Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Zhan Zhuang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aimelavie
Membre
avatar

Date d'inscription : 15/03/2014
Nombre de messages : 748
Masculin
Cancer Buffle
Age : 32
Ville : Lille

MessageSujet: Zhan Zhuang   Sam 1 Oct 2016 - 20:50

Zhan zhuang


Introduction

   Zhan Zhuang signifie se tenir droit comme un pilier. Ce terme rassemble toutes les pratiques statiques et par extension les exercices menant à l’immobilité. Ces méthodes sont véhiculées depuis des siècles en Asie poursuivant une continuelle évolution. Il existe toutes sortes de dérivés et de raffinement du Zhan Zhuang. Les buts varient mais l’essence repose sur la perfection de l’unité. L’entrainement de toute une vie a permis à certains maîtres de découvrir et transmettre les trésors de la posture silencieuse : la pratique est rayonnement et le rayonnement forme la pratique.
   Le postulat est simple : l’immobilité permet la réalité. Même si le travail est fastidieux, douloureux, il devient aussi source de plaisir et de joie intense, de relâchement, de changement. Les processus mis à jour vitalisent l’homme et le placent au centre de l’univers. Les réactions alchimiques permettent progressivement la compréhension immanente du monde en tant que relation de soi à l’autre, de l’autre à soi et de soi à soi. C’est une véritable percée au sein du genre humain que nous propose la culture du Qi, autrement appelée Qi Gong.


Méditation
 
   La pratique repose sur le maintien d’une position au cours d’une durée relativement longue. L’exercice principal est d’être là, dans la posture. Tout comme nombre de maîtres zen résument la voie à Zazen, les chinois concentrent l’expérience dans Zhan Zhuang. C’est la base de toute autre activité, notamment martiale. En effet, comment se mouvoir correctement si l’on est incapable de ne pas bouger ? Les différentes cristallisations se manifestent au quotidien perturbant l’assise. La difficulté vient donc au niveau de la méditation comme inconsistance de l’être. Au-dedans tout, au-dehors rien.
   Le silence corporel atténue les affects et déracine la souffrance. L’immobilité extérieure et le mouvement intérieur concilient la structure et la liberté. La finitude du corps et l’infinitude de l’esprit rapprochent microcosme et macrocosme. Les antagonismes sont dépassés dans le silence de la pratique où tout s’exprime avec un moindre filtre. Le mot c’est le geste. Celui-ci creuse un sillon dans l’espace avec un sens éveillé à la réalité pure et simple. Il suffit d’être là et toute la grâce du monde repose en nous. La quiétude vient de la non-intervention.

Santé

  Lorsque l’immobilité physique devient effective, différents mécanismes physiologiques interviennent pour stabiliser l’être au sein d’une santé émanant en tout domaine : organique, émotionnel, intellectuel, spirituel. La distribution sanguine s’améliore notamment au niveau des capillaires. Pour une heure de pratique, on relève l’augmentation (par millimètre cube) de la production des hématies (jusqu’à 1 520 000), des leucocytes (jusqu’à 3650) et de l’hémoglobine (3,2g environ). Par ailleurs, l’oxygénation stimule le cortex cérébral qui réactive les zones inhibées correspondant à des blessures.
   Le dégagement des bras favorise la respiration en ouvrant les espaces intercostaux. Le travail du diaphragme permet un massage notamment au niveau intestinal. Les micro-mouvements orchestrés par le corps dynamisent l’organisme. Ils offrent une conscience du fonctionnement des chaînes mécaniques en stimulant les muscles au repos et en décontractant ceux en activité. Il s’ensuit un meilleur maintien de la posture avec pour conséquence un alignement structurel et énergétique. Ainsi, plus l’entrainement s’approfondit plus les motifs inconscients s’atténuent. L’immobilité devient effective.

Art martial

  La tenue quotidienne du Zhan Zhuang affine la sensation corporelle. Elle permet le passage des souffles. Le travail de relâchement et de structure conforte l’enracinement sans alourdir. La levée des cristallisations occasionne un geste fluide, dans l’énergie, comme une vague puissante et pacifique à la fois. Grâce à l’interaction des différentes parties du corps, on réalise l’unité en soi avec le monde. Le partenaire est compris comme un prolongement de sa propre essence. Il devient alors impossible de résister ou d’agresser. Tout repose dans l’harmonie. C’est le sens de l’art du Tai Chi Chuan, Boxe du Faîte Suprême.
  Lorsque le corps se calme l’action dépasse le cadre mental. Elle devient comme magique car l’univers ne se lie pas à un phénomène déterminé. En effet, la limite est toujours relative à la réalité vécue en soi. Ainsi, la légèreté et l’enracinement du pratiquant se reflètent-ils dans son attitude. L’art martial vise l’abolition de tout conflit. Il est sa propre fin. Pour cela, la conscience de soi, c'est-à-dire l’humilité met l’endurance de la personne à l’épreuve. Zhan Zhuang se résume à être ni plus ni moins que ce que l’on est. Cela explique l’efficacité du geste. Les chinois disent : à 360°.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erell
Membre
avatar

Date d'inscription : 29/09/2014
Nombre de messages : 8644
Féminin
Sagittaire Dragon
Age : 40
Ville : en chemin...

MessageSujet: Re: Zhan Zhuang   Sam 1 Oct 2016 - 21:20

:jap: sunny  Merci M. On l'appelle aussi la posture de l'arbre, elle peut durer de 5 mn à 1 heure. A  aborder progressivement en augmentant la durée quand on sent une amélioration dans la détente et le bien-être. Les Chinois considèrent qu'une durée de 20 minutes quotidiennes permet une transformation du corps de l'intérieur.


Je me permets d'ajouter ces deux vidéos, en espérant ne pas être HS...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/09/2016
Nombre de messages : 68
Masculin
Scorpion Cochon
Age : 21
Ville : Paris

MessageSujet: Re: Zhan Zhuang   Sam 1 Oct 2016 - 22:12

est-ce qu'on peut le pratiquer les yeux fermés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimelavie
Membre
avatar

Date d'inscription : 15/03/2014
Nombre de messages : 748
Masculin
Cancer Buffle
Age : 32
Ville : Lille

MessageSujet: Re: Zhan Zhuang   Lun 3 Oct 2016 - 12:06

Du Yi Quan

  L'ancêtre du Yi Quan est le Dan Shen Quan. Cet art martial interne se base sur la pratique de postures immobiles issues de l'expérience de Zhan Zhuang. En renforçant les tendons, on obtient une force explosive permettant d'agir de n'importe quelle position, même en déséquilibre.

Modalités de la pratique

  L'exercice dit de l'arbre se décline en une multitude de postures. La plupart des positions s'effectuent debout, pieds parallèles ou décalés. L'inventivité peut amener en à créer sans cesse de nouvelles. Les yeux ouverts favorisent l'étendue dans l'espace, sans fixité. Les yeux fermés amènent à l'intériorisation. On peut alterner les deux. Il est également possible de pratiquer allongé ou assis. La durée est à déterminer en fonction de soi, elle peut s'allonger à une heure ou plus. Il est en tout cas nécessaire d'adapter l'angle de flexion des genoux en l'accentuant au fur-et-à mesure que l'on se sent à l'aise.

Douleurs

  L'activité inhabituelle de certains muscles peut rendre la pratique douloureuse. Mais souvent le désagrément vient de la mise en évidence de tensions localisées ou globales. Les déséquilibres peuvent se manifester sous forme de brûlure, contraction, sensation électrique, etc. Le corps ne désire pas s'immobiliser. Il faut donc se calmer et accepter la douleur jusqu'à ce que l'organisme se pacifie. La douceur et le plaisir apparaissent alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimelavie
Membre
avatar

Date d'inscription : 15/03/2014
Nombre de messages : 748
Masculin
Cancer Buffle
Age : 32
Ville : Lille

MessageSujet: Re: Zhan Zhuang   Ven 7 Oct 2016 - 17:19

Travail de base

   On parle des cinq joyaux pour désigner les épaules, les hanches et le dan tian. La détente de ces articulations permet la communication de l'axe formé par le tronc avec les extrémités pieds et mains. Le dan tian est situé sous le nombril à une largueur d'environ 3-4 doigts. Il concentre l'énergie et c'est de là que naissent tous les mouvements. La direction des gestes provient du bassin qu'on nomme yao en concordance avec la relaxation des lombaires.


   Les épaules et les hanches agissent sur deux plans parallèles toujours en communion. L'axe se trouve en étirant harmonieusement la colonne vertébrale. On étend notamment au niveau de la nuque en rentrant le menton légèrement vers la poitrine. Le point Bai Hui au sommet de la tête (localisation de la fontanelle lambdatique) est relié au point Hui Yin au périnée par un canal appelé Chong Mai. Les souffles s'élancent le long de la colonne. Le contact s'effectue avec le Ciel et avec la Terre.

Le relâchement

   La qualité première de l'exercice repose sur le relâchement. En particulier, les articulations des bras et des jambes demandent une attention constante. On laisse tomber les omoplates et les épaules ainsi que les hanches autant que possible. Les coudes sont posés comme sur un bar. Les genoux s'alignent sur les pieds et la hanche pour permettre de détendre la jambe sans se léser. Et puis on détend l'intérieur, les organes, les muscles du visage, les fessiers. On relaxe la poitrine, ce qu'on appelle fondre le torse pour aligner les lombaires.

   Les tensions et contre-tensions mises en jeu amènent progressivement un état de détente. Il faut pour cela tenir la position quelques minutes en supportant les douleurs tout en se relâchant. Le corps refuse cette situation où il se doit d'être silencieux. Des angoisses, des fonctionnements anciens font surface. Le travail joint donc le physique et le psychique, les deux ne formant finalement plus qu'un puis rien. Une fois passé le stade des crispations, le corps retrouve une disposition agréable. Il y a des paliers liés au temps et à l'état mental.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
did
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 4407
Masculin
Vierge Serpent
Age : 52
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Zhan Zhuang   Sam 8 Oct 2016 - 6:06

M a écrit :"En effet, comment se mouvoir correctement si l’on est incapable de ne pas bouger ?"

(Une petit parenthèse sur ce principe qui peut se décliné de plein de façons et qui me semble très important : comment peut-on être bien avec les autres tant qu'on est pas bien seul ? Ou comment peut on bien penser si on est pas capable de ne pas penser ? etc...Peut on faire bien une chose si on ne serait pas capable de ne pas la faire ?... autrement dis si c'est sous le coup d'un attachement ou d'une pulsion automatique que l'on agit, et non pas par un acte conscient de lui même ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zhan Zhuang   Sam 8 Oct 2016 - 17:01

Merci aimelavie et errel.
J'aime ce qui a trait aux pratiques taoistes et d'énergétique chinoise.
Mais qu'est-ce que j'en ai ch.. au début avec cette posture que je faisais 30 minutes par jour. Un bon exercice de "lâcher-prise" justement! Wink Toutes les tensions cachées se manifestent pour être évacuées.....et ça fait mal! Laughing
Beaujour a écrit:
est-ce qu'on peut le pratiquer les yeux fermés ?

Non c'est plutôt conseillé d'ouvrir les yeux. C'est une pratique d'incarnation, et non de retrait du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Aimelavie
Membre
avatar

Date d'inscription : 15/03/2014
Nombre de messages : 748
Masculin
Cancer Buffle
Age : 32
Ville : Lille

MessageSujet: Re: Zhan Zhuang   Jeu 3 Nov 2016 - 16:30

Une vidéo sur le travail essentiel du Zhan Zhuang dans les arts internes :

https://www.youtube.com/watch?v=aQyMVtuNYKI

L'ouverture des articulations et l'étirement des tendons permet au Qi de circuler librement. Cela a des effets sur la santé et prépare le corps à accueillir la réalité.

@Did : remarque/question pertinente. Il y a une ouverture dans l'ambivalence et la réconciliation des opposés (apparents). Ce contact est celui de la réalité, de soi à Soi.

@Ludo : 30 minutes ... tu m'étonnes que t'en aies c..é . Je pratique aussi des exercices de Song Gong qui accentuent le travail de relâchement des tendons et des fascias. Il existe tout un ensemble d'approfondissements au sein de chaque mouvement au fur-et-à mesure que les souffles subtiles apparaissent. L'important cependant, pour moi, reste de vivre cela comme une méditation c'est à dire de vivre la posture simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Zhan Zhuang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Pratiques spirituelles :: Yoga - tai chi chuan - ki kong - Qi Gong - budo - bozendo - arts martiaux-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit