Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26
AuteurMessage
LION
Membre


Date d'inscription : 08/03/2015
Nombre de messages : 91
Masculin
Lion Buffle
Age : 57
Ville : LYON

MessageSujet: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   Sam 18 Mar 2017 - 22:35

Rappel du premier message :

Lien vers première partie (Du 30/01/16 au 1/10/16)

Lien vers la seconde partie (Du 1/10/16 au 18/03/17)

@vertgandazert a écrit:
C'est une question qui me semble centrale.
En effet, nous pouvons penser et même constater, que la matière s'organise toujours plus jusqu'à devenir vivante et de plus en plus consciente,mais nous ne pouvons que faire des hypothèses, sur les modalités de cette organisation.
Au point que beaucoup de biologistes, aujourd’hui, pour rester logiques disent qu'il n'y a pas de différence entre la matière vivante et la matière inanimée.
Cela leur évite d'avoir à définir la vie, c'est astucieux et pratique, mais alors pourquoi ne s'appellent ils pas mécaniciens et surtout matérialistes.
Comme Guillaume Lecointre directeur du muséum d'histoire naturelle  et qui se défini matérialiste, parce qu'il étudie la matière des fossiles.
Voilà qui a le mérite d'être simple et clair.

Mais justement, la vie ce n'est pas simple, c'est même très complexe, la moindre cellule, la moindre moisissure est infiniment plus complexe, que les plus grosses molécules organiques.

Alors comment passe t on des briques du vivant au vivant?

Pour l'instant seul le vivant "accouche du vivant", c'est tout ce qui est démontré....

A suivre Cool



Jean-Baptiste Lamarck


Like a Star @ heaven


Cher Evol
les Maitres les plus abouti son l'univers lui même et en connaissent toutes les composantes et ses lois.
Montrer ces lois c'est des Siddhis voie de garage dans l'évolution spirituelle,
et donner trois bricoles à des êtres sans sagesse il en font une bombe atomique par exemple,
alors qu'est le bénéfice/gain pour l'humanité?
être en adéquation avec le but de la conscience universelle n'est elle pas la plus grande science qui fait vivre la vie avec esprit dans la matière.
Et que l'univers n'a pas à prouver quoi que se soit à qui que soit.(Smileys)


Dernière édition par Alaka le Dim 2 Avr 2017 - 12:25, édité 1 fois (Raison : Scission du topic)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1824
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   Sam 28 Juil 2018 - 12:15

Bonjour Totem,

J'ai lu votre lien, très complet.
En fait le darwinisme selon moi, n'est pas faux, évidemment puisque c'est une tautologie, qui s'appuie et tourne en rond autour de deux évidences, celle du hasard des mutations génétiques,qui modifie légèrement la descendance des êtres vivants, dont les plus adaptés survivront ainsi mieux et se développerons donc mieux.
La belle affaire, c'est absolument tout ce que dit le darwinisme et le néo darwinisme !
Il me semble évident que cela n'explique pas le passage d'une espèce à une autre, en effet une bactérie résistante aux antibiotiques c'est un des exemples préférés des darwiniens reste une bactérie et seulement une bactérie.
Alors l'on peut se demander pourquoi une théorie aussi pauvre, qui ne dit rien sur l'origine de la vie et presque rien sur le vrai moteur de son évolution,a connu et connait encore autant de succès.
C'est tout simplement pour des raisons purement idéologiques.
C'est Marx qui a tout de suite compris, tout le profit qu'il pouvait tirer du darwinisme, pour asseoir sa philosophie matérialiste et combattre ainsi efficacement les religions dont la catholique en particulier.
Depuis cela continue, et de plus belle, grâce à la complicité objective des religieux créationnistes.
Qui sont évidemment les meilleurs alliés des militants du rationalisme matérialiste, comme les "Patrick Tort" "Guillaume Lecointre", et plus globalement la grande majorité des universitaires, en France en particulier.
La biologie est ainsi devenue, une science bouchée, prise en otage par les extrémistes des deux bords, les religieux fondamentalistes, les matérialistes scientistes tout aussi religieux mais pas de la même religion.
Quel gâchis... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oiseau du paradis
Membre
avatar

Date d'inscription : 09/06/2014
Nombre de messages : 475
Féminin
Bélier Cheval
Age : 64
Ville : Gatineau, Qc, Canada

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   Sam 28 Juil 2018 - 19:26

Quel beau résumé en peu de mots. Merci Vertgandazert.

Vive l'idiocratie particip-active et faites vos jeux mesdames et messieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1824
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   Sam 28 Juil 2018 - 20:46

:jap: :Bonsoir Oiseau du paradis,

Je suis bien heureux de vous retrouver.
A bientôt j'espère flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 17495
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 63
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   Sam 28 Juil 2018 - 22:35

@Oiseau du paradis a écrit:
Quel beau résumé en peu de mots. Merci Vertgandazert.

Vive l'idiocratie particip-active et faites vos jeux mesdames et messieurs.

Coucou Oiseau du Paradis, c'est cool de te revoir.Wink
Je suis tout à fait en accord avec ce qui est dit là.
Sais tu que le forum est fermé et que nous pouvons encore momentanément y écrire dessus.?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1824
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   Dim 29 Juil 2018 - 9:58

Rendons à  Darwin ce qui lui revient, c'était un excellent naturaliste, ses deux grandes idées sont:
* la parenté du vivant, qui selon lui descendrait d'un seul ancêtre commun ?
*En se modifiant par petites touches successives, sous l'effet des mutations génétiques aléatoires, le milieu gardant et favorisant naturellement, les individus qui par hasard auraient bénéficié des mutations avantageuses.
Les matérialistes ont vue immédiatement l'intérêt pour leur doctrine de cette théorie, qui élimine, tout dessein, toute finalité, dans la nature.
Ils s'en sont donc emparé avec force et conviction, la remettant sans cesse au goût du jour au fur et à mesure que les nouvelles découvertes venaient plutôt l'infirmer.
Par exemple  Darwin disait que sa théorie devrait être validée par la découverte de fossiles intermédiaires entre les  espèces, cela n'a pas été vraiment le cas, alors certains en ont fabriqué des faux, bravo...
Ensuite, les découvertes fossiles, ont montré que les espèces apparaissaient plutôt brutalement et non pas à la suite de longues modifications mineures, pour réparer la doctrine darwinienne, l'un de ses clercs le plus ouvertement matérialiste: Stephen  Jay  Gould, a alors écrit un ouvrage: "les équilibres ponctués " pour essayer de sauver le dogme darwinien en l'adaptant à la réalité, c'est une démarche à l'opposé de celle de la science.
Ce monsieur est très fort, mais il est contraint de tricher, pour sauver le rôle premier du hasard, ainsi c'est ce qu'il a fait, en "bidouillant" un programme informatique avec lequel il voulait prouver que l'on pouvait écrire un texte ressemblant à du  Shakespeare en tapant par hasard des lettres sur un clavier.
Le darwinisme, doit donc être revisité enfin objectivement, personnellement j'en retiens, l'idée de parenté entre tout le vivant, ce qui est logique et cohérent puisque tout le vivant partage la molécule d'adn, et bien sûr l'interaction avec le milieu, qui est bien la grande spécificité du vivant.
Après quel est le moteur de l'origine du vivant et de son évolution?Certainement pas uniquement le hasard ni la sélection naturelle.
Cela peut être des outils, mais il y a forcément autre chose.
Pour moi cet autre chose, est de l'information, ainsi la matière devient vivante, lorsqu'elle est plus informée par un programme, propre à chaque espèce, ce que Rupert  Sheldrake appelle le "champ morphogénétique", l'université de Singapour a prouvé récemment le rôle d'antenne de la molécule d'adn, qui serait donc capable de recevoir ces informations et de les décrypter.
Voilà la vie est infiniment plus complexe qu'on ne le pensait à l'époque de ce cher Darwin, qui malgré lui est au coeur de polémiques qu'il ne mérite sans doute pas.
Même s'il était fils de pasteur, lui même ancien étudiant en théologie et plutôt anticlérical...
Ce qui était somme toute bien naturel?
Ce qui l'est moins, c'est d'être toujours aussi crispé bientôt deux siècles après?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 17495
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 63
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   Lun 30 Juil 2018 - 9:03

Coucou Vertgandazert

Voici un petit extrait d'un article qui peut donner un aperçu de ce qui crée les formes, j'ai gardé ce lien tout simplement par qu'il correspond à d'autres articles que j'ai lu et surtout à certaines expériences personnelles, notamment avec le serpent cosmique géant :

Michael Harner

Harner raconte l'expérience qu'il a vécue en 1961 chez les Indiens Conibo de l'Amazonie péruvienne. Lorsqu'il eut ingéré de l'ayahuasca, des créatures reptiliennes géantes surgirent dans son cerveau et lui montrèrent comment elles avaient créé la vie sur Terre, insistant qu'une telle information était réservée aux mourants et aux morts. Harner vit alors des espèces de dragons arriver du cosmos et créer la vie en se cachant sous des formes multiples. "J'appris, écrit-il, que les créatures-dragons résidaient à l'intérieur de toutes les formes de vie, homme y compris". Par un astérisque, Harner renvoie alors le lecteur à une note au bas de la page (qui, étrangement, ne paraît pas dans la traduction française originale, mais a été intégrée dans le texte publié dans ce numéro du "Temps stratégique") qui affirme ceci: "Je dirais en rétrospective que [les créatures] étaient presque comme de l'ADN. Mais en ce temps-là, en 1961, je ne savais rien de l'ADN.".

Feuilletant fiévreusement le livre de Campbell, je trouvai des serpents torsadés dans la plupart des images représentant une scène sacrée. Grâce à l'index je découvris qu'il y a des serpents cosmiques créateurs de vie non seulement en Amazonie, au Mexique et en Australie -mais à Sumer, en Egypte, en Perse, dans le Pacifique, chez les Hindous, en Crète, en Grèce et en Scandinavie. Campbell écrit à propos de ce symbolisme omniprésent :"Partout où la nature est vénérée comme étant animée en elle-même, et donc divine de façon inhérente, le serpent est révéré comme son symbole". Je consultai aussitôt le Dictionnaire des Symboles à la rubrique "serpent" et lus: "Il joue des sexes comme de tous les contraires; il est femelle et mâle aussi, jumeau en lui-même, comme tant de grands dieux créateurs qui sont toujours, dans leur représentation première, des serpents cosmiques. [...] Le serpent visible n'apparaît donc que comme une brève incarnation d'un Grand Serpent Invisible, causal et a-temporel, maître du principe vital et de toutes les forces de la nature. C'est un vieux dieu premier que nous retrouverons au départ de toutes les cosmogénèses, avant que les religions de l'esprit ne le détrônent" (les italiques figurent dans le texte original).


http://www.arsitra.org/yacs/files/article/270/piste_serpent.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1824
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   Lun 30 Juil 2018 - 11:31

Hologramme génétique et ondes polarisées
Comment le code génétique inscrit dans les hologrammes est-il lu et transmis? Par de nombreuses expériences et calculs théoriques en collaboration avec des spécialistes, l'équipe de Peter Gariaev, de l'Académie russe des Sciences naturelles et de l'Académie des Sciences médicales, a mis au point le modèle suivant.

Information et ondes polarisées
Le code génétique holographique est contenu dans l'ADN (le chromosome). Les ondes qui proviennent des autres cellules ou de lui-même le lisent. Cela signifie qu'elles arrivent dans un certain état et repartent dans un autre. En effet, il est possible d'inscrire une information dans la matière ou dans une onde en modifiant de façon contrôlée et codée l'état de cette matière ou de cette onde (voir Codage et information).

Dans le cas du code génétique, Gariaev et coll. ont montré que l'information était inscrite dans l'onde sous forme de polarisation. Qu'est-ce que la polarisation de l'onde? Il faut savoir que toute onde électromagnétique vibre dans une direction perpendiculaire à sa direction de propagation, et que cette direction peut tourner autour de l'axe de propagation. Lorsque cette direction ne tourne pas, donc reste fixe, on dit que l'onde est polarisée. On peut encoder une information en modulant de façon codée la direction de polarisation.

ADN en tant qu'oscillateur

L'ADN se comporte comme une chaine de barres oscillantes parcourue de solitons (onde à une seule vague)
Merci à P. Gariaev

Lorsque la chaine d'ADN est stimulée par une onde électromagnétique polarisée cohérente (naturelle ou projetée par un laser), elle s'ouvre localement, les 2 brins se séparent sur une distance de quelques nucléotides puis se réassocient. Cette fenêtre d'ouverture se déplace progressivement le long de la chaine, comme une main qui caresse la chaine pour en ressentir l'information. L'ADN est parcouru d'une onde mécanique. Une telle onde avec une seule vague, comme lorsqu'on donne une seule impulsion à une corde allongée librement sur le sol, s'appelle un soliton.

Dans la fenêtre où ils sont séparés, les 2 brins oscillent librement sous l'effet du soliton. Leur oscillation dépend de leur masse, c'est-à-dire de la nature en A+T ou C+G et de l'influence des barres voisines (voir ADN moléculaire). Pour transmettre ses informations, l'ADN produit des ondes polarisées dans des fréquences multiples, aussi bien dans le domaine lumineux que dans les ondes radio. Ce fait a été utilisé avec succès par Gariaev et ses collaborateurs dans la conception du laser bio-ordinateur qui leur sert pour transférer des informations génétiques d'un donneur à un receveur.

Les structures moléculaires qui polarisent la lumière
Les structures moléculaires qui sont capables d'agir sur la polarisation de la lumière sont des molécules dissymétriques. C'est le cas de l'ADN, de l'ARN et des protéines qui entrent dans la composition des chromosomes. Dans son milieu cellulaire, l'ADN se replie selon un empilement structuré en cristal liquide nématique (voir article Cristaux liquides; Birefringence and DNA Condensation of Liquid Crystalline Chromosomes, Man Chow et coll., 2010; Are liquid crystalline properties of nucleosomes involved in chromosome structure and dynamics? Françoise Livolant et coll. 2006).

La diffraction des ondes sur ces structures cristallines liquides crée les hologrammes. Sous l'effet d'une onde lumineuse, ces molécules captent de l'énergie et prennent une autre forme qui polarise la lumière différemment. Ces structures pourraient être des lieux de stockage des hologrammes et en même temps émettre des photons lumineux.

Source: Wave Genetic Bio-Management nanotechnologies, Theory and empirical evaluation, Tertishnii G.G. et Gariaev P.P., 2007, New medicine technologies, 7, 49


Les expériences du Pr. Luc Montagnier sur la synthèse de l'ADN
Signaux électromagnétiques de bactéries et de virus enregistrés dans l'eau
Dans une première série d'expériences, les chercheurs ont détecté les signaux électromagnétiques émis par des bactéries et des virus en solution dans l'eau selon une technique issue des expériences du professeur Jacques Benvéniste.

Le protocole expérimental est le suivant. Une population de cellules pathologiques (Mycoplasma Pirum) est mise en solution dans l'eau. Puis l'expérimentateur élimine toute cellule de cette solution en la filtrant avec des filtres dont les trous sont calibrés à une taille inférieure à celle des cellules (100 nm et 20 nm). Il vérifie que l'élimination est effective.

L'eau est ensuite diluée au 1/10e, puis à nouveau au 1/10e plusieurs fois, et agitée chaque fois pendant 15 s selon un protocole défini. Les dilutions successives sont versées dans des tubes en plastique, qui sont ensuite bouchés hermétiquement. Chacun des tubes est placé à son tour dans une bobine de fil de cuivre qui détecte la présence éventuelle d'ondes électromagnétiques.

Dans ces conditions, la détection d'ondes a été positive pour des dilutions moyennes (10-5 à 10-12), et négatives pour les basses et les hautes dilutions. Les ondes détectées ont une fréquence d'environ 1000 Hz. Aucun signal n'a été détecté pour les solutions non filtrées, donc contenant encore les cellules.

Ce qu'on déduit à ce stade, c'est qu'un signal a été enregistré dans l'eau préparée selon un protocole de dilution défini. Il y a une autre condition indispensable à l'apparition du signal. L'eau doit être placée dans un champ électromagnétique de fréquence d'environ 7 Hz. Elle l'est naturellement par l'environnement car la Terre est soumise en permanence aux ondes de Schuman qui sont des fréquences de résonances de l'ionosphère. Si ce champ est coupé par une protection en mumétal, aucun signal ne se produit dans les dilutions. À moins qu'on ajoute un champ artificiel de 7 Hz.

L'empreinte de la cellule dans l'eau s'est traduite par un changement de la structure de l'eau. Des petits assemblages de molécules d'eau se constituent, et ce sont eux qui émettent les signaux. L'expérience a été reprise avec des bactéries. Dans ce cas, on n'obtient pas de signal lorsque l'eau est filtrée avec un calibre de 20 nm. Cela indique que les structures d'eau sont des assemblages minuscules (nanostructures) avec une taille comprise entre 20 et 100 nm. Des chercheurs italiens réputés, Giuliano Preparata et Emilio Del Giudice, ont démontré qu'elles sont détruites en chauffant au-dessus de 70°C ou en congelant en-dessous de -80°C.

Il n'est pas besoin de mettre la cellule entière en solution dans l'eau pour obtenir cette empreinte. Des résultats analogues ont été obtenus avec l'ADN extrait des bactéries, et même avec un court fragment de cet ADN. C'est donc l'ADN qui crée la structure qui est imprimée dans l'eau. Il est donc logique que l'on ait obtenu les mêmes résultats avec des virus, dont le rétrovirus HIV lié au SIDA. Dans ce cas, toutefois, il y a une légère variante: un signal électromagnétique n'est pas produit à partir l'ARN constitutif du virus, mais avec sa transcription en ADN. C'est l'ADN qui imprime son signal à l'eau.

Montage de Benvéniste Montage de L. Montagnier
Montage expérimental du Pr. J. Benvéniste pour la mesure des signaux électromagnétiques émis par des solutions diluées. 1. Bobine en fil de cuivre; 2. Solution, 1 ml en tube scellé plastique; 3 et 4. Amplificateur et ordinateur

Montage expérimental du Pr L. Montagnier pour le transfert de signaux électromagnétiques d'un tube à l'autre. Tube 1, contenant la solution filtrée et diluée; tube 2, eau pure ou eau avec constituants de l'ADN; bobine de cuivre créant un champ magnétique de 7 Hz; entourée de mumétal

Extrait de L. Montagnier et coll., DNA Waves and Water
L'empreinte électromagnétique de l'ADN est transférée à un tube d'eau pure
Dans un deuxième temps, Montagnier a montré qu'il était possible de transférer l'empreinte électromagnétique de l'ADN dans un autre tube d'eau pure selon le protocole suivant.

Il a pris certaines des dilutions préparées précédemment à partir d'un fragment d'ADN du virus VIH qui présentent un signal, par exemple la solution diluée à 10-6 (voir figure, tube 1). Il l'a placée à côté d'un autre tube contenant de l'eau pure filtrée à 450 nm et 20 nm et diluée de la même façon que celle ayant contenu de l'ADN (figure, tube 2). Les tubes sont soumis à un champ de 7 Hz pendant 18h à la température ambiante et protégés des champs extérieurs par un blindage en mumétal autour de la bobine. On mesure les signaux électromagnétiques émis par chaque tube.

Le résultat est que le tube 2 contenant de l'eau pure émet aussi des signaux pour les dilutions correspondant à celles qui donnent des signaux positifs dans le tube 1. Cela prouve que les signaux portés par les nanostructures dans l'eau du tube 1 ont été transmis à l'eau pure du tube 2 en 18h. Ce transfert n'a pas lieu si ce temps est inférieur à 16h, si la bobine est absente ou le champ magnétique coupé, si la fréquence d'excitation est moins de 7 Hz, ou si l'ADN est absent du premier tube à l'origine.

L'empreinte est transférée à un tube contenant les ingrédients de l'ADN
Les ondes transférées sont la signature des cellules placées à l'origine dans le tube 1, mais quel est le contenu de cette signature? Pourrait-elle fournir suffisamment d'informations pour recréer une séquence d'ADN? Normalement, on pense que non. De l'ADN ne peut être créé qu'à partir d'une autre molécule d'ADN qui se recopie par séparation des 2 brins. Le brin séparé de l'ADN comporte le plan qui permet d'assembler l'autre brin avec les constituants présents dans l'entourage.

L'expérience a été tentée en transférant le signal à un autre tube, le tube 2 comme précédemment, mais cette fois ce tube contient en solution les composants de l'ADN (nucléotides, amorces, polymérase). Le résultat est oui. De l'ADN a été produit par ce transfert électromagnétique.

La détection de l'ADN par la technique habituelle chez les biologistes, l'électrophorèse sur gel d'agarose, met en évidence un ADN de la taille attendue (104 paires de bases). Seulement 2 paires de bases sur 104 étaient différentes de la séquence de l'ADN d'origine. L'expérience a été reproduite 12 fois avec les mêmes résultats. Elle a également été reproduite avec une séquence d'ADN de la bactérie Borrelia burgdorferi, l’agent de la maladie de Lyme.

Sources: Ces recherches sont rapportées dans 2 publications scientifiques et dans une conférence des prix Nobel intitulée DNA waves and water prononcée à Lindau le 28 Juin 2010. Larry Hecht la commente dans sa revue scientifique américaine 21st Science & Technology (traduction et commentaires dans le site Solidarité et progrès).
Electromagnetic Signals Are Produced by Aqueous Nanostructures Derived from Bacterial DNA Sequences, Montagnier L, Aissa J, Ferris S, Montagnier J-L, Lavallee C, Interdisciplinary Sciences: Computational Life Sciences, 2009, 1, 81-90
DNA Waves and Water, Luc Montagnier, J. Aissa, E. del Giudice, C. Lavallee, A. Tedeschi and G. Vitiello, Journal of Physics, 2011, 306, 012007
Des signaux "homéopathiques" ont été détectés à partir de l’ADN, Mae-Wan Ho, ISIAS Biologie Médecine, 2010
Une séquence d’ADN reconstituée à partir de la mémoire de l’eau, Mae-Wan Ho, ISIAS Biologie Génétique, 2011



Le champ "fantôme" de l'ADN
Le Dr. Gariaev et son équipe ont d'abord mis en évidence le champ de l'ADN par un effet dit "fantôme". Ils ont mené une série d'expériences consistant à étudier le comportement d'une solution d'ADN dans de l'eau. La solution (3 mg d'ADN dans 3 ml d'eau) est mise dans un petit récipient en quartz et stabilisée au citrate de sodium (tampon SSC). Les molécules d'ADN y sont mobiles et agitées d'un mouvement erratique nommé mouvement brownien.

Les spectrographies sont courantes dans les études scientifiques afin de mesurer toutes sortes de caractéristiques des substances. Dans le cas présent, la solution est introduite dans un appareil où elle est traversée par un rayon laser dont la diffusion est recueillie dans les différentes directions. L'analyse de ces photons diffusés permet d'en déduire des renseignements sur la taille et la vitesse de déplacement des particules en solution. Cette technique est appelée diffusion dynamique de la lumière (DLS) ou encore spectrographie par corrélation de photons (PCS) (avec un spectographe Malvern).

Pour comprendre l'effet de l'ADN sur cette diffusion, il faut la comparer à ce qu'on obtient sans la solution. Lorsque le récipient est vide, les expérimentateurs ont constaté sans surprise que les photons diffusés sont distribués complètement au hasard (fig.a).

ADN fantôme a ADN fantôme b ADN fantôme c
a- Diffusion corrélée en l'absence de la solution d'ADN
b- Diffusion corrélée en présence de la solution d'ADN c- Diffusion corrélée après avoir enlevé la solution d'ADN
Expérience et figures réalisées par P. Gariaev et son équipe. Reproduites de L'onde ADN bio-numérique

Dans un deuxième temps, les expérimentateurs ont introduit la solution d'ADN. Ils ont obtenu des fluctuations périodiques bien précises, caractéristiques des molécules en solution (fig. b). Puis, ils ont vidé le récipient et ont recommencé. Contre toute attente, la courbe obtenue n'est plus celle du début, mais ressemble à celle obtenue en présence d'ADN (fig. c). Tout se passe comme si l'ADN est encore présent, comme s'il avait laissé son empreinte (les expérimentateurs l'appellent son fantôme).

Cette empreinte peut persister pendant plus d'un mois, même si on tente de l'effacer en soufflant régulièrement de l'azote dans le récipient.

Ce phénomène bouscule notre représentation d'un champ d'information. En effet, si en présence de l'ADN l'onde électromagnétique du laser est dispersée par le champ électromagnétique des atomes de l'ADN, par quoi est-elle modulée en l'absence d'ADN? Quelle est la nature de ce fantôme? On doit admettre qu'il existe un milieu subtil, une substance primordiale, dans laquelle le champ de l'ADN a laissé son empreinte.

Cette substance a la capacité de conserver une mémoire, d'enregistrer des informations. L'existence de cette substance commence à être bien documentée par les avancées récentes de la physique quantique. C'est le champ du vide, appelé aussi champ de cohérence universel ou matrice universelle (voir article Éther et énergie du vide et suivants).

Lire les autres parties

1. La molécule d'ADN et le code génétique. De la cellule aux gènes, en passant par les chromosomes et l'ADN, vous êtes invités à visiter les rouages du programme génétique qui commande notre développement physique. Comment fonctionne-t-il? Jusqu'à quel point nous contrôle-t-il? Quel est son langage? Vous pourrez le découvrir sans notion de biologie ou de chimie en observant le paysage, tel un voyageur qui s'aventure dans le monde des molécules.
2. L'ADN et ses modes d'expression. Contrairement à l'idée répandue selon laquelle nous sommes programmés par notre code génétique, des scientifiques ont montré que celui-ci est en réalité un stock de données qui peuvent être activées ou non selon nos conditions de vie (nutritionnelles et psychiques). La science de l'épigénétique a montré que cette activation était due à des modifications chimiques réversibles du gène. Chacun de nous est donc dans un état épigénétique qui lui est propre et qui se modifie avec l'âge. Dans certaines circonstances, cet état est transmissible à la descendance, et cela bouleverse les idées figées des scientifiques sur l'évolution des espèces par la sélection naturelle. D'autres observations nous démontrent que l'ADN et les gènes ne sont pas des assemblages constitués de façon fixe et définitive. L'ADN se recompose en partie lorsque certains fragments (les transposons) changent de place. La plasticité des cellules nerveuses est un autre exemple qui montre combien nos cellules ne sont pas constituées une fois pour toutes, mais possèdent la capacité étonnante de s'adapter au changement et d'inventer de nouvelles formes.
3. Architecture et structure de l'ADN. Les parties codantes des gènes de l'ADN, qui détiennent les codes de fabrication des protéines qui régulent notre corps, n'occupent que 1,3% environ de la totalité de l'ADN. Les zones non-codantes dans et entre les gènes intriguent les scientifiques par leur présence énigmatique. Ayant abandonné l'idée que ces zones sont inutiles, ils commencent à mettre en évidence leurs fonctions possibles. Ils ont des rôles de régulation et de contrôle. Les zones intergènes comportent des séquences caractéristiques pour chaque individu, au point qu'elles ont été retenues par la législation comme base de l'empreinte génétique. Il existe donc une architecture significative dans l'ADN. Par des méthodes d'analyse statistique, des mathématiciens ont mis en évidence un ordre fractal qui varie selon le type d'ADN.
4. La musique de l'ADN et des protéines. La structure de l'ADN et des gènes sous-tend une harmonie que certains artistes et compositeurs ont transcrite en musique. Au-delà de ces visions d'artiste, la physique quantique montre, grâce à Joël Sternheimer, qu'à chaque acide aminé composant une protéine est associée une onde d'échelle, qui peut être transcrite en note de musique. Par la musique des protéines ou protéodies, il est possible d'entrer en dialogue intime avec l'organisme, ce qui ouvre des perspectives passionnantes et nouvelles en agriculture et en médecine.
5. L'ADN électrique. On représente habituellement la molécule d'ADN sous forme de volumes géométriques: hélices, rubans et segments. Au-delà de son occupation dans l'espace, une vie électronique intense se manifeste dans les molécules, responsable de leurs attirances, associations et assemblages. De nombreuses recherches ont été conduites sur la conductivité électrique de l'ADN nu, donc en-dehors du corps. Récemment, il a été démontré que l'ADN est électro-conducteur et peut être considéré comme un minuscule fil électrique. Ces recherches sont motivées par la possibilité d'utiliser l'ADN comme constituant de nano-circuits électroniques (à l'échelle du nanomètre). Des ordinateurs à base d'ADN ont été construits et testés. L'ADN participe ainsi à la grande course des nanotechnologies qui permettent de fabriquer des puces et autres dispositifs de taille très inférieure à celles élaborée avec le silicium. Une technologie qui se répand pour le meilleur et pour le pire.
En savoir plus
Articles dans ce site
Comment l'information est codée et enregistrée dans la matière. Du code de la route aux codes sacrés de guérison. Les communications que nous établissons avec les autres, avec les machines et avec la nature, s'établissent au moyen de codes et de langages dont notre vie quotidienne fournit des exemples très variés: code de la route, codes marins, code à barres, codes numériques, langages gestuels, langages parlés ou écrits, code génétique de l'ADN, etc. Ces codes sont émis et transportés par le support de la lumière, des sons ou des ondes électriques et électro-magnétiques. Leur inscription ou enregistrement dans la matière (papier, argile, pierre, métal, cristaux, particules magnétiques, eau, molécules, etc.) implique une modification ou empreinte de cette matière, jusqu'aux niveaux atomique, électronique et quantique. Notre corps enferme également des mémoires, acquises ou archétypales, bénéfiques ou bloquantes. L'utilisation de codes sacrés (sons, paroles, cristaux, géométrie) est particulièrement recommandée pour nous reconnecter avec nos mémoires cellulaires et favoriser notre développement spirituel.
Physique quantique: les concepts fondamentaux. Onde et particule, le double visage de la matière. Abandon de la notion de trajectoire - États entremêlés - Univers parallèles. Une interrogation sur la réalité objective. La physique quantique est née dans les années 1920 après qu'Einstein ait introduit la notion de quantum dans les rayons lumineux pour expliquer l'effet photoélectrique, et que De Broglie ait généralisé le double visage onde/particule aux particules de matière. Sa géniale hypothèse a été confirmée expérimentalement par les phénomènes d'interférences des électrons. Les lois mathématiques qui permettent de décrire la particule ont été développées par Schrödinger et Heisenberg. Leurs conséquences sont étonnantes. Il est intrinsèquement impossible de localiser la particule sur une trajectoire, on ne peut calculer que des probabilités de sa présence. L'état d'une particule inclut l'ensemble de toutes ses possibilités superposées. De même, des particules jumelles restent indissociables dans un état intriqué, même à de grandes distances. Mais tout processus de mesure modifie ces états.
La fin du déterminisme, la participation de l'observateur, le lien immuable entre particules corrélées, sont des thèmes qui rejoignent les enseignements spirituels traditionnels sur l'unité du monde, et cela a le mérite d'amorcer une réconciliation entre la science et la spiritualité. Toutefois, l'interprétation de ces résultats donne lieu à des controverses. La majorité des physiciens suivent l'opinion de Bohr selon laquelle seule existe la réalité empirique des phénomènes, bien qu'elle nous semble déroutante. Envisager l'existence d'une réalité sous-jacente ne serait que spéculation stérile. D'autres ont cherché à trouver un sens aux phénomènes et ont proposé qu'il existe une réalité voilée, ou bien que les informations pourraient voyager dans le temps, ou encore qu'il existe des mondes parallèles qui correspondraient aux différentes possibilités de mesure. Mon avis est que cela revient à proposer l'existence d'une réalité supérieure indifférenciée. Mais alors que les physiciens ne l'envisagent que sur un plan matériel, les enseignements spirituels nous décrivent une réalité supérieure qui comprend des plans subtils étagés qui est en rapport avec notre propre évolution de vie et que certains ont pu explorer en état de conscience élargie.
Articles sur Internet
Les biophotons sur Wikipédia: Alexander Gurwitsch; biophotons; bibliographie en anglais de F.A. Popp
Reproduire l'«impossible» rayonnement mitogénétique, Jonathan Tennenbaum, Magazine Fusion N°86 - mai/juin 2001. Les travaux de Burlakov
L'ADN communique dans l'univers - l'ADN fantôme. Grazyna Fosar et Franz Bludorf, article en allemand paru dans Raum und Zeit, 13/8/2005, Berlin, traduction française Isabella Heim. Les travaux de Gariaev
en anglais

About the Coherence of Biophotons. Fritz-Albert Popp. "Macroscopic Quantum Coherence", Proceedings of an International Conference on the Boston University, edited by Boston University and MIT, World Scientific 1999. Biophoton emission is a general phenomenon of living systems. It concerns low luminescence from a few up to some hundred photons-per-second per square-centimeter surface area. At least within the spectral region from 200 to 800nm. The experimental results indicate that biophotons originate from a coherent (or/and squeezed) photon field within the living organism, its function being intra- and inter-cellular regulation and communication.
Natural light from organisms, what, if anything, can it tell us? by Beverly Rubik. Noetic Sciences Review, été 1993, N°26, p.10
Brief introduction into WaveGenetics, Its scope and opportunities, Peter Gariaev
Quantum Bioholography, From Helix to hologram, Iona Miller et Richard Alan Miller, 2003
Biophysical Mechanisms of Genetic Regulation: Is There a Link to Mind-Body Healing? Lian Sidorov et Kevin Chen. Travaux de Popp, Gariaev et d'autres
A Quantum Biomechanical Basis for Near-Death Life Reviews, Thomas E. Beck, Janet E. Colli, Journal of near-death studies, 2003, p.169. Une partie sur la biomécanique quantique et sur la communication non-locale (téléportation)
Ouvrages sur papier
Le champ de la cohérence universelle, Lynne McTaggart, Ariane, 2002. La science vient tout juste de commencer à prouver ce que les anciens mythes et les religions ont toujours prétendu, c'est-à-dire qu'il existe bel et bien une force vitale reliant toutes choses. Infatigable journaliste d'investigation, Lynne McTaggart nous révèle un nouveau et radical paradigme biologique selon lequel, fondamentalement, l'esprit et le corps humains ne sont pas dissociés et distincts de leur milieu, mais forment plutôt une force pulsante qui interagit constamment avec cette vaste mer d'énergie.
Investigations sur le champ de conscience unitaire, David Wilcock, Ariane Editions 2012. Cet ouvrage révèle un grand nombre de secrets: la transformation de l'ADN, la science de la conscience, les tunnels spatio-temporels, la géométrie sacrée, le temps multidimensionnel et un étonnant nouveau modèle des champs d'énergie galactiques responsables de notre évolution biologique, mentale et spirituelle.
The rainbow and the Worm, The Physics of Organisms. Mae-Wan Ho, directrice de Institute of Science in Society (ISIS). World Scientific Publishing Company, 3e ed. 2008. What is It to be Alive?; Do Organisms Contravene the Second Law?; Can the Second Law Cope with Organized Complexity?; Energy Flow and Living Cycles; How to Catch a Falling Electron; Towards a Thermodynamics of Organized Complexity; Sustainable Systems as Organisms; The Seventy-Three Octaves of Nature?s Music; The Coherent Excitation of the Body Electric; The Solid State Cell; ?Life is a Little Electric Current?; How Coherent is the Organism? The Heartbeat of Health; How Coherent is the Organism? Sensitivity to Weak Electromagnetic Fields; Life is All the Colours of the Rainbow in a Worm; The Liquid Crystalline Organism; Crystal Consciousness; Liquid Crystalline Water; Quantum Entanglement and Coherence; The Ignorance of the External Observer; Time and Freewill
Vidéo en allemand sur Dailymotion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1824
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   Lun 30 Juil 2018 - 11:34

Vous voyez Totem, cela rejoint les savoirs et connaissances des chamanes rappelés par Jérémy Narby, c'est plus que curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1824
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   Lun 30 Juil 2018 - 11:34

Vous voyez Totem, cela rejoint les savoirs et connaissances des chamanes rappelés par Jérémy Narby, c'est plus que curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oiseau du paradis
Membre
avatar

Date d'inscription : 09/06/2014
Nombre de messages : 475
Féminin
Bélier Cheval
Age : 64
Ville : Gatineau, Qc, Canada

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   Mer 1 Aoû 2018 - 15:35

Bonjour vous deux (Vertgandazert et Totem)

Zut ! Tu me l'apprends Totem. J'ignorais que le forum est maintenant fermé. Ceci expliquant cela, je présume que c'est la raison de ma difficulté à me connecter. Vraiment dommage. Est-ce qu'l y a une autre valeur de remplacement à savoir un autre forum du genre sous un autre domaine ?

Prenez soin de vous et mes meilleurs souhaits vous accompagnent tout en espérant que nous nous croiserons de nouveau sous d'autres cieux.

Simplement Françoise

PS - L'idée qui me vient à l'esprit en ce moment même est de trouver un lieu d'échange où la teneur de cette présentation audiovisuelle pourrait être le leitmotiv (cursus) d'un sujet d'approfondissement de qualité. Je vous la dépose au cas où vous pourriez orienter ma démarche à cet effet.



Celui qui saura aligner les nombres de l'énumération et du compte avec les nombre divins, et qui saura les harmoniser, celui-là pourra opérer de grandes choses par les nombres et connaîtra d'admirables secrets. Heinrich Cornelius Agrippa.

Vertgandazert : Je vous salue bien bas car je vous dois une fière chandelle. Par votre entremise, je suis devenue plus consciente des enjeux sur l'échiquier des instances en position de pouvoir (science, religion, politique, économie). Votre constance vous honore et a su guider de main de maître les sujets que vous avez initiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1824
Masculin
Poissons Buffle
Age : 69
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   Sam 4 Aoû 2018 - 12:32

Oiseau du Paradis, c'est un grand plaisir de vous retrouver ici, venez donc nous rejoindre sur le forum indiqué par Totem, j'y passe un peu.
Belle journée à vous :petitcoeur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oiseau du paradis
Membre
avatar

Date d'inscription : 09/06/2014
Nombre de messages : 475
Féminin
Bélier Cheval
Age : 64
Ville : Gatineau, Qc, Canada

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   Jeu 9 Aoû 2018 - 2:27

Oui je m'y inscrirai peut-être et désolée du laps de temps à revenir sur ce sujet. Je n'ai pas reçu de notification dans ma messagerie personnelle m'indiquant qu'il y avait d'autres interventions.

Bonne fin de journée à vous deux et merci de l'information, Totem. :sourire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ?
Revenir en haut 
Page 26 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Spiritualité et science - Physique quantique-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit