Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eloge du renoncement

Aller en bas 
AuteurMessage
Suara
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/10/2017
Nombre de messages : 511
Féminin
Verseau Singe
Age : 62
Ville : Saint Hilaire Saint Mesmin

MessageSujet: Eloge du renoncement   Jeu 4 Jan 2018 - 7:00

Ne rien posséder que par son seul regard sur le monde infini.
N’avoir pour soi que le seul plaisir de se laisser posséder par le monde lui-même.
Se départir de toute appartenance, de toute amitié, de tout amour même. À commencer par celui que l’on porte à sa propre personne.
Se départir pour mieux se retrouver au-delà de soi
Posséder c’est fixer, immobiliser, pétrifier et enfin tuer.
Nous croyons, chaque fois que nous possédons un bien ou même un être vivant, ralentir un peu le cours du temps et jusqu’à l’immobiliser enfin. Pulsion de mort ! Car l’éternité ne s’attrape pas. Pas plus que la vie qui en est la partie visible.
Saisir la vie, c’est faire œuvre de mort. Le mouvement c’est la vie ; l’immobilité la mort
Posséder, c’est souffrir de toutes les manières possibles. Souffrir et faire souffrir.
Ne rien posséder, c’est ne rien avoir à désirer, ou si peu.
Posséder c’est lutter sans cesse contre la vie elle-même qui se plait à tout changer, transformer, métamorphoser par le biais du temps et de la mort.

Ne rien forcer, ne rien contraindre.
Accepter l’essentiel de son destin.
Autrement dit, renoncer à lutter contre des forces contre lesquelles on ne peut rien.

Extraits d'un long texte de Sébastien Junca


Bizarrement j’ai écouté ce texte dans l’autre sens . L'auteur a pensé au mal qu'on fait à vouloir posséder les gens mais a-t-il pensé au mal qu'on nous fait à vouloir nous posséder?

Il se trouve qu’il y a peu ma famille voulait me contraindre à assister à un thé avec eux mais à condition de ne pas crier (je ne crie jamais c’est quoi cette parano ?) ne pas faire de reproches (de reproches ? Je peux donner mon opinion, non ?) et à condition de sourire même si ce qui est dit ne me plaît pas. Je n’ai rien fait de tel, j’ai laissé les gens autour de la table, enfin ma mère et ses invités et je suis partie. Comme j’aurais dû toujours le faire.

Et là, quelques jours après je reçois ce texte comme un cadeau, j’aurai quelque chose à lui dire sur le ton de la poésie lorsqu’elle voudra renouveler cette demande. Eh oui par malheur 60 ans après elle n’a toujours pas compris qu’une fille n’est pas un jouet.

Ne riez pas, certains ont  peut-être quelqu’un comme ça qui essaye de manipuler sans que les autres s'en rendent vraiment compte ! En jouant avec des intonations simili aimantes , cachant leur désir de possession. Alors au cas où…blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lan'N'noir
Membre
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Nombre de messages : 966
Masculin
Lion Dragon
Age : 53
Ville : Coyote

MessageSujet: Re: Eloge du renoncement   Jeu 4 Jan 2018 - 10:11

La deuxième partie du post ne fait-il pas l'éloge du mal que l'on se fait à attendre d'autrui ce qui ne viendra pas ?
En fait, ce n'est pas l'autre qui nous fait souffrir mais notre attente déçue à laquelle pourtant nous ne pouvons renoncer par incapacité à nous vivre finalement dans un autre rôle que celui d'une victime.
J'ai amplement exploré et longtemps cette partition avec un père rejetant et une mère toxique. Je ne pouvais pourtant renoncer à l'idée enfouie que c'était à eux de m'élever et à nuls autres. Un jour, pourtant est né en moi un refus plus fort encore que l'addiction à ce poison. Cela a libéré ce désir puissant, non pas encore de m'élever, mais d'être élevé. Cela me permit d'agir et d'attirer celui en qui je reconnus mon maître. Des années après, je poursuis seul l'ouvrage car j'en ai désormais la force. Mon maître est mort, mon père aussi. Ma mère est toujours aussi toxique avec tous sauf moi qui ne fais plus peser sur ses indisponibles épaules vieillissantes quelque attente que ce soit. Je me contente de lui offrir la dose homéopathique d'affection qu'elle peut supporter sans avoir besoin de sentir comme un devoir la gratitude de la détente que ça lui procure un bref moment. Je suis en paix de pouvoir au moins faire cela pour soulager sa souffrance de ne rien pouvoir lâcher de ses défenses.
Ceci comme un amical partage. :jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eloge du renoncement   Jeu 4 Jan 2018 - 11:40

Suara,

Y a-t-il eu de beaux moments passés avec ta maman ?
Revenir en haut Aller en bas
Shani-Ys
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 6226
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 38
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Eloge du renoncement   Jeu 4 Jan 2018 - 12:19

Ne rien attendre de l'autre c'est un bon pilier.

Savoir dire "j'entends ce que tu me veux de moi mais pas d'accord", ou "ca ne me convient pas" "cette attitude n'est pas juste pour moi" sereinement, sans s'énerver, c'est un second pilier.

Quels sont les deux derniers ?

parce que ce texte il est bien mais ses principes restent virtuels.
On voit pas trop dans la vie ordinaire comment le mettre en pratique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lan'N'noir
Membre
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Nombre de messages : 966
Masculin
Lion Dragon
Age : 53
Ville : Coyote

MessageSujet: Re: Eloge du renoncement   Jeu 4 Jan 2018 - 12:26

Le renoncement n'est que la goutte qui fait déborder le pot plein de la sueur des actes d'accomplissement. Il n'est certes pas au début pour la quasi totalité des humains, ou alors c'est un refoulement déguisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eloge du renoncement   Jeu 4 Jan 2018 - 13:08

Néhémyo a écrit:


parce que ce texte il est bien mais ses principes restent virtuels.
On voit pas trop dans la vie ordinaire comment le mettre en pratique

C'est tout le temps comme ça. Combien de fois n'ai-je pas lu "croyez en votre pouvoir créateur" mais personne ne nous dis comment l'utiliser et j'en passe Rolling Eyes

Le premier boulanger n'as pas été égoïste de partager sa recette et comment faire du pain !

Tout est dans la théorie mais rien dans le partage de la pratique !
Revenir en haut Aller en bas
lan'N'noir
Membre
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Nombre de messages : 966
Masculin
Lion Dragon
Age : 53
Ville : Coyote

MessageSujet: Re: Eloge du renoncement   Jeu 4 Jan 2018 - 13:16

On ne devient pas maître boulanger sans un solide apprentissage et des années de pratique.
Une recette sur le net c'est un peu short. Faut savoir ce que l'on veut, la réponse l'engagement et les actes sont en rapport avec l' intensité de la demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 11149
Masculin
Capricorne Singe
Age : 49
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Eloge du renoncement   Jeu 4 Jan 2018 - 13:47

Hum , ne pas saisir , ne pas tenir , ne pas poursuivre , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eloge du renoncement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eloge du renoncement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Méditation, relaxation, massage, affirmation positive, visualisation, sophrologie...-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit