Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.

Aller en bas 
AuteurMessage
Suara
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/10/2017
Nombre de messages : 481
Féminin
Verseau Singe
Age : 62
Ville : Saint Hilaire Saint Mesmin

MessageSujet: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 14:42

"En tant qu'adulte, il ne nous viendrait pas à l'idée de forcer un autre adulte à embrasser quelqu'un. En revanche, pour un enfant, c'est tout à fait habituel qu'un parent ou même un professeur le force à embrasser un proche ou une connaissance. Certains parents forcent leurs enfants à simuler de l'affection, ce qui peut être totalement perturbant pour leurs futures relations affectives. En effet, de plus en plus d'études tendent à montrer que nous devrions remettre en question les valeurs affectives que nous inculquons à nos enfants, rappelle l'association Girl Scouts USA, qui a publié un article qui explique pourquoi nous ne devrions pas forcer les enfants à faire des bisous.
La notion de consentement est primordiale, afin que l'enfant sache dire "non", dans le cas où le contact physique lui déplaît. Si cette notion n'est pas intégrée dès le plus jeune âge, cela peut avoir des répercussions sur le rapport à autrui de l'enfant à l'âge adulte. "Lui apprendre la notion de consentement tôt l'aidera à connaître ses droits, savoir quand certaines limites sont franchies, et quand tirer la sonnette d'alarme", explique le Dr. Andrea Bastiani à Girl Scouts. L'enfant doit en effet comprendre dès le plus jeune âge que son corps lui appartient, et qu'embrasser quelqu'un n'est ni un devoir, ni une obligation.
Une accolade ou un signe de la main valent mieux qu'un "bisou forcé"
Pour l'enfant, le bisou doit traduire un acte spontané, et non pas une obligation résultant d'un système de récompense ou de punition. En effet, nous voyons trop souvent des parents se mettre en colère, allant même jusqu'à menacer l'enfant s'il n'obéit pas, ou bien à l'inverse, proposer une récompense s'il obtempère en faisant le "fameux bisou forcé". Or, comment voulez-vous qu'un enfant de 5 ans puisse faire la distinction entre un parfait inconnu qui lui propose une friandise et son parrain qu'il ne voit qu'une fois par an et qui lui offre un cadeau pour le même acte ?


Il semble donc impératif de réagir et de repenser les méthodes d'éducation sur "le bisou forcé". Bien sûr, il est naturel pour les parents de vouloir établir un lien entre leur enfant et les autres membres de la famille. Pour ce faire, des experts conseillent d'utiliser d'autres moyens pour saluer des proches ou les membres de la famille, avec une accolade ou avec un signe de la main, par exemple. D'après ces spécialistes, ces codes gestuels se révèlent très efficaces permettent pour intégrer pleinement la culture du consentement dès le plus jeune âge. "

Article paru dans MSN.

J'ajouterais qu'assez tôt j'ai laissé mes enfants décider s'ils voulaient rester à table ou non, forcer à manger est une marche vers la boulimie.

Bref il y a bien des domaines où laisser l'enfant ressentir s'il est d'accord ou non est bien plus important que lui apprendre à obéir ou à simuler.


Dernière édition par Pongo le Mer 27 Déc 2017 - 19:07, édité 1 fois (Raison : Modif: ajout de majuscule au sujet)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 2078
Masculin
Taureau Rat
Age : 33
Ville : Nice

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 15:35

Qui n'a jamais entendu son papa ou sa maman, nous dire, va faire un bisou a... Pour dire bonjour ou pour dire au revoir

Et qui en a gardé des séquelles ?

Personnellement je comprends tout a fait, que mes parents aient souhaités que j'ai de l'affection pour leurs amis, et qu'ils ne m'aient pas considéré, comme un adulte, serrant les mains d'hommes et de femmes. Et puis les adultes ne sont pas habitués a serrer les mains des enfants.
J'ai le souvenir que jusqu'a l'âge de 6 ou 7 ans j'ai pu faire des bisous sur la bouche de certains de leurs amis, parceque j'avais toujours fait ainsi. Alors que je ne le faisait plus à mes propres parents..  C'est en essayant des moqueries d'autres enfant ou devant l'horreur de certains adultes que j'ai été conduit à arrêté...
Pourtant, je n'aime pas du tout les contacts tactiles et physique, mais pour moi comme exemple, c'est plus facile une bise que serrer ka main.

Alors j'apprécie ces études faites sur l'envie des enfants de faire "le bisou" ou de ne pas faire. Seulement, de mon point de vue, peu de choses sont a prendre, pour beaucoup à laisser.

Les enfants ont rarement l'esprit moral des adultes et en réalité, soit ils ont envie de dire bonjour soit ils n'ont pas envie. Je ne pense pas que pour eux le bisou, soit plus que cela une marque d'affection, c'est plus un constat de personne mûre qui y aurait réfléchi, que celui d'un enfant.

Ce qui est important à retenir, c'est de laisser aux enfants un libre arbitre, sur la manière de dire bonjour. Serrer la main ou simplement énoncer un bonjour par politesse sans avoir forcément un contact physique.
Expl avec le fils d'une de mes amies :
Corentin 9ans, aime dire bonjour en faisant la bise
. Il est souvent en slip à la maison, et pour dire au revoir, il fait un chec du pied. Sa mère le gronde disant que cela ne se fait pas, moi je dis que j'en rien a faire, et je chec sont pied en disant... Alors c'est de la que vient l'expression "prendre son pied"?  Parfois même, pour rire je fais la bise a son pied... lorsqu'il est habillé, il sait que le dessous de ses chaussures sont peu hygiénique, du coup soit il fait un chec de la main, soit un bisou-prout sur la joue... Ce qui montre qu'il adapte sa manière de dire au revoir, et qu'il est respectueux. Mais dire que de tendre le pied ne se fait pas est un à priori du raisonnement d'un adulte.

Ce qui compte c'est de se dire au revoir, et de garder le sourire...

Dans le sud est de la France tout le monde se fait la bise après quelques échanges amicaux... Personne n'est traumatisé pour avoir fait un bisou à quelqu'un simplement pour lui avoir parlé que quelques minutes où quelques heures.
Cette étude est un peu grotesque, puisqu'elle a été faite sur une certaine catégorie d'individus, et ne tiens pas compte de ce qu'il se passe ailleurs.

C'est une étude qui vise encore à éloigner les gens plutôt qu'à les rapprocher.

C'est comme la loi sur les vestiaires, où maintenant tout le monde sera compartimenté, pour que cela convienne à une minorité. Entre autre la minorité de ceux qui partent du principe que ke corps humain doit être caché.

C'est pas tant l'acte d'un bisou qui est problématique, c'est plutôt l'esprit moral humain qui se calque dessus qui compte. De même que la nudité dans les vestiaires.

Au Japon il y à les bains publics. Autrefois la nudité était courante dans ce pays... Adultes et enfants faisaient leur toilette ensembles même si mâles et femelles, étaient séparés. En occident cela est vu comme quelque chose d'intolérable.  Aujourd'hui depuis l'arrivée des occidentaux, certains aspects des traditions du Japon se perdent pour être conforme, au regard du monde occidental. La nudité fait a présent l'objet d'un malaise.

Cela ne montre qu'une chose, le dégoût, la pudeur, sont l'objet d'un apprentissage et ne sont pas naturel. Du coup c'est exactement la même chose avec cet histoire de demander a un enfant de faire un bisou... Aujourd'hui cette étude vous enseigne à être plus distant, pour des soit-disant raisons morale... On veut que vous ne trouviez plus cela normal, que ce soit irrévérencieux...

On pourrait aisément faire la contre étude de celle ci en faisant l'apologie, d'inciter les enfants à apprendre a faire le bisou
Expl:
Favoriser la sociabilité
Apprendre a donner de l'affection à son prochain sans préjuger
Etc... Donner des raisons pédagogiques de tout et de rien c'était mon métier... Du coup cette étude nourri de potentielles frustrations en les maquillant en traumatismes...

Srtout que ces dernières années, l'éducation fait l'objet de beaucoup d'expérience ethnologique... Cette politique sur l'éducation positive de faire des enfants roi, éduquer sans aucune frustration, c'est des fadaises... Toute notre vie nous sommes confrontés à des frustrations, le vrai traumatisme c'est de ne pas savoir affronter la frustration.

J'ai une question, quand aura t on le droit fe penser par nous-mêmes, sans se fier a des études manipulatrices? Quand vous accorderez vous d'être qui voys voulez être, sans vous sentir l'obligation d'entrer dans le moule?

Quand vous comporterez vous comme des être indépendant plutôt que comme des êtres assistés ?


Dernière édition par orphelin1984 le Mer 27 Déc 2017 - 16:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 2078
Masculin
Taureau Rat
Age : 33
Ville : Nice

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 16:09

...


Dernière édition par orphelin1984 le Mer 27 Déc 2017 - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 11159
Masculin
Capricorne Singe
Age : 49
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 16:10

Hum , nous vivons en société avec certains codes , dire bonjours quant on se rencontre fait partie de ceux-ci , entre adultes on ne s'embrasse pas forcément , cela dépend de l'intimité relationnelle , je vois que ça gène parfois d'embrasser des adultes que l'on connait pas , personnellement je ne vais pas forcer un enfant à m'embrasser , et je me sens gêné tout autant quant un parent force un enfant à m'embrasser quant il n'en à pas envie , mais j'aime bien qu'on témoigne un peu de mon existence quant on me rencontre , qu'on me dise bonjours me suffit amplement , et c'est pas toujours le cas , quand je j"entre dans un commerce ou un lieu publique je dis bonjours , mais je me met pas à embrasser tout le monde , mais il m'arrive souvent de rencontrer des gens avec des enfants qui ne disent même pas bonjours , bien sur que je déteste qu'on force un enfant à embrasser quelqu'un si il n'en a pas envie , mais dire bonjours c'est le minimum de l'éducation il me semble , alors que cette liberté laissée à l'enfant se finisse en laxisme qui confine à ignorer les êtres qu'on rencontre peut avoir des conséquences comportementales plus tard , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lan'N'noir
Membre
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Nombre de messages : 1008
Masculin
Lion Dragon
Age : 53
Ville : Coyote

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 17:27

Il est vrai qu'embrasser fait entrer en quelque sorte dans la zone de survie, alors, forcer à embrasser des inconnus peut ne pas être juste. Mais, comme le dit profx, cela ne justifie en rien de transiger avec l'enfant sur les codes sociaux de savoir vivre en vigueur. On ne doit pas tout négocier avec un enfant, et suivant son âge et sa maturité on ne négocie pas les mêmes choses sous peine de donner à l'enfant une liberté dont il n'aura pas la maturité psychologique d'assumer la responsabilité. Faire des enfants rois n'est ni les aider, ni les aimer mieux. Cela les rend capricieux, anxieux, autoritaristes,ingrats...entre autres.
Tout peut être expliqué à l'enfant, qui peut tout à fait exprimer son opposition librement, mais en dernier ressort il est soumis à l'autorité de ses parents qui, eux, en ont à assumer la responsabilité jour après jour au travers de l' éducation qu'ils lui donnent.
L'enfant doit être et soutenu inconditionnellement et modelé aux usages de la vie en société dont de toutes façons, bon gré mal gré, il va dépendre.
Nb: pour la question de demander à un enfant de rester à table, je ne vois pas en quoi ce serait le forcer à manger où l'inciter à la boulimie que de le lui demander.
Un repas partagé est aussi un moment convivial en famille propice à l'échange . C'est un des seuls moments où l'on peut être tous réunis. Les liens familiaux se tissent aussi par ces partages là et il n'y a pas à mon sens outrage à montrer à l'enfant, par de petites choses à se décentrer quelques minutes de son unique désir et volonté pour commencer à prendre en compte son environnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 2078
Masculin
Taureau Rat
Age : 33
Ville : Nice

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 17:41

Faire ce qui est juste pour nos enfants ne signifie pas qu'il soit systématiquement content.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaël
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/10/2017
Nombre de messages : 2027
Masculin
Scorpion Rat
Age : 45
Ville : καρδία

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 17:49

En fait je comprends qu'il ne faille pas obliger un enfant à faire la bise car malheureusement nous vivons dans un monde où les prédateurs sexuels existent...
Et oui, l'étude a été faite dans ce sens. Pour que les enfants s'approprie leur corps et sachent plus facilement dire "non".
Encore une fois l'existence de brebis galeuses oblige à restreindre le champ des possibles...
Maintenant dire "bonjour" est évidemment requis et non négociable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 2078
Masculin
Taureau Rat
Age : 33
Ville : Nice

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 18:13

Je t'ai envoyé un mp AnGilles, mais je crois que tu es légèrement hors sujet.

La question concerne deux choses
Le bisou est il ou n'est il pas une marque d'affection?
Et selon la réponse, peut-on contraindre une perspnne a faire un bisou à quelqu'un.

C'est la que ca devient intéressant, les points de vues, concernant le bisou vont bon train, parfois, c'est affectif, parfois pas. Il suffit de voir comment les gens se font la bise entre eux. Souvent les lèvres ne touchent même pas la personne a qui on dit bonjour, et le bruit du bisou est fait dans le vent plutot que sur la joue.

Du coup c'est une longue et vague discussion qui est a envisager. Et on repond souvent à la va vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaël
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/10/2017
Nombre de messages : 2027
Masculin
Scorpion Rat
Age : 45
Ville : καρδία

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 18:59

@orphelin1984 a écrit:
Je t'ai envoyé un mp AnGilles, mais je crois que tu es légèrement hors sujet.

La question concerne deux choses
Le bisou est il ou n'est il pas une marque d'affection?
Et selon la réponse, peut-on contraindre une perspnne a faire un bisou à quelqu'un.

C'est la que ca devient intéressant, les points de vues, concernant le bisou vont bon train, parfois, c'est affectif, parfois pas. Il suffit de voir comment les gens se font la bise entre eux. Souvent les lèvres ne touchent même pas la personne a qui on dit bonjour, et le bruit du bisou est fait dans le vent plutot que sur la joue.

Du coup c'est une longue et vague discussion qui est a envisager. Et on repond souvent à la va vite.

Malheureusement non je ne suis pas HS. J'avais déjà entendu cette prise de position de la part de certains psychologues.
Si tu obliges l'enfant à accepter un bisou même de la part d'un membre de la famille celui-ci aura plus de mal à définir ce qui est autorisé ou interdit pour un adulte vis à vis de son corps.
Et si tu objectes qu'il s'agit uniquement des membres de la famille il faut savoir que la grande majorité des abus commis sur les enfants sont le fait d'un membre de la famille...

Je regrette aussi énormément aussi que nous n'ayons pas une relation plus simple et tranquille avec le corps mais c'est la réalité.

Toutefois tu peux t'autoriser à vivre pleinement cette liberté dans le cadre de vacances naturistes par exemple où il existe encore un état d'esprit proche du tien. C'est une bonne alternative je pense. Il y a une grande dimension spirituelle à vivre dans cette relation à l'autre et à la nature.
Je n'ai pas encore expérimenté car je ne suis pas suffisamment libéré de certains "blocages" mais se serait un bon objectif de progression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lan'N'noir
Membre
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Nombre de messages : 1008
Masculin
Lion Dragon
Age : 53
Ville : Coyote

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 19:32

Le point de vue de cette étude se défend, certes, au regard du manque fréquent de communication éducative de la part des parents vis à vis de leurs enfants.
La prochaine étape sera d'obtenir son consentement pour que le médecin puisse l'examiner en vue d'établir un diagnostique.
J'ai personnellement fréquemment expliqué à mes enfants ce qu'est la pédophilie et le fait qu'être avec un proche n'est pas une assurance. Ils sont tout à fait capables d'assurer l'intégrité de leur corps, nous les avons toujours encouragés et soutenu en ce sens. Ils savent que la bise est un code social et rien d'autre, une habitude actuelle en cette contrée qui certes peut tout à fait changer.
Nous avons fait du naturisme et avons arrêté pour respecter la pudeur de notre fille aînée quand celle-ci nous l'a manifestée. Nos deux fils font du foot et depuis un an on leur a imposé de prendre leur douche en slip alors qu'ils étaient très à l' aise avec leur corps. Comme ils arrivent à un âge où le regard et le dictat social compte, ils ont intégré par ce fait extérieur une inhibition flagrante vis à vis de leur corps en peu de temps.
Pour moi ces courants Anglosaxons, sous couvert de protéger les enfants cherchent plus à mon avis à traiter l' anxiété des parents, même si cela n'est pas conscient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaël
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/10/2017
Nombre de messages : 2027
Masculin
Scorpion Rat
Age : 45
Ville : καρδία

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 19:36

lan'N'noir

Tous les parents ne sont pas aussi clairvoyant dans leur éducation et il s'agit ici de s'adresser au plus grand nombre.
Heureusement que nous restons maître à bord et pouvons offrir d'autres alternatives à nos enfants si nous en avons la capacité.

Merci de ton témoignage ceci dit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 2078
Masculin
Taureau Rat
Age : 33
Ville : Nice

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 20:15

AnGilles a écrit:
@orphelin1984 a écrit:
Je t'ai envoyé un mp AnGilles, mais je crois que tu es légèrement hors sujet.

La question concerne deux choses
Le bisou est il ou n'est il pas une marque d'affection?
Et selon la réponse, peut-on contraindre une perspnne a faire un bisou à quelqu'un.

C'est la que ca devient intéressant, les points de vues, concernant le bisou vont bon train, parfois, c'est affectif, parfois pas. Il suffit de voir comment les gens se font la bise entre eux. Souvent les lèvres ne touchent même pas la personne a qui on dit bonjour, et le bruit du bisou est fait dans le vent plutot que sur la joue.

Du coup c'est une longue et vague discussion qui est a envisager. Et on repond souvent à la va vite.

Malheureusement non je ne suis pas HS. J'avais déjà entendu cette prise de position de la part de certains psychologues.
Si tu obliges l'enfant à accepter un bisou même de la part d'un membre de la famille celui-ci aura plus de mal à définir ce qui est autorisé ou interdit pour un adulte vis à vis de son corps.
Et si tu objectes qu'il s'agit uniquement des membres de la famille il faut savoir que la grande majorité des abus commis sur les enfants sont le fait d'un membre de la famille...

Je regrette aussi énormément aussi que nous n'ayons pas une relation plus simple et tranquille avec le corps mais c'est la réalité.

Toutefois tu peux t'autoriser à vivre pleinement cette liberté dans le cadre de vacances naturistes par exemple où il existe encore un état d'esprit proche du tien. C'est une bonne alternative je pense. Il y a une grande dimension spirituelle à vivre dans cette relation à l'autre et à la nature.
Je n'ai pas encore expérimenté car je ne suis pas suffisamment libéré de certains "blocages" mais se serait un bon objectif de progression.

Les psychologues devraient avoir un regard détaché de la moral, et plus scientifique, si non ce sont de simple moraliste.

C'est d'ailleurs ce qu'ils sont d'après ce que tu rapportes.

Psychologie=etude de la psyché
Ils sont sensé faire de la recherche plutot que d'appliquer bêtement ce qu'on leur a enseigné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 2078
Masculin
Taureau Rat
Age : 33
Ville : Nice

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 20:18

AnGilles a écrit:


Toutefois tu peux t'autoriser à vivre pleinement cette liberté dans le cadre de vacances naturistes par exemple où il existe encore un état d'esprit proche du tien. C'est une bonne alternative je pense. Il y a une grande dimension spirituelle à vivre dans cette relation à l'autre et à la nature.
Je n'ai pas encore expérimenté car je ne suis pas suffisamment libéré de certains "blocages" mais se serait un bon objectif de progression.

Ah je suis démasqué, je pensais pas que ça serait aussi évident que ça

Bien vu l'aveugle :jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaël
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/10/2017
Nombre de messages : 2027
Masculin
Scorpion Rat
Age : 45
Ville : καρδία

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 20:19

En fait l'idée des psychologues n'est pas une application absurde de principes éducatifs (sauf effectivement dans certains courants anglo-saxon principalement) mais ils attirent l'attention sur un effet possible de ce genre d'éducation.

Il est tout à fait possible de contrebalancer cet effet par la communication comme l'a très bien expliqué lan'N'noir (bon sang vivement que tu retrouves ton pseudo car celui là j'ai vraiment du mal à l'écrire sans l'écorché)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 20:39

@orphelin1984 a écrit:
La question concerne deux choses
Le bisou est il ou n'est il pas une marque d'affection?
Et selon la réponse, peut-on contraindre une perspnne a faire un bisou à quelqu'un.

C'est la que ca devient intéressant, les points de vues, concernant le bisou vont bon train, parfois, c'est affectif, parfois pas. Il suffit de voir comment les gens se font la bise entre eux. Souvent les lèvres ne touchent même pas la personne a qui on dit bonjour, et le bruit du bisou est fait dans le vent plutot que sur la joue.

J'avais ouvert en 2014 un sujet sur le fait de s'embrasser, malheureusement des images GIF ont disparu au passage mais il reste quelques photos :


http://spiritpartage.forumactif.com/t12222-faut-il-toujours-embrasser?highlight=s+embrasser
Revenir en haut Aller en bas
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 2078
Masculin
Taureau Rat
Age : 33
Ville : Nice

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 21:22

Tu sais, je suis pas trop démonstration d'affection par ke physique. Perso ça me répugne un peu. Alors les photos. Bin je m'en fout un peu.

C'est le contenu et la qualité des dialogues qui peuvent être instructifs.

Merci pur les info, j'irai peut-être y faire un tour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 2078
Masculin
Taureau Rat
Age : 33
Ville : Nice

MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   Mer 27 Déc 2017 - 21:31

@lan'N'noir a écrit:
Le point de vue de cette étude se défend, certes, au regard du manque fréquent de communication éducative de la part des parents vis à vis de leurs enfants.
La prochaine étape sera d'obtenir son consentement pour que le médecin puisse l'examiner en vue d'établir un diagnostique.

Oh un jour on complexera d'être vu aux rayons X, et faudra interdir aux médecins de nous demander de nous déshabiller pour des palpations. Le contact physique deviendra un taboo


scratch

Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le consentement de l'enfant. Thème: affection, remerciements.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit