Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 Le processus de l'incarnation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le processus de l'incarnation   Lun 23 Mar 2009 - 2:15

LE PROCESSUS DE L'INCARNATION

L’atome-germe se densifie trois mois avant la procréation physique et pénètre dans le corps de la femme par la semence paternelle au moment de la procréation physique. Une fois celle-ci accomplie, même si l’atome-germe est présent dans l’ovule, l’âme n’est pas encore présente dans le ventre de la mère. Il y a une période de 21 jours pendant laquelle l’âme pénètre dans l’aura du couple des parents avant de pouvoir avoir la possibilité énergétique de pouvoir entrer dans l’embryon. La première pénétration de l’âme dans le fœtus se passe après 21 jours, quand le cœur commence à battre. Avant ces 21 jours, le fœtus ne contient pas de vie individuelle. Un avortement sans souffrance devrait donc se faire avant ces 21 jours.

Après ces 21 jours, l’âme a pénétré le fœtus : elle a commencé à faire de petites incursions qui deviennent de plus en plus longues au fur et à mesure du déroulement de la grossesse. Pour une âme, il n’est pas évident de rentrer dans la densité de la matière. Elle doit se faire à l’idée que ces deux personnes seront ses parents. L’âme qui opère ce mouvement de descente est une âme adulte ou qui se voit adulte, et non celle d’un petit enfant. Les premières pénétrations dans ce fœtus sont souvent vécues douloureusement pour cette âme.

Ce qui se passe sur le plan mécanique, c’est la formation sur le plan éthérique de ce fœtus : les 4 éléments constitutifs, feu, terre, eau et air, s’unissent dans l’univers éthérique de façon à tricoter, à établir la trame du futur fœtus : elles génèrent le moule avant que la matière puisse véritablement exister, comme pour la formation des bourgeons d’un arbre.

Ce n’est qu’à l’apparition des premiers organes physiques que l’âme peut descendre. La rate apparaît en premier, puis l’embryon du cerveau. L ’information de la vie première sur le plan éthérique semble venir de la rate, le petit soleil. Sur le plan éthérique apparaît ensuite le cœur, puis le cerveau. Un point dans le cœur humain a été mis en évidence qui, s’il est touché, provoque la mort. Ce point,connu des égyptiens sous le nom de point Vie, correspond à l’atome-germe. Toute la structure du corps et toutes les informations nécessaires à la vie, proviennent d’une interaction entre ce point et la rate, après quoi tout s’organise. C’est comme si toute l’organisation de notre vie s’effectuait à partir de ce point. Le cerveau n’est qu’un relais, un centre de redistribution des forces. Les deux premiers mois sont les plus difficiles.

Le troisième mois est très souvent vécu comme un grand sentiment de solitude pour l’âme. C ’est aussi le moment où cette âme commence à reprendre conscience de la dualité telle qu’on la connaît sur Terre. Cette connaissance de la dualité dans l’autre monde existe aussi, mais n’est plus vécue, elle est comme une idée. Quand cela se passe, le sentiment de peur, voire de panique, réapparaît.

Le quatrième mois se caractérise par un commencement d’endormissement de l’ancienne personnalité, facilité par une ouverture à l’espace sonore et extérieur à celui de la mère, et notamment à l’espace musical. C’est à ce moment là aussi que la mère commence à être perçue comme la future mère par l'enfant. Ce qui est vrai du côté du bébé est aussi vrai du côté de la future maman. Cette réalité-là s’apprivoise des deux côtés.

Au cinquième mois, la conscience qui s’incarne a de plus en plus de difficultés à remonter dans le monde d’où elle vient. Elle a de plus en plus la sensation d’habiter ce corps. L’âme est installée dans son fœtus.

Au sixième mois, l’âme commence à être habituée à son nouvel habitat pour pouvoir accepter tous les bruits de sa mère : la respiration, la circulation sanguine, et sa perception du monde extérieure s’en trouve encore amplifiée. La nature de l’univers sonore ambiant de la famille devient encore plus importante. C’est aussi l’époque où le squelette du fœtus commence à gêner l’âme, et est perçu comme les barreaux d’une prison. Alors l’âme a tendance à se débattre dans ce qui lui apparaît comme une prison.

Au septième mois, enfin, l’âme commence à parvenir à se sentir en tant qu’enfant. L’acceptation pleine se fait vers ce septième mois, ce qui implique une modification du physique. Avant cela, l’âme se présente encore comme adulte. L’âme se présente toujours sous les traits de la manière dont elle se voit et se sent. A partir du moment où l’âme commence à se penser sous les formes d’un petit enfant, elle se présente sous forme d’enfant, pas encore de bébé, et la matière se modèle en fonction de l’image que l’on se fait de soi. A ce mois s’opère comme une sorte de rajeunissement. C’est aussi le moment choisi par la plupart des âmes pour entrer de manière plus intense dans les rêves des deux parents. Le même processus se continue pendant les mois restants. Il arrive parfois que l’âme se raconte à ses parents dans les rêves.

C’est au huitième mois que commence à se tisser la corde d’argent qui va unir définitivement le corps de l’âme à travers son corps éthérique au corps physique du nouveau-né. C’est au huitième mois que croît cette protubérance au niveau de l’ombilic jusqu’à l’accouchement.

A l’accouchement, dans la majorité des cas, dans les moments qui précèdent l’accouchement, l’âme du futur bébé n’est pas dans le corps de la mère. A ce moment, il y a la présence de deux êtres de lumière aux côtés de la mère. Au-dessus du corps physique se trouve l’âme à environ 50 cm, avec à côté les deux êtres de lumière, dont l’un est à polarité masculine et l’autre féminine.

Au moment de l'accouchement, ces deux êtres de lumière prennent cette corde d’argent et vont l’arrimer subtilement dans le corps de la mère au niveau du corps éthérique du bébé. La corde d’argent est étirée jusque dans le corps éthérique du bébé. A partir de ce moment, l’accouchement peut avoir lieu, et les contractions sont les dernières avant l’accouchement. La présence de ces deux êtres constitue comme un pont magique entre les deux mondes.
Cette corde d’argent est très particulière à observer : elle ressemble à un fil électrique constitué d’un grand nombre de petits fils parallèles. Chaque petit brin constituant cette corde d’argent correspond à un réseau des nadis majeurs, qui a pour fonction de conduire une des caractéristiques des attributs divins. Il y en a 72 000. L’attache se fait souvent au troisième chakra, mais avant se crée un point entre l’ombilic et le chakra cardiaque. Il se dessine comme un «V» sur la cage thoracique.

Dans les heures ou minutes qui suivent la naissance, le bébé est encore complètement conscient de qui il est et d’où il vient. Et c’est un moment extrêmement important pour communiquer avec lui avec des mots d ’adultes. Le bébé peut alors exprimer sur son visage les réponses à nos questions. Il porte dans son regard les paysages d’où il vient. Il est capable de toutes les gammes des émotions à ce moment-là. Et progressivement s’opère l’oubli, au départ du chakra cardiaque, qui se manifeste dans la région du thymus. Un liquide en quantité infinitésimale qui progressivement agit à travers les nadis et les systèmes glandulaires.

Bien qu’il nous semble que cette mémoire nous aiderait, cet oubli nous permet de ne pas nous souvenir de toutes les souffrances vécues et qui nous seraient plus une charge qu’une aide. Le souvenir des vies passées nécessite une réelle prise de terre pour pouvoir faire la part des choses entre cette vie présente à vivre complètement et toutes ces vies passées qui existent aussi en même temps. La difficulté est de ne pas mélanger les relations humaines et de rester qui on est dans le moment présent et de ne pas emmêler les fils des histoires. Le tout est de sentir quand parfois on doit laisser monter les émanations du passé et quand il est plus sage de les mettre de côté. Sans raison thérapeutique, il est préférable de ne pas forcer les barrières de l’oubli, car cela peut générer des fausses mémoires et des troubles psychologiques importants.

En fait, il y a très peu de choses à apprendre, mais énormément de choses à désapprendre. La connaissance de notre être s’opère par l’élimination de tout le superflu que l’on a accumulé dans notre mental profond et qui est devenu un conditionnement très subtil depuis des siècles et plus. Le chemin intérieur n’est pas stéréotypé : il n’est pas toujours nécessaire de méditer ou prier par des méthodes traditionnelles ou stéréotypées. Notre corps et notre âme n’ont pas toujours besoin des mêmes aliments. Ne pas méditer ne signifie pas que l’on passe à côté de notre être profond. Etre sur son chemin,c’est avant tout être vrai avec soi et les autres. La vérité qui existe derrière la vérité, tout comme le temps derrière le temps,est fondamentale.

On peut facilement se créer des vérités qui n’en sont pas. Il est essentiel de trouver et reconnaître la vraie vérité derrière nos vérités inventées pour nous arranger d’une manière ou d’une autre, si l’on veut avancer sur notre chemin en accord avec notre contrat de vie. Toucher notre véritable vérité est la plus grande aide à notre évolution. Le plus grand obstacle est notre orgueil.

C’est donc un être pleinement adulte qui s’incarne, et non pas une larve. Cet être adulte a besoin qu’on l’écoute et qu’on le considère en tant que tel, il a un immense besoin d’amour. La descente sur Terre est un immense saut dans le vide, même si on sait qu’on y sera bien accueilli. De la même manière que lorsqu’on quittera cette Terre à notre mort, c’est toujours un arrachement. Ce n’est que l’acceptation complète qui peut panser ces blessures.

Extrait d'un séminaire de Daniel Meurois à Turin, décembre 2003.




sunny
Revenir en haut Aller en bas
Waneta
Membre


Date d'inscription: 05/11/2007
Nombre de messages: 80
Féminin
Vierge Dragon
Age: 37
Ville: IDF

MessageSujet: Re: Le processus de l'incarnation   Lun 23 Mar 2009 - 21:23

très très interressant,merci beaucoup plume

gros bisous

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Louve
Membre


Date d'inscription: 24/11/2008
Nombre de messages: 1377
Féminin
Gémeaux Rat
Age: 42
Ville: Quelque part sur le chemin...

MessageSujet: Re: Le processus de l'incarnation   Mar 24 Mar 2009 - 14:21

J'aurais tant aimé lire ce texte avant d'avoir eu mes enfants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzette
Membre


Date d'inscription: 25/09/2007
Nombre de messages: 2286
Féminin
Capricorne Cochon
Age: 78
Ville: liege (Belgique)

MessageSujet: Re: Le processus de l'incarnation   Mar 24 Mar 2009 - 14:34

Je te comprends, chère Louve!mais tu auras la chance de le transmettre à tes enfants!

Ce texte émouvant par la tendresse et l'Amour qu'il génère devrait être connu par les futures mamans!

Au rythme où le monde évolue, cela se produira peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Louve
Membre


Date d'inscription: 24/11/2008
Nombre de messages: 1377
Féminin
Gémeaux Rat
Age: 42
Ville: Quelque part sur le chemin...

MessageSujet: Re: Le processus de l'incarnation   Mar 24 Mar 2009 - 14:36

Oui, Ma douce Suzette, je le pense aussi !

Mille bisous ma Suzy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna-Rose
Premiers messages spirituels


Date d'inscription: 10/03/2009
Nombre de messages: 25
Féminin
Balance Chien
Age: 31
Ville: hérault

MessageSujet: Re: Le processus de l'incarnation   Mar 24 Mar 2009 - 15:53

Merci pour cet extrait !
Décidément Daniel meurois aborde toujours des suejts intéressants.

Mais celà soulève plein de questions chez moi, vos opinions sont les bienvenus.

Moi qui n'ai aps eu une grossesse "normale" je me demandais justement ce qu'une naissance par césarienne, provoquée qui ne se fait pas naturellement on va dire peut engendrer justement ?

Et lors d'un naissance prématurée à 6 mois par exemple, on peut supposer que la corde d'argent n'est pas encore tissée , le mécanisme d'acceptation de l'ame dans le corps doit en être d'autant plus difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le processus de l'incarnation   Mar 24 Mar 2009 - 18:35


Bonjour Anna Rose,

En ce qui concerne les naissances par césariennes, voici un extrait du livre de Daniel Meurois "le non-désiré" :


"Une naissance par césarienne laisse-t-elle des traces sur la conscience du nouveau-né ? Comment est-elle vécue par lui de l'intérieur ?

Une césarienne laisse évidemment des traces dans la conscience d'un être qui vient au monde puisque rien de ce qui est vécu ne s'oublie. Chacun s'accordera à dire qu'une telle naissance n'est pas idéale puisqu'elle est chirurgicale, cependant il ne faut pas s'imaginer qu'une césarienne représente toujours pour le bébé un traumatisme digne de ce nom.
Lorsqu'une mise au monde s'annonce délicate, difficile ou dangereuse, on parle obligatoirement de souffrance, de douleur ou de peur de celles-ci. Ce sont-là, en général, de plus grands traumatismes que la césarienne elle-même. Lorsqu'une césarienne s'impose, il est de toute façon impossible de discuter. Le meilleur moyen de diminuer le stress du bébé qui ne naît pas par la voie naturelle est de s'adresser à lui avec des mots d'adultes afin de lui expliquer le pourquoi de la situation tout en lui souhaitant la bienvenue. Le fait d'être ainsi pris en compte dans le processus de l'intervention facilitera grandement son acceptation des circonstances.
Qu'il me soit cependant permis ici de "tirer la sonnette d'alarme" face à une école de pensée qui a tendance à faire de plus en plus d'émules parmi le corps médical de certains pays modernisés. Cette école de pensée cherche à persuader un nombre croissant de parents que la césarienne serait presque d'emblée le meilleur moyen pour accoucher, puisqu'elle est parfaitement maîtrisée, que l'on évitera d'éventuelles douleurs et qu'ainsi on contrôlera mieux le moment de la naissance... pour le confort de tous. Il n'est pas besoin d'épiloguer, je crois, sur l'aberration d'une telle attitude qui méprise les lois du corps et la complicité unissant la mère et son enfant dans le choix intérieur du moment de la naissance, au profit évident de considérations techniques et financières."

En cas de provocation de la naissance je trouve aussi ceci :


Ne pas choisir un lieu de naissance où l'on provoquera ou avancera la naissance de quelques heures pour se plier à des horaires qui auront le seul mérite de faire plaisir au personnel médical.
Le troisième et quatrième plexus pourraient en souffrir deux ou trois ans rendant le sommeil difficile.
(source : livre "les 9 marches", Anne Givaudan et Daniel Meurois)

Pour ce qui est du fait qu'une âme puisse venir prématurément par rapport à sa date de conception, il peut s'agir du fait qu'elle décide de naître sur une date où elle se trouvera "reliée" à quelqu'un dans l'arbre généalogique de sa famille et vient alors peut-être dans le but "d'obéir" à une "demande" familiale inconsciente pour "réparer" quelque chose dans l'histoire familiale (mais il n'est pas du tout nécessaire de naître prématurément pour endosser un tel rôle).
Ou bien alors l'âme est tout simplement pressée d'arriver mais son corps n'est pas prêt.


flower
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Rose
Premiers messages spirituels


Date d'inscription: 10/03/2009
Nombre de messages: 25
Féminin
Balance Chien
Age: 31
Ville: hérault

MessageSujet: Re: Le processus de l'incarnation   Mer 25 Mar 2009 - 13:41

Je te remercie plume, comme dit louve si j'avais eu ce texte dans les mains quand j'étais enceinte ça aurat hangé bcp de choses.

Quand j'ai eu ma césarinne en urgence je l'avais trés mal vécu à l'époque et j'ai toujours eu l'impression qu'il m'a fallut plusieurs semaines avant d'établir un vrai lien de partage entre mère et enfant.
C'était peut être simplement que ce lien n'a pas pu se créer pendant la grossesse justement car précoce, et a du se faire aprés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le processus de l'incarnation   Mer 25 Mar 2009 - 17:50

merci. paix et amour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le processus de l'incarnation   Mer 25 Mar 2009 - 19:50

Anna-Rose a écrit:
Je te remercie plume, comme dit louve si j'avais eu ce texte dans les mains quand j'étais enceinte ça aurait changé bcp de choses.

Quand j'ai eu ma césarienne en urgence je l'avais trés mal vécu à l'époque et j'ai toujours eu l'impression qu'il m'a fallut plusieurs semaines avant d'établir un vrai lien de partage entre mère et enfant.
C'était peut être simplement que ce lien n'a pas pu se créer pendant la grossesse justement car précoce, et a du se faire aprés.
Bonsoir Anna Rose,

J'ai lu "Les neuf marches" d'Anne Givaudan lors de ma première grossesse en 2001/2002.
J'ai accouché par voies naturelles, mais le bébé n'arrivait plus à progresser malgré mes efforts car sa tête était bien devant mais "mal tournée" (enfin je sais pas comment expliquer) et nous avons frôlé la césarienne, le gynéco demandait la préparation de la salle d'op d'urgence en même temps qu'il s'est servi de spatules pour aider mon bébé.
C'est clair qu'à ce moment-là j'ai mis toute mon énergie pour appeler ma fille en lui disant de tenir bon, qu'elle y arriverait.
Pour finir elle est sortie par voies naturelles, mais si il avait été nécessaire au final de pratiquer une césarienne il aurait bien fallu que je l'accepte.
Pour ma deuxième grossesse cela s'est passé aussi par voies naturelles, mais durant ma grossesse j'ai eu quelques "chocs" et alors je pensais au "projet/sens" de ma fille (le projet/sens, c'est toute l'ambiance vibratoire qu'il y a autour d'un foetus de quelques temps avant même sa conception sur le plan physique à environ l'âge de 18 mois du futur bébé. L'enfant sera touché directement par toutes les émotions de sa mère, qui viendront imprégner ses cellules et vivront dans son inconscient. Non seulement de la mère mais de la famille et de l'entourage proche).

Anna Rose, ce n'est pas parce que ton enfant est né prématurément et par césarienne qu'il n'y a pas d'attache avec toi, sa mère.Tu n'es pas responsable du fait que vous ayez dû subir une césarienne ton enfant et toi.
Rends tout ceci au passé et profite de l'instant présent dans l'Amour d'une mère envers son enfant.
Dis-toi seulement que, comme que ce soit que les choses se sont passées, vous avez eu l'expérience que vous deviez avoir pour vos âmes...
Accepter les choses telles qu'elles se sont déroulées et ainsi elles peuvent se détacher de nous.

flower
Revenir en haut Aller en bas
 

Le processus de l'incarnation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie ::  :: -
Marque-page social
Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  

Conservez et partagez l’adresse de Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil, âme, bouddhisme, conscience et bien être zen sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie sur votre site de social bookmarking
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit