Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Figaro
Membre
avatar

Date d'inscription : 28/02/2016
Nombre de messages : 7475
Masculin
Capricorne Rat
Age : 44
Ville : Chez toi

MessageSujet: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Sam 1 Oct 2016 - 18:03

Rappel du premier message :

Lien vers Première partie (Du 30/01/16 au 1/10/16)

vertgandazert a écrit:
C'est une question qui me semble centrale.
En effet, nous pouvons penser et même constater, que la matière s'organise toujours plus jusqu'à devenir vivante et de plus en plus consciente,mais nous ne pouvons que faire des hypothèses, sur les modalités de cette organisation.
Au point que beaucoup de biologistes, aujourd’hui, pour rester logiques disent qu'il n'y a pas de différence entre la matière vivante et la matière inanimée.
Cela leur évite d'avoir à définir la vie, c'est astucieux et pratique, mais alors pourquoi ne s'appellent ils pas mécaniciens et surtout matérialistes.
Comme Guillaume Lecointre directeur du muséum d'histoire naturelle  et qui se défini matérialiste, parce qu'il étudie la matière des fossiles.
Voilà qui a le mérite d'être simple et clair.

Mais justement, la vie ce n'est pas simple, c'est même très complexe, la moindre cellule, la moindre moisissure est infiniment plus complexe, que les plus grosses molécules organiques.

Alors comment passe t on des briques du vivant au vivant?

Pour l'instant seul le vivant "accouche du vivant", c'est tout ce qui est démontré....

A suivre Cool




Jean-Baptiste Lamarck

Certes, nous ignorons actuellement comment la vie a débuté. Néanmoins, on ne peut pas nier que tous les êtres vivants ont une origine commune.

La théorie de l'évolution est contestable évidemment, mais jusqu'à quel point ? Si l'on se réfère aux faits, on observe bien que la vie n'est pas apparue en un jour.


Dernière édition par Alaka le Dim 2 Avr 2017 - 12:23, édité 5 fois (Raison : Scission du topic)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1286
Masculin
Poissons Buffle
Age : 68
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Mer 1 Mar 2017 - 17:06

La bilogie est une science difficile, mais je continue de penser que ce n'est pas une raison suffisante pou la réduire à une simple mécanique.
Bien au contraire, le vivant n'est pas une machine qui relève du bricolage mécanique, c'est bien plus compliqué et Jacques Monod, malgré son génie, s'est trompé quand il a cru et voulu d'écrire le mécanisme d'action de l'adn/arn concernant la synthèse des protéines, comme vous pourrez le lire ici:
"https://blogs.mediapart.fr/gerard-karageorgis/blog/300113/une-nouvelle-approche-th".

L'égo de Monod, n'a pas été tendre pour le chercheur Beljanski qui s'est fait débarqué avec haine et mépris comme Benvéniste.

En effet Jacques Monod a obtenu le Prix Nobel parce qu’il a montré que l’ADN est le point de départ des réactions biochimiques qui, par l’intermédiaire de l’ARN, produisent les protéines nécessaires à la vie des cellules donc à la vie tout court. Pour J. Monod c’est l’ADN qui a le rôle primordial dans la vie et le développement de la cellule. Fort de son succès, il publie un livre "Le Hasard et la Nécessité", qui sort en 1970 (année de l’annonce par Temin de la réalité de la transcriptase inverse dans certains virus) et dans lequel on trouve le passage suivant :

"Il n’est ni observé, ni d’ailleurs concevable, que l’information soit jamais transférée dans le sens inverse (c’est à dire de l’ARN vers l’ADN). C’est l’un des principes fondamentaux de la biologie moléculaire."

Jacques Monod avait donc nié à priori la possibilité de transformation de l’ARN en ADN, c’est à dire l’existence de l’enzyme permettant cette transformation. Beljanski a montré au monde entier que Jacques Monod s’est complètement trompé dans son propre domaine de recherche (les bactéries). Commence alors pour Beljanski une exclusion de la communauté des biologistes français. Car Jacques Monod refuse à priori de s’incliner devant les faits. Au lieu de refaire ou de faire refaire les expériences de Beljanski pour en vérifier les résultats, il s’enferme dans sa vision de la vie de la cellule et refuse d’en discuter : il a édicté son dogme et tout le monde doit s’incliner. C’est ce qu’ont compris tous ceux qui gravitent autour de lui, à l’exception de Beljanski. Il faut remarquer que la conclusion "c’est l’un des principes fondamentaux de la biologie moléculaire" déborde largement le domaine des bactéries qui est l’objet des travaux de J. Monod. D’après lui, ce principe s’applique à tout le domaine du vivant, qu’il soit animal ou végétal. J. Monod ne fait pas dans le détail.Puisque Beljanski a infirmé l’affirmation de J. Monod, celui-ci fait savoir aux biologistes que Beljanski est un mauvais chercheur ; il est inutile de tenir compte de ses travaux, donc de lire ses publications. Cela n’empêche pas Beljanski de continuer ses recherches, même si ses conditions de travail sont devenues difficiles car Monod l’a parqué dans une pièce en sous-sol en lui enlevant des moyens de travail (par exemple l’utilisation de l’animalerie). Il est aidé par son épouse, seule technicienne à sa disposition, que Monod n’ai osé lui retirer.

La “Révolution” de Beljanski sur les caractéristiques des cellules cancéreuses

Son travail sur les bactéries l'amène à s'occuper de cancer. Il faut reconnaître que Beljanski a un très gros avantage sur les cancérologues de profession : il n'a pas fait d'études de cancérologie. Mais d'une part c'est un excellent biochimiste, et d'autre part il n'a aucune idée à priori sur le cancer. Il semble même qu'il ignore les affirmations rappelées dans l'introduction.

Deux ans environ après la découverte de la transcriptase inverse, Beljanski fait savoir qu’il a découvert une différence physico-chimique entre une cellule cancéreuse et une cellule saine, et que cette différence se situe dans l’ADN de la cellule : l’ADN d’une cellule cancéreuse n’est pas identique en tout point à l’ADN d’une cellule saine. Sans le savoir, il brise un tabou ! Pour les cancérologues, il est impossible de laisser passer cette idée sans vérification. Pour une fois, on va contrôler ce qu’annonce Beljanski.

Comme personne ne lit ses publications, on ignore quelle est cette modification. La querelle de la transcriptase inverse bactérienne

Il faut dire que l’existence de cette transcriptase inverse est une pierre, même une très grosse pierre, dans le jardin de Jacques Monod, supérieur direct de Beljanski de 1952 à 1971, puis Directeur de l’Institut Pasteur jusqu’à sa mort en 1976.

Jacques Monod s'est également trompé avec son livre véritable bible des biologistes matérialistes darwiniens: "le hasard et la nécessité".
Non l'homme n'est pas apparu par hasard, dans un Univers absurde et il n'est pas seul dans l'Univers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1286
Masculin
Poissons Buffle
Age : 68
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Ven 3 Mar 2017 - 11:00

Tout au long du XXème siècle la science matérialiste a imposé sa vision idéologique, c'est paradoxal puisque justement l'intérêt de la démarche scientifique c'est son objectivité et la recherche de preuves indiscutables.
Mais hélas, à défaut de preuves, bien des scientifiques font appel au raisonnement tautologique et au hasard, ce qui est à peu près pareil et pas du tout scientifique.
 je vous ai montré la façon de faire de Jacques Monod, pour le vivant et la biologie, avec l'esprit voici celle de son compère Changeux "pape de la neurobiologie:
"Jean-Pierre Changeux écrit dans son livre: "L'homme neuronal", paru en 1983.



"Au fil des chapitres, le lecteur se sera rendu à l'évidence que le cerveau de l'homme se compose de milliards de neurones reliés entre eux par un immense réseau de câbles et de connexions, que dans ces "fils" circulent des impulsions électriques ou chimiques intégralement descriptibles en termes moléculaires ou physico-chimiques, et que tout comportement s'explique par la mobilisation interne d'un ensemble topologiquement défini de cellules nerveuses. Cette dernière proposition enfin a été étendue, à titre d'hypothèse, à des processus de caractère "privé" qui ne se manifestent pas nécessairement par un conduite "ouverte" sur le monde extérieur comme les sensations ou perceptions, l'élaboration d'images de mémoire ou de concepts, l'enchaînement des objets mentaux en "pensée". (...) L'identification d'événements mentaux à des événements physiques ne se présente donc en aucun cas comme une prise de position idéologique, mais simplement comme l'hypothèse de travail la plus raisonnable et surtout la plus fructueuse. Comme l'écrivait J.S. Mill, "si c'est être matérialiste que de chercher les conditions matérielles des opérations mentales, toutes les théories de l'esprit doivent être matérialistes ou insuffisantes". (...) Le moment historique que nous traversons rappelle celui où s'est trouvée la biologie avant la dernière guerre mondiale. Les doctrines vitalistes avaient droit de cité, même parmi les scientifiques. La biologie moléculaire les a réduites au néant. Il faut s'attendre à ce qu'il en soit de même pour les thèses spiritualistes et leurs divers avatars "émergentistes". Les possibilités combinatoires liées au nombre et à la diversité des connexions du cerveau de l'homme paraissent effectivement suffisantes pour rendre compte des capacités humaines. Le clivage entre activités mentales et neuronales ne se justifie pas. Désormais, à quoi bon parler d'"esprit" ? Il n'y a plus que deux "aspects" d'un seul et même événement que l'on pourra décrire avec des termes empruntés soit au langage du psychologue (ou de l'introspection), soit à celui du neurobiologiste."

Je suis désolé Monsieur Changeux, comme votre collègue J.Monod, vous faites ici une déclaration de foi matérialiste, bien plus que scientifique.

La biologie moléculaire, a transposé le réductionisme mécanique au niveau des molécules, c'est tout et elle n'explique rien de plus du vivant et de sa véritable nature.
De même l'extrême complexification du cerveau avec ses 100 milliards de neurones qui se connectent entre eux par une dizaine de dendrites chacun, ce qui fait un potentiel de connexions de 10 puissance 12.
Ce chiffre infiniment énorme, n'explique en rien la nature de l'esprit ni d'ailleurs son simple fonctionnement.
Je rappelle que le cerveau c'est un peu comme le sexe, ses performances ne dépendent pas de sa taille.
Par exemple de nombreux malades hydrocéphales, avec seulement qq % de leur matière cérébrale neuronale ont des performances intellectuelles normales voire supérieures à la moyenne, alors que leur boite crânienne est occupée par plus de 90% de liquide céphalo- rachidien, c'est à dire de l'eau avec des sels minéraux.
Vous feriez mieux de vous interroger sur ces faits que vous connaissez bien mieux que moi, plutôt que de vous demander:
"à quoi bon parler d'"esprit" ?

Mais monsieur, tout simplement parce que l'esprit est transcendant.
Nier cette évidence, ce n'est qu'une régression de l'esprit et de tout le reste. Sad

Bonne journée flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14790
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Ven 3 Mar 2017 - 14:51

Citation :
Les doctrines vitalistes avaient droit de cité, même parmi les scientifiques. La biologie moléculaire les a réduites au néant. Il faut s'attendre à ce qu'il en soit de même pour les thèses spiritualistes et leurs divers avatars "émergentistes". Les possibilités combinatoires liées au nombre et à la diversité des connexions du cerveau de l'homme paraissent effectivement suffisantes pour rendre compte des capacités humaines. Le clivage entre activités mentales et neuronales ne se justifie pas. Désormais, à quoi bon parler d'"esprit" ? Il n'y a plus que deux "aspects" d'un seul et même événement que l'on pourra décrire avec des termes empruntés soit au langage du psychologue (ou de l'introspection), soit à celui du neurobiologiste."

Eh bien quand on lit cela on comprend pourquoi le transhumanisme plait tellement à nos scientifiques, ils veulent se substituer à la Source.......Il ne sont donc pas sortis de l'auberge. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 556
Masculin
Poissons Dragon
Age : 53
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Ven 3 Mar 2017 - 16:05

Serieusement,tout ceci n'est pas serieux. Que les gens entendent,et qu'ils donnent leur avis.Même si la cellule biologique resultait de processus physico-chimique abiotiques,l'hypothése du dessein intelligent ne serait pas enterrée bien au contraire,car il faudrait alors admettre que la cellule biologique emerge au travers d'une reaction en chaîne où figure egalement sa complexification jusqu'à la conscience manifestée que nous sommes,c'est ce que les physiciens appellent le principe anthropique.
Quoiqu'il en soit ni les experiences type Miller-Urey ni les théories genre Oparine ne sont en mesure de demontrer sans la moindre ambiguité que la cellule biologique resulte de processus naturels abiotiques,et encore une fois même si c'etait le cas ça changerait quoi? Il faudrait y coller toute la suite en terme d'evolution,de regulation,de complexification,pourquoi ces directions même si nous savions comment? Si c'est dans la Physique alors elle est plus que ça,c'est une intelligence,un artiste parfois farceur,et c'est aussi une conscience tellement profonde qu'elle attire et souléve,conçoit et batit,s'asseoit et réflechit,pense,rêve.

Par quoi cela a commencé,protéines ou acides nucléiques? Qui des deux est le premier,ARN ou ADN?
Admettons,admettons qu'un acide nucleique naturel a migré dans un coacervat naturel,et que de là à force de divisions la masse organique a augmenté en concomitance de la diversité et de la complexité compte tenu que des erreurs se produisent durant les replications successives et qu'il faut dans le même temps rester en phase avec l'environnement,et bien dans ce cas ça changerait quoi? Ce serait un mouvement orienté et intelligent,voilà tout,jamais on ne pourra enlever l'intelligence là où il y en a,c'est ridicule et quelque peu malsain quand ça devient obsessionnel,sans autre veritable fondement qu'un nihilisme non dit et une volonté de puissance à peine dissimulée,ce qui même me concernant n'est pas mon affaire mais celle du Tout-Puissant qu'ils defient ainsi comme des enfants trop gâtés,ou alors comme des victimes réelles ou fantasmées assoiffées de vengeance hargneuse,de haine sournoise et de revanche aveugle et insensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14790
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Ven 3 Mar 2017 - 23:47

L'information serait l'élément clé permettant d'éviter l'évolution chaotique des phénomènes énergétiques. Ces phénomènes énergétiques seraient donc conduits à s'organiser selon un plan insufflé par une information présente dans le vide, le baignant littéralement.

L'univers hologrammique serait donc le point d'orgue en science quantique de la forme choisie par l'univers dans l'ensemble de ses déclinaisons pour engrammer et stocker en tout point de l'espace-temps l'information, phénomène éternel et impérissable qui permettrait l'évolution vers une complexité grandissante qu'aucune statistique ne peut éclairer :

« Les lois actuellement connues en fonction desquelles les choses existant dans le monde sont générées à partir du vide cosmique sont des lois d'interaction fondées sur le transfert et la transformation de l'énergie.

Il s'avère que ces lois sont adéquates pour expliquer comment les choses réelles (sous forme de paires particule-antiparticule) sont générées à partir du vide quantique et en émergent, mais pas pour préciser comment les particules survivant aux éternités cosmiques se structurent pour former des objets de plus en plus complexes, tels les galaxies, les étoiles, les cellules, les organismes, les sociétés, les biosystèmes et les biosphères. Pour arriver à expliquer l'évolution continue - mais certainement pas toujours linéaire ni calme - des choses, nous devons ajouter un élément d'interaction à l'énergie. De plus en plus de scientifiques reconnaissent à ce jour l'importance de cet élément additionnel. Il s'agit de l'information, en tant que facteur réel et effectif gouvernant les processus évolutifs dans absolument tous les domaines de l'univers connu » E. Laszlo.
(...)

« Les neurones du cerveau sont des quanta en configurations complexes, et les quanta ne sont pas de la simple matière inconsciente ! Ils viennent des constituants de base du champ complexe qui sous-tend le cosmos et ils ne sont pas dénués des qualités que nous associons à la conscience.

Des physiciens influents comme Freeman Dyson et des philosophes du calibre d'Alfred North Whitehead ont affirmé que même les particules élémentaires sont dotées d'une forme et d'un niveau de conscience (...).

En mécanique quantique, précise Dyson, la matière n'est pas une substance inerte, mais un agent actif... Il semble que l'esprit, tel que manifesté par la capacité de choisir, est inhérent dans une certaine mesure à chaque électron (...).

George Wald, prix Nobel de biologie, est arrivé à la même conclusion. Il affirme que l'esprit n'a pas émergé comme une excroissance tardive dans l'évolution de la vie, mais qu'il a toujours existé (...).

Les formes supérieures de connaissance, telles la conscience et l'intention humaines, puisent leurs racines dans le cosmos ; elles étaient potentiellement présentes à la naissance de l'univers » E. Laszlo.


http://xavierslingue.fr/extraits/ordre_universel.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1286
Masculin
Poissons Buffle
Age : 68
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Sam 4 Mar 2017 - 12:31

Bonjour,
bramapoutre, vous avez raison de dire que les affirmations péremptoires des biologistes officiels scolaires, ne sont pas sérieuses.
C'est d'ailleurs pourquoi je m'efforce de les dénoncer, mais attention il ne s'agit pas de retomber dans les excès inverses véhiculés encore par bien des religions.
Alors sachons raison garder, en continuant notre quête de connaissances objectives et prouvées.
Merci Totem, pour ces rappels intéressants.
Oui je crois que l'un des moteurs de l'Univers et sans doute le plus important c'est un flux d'informations.
Alors se pose la question de ses origines.
C'est ce fameux champ quantique trame secondaire de l'Univers sous jacent et qui relie tout.
Les physiciens depuis toujours l'ont souvent appelé :"l'éther", l'on parle maintenant de champ du point zéro ( Nassim Haramein) ou de champ akastique selon les traditions hindoues reprises par E. Lazlo.
Se pose bien sûr aussi la façon dont les êtres vivants captent cette information sorte "d'esprit de l' Univers"?
C'est par l'adn.
En effet cette fantastique molécule très longue constituée de deux brins torsadés est forcément(1) une antenne émettrice et réceptrice d'informations.
C'est sans doute la grande erreur des biologistes matérialistes comme Monod et consorts, ils confondent l'antenne avec le programme.
Cette émission réception d'informations se fait de multiples façons.
Par émission et réception de "bio-photons" par ondes électro magnétiques, ces mécanismes aisi qure d'autres encore, commencent à être étudiés et prouvés par des chercheurs russes, allemands, par exemple: "http://messagesdelanature.ek.la/adn-l-ordinateur-humain-p101576?noajax&mobile=1"

Bonne journée sunny flower

(1) je dis forcément, pour une raison très simple cette molécule porteuse des gènes est présente dans toute les cellules des organismes vivants.
Pourtant ces organismes sont infiniment différents, c'est bien la preuve que le programme du vivant, n'est pas entièrement contenu dans les génes portés par l'adn.
Il y a un programme extérieur qui active ces gènes et c'est l'adn qui le capte.
Même remarque, concernant les différents organes d'un être vivant, l'adn d'une cellule de foie, de muscle ou de neurone est le même, leur développement est différent, c'est parce que les gènes portéspar l'adn ne commandent que la synthèse des protéines, le plan d'assemblage est ailleurs et ce plan est capté par l'antenne adn.
Ce qui au passage explique pourquoi plus de 90 % des gènes portés par l'adn ne semblent servir à rien, c'est parce qu'ils ne sont pas encore activés par le programme qui les commandent.
Enfin c'est mon hypothèse. Hum Hum...


Dernière édition par vertgandazert le Sam 4 Mar 2017 - 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 556
Masculin
Poissons Dragon
Age : 53
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Sam 4 Mar 2017 - 13:11

Les entités de la Physique sont caractérisées par un ensemble de propriétés dont chacune est affectée d'une valeur susceptible de varier. Ce trait général vaut autant pour les 3 Physiques,classique,relativiste et quantique. Cependant,la forme de ce trait diffère selon la physique considérée.
Imaginons que les propriétés soit chacune representée par un compteur indiquant leur valeur à chaque instant,et convenons d'appeler ces compteurs "grandeurs" dans la mesure où ils nous montrent la valeur d'une propriété à un instant donné,autrement dit la valeur de la propriété d'une entité Physique est rendue par la grandeur correspondante. Dans cet ordre d'idée nous ne dirons plus "propriété" mais "charge",de sorte que la valeur puisse signifier la quantité de cette charge,quantité que nous allons donc représentée par la grandeur correspondante,par exemple l'espace est une propriété,toute entité Physique en posséde une charge dont la valeur sera rendue par la grandeur de base,cad la longueur,et les grandeurs derivées,cad surface et volume. Cette charge est susceptible de varier,mais la forme de la variation depend des conditions aux quelles elle est confrontée,du contexte dans lequel elle se trouve et evolue,ce contexte peut être classique,relativiste ou quantique. Rassembler les contextes relativiste et quantique en un seul est encore à l'etude,et si cette fusion se presente comme une necessité c'est parcequ'en vérité les 3 contextes n'en sont qu'un seul,celui d'une montée en puissance de la précision,ainsi le premier "modéle quantique",celui de Bohr,est classique même s'il introduit la notion de quanta qui elle est quantique,mais ce n'est pourtant qu'avec l'equation de Shrödinger que ce modéle deviendra réellement quantique,de même qu'avant cela Sommerfeld l'avait mieux precisé en tenant compte de l'aspect relativiste des electrons.
Enfin tout ça pour dire que pour le chercheur de vérité non specialiste tel que moi ou un autre,il me parait fondamental de bien imprimer ceci:On n'a pas fait que chercher ce que sont les choses,on etudia aussi de quelles façons elles varient d'etat en réponse aux contraintes qu'elles traversent,cad du contexte,c'est pourquoi en science on commence par idéaliser le systéme à l'etude,afin de repérer et de mesurer les contraintes qui l'ecartent de cette idéalité,car ceci est la variation,et de même que la chose est être la variation est devenir,c'est beau,c'est bien,c'est juste,ainsi est-ce aussi vrai pour la Mathématique qui en plus du Nombre et de la Forme repére,etudie et classifie les différents contextes et les types de variations,ainsi est-il bien naturel qu'elle rencontra et epousa la Physique,c'est beau l'amour!

En reponse aux précisions qu'apporte Totem je souhaiterais faire remarquer que d'un point de vue historique,et sur au moins 4 siécles,s'est lentement produit un glissement qui nous a fait passer du concept de matière à celui d'energie,et de celui d'energie à celui d'information,information physico-mathématique,mais egalement biologique,psychique et spirituelle.Ce point est important car il montre qu'aux fondements de l'Existence tant materielle que spirituelle existe une information structurée,cad une action(une energie multipliée par un temps) valant instruction,dont l'Univers sur tout les plans est la projection,c'est d'ailleurs sur cette base  que le Unus mundus(Monde un)de messieurs Jung et Pauli prend tout son sens,car nous est montré ici que l'Univers en plus d'une dimension Physique qui ordonne les choses selon la causalité,est affecté d'une dimension Psychique qui les ordonne selon le sens,ainsi 2 evenements disjoints dans la causalité peuvent se retrouvés liés par le sens,c'est pourquoi et comment la raison et l'intuition cohabitent,et qu'il existe des phénoménes comme les synchronicités ou la médiumnité puisque l'Univers et donc tout ce qu'il contient résulte d'une causalité investie préférentiellement par la raison,et posséde du sens investi préférentiellement par l'intuition,ainsi le Unus mundus justifie la metaphysique aussi bien que la physique,le paranormal au même titre que le normal,et l'esotérique au même niveau que l'exotérique,il s'agit d'une Mémoire dynamique absolument vivante,et parfaitement structurée qui opére d'innombrables liens autant par la causalité que par le sens,on peut donc penser qu'aux lois de la Physique le Unus mundus ajoute des principes philosophiques dont nous cherchons l'identité compléte et l'articulation avec le reste,car même si Isabelle reside en Suéde et Stephane en Australie,si le Unus mundus decide d'un rapprochement entre ces 2 personnes en vertu d'un sens qu'il estime,alors le lien existe,arrivera une coincidence qui en appelera d'autres,et on peut raisonnablement penser que si le rapprochement est suffisamment intense,nos 2 complices pourraient même se rencontrer en Antarctique,une nuit sans etoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 556
Masculin
Poissons Dragon
Age : 53
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Sam 4 Mar 2017 - 13:50

Suite à l'evocation par vertgandazert des bio-photon,une alarme en moi a sonné.Il faut connaître ces choses,elles sont tout de même essentielles,et merci infiniment de les avoir posé,c'est tellement rare et pourtant plus encore important que c'est insuportablement dommage,triste et regretable.

Il est paradoxal que notre science s'interesse autant à l'interaction de la lumière avec la matière inerte,et finalement si peu au rôle pourtant lui aussi cruciale qu'elle joue en biologie.On parlera alors de biophotons,d'emission photonique ultra faible(EPUF),de communication inter cellulaires par rayonnement photonique,d'adn electromagnétique,de lumiére cohérente et d'hologramme...
La lumière,tout comme l'eau,est apparemment bien plus intimement liée à la vie qu'on ne le considère aujourd'hui.

Ne nous leurrons pas,en science chaque discipline est structurée en differents niveaux de complexité,la moindre etant l'analogie avec ce qui nous est familier,et l'ultime un pur formalisme mathématique,soit de la vulgarisation la plus basique à la formulation la plus rigoureuse,et,entre les deux,tout un eventail de libres expressions emanant de libres penseurs venant de multiples horizons et qui desirent traduire ce qu'ils ont compris de leurs etudes et lectures,j'ai la joie et le bonheur d'en faire parti.

Dans cet ordre d'idée posons que n'importe quel systéme posséde differents niveaux d'energie,mais qu'il tend naturellement toujours vers un niveau pour lui fondamental,sauf qu'il est pertubé par les contraintes qu'il reçoit,ce qui le fait osciller entre ses differents niveaux possibles.
Supprimons un instant les contraintes et admettons que le systéme est à son niveau fondamental.Donc il ne se passe rien.Arrive alors une pertubation(la contrainte)qui le traverse en le faisant varier de niveau.Cette perturbation c'est de l'energie,une onde.
Il existe differents types d'ondes definies selon leur mode de generation et de propagation,mais il peut y avoir transduction,cad transformation d'un type d'onde en un autre.
Celle-ci pouvant être absorbée ou emise par les electrons des molecules,il s'en suit des changements dans le niveau d'energie de ces molecules,et ces changements provoquent des chaines de reactions chimiques,ou biochimiques si c'est dans un organisme vivant.
Voilà donc à quoi ce sujet s'interesse,à savoir aux effets de l'interaction entre lumiére et molecules du vivant.

Des precurseurs qui realisent des experiences rudimentaires desquelles ils tirent des observations essentielles et retentissantes.Alors partout on reprend et sophistique ces experiences des milliers de fois,et les resultats se confirment,mieux ils se precisent.
Exemple:On s'aperçois de l'existence d'une emission photonique chez tous les organismes biologiques,emission qui resulte de la communication electromagnetique intra-cellulaire(entre organites),et intercellulaire.Puis on se rend compte que l'intensité et le spectre de frequence de ces rayonnements varient d'une espéce à une autre.Autrement dit on applique la spectroscopie à la biologie,ce qui signifie qu'on peut definir une éspéce uniquement par l'analyse de son rayonnement,comme on le fait avec les etoiles!
Savons-nous vraiment dans quel monde nous vivons?

En irradiant un cristal par un rayonnement(ayant une longueur d'onde en rapport avec la distance inter-atomique de ce cristal)on obtient une figure d'interference qui renseigne sur son type de systéme cristallin,sa geometrie d'où on peut deduire et utiliser ses propriétés physiques.
On peut de même obtenir ainsi la figure d'interference d'une cellule biologique,et y déceler la présence d'une infection virale ou bactérienne.Autrement dit on applique la cristallographie à la biologie notamment à des fin de diagnostic medical.
Il a de plus été observé que le rayonnement d'une cellule est fonction de son etat energetique et sanitaire,ce qui augure là aussi une medecine photonique en cours d'elaboration notamment aux USA,en Allemagne et en Russie.

Au vue du rapport à toutes les echelles entre matiére et rayonnement,il n'est pas vraiment surprenant que cette interaction puisse fournir une telle densité de phenoménes et d'applications,c'est tout simplement naturel.Ce qui etonne c'est le coté magique et merveilleux de la chose à l'etat de nature.Et ce qui intrigue quand même un peu c'est le mauvaise usage qu'on pourrait en faire,genre une nouvelle arme de persuasion massive,ou encore un mode de production par trop denaturant,bref une source de puissance et de profit.Ceci dit je doute que la vie nous laisse jamais franchir cette limite.J'y vois plutôt un point de rendez-vous entre elle et notre éspéce,ou plutôt les choix de notre éspéce.

C'est bien là une merveille de la nature,une incroyable prouesse,que de synchroniser l'activité de 10puissance14 cellules où se deroulent au sein de chacune environ cent mille reactions chimiques à la seconde,qui emploient une dizaine de milliers d'agents appelés enzymes.Cela n'est rendu possible que par un echange ultra rapide d'informations,ce que seule la lumiére peut garantir.Elle n'est donc pas ni un luxe ni une fantaisie pour la vie,mais une nécessité,un outil indispensable à la réalisation des vivants.
La densité d'informations qui circulent au sein d'un organisme est réellement prodigieuse,il faut imaginer un orchestre composé de milliers de milliards  de musiciens.Mais au fait,c'est qui le maestro de cette symphonie fractale? elle deborde les organismes et intégre l'univers visible et invisible dans un ballet peut-être,un opéra sans doute,certainement de la musique,du chant et de la danse,un livre une piéce de théatre ou un film signifiant j'imagine l'etat et les visions du Grand Compositeur.Or ce film tout le monde en a raté le debut,et personne en connaît la fin,alors on cherche de quoi il parle,et c'est en soi une aventure sans fin!

Donc,par des techniques de mesure aujourd'hui informatisés il a été mainte fois demontré que tout corps emet un champs electromagnétique qui persiste en entier même quand on suprime une partie de ce corps,et dont la remanence persiste plusieurs jours en lieu et place où ce corps se trouvait alors qu'il n'y est plus.Tout se passe comme si un milieu subtil gardait en chacun de ses points l'empreinte electromagnetique de tout corps qui y passe.Ce milieu porte ou a porté differents noms(ether,matrice universel,champs morphique,etc...),et même la physique quantique s'y interesse: C'est le champs du vide.

Le Tao nous enseigne qu'une roue est faite d'un moyeux d'où partent les rayons mais que cest le vide qui lui permet de tourner,ou qu'un vase est fait de matiére mais que c'est son creux qui permet son utilité,ou qu'une maison est faite de piéces de portes et de fenêtres mais que c'est son vide qui permet de l'habiter.A ce propos Marc Henry utilise une analogie encore plus parlante:

"Prenons un morceau de musique,ecoutons le.Puis changeons toutes les notes en gardant les mêmes intervalles...Les notes ne sont plus les mêmes,nous reconnaissons pourtant qu'il s'agit du même morceau...C'est à dire que ce ne sont pas les notes mais les intervalles entre les notes,autrement dit les vides,qui font que nous reconnaissons la melodie..."

"AU COMMENCEMENT ETAIT LA LUMIERE"

On pourrait croire que cette affirmation est tirée de la mythologie,d'une quelconque cosmogonie,d'une legende,d'un conte pour enfant,et bien que cela se peut c'est quand même et aussi la conclusion de la cosmologie,de l'astrophysique,de la physique des particules,de la science cartesienne et experimentale.

On peut donc ecrire que tout provient de la lumière originelle,sans qu'on sache ni ne puissions savoir d'où provient celle-ci.

Elle est donc la source de l'eau
                   l'etincelle du feu
                   le souffle qui a produit l'air
                   la main d'où jaillit la poussiére.

En biologie on remarque que l'emission photonique de l'ADN de chaque cellule est à un certain niveau coherente et en phase avec l'emission similaire des autres cellules,ce qui a pour effet de créer un champ de biophotons ayant les caracteristiques d'un hologramme,cad une image où chaque point contient toute l'image,ce qui permet à chaque cellule d'être informée à la vitesse de la lumiére sur l'ensemble de l'organisme.Cela explique bien des observations faites en laboratoire.



Dernière édition par bramapoutre le Sam 4 Mar 2017 - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1286
Masculin
Poissons Buffle
Age : 68
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Sam 4 Mar 2017 - 14:03

bramapoutre, vous avez raison de rappeler, Jung, Pauli et les synchronicités.
Nous avons tous rencontré ces coïncidence de la vie, qui n'en sont pas, ce sont des indices de ce fameux champ sous jacent.
Quelques précisions sur "l'antenne adn" et l'échange d'information:

"La structure de l’ADN obéit précisément aux suites des nombres de Fibonacci et de Lucas

La double hélice d'acide désoxyribonucléique (ADN) est le support de l'information génétique. Cette molécule est une sorte de cristal apériodique dont la structure même permet de stocker l'information nécessaire au fonctionnement d'un organisme.

A l'exception faite de certains virus, l'ADN de tous les êtres vivants est codé à l'aide de seulement quatre substances chimiques, connues sous le nom de bases : l'adénine, la thymine, la cytosine et la guanine (A,T,C,G). Ces quatre bases se combinent de façon à composer la structure de l’ADN dont les dimensions sont astronomiques : trois milliards de paires de bases. Un fil d'ADN contenu dans le noyau d'une cellule humaine correspond à un fil de deux mètres dont le diamètre mesure à peine une dizaine d'atomes.
De ces sept milliards de lettres TCAG, seulement quelque 5% seraient utiles. Les autres 95 % sont souvent nommés "ADN poubelle". Et les généticiens ont choisi d'en ignorer l'existence. (C'est la vision mécaniste et surtout réductrice de la biologie officielle française en particulier.)

Mais certains chercheurs comme Jean-Claude Perez  ne sont pas de cet avis. D'après ses études, la structure de l’ADN obéit précisément aux suites des nombres de Fibonacci et de Lucas. J-C Perez mis en évidence un " supra code de l’ADN " qui contrôle les séquences de nucléotides tout au long des brins d’ADN. Pour une vingtaine de génomes natifs étudiés (allant du ver de terre au crocodile et aux singes ou humains), on découvre effectivement un grand nombre de résonances qui sont la marque de ce code. De façon plus générale, l’architecture structurelle de l’ADN suit un ordre fractal, caractéristique des organisations qui, de par leur immensité, nous paraissent dépourvues de sens (voir le sujet sur la Loi universelle).
L'ADN mis en lumière
D'autres personnes, comme l'anthropologue Jeremy Narby de l'université de Stanford, portent notre attention sur une caractéristique de l'ADN : sa capacité à émettre des photons. La longueur d'onde à laquelle l'ADN émet ces photons correspond exactement à la bande étroite de la lumière visible, de l'infrarouge (900 nano-mètres) à l'ultraviolet (200 nano-mètres). Cette émission a pour particularité d'exhiber un degré étonnement élevé de cohérence, comparable à celle d'un laser. La cohérence dépend de la régularité du débit des photons, et non de son intensité. Une source de lumière cohérente, comme un laser, donne une sensation de couleurs vives, une luminescence ainsi qu'un sentiment de profondeur holographique. J. Narby fait le lien entre ces caractéristiques et les sensations éprouvées lors d'expériences hallucinogènes. Pour lui, les photons émis par l'ADN sont tout simplement perçus par les chamans, aidés en cela par des mixtures hallucinogènes. Il bute néanmoins sur un obstacle de taille, celui qui consiste à faire le lien entre ces visions et la conscience, les connaissances acquises par les expériences des chamans.
On pourrait aussi appliquer cette théorie, comme aimerait le faire Jacques Vallée, aux cas des enlèvements extra-terrestres, comme il l'écrit dans Confrontation : "C'est une nouvelle forme de conscience qui émerge et qui arrive à manipuler notre perception de la réalité...".
Roy, un abducté de Caroline du Nord est un homme d'affaires dynamique, passionné de golf et de nature. Il décrit ainsi ses enlèvements sans avoir recourt à l'hypnose :
" Tout est normal, puis "ils" arrivent. Alors j'ai l'impression que le paysage, mon paysage n'est qu'une illusion : c'est un écran sur lequel est projeté un environnement factice que nous prenons pour vrai. Et cet écran devient de plus en plus transparent, laissant apercevoir derrière un autre paysage, une autre réalité, beaucoup plus vraie, plus colorée, plus lumineuse, qui efface progressivement ma réalité. Enfin l'écran s'efface totalement et je suis de plain-pied ailleurs. Quand je reviens, le phénomène inverse se produit et je me retrouve comme avant. Je sais qu'il m'est donné de voir la vraie nature de l'univers, mais c'est une certitude dont je ne peux parler sous peine de perdre tout crédit. "
On retrouve dans de nombreux témoignages de ravis des perceptions qui tendent à défier toutes les lois physiques de la réalité telle que nous la percevons. Mais il existe des preuves physiques telles que les scoop mark (marques rondes en creux qui pourraient correspondre à un prélèvement de chair), les implants, les missing times dont des témoins directes rendent comptes, les traces laissées par les OVNI sur le sol ou sur les pellicules. Là encore, nous sommes obligés d'écarter la possibilité que ces manifestations soient de pures illusions provoquées par une cascade de réactions électrochimiques à l'intérieur des neurones, aboutissant à l'excitation de l'ADN et stimulant, entre autres, son émission d'ondes visibles.
Je cite cette hypothèse, mais je n'ai pas d'avis circonstancié, par contre, l'hypothèse suivante me semble intéressante:

Radio ADN
Le généticien Maxim Frank-Kamenetskii écrit au sujet de l'ADN dans Unraveling DNA, en 1993 : "Les paires de bases sont arrangées comme un cristal. Cependant, il s'agit d'un cristal linéaire et unidimensionnel, où chaque paire de bases est entourée par seulement deux voisines."
Les quatre bases de l'ADN sont hexagonales, à l'image des cristaux de quartz. Ces derniers sont composés d'un arrangement extrêmement régulier d'atomes, qui vibre à une fréquence très stable. Ces particularités font de lui un excellent récepteur et émetteur d'ondes électromagnétiques. C'est pourquoi il est utilisé à profusion dans les radios, les montres, les téléphones portables et la plupart des technologies électroniques.
Le tiers du génome est constitué de séquences répétitives où l'ADN devient un arrangement régulier d'atomes, c'est à dire un cristal périodique qui, par analogie avec le quartz, est capable de capter autant de photons qu'il en émet. Selon le microbiologiste E. Guillé, ces séquences redondantes fonctionnent comme des émetteurs et des récepteurs de fréquences électromagnétiques (mises en évidence par le procédé Kirlian), ce qui constituerait une nouvelle fonction possible pour une partie de l'ADN poubelle.

Ce n'est certainement pas un hasard si comme l'écrit l'anthropologue Gerardo Reichel-Dolmatoff (Desana Shaman's Rock Crystals and the Hexagonal Universe, 1979) : "Les cristaux de quartz, ou cristaux de roche transparente ont joué un rôle majeur dans les croyances et les pratiques chamaniques à de nombreux moments de l'histoire et dans de nombreux endroits du monde. Ils ont souvent été trouvés sur des sites préhistoriques; (...) ils étaient proéminents dans l'alchimie de l'Ancien Monde, en sorcellerie et en magie (...)".
Toutes les technologies des moyens de communication et du traitement de l'information transmettent les informations sous une forme quelconque de séquences ou de fréquences. Les cristaux de quartz serviraient donc de récepteur aux émissions bio photoniques dans lesquelles ces dernières se matérialiseraient. Les esprits seraient donc bien des êtres de lumière (les photons) et, à en croire les chamans, leur connaissance leur viendrait de ces esprits.
Le Dr C. D. Broad, philosophe a Cambridge, déclare sous la plume de Aldous Huxley : "Toute personne est, à tout moment, capable de se souvenir de tout ce qui lui est jamais arrivé, et de percevoir tout ce qui se produit partout dans l'univers.
La fonction du cerveau et du système nerveux est de nous empêcher d'être submergés et confus sous cette masse de connaissances en grande partie inutile et incohérente, en interceptant  la majeure partie de ce que, sans cela, nous percevrions ou nous rappellerions à tout instant, et ne laissant que ce choix très réduit et spécial qui a des chances d'être utile en pratique".


Aldous Huxley commente ce passage en déclarant que selon une théorie de ce genre, chacun de nous est, en puissance, "l'Esprit en Général".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bramapoutre
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/02/2017
Nombre de messages : 556
Masculin
Poissons Dragon
Age : 53
Ville : Evry

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Sam 4 Mar 2017 - 15:58

vertgandazer vous faites allusion aux bétyles et à la lithothérapie en rapportant comment cela peut revêtir une certaine cohérence à partir de phénoménes naturels liés aux interactions electromagnetiques tant chez le vivant que dans l'inerte qui,à ce titre,se retrouvent plus ou moins sur le même plan.
Dans cet ordre d'idée j'ai tendance à penser qu'il existe en effet des niveaux subtils d'energie aux quels l'inerte et le vivant sont tout deux sensibles,mais pour admettre ceci ou même seulement le supposer,encore faut-il bien se rendre compte et se rappeler de quoi il en retourne vraiment dans cette fameuse interaction entre matière en générale et rayonnement electromagnétique,sans perdre de vue que le rayonnement posséde en réalité un spectre de frequences quasi infini,et la matiére une variété de substances se declinant sous différents états qui interagissent entre eux en plus d'avec le rayonnement,cela donne une vague idée de l'intense complexité de la chose,et devrait par là même laisser entrevoir qu'il n'est pas pensable d'en mesurer toutes la dynamique,soit la somme de toutes les variations,ce qui signifie que seule une partie est accessible à l'observation,la mesure et l'emploi.En d'autre terme,si par exemple vous desirez considerer l'effet du rayonnement sur un morceaux de silicium placé dans des conditions de température et de pression pouvant varier,vous ne pourrez jamais mesurer que ce que vous êtes capable d'observer selon vos sens,votre savoir et vos outils.Concrètement cela signifie qu'on ne peut pas visiter toutes les frequences du rayonnement,ni mesurer toutes les intensités de variation,mais seulement celles qui collent à notre théorie et nos moyens d'apprehension,de raisonnement,de comprehension,d'observation et de mesure,cad notre paradigme.

Libre à chacun de tenir notre paradigme et nos théories actuelles pour la vérité absolue rendant compte du réel au complet,je ne cherche nullement à en discuter,d'autant plus que je n'ai pas vraiment compétence.Il ne me paraît pourtant pas inutile de rappeler qu'une théorie commence souvent par un raisonnement hypotético-deductif  qui s'achéve sur une prédiction,disons une prévision,que vient sanctionner le resultat d'une experience reproductible ou d'une observation réitérée.Si donc une théorie emet des previsions qui se verifient elle est dite heuristique(qui permet de faire des decouvertes) et par là même estimée fondée et valable jusqu'à preuve du contraire.Et C'est tout. La science est avant tout pragmatique,en principe elle ne se préoccupe que fort peu de philosophie et encore moins de spiritualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1286
Masculin
Poissons Buffle
Age : 68
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Sam 4 Mar 2017 - 19:25

bramapoutre, oui la science par définition est pragmatique et objective son champ d'action s'arrête au comment çà fonctionne pas au pourquoi.
Malheureusement depuis le siècle des lumières et surtout à partir du XIX ème siècle, la philosophie matérialiste athée, s'est accaparé la science, pour remplacer la religion par le scientisme rationaliste.
Et ceci particulièrement en biologie et en France.
C'est regrettable et dommage.
Ainsi, elle prétend que la vie est apparue par hasard et que la conscience est secrétée par le cerveau, lui même apparu par hasard selon un processus darwinien, c'est simplement très réducteur et assez idiot.
J'ai envie de demander à M. Changeux ce qu'il pense des hydrocéphales et de leurs capacités cérébrales et aussi par exemple des petits vers planaires.
Chez ces petites bêtes, la tête donc le cerveau a la capacité de repousser...
Or encore plus troublant, leur cerveau repousse avec sa mémoire d'avant!
Où était donc la mémoire, quand ils n'avaient plus leur tête ?
A lire ci après:

"La tête d’un ver décapité repousse… avec sa mémoire"
"Visant à fabriquer de nouveaux organes pour remplacer ceux qui se révèlent défectueux, la médecine régénératrice est un domaine en pleine expansion. Un domaine qui pose aussi des questions inattendues lorsqu’il touche au cerveau : pour les personnes souffrant d’une maladie neurodégénérative comme la maladie d’Alzheimer, qu’arrivera-t-il aux souvenirs stockés depuis l’enfance lorsqu’on repeuplera le cerveau avec des neurones tout neufs issus de cellules souches ? Les informations seront-elles perdues comme des archives brûlées ou bien parviendront-elles à être conservées grâce à une sorte de mémoire dynamique en constant remodelage ?
La réponse à ces questions fascinantes pourrait bien venir de… vers. Plus précisément des planaires, des vers plats d’eau douce qu’affectionnent les biologistes pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que ces organismes, malgré leur aspect rudimentaire, ont avec nous plus de points communs qu’on pourrait l’imaginer : les planaires sont dotées d’un cerveau centralisé, avec une transmission synaptique et une gamme de neurotransmetteurs que l’on retrouve chez les vertébrés. Ensuite, elles peuvent percevoir assez finement leur environnement. Certes leurs yeux sont assez peu perfectionnés mais ces animaux sont également sensibles aux variations chimiques, aux vibrations, aux champs électrique et magnétique. Enfin – et c’est le point que les scientifiques préfèrent chez les planaires –, ces invertébrés sont capables, grâce à de formidables cellules souches, les néoblastes, de se régénérer entièrement, y compris à partir d’une toute petite portion de leur corps. Ainsi, quand leur tête a été amputée, elle repousse en quelques jours.
On commence à voir où les chercheurs veulent en venir car qui dit tête, dit cerveau et mémoire. Dans une étude publiée le 2 juillet par le Journal of Experimental Biology (JEB), une équipe de l’université Tufts (Massachusetts) a voulu tester de manière radicale la  dynamique du souvenir : une fois que sa tête a repoussé, la planaire décapitée se rappelle-t-elle quelque chose de sa vie d’avant ? La question peut sembler insolite mais elle a déjà été posée il y a plus d’un demi-siècle, en 1959, par un chercheur nommé James McConnell, qui y avait répondu par l’affirmative. Sa découverte avait, on s’en doute, suscité beaucoup d’effervescence dans le monde de la biologie et, au cours des années 1960, de nombreuses équipes avaient travaillé sur le sujet, sans toujours parvenir à reproduire le résultat de McConnell. Faute d’un protocole suffisamment robuste, cette voie de recherche avait par la suite été abandonnée. Toute la difficulté tient dans le fait que l’on doit prouver que la planaire se souvient de ce qu’elle savait avant qu’on lui coupe la tête. La meilleure manière de s’en assurer consisterait à lui apprendre quelque chose. Mais autant il est aisé d’enseigner à des humains, autant cela devient compliqué avec un ver…
C’est ce tour de force qui est décrit dans l’article du JEB. Ses auteurs ont mis au point des plateformes expérimentales pour entraîner les planaires et tester leur mémoire. Pendant que des groupes témoins vivaient leur vie dans de classiques boîtes de Petri, rondes et entièrement en plastique, plusieurs dizaines d’individus étaient placés dans de petites « arènes » dodécagonales, au sol rugueux et aux parois mélangeant le plastique et le métal. L’idée consistait à leur faire reconnaître cet environnement particulier et à leur apprendre à y trouver de la nourriture, sous forme de minuscules morceaux de foie de bœuf (les planaires sont carnivores). Alors que ces vers préfèrent d’ordinaire rester sur les parois des récipients et évitent la lumière, ils devaient apprendre à vaincre ces réticences pour manger car la nourriture était placée au milieu de la boîte et éclairée de manière assez vive par une diode électroluminescente. Avec un tel protocole, les chercheurs s’assuraient que le comportement de ces animaux résultait bien d’une décision prise par le cerveau et qu’il ne s’agissait pas d’un quelconque réflexe. Au bout d’une dizaine de jours d’entraînement, les planaires habituées aux « arènes » trouvaient beaucoup plus vite leur pitance que celles qui ne connaissaient pas cet environnement.
Ensuite les chercheurs ont laissé leurs bestioles tranquilles pendant deux semaines, puis les ont testées de nouveau, avec succès. Pourquoi deux semaines ? Parce que c’est le temps qu’il faut à la tête d’une planaire pour repousser. Si l’on veut tester sa mémoire après une décapitation, il faut en effet déjà être certain que l’animal est capable de garder un souvenir ! Comme c’était le cas, on est entré dans le vif du sujet. Les têtes ont été coupées de manière à ce que plus un milligramme de cerveau ne subsiste. Une fois que la repousse a été complète, les vers sont retournés dans l' »arène ». Lors de la première séance, les résultats ont été « décevants » dans le sens où les planaires qui y avaient auparavant séjourné réussissaient le test à peine mieux que celles qui n’avaient jamais fréquenté cet environnement. Mais dès le test suivant, le niveau de leurs performances est remonté à celui qu’il était avant la décapitation. Une fois rafraîchie, la mémoire leur était revenue !

Le résultat est extraordinaire en ce sens qu’il défie le sens commun. Comment les souvenirs ont-ils pu être sauvegardés lors de la décapitation ? Ainsi que le résume Michael Levin, un des auteurs de cette étude, « nous n’avons pas la réponse à cette question. Ce dont nous apportons la preuve, c’est que, de manière remarquable, la mémoire semble être conservée en dehors du cerveau. » L’article évoque l’idée que le savoir né de l’entraînement a réussi à « s’imprimer » dans les néoblastes, ces cellules souches à partir desquelles l’animal va recréer la partie amputée… et notamment les neurones du cerveau. Un peu comme si le cerveau tout neuf démarrait à partir d’un disque de sauvegarde.

Comme bien souvent en science, la découverte apporte plus de questions que de réponses et elle est encourageante dans la perspective de la régénération des neurones à partir de cellules souches. Ceci dit, je ne peux m’empêcher de trouver que ce résultat résonne de manière étrange avec un autre de mes récents billets, celui où je parlais de ce médecin italien prêt à greffer des têtes humaines sur le corps d’un donneur. A la lumière de ce qui précède, qui dit que ce corps ne conservera pas la mémoire de qui il était autrefois et que ses souvenirs n’entreront pas en conflit avec ceux de la tête ?"(1)

(1) l'on dit aussi que le Pr. Barnard le pionnier des greffes du cœur a tenté et réussi une greffe de cerveau, le receveur a survécu quelques jours, mais il avait la même conscience qu'avant.
Il faudrait que je retrouve cette expérience fantastique et très éphémère, mais cela semble difficile?



 Source Pierre Barthélémy  "passeur de science(suivez-moi ici sur Twitter ou bien là sur Facebook)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14790
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Sam 4 Mar 2017 - 20:13

vertgandazert a écrit:


(1) l'on dit aussi que le Pr. Barnard le pionnier des greffes du cœur a tenté et réussi une greffe de cerveau, le receveur a survécu quelques jours, mais il avait la même conscience qu'avant.
Il faudrait que je retrouve cette expérience fantastique et très éphémère, mais cela semble difficile?



 Source Pierre Barthélémy  "passeur de science(suivez-moi ici sur Twitter ou bien là sur Facebook)

Si on par du postulat que nous ne sommes pas le corps, c'est normal que le greffé ait retrouvé sa conscience d'avant puis que la conscience n'est pas le cerveau..
Lorsque l'on fait une décorporation, le corps physique est inerte, paralysé (d'où le phénomène de paralysie du sommeil) mais le corps astral dans lequel se trouve l'entité consciente peut voyager et revenir dans l'enveloppe physique qui se réveille après. Evidemment pour prouver cela c'est une autre histoire mais les scientifiques devraient tous se mettre au travail pour apprendre la technique de sortie pour faire l'expérience par eux-mêmes et confronter leurs données ensuite. L'être humain est capable de déployer toute son énergie pour apprendre ce qu'il désire alors pourquoi n'a t-il aucun désir de se connaître plus profondément pour apporter un éclairage sur son existence ou du moins pour retrouver la mémoire perdue sur ce qu'il est et d'où il vient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1286
Masculin
Poissons Buffle
Age : 68
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Dim 5 Mar 2017 - 10:52

Bonjour,
Totem, je salut votre cohérence et votre logique quand vous vous rappelez que:
"Si on par du postulat que nous ne sommes pas le corps, c'est normal que le greffé ait retrouvé sa conscience d'avant puis que la conscience n'est pas le cerveau..
Lorsque l'on fait une décorporation, le corps physique est inerte, paralysé (d'où le phénomène de paralysie du sommeil) mais le corps astral dans lequel se trouve l'entité consciente peut voyager et revenir dans l'enveloppe physique qui se réveille après."


Je pense effectivement que la conscience ne se réduit pas à l'activité neuronale du cerveau.
Évidemment la conscience a besoin du cerveau pour se manifester, mais c'est comme pour l'adn, ce n'est pas le cerveau qui produit seul la conscience, comme l'adn ne contient pas dans les gènes qu'elle porte le plan de montage des êtres vivants.
L'adn est selon moi une antenne une sorte d'émetteur récepteur du programme des êtres vivants, comme le cerveau est un récepteur émetteur qui a la capacité de se connecter au champ de conscience de l'Univers.
Le cerveau nous permet d'avoir accès à la conscience, mais il n'en est pas le producteur, c'est comme un poste de radio ou de télé.

J'ai lu cette histoire de greffe du cerveau par Barnard qui est citée dans le livre de de Witt, "la preuve par l'âme" page 147 et 148.
C'est passionnant je vous le recommande, ce projet est repris maintenant, car il semble techniquement possible, avec bien sûr tous les problèmes éthiques qu'il pose.
C'est encore une dérive très dangereuse du transhumanisme qui guette l'espèce humaine avec ce genre de projets dignes du docteur "fol- amour".
A lire ci après, pour ceux qui veulent en savoir plus:
"http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/si-on-arrive-a-greffer-un-cerveau-138781"

Bonne journée flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9701
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Dim 5 Mar 2017 - 11:26

Totem a écrit:
L'être humain est capable de déployer toute son énergie pour apprendre ce qu'il désire alors pourquoi n'a t-il aucun désir de se connaître plus profondément pour apporter un éclairage sur son existence ou du moins pour retrouver la mémoire perdue sur ce qu'il est et d'où il vient.

Hum, ce que l'homme à pu apprendre de lui-même au cours de son évolution et ce qu'il en à retenu forment une certaine connaissance objective , si diverses théories qui ont circulé n'ont pas été retenue c'est surement pour une raison , les descriptions de notre êtreté auxquelles tu fais références font parties d'un imaginaire spirituel bien loin de cette objectivité , qu'importe le désir de se pencher sur ces descriptions fantastiques ils n'appartiennent surement pas à une mémoire perdue , on ne cause que de cela dans les milieux qui s'y autorisent , je pense que l'être humain dans son désir de se connaître n'a tout simplement pas retenu ce qui ne lui semblait pas objectif , mais ça n'a pas empêché ces différentes théories d'être parvenues jusqu'à nous , ce qui nous rend spirituel ce n'est pas la manière dont nous sommes construits , mais comment nous utilisons ce qui nous constitue , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14790
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Dim 5 Mar 2017 - 11:32

J'ai déjà lu des articles sur les greffes de tête humaine, par contre j'ignorais que le Pr. BARNARD dont j'avais suivi la première greffe du coeur avait tenté la greffe de cerveau, sans doute que la presse n'en n'a pas parlé ou très peu. Wink

Bon Dimanche. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14790
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Dim 5 Mar 2017 - 11:47

Professeur X a écrit:
les descriptions de notre êtreté auxquelles tu fais références font parties d'un imaginaire spirituel bien loin de cette objectivité , qu'importe le désir de se pencher sur ces descriptions fantastiques ils n'appartiennent surement pas à une mémoire perdue , .


"Personne ne peut tirer des choses, y compris des livres, plus qu’il n’en sait déjà. Ce à quoi l’on n’a pas accès par une expérience vécue, on n’a pas d’oreilles pour l’entendre"         -        

Nietzsche


On peut comprendre le scepticisme, mais pas le manque d'intérêt, de désir de vérifier la validité d'une approche différente.  
Mattieu Ricard.


Tout ça pour dire que tant qu'on n'a fait l'expérience soi-même on ne peut que taxer ceux qui l'ont fait et la font toujours d'imbéciles heureux....et que seul ce qui est admis par le plus grand nombre et validé par la science est la vérité, hors ce qui est considéré comme vrai aujourd'hui sera considéré comme obsolète voir faux demain......mais bon va falloir attendre.....wait and see... Wink

« On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. » [Einstein]

De là, la suite:

"Il est indispensable de formuler un nouveau mode de pensée, si l'humanité veut survire et atteindre un plan plus élevé!" A.Einstein


L'être humain a bel et bien une mémoire perdue par le fait même qu'il ne sait pas "QUI il est" c'est la raison pour laquelle il s'adonne à toutes sortes de pratiques, qu'il suit des maître et des gourous, qu'il lit les écrits laissé par d'autres pour le savoir.....S'il ne se pose pas la question il n'a pas besoin de chercher, il vit tout simplement sa vie comme il peut jusqu'à sa mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LION
Membre


Date d'inscription : 08/03/2015
Nombre de messages : 91
Masculin
Lion Buffle
Age : 56
Ville : LYON

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Dim 5 Mar 2017 - 12:27

N'est ce pas un débat pour occidentaux ? car l'inde avec ces 5000 ans d'histoire spirituelle à montrer bien des choses sur toutes les capacités de l'esprit. Smile
"science sans conscience égal ruine de l'âme" et de l'humanité pour les apprentis sorciers de la science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1286
Masculin
Poissons Buffle
Age : 68
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Dim 5 Mar 2017 - 14:28

LION, effectivement la culture indienne n'est pas matérialiste comme la notre.
Je ne la connais pas assez pour en parler, mais je sais qu'elle rejoint par bien des aspects, les dernières découvertes de la physique quantique.
L'important ce n'est pas la matière que nous voyons ou croyons voir, c'est l'information qui l'anime et la structure.

Totem, cette greffe de cerveau semble bien avoir eu lieu et l'on en reparle car elle semble techniquement possible:

"Si on arrive à greffer une tête humaine : Des conséquences extraordinaires

Justement à propos de tête, une tentative de greffe de tête humaine est envisagée !! « Dans une étude publiée il y a quelques jours par la revue Surgical Neurology International, le neurologue italien Sergio Canavero annonce qu'il est désormais possible de... greffer des têtes humaines. Pour être plus précis, si l'on considère que le cerveau, contenu dans le crâne, est le siège de la personnalité, de la conscience, et renferme ce qui rend chaque être humain unique, il vaudrait mieux parler de greffe de corps plutôt que de greffe de tête. (...) Sergio Canavero s'inspire directement des travaux du chirurgien américain Robert White qui, en 1970, parvint à transplanter la tête d'un singe A sur le corps décapité d'un singe B (...) Dans son étude, Sergio Canavero assure que ce temps est déjà venu en expliquant qu'une moelle épinière tranchée net par un instrument chirurgical peut se réparer assez aisément pourvu qu'on remette les deux sections en contact dans un mélange de deux polymères, le polyéthylène glycol (PEG) et le chitosane. Ces produits sont en effet capables d'activer une sorte de fusion-réparation des cellules nerveuses endommagées, comme l'ont montré des expériences réalisées sur des cochons d'Inde et des chiens ». (4)(5)

« Une fois ce problème écarté, Sergio Canavero passe aux choses sérieuses, c'est-à-dire à la description d'une greffe de tête. Il faut un receveur, par exemple un tétraplégique ou une personne souffrant d'un cancer sans métastatase au cerveau. Et il faut un donneur de la même corpulence et du même sexe (car ce détail a, dans ce genre de greffe, son importance...), en état de mort cérébrale. Dans la partie initiale de l'opération, deux équipes chirurgicales travaillent en parallèle. La première refroidit la tête du receveur, une profonde hypothermie devant ralentir énormément le métabolisme du cerveau de façon à ce que celui-ci ne subisse pas de dégâts pendant le laps de temps où il ne sera plus irrigué. Sur le cou, on dégage les muscles et les vaisseaux sanguins, la trachée et l'oesophage. On conserve la thyroïde. La seconde équipe prépare le cou du donneur, mais de l'autre côté de l'incision. Dernière étape : les deux groupes de chirurgiens sectionnent simultanément les moelles épinières. »

« Il faut ensuite aller très vite. La tête du receveur est dans ce que les spécialistes de l'hypothermie qualifient joliment d' »état de mort contrôlé ». Elle est transférée sur le corps du donneur et l'on s'occupe aussitôt de la reconnexion de la moelle épinière grâce au mélange PEG-chitosane. Puis on rebranche toute la tuyauterie. Et le traitement immunosuppresseur commence, pour éviter le rejet du greffon. Une fois que le patient se réveille, il lui faut un accompagnement psychologique pour apprivoiser son nouveau corps. Si le receveur était auparavant tétraplégique, ce dernier doit aussi se réhabituer aux mouvements. L'auteur de l'étude écrit que les chirurgiens devront d'abord s'entraîner en réalisant des expérimentations sur des primates, voire sur des humains en état de mort cérébrale. Si tout avance comme sur des roulettes, la première greffe de tête humaine pourra avoir lieu dans deux ans assure Sergio Canavero ».(4)(5)

« L'article de Surgical Neurology International passe volontairement très vite sur les nombreuses questions éthiques qu'il soulève Aucune loi de bioéthique n'ayant prévu une telle greffe, Sergio Canavero presse donc la société de s'emparer du sujet. Dans son interview au Matin, il s'interroge : « Imaginons un nouvel Albert Einstein. On pourrait décider de greffer sa tête sur un corps pour l'empêcher de mourir. Des règles éthiques doivent être établies avant que le procédé ne tombe entre les mains de médecins peu scrupuleux. »

Les conséquences de ces avancées un danger pour la condition humaine

 Là encore nous sommes en face d'une énigme, quand on décapite la tête, que devient ce que l'on appelle l'âme ce que les religions juives et musulmanes appellent « rouh » que donc beaucoup de tetra/paraplégiques retrouveront l'usage de l'intégrité de leurs corps ? Cette expérience permettrait de déterminer plus précisément l'origine biologique de la conscience. La tentation de prolonger la vie, voire de rajeunir, va être bien grande, pour ceux qui en auront les moyens. Ceci combiné à l'allongement de la durée de la vie, la mécanisation du corps, et autres possibilités ne sera-ce pas considéré comme un premier pas vers « l'éternité » ?

Une singularité sur le plan éthique, serait d'un vieillard espérant revivre avec un corps jeune. La question est de savoir si la quête de l'immortalité à n'importe quel prix entre dans la mission du médecin. En fait, dans la quête de l'éternité, la solution finale serait la « copie » de cerveau, soit en recréant la matière grise in-vitro, soit en simulant parfaitement sont fonctionnement par un système logiciel et en copiant le « contenu » du cerveau dans ce système Le Human Brain Project, a pour objectif précisément de modéliser le cerveau.

Laurent Alexandre cité par Jean-Luc Pujo s'interroge si on arrivait à reculer les limites de la mort, on ne se crée pas un problème éthique et social. Il écrit : « La génomique et les thérapies géniques, les cellules souches, la médecine des protéines-chaperons et des nanotechnologies réparatrices, l'hybridation humain-machine permettent d'envisager une croissance de l'espérance de vie en bonne santé beaucoup plus rapide que ce que la société envisage généralement. Il est probable que l'espérance de vie doublera déjà au cours du XXIe siècle, et l'obtention d'une quasi-immortalité ne serait plus qu'une question de temps. (...) Dans un monde sans mort, l'humanité se cherchera de nouvelles valeurs. Le conflit avec les religions prônant de croître et de se multiplier pourrait devenir aigu. »

Rien n'arrête le mouvement de la science. On ne peut pas parler d'âme puisque cela n'est que un autre mot pour l'esprit qui est une caractéristique du cerveau (et qui meurt avec lui). On peut penser que l'esprit est « généré » par le cerveau, mais en fait on n'en sait rien."

Que deviennent l'âme et l'esprit après la mort ?

La question reste: est ce le cerveau que l'on greffe sur un corps?
Ou plutôt un corps que l'on greffe sur un cerveau?

Je penche pour la seconde hypothèse et ce n'est pas pareil...

Pas du tout. Hum Hum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LION
Membre


Date d'inscription : 08/03/2015
Nombre de messages : 91
Masculin
Lion Buffle
Age : 56
Ville : LYON

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Dim 5 Mar 2017 - 16:23

Ou aussi qu'elle est l'âme qui va récupéré le pactole l'âme de la tête ou l'âme du corps?
je pense que la nature à horreur de ces bidouillages, il y aura peut être des effets secondaires.
notre nature profonde est l'immortalité et parfois elle peut s'incarner dans des temps où l'on peut vivre 800 ans dans un corps de matière..:Arrow patience et persévérance... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14790
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Dim 5 Mar 2017 - 16:51

Tout ça me rappelle le film "Frankenstein." pas bien ragoûtant, tout ça pour contourner le boulot à faire sur soi-même......Laughing ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1286
Masculin
Poissons Buffle
Age : 68
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Lun 6 Mar 2017 - 9:48

Bonjour,

Oui Totem, ces projets de greffe d'un corps sur un cerveau, qui font l'objet d'essai sur des animaux et sans doute aussi sur l'homme, me font peur, ils sont la conséquence d'une idéologie strictement matérialiste, celle qui a cours en biologie actuellement et qui débouche sur ce transhumanisme mécaniste outrancier.
Mais hélas nous savons bien qu'il peut y avoir une demande, pour ce genre de dérives et qu'en conséquence, l'appât du gain faisant le reste, des "scientifiques" y répondront.
J'ai parlé de l'expérience des vers planaires et de ces greffes, pour montrer que la conscience, n'est pas uniquement une production du cerveau.
En effet dans l'expérience de greffe de corps humain de A sur un cerveau de B qui semble avoir été faite par le Pr. Barnard, le sujet greffé, disait avoir la conscience de A et non pas de B.
Ce corps greffé de A aurait vécu plusieurs jours avec le cerveau de B, il répondait aux questions en disant qu'il était A!   ????

Cela voudrait dire alors que la conscience est un tout, non séparable,elle serait alors une perception de tout l'organisme...

Tient tient, toutes les cellules de l'organisme ont en commun la molécule d'adn et si c'était l'antenne adn qui en captant l'information permet à la conscience de se manifester?

C'est l'hypothèse que je fais.

Bonne journée flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evol
Membre
avatar

Date d'inscription : 14/03/2011
Nombre de messages : 3472
Masculin
Vierge Chien
Age : 47
Ville : paris

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Lun 6 Mar 2017 - 11:36

On découvre de plus en plus d’exoplanètes susceptibles d'abriter la vie
3500 exoplanètes découverts
dont voici la liste des supers terres
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d'exoplan%C3%A8tes_potentiellement_habitables

En cours: Proxima b : une mission pour explorer l'exoplanète la plus proche de nous
http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/exploration-proxima-b-mission-explorer-exoplanete-plus-proche-nous-66190/

"Schéma du voyage d’une sonde équipée de grandes voiles solaires, au départ de la Terre (Earth, en anglais sur le schéma) et à destination de Proxima b, autour de l’étoile Alpha Centauri C, plus connue sous le nom de Proxima Centauri, ou Proxima du Centaure. Il faudrait 95 ans, à 4,6 % de la vitesse de la lumière, pour rallier Alpha Centauri A et B. La sonde serait ensuite ralentie pour pouvoir s’insérer en orbite en douceur autour de l’exoplanète."


Aparté : Ce que je sais d'une manière certaine, et non scientifiquement prouvable (sauf en probabilité), s'est que l'Univers regorges de formes de vie dans le plan physique
Qu'il est logique que les civilisations plus avancées que celles des Humains, maîtrisent l'espace temps et donc la téléportation
Le phenomene de téléportation est dans train d’être découvert dans les phenomene quantique et notamment par ce qu’on appel 'l'effet tunnel'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vertgandazert
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 1286
Masculin
Poissons Buffle
Age : 68
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Lun 6 Mar 2017 - 15:08

evol,

Quand vous dites:" Ce que je sais d'une manière certaine, et non scientifiquement prouvable (sauf en probabilité), s'est que l'Univers regorges de formes de vie dans le plan physique".
Je pense effectivement que la vie existe ailleurs dans l'Univers, parce que je pense que l'Univers est réglé de façon extrêmement précise pour permettre au programme de la vie de s'épanouir ici et ailleurs.
Excusez moi, mais ce n'est pas un question de statistiques, au contraire si l'on croit que la vie est apparue par hasard, selon la théorie darwinienne, dont vous êtes un ardent défenseur, alors comme le disent les biologistes adeptes de ce dogme, la vie n'a pu apparaitre qu'une fois dans l'Univers.
Pour rappel:
"Seul-e-s dans l'Univers ?
L'argument selon lequel il y a « beaucoup » de planètes dans l'Univers ne tient pas. Notre Galaxie en contient tout au plus un millier de milliards. Ce nombre est extrêmement faible dans le contexte d'un calcul de probabilités : il représente le nombre moyen d'essais à effectuer pour tirer au sort une courte suite donnée de seulement douze chiffres.
Si la chance de trouver le chemin de la vie équivaut à celle de sortir un numéro bien plus long, alors il est inconcevable que la vie ait pu naître ailleurs par hasard dans l'Univers.


La question de l'apparition de la vie se pose pour la science contemporaine en termes de probabilité. En effet, il est impossible en l'état actuel de nos connaissances d'identifier la moindre trace de déterminisme dans la suite des événements qui ont conduit à l'apparition de la vie sur Terre. Et cette absence de déterminisme, la science la nomme « hasard ».

Quant à l'apparition de la vie elle-même dans un environnement jugé a priori favorable, deuxième volet d'événements ayant conduit à la naissance du genre humain, je me rallie avec conviction à l'analyse qu'en donne Jacques Monod dans son livre Le hasard et la nécessité. L'auteur, rappelons-le, y défend la thèse que le phénomène humain relève aux yeux de la science du pur hasard, qu'il est un événement singulier et unique ne répondant à aucune nécessité. Autrement dit, dans le prolongement de notre discussion, la probabilité que l'histoire que nous vivons ait pu se produire était totalement négligeable. Par corollaire, il est impensable que cet heureux hasard ait pu se reproduire une nouvelle fois ailleurs."

Christian Magnan
Collège de France, Paris
Université de Montpellier II

Les biologistes matérialistes darwiniens, sont cohérents et logiques, il savent très bien interpréter les statistiques, ils savent entre autres qu'un miracle ne se produit qu'une fois, donc selon eux la vie ne peut exister ailleurs.
Le jour où nous aurons une preuve formelle d'une vie extraterrestre, ce sera la fin définitive de la théorie darwinienne.
J'espère voir cela. Cool Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evol
Membre
avatar

Date d'inscription : 14/03/2011
Nombre de messages : 3472
Masculin
Vierge Chien
Age : 47
Ville : paris

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Jeu 9 Mar 2017 - 20:48

On dit théorie de l'evolution parce qu’a l’époque elle n’était qu'une théorie
Aujourd'hui scientifiquement confirmée par L’ADN permettant de retrouver les liens de parentés

De même que contrairement a la légende populaire Darwin n'a jamais prétendu que l'Homme descendait du singe, L’ADN prouve que le lien de parenté entre l'homme et le singe est celui d'un cousin

D'ailleur la blague des paléontologue sur cette croyances populaire
"L'Homme ne descend pas du singe, mais le singe descend de l'arbre"

Il y a beaucoup de nouvelles techniques permettant de comprendre MAINTENANT le fonctionnement de l'Evolution comme les genes architectes, l'evolution temporelle etc
Tous ses moyens Darwin ne les possédait pas, sa théorie était basée sur l'observation. Les principes s'avèrent justes

Le principe de l'evolution diversifiants les races est aussi prouvé de manière contemporaine avec les chiens
L'adn révèle que l’ancêtre commun est le, loup gris
cela tout le monde savait que le chien venait du loup, nom latin : Canis lupus familiaris
Mais ce n’était pas encore prouvé scientifiquement
La théorie de l'evolution s’avère juste, démontrée, et scientifiquement un FAIT vérifiable maintenant

Comment expliquer une telle explosion de races de chiens aussi diversifiées ?
En Angleterre et pour faire plaisir a la reine, les anglais ont appliquer la méthode de Darwin sur la selection naturelle comme une mode

Meme méthode de la selection naturelle avec les plantes, et notamment les roses etc
Les théories de Darwin marchent très bien aussi sur les plantes et sont confirmée par l'adn

Une diversité phénoménale de races peuvent être issue d'une meme espèce commune
Les scientifiques n’étudient pas une theories mais des faits scientifiques démontrables
Le chien en est une parfaite illustration de l'application de la théorie

Pour le chien, l'Homme représente l'animal alpha, le chef de meute
quand un Humain n'a pas cette attitude de chef, le chien prend le dessus et n'est pas tres obéissant


Prouvé scientifiquement pour le chien
Cela s'applique pour n'importe quel animal, plantes, mouches etc lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14790
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)   Jeu 9 Mar 2017 - 22:02

evol a écrit:

Les scientifiques n’étudient pas une theories mais des faits scientifiques démontrables

Jusqu'à ce que ces faits scientifiques démontrés soient revus et corrigés voir même abandonnés.....l'histoire l'a démontré plus d'une fois.

Lorsque les scientifiques comprendrons que le corps physiques n'est qu'un vêtement subtilement élaboré et que le plus important n'est pas celui-ci mais la structure qui l'habite et qui interfère avec la matière de ce corps, peut être que la science fera un bond prodigieux, mais pour l'heure elle ne s'intéresse qu'au vêtement un comme si un styliste ne s'occupait que du vêtement sans prendre en compte la top modèle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Comment passer de la matière à l'esprit en passant par la vie ? (1/10/16 au 18/03/17)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 37 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Spiritualité et ésotérisme :: Spiritualité et science - Physique quantique-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit