Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Recul par rapport à l'information

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aimelavie
Membre
avatar

Date d'inscription : 15/03/2014
Nombre de messages : 741
Masculin
Cancer Buffle
Age : 32
Ville : Lille

MessageSujet: Recul par rapport à l'information   Lun 25 Jan 2016 - 2:35

Le recul sur l'info, approche humoristique.


   L'information est devenue une grande richesse aujourd'hui. Le savoir a permis aux peuples de se développer par la compréhension du monde et de leurs propres besoins. L'évolution des moeurs et les avancées technologiques ont permis de résoudre bien des difficultés. Et si les hommes naissent libres et égaux, certains plus que d'autres comme disait Coluche, la vie sur Terre est devenue relativement agréable au vue de l'adaptabilité humaine (oui, oui j'entends ronchonner : " C'est pas vrai, les guerres, la faim dans le tiers monde, mon voisin le sdf, mon chien leucémique, itou itou ... " ; c'est simplifié car je compte sur votre perspicacité certaine pour dépasser les raccourcis). La connaissance s'est vue distribuée et l'école est apparue comme un droit nécessaire à l'éducation dans son sens le plus global. Plusieurs générations se sont battues au sens figuré comme littéral pour cela. Du sang a coulé sous les ponts et nous sommes devenus des femmes et des hommes de science modernes. Portant le tailleur à la perfection et le chapeau bas, nous évoluons avec aise dans une société équilibrée où l'intelligence prédomine. Enfin nous pourrions supposer correspondre à un tel portrait, mais malheureusement ou heureusement ou riendutouseument la réalité n'a pas modifié son cours pour s'ajuster à une telle fantaisie. Alors que sont devenus nos espoirs et nos envies ?


   L'essor médiatique et notamment l'accès en un clic à l'information a déroulé un tapis rouge pour la formation personnelle. Tout le monde ou disons beaucoup de gens se sont rendus maîtres en la recherche de données plus ou moins confidentielles. Certains enseignements réservés autrefois à une élite sont désormais en partage libre sur le net. Dans leur enthousiasme, quelques organismes ou multinationales outrepassent légèrement nos vies privées dénotant leur vif intérêt pour le libre échange de nous à eux et de eux au plus offrant. Quelques particuliers se plaisent à scanner nos données personnelles faisant part d'une curiosité ingénue. La wiki attitude possède cependant son lot de chausse-trappes puisqu'en nous appuyant sur des affirmations non vérifiées nous risquons une belle déconvenue. Bref, tout le monde trouve son compte dans le système, que ce soient les politiques, les patrons, les ouvriers, les hommes, les femmes ou encore les enfants. Ces derniers, je dois le reconnaître, manifestent une aptitude de plus en plus précoce dans le maniement des outils technologiques que nous autres dinosaures d'une époque révolue peinons à faire démarrer. Chacun exploite et se fait exploiter à sa manière. Un rouage, des rouages, mécanisme bien huilé. La question se pose donc : de quelle qualité d'information bénéficions-nous au vu de la quantité ?

   Quantité et qualité coexistent, parfois dans l'opposition. Concernant le domaine ici exposé, il semble que l'afflux incontrôlable de données ait débordé plus d'un esprit fiévreux. Les journaux abondent de scoops " sérieux " à coup de statistiques et d'illustrations scientifiques. Le net regorge d'interventions d'experts en tout genre, pléthore pouvant causer l'indigestion. Le martèlement médiatique semble savamment distillé aux bonnes âmes suffisamment délicates pour se laisser imprégner. Selon nos dernières estimations cela représenterait une part importante de la population. La discrétion et l'éthique nous impose de ne pas nous avancer quant à des chiffres hypothétiquement considérables mais néanmoins observables. Beaucoup (trop) restera donc notre unique proposition. Fort heureusement, l'homme moderne filtre avec discernement son environnement. Il semble qu'un cadre rectangulaire aux proportions plus ou moins modestes représente l'outil idéal de sélection. Une ingénieuse machinerie de commande à distance dispense d'une dépense inutile d'énergie (économie de déplacement, donc de temps et donc d'argent !), optimisant par là-même l'attention à ce que les initiés appellent le petit écran. Le profane pourra tourner au ridicule une telle dévotion en prétextant l'aliénation ou le cloisonnement d'une telle approche. Que nenni ! Croyez-moi, la radieuse lucarne ouvre les portes du détachement (aux tâches ménagères) et délivre l'individu de son ignorance prolétarienne. Mais d'où vient toute la science diffusée ? (Une si p'tite boîte et tant de trucs dedans, merveilleuse avancée de l'humanité)

   L'information ne tombe pas du ciel bien que certains parlent d'Etat-providence. Ne soyons pas naïfs, les nouvelles sont filtrées en entrée et en sortie. Le faible bruit perçu par les hautes instances se doit d'être rapidement réglé : remis à la norme. Un système fonctionne grâce à la pérennité de sa hiérarchie, tradition moyen-âgeuse oblige. Il s'agit donc de propositions directives que vous pourriez, à défaut de recul, maladroitement interpréter comme contrôle des masses. Nous pourrions nous interroger sur les moyens et ressorts participant au concours d'une telle propagande, pardon propagation d'information, mais cela nous prendrait un temps certain et nous laissons la polémique au lecteur si le sujet lui en dit. D'autre part, l'étude récente du partage des richesses indique qu'un nombre restreint d'individus détient la majorité des ressources ( voir le lien suivant : partage des richesses). Un échantillon peu représentatif s'accapare la quasi-totalité du pouvoir décisionnel et infléchit la croissance mondiale. Pourquoi certains évènements sont-ils pointés dans un déchainement médiatiques et d'autres non ?  scratch Un attentat en France fait lever des nations, une bavure en Ukraine fait frémir un sourcil. Une faible poussée d'actualité fait naître une typologie du terrorisme indiquant un acte barbare irrationnel, expliqué souvent par un fanatisme avoué, ce dernier se soulignant par un port vestimentaire particulier et des moeurs radicales. Quelqu'un s'intéresse-t-il au contexte réel ayant fait apparaître les guerres ? Une information vidée de son contexte signifie tout et n'importe quoi induisant à souhait une manipulation consciente ou inconsciente de la pauvre âme (é)garée.


   Nous voyons après toutes ces pérégrinations dans la sphère de l'info que la désillusion accompagne souvent le savoir. Il s'agit donc de développer un regard critique en usant de nos capacités et des moyens disponibles. La technologie s'accède toujours avec circonspection car l'homme sait transformer un agrément en son contraire. Il est clair qu'en acceptant tout tel que présenté, par paresse, par ignorance ou par bêtise nous nous soumettons au joug de ceux qui désirent décider à nos places. Et parfois, croyant bien faire, nous nous battons pour des opinions imposées, nous desservant nous-mêmes. Il y a beaucoup de points à développer sur le sujet de l'information et de la désinformation. Je vous passe donc la main.

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
did
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 4244
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Lun 25 Jan 2016 - 9:33

clown

La quantité d'information qui circule dans le monde
=
La quantité d'agitation mentale qu'il y a chez les gens.

Like a Star @ heaven

La qualité que chacun voit dans les informations qu'il a
=
La qualité de son rapport a lui même.


study

(étudier un 'tit peu mais pas trop trop)


.................

P.S : Salut M,

Je pourrais peut être participer a ton topic, je ne sais pas on verra bien, mais si ça le fait, je crois que je n'ai pas le choix : ce sera comme un contre exemple. Si tout va bien il se pourrait que je sois dans le rôle du candide, et si cette grâce m'est refusé, je ne serais que dans le rôle de l'ignorant, ou de l'idiot, de l'imbécile heureux ou de l'irresponsable :

je ne sais pas de quoi tu parle.


Ce que je sais pour l'avoir entendu c'est qu'il y a une rumeur chez les terriens.
Les terriens parlent beaucoup de ces informations qu'ils ont beaucoup.
C'est complètement flagrant quand soi on a pas ces informations, ou bien si peu, tellement peu que je pourrais te faire la liste en quelques lignes.


M a écrit:
le recul sur l'info, approche humoristique

scratch

J'ai bon là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Con)Science
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/11/2015
Nombre de messages : 684
Masculin
Verseau Cheval
Age : 27
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Lun 25 Jan 2016 - 10:10

La propagande à toujours fait partie des hommes de ces derniers millénaires. Mais intellect supérieur oblige, nous avons évolué au point de nous branchez dessus 24h/7j et de la faire passer pour un divertissement !

Ca craint...
la plupart des gens sont hypnotisés, jusqu'à raconter ce qu'on a vu à la télé aux collègues de boulot de lendemain, jusqu'à les rendre incapable d'avoir leurs propres opinions, jusqu'à donner un imaginaire inter-subjectif biaisé à la masse...

Mais s'il n'y avait que les médias ça irait...
Mais ce conditionnement se fait dans les tout début, par l'école par exemple, droit durement acquis comme tu le cites aimelavie, mais devoir obligatoire pour des êtres en construction, malléable à souhait !

Mais tout cela n'enlève rien à la beauté du monde et de l'humain, il faut simplement s'en rendre compte et faire avec Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tourne en rond
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/12/2015
Nombre de messages : 400
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : martigues

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Lun 25 Jan 2016 - 11:02

@(Con)Science a écrit:

Mais tout cela n'enlève rien à la beauté du monde et de l'humain, il faut simplement s'en rendre compte et faire avec Smile

flower oui ! flower

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Lun 25 Jan 2016 - 11:23

http://www.bedetheque.com/media/Planches/AlbbidochonLesPetitFormat12_05012009_112530.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 9531
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Lun 25 Jan 2016 - 12:07

Hum , personnellement je ne regarde pas les infos , je préfère le cinéma , où là on vous prévient au moins que c'est une oeuvre de fiction , il y à ce que ma conscience perçoit de ce monde , et ce qu'on m'en dit , l'information est périssable de nos jours , elle à une datte de péremption , ce que nous apprenons aujourd'hui sur un sujet , sera obsolète demains , je préfère suivre n'importe quelle série que le feuilleton de l'actualité , cette actualité qui tend à se rapprocher le plus possible du cinéma et du spectacle , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu
Membre
avatar

Date d'inscription : 20/12/2015
Nombre de messages : 453
Masculin
Bélier Singe
Age : 37
Ville : Paris

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Lun 25 Jan 2016 - 13:42

@(Con)science a écrit:
Mais s'il n'y avait que les médias ça irait...
:jap:
(C'est la couche pub, l'étiquette.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
did
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 4244
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Mar 26 Jan 2016 - 5:09

Qui donc a écrit:
le recul par rapport a l'information (sans approche humoristique)

"Le recul d'une arme à feu est la réaction d'une arme consécutive au tir, qui se traduit par son déplacement en arrière, à moins que l'énergie en soit absorbée pour l'essentiel par le bras du tireur ou l'affut de l'arme, selon le type d'arme. En termes de mécanique, le recul est la composante de la quantité de mouvement dirigée vers l'arrière et qui est égale (=) en application du principe de la conservation de la quantité de mouvement, à la quantité de mouvement du projectile et des gaz."

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Recul_d%27une_arme_%C3%A0_feu


@did a écrit:
Si tout va bien il se pourrait que je sois dans le rôle du candide, et si cette grâce m'est refusé, je ne serais que dans le rôle de l'ignorant, ou de l'idiot, de l'imbécile heureux ou de l'irresponsable : je ne sais pas de quoi tu parle.

 scratch  Pourquoi t'as reculé sur ta première "approche humoristique" qu'a disparue du titre ?

On ne rigole pas avec les choses saintes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tourne en rond
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/12/2015
Nombre de messages : 400
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : martigues

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Mar 26 Jan 2016 - 8:13

scratch

Parce que vous avez la télévision chez vous ?????


scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
did
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 4244
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Mar 26 Jan 2016 - 16:36

M a écrit:
Nous voyons après toutes ces pérégrinations dans la sphère de l'info que la désillusion accompagne souvent le savoir.

J'ai une info pour vous : nous vivons dans une dictature, la dictature capitaliste.
(C'est pas la peine de chercher a vérifier c'est subjectif.)
La seule chose qu'on peut faire c'est de s'en rendre compte.
Tant que personne ne s'en rend compte, aucun autre parti ne peut accéder au pouvoir.
Après non plus, car il n'y en pas d'autre.

C'est une vraie dictature, celle qui a réussi a obtenir notre consentement, du moins en actes, le reste elle s'en fout totalement.

Donc quand bien même tout le monde aurais compris ce qui va suivre...que ça ne changera rien.

"Quand un historien étudie l’Empire romain, il essaie de relier les actions des dirigeants de l’époque à leurs intérêts économiques et politiques, ou du moins à la perception que ceux-ci en ont. Au lieu de s’en tenir aux seules intentions avouées des dirigeants, l’historien met au jour la structure « cachée » de la société (relations de pouvoir, contraintes institutionnelles) pour décrypter le discours officiel. Cette démarche est tellement naturelle qu’il ne faut même pas la justifier. On l’applique à des sociétés comme l’Union soviétique hier, la Chine et l’Iran aujourd’hui. Nul expert sérieux n’expliquerait le comportement des dirigeants de ces pays en privilégiant les motivations que ceux-ci mettent en avant pour justifier leurs actions.

Cette attitude méthodologique générale change du tout au tout quand il s’agit des sociétés occidentales. Il devient alors quasi obligatoire d’accepter que les intentions proclamées de leurs gouvernants constituent les ressorts de leurs actions. On peut douter de leur capacité à atteindre leurs objectifs, de leur intelligence. Mais mettre en cause la pureté de leurs motivations, chercher à expliquer leurs actions par les contraintes que des acteurs plus puissants feraient peser sur eux revient souvent à s’exclure du discours «respectable»."


Source : http://www.monde-diplomatique.fr/2001/04/BRICMONT/1829

............

"Mark Fishman observe que « les travailleurs de l’info sont prédisposés à prendre les déclarations des bureaucrates pour argent comptant car ils participent au renforcement d’un ordre normatif accréditant les experts officiels de la société. Les journalistes se comportent comme si les personnes autorisées savaient ce qu’il est de leur responsabilité professionnelle de savoir.[…] En particulier, un journaliste tiendra les allégations d’un responsable, non pour de simples allégations, mais pour des faits crédibles et établis. Cela revient à une division morale du travail : les responsables connaissent et communiquent les faits, les journalistes les relaient pour l’essentiel [3]  ».

Source : http://www.les-crises.fr/la-fabrication-du-consentement/

Voir aussi les reportages de Pierre Carles, et notamment "pas vu pas pris".
Mais savoir tout cela ne changera rien.
Ce qui pourrait tout changer c'est que les dirigeants se mettent soudain a pleurer en prenant conscience de ce qu'ils font.
Mais comment faire ?
En donnant de l'info ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Con)Science
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/11/2015
Nombre de messages : 684
Masculin
Verseau Cheval
Age : 27
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Mar 26 Jan 2016 - 17:25

@Did a écrit:
J'ai une info pour vous : nous vivons dans une dictature, la dictature capitaliste.
(C'est pas la peine de chercher a vérifier c'est subjectif.)
La seule chose qu'on peut faire c'est de s'en rendre compte.
Tant que personne ne s'en rend compte, aucun autre parti ne peut accéder au pouvoir.
Après non plus, car il n'y en pas d'autre.

Je suis d'accord avec toi, on ne peut pas faire grand chose.

Par contre le capitalisme ne marcherait pas s'il n'y avait pas de consommateur, et là le consommateur c'est nous...
Il y a tout de même des débuts de piste :
- à notre échelle, on peut éviter de consommer juste pour assouvir nos désirs => ce qui rejoint la spiritualité, essayer de combattre notre mental, qui désir un objet plus que tous pour finalement une fois l'avoir, ne plus s'en soucier. Ou notre égo pour montrer à la masse qu'on est UP.
- à une échelle mondiale physique, retirer notre argent des comptes bancaire tous ensemble dans un même laps de temps ! Les banque sont autorisées à ne posséder que 10% de la monnaie quelles échanges. 90% des chiffres inscrit sur nos comptes, en bourse etc.. n'existe pas.
- à une échelle mondiale mental, le capitaliste est basé sur un imaginaire inter-subjectif qui est la valeur donnée à la monnaie. En soi la monnaie ne vaut rien, c'est parce que nous (tous autant que nous sommes) lui donnons une valeur qu'elle en a...

Après c'est beaucoup plus simple à dire qu'à faire Smile

@Did a écrit:
"Mark Fishman observe que « les travailleurs de l’info sont prédisposés à prendre les déclarations des bureaucrates pour argent comptant car ils participent au renforcement d’un ordre normatif accréditant les experts officiels de la société. Les journalistes se comportent comme si les personnes autorisées savaient ce qu’il est de leur responsabilité professionnelle de savoir.[…] En particulier, un journaliste tiendra les allégations d’un responsable, non pour de simples allégations, mais pour des faits crédibles et établis. Cela revient à une division morale du travail : les responsables connaissent et communiquent les faits, les journalistes les relaient pour l’essentiel [3] ».

Il faut se dire aussi que nous sommes dans un monde où l'information est contrôlé par les entités qui sont au pouvoir.
Sachant ça, il n'y a rien d'étonnant à ces affirmations.


@Did a écrit:
Ce qui pourrait tout changer c'est que les dirigeants se mettent soudain a pleurer en prenant conscience de ce qu'ils font.
Mais comment faire ?
En donnant de l'info ?

Sinon il y a d'autre solution, il y avait un post sur la théorie du 100è singe je crois dans ce forum (plus sur que c'était ici), cette théorie a été complété par les travaux de Roger Nelson. C'est travaux montre que certain évènement (il prend en exemple la mort de Mandela), on un impact sur la conscience collective.

Finalement la meilleure chose que l'on puisse faire, c'est de rester positif, de croire en l'avenir.
On peut voir que l'humain se rend compte qu'il y a un problème avec sa façon de vivre actuelle, et de plus en plus de gens en ont conscience.

L'avenir nous réserve de la joie et de la bonne humeur, prenons là !!! SmileSmileSmile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimelavie
Membre
avatar

Date d'inscription : 15/03/2014
Nombre de messages : 741
Masculin
Cancer Buffle
Age : 32
Ville : Lille

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Mar 26 Jan 2016 - 18:27

@Tourne en rond : télévision, pas télévision ce n'est pas là l'enjeu. Vivre en société ou non peut-être.


@Did : je ne sais pas si tu parles du titre du topic mais si c'est le cas, ce dernier n'a pas été modifié. L'approche humoristique est précisée seulement sur le premier post. J'espère ne pas être à côté, au pire je le suis.

   Puisque tu parles du jeu des forces comme celui lors de la mise à feu, le recul que je désigne ici peut s'y apparenter. Il s'agit de balancer l'impact de l'information conscient ou inconscient. De manière générale, nous sommes en déséquilibre perpétuel (ex : marche, émotion, finances Very Happy) et la stabilité se définit par une compensation continuelle. Les diverses connaissances que nous apporte la journée engendrent un roulement perpétuel avec parfois un glissement accidentel. Ainsi, un mouvement vers l'arrière par rapport à une information donnée sert la prise de conscience que nous ne sommes pas obligé d'emprunter la direction indiquée. En apparence, nous campons sur notre position (de refus ?), mais c'est pour nous laisser la possibilité de choisir de nous engager ou pas. Il est évident qu'arrive un moment où nous décidons en prenant la vérité apparente d'une situation, en la niant ou en accordant le bénéfice du doute. La prise de recul dans ce cadre n'est pas une fuite de la réalité selon moi mais une attitude patiente à l'égard de l'activité humaine.  

   Quant à l'information médiatique, elle est sujette à caution comme tout. Nous nous voyons relaté des faits souvent sans autre support que l'affirmation du locuteur (d'où l'attitude de certains à fouiner). Il nous reste le discernement qui lui découle de notre expérience, de nos capacités et de notre intuition. Cette dernière est importante car c'est souvent d'un sentiment vague d'être entubé qu'on agit au-delà de la logique apparente, au plus proche de la réalité.

@Did a écrit:
nous vivons dans une dictature, la dictature capitaliste.

   Nous vivons en démocratie au sein de laquelle le capitalisme a installé sa dictature. Mais quelle belle affaire de donner un nom à une condition séculaire humaine appelée égoïsme. Le système divise pour mieux régner en jouant sur la sécurité. En insistant sur les peurs : violence, vol, solitude, etc ... il provoque une anxiété névrotique qui mène à l'accumulation des biens, à la lutte de pouvoir. Pourtant, tout est basé sur la recherche du bonheur. Le capitalisme suppose fournir à chaque individu les ressources nécessaires à son bien-être et à celui de l'ensemble. Cependant, il s'appuie sur la notion de consommation, l'homme devenant un produit comme un autre (esclavage). D'où l'actuelle manipulation de l'information.

  L'éducation dont nous a doté Jules Ferry a renversé l'équilibre des classes. Des pauvres pouvant accéder à un plus haut statut, ou pire l'autonomie, quelle mer** ! Certains l'ont bien compris et nous voyons que l'Europe entière suit la mode de l'abrutissement des jeunes. Mais en plus de retirer le marche-pied, on nous enfonce la tête dans la boue. Pseudo-journalisme, enjolerie politique, scientifisme ridicule. Tout n'est pas pourri mais ça n'a quand même pas l'air folichon (voir la montée du fascisme ou du nazisme). Quelle différence avec d'autres époques ? Aucune, mais la conscience oblige à agir parce qu'il n'est pas possible de faire " comme si pas " une fois qu'on a ouvert les yeux. Ou alors à se torturer sciemment en retombant dans l'indifférence. L'information amène donc à l'action et c'est là le point essentiel, je dirais spirituel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
did
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 4244
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Mer 27 Jan 2016 - 5:37

clown Salut les gars,

...ça se bouscule pas sur le topic. Suspect
C'est peut être un bon signe qualitatif - en plus du fait que tout le monde s'en fout peut être - mais c'est vrai que tous le monde a pas le droit de toucher aux choses saintes.

Je ne voit pas trop quoi penser de plus sur ces questions quantitative, donc je ne penserais rien de plus.

Réponse a la (Con)Science qui parle des solutions :
L'information armée du poing que j'ai braqué hier avec ma com perso  -  hors citations  - était bien sur une grosse caricature. Et il n'y a rien de plus ressemblant qu'une caricature, parce qu'elle fait ressortir en les gonflant les traits les plus saillant sur un visage. Mon management avait pour cible de manipuler les gens dans le sens d'un bouquet de solutions  - en plus dire ce que je pense vraiment, mais pas de dire tout ce que je pense vraiment.

Tout ce que je pense vraiment de cette affaire, Einstein l'a dit comme ça ou environ :

"On ne résous pas un problème en restant dans le domaine qui l'a créé"

C'est la seule fleur qu'il y a dans mon bouquet perso de solution.
Et d'ailleurs c'est pas un bouquet.
Je la laisse pousser dans mon jardin pour la garder vivante.
Quand elle se mettra en colère avec toutes ses copines, ça risque de le faire.


M a écrit:
Quelle différence avec d'autres époques ? Aucune...

C'est ce qu'il me semblait aussi...
Salomon a donné l'info il y a longtemps : "Rien de nouveau sous le soleil"


M a écrit:
La prise de recul dans ce cadre n'est pas une fuite de la réalité selon moi mais une attitude patiente à l'égard de l'activité humaine.

Sur la patience il parait que je suis pas mauvais.
Moi je me trouve normal mais bon.
C'est de l'info pour personne.


M a écrit:
Ainsi, un mouvement vers l'arrière par rapport à une information donnée sert la prise de conscience que nous ne sommes pas obligé d'emprunter la direction indiquée.  

C'est bien pour ça que ta banque communique pas sur ce qu'elle fait de ton pognon pendant que t'écris ça.
Pourquoi tu t'étais jamais posé la question ?


M a écrit:
c'est souvent d'un sentiment vague d'être entubé qu'on agit au-delà de la logique apparente, au plus proche de la réalité.

Le prix des kalach continu de baisser pas mal dans la cité.
ça fait un moment que ça dure.
C'est la loi du marché.
"There is no alternative"

- Margaret Tatcher -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tourne en rond
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/12/2015
Nombre de messages : 400
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : martigues

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Mer 27 Jan 2016 - 6:35

En fait les informations arrivent même sur le forum !! Shocked

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Con)Science
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/11/2015
Nombre de messages : 684
Masculin
Verseau Cheval
Age : 27
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Mer 27 Jan 2016 - 10:11

@Did a écrit:
L'information armée du poing que j'ai braqué hier avec ma com perso  -  hors citations  - était bien sur une grosse caricature

Did, c'est que je n'ai pas compris dans ce cas.
Mais tout cela m'avait l'air d'être, même si ironisé, ta position.

C'est là qu'on se rend compte que l'on parle avec tout notre corps et pas seulement la tête Smile


Dernière édition par Alaka le Mer 27 Jan 2016 - 10:27, édité 1 fois (Raison : Cadre de citation)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu
Membre
avatar

Date d'inscription : 20/12/2015
Nombre de messages : 453
Masculin
Bélier Singe
Age : 37
Ville : Paris

MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Mer 27 Jan 2016 - 11:31

M a écrit:
Certains l'ont bien compris et nous voyons que l'Europe entière suit la mode de l'abrutissement des jeunes.
Félicitons au passage ceux* qui s'acharnent à maintenir les gens dans l'illusion et encouragent l'appauvrissement intellectuel, en aménageant un confort toujours provisoire qui ne peut que demeurer qu'à la condition de continuer à consommer les substituts qu'ils fournissent toujours plus largement.
Par ailleurs, n'ayons pas peur des mots, la forme libérale-libertaire de notre démocratie est aménagée pour le compte du capitalisme, qui doit servir une illusion de choix, libertés, mais qui camoufle idéalement un système néo-fasciste où l'essence de l'homme est simplement réductible à la taille de son portefeuille.

* :ceux là même qui imposent une morale, des bisous pour souligner votre médiocrité, et le bonheur avec l'adhésion à leurs points de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Recul par rapport à l'information   Mer 27 Jan 2016 - 11:48

je dois noter une phrase qui m a fait sourire
" l information ne tombe pas du ciel "

et bien , en ce moment il y a des informations justement qui pleuvent meme sur nous en provenance du " ciel "
mais ces informations ne se trouve pas a la télé ou autres fausses informations, elles se ressentent dans notre cœur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Recul par rapport à l'information
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit