Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)

Aller en bas 
AuteurMessage
Tarabuste
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/04/2017
Nombre de messages : 639
Féminin
Lion Chat
Age : 42
Ville : Nord

MessageSujet: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Ven 27 Oct 2017 - 23:45

Bonsoir ,

beaucoup de questions se sont bousculée en moi ces derniers temps , je suis sortie de ma depression qui a duré plus de 4 ans , beaucoup de chose se sont comme statufié , en moi , à l'extérieur

je crois que j'ai encore peur de retomber, je ne m'approche plus trop des gens , je ne parle que très peu , me demandant ce que je vais leur dire , je dirais que j'en ai peur , peur de mes semblables ... j'ai dû aussi lutter pour me retrouver à l'aise juste dans la rue ... quand je suis ressortie , je me sentais bizarre , deconnectée comme si ce n'était plus mon monde , plus chez moi

j'en parle car ça commence à prendre de l'ampleur , soit  mon mental me joue encore un trou à sa façon et je fuis encore ou bien est ce qu'au fond , je suis une solitaire qui s'ignore ?

voilà la question qui commence à prendre de l'importance alors j'aimerais simplement que les solitaires et les personnes qui connaissent un peu les prisons mentales soit par leurs experiénces soit par certaines de leurs connaissances  puissent partager un peu sur ce post afin que je puisse moi même explorer cela , si je reconnais certaines choses ,

je sais que ma demande  peut paraitre etrange, mais je pense que c'est la façon la plus logique de pouvoir demêler cela en moi ...

merci d'avance ...


Dernière édition par Alaka le Lun 30 Oct 2017 - 0:32, édité 3 fois (Raison : Absence de majuscule dans le titre.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pivoine
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 18/10/2017
Nombre de messages : 11
Féminin
Verseau Chèvre
Age : 39
Ville : 72

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Sam 28 Oct 2017 - 11:39

@Tarabuste a écrit:
Bonsoir ,

beaucoup de questions se sont bousculée en moi ces derniers temps , je suis sortie de ma depression qui a duré plus de 4 ans , beaucoup de chose se sont comme statufié , en moi , à l'extérieur

je crois que j'ai encore peur de retomber, je ne m'approche plus trop des gens , je ne parle que très peu , me demandant ce que je vais leur dire , je dirais que j'en ai peur , peur de mes semblables ... j'ai dû aussi lutter pour me retrouver à l'aise juste dans la rue ... quand je suis ressortie , je me sentais bizarre , deconnectée comme si ce n'était plus mon monde , plus chez moi

j'en parle car ça commence à prendre de l'ampleur , soit  mon mental me joue encore un trou à sa façon et je fuis encore ou bien est ce qu'au fond , je suis une solitaire qui s'ignore ?

voilà la question qui commence à prendre de l'importance alors j'aimerais simplement que les solitaires et les personnes qui connaissent un peu les prisons mentales soit par leurs experiénces soit par certaines de leurs connaissances  puissent partager un peu sur ce post afin que je puisse moi même explorer cela , si je reconnais certaines choses ,

je sais que ma demande  peut paraitre etrange, mais je pense que c'est la façon la plus logique de pouvoir demêler cela en moi ...

merci d'avance ...

Bonjour Tarabuste,

que ces questions prennent de l'importance est nécessaire à votre cheminement. Toutefois, il ne faut pas vous y cloisonner, mais bien tenter de prendre de la hauteur. Je ne parle pas de lâcher-prise mais bien prendre de la hauteur.
Dans mes accompagnements, un jour une image m'est apparue : celle d'une pyramide. A chaque angle se trouvait une "problématique". Trop angulaire pour que je puisse extraire le sens de cela, j'ai reçu l'information de lever mon nez de l'angle, de regarder au dessus de la pyramide, dans son ensemble. De me détacher de celle-ci en m'imaginant prendre une forme d'envol...Comme mon imagination me le permettait il était aussi logique que la pyramide se mette aussi à voler. Je pouvais donc la voir sur toutes ses faces y compris la base...Ainsi, mon constat fut étonnant...Les réponses étaient toutes dessous Very Happy  Voilà ce qu'est à mon sens prendre de la hauteur  : Observer les situations sous toutes ses formes mais, aussi et surtout, observer notre comportement Very Happy
En ce qui concerne l’expression de vos peurs

Il y a une chose incroyable chez l'Etre humain (même si parfois il est bizarre scratch ) c'est qu'une fois qu'il a décelé une peur, les outils se trouvent rapidement, ils se mettent en lumière. C'est un peu comme vous aviez peur du vide sachant inévitablement que celui-ci vous attirerait..Que pensez vous faire ? Prendre le risque de tomber ou bien ne pas vous approcher de la falaise ? Smiley (16).gif

Je souhaite souligner une chose remarquable : vous avez réussi à sortir de votre dépression ! BRAVO Bisous :bisous)

En ce qui concerne la peur de l'autre

C'est en prenant cette même hauteur évoquée que vous pourrez, j'en suis certaine, vous faire confiance dans la relation aux autres. La lutte n'est pas toujours bonne ::800770 En prenant de la hauteur, vous pouvez observer les autres sous toutes leurs facettes, vous observer aussi face à cela, vous autoriser à recevoir, accueillir toutes choses sans peurs qu'elles ne soient pas justes pour vous mais surtout entrer dans la compassion quand le constat n'est pas à votre goût :323293gif

Enfin, pour répondre à votre question

je suis une grande solitaire. J'aime m'isoler pour mieux me trouver. Je ne suis pas une grande fan des regroupements. J'eus de grandes difficultés à prendre la parole en groupe pensant que je n'étais pas intéressante, par crainte de dire des bêtises. Il me fallait être transparente.
Puis chemin faisant, mon observation m'a rendue à l'évidence que ces "traumas" ne devaient plus faire partie de ma vie !
Maintenant, à force de compréhension, de pardon, j'arrive à me glisser dans ce que j'aime le plus : le partage, l'échange, l'ouverture au monde...Bon heu je dois reconnaitre que sur Paris cela m'est très difficile tant je ressens la détresse  des gens  No Néanmoins, je sais que cela me servira en moi, dans mon écoute intime pour pouvoir cheminer sereinement Smile  

Courage, détachement, sérénité, compassion vis à vis de vous même, douceur, reconnaissance de votre parcours sont peut etre les outils vous permettant de vous aimer intérieurement et extérieurement  :bisous)  

Belles et douces retrouvailles avec vous même  :ange10)

:383570gif  :BJR004:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarabuste
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/04/2017
Nombre de messages : 639
Féminin
Lion Chat
Age : 42
Ville : Nord

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Sam 28 Oct 2017 - 15:37

bonjour et bienvenue sur mon post ( et sur le forum Smile )


je vous remercie beaucoup pour vos conseils et votre témoignage ,  je vais bien reflechir sur ce que vous m'avez répondu :jap:

il est vrai que je suis un peu pertubée par mon comportement depuis que je suis sorti de ma cage mentale : je ne ressens plus vraiment la joie et l'amusement comme avant  je suis extremement calme, sans vraiment de reaction ,
comme au ralenti beaucoup de choses glissent sur moi à présent ... bon ce n'est pas plus mal en fait cheers

je retiendrais certaines choses dont la principale : encore un peu de courage et prendre de la hauteur Wink anga



Je vous souhaite une très belle après midi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tangolinos
Membre
avatar

Date d'inscription : 05/10/2017
Nombre de messages : 180
Masculin
Taureau Dragon
Age : 65
Ville : capbreton

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Sam 28 Oct 2017 - 17:08

Quand on est en bonne santé, on ne se rend pas compte du bonheur que c'est.
C'est quand on est malade, qu' on se rend compte combien ce bonheur nous manque.

à propos de cage mentale, il m' arrive souvent de dire que le libre choix est de pouvoir choisir sa prison. scratch

et vois-tu, prison ou pas, ce qui importe est de pouvoir faire le tour des barreaux... et curieusement le bonheur n'est pas toujours du coté qu'on croirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarabuste
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/04/2017
Nombre de messages : 639
Féminin
Lion Chat
Age : 42
Ville : Nord

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Sam 28 Oct 2017 - 22:44

bonsoir tangolino ,

j'ai l'impression d'avoir chopé 20 ans de plus , beaucoup plus de gris la forme et l'energie physique je n'en parle même pas ...je lisais un truc sur le fait que pour 50% le mental et les pensées avaient une grande incidence sur notre état de santé , en fait , je le savais déjà en ayant déjà vu des gens prendrent un coup de vieux suite à un choc ... bon ca ira beaucoup mieux plus tard une chose à la fois

tu sais ma prison mentale a perdu nombre de ses barreaux , je suis libre mais je ressens un tel desoeuvrement intérieur aussi bon je viens de mettre un doigt sur quelque chose là ...

peut être aussi qu'à force d'être desillusionnée , je me suis peut être conditionnée à ne plus ressentir quoi que ce soit de trop fort quand je suis heureuse aussi ..

peut être qu'il va quand même que j'aille voir un psy un jour aussi ...

merci pour tes reponses tangolino

je te souhaite une bonne soirée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea
Membre
avatar

Date d'inscription : 03/01/2016
Nombre de messages : 2008
Féminin
Vierge Cochon
Age : 34
Ville : Vie

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Dim 29 Oct 2017 - 0:26

@tangolinos a écrit:

à propos de cage mentale, il m' arrive souvent de dire que le libre choix est de pouvoir choisir sa prison. scratch

et vois-tu, prison ou pas, ce qui importe est de pouvoir faire le tour des barreaux... et curieusement le bonheur n'est pas toujours du coté qu'on croirait.

:jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Dim 29 Oct 2017 - 1:23

Bonjour Tarabuste

Par expérience, je peux t'affirmer que la dépression est un formidable chemin de développement. On en sort toujours différent. La plongée en eaux profondes nous révèle à nous mêmes.
La dépression nous oblige à :
- nous poser, nous pauser
- cesser l'hyper activité
- nous regarder en face, faire face à nos démons
- prendre soin de nous, à nous aimer pour en sortir, à nous respecter avant de penser à l'autre
- dormir, à ne rien faire,
- s'abandonner
- faire un voyage en nous pour découvrir notre vrai "moi"
- accepter qui nous sommes

C'est un chemin initiatique qui nous fait découvrir des trésors de ressources. Quand on s'en sort, c'est un victoire sur nos démons et également sur les démons des autres.
Je m'explique. Quand on sort de dépression, on a un regard plus lucide nous mêmes, nos croyances obsolètes. On a aussi un regard plus lucide sur les stratégies des autres, sur leur tendance à nous balancer leur poubelle émotionnelle.

Je reconnais ce que dis dans le fait de prendre 20 ans d'un coup !

Quand je suis sortie de ma dépression, j'ai fait un tri au propre comme au figuré.
Je voulais une vie simple, avec peu de choses matérielles, j'ai repris le goût de créer. J avais besoin de temps pour moi, de m'isoler des relations toxiques.

Ce qui a changé pour moi :
- le fait de vouloir convaincre les autres
- le fait de me justifier
- de m'imposer des sorties, des personnes

Sur le forum par exemple, il y a des post que j'évite, voire des pseudos. Je réponds uniquement si je sens que j'en ai envie. Je ne réponds pas aux injonctions car je donne uniquement ce que je veux donner.

J'ai construit un havre de paix chez moi. N'y entrent que des personnes que je choisis. Je ne programme plus rien. J'accepte d'avoir des jours où je ne fais rien car je ne peux pas tout simplement car mon corps ne suit pas. J'ai accepté que ce soit lui qui gère !
Ma dépression est arrivée à la suite d'un grave accident de voiture. J'ai la colonne vertébrale qui s'est effondrée et je vis donc avec des douleurs intenses.
Je prends soin de moi, manucure, coiffeur, massage...j'accepte que mon Prince de la lune prenne soin de moi. J'ai cessé de penser qu'il fallait être parfaite et forte.
J'ai fait le choix de la fragilité et de la fêlure. Grâce à elles j'ai trouvé mon chemin.
Accompagner les personnes dans leur cheminement incarné et hors incarnation.
J'accompagne, je n'aide pas, je ne fais pas à leur place.

Quand nous avons décidé (mon corps, mon esprit, mon âme) que le temps était venu de quitter les eaux troubles, j'ai rencontré les personnes nécessaires pour avancer.

J'ai gardé en tête le fait de ne pas m'attacher outre mesure, de prendre soin de moi, de ne pas convaincre, de fuir les relations toxiques, de ne pas accepter les poubelles émotionnelles des autres. Chacun est responsable de sa vie et moi de la mienne et c'est déjà beaucoup !

La plus belle histoire d'amour à écrire, c'est avec toi !

Ô

Revenir en haut Aller en bas
zoé44
Membre
avatar

Date d'inscription : 25/09/2016
Nombre de messages : 106
Féminin
Sagittaire Buffle
Age : 44
Ville : chut

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Dim 29 Oct 2017 - 15:53

@Tarabuste a écrit:
Bonsoir ,

beaucoup de questions se sont bousculée en moi ces derniers temps , je suis sortie de ma depression qui a duré plus de 4 ans , beaucoup de chose se sont comme statufié , en moi , à l'extérieur

je crois que j'ai encore peur de retomber, je ne m'approche plus trop des gens , je ne parle que très peu , me demandant ce que je vais leur dire , je dirais que j'en ai peur , peur de mes semblables ... j'ai dû aussi lutter pour me retrouver à l'aise juste dans la rue ... quand je suis ressortie , je me sentais bizarre , deconnectée comme si ce n'était plus mon monde , plus chez moi

j'en parle car ça commence à prendre de l'ampleur , soit  mon mental me joue encore un trou à sa façon et je fuis encore ou bien est ce qu'au fond , je suis une solitaire qui s'ignore ?

voilà la question qui commence à prendre de l'importance alors j'aimerais simplement que les solitaires et les personnes qui connaissent un peu les prisons mentales soit par leurs experiénces soit par certaines de leurs connaissances  puissent partager un peu sur ce post afin que je puisse moi même explorer cela , si je reconnais certaines choses ,

je sais que ma demande  peut paraitre etrange, mais je pense que c'est la façon la plus logique de pouvoir demêler cela en moi ...

merci d'avance ...

Bonjour Tarabuste, :383570gif

Je suis une solitaire ++++++++++ marié à un solitaire+++, j'ai fais une très très longue dépression il y a très longtemps de ça qui a duré 15 ans.

je peux peut-être répondre à tes interrogations mais je ne comprends pas "prison mentale".

:383570gif


Dernière édition par zoé44 le Lun 30 Oct 2017 - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zoé44
Membre
avatar

Date d'inscription : 25/09/2016
Nombre de messages : 106
Féminin
Sagittaire Buffle
Age : 44
Ville : chut

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Dim 29 Oct 2017 - 15:56

Oraia a écrit:
Bonjour Tarabuste

Par expérience, je peux t'affirmer que la dépression est un formidable chemin de développement. On en sort toujours différent. La plongée en eaux profondes nous révèle à nous mêmes.
La dépression nous oblige à :
- nous poser, nous pauser
- cesser l'hyper activité
- nous regarder en face, faire face à nos démons
- prendre soin de nous, à nous aimer pour en sortir, à nous respecter avant de penser à l'autre
- dormir, à ne rien faire,
- s'abandonner
- faire un voyage en nous pour découvrir notre vrai "moi"
- accepter qui nous sommes

C'est un chemin initiatique qui nous fait découvrir des trésors de ressources. Quand on s'en sort, c'est un victoire sur nos démons et également sur les démons des autres.
Je m'explique. Quand on sort de dépression, on a un regard plus lucide nous mêmes, nos croyances obsolètes. On a aussi un regard plus lucide sur les stratégies des autres, sur leur tendance à nous balancer leur poubelle émotionnelle.

Je reconnais ce que dis dans le fait de prendre 20 ans d'un coup !

Quand je suis sortie de ma dépression, j'ai fait un tri au propre comme au figuré.
Je voulais une vie simple, avec peu de choses matérielles, j'ai repris le goût de créer. J avais besoin de temps pour moi, de m'isoler des relations toxiques.

Ce qui a changé pour moi :
- le fait de vouloir convaincre les autres
- le fait de me justifier
- de m'imposer des sorties, des personnes

Sur le forum par exemple, il y a des post que j'évite, voire des pseudos. Je réponds uniquement si je sens que j'en ai envie. Je ne réponds pas aux injonctions car je donne uniquement ce que je veux donner.

J'ai construit un havre de paix chez moi. N'y entrent que des personnes que je choisis. Je ne programme plus rien. J'accepte d'avoir des jours où je ne fais rien car je ne peux pas tout simplement car mon corps ne suit pas. J'ai accepté que ce soit lui qui gère !
Ma dépression est arrivée à la suite d'un grave accident de voiture. J'ai la colonne vertébrale qui s'est effondrée et je vis donc avec des douleurs intenses.
Je prends soin de moi, manucure, coiffeur, massage...j'accepte que mon Prince de la lune prenne soin de moi. J'ai cessé de penser qu'il fallait être parfaite et forte.
J'ai fait le choix de la fragilité et de la fêlure. Grâce à elles j'ai trouvé mon chemin.
Accompagner les personnes dans leur cheminement incarné et hors incarnation.
J'accompagne, je n'aide pas, je ne fais pas à leur place.

Quand nous avons décidé (mon corps, mon esprit, mon âme) que le temps était venu de quitter les eaux troubles, j'ai rencontré les personnes nécessaires pour avancer.

J'ai gardé en tête le fait de ne pas m'attacher outre mesure, de prendre soin de moi, de ne pas convaincre, de fuir les relations toxiques, de ne pas accepter les poubelles émotionnelles des autres. Chacun est responsable de sa vie et moi de la mienne et c'est déjà beaucoup !

La plus belle histoire d'amour à écrire, c'est avec toi !

Ô



Bonjour Oraia,:383570gif



:jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/12/2015
Nombre de messages : 1089
Féminin
Taureau Buffle
Age : 44
Ville : Sainte-Sophie

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Dim 29 Oct 2017 - 19:59

Bonsoir Tarabuste.

Peut-être que je peux apporter mon grain de sel.

J'ai toujours préféré être seule.
Et j'ai remarqué que plusieurs raisons bien différentes m'ont conduit, à différentes période de ma vie, à préférer être seule.
Seulement, certaines raisons étaient plus limitantes que d'autres.

Prison mentale ?!
Ça l'était quand je croyais que c'était une prison.

Si je crois que mon prochain est menaçant, j'ai besoin de me protéger.
Alors c'est une prison ou un refuge ?
Moi je préfère croire que c'est un refuge.
Comme ça je sais que le choix me revient d'y rester où d'en sortir.

Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ila
Membre
avatar

Date d'inscription : 17/09/2017
Nombre de messages : 1653
Féminin
Capricorne Cheval
Age : 39
Ville : Nowhere/Now-here

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Dim 29 Oct 2017 - 21:28

Bonsoir Tarabuste,

Je viens également apporté mon expérience. Difficile à écrire car peur du regard des autres un peu et puis je me dis que si ça peut aider ...
J'ai connu la prison mentale d'une autre manière, j'ai été agoraphobe durant de longues années suite à un évènement personnel (décès). Beaucoup de choses me faisait peur, m'angoissait, les autres notamment, des trucs simples aussi. Je me suis beaucoup isolée mentalement et physiquement aussi.
Je pense qu'il ne faut pas confondre le fait de s'isoler pour se ressourcer et s'isoler par peur.
J'ai entrepris une thérapie pour m'en sortir en parallèle de la spiritualité. J'ai eu besoin des 2 pour accepter et surtout comprendre, parce que parfois, on a beau t'expliquer certaines choses sur les pensées, l'éveil etc ... on a beau savoir, à l'intérieur ça ne se passe pas toujours comme il faudrait.
J'étais une personne avant l'agoraphobie qui sortait comme tout le monde, voyait du monde et tout. Mais maintenant, ça n'est plus le cas.
Je me suis posée un peu la même question que toi, à savoir que je ne me (re)connaissais pas trop, est ce que c'était normal de maintenant devenir solitaire, pourquoi, restes d'agora ou bien nouveau moi ... etc
J'en suis arrivée à la conclusion que maintenant, je deviens une solitaire mais ça n'est plus par peur, c'est + par envie, c'est une différence importante.

Voilà pour expérience personnelle, en espérant que cela t'aidera à y voir un peu plus clair peut-être.
Belle soirée  :coeur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zoé44
Membre
avatar

Date d'inscription : 25/09/2016
Nombre de messages : 106
Féminin
Sagittaire Buffle
Age : 44
Ville : chut

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Lun 30 Oct 2017 - 11:40

Bonjour Tarabuste :383570gif



J'ai comprit "prison mentale" hum...

Alors non, pour moi la solitude n'est pas une prison mentale...

Je suis solitaire par habitude (un peu), choix (beaucoup)...c’est mon sanctuaire, je les créé pour me protéger.

Étant différente des autres, j'ai par conséquence été mis au ban dès le plus jeune âge, mais j'aime être seule cela me permet de me ressourcer pour de nouveau entrer dans le monde et qu'il n'est pas d'influence sur moi.

Malheureusement pendant très longtemps, je me suis coupé du monde de façon délibéré, il m'a fallu du temps pour arrivé à couper le lien avec les autres. J'ai la chance d'avoir un mari qui fait barrage et me protège juste ce qu'il faut pour que je ne sois pas trop affecté par ce qui m'entoure mais je vous avoue que quelques fois c'est compliqué.

Je n'approche que très peu les autres car je n'ai rien à leur dire, mais je les écoute avec joie et compassion,et si je peux les aider, je le fais et je m'en vais car les gens ont des difficultés à accepter sans croire qu'on est en attente de quelques choses.

Le seul truc que je sais et ressens, c'est que je suis incapable d'avoir des attaches réguliers (mise à part mon mari et mes enfants)  je m'en vais et ne me retourne pas, je garde chaque personne dans ma tête et quand je pense à eux cela me suffit, alors je n'ai que très peu "d'amis" car beaucoup ont du mal sauf ceux qui sont plus ou moins comme moi.

Et je me suis rendu compte que je ne ressentais rien pour les autres (famille ou autres) enfin je ressens quelques choses mais ce n'est pas de l'amour comme on pourrait l'entendre, je dis souvent que "j'aime les autres mais je ne les aime pas" c'est un sentiment que je ne connais pas et dont je n'ai pas de nom.

J'aime observer les gens, je peux m'asseoir dans la foule et juste laisser mes pensées s'en aller et oublier ou je me trouve.

Avoir peur des gens, ça je ne comprends pas pourquoi...Les autres n'ont d'influence que si on le décide, que si on les laisse faire...j'ai comprit assez tard malheureusement que ce n'était pas moi le problème mais les autres et leur incapacité à accepter l'autre tel qu'il est. La peur est  à la fois bénéfique mais elle est aussi mauvaise conseillère.

Et pour finir en tant que solitaire, j'ai "absolument" besoin que l'endroit ou je vis soit comme je le souhaite, l'environnement est "excessivement" important car c'est l'endroit ou je me ressource, il me faut beaucoup d'arbres, de nature...

J'espère que cela pourra t'aider Tarabuste :383570gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almaguemnon
Membre
avatar

Date d'inscription : 25/09/2017
Nombre de messages : 433
Masculin
Sagittaire Chien
Age : 71
Ville : Bretagne. en détail: dans un petit bled.

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Lun 30 Oct 2017 - 15:36

@Tarabuste.

Bonjour ma grande.

Comme je ne suis pas du genre à perdre mon temps en finasseries, je vais t'expliquer le shèma simple de notre psyché incarnée.

Trace un carré que tu divises en neuf cases. Cela correspond aux possibilités de compréhensions totales de notre cerveau.

On se place au centre par défaut. Ensuite on avance dans une direction.

Un obstacle. On pousse toujours dans la même direction, alors qu'il suffit de nous déplacer mentalement sur une des autres cases et de là, voir autrement l'obstacle ou de changer de direction. Tout en gardant notre intégrité mentale.

Dans les années 70-90, il existait des jeux de rôles sur table; qui à part dévorer l'avenir d'une certaine jeunesse trop rêveuse, permettait à des gens, comme toi; d'abord de s'interpréter pour ensuite, une fois le processus acquis, d'interpréter correctement un personnage illusoire.

Ce qui était magique, c'est que cela révélait différentes personnalités dans un monde illusoire et qui nécessitait un élargissement d'esprit et une autre position de "case" pour être plausible.

On s'en sert, aujourd'hui, en psychiatrie "douce" pour réorienter les déviants.

Tu as besoin de voir ou de connaître autre chose.

C'est tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarabuste
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/04/2017
Nombre de messages : 639
Féminin
Lion Chat
Age : 42
Ville : Nord

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Mer 1 Nov 2017 - 11:42

Bonjour ,

tout d'abord un grand merci pour vos témoignages , par experience , je sais qu'il n'est pas évident de parler de certaines souffrances et ce qu'elles ont pu changer en nous ,


en vous lisant, je me retrouve beaucoup, et me fais beaucoup réflechir au pourquoi je le suis devenu , cela me fais retourner dans un certain passé qui me taraude encore et dont j'ai encore du mal à me defaire en relation avec ce que j'ai vécu enfant ..

je me dis que j'aurais dû parler quand j'étais jeune au lieu d'avoir peur , toujours peur et me renfermer ... j'étais bien que seule , dans mon coin , un refuge oui ...

zoé : ton temoignage ressemble tellement à ce que je ressens , il est vrai que je m'en vais souvent et que je coupe les liens ,

la je n'ai plus d'ami(e)s en réel enfin de vrai(e)s ami(e)s dans le sens où on l'entend , personne , par contre , me proteger , je n'attend après personne , j'ai appris à faire sans ... je sais que cela va finir par un certain nombre d'incompréhension et de reproche un jour , c'est mieux ainsi

Et je me suis rendu compte que je ne ressentais rien pour les autres (famille ou autres) enfin je ressens quelques choses mais ce n'est pas de l'amour comme on pourrait l'entendre, je dis souvent que "j'aime les autres mais je ne les aime pas" c'est un sentiment que je ne connais pas et dont je n'ai pas de nom.

tu n'en est tout simplement pas dépendante , tu aimes les voir quand tu les croises et voilà tout , tout comme moi ... pour toi l'amour , je pense ne se donne pas à tout et n'importe qui et même si c'est ta famille , cela n'inclut pas que tu sois obligé de les aimer , juste avoir de la reconnaissance pour t'avoir élévée même si ce n'était pas vraiment la vie idéale Smile

Oui mon cher almaguenon :

j'ai besoin de connaitre et de voir d'autres choses, de tout changer mais je ne peux pas faire cela , j'ai des responsabilités , je crois que le fait de me fixer quelque part me donne l'impression d'être en prison , je m'en lasse vite .. là , en ce moment , je ressens l'envie de partir loin, très loin et ne plus revenir attention , je ne parle pas de suicide , juste encore cette envie qui me saisis encore une fois , des fois , je me demande si dans une autre vie , je n'étais pas une sorte de nomade .. là , je me sens un peu coincée en ce moment ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora
Membre
avatar

Date d'inscription : 01/12/2015
Nombre de messages : 1089
Féminin
Taureau Buffle
Age : 44
Ville : Sainte-Sophie

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Mer 1 Nov 2017 - 13:38

Moi aussi j'ai cette impression d'être limitée.
Le monde est si grand, tellement d'opportunités et pourtant, je suis coincée dans la mini-vie que je me suis construite.  Mon petit refuge confortable.

Mais je commence à voir la chose différemment:
Il m'est arrivée de voyager beaucoup et d'être très active, mais ça ne comble pas ce vide, cette sensation d'incomplétude.

Je me sens quand même mieux dans mon petit refuge, parce que le calme qui y règne me permet de me sentir reliée au Tout.
Le Tout est complet, mais l'expérience que j'en vis ici dans un corps est certes, très limitée.
Elle le sera toujours, tant que l'âme occuperai le corps.

Par contre, la proximité à la Création que le corps offre permet d'apprécier pleinement, et de très près, un petit bout du Tout.
Alors je me suis résignée à apprécier ce petit bout du Tout qui se présente à moi, tout en sachant, à partir de mon petit refuge, que mon Essence est partout à la fois.
Je trouve que c'est un point de vue agréable.

Alors quand je sors de mon refuge, je vois les gens comme d'autres corps limités qui expérimentent d'autres bouts du Tout, aussi limités que moi mais en même temps, aussi Grands que moi, eux-aussi.

Enfin.  Je partage ce qui me met en joie et me permet d'apprécier les gens.
C'est à toi de voir si ça pourrait t'aller comme point de vue.
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 10758
Masculin
Capricorne Singe
Age : 49
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Mer 1 Nov 2017 - 13:48

Hum , le mental devient une prison quant on s'enferme dans une analyse de soi , ce sont nos visions subjectives de nous-mêmes qui en forment les murs , nos certitudes nous concernant qui en font les barreaux , on ne peut se contenter de l'unique vision que nous pouvons avoir de nous-même , il nous faut des avis extérieurs , c'est bien pour ça que tu viens à notre rencontre , mais personne n'est vraiment spécialiste en pathologie mentale , il faudrait consulter un psychologue qui serait à m^me mieux te connaître et te répondre , les forum peuvent nous donner des pistes et pas souvent les meilleurs , mais pour entreprendre une démarche sérieuse il faut s'y atteler sérieusement , nos réponses peuvent très bien servir à ce que tu continues à te constituer cette prison qui est l'ignorance de toi-même , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suara
Membre


Date d'inscription : 04/10/2017
Nombre de messages : 376
Féminin
Verseau Singe
Age : 62
Ville : Saint Hilaire Saint Mesmin

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Jeu 2 Nov 2017 - 17:57

Je n'ai pas repris les contacts ou très peu avec le monde extérieur depuis ma profonde dépression.
Avant j'étais expansive, je pouvais même jouer à être superficielle, m'amuser de peu.

La réalité m'a rattrapée car du coup les gens ont cru que je pouvais tout encaisser et ne se sont jamais manifesté pour m'offrir ne serait-ce que du soutien, de l'écoute quand j'ai eu des coups durs santé et problèmes familiaux.

Depuis ma confiance en l'être humain a totalement disparu à part quand je connais bien les gens. Je ne leur veut pas de mal bien au contraire mais je ne les cherche pas non plus.

Il y a une association que je fréquente, la belle-famille de mon grand, les copains de mon fils ex- petits voleurs de confiture et autres petits larcins qui depuis se sont un peu assagis. Au delà de ça, rien bien que mes capacités de contact soient restées intactes, je m'en rends compte quand je me retrouve à converser avec des gens que je connais.

Plusieurs fois par an je sors avec mon grand en boîte ou au karaoké ou dans un festival, c'est régressif comme une tablette de chocolat au lait, ça fait du bien.

Le pire c'est que le reste, je n'en ai même plus envie je préfère les animaux.

Il y a plein de gens qui vivent comme ça mais en ce qui me concerne c'est un sacré changement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarabuste
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/04/2017
Nombre de messages : 639
Féminin
Lion Chat
Age : 42
Ville : Nord

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Jeu 2 Nov 2017 - 23:46

bonsoir ,

j'ai lu attentivement vos réponses : aurora , je comprend très bien ce que tu veux dire , me créer mon nid douillet et protecteur , je crois que mon soucis c'est que j'ai tellement perdu confiance en tout que j'ai bien du mal à m'imaginer comment le construire , la joie m'a deserté depuis longtemp et non , je ne suis pas une victime je me suis assez battue pour survivre , toujours plus fort , plus loin bon après c'est mon chemin , il est fait de bric et de broc , je reconstruis là mais parfois je suis comme au milieu de mes decombres et les pierres qui m'entourent me semblent si depareillée , inutiles et je regarde plus loin , et je m'en vais encore une fois , je baisse les bras peut être bien que j'en ai pris trop dans la t^te pour m'en relever car je me rend compte qu'à 42 ans , je n'arrive toujours pas à oublier certaines choses qui reviennent me hanter ... peut être aussi que je suis tombée dans une sorte de cercle vicieux où je suis addict à une certaine souffrance et qu'y repenser me permet insconciemment de retrouver cette atmosphere dont j'étais si familière aussi ... c'est encore difficile de voir bien clair
j'ai peut être insconciemment 'besoin" de ressentir " ce mal être aussi car le bien être est symbole pour moi de chute plus douleureuse dans la douleur , alors en m'y refugiant , certainement par un shema dont j'ignore un peu le fonctionnement , me 'preserve " c'est difficile a expliquer et encore plus difficile de le dire , se complaire dans la detresse , l'angoisse même si j'arrive à la chasser , je n'arrive pas à me programmer pour être heureuse , je n'arrive pas à trouver les mots , les ressentis en moi , les connections qui me permettraient d'inscrire cet étât d'être dans la durée ...

peut être que comme tu le souligne professeur x , je souffre d'une certaine pathologie , il est vrai que je suis toujours dans la maitrise pour tout , pour ne pas qu'on le voit , ma mere me disais que j'étais folle , ca me faisais très peur peut être qu'elle avait aussi raison ..
j'ai peut être héritée d'elle plus que je ne le pense aussi bref , oui , il est vrai que j'ai peur d'aller voir un psy , de lui deballer ce qui me bloque , de voir dans ses yeux qu'il etablit un diagnostic sur ma santé mentale c'est vrai .. on m'a parlé de changement d'humeur , de cachet à prendre aussi , les anti depresseurs ont failli me tuer litteralement car je ne les supportais pas ... il est clair que je dois certainement souffrir d'un certain désequilibre dans la chimie de mon cerveau , mais s'ils se gourent encore ? voilà pourquoi , je bloque quant à aller voir un specialiste , j'ai envie oui pour me soulager , là j'en parle car il faut que je relache tout cela pour ne pas retomber et même si jai conscience que je ne suis pas sur le bon forum et que dans un sens , oui prof x , j n'entreprend aucune démarche , c'est qu'une part de moi a choper encore une nouvelle peur : celle de crever si ils se gourent encore bon , je parle cruement mais je pense que cela aura le mérite de bien faire comprendre ce que je vis
je ne me plains pas cependant , je me delivre un peu , j'effacerais plus tard ce post ,
encore quelques analyses avant pour bien faire le tri , me soulager et je demanderais de le supprimer
il devient trop intime et reveille encore beaucoup de truc en moi
ncore pas mal de boulot dans mon chemin

suara ,

le soucis est que nous nous sommes fais passer pour des gens avec une très grande force donc les gens se sont appuyé sur nous , nous avons jouer un rôle , peut être le pire de notre vie , pourquoi ?
certainement parce que l'on nous as appris qu'il ne fallait pas se plaindre , que la vie est dure , que l'on s'est conformer à une certaine education très stricte aussi , pas se plaindre , toujours faire plaisir , refouler nos désirs et voilà à force de s'oublier , un moment l'esprit et le corp reagissent et disent stop ... les voiles se dechirent très douleureusement et nous laissent exangues ...

le soucis c'est qu'à present , je reste toujours dans le contrôle , j'ai peur de mes emotions , j pensais que j'avais fais le point , que c'était bon et me dire aller c'est reparti pour un tour , et non , en fait , je n'ai pas envie de refaire les mêmes tours , de me replanter , de mecraser encore sur des murs aussi
je reste là , en solitaire ,j'ai encore mis un doigt sur quelque chose là , je n'ai tous simplement plus envie de souffrir et même en l'evitant en evitant les gens , je sais que ce ne sont pas eux le probleme mais c'est en moi et tant que je n'ai pas reglé cela ,et comment dire ? assimiler une nouvelle façon de voir certaines choses , je pense que je vais rester bloquée sur cette pensée ...

c'est chiant ....

bon il est vrai que je ne frequente pratiquement plus personne en réel  je sors faire mes courses , j'observe , je dis bonjour au revoir , j'ai assisté à une réunion d'information d'un club de sport pour me tester et j'ai perçu la difficulté que j'avais à aller vers les gens à ce moment là ... là ce soir , je suis aller chercher ma belle fille a ce club , je n'ai parlé à personne , je me suis assise , je n'ai regardé personne , je l'ai attendu en silence et je suis repartie en esquivant tous les regards et quand on me parle , c'est comme si il y avait une sorte de filtre c'est bizarre comme si il y avait une sorte de compréhension a retardement enfin voilà , chuis bizarre en ce moment ...
decouvrir qui je suis vraiment m'aiderais aussi , bon je vais commencer par là Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suara
Membre


Date d'inscription : 04/10/2017
Nombre de messages : 376
Féminin
Verseau Singe
Age : 62
Ville : Saint Hilaire Saint Mesmin

MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   Ven 3 Nov 2017 - 7:05

Merci pour ta réponse.

Rien à dire sinon?

Comment ça marche avec les gens?

Seulement si on considère qu'il ne faut pas leur en demander de trop.

Qu'il ne faut pas en demander de trop à nous mêmes

Il paraît que c'est la clé de toute les ruptures, sentimentaux, emploi, société bref tout.

Et apprendre à se ménager.

Bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prison mentale ou réveil d'un aspect de ma personnalité ? (Tarabuste)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit