Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Aloah
ModérateurChatBox
avatar

Date d'inscription : 01/11/2014
Nombre de messages : 4143
Féminin
Bélier Chat
Age : 78
Ville : De passage sur Terre

MessageSujet: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Mer 1 Nov 2017 - 13:27

Rappel du premier message :

Petite réflexion sur ce thème .... cheers

Matthieu 22:39 : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » 
 
Comment « entendre » cette phrase ?
Si nous l’entendons comme un commandement, nous risquons de tomber dans le désespoir tant nous nous sentons limités !
 
« … comme toi-même » 
S’agit-il d’aimer l’autre comme un autre moi-même ?
Ou bien d’aimer l’autre autant que je m’aime ?
 
J’opterais pour la 1ère proposition : nous sommes tous reliés, interconnectés : nous ne faisons qu’UN
 
« ton prochain » Qui est ce prochain ?
La parabole du bon samaritain nous le dit clairement : C’est celui qui a besoin d’être secouru, peu importe d’où il vient et  sa religion !
C’est aussi tout notre entourage, famille, voisin, collègues de travail, les gens dans la rue, et finalement  … tout le vivant de la planète dans tous ses règnes !
 
« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » 
Il ne s’agit pas d’un commandement  mais d’une promesse joyeuse…
Voilà ce que Dieu (donnez lui le nom que vous voudrez Smile ) va opérer en moi, en chacun !
Dieu va nous rendre aimant, transformer notre cœur de pierre en cœur de chair.
Il nous appartient de nous laisser transformer par le Feu divin
D’accepter que notre terre soit labourée même si c’est inconfortable, douloureux ….
 
En fait, nous sommes venus sur terre  pour cela : AIMER de l’Amour  même que Dieu a pour nous !
Seul Dieu -  notre JE SUIS – peut accomplir cela et peu importe le temps que cela prendra, le nombre d’incarnations qui seront nécessaires
Abandonnons-nous  à la Grâce divine ….
:ange10) ::800770  :ange10)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
kelly 7
Membre
avatar

Date d'inscription : 22/06/2013
Nombre de messages : 1370
Féminin
Gémeaux Chien
Age : 59
Ville : laval

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Mar 7 Nov 2017 - 1:24

@Totem a écrit:
Kelly7 a écrit:
Encore le rôle de la victime qui se déresponsabilise car incapable de trouver les réponses en soi et rejette la faute sur les autres de son incompréhension, mais c'est une pandémie ou quoi!


Voir les autres en victimes quand on ne sait plus quoi répondre....
Enfin pour t'éviter de faire des victimes je pense que le mieux est d'éviter de commenter tes commentaires.
Si tout ce que tu dis est la VERITE alors ce ne sera que ta VERITE quoi que tu dises..... Rolling Eyes
:sourire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kelly 7
Membre
avatar

Date d'inscription : 22/06/2013
Nombre de messages : 1370
Féminin
Gémeaux Chien
Age : 59
Ville : laval

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Mar 7 Nov 2017 - 3:52

Aujourd'hui que la Lumière allume mes lanternes, les démons d'en haut sont bien pire que les démons d'en bas, comme quoi tout s'inverse et que la justice divine reprend ses droits en totalité en ce monde et en tout monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.O.
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 18
Masculin
Capricorne Coq
Age : 35
Ville : Grenoble/Chalon-sur-Saône

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Dim 12 Nov 2017 - 23:53

@kelly 7 a écrit:

La pensée ou l'action de faire le bien (luciférien) ou mal (satanique) ne sont que des énergies duelles pour satisfaire l'égo en manque de reconnaissance de soi, c'est une stratégie de l'énergie sombre pour alimenté la dualité en soi et abaissé les vibrations...


Enchanté Kelly 7 Smile


@Totem a écrit:
@kelly 7 a écrit:

La pensée ou l'action de faire le bien (luciférien).

C'est la VERITE de QUI ?


Namaskaram Totem.

Je n’ai pas grand-chose dans mes livres sur Lucifer, le porteur de lumière, et ce n’est pas un sujet que je maîtrise. J’ai un ami nommé G. qui étudie le thème depuis 10 ans.
Voici quelques lignes qui pourraient t’aider à te rapprocher (ou pas Wink ) de ce que souhaite signifier Kelly 7 par le terme Luciférien, tirés de     http://www.ledifice.net/7364-1.html   :

« LUCIFER, le « porteur de lumière », était, chez les Romains, le fils de Jupiter et de la Déesse Aurore, chargé d’atteler et de dételer les chevaux du char conduit par Apollon. Déjà, à l’époque, il personnifiait la Connaissance à travers une figure qui mêlait les attributs d’Hermès et d’Apollon.
Par ailleurs son nom a longtemps évoqué Vénus, l’étoile qui, le matin, éclairait l’Orient et qui le soir, en se couchant, prenait le nom de VESPER.

De nombreux Dieux ont été surnommés LUCIFER par les romains, entre autres, Osiris Apollon, Ishtar, Mithra et même Prométhée. A Rome, Diane chasseresse portait le nom de LUCIFERA. Chez les Gaulois, le dieu LUG représentait la Lumière et l’Intelligence.

Le Christ, lui-même, se donne le nom de l’étoile du matin et désigne l’esprit saint sous le nom d’HEYLEL (Apocalypse II 8 ; XXII,16) ».

Liberté est laissée à Mme Kelly7 de développer le thème… Wink

Rudolf Steiner, dans Lucifer et Ahriman (Éditions Anthroposophiques Romandes, 1977), identifie Ahriman à Satan, lequel est bien distinct de Lucifer.



@Eumolpe a écrit:
@O : merci pour votre long et très joli développement, il y a bien des choses à dire et à objecter (les chrétiens ne "désirent" pas nécessairement aimer leur prochain, ils doivent aimer leur prochain, ils ne le "désirent" donc qu'idéalement, en tant que "bons" chrétiens si j'ose dire ; sur l'énonciation de la thèse hégélienne qui ne me semble pas correcte, mais que je ne peux vérifier (biblio sous séquestre) et je ne connais pas spécialement Lacan...etc...etc).
Mais bref de tout ça, revenons-en à l'origine, le désir du désir de l'autre (soit l'objet du désir porte sur le désir d'autrui) mène selon vous à l'amour (entre autres bien sûr), comment pouvons-nous le démontrer ? Car je ne haie pas celui qui a le même objet de désir que moi ? C'est peut-être vrai, mais je ne l'aime pas spécialement non plus (surtout s'il me pique mon gigot ! Et à table, la souris est mienne, si l'on ose me la prendre, c'est la guerre ! :p). Si ?




Cher Eumolpe,

Je te prie d’excuser mon utilisation du tutoiement et espère que cela ne t’incommode pas.





« « Celui qui n’aime pas, demeure dans la mort » dit encore saint Jean.
Il est comme en enfer, enfermé en lui-même, prison inexpugnable,
sans nul « désir du désir de l’autre », autisme spirituel plus dur que l’autisme physique »
(.O., dans mon premier message sur le sujet « Aimer son prochain comme soi-même ») :
Si tu relis mon premier message, je ne dis pas que « Désirer le désir de l’autre » mène à l’amour.

Cette thèse d’Hegel, que sublime magnifiquement Jean Hyppolite dans « Genèse et structure de la phénoménologie de Hegel » (je te laisse revenir à son texte que je cite précédemment, bien que je sache que c’est un texte difficile, mais tu as ici une explication détaillée :
http://www.aline-louangvannasy.org/article-explication-de-texte-hegel-desir-et-alterite-115454243.html )
nous dit simplement que Notre conscience de soi ne parvient à sa « satisfaction » que dans une autre conscience de soi (Autrui), et il nomme cela Reconnaissance (« désir du désir de l’autre »). Pour résumé, J’ai besoin de l’autre pour me comprendre.
J’ai cité cette thèse d’Hegel (qui consiste en une demi-ligne dans tout mon premier message) comme un clin d’œil philosophique dans un souci « littéraire » de syncrétisme, comme pour relier, en filigrane, philosophie et spiritualité (puisque nous commentons un verset biblique déjà présent dans l’Ancien Testament (Lévitique 19 : 18) et repris par le personnage de Jésus). Comme le Zarathoustra de Nietzche qui se cherche dix ans dans la solitude des montagnes, ou comme les ascètes des forêts,
il est également possible de se connaître sans l’autre.
Mais l’autre reste un miroir utile et privilégié dans la quête de la connaissance de soi.

Je clôturerai mes commentaires sur la thèse d’Hegel en ne citant qu’un exemple, qui te permettra d’a-percevoir en quoi « désirer le désir de l’autre » ne mène pas indubitablement à « l’amour du prochain » :
Imaginons un surveillant du camp de concentration d’Auschwitz pendant la seconde guerre mondiale, et ses prisonniers, pour la plupart juifs. Ce surveillant (certains diront qu’en participant au génocide juif celui-ci n’est qu’une « bête immonde, cruelle, anti-humain » (d’où le terme de crime contre l’humanité)… d’autres diront qu’il n’a fait que son travail d’obéissance, là n’est pas la question) – ce surveillant, donc, accompagne des prisonniers à la chambre à gaz.
Selon la thèse d’Hegel, ce surveillant doté d’une conscience de soi sera « reconnu » par ses prisonniers,
et les prisonniers dotés de conscience de soi « reconnaîtront » ce surveillant,
manifestant ce que Hegel appelle « désir du désir de l’autre », et ils pourront continuer à se haïr sans retenu.
Même si ce surveillant est d’accord avec les thèses nazis selon lesquelles « il faut exterminer les juifs », il n’en reste pas moins qu’ils se sont « reconnus » comme partageant le même phénomène « conscience de soi »,
car depuis les thèses esclavagistes qui contaient que les « noirs n’ont pas d’âme »,
difficile pour ce surveillant de nier que ses prisonniers ne soient pas eux aussi dotés de conscience réflexive, impossible de nier qu’ils soient eux aussi des êtres désirants, en somme des hommes. Ce qui n’aura pas empêché ce surveillant honni de refermer la porte de la chambre à gaz, et d’être à mille lieux de la demeure « Amour », tu en conviendras.

J’ajouterai : ne confondons pas l’utilisation que fait Hegel du mot « désir » dans le contexte de sa thèse « désirer le désir de l’autre », « désir » qui s’applique aux êtres humains, entre eux, et qui n’est que la reconnaissance chez autrui de la même faculté de Conscience de soi,
et l’utilisation que font d’autres philosophes du mot « désir », dans d’autres contextes,
par exemple M. René Girard qui lui l’applique à toutes choses, à bien des domaines (trop à mon goût), choses désirées inanimées ou vivantes, représentations et choses pensées.
Bien que M. Girard ait été membre de l’Académie française,
je pense avoir démontré précédemment l’absurdité de sa thèse. Du moins son absolutisme.
Et je ne suis pas le seul à l’avoir égratignée.
Cela te permettra de ne pas interpénétrer la thèse « désir du désir de l’autre », et l’idée qu’une même chose désirée, partageable ou non, puisse être origine de conflit ou de « haine » comme dans la thèse girardienne du Désir mimétique triangulaire.

---------------


Tu écris : « les chrétiens ne "désirent" pas nécessairement aimer leur prochain, ils doivent aimer leur prochain, ils ne le "désirent" donc qu'idéalement, en tant que "bons" chrétiens si j'ose dire ».
Et tu as tout à fait raison. C’est pourquoi j’ai utilisé les guillemets quand j’ai exposé cet exemple de chrétiens « désirant » aimer leur prochain, guillemets qui ne sont que la parodie de l’usage tout azimut de la notion de « désir » chez ce cher Girard.

-------------------------------------------------






Tu connais la parabole du Maître qui montre du doigt la Lune
et son disciple qui regarde le doigt au lieu de regarder la Lune :
tu trouveras, bien sûr, dans chacune de mes publications des choses à « objecter », heureusement.  
Je ne suis pas Maître, mais poëte ;
ne soit pas disciple qui dit « maître, vous avez les ongles sales. Auriez-vous fait de la mécanique sur votre moto dernièrement ? »,
alors que ce dernier partage la splendeur d’une nouvelle Lune.
Et tout poëte, s’il aime que l’on s’attarde sur un de ses vers,
N’en souhaite pas moins que son lecteur s’éveille à l’entièreté de son poème.
C’est comme quand on regarde un tableau peint, un portrait de Rembrandt :
Le spectateur, s’il se concentre seulement sur un ou deux coups de pinceau,
Perdra de vue le visage esquissé par l’artiste.




--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------





Tout ce qui est glorieux sera recouvert d’un voile (Isaïe 4 : 5)


@Almaguemnon a écrit:
(...)
Parlons "paraboles" pas celle de votre toît, mais celle qui ouvre le bal d'idées de ce forums et de ses petites copines.
La seule question quand on tombe dessus du genre:"Tu ne tueras point": c'est "pourquoi"?
Tu ne tueras point. Pourquoi? Aime les autres comme toi-même. Pourquoi?
Ce pourquoi devient plus important que la réponse dont on ignore la corrélation avec soi-même.
Donc, je pose la question: Pourquoi?



-Croyez-vous comprendre ce que vous lisez ?
-Comment le comprendrais-je si quelqu’un ne me l’explique ! (Actes 8 : 30-31)

« Car l’amour est savouré,
Mais son essence incomprise » (Ibn’Arabî)





Quand on se réfère aux dires (ou aux textes qui les retranscrivent) de grands Sages comme Jésus, il y a l’aspect exotérique
(c’est à dire en parlant d'enseignements donnés aux non-initiés, qui peut être divulgué, enseigné publiquement),
Et l’aspect ésotérique (c’est à dire réservé aux seuls initiés, accessible à un cercle restreint d'auditeurs, et d'accès difficile),
toujours. C’est ce qui fait la richesse de leurs propos,
et ce qui nous permet des études sans fin.

Mais ce qui peut être dit,
D’autant plus ce qui peut être écrit,
Ne sera toujours au mieux qu’une demi-vérité.
C’est la nature duelle du langage qui le veut,
Car la Vérité est Une, au-delà des pensées, ou entre les pensées, dans ce vide-plein,
et c’est l’a-perception qui nous la rend intime, bien qu’incommunicable par les mots.
D’où l’utilisation des paraboles et allégories par les Maîtres.
Ces demi-vérités sont des ponts,
Des passerelles,
Des barques vides,
Et une fois que l’on a traversé le fleuve et que l’on se trouve sur l’autre rive, « nirvâné »,
Nul besoin alors de porter sur son dos le radeau-pont de nos demi-vérités devenues inutiles.



Pour que mon discours vous parle, il faudra le laisser parler.
Sa fécondité dépendra de l’attitude du lecteur.
Il m’importe moins de convaincre par les mots
que de laisser ceux-ci éveiller en vous
D’infinies résonnances.
Ceux-là seuls qui s’abandonnent aux vents découvrent des terres inconnues.




Un seul postulat vous est prescrit pour que mon discours enfante :
Il y a de grands Sages dans toutes les traditions et philosophies ; ne diffère que leur vocabulaire, ou système de représentations, propres à s’adapter à une communauté ou aux besoins d’une époque,
Car « Tous les chemins mènent à Dieu, mais Dieu n’est pas le chemin » (Râmakrishna 1836-1886).





Ici, « Je n’ai fait qu’un bouquet de fleurs,
et n’ai rien fourni de moi-même que le lien qui les assemble » (Montaigne).





Albert Camus dans Caligula :
-Caligula :
« Je ferai à ce siècle le don de l’égalité́. Et lorsque tout sera aplani, l’impossible enfin sur terre, la lune dans mes mains, alors, peut-être, moi-même je serai transformé et le monde avec moi, alors enfin les hommes ne mourront pas et ils seront heureux ».
-Caesonia, dans un cri :
« Tu ne pourras pas nier l’amour. »


Selon Ibn’Arabî, ardent mystique considéré comme le maître du Taçawwuf (soufisme),
L’amour n’est pas définissable.
Il est une aspiration,
Une énergie qui attire l’être tout entier vers son ORIGINE divine,
Que cette attraction soit provoquée directement dans l’individu,
Ou bien par la médiation d’autres personnes ou d’autres causes.
Chacun porte en lui les possibilités de l’amour
Et nul ne saurait s’y soustraire.

L’amour est une « affection vive pour quelqu'un ou pour quelque chose » nous dit Le Larousse.

Ses manifestations les plus significatives et immédiates, dit Ibn’Arabî,
restent
L’amour maternel,
L’amour conjugal
Et la charité.
La charité désigne « dans le langage ordinaire, une vertu qui porte à désirer et à faire le bien d'autrui. C'est donc un acte inspiré par l'amour du prochain. Dans le langage des théologiens, elle désigne à la fois l'amour de Dieu pour lui-même et du prochain comme créature de Dieu » (Encyclopédie Larousse, 1992).

Le terme amour recouvre quatre sentiments distincts dans la Grèce antique :
- l'éros, l'amour physique
- la philia, l’amitié
- la storgê, l'amour familial
- l'agapè, l'amour « divin » et « inconditionnel ».

« Les philosophes grecs du temps de Platon utilisaient le mot agapè dans un sens supposé universel, c'est-à-dire opposé à un amour personnel ; cela pouvait signifier l'amour de la vérité, ou de l'humanité.
Le terme est utilisé par les chrétiens pour décrire l'amour de Dieu, tel qu'il est décrit dans la Bible, envers les hommes. C'est notamment le mot employé tout au long du Nouveau Testament (rédigé en grec par ses différents auteurs), pour la qualité d'amour totalement désintéressé dont Dieu seul est capable, mais qu'il propose de donner à ses disciples par le Saint-Esprit. Un passage très explicite se trouve dans l'Évangile selon Saint Jean l'Evangéliste, chapitre 21, versets 12 et suivants, qui relate une conversation au cours de laquelle Jésus demande à son disciple Saint Pierre « s'il l'aime », employant le verbe « agapao », Pierre ne pouvant répondre mieux qu'avec « phileo » » (tiré de https://fr.wikipedia.org/wiki/Agapè  )
Dans la pensée des rédacteurs (inspirés par Jésus) du Nouveau Testament, aimer mon prochain comme moi-même représente ainsi la re-production en moi de l’amour divin (spirituel), celui que Dieu porte à Ses créatures, et ce par la grâce de l’Esprit Saint.


@Aloah a écrit:
(…)

En fait, nous sommes venus sur terre pour cela : AIMER de l’Amour même que Dieu a pour nous !





« La mère ne reproduit-elle pas, consciemment ou non,
Tout le processus amoureux de création ?
Elle conçoit l’enfant, fruit de l’amour, le désire tout comme Dieu
Aime connaître le Trésor, caché en Son Essence,
Qu’Il veut faire connaître par amour.
Et lorsque l’enfant naît, la mère n’a de cesse de le chérir et de le protéger
En vertu d’une loi innée et spontanée de l’amour » (Maurice Gloton, dans son introduction au Traité de l’Amour d’Ibn’Arabî).
M. Gloton se réfère ici au hadîth qui énonce pourquoi Dieu a créé le monde et les hommes :
« J’étais un Trésor caché ; je n’étais pas connu et J’ai aimé être connu. Je créai donc les créatures et Je Me fis connaître à elles de sorte qu’elles Me connurent ».
Ainsi, par l’amour de mon prochain, dans un instant de plénitude, j’imite et perpétue le principe originel de la création, la fonction sublime du Créateur de toute chose, création causée, pour les soufis, par la volonté de Dieu de se rendre connu et de se reconnaître dans Sa création ; je deviens ainsi, à ma manière, créateur.




« L’homme et la femme sont soumis inexorablement à cette loi universelle de l’amour.
L’attraction qui pousse l’un vers l’autre a pour mobile principal, avoué ou non,
De se reconnaître ultimement dans l’autre
et d’arriver à une union qui dépasse pour un temps la différence de chacun.
Car à l’origine de la dualité et de la multiplicité,
il y a l’UNITE d’ÊTRE dont chacun garde une conscience plus ou moins claire
à laquelle il ne peut faire autrement que d’aspirer
et vers laquelle il est invinciblement attiré, bon gré mal gré » (ibid.)
« Dans Tes multiples formes Tu n’es qu’un » (Khwaja Mîr Dard, in A la recheche du Bien-Aimé).

« Ayez de l’amour pour tous ; nul n’est autre que vous » (Râmakrishna)


@Aloah a écrit:
(…)
Nous sommes tous reliés, interconnectés : nous ne faisons qu’UN.
 (…)






Henri Borel, dans son étude WU WEI (édition Trédaniel) inspirée par la philosophie de Lao-Tseu, nous dit :
« Tao, le Grand Amorphe, n’est que ce que vous autres étrangers appelez Dieu. Tao est l’Unique, il embrasse tout et, après en être issu, tout retourne à lui. L’Unique, ne peut être nommé, du fait que c’est l’Unique. (…) Il est donc une Réalité Absolue, sans commencement ni fin (…). L’Amour n’est que le Rythme de Tao : tu procèdes de Tao et tu y retourneras. (…)
Je te le dis en vérité : tu ne sais de quelle façon tu aimes, ni quel est l’objet de ton amour. La beauté de la femme n’est qu’un vague reflet de la beauté sans forme de Tao. (…) L’expression la plus parfaite, la plus absolue de l’Amour (…) c’est être à telle point un avec l’Aimée, que l’on est son essence comme elle est la nôtre. (…) Lorsque tu te seras absorbé en Tao, et alors seulement, tu seras à jamais uni à l’âme de ta Bien-Aimée, aux âmes fraternelles de tes semblables, à celle de la nature. (…) L’essence de la terre et des cieux, celle de l’Aimée, la mienne, sont une seule et même chose. (…) Le jour se lève en moi ! (…) La nature tremble d’un émoi sacré et mon âme le partage, car elle a vu Celui qu’elle aime. (…) Au cœur de toutes choses se trouvent l’Amour, la Poésie, Tao. Et l’univers entier est un vaste sanctuaire ».
« L’Amant, l’Aimé (mon prochain) et l’Amour ne sont qu’une seule est même réalité et se résorbent finalement dans leur essence commune inconditionnée » (Gloton, ibid.).
« Nous sommes lumière et nous retournons à la lumière ».


« Le phénomène généralisé d’attraction et de convergence propre à l’amour est présent en chaque chose créée selon son économie foncière. Il est une trace de la Beauté, qualité éminemment divine, qui exerce son pouvoir de transformation et de sanctification sur les choses et les êtres créés selon les principes de l’harmonie. Dieu est beau et aime la Beauté, dira le Prophète de l’Islam. La Beauté est donc l’expression la plus achevée de l’Amour universel » (Gloton, ibid.).
Ressentir le beau,
la vertu béatifiante de la Beauté de Dieu et de l’Amour qu’il porte aux choses qu’Il produit, dans l’art,
dans la fleur qui croît selon des normes harmonieuses inimitables,
dans l’arbre qui se développe en splendeur,
dans mon prochain (créé à l’image de Dieu comme allégorise Moïse),
deviennent une forme de contemplation de la grâce majestueuse de Son divin Artisan.
« Mon âme est le voile de Son amour, mon œil est le miroir de Sa grâce » (Hâfez Shirâzi, in Anthologie de la poésie persane).





« Au cours de la sâdhana, il se créé en nous un ‘corps d’amour’, et avec ce ‘corps d’amour’, l’âme a des rapports intimes avec Dieu. L’amour le plus intense pour dieu nous permet de Le voir partout, de même que l’œil, lorsqu’on a la jaunisse, voit du jaune partout » (Râmakrishna). La sâdhana, terme sanskrit, est le nom donné à toute discipline suivie avec ardeur et persévérance pour progresser dans la voie spirituelle.

En aimant son prochain comme lui-même,
la créature façonnée par l’Amour
ne fait que retourner vers son Créateur cet amour déposé en elle potentiellement
et les germes qui sont contenus en elle.

En aimant son prochain comme lui-même,
« l’homme se libère progressivement de la conscience disparate et conditionnée des choses
pour accéder à la connaissance universelle de la Réalité divine »,  et « il réalisera l’identité de son être avec son Principe d’amour » ; alors, « chaque attitude d’affection sera pour lui l’occasion de parvenir à ce but ».  (Gloton, ibid.)

« J’étais un Trésor caché ; je n’étais pas connu et J’ai aimé être connu. Je créai donc les créatures et Je Me fis connaître à elles de sorte qu’elles Me connurent » (hadîth cité précédemment). « Il résulte de ce contexte que Dieu nous a créés pour Lui seul et non pour nous-même (…). C’est Lui qu’Il aime à travers les êtres existenciés. C’est donc Lui qui se manifeste à tout être aimé et au regard de tout amant. Il n’y a ainsi qu’un seul Amant dans l’Existence universelle (et c’est Dieu) de telle sorte que le monde entier est amant et aimé » (Ibn’Arabî dans Traité de l’Amour).
Aimer son prochain comme soi-même, c’est aimer Dieu au travers d’une de Ses Formes.
Dans Matthieu 22 : 37-38 :
« Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C'est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même ».
Voilà pourquoi Jésus dit que le deuxième commandement est « semblable » au premier.





Ainsi, l’objet de l’amour, sous tous ses aspects, est Dieu : « Il les aime, et ils L’aiment » (Qor’ân V, 54). « L’Amour appartient à Dieu » (Ghazâli, in Le Livre de l’Amour de Dieu).
Ghayr, en arabe, est l’altérité, tout ce qui est « autre que Dieu ».
Ghayra est l’amour exclusif, aussi traduit par jaloux.
Et « nul n’est plus jaloux (ghayra) que Dieu » disent les soufis.
« Car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux » (Exode 20 : 5 ; 34 : 14 ; Deutéronome 4 : 24 ; 5 : 9 ; 6 : 15 ; Josué 24 : 19 ; Nahum 1 : 2).


Spinoza (1632-1677), panthéiste et immanentiste, nous dit :
« L'amour est la Joie accompagnée de l'idée d'une cause extérieure ».
Ethique III, scolie de la proposition 13.
Et : « Par là, nous pouvons comprendre clairement en quoi consiste notre salut, ou béatitude, ou Liberté : dans l'Amour constant et éternel envers Dieu, autrement dit dans l'Amour de Dieu envers les hommes ».
Ethique V, scolie de la prop. 36
Sur la joie, il ajoute :
« J'entendrai donc par joie, une passion par laquelle le Mental passe à une perfection plus grande ».
Ethique III, scolie de la prop. 11.

Sur Spinoza :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Baruch_Spinoza
Doctrine du Panthéisme : https://fr.wikipedia.org/wiki/Panthéisme
Doctrine moniste : https://fr.wikipedia.org/wiki/Monisme#Monisme_dit_neutre
Monismes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Monisme_(spiritualité)


Maintenant, voici une anecdote racontée par Râmakrishna :
Un homme ayant rencontré un sadhû, le pria de l’instruire (un sâdhu est un saint homme qui a renoncé au monde pour se consacrer à a vie spirituelle). Le conseil du sâdhu fut :
Aime Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme.
-Je n’ai jamais vu Dieu, répondit l’homme, et je ne sais rien de Lui, comment m’est-il possible de L’aimer ?
Le saint homme lui demanda qui il aimait le mieux.
La réponse fut : « Je n’ai personne à aimer, je ne possède qu’un mouton,
et c’est la seule créature que j’aime ».
Le sâdhu lui dit alors : « Soigne ton mouton et aime-le de tout ton cœur et de toute ton âme, avec la conviction constante que le Seigneur habite ne lui ».
Ayant donné ce conseil le sâdhu s’en alla.
Longtemps après, le sâdhu revit celui qu’il avait conseillé et lui demanda ce qu’il était devenu. L’homme se prosterna et dit :
« Maître, tout va bien pour moi grâce à tes bons conseils. Maintes fois j’ai vu dans mon mouton une belle figure avec quatre mains, et cela me procure une suprême béatitude ».


Le poète Irâqî, in Lama’ât :
« A chaque instant, part toutes les langues, l’amour
murmure son secret à sa propre oreille ; à chaque instant, par toutes les oreilles, il écoute
ses propres paroles murmurées par sa propre langue. A chaque minute,
par tous les yeux, il révèle
sa propre beauté à son propre regard ; à chaque seconde, sous tous les aspects,
il se donne à lui-même son propre être pour témoin ».




En conclusion,
Jésus apparaît comme un Être qui cherche à nous éveiller à son propre état de conscience.
« Là où je suis, je veux que vous soyez aussi…l’Esprit que le Père m’a donné, je vous l’ai donné aussi… moi en vous, vous en moi »,etc. (Evangile de Jean).
Jésus semble nous inviter à devenir comme lui,
non pas de « bons chrétiens », mais d’autres christs,
d’autres « Filles et Fils UniqueS » de Dieu.

Pour cela le nazaréen insistera sur deux grands commandements, deux amours qui s’avèrent « semblables » dans leur essence, « simplifiant » ainsi le décalogue et les 613 commandements (mitzvot) prescrits par Moïse.
Ces deux grands commandements sont des clefs d’accès à la station christique ;
les indiens nomment cette méthode
le Yoga de la dévotion ou
Bhakti-Yoga.




Dernière édition par .O. le Lun 13 Nov 2017 - 22:37, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimy
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/05/2016
Nombre de messages : 1153
Féminin
Verseau Serpent
Age : 39
Ville : La Terre

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Lun 13 Nov 2017 - 20:19

Hiuuuu......un vrai bouquin !!! En plus écrit en tout petit... Triste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.O.
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 18
Masculin
Capricorne Coq
Age : 35
Ville : Grenoble/Chalon-sur-Saône

MessageSujet: Haut les mains ! Police !   Lun 13 Nov 2017 - 22:00

@Mimy a écrit:
Hiuuuu......un vrai bouquin !!! En plus écrit en tout petit... Triste

Bonsoir Mimy.

J'ai augmenté la taille de la police, espérant que cela te facilitera ta lecture.

Amitiés,

.O.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimy
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/05/2016
Nombre de messages : 1153
Féminin
Verseau Serpent
Age : 39
Ville : La Terre

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Lun 13 Nov 2017 - 22:18

Très touchée .O. :bisous)


Maintenant, je suis obligé te lire.. scratch Razz


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.O.
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 18
Masculin
Capricorne Coq
Age : 35
Ville : Grenoble/Chalon-sur-Saône

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Lun 13 Nov 2017 - 22:35

@Mimy a écrit:
Très touchée .O.  :bisous)

Maintenant,  je suis obligé te lire.. scratch   Razz


study

Attention Attention ! Je veux un rapport circonstancié ! OUI CHEF !\"

Wink



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimy
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/05/2016
Nombre de messages : 1153
Féminin
Verseau Serpent
Age : 39
Ville : La Terre

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Lun 13 Nov 2017 - 23:09

Wow...je viens tout lire..

Si j'ai bien compris,  dans l'unité on est tous le Dieu qui s'aime sois même à travers nous. Nous on aime ce Dieu à travers l'autre, qui que ce soit. En fin de compte,  l'amour est Un. Je suis l'objet par qui Dieu se miroite et s'aime. L'autre aussi.
C'est quand même bizarre. .car la nature de l'amour est inconditionnel. Or dans tous ces textes et citation, je trouve un Dieu et un AMOUR égoïste,  replié sur soit.

Oui, peut-être que je m'aime aussi comme Dieu, à travers les autres. Je m'aime dans l'autre.

Mais alors, personne n'aime personne. Chaqu'un s'aime sois même. Puisque je reflète dieu et dieu me reflète moi, c'est juste un miroir.

Dans ce cas, le mouton,  la plante s'aiment aussi à travers nous.

Hum....mais quoi dire de la petite fleur solitaire, une graine emportée par le vent sur la roche des Alpes,  où aucun oeil ne se posera sur elle. Elle va vivre sa petite vie solitaire dans toute sa splendeur, sans se miroiter, sans s'aimer, juste aimer. Ou peut-être pas. C'est encore Dieu qui s'aime dans cet objet passager.

Qu'en a à  faire un Dieu éternel d'une petite fleur éphémère pour s'aimer?

Si je dessine,  j'aime mon dessin ou pas. Mais est ce que ce prolongement du moi est moi?

Une fois rangé dans mes classeurs je l'oublie.  Oublierais je une parti de moi dans mon dessin inerte,  même si c'est en mouvement dans le temps? Car rien n'est éternel. Peut-être même pas Dieu. Ou peut-être tout est éternel,  car le temps est juste une illusion ?

Nos certitudes d'aujourd'hui,  sont nos illusions de demain, tout comme nos certitudes de hier, sont nos illusions d'aujourd'hui.

Alors, comment peut-on savoir que on est tous un seul Dieu? D'où on peut savoir que tous ces illuminés ne sont pas dans l'erreur ?
L'autre peut-être mon miroir,  mais si il est mon miroir et moi le sien, qui miroite qui? Qui aime qui?


Dernière édition par Mimy le Lun 13 Nov 2017 - 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimy
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/05/2016
Nombre de messages : 1153
Féminin
Verseau Serpent
Age : 39
Ville : La Terre

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Lun 13 Nov 2017 - 23:19

@.O. a écrit:
@Mimy a écrit:
Très touchée .O.  :bisous)

Maintenant,  je suis obligé te lire.. scratch   Razz


study

Attention Attention ! Je veux un rapport circonstancié !  OUI CHEF !\"

Wink





:mdr)

Voici le rapport mon Capitaine ! OUI CHEF !\"

:bisous)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hazel
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/09/2016
Nombre de messages : 1500
Féminin
Gémeaux Cochon
Age : 46
Ville : ( catalunya/espagne)

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Mar 14 Nov 2017 - 9:02

O..

c'est de trés beaux passages textes que tu met la!!
je ne connaissais rien de ceux la..
mais je n'ai pas saisie ce passage totalement,
je le trouve complexe et difficile a interpréter:

"insi, l’objet de l’amour, sous tous ses aspects, est Dieu : « Il les aime, et ils L’aiment » (Qor’ân V, 54). « L’Amour appartient à Dieu » (Ghazâli, in Le Livre de l’Amour de Dieu).
Ghayr, en arabe, est l’altérité, tout ce qui est « autre que Dieu ».
Ghayra est l’amour exclusif, aussi traduit par jaloux.
Et « nul n’est plus jaloux (ghayra) que Dieu » disent les soufis.
« Car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux » (Exode 20 : 5 ; 34 : 14 ; Deutéronome 4 : 24 ; 5 : 9 ; 6 : 15 ; Josué 24 : 19 ; Nahum 1 : 2)
.

Question study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/12/2015
Nombre de messages : 1029
Féminin
Taureau Buffle
Age : 44
Ville : Sainte-Sophie

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Mar 14 Nov 2017 - 17:45

@Mimy a écrit:
Hum....mais quoi dire de la petite fleur solitaire, une graine emportée par le vent sur la roche des Alpes,  où aucun oeil ne se posera sur elle. Elle va vivre sa petite vie solitaire dans toute sa splendeur, sans se miroiter, sans s'aimer, juste aimer. Ou peut-être pas. C'est encore Dieu qui s'aime dans cet objet passager.

Qu'en a à  faire un Dieu éternel d'une petite fleur éphémère pour s'aimer?

Alors, comment peut-on savoir que on est tous un seul Dieu? D'où on peut savoir que tous ces illuminés ne sont pas dans l'erreur ?
L'autre peut-être mon miroir,  mais si il est mon miroir et moi le sien, qui miroite qui? Qui aime qui?

Mimy, quand j'ai lu ce que tu as écrit à propos de la petite fleur solitaire perdue dans les alpes, je l'ai aimée tout de suite, cette petite fleur.
Merci de l'avoir créée.
Smile

Ai-je besoin de savoir que je suis Dieu pour aimer ?
Ai-je besoin de voir pour aimer ?
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 10012
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Mer 15 Nov 2017 - 11:54

Hum , aimer est inné en l'homme , nous naissons tous avec ce potentiel , nous avons tous un coeur , comme nous avons tous un corps et un esprit , en nous "ça " aime , même si on ne s'en aperçoit pas , car on est pas toujours conscient d'aimer , la conscience et l'amour étant des choses différentes , bien que l'éveil de l'un dépende de l'autre , si nous n'étions qu'amour , que nous n'ayons ni corps ni esprit notre vie serait différente mais ce n'est pas le cas.

L'être humain est divisé dans ces perceptions entre ces trois aspects de son essence , la philosophie de l'amour provient de l'esprit , on voit comment il est difficile de maîtriser son corps , et de maîtriser sont esprit , son intellect , mais on pense tout naturellement qu'on sait aimer , qu'on maîtrise notre coeur , nous aimons , mal , mais nous aimons , l'amour " inconditionnel " ce serait aimer qu'importe les conditions , nous en sommes loin .

On ne voit pas à quel point nous nous aimons nous-même , comment nous nous chérissons , comment nous nous préférons , comment nous nous justifions , l'autre n'est qu'un objet momentané de cet amour fluctuant , comment pourrions nous aimer l'autre autant que nous même , on voit à quel point ce commandement est élevé , et on aura beau le torturer philosophiquement dans tout les sens , notre coeur est bien en peine d'y satisfaire , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loryan
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 29/10/2009
Nombre de messages : 3742
Masculin
Vierge Chien
Age : 47
Ville : Lorraine

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Mer 15 Nov 2017 - 12:47

En marge de ce sujet je suis toujours étonné et émerveillé de la confiance naïve que la plus part des animaux tente d'avoir avec nous.
Nous sommes pourtant très dangereux, prédateur, inconstant, propre à des changements mentaux beaucoup plus instables que la notion d'instinct.
Et pourtant ils essayent quand même.
Quand je vois tous ces gens qui caressent et aime un mouton et qui sont prêt à le tuer 5 minutes plus tard.
Quand je vois ma chatte combattre son instinct de préservation pour le laisser caresser son cou, ou lorsque je joue à course poursuite dans l'appartement...
Je me dis qu'il y a quelque chose d'étrange.
Mais comme nous sommes nous même des animaux, nous avons forcément cela en nous. C'est à dire qu'une partie de nous pousse à une certaine confiance naïve envers nos prochains.
Et une autre partie de nous beaucoup plus mentale remet tout en question et nous pousse à nous méfier et à être à distance.

Nous humain, ne sommes pas facile à aimer, parce que nous sommes capable de tout remettre en question le lendemain pour une raison ou une autre.
Parce que nous conditionnons l'amour à tout un tas de choses qui n'ont parfois même pas le sens de l'amour.
Et peut-être aussi parce que nous avons en nous un tel besoin de reconnaissance de l'amour que nous portons, que nous pouvons facilement glisser dans la haine ou la colère si elle ne vient pas, si la reconnaissance n'est pas reconnue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 10012
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Mer 15 Nov 2017 - 13:33

Hum , Nos rapports avec les animaux domestiques sont différents d'avec les animaux dits " sauvages " , mais il est intéressant de constater que les animaux sauvages n'ont pas peur des animaux domestiques mais ont peur de l'homme , d'où vient cette peur atavique de l'homme et comment s'est il attaché la confiance des animaux domestiques est un mystère , mais on s'éloigne peut être du sujet , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimy
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/05/2016
Nombre de messages : 1153
Féminin
Verseau Serpent
Age : 39
Ville : La Terre

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Mer 15 Nov 2017 - 14:17

Une vrai histoire que beaucoup d'entre vous connaissez sûrement.

Pendant un tremblement de terre quelque part sur la planète,  des nombreux immeubles se sont écroulés.

Les survivants,  les pompiers et des personnes venues de par tout pour aider, se sont mis à fouiller.
Je ne me souviens plus des nombre des jours exactement,  mais plus d'une semaine,  les personnes ont déterré une mère et son bébé.  Le bébé en parfaite santé,  alors que la mère était morte.

La cause de la mort de la mère a été découvert. Elle s'est fait des entailles sur ses seins pour que le bébé puisse se nourrir de son sang. Elle a donnée sa vie pour son bébé.  

Si elle s'était aimée plus que son enfant,  elle aurait mangée son bébé.

Donc, elle a aimée plus l'autre que sois même.

Si son enfant étais que un miroir, elle l'aurait sacrifié pour sa propre vie.

L'humain est capable d'aimer l'autre plus que sois même.

Si Dieu s'aime égoïstement à travers sa créature,  alors là,  je tire ma révérence à l'humain qui a dépassé son DIEU dans sa capacité à aimer, à donner la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 10012
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Mer 15 Nov 2017 - 14:49

Hum , si on en croit les bases du Christianisme , Dieu a livré Son Fils aux hommes en connaissance de cause , pour notre salut , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Porto Rico
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/10/2017
Nombre de messages : 166
Masculin
Gémeaux Cheval
Age : 27
Ville : La Rochelle

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Mer 15 Nov 2017 - 14:55

un sage m'a dit un jour qu'avant notre survie personnelle vient la survie de l'espèce, et qu'alors, dans des cas ou un plus grand nombre et menacé, nous sauvons le plus grand nombre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hazel
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/09/2016
Nombre de messages : 1500
Féminin
Gémeaux Cochon
Age : 46
Ville : ( catalunya/espagne)

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Hier à 9:35

@Porto Rico a écrit:
un sage m'a dit un jour qu'avant notre survie personnelle vient la survie de l'espèce, et qu'alors, dans des cas ou un plus grand nombre et menacé, nous sauvons le plus grand nombre

ah bon?
je ne suis pas sure de cela scratch
peut etre que lorsque les crises surviennent l'homme devient un redoutable prédateur: l'instinct animal retrouve sa fonction quand l'homme n'a plus son autorité?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloah
ModérateurChatBox
avatar

Date d'inscription : 01/11/2014
Nombre de messages : 4143
Féminin
Bélier Chat
Age : 78
Ville : De passage sur Terre

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Hier à 10:30



Citation :
@Almaguemnon a écrit:(...)
Parlons "paraboles" pas celle de votre toît, mais celle qui ouvre le bal d'idées de ce forums et de ses petites copines.
La seule question quand on tombe dessus du genre:"Tu ne tueras point": c'est "pourquoi"?
Tu ne tueras point. Pourquoi? Aime les autres comme toi-même. Pourquoi?
Ce pourquoi devient plus important que la réponse dont on ignore la corrélation avec soi-même.
Donc, je pose la question: Pourquoi?
"Aime les autres comme toi-même. Pourquoi?"
Je suis mon plus proche prochain ....
Si je ne m'aime pas, si je m'aime mal ... alors je n'aimerai pas  ou j'aimerai mal mon prochain ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loryan
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 29/10/2009
Nombre de messages : 3742
Masculin
Vierge Chien
Age : 47
Ville : Lorraine

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Hier à 12:13

@Aloah a écrit:


Citation :
@Almaguemnon a écrit:(...)
Parlons "paraboles" pas celle de votre toît, mais celle qui ouvre le bal d'idées de ce forums et de ses petites copines.
La seule question quand on tombe dessus du genre:"Tu ne tueras point": c'est "pourquoi"?
Tu ne tueras point. Pourquoi? Aime les autres comme toi-même. Pourquoi?
Ce pourquoi devient plus important que la réponse dont on ignore la corrélation avec soi-même.
Donc, je pose la question: Pourquoi?
"Aime les autres comme toi-même. Pourquoi?"
Je suis mon plus proche prochain ....
Si je ne m'aime pas, si je m'aime mal ... alors je n'aimerai pas  ou j'aimerai mal mon prochain ...

"Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse" à laquelle on pourrait ajouter une dose de pragmatisme "fait aux autres ce que tu aimerais qu'on te fasse"... en ajoutant encore une autre dose d'évidence.. "à condition que toutes les parties soit d'accord".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 15504
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Hier à 13:19

@Loryan a écrit:


"Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse" à laquelle on pourrait ajouter une dose de pragmatisme "fait aux autres ce que tu aimerais qu'on te fasse"... en ajoutant encore une autre dose d'évidence.. "à condition que toutes les parties soit d'accord".

:jap:

Sauf que bien souvent c'est l'instinct et les émotions qui priment bien souvent sur l'intellect.
Il faudrait que tout cela soit inné pour que ça fonctionne et ça peut l'être lorsque toutes les parties de soi sont réunies, lorsque c'est l'être en soi qui dirige l'enveloppe. En attendant il est possible de travailler sur ces citations pour s'aligner avec ce que nous sommes réellement au delà du "moi" pour parvenir à l'intégration de celles-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume_D
Membre
avatar

Date d'inscription : 05/08/2017
Nombre de messages : 72
Masculin
Cancer Chat
Age : 42
Ville : Charenton-le-Pont

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Hier à 18:26

Je propose un exercice. Pratiquons d'abord sur ce forum avec quelques petites phrases du genre:

- Ecoute les autres comme toi-même
- Respecte l'opinion d'autrui
- Ne remplis pas ta tasse de tes propres opinions et spéculations

etc... Si vous voulez poursuivre la liste allez-y ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 15504
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Hier à 18:39

Pas mal comme liste déjà. Point trop n'en faut non plus sinon il serait dur de tout se rappeler. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnGilles
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/10/2017
Nombre de messages : 383
Masculin
Scorpion Rat
Age : 45
Ville : CHASSIEU

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Aujourd'hui à 6:18

Une magnifique histoire, tragique, d'amour absolu :

"
Lors d'une randonnée dans le désert de Judée, un père a tenté de tout faire pour sauver son fils qui tombait d'une falaise. En vain. Plus d'un millier de personnes étaient présentes lundi à leurs funérailles.

Dans les médias israéliens, une photo diffusée ce weekend montre la tendre complicité qui unissait Omri Nir, un universitaire d'une cinquantaine d'années, et Ilaï, 10 ans. L'histoire de ce père et son fils, tous deux décédés vendredi au cours d'une randonnée, a ému tout le pays depuis vendredi.

Selon la presse, tous deux participent ce jour-là à une marche dans les gorges escarpées du désert de Judée avec un groupe de randonneurs et une quinzaine d'enfants. La petite troupe entreprend alors de descendre une paroi abrupte en surplomb de la gorge et emprunte une voie jalonnée d'échelons scellés dans la roche.

Ilaï serait tombé sur son père, qui l'aurait rattrapé mais, ne pouvant le retenir, se serait laissé tomber en serrant son enfant contre lui pour tenter de le protéger dans leur chute. Quand un médecin qui fait partie du groupe descend leur porter secours, il découvre qu'Omri Nir, spécialiste d'ethnologie et père de trois enfants, est décédé sur le coup.

Mais Ilaï, lui, a survécu, semi-conscient, selon les journaux. L'absence de connexion téléphonique et la localisation retirée du site retardent cependant l'arrivée des secours. Le garçon finit par être héliporté vers l'hôpital de Beersheve. Il succombera le lendemain à ses blessures.

Le don d'organes d'enfant très rare

Plus d'un millier de personnes émues ont assisté aux funérailles d'Omri Nir et de son fils, lundi, à Kfar Vitkin, au nord de Tel-Aviv. L'histoire ne s'arrête pas là. En Israël, seul un petit nombre de familles accepte de donner les organes de leur enfant décédé. Une grande partie des rabbins ultra-orthodoxes juifs affirment en effet qu'une personne est toujours en vie tant que son coeur bat, tandis que la loi israélienne retient, elle, l'arrêt de l'activité cérébrale.

La famille endeuillée a décidé d'outrepasser ces considérations et a accepté que les médecins prélèvent des organes sur le corps d'Ilaï. «Dès que nous avons eu le feu vert, l'hôpital pour enfants Schneider (près de Tel-Aviv) s'est lancé dans un marathon de transplantations simultanées» qui a duré toute une journée, a ainsi rapporté la porte-parole de l'établissement, Riva Shaked.

Un petit garçon de huit ans et demi a pu subir une greffe cardiaque. Le foie d'Ilaï a été transplanté sur une fillette de 4 ans. Un garçon de 10 ans et une fillette de 7 ans ont reçu chacun un rein. «Tout s'est très bien déroulé, les enfants se remettent», a ajouté la porte-parole. Si tout va bien, les quatre enfants pourront vivre grâce au don du jeune garçon.

"

Source :

http://www.leparisien.fr/faits-divers/israel-comment-le-sacrifice-d-un-pere-mort-pour-sauver-son-fils-a-emu-tout-le-pays-13-12-2016-6450933.php

Je suis sûr que lorsqu'ils sont arrivés auprès du père très haut, tous les anges, tous les saints, toutes les âmes leur ont fait une haie d'honneur en chantant pour eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evol
Membre
avatar

Date d'inscription : 14/03/2011
Nombre de messages : 3835
Masculin
Vierge Chien
Age : 47
Ville : paris

MessageSujet: Re: Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »    Aujourd'hui à 10:22

Je réponds ici
http://spiritpartage.forumactif.com/t15046p350-journal-d-evol#473547

Sinon il ne faut jamais se contenter d'une phrase comme "aime ton prochain comme toi même"
Il faut comprendre le sens et comment cela se décline dans la réalité

J'ai vu que cela signifie : respect
Seul les respect permet les hautes civilisations durable
Les pays du nord prennent ce chemin
Ils sont sur le point de réussir une vraie démocratie (quoi que)

Le respect chez eux passe par l’environnement, la nature
Alors qu'il ont du pétrole, il passe a la voiture electrique

On peut le décliner par :
'ne fait pas aux autres, ce que tu ne veux pas qu'on te fasse'
Sous entendu le respect de Soi, y compris pour toute forme de vie (animal, végétal, humain et Esprit de la nature)
Qui n'a pas de respect pour la nature n'en a pas pour le travail des esprit de la nature

S'est pour cela que le mot amour ne veut rien dire si on ne comprend pas sa manifestation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jésus a dit (Matthieu 22:39) : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Spiritualité et ésotérisme :: Spiritualité et enseignements traditionnels-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit