Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dieu et la science

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32  Suivant
AuteurMessage
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1823
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Dieu et la science   Lun 30 Oct 2017 - 8:51

Rappel du premier message :

Le célèbre romancier Dan Brown, vient de publier son dernier roman:
"origines".
Il y déclare entre autres que la science n'a plus besoin de l'hypothèse de Dieu, pour expliquer les origines de l'Univers, ni les nôtres, via celles du vivant.
Il reprend la thèse du dernier livre du grand physicien Stephen Hawking , pour qui la gravité suffit à expliquer, l'origine du big bang.
Personnellement, je suis tenté de voir dans ces écrits une réponse au fondamentalisme religieux .
La science est toujours prise à témoin et surtout en otage, par les dogmes athée ou religieux, c'est dommage.

"Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup en rapproche"
Evidemment si l'on peut répondre cela à Dan  Brown, c'est plus difficile de le faire avec Stephen Hawking.

Et vous qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Eumolpe
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/03/2017
Nombre de messages : 710
Masculin
Gémeaux Coq
Age : 37
Ville : Petite

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Dim 27 Mai 2018 - 16:33

La science n'a jamais été en conflit avec quoi que ce soit, elle ne s'occupe que de science. Ce conflit imaginaire que vous essayez difficilement d'entretenir à grands renforts de mensonges, de désinformations et de sophismes, ne fait que nous démontrer à quel point vous êtes malhonnête et en éprouvez de la fierté. C'est tristou quand même à votre âge. Allons pépé, bon vent ! flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 17491
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 63
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Dim 27 Mai 2018 - 17:26

@Eumolpe a écrit:
La science n'a jamais été en conflit avec quoi que ce soit, elle ne s'occupe que de science. C

POurtant il y a des tas de sites et de livres qui parlent de ces conflits, faut-il considérer que toutes ces individus qui en ont débattu par le passé et ceux qui en débattent aujourd'hui sont dans l'imaginaire?

Peux tu développer le sujet et apporter la preuve que ce conflit n'existe pas ou qu'il est dans l'imaginaire de ceux qui en parlent.?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 716
Masculin
Poissons Dragon
Age : 54
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Dim 27 Mai 2018 - 18:12



Au revoir Vertgandazert,au revoir fréres et soeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hazel
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/09/2016
Nombre de messages : 2175
Féminin
Gémeaux Rat
Age : 46
Ville : ( catalunya/espagne)

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Mar 29 Mai 2018 - 9:04

au revoir frere bramapoutre.. :49552
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1823
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Mar 5 Juin 2018 - 9:23

Au revoir, j'espère échanger de nouveau, avec vous pour ainsi comprendre et progresser un peu.
C'est le sens de ma démarche.
Je sais bien que la science est une démarche intellectuelle honnête et objective, c'est d'ailleurs le fil directeur de ce fil, mais force est de constater qu'elle est récupérée souvent par la philosophie matérialiste, pour affirmer la primauté de la matière et surtout nier l'esprit.
Les insultes permanentes de cet égaré, sont la preuve, que ce que j'avance le dérange.
Tant mieux, il démontre tout seul la vanité de ses positions matérialistes puériles.

Merci à tous de ces échanges respectueux et fructueux. :jap:

flower flower flower flower flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 716
Masculin
Poissons Dragon
Age : 54
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Mer 6 Juin 2018 - 1:01

Salut Vertgandazert;
De toute façon je ne pense pas que vous ayez besoin de qui que se soit pour continuer à progresser comme vous l'avez certainement toujours fait,sinon comment pourriez-vous en savoir autant. Pour ma part c'est decidé je lache l'affaire comme on dit,car j'ai réalisé combien mes motivations n'ont rien mais alors rien à voir avec d'autres que j'estime certes excecrables,mais surtout pathologiques.
Face à ce genre de situation il faut bien se faire une raison,à l'Esprit donc,et seul,de redresser la situation si vraiment elle lui deconvient,sinon peu m'importe en vérité,du moment où j'aurai essayé de Lui faire honneur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1823
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Mer 6 Juin 2018 - 14:52

Bonjour bramapoutre,

Merci, mais je ne sais pas grand chose, presque rien, sauf peut être que seuls nous sommes rien.
L'homme a besoin des autres pour vivre, et apprendre.

Merci à vous tous. sunny

flower flower flower flower flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1823
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Jeu 21 Juin 2018 - 12:42

Un bonjour en repassant,merci encore à ce forum et à vos échanges.

Nous savons bien que l'existence de Dieu, ne peut pas se prouver, mais que les matérialistes se rassurent, son inexistence non plus.
Et puis celui qui croit n'a pas besoin de preuves, et le sceptique matérialiste les rejettera toutes, alors à quoi bon?

Juste le plaisir de l'échange, merci, portez vous bien. I love you I love you sunny sunny flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 716
Masculin
Poissons Dragon
Age : 54
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Jeu 9 Aoû 2018 - 12:03

@Aurora a écrit:
Ma Foi, ce topic devient terriblement intéressant !!!
Merci messieurs !! :jap:
Vous m'offrez une nouvelle porte ouverte sur l'infini !
... la vue est splendide !



Avant qu'on ne puisse plus poster je voudrais Aurora vous dire à quel point il m'a été donné de pouvoir vous apprécier,et combien votre souvenir me restera agréable,et même reconfortant.
Je sais la pureté de votre foi,votre lucidité est admirable,la pertinence de votre lien au Tao est aussi remarquable,etc etc...Mais le plus beau,ce qui m'a littéralement schotché,c'est que vous ayez pu ecrire ceci:
"Le Néant sacré est mon refuge."

N'auriez-vous dit que cela que j'aurais déjà tout compris.
Enfin tout ça pour vous dire que je vous ai vu et entendu clair et net comme le sont vos posts que j'ai pris plaisir et joie à parcourir,comment dés lors ne pas vous le faire savoir en vous en remerciant des plus naturellement.
Dieu vous garde comme Il prend soin de Lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1823
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Jeu 16 Aoû 2018 - 18:40

"le Néant sacré" est aussi le refuge de Dieu, c'est le vide quantique, en fait plein de toute la mémoire de l'Univers et de ses devenirs potentiels d’où est issu le bigbang, pour développer l'expérimentation de la vie matérielle consciente, à laquelle nous participons modestement mais activement, merci.
Merci à tous et à la vie. :jap: :jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 716
Masculin
Poissons Dragon
Age : 54
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Ven 17 Aoû 2018 - 0:58


La Physique Quantique est certes fondamentale,son aspect physico-mathématique révéle quelque chose de profond et d'essentiel.
En vérité,ce qu'on peut dire c'est que les entités physiques sont la manifestation d'une abstraction.Ainsi la particule est une abstraction dont on observe les différentes manifestations relativement à nos moyens de mesure. Par exemple tout les electrons de l'Unvers sont rigoureusement identiques,en vertu de quoi on peut estimer qu'il n'en existe qu'un seul,insaisissable,archétypal,et qui manifeste simultanément une multitude d'etats,et c'est là un principe qu'on peut de fait généraliser à tout,la véritable entité d'une catégorie quelconque est un archètype abstrait qui manifeste simultanément différents états.
En d'autre terme,la chose en soi,le nouméne,est unité,abstraction et archètype qui se manifeste par une multiplicité d'etats,ainsi un arbre est un arbre,qu'il soit chêne,peuplier ou je ne sais quoi reléve de son etat,et cela vaut pour n'importe quoi d'autre,tant et si bien que tout m'apparait comme l'onde quantique elle même,c'est à dire la chose en soi où se superposent toutes ses manifestations possibles sinon probables,et tant qu'on maintient un regard holistique il n'est pas besoin que cette onde soit reduite ou qu'elle s'effondre,cela n'advient que lors d'une mesure locale,et donc reductioniste.

Bref,toute la Création peut trés bien se voir comme une onde qui superpose différents archètypes abstraits dont chacun superposent en lui tout ses etats possibles ou probables
Platon nous aurez dit que le monde sensible,celui des formes,est un echo de celui des idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
did
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 5141
Masculin
Vierge Serpent
Age : 53
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Ven 17 Aoû 2018 - 10:39

Salut Vergand,

Pour tout te dire je ne suis pas vraiment ton topic car les informations que tu poste dedans me dépassent un peu, je décroche.

Mais si je peux faire un pas de coté en restant dans le titre du topic "dieu et la science" :

Récemment j'ai trouvé que la science actuelle, par exemple en découvrant les exoplanètes, confirme l'exactitude de ce que disant les sages de l'antiquité, précisément les disciples de Pythagore ou ceux d'Orphée, comme Galilée a confirmé aussi ce que disaient ces mêmes sages a propos de l'immobilité du soleil et du mouvement de la Terre.

Alors je ne sais pas si les férus de science s'intéressent aux sagesses anciennes et vis versa  -  les férus de sagesses aux sciences actuelles -  mais je trouve que les rapprochement entre les deux sont une piste très intéressante. Car au bout d'un moment, pour ceux qui prennent ces deux formes de savoir très au sérieux, il faudra bien se demander : comment faisaient-ils dans l'antiquité pour savoir ça sans télescope et sans mathématiques ...

Et bien évidemment que ceux qui ne veulent rien savoir de ces sagesses anciennes trouveront que c'est une explication suffisante de faire appelle a leur dogme de la "pure coïncidence fortuite".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1823
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Dim 19 Aoû 2018 - 15:11

Salut did,

Je me suis souvent fait la même réflexion que vous, concernant, cette convergence des savoirs anciens ou ésotériques et les connaissances scientifiques, les plus récentes .

Force est de constater que cela existe et que cela ne peut être dû à des coincidences.

Alors cela veut dire, au moins que les voies du savoir sont diverses et que depuis toujours l'esprit humain peut avoir accès, à des champs de connaissances, immatériels et intemporels.
Ce que d'ailleurs la physique de l'information d'aujourdhui prévoit.
Selon la conscience est universelle et pas un produit du cerveau, alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1823
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Dim 19 Aoû 2018 - 15:14

Bonjour did, suite...

Oui je me suis fait bien souvent la même réflexion, au sujet des concordances, entre les savoirs anciens ou ésotériques et les découvertes scientifiques contemporaines.
La seule explication qui me convienne, devant tant correspondances précises et complexes, c'est que l'esprit humain, peut avoir accès depuis toujours, à une sorte de bibliothèque de l'univers, où tout est enregistré.
C'est ce que de plus en plus de scientifiques, en particulier des physiciens, nomment le champ quantique universel, sorte de trame de l'univers qui contient toute l'information passée, présente et future de l'univers.

Je sais que le spiritisme, n'a plus la côte, mais quand vous trouvez dans les écrits de  Kardec qui datent des années 1850...à peu de chose près, tout ce que sait la physique d' aujourd’hui sur les plans théoriques et pratiques.
Avec des détails précis, comme la vitesse de la lumière ou la face cachée de la lune, cela interpelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
did
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 5141
Masculin
Vierge Serpent
Age : 53
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Lun 20 Aoû 2018 - 16:06

Merci pour toutes ces précisions vergand.
Car je dois t'avouer que j'ai la même lacune que les scientifiques mais dans l'autre sens : si eux se renseignent très rarement sur les sagesses, moi je suis très peu au courant des avancées de la science, a part sur deux trois point d'Histoire qui touchent aux spiritualités, et sur ce concept de la masse manquante, dont je t'avais déjà parlé et que je trouve des plus prometteur.

Car tel que je l'ai compris, il dit que le monde connu ne saurait fonctionner tel qu'il fonctionne s'il était la totalité du monde. Il y en a 20 fois plus que ce qu'on connait, et c'est dans ce 20 fois plus qui n'est pas encore observé que se trouve l'explication de ce qui est observé.

J'ai quand même l'impression que l'apparition de ce concept de masse manquante dit que la science reconnait la limite de ses méthodes actuelles, les limites de ses capacités de connaissance, ET SURTOUT que l'explication de ce qu'on voit dans le monde connu se trouve au delà de ces limites.

Ce qui ressemble un peu à ce moment Socratique de la découverte de l'ignorance, qui paradoxalement est le début de la connaissance, puisqu'on avait toujours été un ignorant mais qu'on ne le savait pas. Alors que désormais on devient capable d'expliquer notre ignorance.

Tel que j'ai compris ce concept de masse manquante, pour moi ce n'est ni plus ni moins que le nom que donnent les scientifiques a l'au delà.

Donc a partir de là, toute la question devient : comment observer dans la masse manquante ?
Car pas d'observation et pas de science.

Mais il est clair que pour que ça avance dans ce rapprochement entre le savoir des sciences et celui de la clairvoyance, il faudrait que les tenants de deux parties arrêtent un peu de prendre l'autre pour un guignol, sous prétexte qu'il y a parfois des guignols des deux cotés.

Voilà comment la considération qu'on porte a celui qu'on ne comprend pas peut devenir un frein a l'avancé des connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 716
Masculin
Poissons Dragon
Age : 54
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Jeu 23 Aoû 2018 - 23:26

A propos de la Biologie Quantique notons déjà que l'electron est un objet quantique,et que s'il sert à nos réseaux electriques et à nos circuits electroniques,il sert aussi et d'abord à la Vie pour sa Biochimie,dés lors dire que la Vie utilise les phénoménes quantiques devrait être une lapalissade,aussi ne nous laissons pas duper par un debat dont la seule existence au vue des faits est une aberration sur la quelle il serait stupide de trop s'attarder. Utiliser la lumière,la pression ou la chaleur pour faire circuler l'electron et provoquer ainsi une chaine de reactions biochimiques,ce qui revient à dire exploiter les etats excités de l'atome,c'est ce que fait la vie à chaque instant en toute cellule,or cela reléve de la Physique Quantique,de ses régles et de ses principes,je me sens tellement idiot de rappeler cela,mais n'est-ce pas encore plus aberrant de se demander si la Vie est quantique ou pas quand les faits sont là? Vraiment je ne comprend pas,ça me depasse.

Le rendement d'une cellule photovoltaïque c'est en gros du 20%,tout le reste se dissipe en vibration et en chaleur.
Le rendement de la photosynthése frôle les 100%. A quoi tient une telle différence? Et sera-t-il un jour possible de remplacer nos semi-conducteurs par des cellules biologiques génétiquement modifiées pour detourner le courant electrique de leur photosynthése à notre profit? En tout cas c'est certainement envisagé puisque théoriquement possible,à l'instar des bactéries aux quelles on fait fabriquer de l'insuline.

Des etudes dejà réalisées ,qui au moment où j'ecris sont surement encore reproduites et affinées,et qui concernent la magnétoreception des oiseaux migrateurs,l'olfaction humaine,le fonctionnement des enzymes et bien sûr la photosynthése et son incroyable rendement,montrent que la surperposition,l'intrication et l'effet tunnel sont à la base de ces phénoménes.
Prenons le cas de l'olfaction:Une fois la molecule odorante fixée sur le recepteur olfactif,celui-ci utilise l'effet tunnel pour mesurer sa vibration,de même que l'oreille mesure la frequence des ondes sonores. Cela signifie que ce n'est pas seulement la forme de la molécule qui determine son odeur,mais aussi sa vibration,raison pour la quelle des molécules odorantes de même formes n'ont pourtant pas la même odeur,car leur vibration est différente.
Le recepteur olfactif est comme un etau qui retient la molécule. Il posséde une partie susceptible de fournir par effet tunnel des electrons à l'autre partie qui ne les acceptera que si leur energie n'exéde pas un certain niveau,or ce niveau est dépassé quand le recepteur est vide,mais quand une molecule s'y trouve sa vibration modifie l'energie de l'electron qui circule,c'est cette variation qui renseigne sur la vibration de la molécule au quel le cerveau assigne alors ce qu'il nomme une odeur.
En clair pour sentir le nez doit ecouter,de même que l'oreille,et c'est pareil pour les yeux,on ecoute et entendons des vibrations en les mesurant,et mesurer c'est toujours sentir,on mesure pour sentir,on sent en mesurant,autant pour les odeurs que pour les sons ou les images ou ce vous voudrez,et notre organisme,nos sens,comme nos instruments,font à la fois des mesures classiques et des mesures quantiques pour sentir. Bref y'a pas que le nez qui sent,nos sensations ne se limitent pas qu'à l'odeur,quoi que d'un point de vue analogique on pourrait tout aussi bien dire que tout n'est qu'odeur,et la boucle serait alors bouclée,et l'homme retrouve sa juste perception grâce à une unité plus profonde de ses sens trop eparpillés,pas assez rassemblés,alors qu'ils ne sont différenciés que ce qu'il faut,c'est à dire jamais trop non plus,bref cela nous pousse à harmoniser différences et ressemblances,cela nous en procure le souci,la necessité et l'urgence.
Dieu est souvent discret mais fort peu paresseux,c'est Lui qui agit au travers de tout cela qui est à la fois scientifique et spirituelle,en clair Dieu spiritualise doucement mais surement l'arrogante Science,comme pour en finir avec les malentendus ou le devoiement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 716
Masculin
Poissons Dragon
Age : 54
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Sam 25 Aoû 2018 - 0:40

Vibration,tout est vibration. Je vibre,tu vibre,nous vibrons,Dieu vibre,tout vibre.
Cet incroyable ensemble de vibrations produit des interférences. Celles-ci sont soit destructives,dans ce cas le resultat est nul,soit constructives,dans ce cas les vibrations s'amplifient.

Maintenir une généralité globale,tout en y introduisant des particularités locales,suppose un fin réglage entre le tout et ses parties. Cela m'a permis de réaliser que vibrer au mieux c'est être en phase avec Dieu.
Se mettre en phase avec Dieu c'est tout le chemin de la purification,de l'apprentissage et de l'enseignement.
Un être est sanctifié dés lors qu'il s'est purifié de son conditionnement et de ses traumatismes. Il recouvre ainsi une perception plus naturelle,riche d'information et d'enseignement,et tout ceci est vibration,mise en phase et accueil.

Je suis eau et lumière sur le plan de la matière,et je suis conscience au niveau de l'Esprit. C'est ainsi que je me présente à Dieu qui rassemble devant Lui ces deux aspects dont Il module et la forme et le mouvement à toutes les echelles de l'ensemble et des parties,ce qui en passant est prodigieux,c'est une véritable prouesse,mais ça implique surtout qu'il y a plus d'informations qu'on ne peut en contenir,ce qui rend necessaire la presence de Dieu que rien n'effraie.

Me voilà donc le perpetuel disciple d'un Maitre Eternel,alors autant se relacher complétement et definitivement en communiant avec Lui.

Que fera-Il demain
Que fait-Il maintenant
Qu'a-t-Il fait hier
Que fait-Il de tout temps
Qui est-Il en tout lieu
Que sommes-nous pour Lui et Lui pour nous
Que fait le monde et nous dedans
Où va l'espace qui nous emporte
Que dit le temps qui vient et celui qui s'en va
A quoi pense Dieu je ne sais pas.

Je sais seulement qu'Il est une Personne Impersonnel qui toutefois s'autodetermine en raison de Sa Propre Raison,et je ne cherche pas à dévoiler Son Intimité. Le probléme c'est que tout ce mouvement de Lui en Lui m'a fait naître autant que le reste,et que c'est cela qui nous conduit,nous forme ou nous déconstruit,de siècles en siècles et pour l'éternité,que l'on soit un cristal,une plante,un champignon,un animal,ou un esprit désincarné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1823
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Mer 29 Aoû 2018 - 19:59

[quote="bramapoutre"]A propos de la Biologie Quantique notons déjà que l'electron est un objet quantique,et que s'il sert à nos réseaux electriques et à nos circuits electroniques,il sert aussi et d'abord à la Vie pour sa Biochimie,dés lors dire que la Vie utilise les phénoménes quantiques devrait être une lapalissade,aussi ne nous laissons pas duper par un debat dont la seule existence au vue des faits est une aberration sur la quelle il serait stupide de trop s'attarder. Utiliser la lumière,la pression ou la chaleur pour faire circuler l'electron et provoquer ainsi une chaine de reactions biochimiques,ce qui revient à dire exploiter les etats excités de l'atome,c'est ce que fait la vie à chaque instant en toute cellule,or cela reléve de la Physique Quantique,de ses régles et de ses principes,je me sens tellement idiot de rappeler cela,mais n'est-ce pas encore plus aberrant de se demander si la Vie est quantique ou pas quand les faits sont là? Vraiment je ne comprend pas,ça me depasse.

Le rendement d'une cellule photovoltaïque c'est en gros du 20%,tout le reste se dissipe en vibration et en chaleur.
Le rendement de la photosynthése frôle les 100%. A quoi tient une telle différence? Et sera-t-il un jour possible de remplacer nos semi-conducteurs par des cellules biologiques génétiquement modifiées pour detourner le courant electrique de leur photosynthése à notre profit? En tout cas c'est certainement envisagé puisque théoriquement possible,à l'instar des bactéries aux quelles on fait fabriquer de l'insuline.

Des etudes dejà réalisées ,qui au moment où j'ecris sont surement encore reproduites et affinées,et qui concernent la magnétoreception des oiseaux migrateurs,l'olfaction humaine,le fonctionnement des enzymes et bien sûr la photosynthése et son incroyable rendement,montrent que la surperposition,l'intrication et l'effet tunnel sont à la base de ces phénoménes.
Prenons le cas de l'olfaction:Une fois la molecule odorante fixée sur le recepteur olfactif,celui-ci utilise l'effet tunnel pour mesurer sa vibration,de même que l'oreille mesure la frequence des ondes sonores. Cela signifie que ce n'est pas seulement la forme de la molécule qui determine son odeur,mais aussi sa vibration,raison pour la quelle des molécules odorantes de même formes n'ont pourtant pas la même odeur,car leur vibration est différente.
Le recepteur olfactif est comme un etau qui retient la molécule. Il posséde une partie susceptible de fournir par effet tunnel des electrons à l'autre partie qui ne les acceptera que si leur energie n'exéde pas un certain niveau,or ce niveau est dépassé quand le recepteur est vide,mais quand une molecule s'y trouve sa vibration modifie l'energie de l'electron qui circule,c'est cette variation qui renseigne sur la vibration de la molécule au quel le cerveau assigne alors ce qu'il nomme une odeur.
En clair pour sentir le nez doit ecouter,de même que l'oreille,et c'est pareil pour les yeux,on ecoute et entendons des vibrations en les mesurant,et mesurer c'est toujours sentir,on mesure pour sentir,on sent en mesurant,autant pour les odeurs que pour les sons ou les images ou ce vous voudrez,et notre organisme,nos sens,comme nos instruments,font à la fois des mesures classiques et des mesures quantiques pour sentir. Bref y'a pas que le nez qui sent,nos sensations ne se limitent pas qu'à l'odeur,quoi que d'un point de vue analogique on pourrait tout aussi bien dire que tout n'est qu'odeur,et la boucle serait alors bouclée,et l'homme retrouve sa juste perception grâce à une unité plus profonde de ses sens trop eparpillés,pas assez rassemblés,alors qu'ils ne sont différenciés que ce qu'il faut,c'est à dire jamais trop non plus,bref cela nous pousse à harmoniser différences et ressemblances,cela nous en procure le souci,la necessité et l'urgence.
Dieu est souvent discret mais fort peu paresseux,c'est Lui qui agit au travers de tout cela qui est à la fois scientifique et spirituelle,en clair Dieu spiritualise doucement mais surement l'arrogante Science,comme pour en finir avec les malentendus ou le devoiement.[/quote

bramapoutre, bonjour.

Bonjour bramapoutre,

Oui la biologie a un fonctionnement qui est forcément de nature quantique, c'est effectivement incroyable et invraisemblable, que pratiquement personne ne rappelle cette évidence.
Cela démontre hélas, l'état pitoyable de cette science, primitive, elle sert d'alibi au matérialisme ambiant, avec sa pauvre théorie darwinienne,qui n'est pas fausse puisque c'est un monument tautologique qui ne tire sa légitimité que des arguments débiles des créationnistes religieux.
Pourtant les plus grands des physiciens comme Erwin Schrödinger ont compris et souligné depuis longtemps, que seule la physique quantique permettrait d'expliquer le vivant, mais pour l'instant ils ne sont pas suivi.
Evidemment, n'est pas physiciens quantique qui veut, il y aurait sans doute beaucoup à dire sur les études biologiques en occident et en France en particulier, pour en avoir suivi un des parcours les plus sélectifs, il y a longtemps maintenant, je n'en pense pas du bien.
Mais c'est aussi la conséquence de ce que la société demande à la biologie, c'est à dire des soins médicaux pour rester éternellement jeune et performant, alors forcément après l'on forme surtout des bricoleurs qui savent communiquer.
La biologie est forcément quantique, parce je suis persuadé que la matière vivante, c'est de la matière plus informée que l'inerte, c'est bien la seule façon qu'elle a de lutter, contre l'entropie croissante de tout autre système.
Il n'y a en effet que le vivant, qui justement ne tombe en ruine tant qu'il est vivant.
Et cela il ne peut le faire que par un apport d'information extérieure.
Evidemment les biologistes surtout les français ne veulent absolument pas entendre parler de ce fait, de plus souvent ils ne le savent pas, ce qui finalement tombe bien.
Pour revenir au rendement de la photosynthèse, votre chiffre me semble très élevé, mais c'est difficile à calculer, car les plantes évaporent beaucoup d'eau, cette évaporation consomme beaucoup d'énergie et en général l'on ne la compte pas dans les rendements de la photosynthèse, l'on trouve alors des bilans énergétiques faibles de l'ordre de 2à 3%?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 716
Masculin
Poissons Dragon
Age : 54
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Jeu 30 Aoû 2018 - 2:39

Pardon j'aurais du être plus precis,il s'agit en fait du rendement quantique dans le processus de la photosynthése,ou efficacité quantique(IPCE),de toute façon ça renvoie in fine au rendement electrique.
J'y reviendrais quand ça reviendra,et ça reviendra.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 716
Masculin
Poissons Dragon
Age : 54
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Jeu 30 Aoû 2018 - 10:44

Vertgandazert sans doute avez-vous fait des recherches sur l'aspect photochimique de la photosynthése,voici un trés court article qui montre la direction,article d'un ingénieur nommait Philippe Lequenne.
L'intérêt est porté sur l'antenne photosynthétique dont le rôle est de vehiculer l'energie photonique,c'est là qu'on observe un transfert d'energie sans deperdition excessive.http://lenergie-solaire.info/accueil-topmenu-73/175-les-secrets-quantiques-de-la-photosynth%C3%A8se.html

Autre article interessant et sourcé http://gestionsante.free.fr/journal_de_bord_0210.htm#effets
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1823
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Jeu 30 Aoû 2018 - 13:07

@bramapoutre, je n'ai pas travaillé sur les aspects théoriques de la photosynthèse, vos liens sont intéressants, j'ai effectivement entendu parlé de ce qu'ils expliquent assez bien.
J'aime bien la notion d'antenne photonique, car plus largement je pense que l'ADN est aussi une antenne.
Par contre quand je lis:

"On ignore si la photosynthèse primitive, il y a plusieurs milliards d'années fonctionnait également de façon quantique ou si le procédé a été optimisé par la sélection naturelle et l'évolution. Comme elle existe dans toutes les espèces, l'optimisation est probablement très ancienne et remonte probablement à « l'invention » de la photosynthèse. L'évolution semble surtout s'être ingéniée à faire passer et à adapter le processus aux différentes espèces qui l'utilisent. L'énergie solaire étant sauf cas particulier très abondante, l'optimisation quantique a probablement surtout pour but de permettre une protection et une optimisation morphologique des structures receveuses de l'énergie solaire."

Je me dis que vraiment le dogme darwinien, n'aide pas les biologistes, à au moins se poser les bonnes questions, tant ils sont préoccupés par ne surtout pas y déroger...
Et bien rester dans le "politiquement correct", c'est dingue, à ce point...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1823
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Jeu 30 Aoû 2018 - 13:08

@bramapoutre, je n'ai pas travaillé sur les aspects théoriques de la photosynthèse, vos liens sont intéressants, j'ai effectivement entendu parlé de ce qu'ils expliquent assez bien.
J'aime bien la notion d'antenne photonique, car plus largement je pense que l'ADN est aussi une antenne.
Par contre quand je lis:

"On ignore si la photosynthèse primitive, il y a plusieurs milliards d'années fonctionnait également de façon quantique ou si le procédé a été optimisé par la sélection naturelle et l'évolution. Comme elle existe dans toutes les espèces, l'optimisation est probablement très ancienne et remonte probablement à « l'invention » de la photosynthèse. L'évolution semble surtout s'être ingéniée à faire passer et à adapter le processus aux différentes espèces qui l'utilisent. L'énergie solaire étant sauf cas particulier très abondante, l'optimisation quantique a probablement surtout pour but de permettre une protection et une optimisation morphologique des structures receveuses de l'énergie solaire."

Je me dis que vraiment le dogme darwinien, n'aide pas les biologistes, à au moins se poser les bonnes questions, tant ils sont préoccupés par ne surtout pas y déroger...
Et bien rester dans le "politiquement correct", c'est dingue, à ce point...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 716
Masculin
Poissons Dragon
Age : 54
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Ven 31 Aoû 2018 - 10:00

Bonjour;
On ne s'interesse qu'au seul rapport entre lumière et electricité,rapport qu'il s'agit donc d'isoler dans le processus de la photosynthése.
Precisons aussi qu'une cellule photosensible n'est susceptible de reagir qu'à certaines longueur d'onde de la lumière,et ceci avec plus ou moins
d'efficacité,par exemple si la cellule A est conçue pour réagir à la longueur d'onde B,elle ne le fera pas à tout les coups,mais avec une certaine
probabilité,or dans la photosynthése cette probabilité est egale à 1,ou presque,ce qui signifie que dans les longueurs d'ondes avec les quelles la
cellule chlorophyllienne réagit,chaque photon produit à tout les coups un electron.
Cette propriété est à l'etude depuis plusieurs années,et son exploitation est de plus en plus envisagé,de nombreux labos y travaillent,dont celui-ci
http://www.ramasamy.uga.edu/news.html


Dernière édition par bramapoutre le Sam 1 Sep 2018 - 20:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 716
Masculin
Poissons Dragon
Age : 54
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Ven 31 Aoû 2018 - 10:34

La coherence quantique rappelons le est le fait pour une entité physique de superposer différents etats possibles d'un même paramétre.
La mesure ou l'interaction avec l'environnement,ce qui ma foi revient au même,provoque la decohérence en un temps extrêmement bref
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9coh%C3%A9rence_quantique#Dur%C3%A9e

Donc,si j'ai bien tout compris,le rendement quantique de la photosynthése avoisine 1 grâce à la coherence quantique qu'elle parvient à exploiter en depit de sa biéveté.
Je n'ai toujours pas eclairé ce point precis,je sais que ça se joue autour de la femto-seconde,c'est plus du reflexe,c'est de la symbiose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 716
Masculin
Poissons Dragon
Age : 54
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Dieu et la science   Ven 31 Aoû 2018 - 12:32

Dans le chloroplaste l'antenne collectrice est constitué par la membrane des thylacoïdes qui s'organisent en empillements contigus appelés granums
Représentation d'un chloroplaste :
Représentation d'un chloroplaste :
(1)   membrane externe ;
(2)   espace intermembranaire ;
(3)   membrane interne ;
(4)   stroma ;
(5)   lumen du thylakoïde ;    
(6)   membrane du thylakoïde ;
(7)   granum (empilement de thylakoïdes) ;
(Cool   thylakoïde ;
(9)   amidon ;
(10) ribosome ;
(11) ADN chloroplastique ;
(12) plastoglobule (gouttelette lipidique). https://fr.wikipedia.org/wiki/Thylako%C3%AFde

L'ordre de grandeur du chloroplaste etant le micrométre,on peut tabler sur le dixième de micrométre pour les granums,ce qui est aussi
la longueur d'onde de la lumière avec la quelle ils interagissent,ce qui signifie que le photon incident occupe quantiquement toute l'antenne au
même instant,il y est donc briévement mais de façon cyclique disponible au même moment à tout le systéme chlorophyllien dans
la membrane des thylacoides,systéme qui ne gére pas seulement la partie photochimique de la photosynthése,et qui a donc sa
propre phase,ses besoins du moment,et qui doit même tout en l'exploitant se protéger de la lumière à la quelle il s'adapte comme
elle s'adapte à lui,et ceci au travers d'une dialectique dont je recherche l'essentiel,or pour moi l'essentiel est de constater qu'il y a
beaucoup d'intelligence dans la Science Naturelle qui a tout fait naitre et nous entretient,ça depasse tout les cadres,ça devient une
Presence,un Esprit,un Être!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dieu et la science   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dieu et la science
Revenir en haut 
Page 31 sur 32Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Spiritualité et science - Physique quantique-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit