clair, nous devons privilégier les fruits (tous les fruits) frais et secs, les oeufs (jaune) et le chocolat noir. Il est de plus conseillé de prendre un peu de temps libre et de s'échapper quelques minutes par jour dans un endroit calme et tranquille (un parc, un balcon, un endroit entouré de verdure, une jolie vue, etc...) afin de déconnecter de l'immédiateté malsaine imposée par nos sociétés.


Dernière édition par erell le Sam 27 Jan 2018 - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lux
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2016
Nombre de messages : 887
Masculin
Capricorne Coq
Age : 36
Ville : L'inconnu

MessageSujet: Re: L'impatience   Sam 27 Jan 2018 - 20:05

@hazel a écrit:
quel sensation?
celle d'oublier de payer? Razz


Ha oui c'est vrai t'es une femme, tu sais pas ce que sais cheers Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lux
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2016
Nombre de messages : 887
Masculin
Capricorne Coq
Age : 36
Ville : L'inconnu

MessageSujet: Re: L'impatience   Sam 27 Jan 2018 - 20:08

@hazel a écrit:
woaw, tu es vraiment d'humeur joyeuse ce soir.. cheers
la drague en voiture, oui oui, ça le fait des fois,
mais en général ils ont un super sourire genre: les zigomatic accrochés!!

bon mais il est resté zen quand j'ai reculé , ouff, j'ai pas touché son parechoc! Wink

Je suis pas du genre à sourire à une inconnue, c'est même carrément le contraire et puis la route retiens toute mon attention c'est pas comme faire des courses dans un supermarché cheers Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ila
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/09/2017
Nombre de messages : 2246
Féminin
Capricorne Cheval
Age : 39
Ville : Nowhere/Now-here

MessageSujet: Re: L'impatience   Sam 27 Jan 2018 - 20:17

@erell a écrit:
Je viens de tomber sur un article : des études récentes ont montré que les personnes impatientes produisent moins de sérotonine que les autres. Cette substance est considérée comme l'hormone du bonheur. Les chercheurs sont parvenus à démontrer que la sérotonine est bonne pour notre santé physique et mentale et joue sur notre patience. Il faut donc privilégier dans notre alimentation les aliments riches en tryptophane, lequel est nécessaire à la synthèse de la sérotonine. En clair, nous devons privilégier les fruits (tous les fruits) frais et secs, les oeufs (jaune) et le chocolat noir. Il est de plus conseillé de prendre un peu de temps libre et de s'échapper quelques minutes par jour dans un endroit calme et tranquille (un parc, un balcon, un endroit entouré de verdure, une jolie vue, etc...) afin de déconnecter de l'immédiateté malsaine imposée par nos sociétés.

Il me semble avoir vu ça aussi.
Ce matin c'est ce que j'ai fait, je suis aller prendre l'air, marcher et voir les arbres. Et depuis hier (la prise de conscience sur mon impatience/rapidité à faire les choses) je ralentis consciemment.
J'ai remarqué que c'est la pensée "dépêche toi, vivement d'arriver après" qui vient.
Alors aujourd'hui, dès que je voulais accélérer les choses, je répétais intérieurement "tu as le temps, prends le, ralentis, souffle".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erell
Membre
avatar

Date d'inscription : 29/09/2014
Nombre de messages : 9348
Féminin
Sagittaire Dragon
Age : 41
Ville : en chemin

MessageSujet: Re: L'impatience   Sam 27 Jan 2018 - 21:01

@Ila a écrit:
@erell a écrit:
Je viens de tomber sur un article : des études récentes ont montré que les personnes impatientes produisent moins de sérotonine que les autres. Cette substance est considérée comme l'hormone du bonheur. Les chercheurs sont parvenus à démontrer que la sérotonine est bonne pour notre santé physique et mentale et joue sur notre patience. Il faut donc privilégier dans notre alimentation les aliments riches en tryptophane, lequel est nécessaire à la synthèse de la sérotonine. En clair, nous devons privilégier les fruits (tous les fruits) frais et secs, les oeufs (jaune) et le chocolat noir. Il est de plus conseillé de prendre un peu de temps libre et de s'échapper quelques minutes par jour dans un endroit calme et tranquille (un parc, un balcon, un endroit entouré de verdure, une jolie vue, etc...) afin de déconnecter de l'immédiateté malsaine imposée par nos sociétés.

Il me semble avoir vu ça aussi.
Ce matin c'est ce que j'ai fait, je suis aller prendre l'air, marcher et voir les arbres. Et depuis hier (la prise de conscience sur mon impatience/rapidité à faire les choses) je ralentis consciemment.
J'ai remarqué que c'est la pensée "dépêche toi, vivement d'arriver après" qui vient.
Alors aujourd'hui, dès que je voulais accélérer les choses, je répétais intérieurement "tu as le temps, prends le, ralentis, souffle".

Oui, il est important de prendre le temps de s'aérer, de vider son esprit. La marche est une merveilleuse chose. Et si tu as en plus la chance de pouvoir le faire dans un endroit boisé, c'est tout bon, il te suffit de ne rien faire d'autre que d'être attentive à ce qui se passe en toi et autour de toi, et respirer à pleins poumons (par la respiration abdominale, vue hier...).

Et Ila, il importe également que nous soyons toute entier/entière à ce que nous sommes en train de faire au moment où on le fait, qu'il s'agisse d'une tâche quotidienne à la maison, d'un travail, sans nous laisser distraire par des pensées parasites, sans ressasser ni anticiper sur autre chose, émotion, etc... Et pareillement, lorsque nous échangeons avec quelqu'un, le fait de reporter toute notre attention sur l'autre en nous intéressant pleinement à ce qu'il /elle a à nous dire, devrait nous permettre de faire perdre de l'impact à nos pensées et émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ila
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/09/2017
Nombre de messages : 2246
Féminin
Capricorne Cheval
Age : 39
Ville : Nowhere/Now-here

MessageSujet: Re: L'impatience   Sam 27 Jan 2018 - 21:07

@erell a écrit:
@Ila a écrit:
@erell a écrit:
Je viens de tomber sur un article : des études récentes ont montré que les personnes impatientes produisent moins de sérotonine que les autres. Cette substance est considérée comme l'hormone du bonheur. Les chercheurs sont parvenus à démontrer que la sérotonine est bonne pour notre santé physique et mentale et joue sur notre patience. Il faut donc privilégier dans notre alimentation les aliments riches en tryptophane, lequel est nécessaire à la synthèse de la sérotonine. En clair, nous devons privilégier les fruits (tous les fruits) frais et secs, les oeufs (jaune) et le chocolat noir. Il est de plus conseillé de prendre un peu de temps libre et de s'échapper quelques minutes par jour dans un endroit calme et tranquille (un parc, un balcon, un endroit entouré de verdure, une jolie vue, etc...) afin de déconnecter de l'immédiateté malsaine imposée par nos sociétés.

Il me semble avoir vu ça aussi.
Ce matin c'est ce que j'ai fait, je suis aller prendre l'air, marcher et voir les arbres. Et depuis hier (la prise de conscience sur mon impatience/rapidité à faire les choses) je ralentis consciemment.
J'ai remarqué que c'est la pensée "dépêche toi, vivement d'arriver après" qui vient.
Alors aujourd'hui, dès que je voulais accélérer les choses, je répétais intérieurement "tu as le temps, prends le, ralentis, souffle".

Oui, c'est bien de prendre le temps de s'aérer, de vider son esprit. La marche est une merveilleuse chose. Et si tu as en plus la chance de pouvoir le faire dans un endroit boisé, c'est tout bon, il te suffit de ne rien faire d'autre que d'être attentive à ce qui se passe en toi et autour de toi, et respirer à pleins poumons (par la respiration abdominale, vue hier...).

Et aussi, Ila, il me semble qu'il est important d'être toute entier/entière à ce que nous sommes en train de faire au moment où on le fait, qu'il s'agisse d'une tâche quotidienne à la maison, d'un travail, sans nous laisser distraire par des pensées parasites, sans ressasser ni anticiper sur autre chose, émotion, etc... Et pareillement, lorsque nous échangeons avec quelqu'un, le fait de reporter toute notre attention sur l'autre en nous intéressant pleinement à ce qu'il /elle a à nous dire, devrait nous permettre de faire perdre de l'impact à nos pensées et émotions.

Mince j'ai pas pensé à faire la respi abdominale dans la nature, bon la prochaine fois.
Oui, pour le reste je le fais, la présence dans chaque geste quotidien, la vaisselle etc mais ça ne dure longtemps, quelques secondes, et hop ça repart dans les pensées. Mais j'essaye.
Avec les personnes j'oublie souvent, j'y arrive plus facilement avec un chat inconnu qui vient chez moi tous les jours Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erell
Membre
avatar

Date d'inscription : 29/09/2014
Nombre de messages : 9348
Féminin
Sagittaire Dragon
Age : 41
Ville : en chemin

MessageSujet: Re: L'impatience   Sam 27 Jan 2018 - 21:23

La respiration abdominale n'est pas une obligation. Pratiques-la déjà quand tu médites pour t'aider à revenir dans le moment présent. Je ne sais pas si on peut parler de "pratique du moment présent", ou "pratiquer le moment présent". La répétition ne se théorise pas, elle se pratique encore et encore... jusqu'à se l'approprier (***), l'intégrer et que ça fasse partie de nous. Tu sais, je suis moi-même beaucoup dans l'émotion, et ce que je te dis là je me l'applique aussi à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hazel
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/09/2016
Nombre de messages : 2036
Féminin
Gémeaux Rat
Age : 45
Ville : ( catalunya/espagne)

MessageSujet: Re: L'impatience   Sam 27 Jan 2018 - 21:30

@Lux a écrit:
@hazel a écrit:
quel sensation?
celle d'oublier de payer? Razz


Ha oui c'est vrai t'es une femme, tu sais pas ce que sais cheers  Razz

non mais je reve!! lol3---
t'es motard ou sex/ iste.??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ila
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/09/2017
Nombre de messages : 2246
Féminin
Capricorne Cheval
Age : 39
Ville : Nowhere/Now-here

MessageSujet: Re: L'impatience   Sam 27 Jan 2018 - 21:40

@erell a écrit:
Tu sais, je suis moi-même beaucoup dans l'émotion, et ce que je te dis là je me l'applique aussi à moi.

C'est ce que je ressens, c'est ce que tu dégages par les mots, de la sincérité et de l'humilité :383570gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lux
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2016
Nombre de messages : 887
Masculin
Capricorne Coq
Age : 36
Ville : L'inconnu

MessageSujet: Re: L'impatience   Sam 27 Jan 2018 - 21:47

@hazel a écrit:
@Lux a écrit:
@hazel a écrit:
quel sensation?
celle d'oublier de payer? Razz


Ha oui c'est vrai t'es une femme, tu sais pas ce que sais cheers  Razz

non mais je reve!! lol3---
t'es motard ou sex/ iste.??

Vu que je te réponds suis pas sûr ma bécane là, alors pense à nous et envois pas de sms au volant de ta voiture cheers Razz

Taquin Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
porte
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 4807
Masculin
Lion Serpent
Age : 64
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: L'impatience   Sam 27 Jan 2018 - 22:51

Citation :



Je ne suis pas impulsif, mais impatient, c'est bien le titre de ce sujet ? LOL

Ta pas tord sur un point, c'est que j'apprécie les rencontres face à face, mais une fois que c'est fait, entre deux rencontres c'est le silence totale, sauf pour des discussions importante qui ne dure pas plus de 2 minutes, si je me force à garder contact pour x raisons ben ça m'énerve et ça part en live, pourquoi je sais pas, alors si tu as la réponse, je t'écoute


*RE: Souvent, l'impatience flirte avec l'impulsivité...des soeurs jumelles en quelque sorte. Elles se défient l'une l'autre, jusqu'à ce que...le clash! bom

Ce qui se passe lors d'une rencontre tu ne peux le prévoir et ce que je peux te dévoiler loin de tout voyeurisme va tenir bien plus que deux pauvres minutes, mais traverser les siècles et bien plus encore. En cela voir à travers le temps est précieux.

Une graine semée est patiente, elle attend la saison favorable pour éclore, il en est de même pour la patience menant à la paix, un rayon de lumière spirituelle suffit à la faire fleurir.

Fraternellement  :petitcoeur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erell
Membre
avatar

Date d'inscription : 29/09/2014
Nombre de messages : 9348
Féminin
Sagittaire Dragon
Age : 41
Ville : en chemin

MessageSujet: Re: L'impatience   Dim 28 Jan 2018 - 0:27

@Ila a écrit:
@erell a écrit:
Tu sais, je suis moi-même beaucoup dans l'émotion, et ce que je te dis là je me l'applique aussi à moi.

C'est ce que je ressens, c'est ce que tu dégages par les mots, de la sincérité et de l'humilité :383570gif

Merci aussi pour ta sincérité
Au plaisir d'échanger à nouveau avec toi ::800770
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lux
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2016
Nombre de messages : 887
Masculin
Capricorne Coq
Age : 36
Ville : L'inconnu

MessageSujet: Re: L'impatience   Dim 28 Jan 2018 - 19:26

Si l'impatience et la patience n'est pas une histoire de rythme alors qu'est ce donc que l'impatience et la patience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'impatience   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'impatience
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit