Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 On est en France b..del !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Suara
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/10/2017
Nombre de messages : 523
Féminin
Verseau Singe
Age : 62
Ville : Saint Hilaire Saint Mesmin

MessageSujet: On est en France b..del !   Dim 12 Nov 2017 - 7:36

Rappel du premier message :

Les relations homme-femme c'est pas gagné: Voir l'article ci dessous

à  onze ans il faut savoir dire non. Et à 4 ans aussi? à 5? etc

lui il sort de prison mais elle elle est en "prison" à vie et son enfant aussi.

On habite où, déjà? J'ai oublié? à l'E.I où les hommes n'ont qu'à épouser une femme 1/4 d'heure pour avoir le droit de coucher? Donnons des leçons, ça nous va bien, tiens!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 17496
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 63
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 1:45

@orphelin1984 a écrit:
C'est précisément cela. Et si j'ai bien compris la loi qui va passé, on replacera 15 ans par 18 ans. Ce qui fait que tous mineur de moins de 18 ans même avec consentement le majeur sera pénalisé.
Tout acte sexuel entre mineur et majeur seront prohibés.

Du coup en dessous de 18 ans les jeunes auront des rapports sexuels entre eux, ça ne posera pas de problèmes niveau loi. Bon certains auront des enfants tout en étant mineurs. A ce sujet d'ailleurs j'ai n cousine qui a 14 ans avait des relations sexuelles avec un gars de sa classe et s'est retrouvée enceinte. Quand j'étais au collège une fille de ma classe a vécu aussi la même chose et s'est mariée avec le père de l'enfant. Par contre ma cousine non.
Aux Antilles les filles sont très précoces et ont des relations sexuelles très tôt et aussi des enfants très tôt et physiquement elles sont développée très tôt aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 1863
Masculin
Taureau Rat
Age : 34
Ville : Nice

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 2:19

@Totem a écrit:
@orphelin1984 a écrit:
C'est précisément cela. Et si j'ai bien compris la loi qui va passé, on replacera 15 ans par 18 ans. Ce qui fait que tous mineur de moins de 18 ans même avec consentement le majeur sera pénalisé.
Tout acte sexuel entre mineur et majeur seront prohibés.

Du coup en dessous de 18 ans les jeunes auront des rapports sexuels entre eux, ça ne posera pas de problèmes niveau loi. Bon certains auront des enfants tout en étant mineurs. A ce sujet d'ailleurs j'ai n cousine qui a 14 ans avait des relations sexuelles avec un gars de sa classe et s'est retrouvée enceinte. Quand j'étais au collège une fille de ma classe a vécu aussi la même chose et s'est mariée avec le père de l'enfant. Par contre ma cousine non.
Aux Antilles les filles sont très précoces et ont des relations sexuelles très tôt et aussi des enfants très tôt et physiquement elles sont développée très tôt aussi.
Les mineurs auront des rapports entre eux, dans la limite du raisonnable légal oui. C'est à dire sur les même bases que les règles de morales préétablies. C'est a dire a la condition qu'il n'aient pas plus de 5 ans d’écart. 

Il n'y a pas d'article dans le code pénal ou civil concernant ces 5 années d'écarts, mais cela est tout de même pris en compte dans la justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 17496
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 63
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 2:38

@orphelin1984 a écrit:

Les mineurs auront des rapports entre eux, dans la limite du raisonnable légal oui. .

Et les rapports entre mineurs non consentis, ils seront jugés comment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 1863
Masculin
Taureau Rat
Age : 34
Ville : Nice

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 3:01

@Totem a écrit:
@orphelin1984 a écrit:

Les mineurs auront des rapports entre eux, dans la limite du raisonnable légal oui. .

Et les rapports entre mineurs non consentis, ils seront jugés comment?
Et bien prenons l'exemple d'un mineur qui en viol un autre qu'importe l'âge ou le sexe de chacun. La loi est sensée protéger les victimes non ? Donc si les fait sont reconnu par l'accusation, alors il y aura réparations exigées, qui sont généralement des indemnité financières. Parce qu'en France le bonheur, ou bien les honneurs (rendre hommage) passent par l'argent. C'est triste mais c'est comme cela. 

L'agresseur doit faire l'objet d'une expertise psychiatrique pour adapter la sanction a son état.

Si l'expertise psychologique et ou psychiatrique démontre(nt) que le mineur qui a abusé un autre mineur est capable de comprendre les enjeux de notre société, et l'importance de l'acte qu'il a commis, il sera jugé comme un majeur, et attendra l'âge requis pour être détenu dans une prison pour mineur, jusqu’à majorité ou il sera en suite détenu en prison pour adulte si le délais de la peine d'incarcération dépasse la période de son dix-huitième anniversaire.

En France les prisons pour mineurs sont susceptible de recevoir des adolescents dès l'âge de 13 ans. En gros si la peine de prison du jeune dépasse les 5 ans, il ira en prison pour mineur et en suite pour majeur.


Dernière édition par orphelin1984 le Jeu 30 Nov 2017 - 3:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 1863
Masculin
Taureau Rat
Age : 34
Ville : Nice

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 3:24

@Akalan a écrit:
@orphelin1984 a écrit:
@Akalan a écrit:
Néhémyo a écrit:
Ok. Mais je piges pas pourquoi il y a un âge de consentement un âge de majorité sexuelle (15) et un âge de majorité tout court.

Un jeune de 16 ans par ex qui serait abusé par un adulte en étant consentant parce que manipulé (promesse d'argent, pressions ou autre) quelle suite donnerait-on vu qu'il a passé l'âge du consentement et l'âge de la majorité sexuelle ?

La définition d'une "majorité sexuelle" n'est inscrite nulle part dans le Code pénal français. La majorité sexuelle est une interprétation de l'article 227-25 du Code pénal, qui définit l’atteinte sexuelle sur les mineurs : "Le fait, par un majeur, d'exercer sans violence, contrainte, menace ni surprise une atteinte sexuelle sur la personne d'un mineur de 15 ans est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende."
Cela signifie "qu'en dessous de 15 ans, même sans contrainte, même si l’enfant est consentant, avoir un acte sexuel avec un(e) mineur(e) de moins de 15 ans peut être poursuivi", explique à franceinfo Pascal Cussigh, avocat pénaliste


voila ce qu'est la majorité sexuelle, c'est l'age en dessous duquel les relations adulte/mineur sont prohibés,
quant à l'age du consentement, ça voudra dire qu'en dessous de cet age, alors le juge, sans détour possible devra appliquer automatiquement les peines qui correspondent au non consentement, donc plus lourdes, ce qui devrait alors requalifier les faits de plus ou moins viol j'imagine, mais tout ça c'est assez technique
C'est précisément cela. Et si j'ai bien compris la loi qui va passé, on replacera 15 ans par 18 ans. Ce qui fait que tous mineur de moins de 18 ans même avec consentement le majeur sera pénalisé.
Tout acte sexuel entre mineur et majeur seront prohibés.

S'il n'y a ni contrainte ni surprise ni violence ni menace , la peine encouru sera la même, mais en revanche s'il y a violence menace surprise contrainte, alors la peine sera plus lourde puisque qui dit violence dit viol, c'est a dire pouvant allé
c'était bien la peine de reprendre une Nieme fois un truc qui était clair comme il est pour le noyer derrière une Nieme réinterprétation façon gloubiboulga gerard majax,
cette loi ne va rien changer au 15 18 32 72 ou je sais pas quoi de quoi, cette loi va simplement tabler le fait qu'en dessous de 13 ans (si ca reste la dessus) un mineur sera considéré automatiquement comme NON CONSENTANT, ce qui aboutira à des faits requalifiés et des peines plus lourdes, point
Bin oui, complètement. C'est une loi purement hypocrite, et je dirais que c'est même un véritable préjudice pour certaine personnes adolescentes qui sont suffisamment mature pour prendre des décisions en toute responsabilité.

Cette loi c'est du n'importe quoi. Et de toute façon beaucoup de choses sont un peu du n'importe quoi. 
Le saviez vous ? la police est en droit si elle a une suspicion sur un adulte, mais qu'il n'existe aucune plainte aucune preuve, d'une éventuelle culpabilité, de se faire passé pour des jeunes mineurs, et d'inciter la personne soupçonné a commettre un délit ?

C'est à dire, que je suis policier, et je soupçonne Madame EXEMPLE d'avoir des attirance pour mineur. Je crée un compte FaceBook, Skype ou qu'importe, Je cherche une photo d'un jeune garçon ou d'une jeune fille selon ce que je pense faire parti des critère de Madame EXEMPLE, et mon but et de la séduire et d'obtenir un rendez-vous pour des raisons sexuelles.

Le profile de Madame EXEMPLE  Une femme qui se sent seule prête a aimer la première personne qui lui dira je t'aime. Homme, femme, adolescent qu'importe. Une jeune personne adolescente la demande en ami, et se présente a elle, sympathise pendant plusieurs jours, plusieurs semaine, ou même plusieurs mois. Une confiance s'installe, et finalement l'adolescent(e) fini par lui proposer un rencard. MMe EXEMPLE refuse. Mais l'adolescent insiste, elle maintien sa position. 

Logiquement le Policier devrait s'arrêter là, mais la justice leur donne tout pouvoir, c'est à eux d'en juger. 

De deux choses l'une, ce que fait le policier est logiquement punissable par la loi, d'une part il fait une usurpation d’identité, la seconde il fait du Harcèlement a Mme EXEMPLE. Mais ses efforts finissent par payer.

L'adolescent(e) fini par convaincre Mme EXEMPLE et accepte le rendez-vous, c'est bon la procédure en justice est amorcée, et Mme EXEMPLE sera jugée sur un flagrant délit. 

C'est carrément de la chasse au sorcière la manière de procéder. Moi quand j'ai entendu ça dans un reportage TV j'ai carrément éteint la télévision et je suis passé a autre chose. C'est comme si les Brigades des stup décidaient de convaincre des gens sur internet de devenir des dealers.... On vit dans un monde complètement surfait !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimy
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/05/2016
Nombre de messages : 1823
Féminin
Verseau Serpent
Age : 40
Ville : La Terre

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 4:19

@orphelin1984 a écrit:
@Mimy a écrit:
De sur place?...Vue les centaines de milliers des kilomètres que parcours la planète,  c'est une illusion la surplace.

Tiens donc! Un gamin de 17 ans vient me faire des grandes déclarations d'amour. Si si, il se crois mon âme soeur. Ah..l'amour!!...

Quand je lui pose la question comment sait il qu'il m'aime..dans ses balbutiements,  il passe ses nuits à penser à moi...

Tiens donc...l'amour se limite aux draps..🤔

Le corps à une évolution naturelle. Le corps d'une jeune de 11 ans, 13 ans n'est pas vraiment prêt pour une relation sexuelle. Ni physiquement ni psychologiquement.

Dans mon entourage,  toutes les femmes qui ont commencées leurs sexualité trop tôt,  elles le regrettent. Une mauvaise expérience, disent elles.

Et je ne vois absolument pas comment cette lois débile peut être en faveur des la protection des enfants. J'ai plutôt l'impression de mettre à l'abris les séducteurs des enfants.
Un enfant est vulnérable et si dans sa vie il manque d'affection parental,  il peut confondre l'amour et le sexe. L'homme adulte une fois abusé de l'enfant,  le jette. Les séquelles sont graves pour le restant de leurs vie.

Alors là,  Loryan, pourrais tu expliquer plus clairement en quoi et comment cette loi est en faveur  des mineurs , et en quoi consiste vraiment l'évolution.

Et si on interrogé les enfants,  les pré ados et ados?

Zut, ils ne sont pas assez murs pour répondre, pas assez d'expérience,  diraient ceux qui veulent légaliser leurs sexualité,  on les considérants quand même assez murs pour assumer un oui contraint où juste désireux de plaire à un adulte.

NON, LES ENFANTS NE DOIVENT PAS ÊTRE EXPOSÉS AUX BON VOULOIR SEXUEL DES ADULTES.
Car là,  on ne parle pas d'amour dans les lois, mais que de consentement.

Des adultes en plein âge se font abuser et succombent à la séduction. Comment peut-on dire à un enfant de 11 ans, 12, 13, t'est pleinement responsable de ton acte?



Du sur place, oui c'est une expression. Je parlais de faire du surplace d'un point de vue de la spiritualité. C'est a dire que d'une manière au lieu d'aller au fond des choses, on a tendance a tourner autour du pot. 

Si un gamain de 17 ans vient dire a une femme de 39 ans qu'il est amoureux, je dirais qu'il y a de quoi se sentir flattée non ? Prend le comme un compliment d'abord, et pose lui la question de savoir ce qui lui fait dire qu'il pense que tu es son âme sœur, parce que toi tu ne le vois pas du tout ainsi peut-être. Dans la vie la communication c'est important, et en toutes circonstances.

Et puis tu dis gamin de 17 ans. Son corps physique peut-être, mais que sais tu de son âgé réelle et de son niveau d'élévation spirituelle ?  Tu vois c'est encore une fois une pensée de préjugée. On parle sur ce forum de choses et d'autres, spirituelles, on dit que c'est un enjeu des plus important dans la vie, et pour une raison inconnue, HOP tout cela n'entre plus en compte. N'est-ce pas une forme d'hypocrisie spirituelle ?

On accepte les relation homosexuelle, transgenre, mais faudrait pas accepter les relations sensuelles doivent être limité avec certains être humain pour un prétexte d'une nature ou d'une autre ? C'est interessant, j'aimerais une explication d'ordre spirituelle, puisque nous sommes sur un forum de spiritualité Smile Toute autre raisons, je les connais déjà, on vit dans le même monde. 

bin disons que la réponse de penser a une personne durant la nuit, peut-être interprété d'une façon, ou bien d'une manière plus général, la journée il y a les cours les copain, le matin et le soir on est en famille, les seul moment ou on a vraiment le temps de pensé a ce qui est important, c'est quand on est seul avec soi-même et on sait avec qui on aimerait partager le plus clair de son temps. Alors l'amour ce n'est pas uniquement dans les draps, mais bon faut pas reproché a un jeune de 17 ans de manqué de faculté de communication Smile
Mais d'une certaine manière j'ai posé plus haut dans ce topic la question de savoir ce que l'on pouvait deviner du niveau d'élévation spirituelle d'une personne même a 17 ans, et que ce genre de réponse venant d'un jeune peut nous mettre nous sur la voie, du coup j'aurais tendance a te rejoindre et a être plutot septique quand au recule de ce jeune. Mais cela étant il est important d'avoir une approche convenable avec les jeunes, parce que se sentir rejeté comme un mal propre n'aide pas a la construction de soi, je dirais même que ça peut être destructeur. Les jeunes sont des êtres passionnés. Du coup il faut prendre des pincettes, mettre de l'eau dans on vin, et des fleur dans ses mots, pour expliqué a un jeune que ça va pas le faire. 

Je suis parfaitement d'accord avec ce que tu écris en majuscule. Les enfants ne devraient pas être exposé au bon vouloir des envies sexuelles des adulte. En cela je suis parfaitement d'accord. D'ailleurs PERSONNE ne devrait être a la merci des envies sexuelles de personne. Je vois pas pourquoi les enfants plus que les autres. Le viol c'est du viol, qu'importe qui en est victime. De même que personne ne devrait être a la merci de la folie meurtrière d'un fou.

Les humains sont tous Égaux devant Dieu, qu'ils soient enfants adolescents adultes ou vieillards, qu'il soit gentils ou méchants, qu'il soit beau ou qu'ils soient laid, qu'il sente bon ou bien mauvais. 

On est sur un forum qui parle de choses spirituelles ici, alors l’approche de la discussion est sensée être de nature spirituelle. Alors il est normal que  la morale soit mise a rude épreuve et les lois de la justice des hommes de coté, puisque je me questionne sur les raisons spirituelles d'accepter ou de rejeter.


La spiritualité, dans tous les domaines c'est d'accepter les choses, mais là tu parles avec rejet, et à la limite de la violence.  C'est facile de dire comme tout le monde c'est mal, alors on s'en tient a ce qui est dit. Mais hey... moi je veux bien que ce soit mal... Cela étant tu n'as rien dit qui soit de nature spirituelle ici
Du coup je me fait l'avocat du diable. La dernière fois Zoé s'est faite incendier, et j'aimerais bien comprendre. Elle est ou la spiritualité dans la lapidation verbale ? De plus que c'est un sujet qui s'y prête facilement, et l'union fait la force. Haha !

Le vrai courage c'est de se tenir dresser devant la difficulté je relève le défis.

Si avoir un rapport charnel, de n'importe quelle nature quelle qu'elle soit, avec un enfant, même un simple bisou sur la bouche (DIXIT Platon) alors il faut me le prouver d'une manière spirituelle ! 

Parce que ce qui est exposé sans preuve peut être réfuté sans plus de preuve, et de dire qu'il faut allé demandé a des enfants ou des ados, c'est très bien. Mais attention, la manipulation peut allé et dans un sens et dans un autre, du coup fait le!

Mais pose des questions toujours neutres Wink

Alors je sais pas ce que ça vaut, mais je connais un témoignage ou un enfant parle de l'amour et ou de faire l'amour. Normalement d'après ce que disent les gens c'est pas de son âge d'en parler il devrait avoir d'autres préoccupations. Et il explique qu'il n'aime pas l'école parce que ça l’empêche de vivre.

Et je trouve que naturellement cet enfant avait un certain sens spirituel très développé. 



Coucou Orphelin.

Je vais surement te répondre en désordre,  mais essayer quand même d'y répondre.

Déjà qu'est ce pour toi "spirituel" ?

Parler spirituellement. Une femme et un homme voient la sexualité différemment.

Je ne me fais pas l'avocat du diable,  mais cel de l'innocence, de l'innocent.

Quand j'étais à l'université,  pour arrondir mes fins du mois,  j'ai travaillé avec des enfants détruits par des adultes. Des questions j'en avait plus que j'en posée.

J'ai vue ce que peut faire comme dommages "la sexualité précoce ". Des âmes errantes dans des corps meurtris.

Qu'est spirituel où profane en celà ?  Des moines,  des prêtres,  des gourous "spirituels " ont détruit pas mal des jeunes par cette pulsion animal .

Si je suis du côté des enfants c'est qu'ils ne savent pas ce qu'on leurs fait. Des enfants qui ont cédés juste pour faire plaisir,  à un père,  un grand frère,  un prof, un supérieur quelconque.

Pour le rejet du jeune homme,  si je céderait par compassion à tous les hommes je serais une vraie passoire,  où une autoroute. Mais parce que je me respecte et respecte également la personne qui est en demande que je suis très franche,  sans jouer dans les eaux troubles de l'ambiguïté. Un NON claire , limpide.

Puis,  ce jeune en particulier, 0il  à regardé quelques vidéos sur le net sur l'âme soeur. Alors pour spiritualiser son désir,  il l'appelle "âme soeur". Quand je lui parle de cette vibration qui dépasse le désir charnel,  qui sens l'autre dès que l'autre entre dans la pièce. Que entendre son prénom,  sentir son parfum,  une douceur remplit l'âme. Et savoir que l'autre est heureux, suffit. Pas besoin de posséder où faire parti de son bonheur. Là,  on pourrait éventuellement envisager l'âme soeur. Mais si t'es prêt au suicide après un non à ton besoin de possession,  désolée,  ce n'était qu'un besoin.

Devant dieu on est peut-être tous égaux,  bébé,  enfant, adolescent,  jeune,  vieux,  mais la matière se développe dans le temps. A chaque âge ses besoins.

Donc faire des lois pour les précoces,  je veux bien, s'ils signale que c'est uniquement pour les précoces sexuelle. Qui sont vraiment peu par rapport au reste de l'humanité.

Donc oui. Une loi pour des cas précoce.

Et l'amour est spirituel. L'amour respecte aussi le bien de l'autre. Donc si un adulte à une envie soudaine de démolir un enfant,  même si cet enfant fait des choses par imitation,  qu'il y pense avant passer à l'acte. L'amour n'est pas pressé,  ni stressé par autre besoin que le bien-être de l'être aimé.

Je doute que un enfant désir autre chose que l'amour,  l'approbation d'un adulte. Car avant tout, il cherche l'AMOUR.

Un adulte,  et surtout un homme,  cherche avant tout , sa propre satisfaction au détriment de son objet de désir.

La sexualité spirituelle est aussi courrente que la précocité sexuelle chez les enfants.

J'espère avoir répondue mon cher Orphelin. Et, oui, je suis très tactile,  mais peu sexuelle.  :bisous)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaël
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/10/2017
Nombre de messages : 2100
Masculin
Scorpion Rat
Age : 46
Ville : καρδία

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 5:29

Je n'ai pas tout lu à vrai dire mais juste ta réponse Mimy me fait chaud au cœur tu peux pas savoir...

Gros bisous :bisous)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 7:54

@orphelin1984 a écrit:
Quand on arrêtera de nous pondre des lois qui nous obligent en ceci ou en cela, alors peut-être que nous commencerons à faire ceci ou cela, plus par amour que par obligation.

C'est hélas oublier que l'Homme est avant tout un animal social selon Aristote si ma mémoire est bonne.

Revenir en haut Aller en bas
Loryan
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 29/10/2009
Nombre de messages : 4177
Masculin
Vierge Chien
Age : 48
Ville : Lorraine

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 11:18

Ce sujet part dans plusieurs directions émotionnelles.
La première de toute c'est qu'un parent ne réagit pas de la même façon, généralement les parents ont du mal à voir grandir leurs enfants, même à 18 ou 21 ans ils les considèrent encore souvent comme des enfants.... alors l'adolescence n'en parlons pas... mais c'est tout naturel et normal.

La seconde c'est la notion de frontière entre enfant/adolescent et adolescent/adulte. Pour certains elle devraient être fixées à des ages définis, mais le problème c'est que cela n'est absolument pas universel, ça va de 8 à 14 ans environ. Il est impossible de mettre tout le monde d'accord. Raison pour laquelle le seul consensus actuel est la puberté pour le passage enfant/adolescent... par contre il n'existe aucun repère pour le passage adolescent/adulte. Le passage à l'age adulte n'est pas uniforme non plus et va en gros de 16 à 25 ans... mais entre 8 et 25 ans il y a un monde.

Le troisième point c'est la confusion (dans le sujet) entre la sexualité choisie, raisonnée et harmonieuse, et la sexualité manipulée contrainte et violente.
Ca change de fond en comble la moindre opinion.

Pour le répéter la loi actuelle ne dit rien de précis. Et c'est pourquoi on se retrouve avec des affaires ayant lancé ce topic.
Demain on fixera qu'il n'y a aucune validité d'un consentement en dessous de 13 ans ou 15 ans.
Ca veut juste dire que si un mec demande à une gamine de 12 ans "tu veux découvrir le sexe avec moi" 10 fois et qu'elle dit oui 10 fois... aujourd'hui elle est responsable parce qu'elle a clairement exprimé son consentement (même si elle ne comprends pas forcément), demain le mec sera responsable parce que la loi considérera que le consentement d'une gamine de cet age et nul et non avenue, et que le mec a fait de la manipulation sur personne faible et mineure.
Alors on peut être pour ou contre et refaire le monde et la loi.
Mais dans les fait actuel c'est ça, et si cette loi passe, un doute juridique sera levé.
La question du 13 ou 15 n'a rien avoir avec la majorité sexuelle qui est dans tous les cas à 15 ans.
La question du 13 ou 15 n'a à voir qu'avec la validité du raisonnement sur le consentement.

@mimy on parlera d'autres choses en détail une autre fois mais tu poses aussi un autre angle de vue intéressant, celui de l'éducation sexuelle et affective des adultes vis à vis des adolescents (et plus généralement lorsqu'il existe un différentiel émotif et mature important). Je me suis aussi déjà retrouvé dans des situations d'ado qui te colle affectivement/sexuellement... et toute la difficulté est d'adopter le bon positionnement en se respectant soi-même et en respectant l'autre. Les ados sont capable plus que tout autre de chantage affectif avec comme risque le suicide... parce qu'ils sont souvent pas encore stable.

@Néhémyo bon ok t'es un peu vieux jeu et catégorique, mais c'est ce qui fait tout ton charme. Maintenant tu as amené dans le débat la différence de maturité qu'il existe entre le corps physique, émotionnel et mental. Il est bien sur difficile de ramener ce débat dans la société même si quelque part tout le monde le comprends. Un être peut devenir pubère à 11 ans (maturité du corps physique), émotionnellement ou mentalement mature à 15-18 ou 21 ans.. difficile de savoir mais il est cohérent de dire qu'à 21 ans les 3 sont matures.

@orphelin1984 et oui on en discute "spirituellement" et pour le moment ça va personne s'engueule trop et chacun apporte des points de vue et de réflexion. C'est un sujet par nature difficile, souvent fermé d'ailleurs. Tu as apporté dans le débat un nouveau point assez difficile parce qu'il traite de la responsabilité de l'adolescent et c'est pas le plus simple.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shani-Ys
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 6209
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 39
Ville : Sud

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 11:35

Disons qu'au final avant de dire des choses sur ce sujet il faudrait peut-être s'y entendre en droit civil et en droit pénal, mais voilà j'y connais rien personnellement et il semble qu'angelico et mimy non plus lol3--- comme la plupart des français d'ailleurs, alors on réagit selon ce qu'on croit que cela signifie.

Mais faut pas s'énerver Akalan, on va s'informer hein et combler nos lacunes, enfin quand on aura le temps afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 17496
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 63
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 11:50

@Loryan a écrit:
on parlera d'autres choses en détail une autre fois mais tu poses aussi un autre angle de vue intéressant, celui de l'éducation sexuelle et affective des adultes vis à vis des adolescents (et plus généralement lorsqu'il existe un différentiel émotif et mature important). Je me suis aussi déjà retrouvé dans des situations d'ado qui te colle affectivement/sexuellement... et toute la difficulté est d'adopter le bon positionnement en se respectant soi-même et en respectant l'autre. Les ados sont capable plus que tout autre de chantage affectif avec comme risque le suicide... parce qu'ils sont souvent pas encore stable.

Ce que tu dis Loryan me rappelle l'histoire d'une ado dans un collège qui était amoureuse de l'un de ses profs. Elle lui a fait des avances qu'il a repoussé et pour se venger elle a dit a ses parents que son profs l'avait abusé sexuellement, du coup la machine de la justice s'est mise en marche, le profs s'est vu interdire d'exercer le temps que l'affaire soit réglée, les gens de la ville où il habitait le montrait du du doigt alors qu'il clamait son innocence. Bref sa vie s'est écroulée ce jour là. Après enquête approfondie et plusieurs interrogatoire, la jeune fille a fini par avouer la vérité ; elle n'avait tout simplement pas supporté d'être rejetée par ce prof qu'elle désirait.
Personnellement quand j'étais ado, il y avait beaucoup de filles qui en pinçaient pour certains prof.
Je me souviens du nouveau prof de gym. beau gosse qui était arrivé au collège et que même les filles qui habituellement présentaient un certificat de dispense de sport parce qu'elles n'aimaient pas ça, tout d'un coup aimer le sport.....
De toute façons pour les parents qui ont eu des enfants, à cet âge on voit bien que les hormones sont en ébullition, c'est donc aux parents d'êtres attentifs et de discuter de ces choses là avec leurs enfants, qu'ils soient filles ou garçons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
porte
Membre
avatar

Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 4704
Masculin
Lion Serpent
Age : 65
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 13:07

-Il nous faudra aller jusqu’à aimer ce que nous considérons de « moins beau », car en vérité, en son sein se tient caché la promesse future de la beauté d’un accomplissement.
 

-Au regard du Divin, toutes et tous sont valables à égalité, car la position de chaque être est trompeuse dans le temps. 


*Les lois karmiques indiquent que par exemple dans ce cas: "Ce qui viole sera violé, ce qui protège sera protégé".  


**La dualité même implique le positionnement du choix à travers elle et toutes ses tendances, ses pulsions et impulsions. 



-Le dessein de l’âme est plus un accomplissement au sein de la création qu’une mission proprement dite.


Les fausses erreurs de la vie


Croire qu’un échec soit une punition,
Une expérience négative, est ignorance.
Il n’en est rien.
Dans tout ce qui est duel,
Les deux facettes de cette non-réalité
Sont et seront vécues par l’âme,
Jusqu’à son avènement dans le Divin,
L’Unité de CE QUI EST.
Faites vos choix et tout sera parfait.
Toutes les expériences sont valables,
Dieu les a permises,
Car son Amour et sa Liberté,
Sont efficients en toutes choses,
Et en sont l’essence qui meut
Toutes créations et créatures.
L’expérience du créé
Est le jeu divin en action.
Dieu se rencontre et se reconnaît
En toutes créations.
Tel est sa volonté en nous,
En Lui où nous sommes.
Telle est la Réalité
Que chaque création,
Chaque créature,
Est née de notre esprit
Uni à CE QUI EST.

 
-J'aime bien ce passage de la Bhagavad-Gîtâ à ce sujet en relation avec l'acte posé sur ce forum: 


Le Seigneur bienheureux dit :


Ton cœur est bon Arjuna, mais
Ta douleur n’est qu’une illusion.
Les hommes sages ne déplorent
Ni les défunts, ni les vivants.
 
Jamais n’est advenu un âge
Où je n’existais pas, ni toi,
Ni ces rois ; jamais n’adviendra
Un âge où nous cesserons d’être.
 
Tout comme en ce corps-ci, le Soi
Traverse enfance, adolescence,
Vieillesse enfin, après la mort,
Il passe dans un autre corps.
 
Toutes les sensations-le froid,
Le chaud, le plaisir, la douleur-
Vont et viennent sans perdurer ;
Endure-les avec patience.
 
Seul celui qui reste impassible
Face aux peines et aux plaisirs,
Indifférent aux sensations,
Est prêt pour l’immortalité.
 
Le non-être ne peut pas être ;
L’être ne cesse jamais d’être.
Ces axiomes sont évidents
Pour qui a vu la vérité.
 
Tout l’univers est imprégné
D’une présence inaltérable,
Transcendance l’être et le non-être ;
Comment pourrait-elle périr ?
 
Les corps que tu vois vont mourir :
Mais ce vaste SOI qui s’incarne
Est insondable et éternel :
Tu dois donc combattre, Arjuna.
 
Si tu estime que le Soi
Peut mourir ou tuer quelqu’un,
Alors tu échoues à saisir
Les voies du réel.
 
Jamais né, mais sur le point d’être,
Il ne peut jamais ne pas être.
Originel et primordial,
Il ne meurt pas quand le corps meurt.
 
Si tu sais qu’il est éternel,
Inengendré, indestructible,
Tu ne peux point tuer un homme.
Qui tuerais-tu donc, Arjuna ?
 
Comme tu ôtes des haillons
Pour te revêtir d’habits neufs,
Le Soi délaisse de vieux corps
Pour se revêtir de corps neufs.
 

Etc, etc…


Fraternellement   :petitcoeur)


*"L'ignorance est hautement plus dangereuse que l'acte en lui-même". 


Dernière édition par porte le Jeu 30 Nov 2017 - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 1863
Masculin
Taureau Rat
Age : 34
Ville : Nice

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 13:45

@Mimy a écrit:

Coucou Orphelin.

Je vais surement te répondre en désordre,  mais essayer quand même d'y répondre.

Déjà qu'est ce pour toi "spirituel" ? 

Coucou Ma Mimy,

C'est vrai que pour moi la réponse m'a toujours parru évidente, aussi j'ai tendance a ne pas y penser souvent. Quelle erreur. La spiritualité ? C'est la source de toute choses au dela de leurs apparences. Certaine personne ont une approche scientifique, d'autre une approche intellectuelle, mais pour moi ce ne sont que des aspect de la spiritualité. De manière imagé, c'est comme si on demandait a quelqu'un c'est quoi l'homme, certain aurait une approche par la psychologie, d'autre simplement sur l'aspect mécanique, d'autre sur un aspect historique. Mais dans tous les cas on ne parle que des apparence. La vrai nature de l'homme est semblable a la vrai nature de la spiritualité. Il est question d'Amour, de cœur. 

Je suis parfaitement d'accord l'amour n'est pas forcément une question de sexualité, mais si deux individu Humain ont envie que leur amour soit sexuel, qui a le droit de s'interposer ? On peut avoir un rapport amoureux sexuelle et être d'une extrême bienveillance, ce n'est pas du tout incompatible. Enfin moi la dernière fois que j'ai fait l'amour a quelqu'un c'était plus un moment vraiment formidable, qu'un moment ou on assouvi une compulsion. La tendresse les regards, la complicité tout cela s'est mélangé, pour donner quelque chose qui ressemble au paradis, d'un point de vue spirituel. Alors que personnellement je n'ai pas eu d'orgasme puisque ce n'était pas le but recherché. D'ailleurs à l'époque ou je faisais encore l'amour j'avais rarement des orgasmes, puisque ce n'est pas ce que je recherchais. La tendresse était plus une recherche. 

Bon c'est peut être un cas particulier, puisque je ne suis pas quelqu'un qui affection le contact physique, alors peut être était-ce simplement un moyen de me sentir bien, dans un contact tactile, mais les rare fois ou j'ai eu des orgasmes, il y avait quelque chose de différent, je me sentais bien. Que quand par exemple (parce qu'il m'est arrivé des expériences purement sexuelle même avec une personne que j'aime vraiment) bin c'était pas pareil, a la fin je ressentait une certaine forme de culpabilité, un quelque chose qui me faisait me sentir sale. C'est là que j'ai appris qu'il y a la sexualité animale et la sexualité spirituelle. Je rappel que la nature de la spiritualité c'est l'amour. Et l'amour c'est quoi ? c'est être détaché de notre intellect, l'intellect peut servir d'outil lorsque l'on cherche des explication, mais c'est avant tout le cœur pour le cœur, et pas pour les sens ou pour l'Ego. 

On peut faire l'amour sans sexe aussi. C'est carrément possible. Simplement avoir un rapport très sensuelle avec une personne que l'on aime. Comme les parents avec leurs enfants, c'est le plus fréquent. Il n'y a pas de sexe mais c'est déjà faire l'amour. Si vous voyez un adulte faire un bisou sur la bouche d'un enfant qui n'est pas le sien, vous vous diriez cet adulte est dépravé. Mais si l'adulte en question est son père ou sa mère, alors là c'est une belle histoire. C'est pour moi un à priori dans notre société qui favorise les liens du sang, alors que c'est un peu absurde. Dans certain pays d’Asie, il ne faut surtout pas toucher sensuellement son enfant. C'est très mal vu. Donc la encore, ça prouve qu'une seule chose, Si on devait faire une Gnose des mœurs on se rendrait compte que ces mœurs sont une approche de la spiritualité, mais qu'elle servent plus l'Ego que la véritable nature spirituelle.



@Mimy a écrit:
Parler spirituellement. Une femme et un homme voient la sexualité différemment. 

Je ne vois pas comment, une âme est assexuée, pourquoi donc parce qu'elle incarnerait un corps plutôt qu'un autre elle devrait avoir une approche différente de la spiritualité ? L'amour est universelle Mimy. Si ce que tu dis est exacte, alors c'est plus un problème lié a l'éducation que véritablement a une histoire d'incarnation ou de génétique. C'est encore que les humains se fient plus aux apparences et a leur croyances qu'à ce qui est véritable. 




@Mimy a écrit:
Je ne me fais pas l'avocat du diable,  mais celle de l'innocence, de l'innocent. 

On peut très bien avoir conscience des choses et être innocent. 
Souvent l'innocence fait l'objet d'un contresens. On croit qu'une personne ignorent est innocente, parce que sans recule, mais on peut avoir le recule, être conscient et conservé une certaine pureté. Disons qu'avant d'affirmer ceci est bien ou ceci est mal, il faut étudier les compatibilité de certaine personnes. Moi le premier je parle très souvent dans la généralité quand j'explique certaine choses, alors que je sais parfaitement qu'il existe des cas particulier. Or si tu m'expose un cas particulier, je ne le rejetterais pas. Je pense que toute forme de choses ont besoin d'exister. Mais se figer sur la généralité, parce que la généralité existe bien, c'est tout de même s'en tenir a des clichés non ? Moi je suis de nature a laisser s'installer tout et n'importe quoi dès lors que j'y décèle deux choses de l'amour et de la bienveillance. 



@Mimy a écrit:
Quand j'étais à l'université,  pour arrondir mes fins du mois,  j'ai travaillé avec des enfants détruits par des adultes. Des questions j'en avait plus que j'en posée. 

J'ai vue ce que peut faire comme  dommages "la sexualité précoce ". Des âmes errantes dans des corps meurtris. 


Qu'est spirituel où profane en celà ?  Des moines,  des prêtres,  des gourous "spirituels " ont détruit pas mal des jeunes par cette pulsion animal . 
Les adultes ont cette faculté, qu'ils peuvent détruire des enfants dans TOUS les domaines. La sexualité n'est qu'un de ses domaines.  L'autre jour quand Zoé s'est faite lynchée, j'ai essayer de comprendre son point de vue, j'ai été attristé par la tournure des événements, et je me suis dit, elle qui a tellement souffert, elle qui venait chercher du réconfort sur ce forum, elle s'est faite lapidée. Et je me suis souvenu qu'autrefois j'avais un psy formidable, alors je l'ai contacté. Et enfant j'avais un pédopsychiatre fantastique. Et pareil je l'ai contacté. Ces deux personne et surtout mon Psychologue qui a longtemps bossé en CSST (Centre de Soins Spécialisés aux toxicomane) auprès des adolescents. J'ai évoque ce sujet avec lui, et il me dit, les jeunes victimes d'abus que je rencontre sont très souvent des jeunes détruits.

Bon mais il est dans un cadre très précis celui des toxicomane qui fuient leur réalité intérieure et extérieure. Du coup Allo docteur. Et là j'ai eu une réponse des plus étonnantes. Il me dit, que les enfants ont la capacité de ressentir ce que ressentent les adultes, aussi si une personne est angoissé parce qu'il s'est produit quelque chose avec leur enfants, alors l'enfant le ressent aussitôt et s'approprie la souffrances de ses parents. C'est parce que l'enfant sent dans l'énergie que dégage ses parents ou les adultes qui sont au courent de certaine chose que l'enfant angoisse. En vérité si le parent le vivait comme quelque chose de normal pour l'enfant tout irait bien. Je dis mais comment pouvez vous affirmer de telles choses ?

Il me répond :
Eh bien c'est très simple, dans ma carrière en CMPP, j'ai eu beaucoup de cas comme cela. C'est beaucoup plus fréquent qu'on ne le pense. Au début de ma carrière, j'étais surpris de constaté que certains enfants n'en avaient rien a faire, et que ça ne signifiait rien pour eux. Du coup mon diagnostique a l’époque était de dire ce que l'on m'avait enseigné a savoir qu'une parti de leur cerveau occulte des zone d'ombre, et qu'ils sont dans une souffrance en sommeil (il m'a donné le terme, mais je ne m'en souviens pas) Et cette souffrance se réveillera plus tard si leur cerveau n'oublie pas complètement cette histoire. Mais l'expérience m'a conduit a me rendre compte que les enfants sont empathiques, alors si on leur dit qu'il faut souffrir ils souffre si on leur dit que tout va bien, (quand leur souffrance n'est pas déjà éveillée) alors tout va bien. (En gros ce n'est pas non plus acceptable de dire a un enfant qui souffre que sa souffrance n'est pas justifier en lui disant tout va bien je suis là, parce que c'est une forme de boycotte, ou de déni de sa souffrance) MAIS il m'a dit les enfants que ça ne touche pas plus que ça son nombreux, et souvent on fait de sorte qu'ils en souffre, parce que c'est ce qui semble le plus logique dans notre éducations. C'est quelque chose de culturelle et l'humain n'apprécie pas que des semblables sortent du cadre. Du coup ils doivent en souffrir, surtout a force de leur répéter mon pauvre, comme je te plaint, tu n'as vraiment pas de chance, je sais pas comment je pourrait faire face s'il m'était arrivé. Mais jamais on leur dit qu'on les admire pour leur force de caractère ou leur recule sur les choses quand tout va bien pour eux. On préfère se dire, que quelque chose n'est pas normal chez eux, qu'ils ne se rendent pas compte... et du coup on leur fait entendre qu'ils sont bête.

Ce Dr psychiatre m'a dit, c'est regrettable quelque part dans notre société, et de plus en plus aujourd'hui, a une époque ou ce devrait être tout l'inverse, qu'on perçoive les enfants comme des être plus fragile, alors qu'en faite ils sont simplement plus malléable que les adultes. On a plus a apprendre d'eux, qu'eux de nous.



@Mimy a écrit:

Si je suis du côté des enfants c'est qu'ils ne savent pas ce qu'on leurs fait. Des enfants qui ont cédés juste pour faire plaisir,  à un père,  un grand frère,  un prof, un supérieur quelconque. 

Voila c'est le parfait exemple de ce que m'expliquait mon pédo-psychiatre. Ce n'est pas qu'il ne savent pas, c'est que chez eux, il n'y a pas de notions de mœurs, ou de tabou, ni de dégoût, c'est quelque chose que notre société nous demande d'intégrer et d'enseigner en suite. C'est une forme de lobby sur ce qui doit être perçu comme acceptable ou non acceptable. Dans des société plus reculée, il était Vertueux pour un homme d'aimer un jeune garçon plus que sa propre femme (quelle injustice pour les femmes ai-je envie de dire, puisque les jeunes garçons entre 7 et 21 ans avaient tous les privilèges) par contre gare a celui qui offrait son postérieur a un homme lorsqu'il avait atteint les 21 ans !!! Tout cela pourquoi ? parce qu'un homme n'est qu'un homme qu'a 21 ans, avant cela il n'est ni un homme ni une femme donc c'est vertueux, mais devenu homme il ne doit surtout pas se rabaisser au statue d'enfant ou de femme. L'homosexualité était prohibée.


@Mimy a écrit:
Pour le rejet du jeune homme,  si je cédais par compassion à tous les hommes je serais une vraie passoire,  où une autoroute. Mais parce que je me respecte et respecte également la personne qui est en demande que je suis très franche,  sans jouer dans les eaux troubles de l'ambiguïté. Un NON claire , limpide. 

Il n'a jamais été question de cédé, il a été question de prendre d'abord l’attirance du jeune homme comme un compliment, puisque c'est rassurant de se dire que nous sommes une personne intéressante. Et en suite de lui expliqué clairement et avec bienveillance, que le sentiment n'est pas partagé, et de montrer de la compassion pour cette personne. 


@Mimy a écrit:
Puis,  ce jeune en particulier, 0il  à regardé quelques vidéos sur le net sur l'âme soeur. Alors pour spiritualiser son désir,  il l'appelle "âme soeur". Quand je lui parle de cette vibration qui dépasse le désir charnel,  qui sens l'autre dès que l'autre entre dans la pièce. Que entendre son prénom,  sentir son parfum,  une douceur remplit l'âme. Et savoir que l'autre est heureux, suffit. Pas besoin de posséder où faire parti de son bonheur. Là,  on pourrait éventuellement envisager l'âme soeur. Mais si t'es prêt au suicide après un non à ton besoin de possession,  désolée,  ce n'était qu'un besoin. 

Ton raisonnement était juste. Mais la manière de l'exposé, peut-être ne l'était pas. C'est là que je dis faut prendre des pincettes avec les jeunes. Tu aurais du mettre l'accent sur sa confusion et lui expliquer, qu'il manquait de confiance en lui, et qu'il devait se sentir bien seul, pour en arriver a penser au suicide, simplement parce qu'une personne ne partage pas son point de vu. Se mettre a sa place, faire preuve de compassion, pour le conduire a un raisonnement plus acceptable, plus proche de la réalité. Le conduire a accepter sa souffrance. Son besoin c'est de se sentir aimé et rassurer par une personne intelligente. Le désir d'être perçu par quelqu'un qui le voit lui pour ce qu'il est, un être sensible, sensuelle, près a donner beaucoup. Avec une personne bienveillante pour le pousser vers le haut. En étant dure avec lui, non seulement il s'est senti rejeté, mais en plus tu lui à claquer une porte au nez, du coup viendra probablement un jour ou il se sentira stupide, et ou quelque chose sera brisé en lui. Tu sais l'amitié est aussi acceptable entre des âme sœur. Parfois une rencontre est acceptable en ce sens que faire un bout de chemin ensemble peut aider la personne la plus en difficulté à devenir plus forte. Il y a deux ou trois jeunes de 15, 16 ans qui viennent souvent me voir, prendre de mes nouvelles parler de leur petits soucis. Et cela depuis qu'ils sont tout petit. Il y a Ervan un wallisien et Florent un petit Chti/parisien. Tout les deux sont très copain, et allez savoir pourquoi, un jour ils sont venu vers moi pour jouer, et puis c'est devenu une sorte d'amitié. J'ai plus l'impression de faire le psy qu'autre chose, mais avec le temps je suis devenu très bon copain avec leurs parents, et ils sont content de me compter dans leur proche. Surtout que ce sont des familles en difficulté autant sur le plan matériel que spirituel. Si j'avais repoussé ces enfants, qui sait comment ils seraient devenu aujourd'hui ? Florent m'a souvent dit qu'avant il était très en colère, et comme c'est vrai il passait son temps a dire des gros mot, pour avoir l'air cool disait il , et moi je lui ai fait remarqué que c'était pour avoir l'air d'un dur a cuir, alors qu'en vérité il avait le plus souvent envie de pleurer, mais que pour lui c'était les fillettes qui pleurent... J'ai mi le doigt directement dans la blessure, et je l'aide a se soigner. C'est un garçon très menteur avec tout le monde, mais avec moi il ne ment jamais, je le sais parce que souvent il me regarde droit dans les yeux, choses qu'il ne fait pas avec tout le monde et il me dit, tu promet hin ? dit que tu promets, que tu le diras pas ! De peur que je ruine sa réputation.


@Mimy a écrit:
Devant dieu on est peut-être tous égaux,  bébé,  enfant, adolescent,  jeune,  vieux,  mais la matière se développe dans le temps. A chaque âge ses besoins.

Oui, et a chacun son histoire aussi Mimy, il y a certaine choses qu'on peut évité pendant un temps et puis elle finissent tout de même par arriver. Et parfois c'est en cherchant a évité les choses qu'on les provoque. 

Ne te culpabilise pas de ce que je viens de dire, c'est simplement une possibilité parmi des milliers d'autres. 
Prend exemple de ce jeune homme, là, qui te dis qu'en le rejetant tu n'as pas commis une erreur malgré toi ? peut-être avait-il vraiment de la chance de te rencontré, alors que là il va allé voir ailleurs avec tellement de désespoir qu'il sera a la merci de n'importe quelle prédateur. les émotions rendent aveugles, et il ne verra peut-être rien venir. 


@Mimy a écrit:
Donc faire des lois pour les précoces,  je veux bien, s'ils signale que c'est uniquement pour les précoces sexuelle. Qui sont vraiment peu par rapport au reste de l'humanité. 

Donc oui. Une loi pour des cas précoce. 

Si je comprend comment fonctionne notre société, et je le respecte, ça n’empêche que de mon point de vue ce sont des lois humaines. Et que toute lois humaines comporte son lot de dangerosité.


@Mimy a écrit:
Et l'amour est spirituel. L'amour respecte aussi le bien de l'autre. Donc si un adulte à une envie soudaine de démolir un enfant,  même si cet enfant fait des choses par imitation,  qu'il y pense avant passer à l'acte. L'amour n'est pas pressé,  ni stressé par autre besoin que le bien-être de l'être aimé. 

Comme tu as raison, mais toi et moi avons du recule n'est-ce pas ? D'autres, enfants ou adultes, ne l'ont pas. Et ne s'imagine pas comme nous que nous sommes des êtres éternel, et pour eux on ne vit qu'une seule fois, alors il faut être épicurien et consommé le désir avant qu'il ne s'évade. Comme je l'ai souvent dit, c'est aux gens dans la lumière d'éclairer les sombres chaumières.

De même que d’empêcher des souffrance c'est empêcher un humain de grandir. Une souffrance nous renvoie a nous même, tant que nous ne savons pas, et que nous n'acceptons pas ce que nous sommes nous souffrons. Et la souffrance peut venir de n'importe ou de n'importe qui, même des êtres les mieux intentionné et attentionnés. L'enfer mental est pavé de bonnes intentions.


@Mimy a écrit:
Je doute que un enfant désir autre chose que l'amour,  l'approbation d'un adulte. Car avant tout, il cherche l'AMOUR. 

Oui il cherche l'amour, il cherche a le comprendre a l'apprivoiser même. 


@Mimy a écrit:
Un adulte,  et surtout un homme,  cherche avant tout , sa propre satisfaction au détriment de son objet de désir. 

Ce n'est pas spécifique aux hommes, mais disons qu'il sont souvent éduqués en ce sens oui.


@Mimy a écrit:
La sexualité spirituelle est aussi courrente que la précocité sexuelle chez les enfants.

Oh la sexualité précoce, c'est un drôle de nom. En vérité si on laisse les enfants allé à leur rythme, sans les freiner sans leur expliqué ce qui est acceptable de ce qui ne l'est pas, on serait surpris de voir qu'on est plus proche du bonobo que du chimpanzé ^^ Tous les enfants se tripotent naturellement parce que c'est une zone érogène. C'est quand on leur dit qu'il ne faut pas faire en publique qu'il commence a y assimiler une forme d'interdiction, et qui dit interdit de faire en publique dit que ce que l'on est entrain de faire n'est pas vraiment bien que ce soit en publique ou seul. Mais si par curiosité un parent ne disait jamais rien a son enfant on se rendrait compte de la précocité des enfants, et surtout ils serait bien plus précoce que les enfant dit précoces Wink


@Mimy a écrit:
J'espère avoir répondue mon cher Orphelin. Et, oui, je suis très tactile,  mais peu sexuelle.  :bisous)

J’apprécie vraiment beaucoup notre échange, parce que c'est un sujet sensible et difficile a notre époque. Dans les années 70 ça aurait été beaucoup plus simple. Mais de voir que l'on peut avoir des point de vu différent sans se crier dessus, alors qu'on discute d'un sujet tellement tabou, c'est juste formidable. C'est énorme ce que le cœur sait faire. Encore une des choses qui me fait trouver la vie palpitante même sur la terre. 

J'ai rien contre les gens tactile, c'est juste moi qui ait du mal. Et je ne suis pas très sexuel non plus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 1863
Masculin
Taureau Rat
Age : 34
Ville : Nice

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 14:06

@Loryan a écrit:


Le troisième point c'est la confusion (dans le sujet) entre la sexualité choisie, raisonnée et harmonieuse, et la sexualité manipulée contrainte et violente.
Ca change de fond en comble la moindre opinion.



Voila c'est exactement ce sur quoi je voulait mettre l'accent ^^ Ta manière de tourner le phrase est plus pertinente que toute mes explications. 



@Loryan a écrit:
@mimy on parlera d'autres choses en détail une autre fois mais tu poses aussi un autre angle de vue intéressant, celui de l'éducation sexuelle et affective des adultes vis à vis des adolescents (et plus généralement lorsqu'il existe un différentiel émotif et mature important). Je me suis aussi déjà retrouvé dans des situations d'ado qui te colle affectivement/sexuellement... et toute la difficulté est d'adopter le bon positionnement en se respectant soi-même et en respectant l'autre. Les ados sont capable plus que tout autre de chantage affectif avec comme risque le suicide... parce qu'ils sont souvent pas encore stable.

C'est tellement vrai, ce n'est vraiment pas évident d'abordé les adolescents. Entre leurs hormones sexuelle qui les titille et le contresens de se dire les adultes montre leur affection par la sexualité, puisque c'est ce qui donne la vie, alors je veux qu'on me montre qu'on m'aime, et je m'adapte a ce que j'imagine être juste. C'est tout un art de montrer par A + B que l'amour prend des formes diverse et varier. Parce que l'amour peut de gens savent ce que c'est exactement.


@Loryan a écrit:
@orphelin1984 et oui on en discute "spirituellement" et pour le moment ça va personne s'engueule trop et chacun apporte des points de vue et de réflexion. C'est un sujet par nature difficile, souvent fermé d'ailleurs. Tu as apporté dans le débat un nouveau point assez difficile parce qu'il traite de la responsabilité de l'adolescent et c'est pas le plus simple.

Non en effet, et j'ai senti que je me mettais un peu en danger. Mais je suis content parce que pour moi respecter les individu c'est aussi en passer par cela. De s'imaginer que les adultes ou les adolescents sont des êtres trop fragile, simplement parce que parfois c'est vrai, c'est faire une généralité de quelque chose d'assez rare. S'il est vrai que l'adolescence est difficile pour tous les humains, faut pas non pus en faire des montagnes de taupinières. Pour moi trop couver un être humain, c'est lui manquer de respect, et une manière de dire, je n'ai pas confiance en toi, maquillé en je t'aime je te protège, je te fais confiance mais j'ai pas confiance aux autres. Personnellement c'est exactement la même chose, et ça ressemble a de l'hypocrisie. Même si le font au départ est louable faire confiance a quelqu'un c'est accepter qu'il apprenne a marché et qu'il se fasse mal. C'est d'ailleurs ce que beaucoup de non croyant en Dieu ont tendance a reprocher a Dieu, si Dieu existait il n'y aurait pas de guerre pas de violence tout le monde vivrait un rêve. Or la vie et l'apprentissage de la vie ce n'est pas cela. Si Dieu laissant agir, est Amour et bienveillance, alors je pense que le plus noble est de chercher a lui ressembler. 

Comment exiger d'un adulte qu'il soit responsable si dans son adolescence on ne lui a pas donner de responsabilité ? C'est une question que souvent je me pose.
Peut-être que certain dialogue entre adultes et adolescent devraient se faire plus ouvertement. Souvent l'adolescent croit, et de manière tout a fait justifié, que sont point de vu ne compte pas, qu'il faut donner la réponse que les autres attendent de lui. Un peu comme a l'école lors d'un examen. Et les rares fois ou par courage il dit le fond de sa pensée, il se voit souvent attribuer la note, de "non tu te trompes", mais c'est normal tu es si jeune. Difficile de se sentir écouté ou compris, en confiance et responsable devant tant d'adversité.

C'est un sentiment qui m'a longtemps affecté, jusqu'à 26 ans. Jusqu'au jour ou j'ai coupé les ponts avec ma mère, et mis mon point dans la figure de mon père, parce que pour eux je n'étais qu'un gamin, et que c'est pas un gamin qui va leur expliquer la vie a eux qui sont adulte depuis plus longtemps. Donc je dirais aussi que d'une manière général, les adultes sont assez imbu d'eux-même face a leur enfant, et je suis très loin d'être un cas isolé. Bon mon père était aussi un pervers narcissique, là je ne peux pas dire que ce soit le cas de la plupart des parents. Mais je fais la différence, Et je dirais qu'il a simplement intensifier ce coté de tu es trop jeune pour comprendre, que tous les parents ont dit un jour, et qui pour moi sonne tellement faux ! Ce n'est pas le jeune qui est trop jeune, c'est l'adulte qui ne sait pas trouver les mots. 
J'ai bossé 15 ans auprès des jeunes, et le plus souvent quand on leur explique les choses, ils le vivent tout a coup beaucoup mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 17496
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 63
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 15:14

@orphelin1984 a écrit:

J'ai bossé 15 ans auprès des jeunes, et le plus souvent quand on leur explique les choses, ils le vivent tout a coup beaucoup mieux.

Tout à fait d'accord, les jeunes veulent bien apprendre si on sait comment les aborder et leur expliquer simplement les choses. Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 1863
Masculin
Taureau Rat
Age : 34
Ville : Nice

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 15:26

@Totem a écrit:
@orphelin1984 a écrit:

J'ai bossé 15 ans auprès des jeunes, et le plus souvent quand on leur explique les choses, ils le vivent tout a coup beaucoup mieux.

Tout à fait d'accord, les jeunes veulent bien apprendre si on sait comment les aborder et leur expliquer simplement les choses. Wink

D'une certaine manière leur dire les choses, c'est montré qu'ils sont des personnes de confiance. Du coup c'est pas vraiment étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loryan
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 29/10/2009
Nombre de messages : 4177
Masculin
Vierge Chien
Age : 48
Ville : Lorraine

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 16:31

J'ai été fouillé ma mémoire sur ces sujets et "heureusement" je n'ai rien trouvé de grave cependant j'ai retrouvé des souvenirs dans le cadre de ce sujet.

J'ai du remonter très loin, et ce souvenir date de moi enfant en primaire. Je ne saurais plus dire mon age exact mais je dirais 8-10 ans, en tout cas pas pubère c'est certain.
Mes parents comme beaucoup de parents lorsqu'ils sortent confient leurs enfants à des jeunes de confiance le temps d'une soirée.
Elle s’appelait Isabelle et devait avoir entre 16 et 18 ans, elle était bonde et si jolie. Elle a du me garder 2 fois et j'en étais pas amoureux mais je voulais sa compagnie. On avait fait des animaux en papiers à mettre debout, une vrai ferme. Et j'avais demandé à mes parents quand elle reviendrai.
Mais là n'est que l'introduction.
Quelques temps après mes parents et ses parents se rencontrèrent dans une fête foraine. De fil en aiguille ils nous convièrent mon frère et moi à la garde de leurs 2 enfants a eux, Isabelle et son frère un peu plus âgé. J'avais déconnecté de Isabelle, mais je n'ai pu m'empêcher de trouver son frère très beau, j'étais intimidé et j'avais presque peur de lui tenir la main.
Ils nous ont emmené dans la chenille, le manège pour grand. Et dans ce genre de manège l'effet gyroscopique colle les gens contre l'extérieur. Et moi j'étais poussé contre ce fameux garçon. Je me souviens que j'étais couvert de honte d'être collé à lui et j'essayais de me retenir au mieux.. mais je ne souhaitais que ça.
Car je ne voulais plus le quitter, je peux clairement dire que j'étais amoureux au premier regard avec cette notion totalement asexuée de la vie.
Le plus étrange est que à travers ce souvenir j'ai réussi à récupérer mon sentiment amoureux de l'époque, quelque chose de beau et qui dénote avec ma maturité d'aujourd'hui.
J'ai l'ai recroisé plusieurs fois et il était toujours amical et attentionné avec moi, mais bien évidement ça en est resté là.
J'ai raconté cette histoire pour faire 2 constats.
-Ce n'est pas parce qu'on est enfant (pour moi dans ce cas) qu'on ne ressent pas de sentiment amoureux, et encore moins qu'on ne puisse pas le ressentir hors de propos concernant l'age.
-Mais aussi par aveux d'immaturité. Ce jeune homme aurait été mal intentionné et aurait perçu mon désarroi amoureux il aurait fait ce qu'il voulait de moi, je n'aurais pas éprouvé le besoin de résister pare ce qu'à mon niveau de conscience de l'époque le fait de le trouver beau était suffisant pour avoir envie de sa présence et le reste importait peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orphelin1984
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/05/2017
Nombre de messages : 1863
Masculin
Taureau Rat
Age : 34
Ville : Nice

MessageSujet: Re: On est en France b..del !   Jeu 30 Nov 2017 - 18:30

@Loryan a écrit:
J'ai été fouillé ma mémoire sur ces sujets et "heureusement" je n'ai rien trouvé de grave cependant j'ai retrouvé des souvenirs dans le cadre de ce sujet.

J'ai du remonter très loin, et ce souvenir date de moi enfant en primaire. Je ne saurais plus dire mon age exact mais je dirais 8-10 ans, en tout cas pas pubère c'est certain.
Mes parents comme beaucoup de parents lorsqu'ils sortent confient leurs enfants à des jeunes de confiance le temps d'une soirée.
Elle s’appelait Isabelle et devait avoir entre 16 et 18 ans, elle était bonde et si jolie. Elle a du me garder 2 fois et j'en étais pas amoureux mais je voulais sa compagnie. On avait fait des animaux en papiers à mettre debout, une vrai ferme. Et j'avais demandé à mes parents quand elle reviendrai.
Mais là n'est que l'introduction.
Quelques temps après mes parents et ses parents se rencontrèrent dans une fête foraine. De fil en aiguille ils nous convièrent mon frère et moi à la garde de leurs 2 enfants a eux, Isabelle et son frère un peu plus âgé. J'avais déconnecté de Isabelle, mais je n'ai pu m'empêcher de trouver son frère très beau, j'étais intimidé et j'avais presque peur de lui tenir la main.
Ils nous ont emmené dans la chenille, le manège pour grand. Et dans ce genre de manège l'effet gyroscopique colle les gens contre l'extérieur. Et moi j'étais poussé contre ce fameux garçon. Je me souviens que j'étais couvert de honte d'être collé à lui et j'essayais de me retenir au mieux.. mais je ne souhaitais que ça.
Car je ne voulais plus le quitter, je peux clairement dire que j'étais amoureux au premier regard avec cette notion totalement asexuée de la vie.
Le plus étrange est que à travers ce souvenir j'ai réussi à récupérer mon sentiment amoureux de l'époque, quelque chose de beau et qui dénote avec ma maturité d'aujourd'hui.
J'ai l'ai recroisé plusieurs fois et il était toujours amical et attentionné avec moi, mais bien évidement ça en est resté là.
J'ai raconté cette histoire pour faire 2 constats.
-Ce n'est pas parce qu'on est enfant (pour moi dans ce cas) qu'on ne ressent pas de sentiment amoureux, et encore moins qu'on ne puisse pas le ressentir hors de propos concernant l'age.
-Mais aussi par aveux d'immaturité. Ce jeune homme aurait été mal intentionné et aurait perçu mon désarroi amoureux il aurait fait ce qu'il voulait de moi, je n'aurais pas éprouvé le besoin de résister pare ce qu'à mon niveau de conscience de l'époque le fait de le trouver beau était suffisant pour avoir envie de sa présence et le reste importait peu.
Je viens de terminer un livre (parce que j'ai chercher un peu rapport a se sujet des choses qui confirmeraient ce que m'a dit le pédopsy, ou qui les infirmeraient.

Bon sans résultat visiblement, mais le livre les garçons d'Henry de Montherlant 1969, est ça m'a fait un peu penser au film tirée de l'histoire de Roger Peyrefitte 1944, ou les amitiés particulières. Et le phénomène dont tu parle, ce coté ou les jeune gens aiment a faire plaisirs a leur aîné est bien expliqué dans ces deux histoires. Ils faut croire que dans ces années là c'était un peu a la mode de parler de ce genre de relation, il parait que de nombreux livres en parlent, que c'était un moyen pour les auteur de faire une sorte d'autobiographie sans vraiment le dire.

Ces relations particulières voire carrément pédophiles, sont redevenu très en vogue, sujette a toutes sorte de débordement dans la fin des années 60 et dans les années 70 début 80 jusque dans les années 90 dans certains pays, comme la Belgique. Dans des documentaires d'éducation sexuelle, ou des livres photographiques d’éducation sexuelle, ou même, plus étonnant encore dans les magazines pornographique. Finalement les années hippies yipi yipi yeah, c'était un peu n'importe quoi. ils fumaient trop de pétard les gens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On est en France b..del !   

Revenir en haut Aller en bas
 
On est en France b..del !
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Homme - femme - couple-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit