Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De la nécessité de la séparation

Aller en bas 
AuteurMessage
Elea
Membre
avatar

Date d'inscription : 03/01/2016
Nombre de messages : 2008
Féminin
Vierge Cochon
Age : 34
Ville : Vie

MessageSujet: De la nécessité de la séparation   Dim 15 Oct 2017 - 19:31

Quelques extraits ponctués d'idées, un peu en vrac...

« En un instant je compris ce qu'était la vie ; jusqu'alors je ne l'avais pas vue si triste, mais elle m'apparut dans toute sa réalité, je vis qu'elle n'était qu'une souffrance et qu'une séparation continuelle. »

La vie n'est qu'une séparation continuelle, écrivait la petite Thérèse à l'âge de neuf ans. Sans s'en rendre compte, Thérèse nous livre ici une grande vérité théologique : nous sommes tous appelés à la sainteté, c'est à dire à la séparation ! Le mot saint traduit le mot hébreu qadosh. Voici le sens exact de ce mot :
« Lorsque nous utilisons le mot saint, pour dire une personne sainte, nous associons généralement cela avec l'idée d'une personne pieuse ou juste. Si nous utilisons ce concept dans l'interprétation de la Parole dans la Bible hébraïque, nous faisons une erreur de lecture du texte car ce n'est pas le sens du mot hébreu qadosh. Qadosh signifie littéralement « être mis à part pour un but particulier ".

Quelques années de vie nous montrent qu'on souffre toujours d'un détachement. Un détachement dans le sens d'une séparation d'avec quelque chose ou quelqu'un à l'égard de quoi ou de qui nous avons un attachement.

La sainteté est d'autant plus une occasion de souffrances, que nous refusons les séparations auxquelles Dieu nous invite à consentir. Une séparation est toujours douloureuse, mais si nous avons le regard fixé sur le but, alors nous comprenons que chaque séparation est en fait une occasion d'accomplir notre but.

Ce qui est certain, c'est que progressivement naît en l'âme le besoin de consentir à cette séparation, à cette sainteté, parce qu'il n'y a pas d'autre alternative qui puisse laisser au coeur la paix, la vraie paix.
Avant on souffrait par notre résistance, ce qui est stérile , et souvent bien plus douloureux.

Le but, quel est-il?

"Séparation": le mot clé pour comprendre la genèse

Dans le Livre de la Genèse, Dieu introduit par sa parole de la séparation dans un monde chaotique et fusionnel. De même il faut qu'il y ait séparation entre la mère et l'enfant "au départ de la vie", selon le P. Duigou. "Séparation, c'est le mot clé pour comprendre la Genèse: le commencement est le temps de la séparation." Au niveau psychique, le bébé forme un tout avec sa mère. Il n'a pas d'existence propre ni de liberté. De la séparation naît un "je" et un "tu". "On ne peut penser par soi-même que lorsqu'on est séparé de l'autre."
On ne peut dialoguer et communier avec l'autre, avec l'altérité que lorsque l'on a pu sortir de l'état de fusion, lorsque nous avons pu accomplir notre individuation, ce par quoi nous accédons à la liberté à laquelle nous avons été appelés.

Ainsi, chercher la fusion avec le divin et avec l'autre, n'est ce pas quelque part comme vouloir retourner dans le ventre de sa mère?

Grandir spirituellement, n'est ce pas faire le deuil de notre sortie de la fusion avec le divin pour accomplir notre individuation et générer ainsi l'altérité nécessaire à l'union?

"Les séparations, au lieu de s'effectuer dans la compréhension de l'évolution du partenaire, se font souvent dans les pires incompréhensions."
Citation de Edgar Morin ; La méthode, Éthique

"Dans toute séparation, il y a la promesse d'une jouissance : celle d'être soi !"
Citation de Romain Guilleaumes ; Errance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eumolpe
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/03/2017
Nombre de messages : 541
Masculin
Gémeaux Coq
Age : 36
Ville : Petite

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Dim 15 Oct 2017 - 21:22

@Elea a écrit:
Grandir spirituellement, n'est ce pas faire le deuil de notre sortie de la fusion avec le divin pour accomplir notre individuation et générer ainsi l'altérité nécessaire à l'union?
Une union, une communion, même (et surtout) au sens religieux du terme, suppose une séparation préalable. La sortie de la "fusion", de la "famille" comme vous l'évoquez, c'est le pêché originel, l'oeuvre primordiale de celui/celle qui sépare (diabalein). Votre but, de manière idéale, est de réunir ces parties disjointes afin de retrouver l'accord "divin", l'alliance, voire le rapport. L'altérité, vous ne pourrez la comprendre que lors de son abolition (sa fin, sa mort), et celle-ci ne pourra intervenir que lors de votre réunion au "divin". :ange10)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea
Membre
avatar

Date d'inscription : 03/01/2016
Nombre de messages : 2008
Féminin
Vierge Cochon
Age : 34
Ville : Vie

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Dim 15 Oct 2017 - 21:49

@Eumolpe a écrit:
@Elea a écrit:
Grandir spirituellement, n'est ce pas faire le deuil de notre sortie de la fusion avec le divin pour accomplir notre individuation et générer ainsi l'altérité nécessaire à l'union?
Une union, une communion, même (et surtout) au sens religieux du terme, suppose une séparation préalable. La sortie de la "fusion", de la "famille" comme vous l'évoquez, c'est le pêché originel, l'oeuvre primordiale de celui/celle qui sépare (diabalein). Votre but, de manière idéale, est de réunir ces parties disjointes afin de retrouver l'accord "divin", l'alliance, voire le rapport.L'altérité, vous ne pourrez la comprendre que lors de son abolition (sa fin, sa mort),  et celle-ci ne pourra intervenir que lors de votre réunion au "divin". :ange10)

Je ne suis pas sure de comprendre...
"La sortie de la "fusion", de la "famille" comme vous l'évoquez, c'est le pêché originel, l'oeuvre primordiale de celui/celle qui sépare (diabalein)"
Une vision de la séparation qui me semble bien manichéenne et dogmatique...
N'avez-vous jamais, dans votre existence, pu mesurer les bienfaits de la séparation, ne serait-ce qu' a postériori? Le cordon ombilical avec votre mère n'a t'il pas nécessairement été coupé afin de poursuivre votre évolution et construire ainsi de nouveaux liens avec celle-ci et le monde? N'êtes-vous jamais sorti de la fusion primaire avec votre mère afin d'accéder à l'autonomie et à la réalisation de l'être ?

"Votre but, de manière idéale, est de réunir ces parties disjointes afin de L'altérité, vous ne pourrez la comprendre que lors de son abolition (sa fin, sa mort), retrouver l'accord "divin", l'alliance, voire le rapport." Ce n'est pas ce que j'ai exprimé  scratch

"L'altérité, vous ne pourrez la comprendre que lors de son abolition (sa fin, sa mort), " Donc pour vous qui la comprenez, nous n'aurions pas en ce moment même des rapports d'altérité? Expliquez-moi comment vous voyez la chose...

"et celle-ci ne pourra intervenir que lors de votre réunion au "divin".
Ré-union suppose qu'il y ait eu séparation. Et l'union n'est pas, plus la fusion qui n'est qu'un stade embryonnaire du déploiement de l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 8687
Masculin
Capricorne Rat
Age : 45
Ville : Agéographique.

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Dim 15 Oct 2017 - 22:00

La séparation est aussi nécessaire que l'attachement. D'ailleurs, sans attachement ou racine, nous ne serions tout simplement pas ici pour en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eumolpe
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/03/2017
Nombre de messages : 541
Masculin
Gémeaux Coq
Age : 36
Ville : Petite

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Dim 15 Oct 2017 - 22:09

@Elea a écrit:
@Eumolpe a écrit:
@Elea a écrit:
Grandir spirituellement, n'est ce pas faire le deuil de notre sortie de la fusion avec le divin pour accomplir notre individuation et générer ainsi l'altérité nécessaire à l'union?
Une union, une communion, même (et surtout) au sens religieux du terme, suppose une séparation préalable. La sortie de la "fusion", de la "famille" comme vous l'évoquez, c'est le pêché originel, l'oeuvre primordiale de celui/celle qui sépare (diabalein). Votre but, de manière idéale, est de réunir ces parties disjointes afin de retrouver l'accord "divin", l'alliance, voire le rapport.L'altérité, vous ne pourrez la comprendre que lors de son abolition (sa fin, sa mort),  et celle-ci ne pourra intervenir que lors de votre réunion au "divin". :ange10)

Je ne suis pas sure de comprendre...
"La sortie de la "fusion", de la "famille" comme vous l'évoquez, c'est le pêché originel, l'oeuvre primordiale de celui/celle qui sépare (diabalein)"
Une vision de la séparation qui me semble bien manichéenne et dogmatique...
N'avez-vous jamais, dans votre existence, pu mesurer les bienfaits de la séparation, ne serait-ce qu' a postériori? Le cordon ombilical avec votre mère n'a t'il pas nécessairement été coupé afin de poursuivre votre évolution et construire ainsi de nouveaux liens avec celle-ci et le monde? N'êtes-vous jamais sorti de la fusion primaire avec votre mère afin d'accéder à l'autonomie et à la réalisation de l'être ?

"Votre but, de manière idéale, est de réunir ces parties disjointes afin de L'altérité, vous ne pourrez la comprendre que lors de son abolition (sa fin, sa mort), retrouver l'accord "divin", l'alliance, voire le rapport." Ce n'est pas ce que j'ai exprimé  scratch

"L'altérité, vous ne pourrez la comprendre que lors de son abolition (sa fin, sa mort), " Donc pour vous qui la comprenez, nous n'aurions pas en ce moment même des rapports d'altérité? Expliquez-moi comment vous voyez la chose...

"et celle-ci ne pourra intervenir que lors de votre réunion au "divin".
Ré-union suppose qu'il y ait eu séparation. Et l'union n'est pas, plus la fusion qui n'est qu'un stade embryonnaire du déploiement de l'être.
Laughing
Oui voilà, j'ai encore le cordon ombilical bien attaché à ma maman... je vais en rester à votre première phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea
Membre
avatar

Date d'inscription : 03/01/2016
Nombre de messages : 2008
Féminin
Vierge Cochon
Age : 34
Ville : Vie

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Dim 15 Oct 2017 - 22:12

Eh bien ... belle expression de votre compréhension de l'altérité et votre "réunion au divin" Wink

Je ne pensais pas nécessaire de préciser que la référence au cordon ombilical était une symbolique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eumolpe
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/03/2017
Nombre de messages : 541
Masculin
Gémeaux Coq
Age : 36
Ville : Petite

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Dim 15 Oct 2017 - 22:17

L'incompréhension c'est l'altérité par excellence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea
Membre
avatar

Date d'inscription : 03/01/2016
Nombre de messages : 2008
Féminin
Vierge Cochon
Age : 34
Ville : Vie

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Dim 15 Oct 2017 - 22:23

Pour moi l'altérité c'est entre autre le fait de comprendre l'autre dans sa différence. Mais n'essayons pas, puisque cette notion vous rebute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tangolinos
Membre
avatar

Date d'inscription : 05/10/2017
Nombre de messages : 180
Masculin
Taureau Dragon
Age : 65
Ville : capbreton

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Dim 15 Oct 2017 - 22:31

L' Absolu est permanent dans le monde non-manifesté.
sa chute dans le monde manifesté l' a contraint à subir l'impermanence.
Ainsi attachement et/ou séparation ne sont que des effets impermanents, qui ne sont pas vraiment conformes à ce qu'est l' Absolu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eumolpe
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/03/2017
Nombre de messages : 541
Masculin
Gémeaux Coq
Age : 36
Ville : Petite

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Dim 15 Oct 2017 - 22:37

Ah alors si vous comprenez l'altérité, plus rien ne peut vous arrêter, il suffit de brancher les bons "cordons".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea
Membre
avatar

Date d'inscription : 03/01/2016
Nombre de messages : 2008
Féminin
Vierge Cochon
Age : 34
Ville : Vie

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Dim 15 Oct 2017 - 22:46

@Eumolpe a écrit:
Ah alors si vous comprenez l'altérité, plus rien ne peut vous arrêter, il suffit de brancher les bons "cordons".

J'essaie toujours de comprendre ce qui m'échappe, y compris l'arrogance et le dédain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eumolpe
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/03/2017
Nombre de messages : 541
Masculin
Gémeaux Coq
Age : 36
Ville : Petite

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Dim 15 Oct 2017 - 22:58

Bien évidemment. Et on suppose d'ailleurs que l'arrogance et le dédain, purs produits de l'altérité, vous sont tout-à-fait familiers tellement ils vous sont étrangers. Quel talent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 8687
Masculin
Capricorne Rat
Age : 45
Ville : Agéographique.

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Lun 16 Oct 2017 - 8:14

La fusion entre les êtres est un obstacle à l'épanouissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 10758
Masculin
Capricorne Singe
Age : 49
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Lun 16 Oct 2017 - 10:59

Hum , la création n'est pas un énorme gloubiboulga , chaque chose chaque être y est délimité , l'Atome ou la planète chacun selon son plan ont des limites distinctes , et la notion de séparation s'entend souvent dans un contexte matériel , mais l'aspect matériel qui forme les choses et les êtres n'est qu'un aspect de la création , et quelque chose d'autre contribue à leur unité à l'intégrité de leur individualité que l'on ne voit pas forcément ,  la "séparation" entre deux êtres n'existe pas parce-que la fusion corporel n'est vraiment possible que dans le cadre de la reproduction , sinon ils restent individuellement des êtres à part entière , la fusion se fait surtout sur le plan émotionnel dont on ne connait pas encore la nature physiologique , la séparation des corps peut se faire la séparation émotionnelle est autre chose , pour comprendre cette idée de séparation élevée ici en concept il faudrait avoir une juste vision de l'unité , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 8687
Masculin
Capricorne Rat
Age : 45
Ville : Agéographique.

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Lun 16 Oct 2017 - 15:48

L'atome est certes délimité. Il se trouve néanmoins que l'électron ne possède pas de forme à proprement parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suara
Membre


Date d'inscription : 04/10/2017
Nombre de messages : 376
Féminin
Verseau Singe
Age : 62
Ville : Saint Hilaire Saint Mesmin

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Lun 16 Oct 2017 - 18:48

Bonjour.

Il suffit de voir un groupe, dans la vraie vie, le voir inter-agir et voir comment au bout de très peu de temps tout le monde lancera des vannes pourries, des rires idiots.

Toute personne qui ne se contente pas que de ça verra au fil du temps les gens la fuir.

La "bonne" attitude c'est de dire des banalités, la "mauvaise" attitude c'est d'être sérieux. Et parler spiritualité encore pire.

Ce ne sont pas des supputations mais le fruit de l'expérience. Bon en fait l'un n'empêche pas l'autre mais ils n'en veulent rien savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
H2R
Membre


Date d'inscription : 07/05/2017
Nombre de messages : 622
Masculin
Capricorne Coq
Age : 36
Ville : Luxland

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Lun 16 Oct 2017 - 19:59

:censored:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mensahala
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/09/2015
Nombre de messages : 954
Masculin
Capricorne Dragon
Age : 101
Ville : Saint laurent du var

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Lun 16 Oct 2017 - 20:15

@Elea a écrit:


Ainsi, chercher la fusion avec le divin et avec l'autre, n'est ce pas quelque part comme vouloir retourner dans le ventre de sa mère?

Grandir spirituellement, n'est ce pas faire le deuil de notre sortie de la fusion avec le divin pour accomplir notre individuation et générer ainsi l'altérité nécessaire à l'union?

"Les séparations, au lieu de s'effectuer dans la compréhension de l'évolution du partenaire, se font souvent dans les pires incompréhensions."
Citation de Edgar Morin ; La méthode, Éthique

"Dans toute séparation, il y a la promesse d'une jouissance : celle d'être soi !"
Citation de Romain Guilleaumes ; Errance

Merci, je me sentais un peu seul avec tout ca Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loryan
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 29/10/2009
Nombre de messages : 4048
Masculin
Vierge Chien
Age : 47
Ville : Lorraine

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Mar 17 Oct 2017 - 9:09

@Suara a écrit:
Bonjour.

Il suffit de voir un groupe, dans la vraie vie, le voir inter-agir et voir comment au bout de très peu de temps tout le monde lancera des vannes pourries, des rires idiots.

Toute personne qui ne se contente pas que de ça verra au fil du temps les gens la fuir.

La "bonne" attitude c'est de dire des banalités, la "mauvaise" attitude c'est d'être sérieux. Et parler spiritualité encore pire.

Ce ne sont pas des supputations mais le fruit de l'expérience. Bon en fait l'un n'empêche pas l'autre mais ils n'en veulent rien savoir.

J'ai longtemps pensé comme toi, mais ça n'avais pas beaucoup de sens de vie.
Car au final tu ne t’entourerais que de gens dont tu ne cherches pas vraiment la compagnie.
L'humour est aussi important que le sérieux. L'un sert à faire sourire, l'autre à réfléchir et les 2 à réconforter.
Il faut juste trouver le bon équilibre, pour soi (ce qui sous-entend aussi son besoin de la compagnie des autres).
Les gens ne te fuient pas parce que tu es trop sérieux, mais parce qu'ils ne peuvent pas forcément supporter ou comprendre trop de chose sérieuses.
Il faut y aller doucement et selon la compréhension de chacun, selon le moment.
Je crois qu'il ne fait pas confondre l'inadéquation et la séparativité, tout comme il ne faut pas confondre la séparation est l'isolement.
Quand tu dis de grosses blagues graveleuses à un enterrement, ou que tu parles de la théorie de l'identification de l'égo à une soirée foot dans un bar, c'est de l'inadéquation.
Quand une personne à besoin de réconfort, de rire, d'un conseil ou d'une ouverture de réflexion et que tu choisis tes mots, c’est de la séparativité.
Quand tu t'enfermes chez toi pour tout un tas de raison dans une fuite des autres, c'est de l'isolement.
Quand tu pars 2 mois seul sur les chemins de Compostelle ou ailleurs, pour te retrouver ou chercher un sens à quelque chose en toi c’est de la séparativité.

La séparativité c'est juste diviser, poser les limites d'un monde d'expérience pour dans le cadre de ce sujet permettre à son être (mental surtout) d’appréhender le divin.
Les scientifiques font cela aussi en définissant un système d'étude au sein duquel il poseront la problématiques et al recherche de solutions.
Quelque part le fait d'exister dans une forme humaine est une séparativité, un champ d'étude de l'univers, du divin, d'un point particulier est limité.

En réalité ça n'existe pas, car il n'y a aucun système dans l'univers qui ne soit totalement indépendant du reste. Nous sommes tous relié à un ensemble avec plus ou moins d'interactions.
Ce sont des approximation, des limitations parce que sans cela c'est la folie qui pourrait nous guetter. Nous ne pouvons pas comprendre l'infini, alors se séparer de cela c'est comme créer un morceau de fini dans lequel on se sens à sa place ou en sécurité par rapport à un infini qui nous dissoudrait en quelques fractions de secondes.
Mais... nous avons la conscience qu'il existe, nous savons que nous en faisons parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 10758
Masculin
Capricorne Singe
Age : 49
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Mar 17 Oct 2017 - 11:36

Hum , il est une séparation dont on peut parler c'est la séparation d'avec soi-même , je ne sais pas si elle est nécessaire mais c'est une évidence , nous constituerions une unité nous pourrions penser être séparé des choses ou des autres , mais le sentiment de séparation vient souvent d'une petite partie de nous-même , un "moi" qui analyse la situation et s'en sent désolidarisé , nos nombreuses personnalités sont séparées les unes des autres , elles ne se connaissent pas et l'être que nous sommes les connait encore moins , cette séparation d'avec nous même correspond à un état de conscience dans lequel nous vivons la plupart de notre temps , il existe un potentiel d'états de conscience que nous n'avons pas encore exploré , où nous nous percevons nous mêmes percevant le monde .

Pour en revenir à cette réflexion sur le livre de la Genèse , les origines du monde n'y sont pas décrites comme provenant d'un aspect " chaotique" et " fusionnel ", on y décrit un abîme , un gouffre insondable au dessus duquel plane l'esprit de Dieu , la lumière en jaillit , et chaque chose et chaque être est créé , les êtres animés reçoivent le souffle de l'esprit de Dieu , si il à séparation elle à toujours existé , nous ne sommes pas des protubérances de Dieu , mais des êtres à part entière , une conscience nous a été donné qu'il nous faut explorer .

La séparation n'existe qu'en l'être humain , entre son être et ses différentes personnalités , nous n'avons pas dans l'état de conscience dans lequel nous réfléchissons à la séparation la possibilité de comprendre de quoi on parle , de nombreux "moi" peuvent avoir des avis différents , dans d'autres états de conscience plus volontaires et difficiles à maintenir nous avons une perception plus objective de l'unité , du monde et de nous-mêmes , nous comprenons qu'il n'existe pas de séparation , la perception du monde et ce qu'on peut en comprendre dépend essentiellement de notre état de conscience , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 8687
Masculin
Capricorne Rat
Age : 45
Ville : Agéographique.

MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   Mar 17 Oct 2017 - 14:21

Croire que l'on est un corps et habiter intensément ce dernier sont deux choses différentes. Nous vivons trop souvent hors du corps sans même nous en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la nécessité de la séparation   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la nécessité de la séparation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit