Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ô, ange des plaisirs perdus. Ribeiro, Guipont et les autres...

Aller en bas 
AuteurMessage
nordevan
Membre


Date d'inscription : 24/10/2008
Nombre de messages : 1533
Masculin
Capricorne Rat
Age : 69
Ville : Nord

MessageSujet: Ô, ange des plaisirs perdus. Ribeiro, Guipont et les autres...   Ven 18 Déc 2015 - 23:50

Léo Ferré , dans sa vie, a toujours été meurtri par ses femmes.

Mais, quelques unes ont su le venger d'un karma si tragique.

Parmi elles, je retiendrais Agnès Guipont et Catherine Ribeiro qui ont, chacune à leur manière, exprimé l'indicible message de Léo.

Agnès Guipont
https://www.youtube.com/watch?v=3zDkXlKaLSs

Catherine Ribeiro
https://www.youtube.com/watch?v=5zjvTUjYdZs

Regardez la peau, la plage, le sable d'Agnès Guipont : Chaque imperfection, divine imperfection, est une histoire, une mémoire et en qualité d'engrammologue, j'écrirais :  "La mémoire et la mère", tout est flux, tout est marée.

Regardez Catherine Ribeiro, c'est le granit d'une île au large de la Bretagne.

Ces femmes ont levé un coin du voile du "mystère Léo Ferré".

Mais, ces deux vidéos montrent combien l'homme originel, le partenaire premier des femmes a disparu, laissant place à un douloureux néant.

Ces femmes chantent et expriment la nostalgie d'un plaisir perdu et d'une sensualité à jamais orpheline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://numerologue.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ô, ange des plaisirs perdus. Ribeiro, Guipont et les autres...   Sam 19 Déc 2015 - 7:31

Oui. Résister à se déverser en partage mène à se mettre au vert , aux vers, aux verres, pathétiques et illusoires paravents au douloureux néant du débordement des souvenirs, qui n' échappent à leur ronde infernale.
Content de te lire à nouveau Nordevan.
Revenir en haut Aller en bas
erell
Membre
avatar

Date d'inscription : 29/09/2014
Nombre de messages : 9286
Féminin
Sagittaire Dragon
Age : 41
Ville : en chemin

MessageSujet: Re: Ô, ange des plaisirs perdus. Ribeiro, Guipont et les autres...   Dim 20 Déc 2015 - 19:50

:jap:  I love you

Je viens juste de le découvrir... Merci Nordevan pour l'ouverture de ce topic sur Léo Ferré, poète des temps modernes, auteur compositeur interprète et excellent pianiste ; de culture musicale classique, il a dirigé des orchestres symphoniques...

Ci-après, les deux liens vidéos que tu as postés :


Agnès Guipont - La mémoire et la mer




Catherine Ribeiro - La mémoire et la mer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nordevan
Membre


Date d'inscription : 24/10/2008
Nombre de messages : 1533
Masculin
Capricorne Rat
Age : 69
Ville : Nord

MessageSujet: Re: Ô, ange des plaisirs perdus. Ribeiro, Guipont et les autres...   Lun 25 Jan 2016 - 18:19

Je mets un terme à mes consultations. Trouver un sens. Trouver un sens à ces tonnes de souffrances déversées dans mon bureau. Une clé? Regardez bien les deux vidéos ci-dessus, jusqu'à la dernière image, jusqu'à la dernière goutte, jusqu'au dernier cri. Vous comprendrez confusément que le mystère est là, exprimé par ces deux femmes : L'homme -le mâle-, de par sa constitution, ne peut pas saisir l'instant féminin. La femme est seule, avec la nostalgie prégnante de son premier et véritable amant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://numerologue.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ô, ange des plaisirs perdus. Ribeiro, Guipont et les autres...   Lun 25 Jan 2016 - 19:00

La mémoire et la mer - Léo Ferré

La marée, je l'ai dans le cœur
Qui me remonte comme un signe
Je meurs de ma petite sœur,
de mon enfance et de mon cygne
Un bateau, ça dépend comment
On l'arrime au port de justesse
Il pleure de mon firmament
Des années lumières et j'en laisse
Je suis le fantôme jersey
Celui qui vient les soirs de frime
Te lancer la brume en baiser
Et te ramasser dans ses rimes
Comme le trémail de juillet
Où luisait le loup solitaire
Celui que je voyais briller
Aux doigts du sable de la terre

Rappelle-toi ce chien de mer
Que nous libérions sur parole
Et qui gueule dans le désert
Des goémons de nécropole
Je suis sûr que la vie est là
Avec ses poumons de flanelle
Quand il pleure de ces temps-là
Le froid tout gris qui nous appelle
Je me souviens des soirs là-bas
Et des sprints gagnés sur l'écume
Cette bave des chevaux ras
Au ras des rocs qui se consument
Ô l'ange des plaisirs perdus
Ô rumeurs d'une autre habitude
Mes désirs dès lors ne sont plus
Qu'un chagrin de ma solitude

Et le diable des soirs conquis
Avec ses pâleurs de rescousse
Et le squale des paradis
Dans le matin mouillé de mousse
Reviens fille verte des fjords
Reviens violon des violonades
Dans le port fanfarent les cors
Pour le retour des camarades
Ô parfum rare des salants
Dans le poivre feu des gerçures
Quand j'allais, géométrisant,
Mon âme au creux de ta blessure
Dans le désordre de ton cul
Poissé dans des draps d'aube fine
Je voyais un vitrail de plus,
Et toi fille verte, mon spleen

Les coquillages figurant
Sous les sunlights cassés liquides
Jouent de la castagnette tant
Qu'on dirait l'Espagne livide
Dieux des granits, ayez pitié
De leur vocation de parure
Quand le couteau vient s'immiscer
Dans leur castagnette figure
Et je voyais ce qu'on pressent
Quand on pressent l'entrevoyure
Entre les persiennes du sang
Et que les globules figurent
Une mathématique bleue,
Dans cette mer jamais étale
D'où me remonte peu à peu
Cette mémoire des étoiles

Cette rumeur qui vient de là
Sous l'arc copain où je m'aveugle
Ces mains qui me font du fla-fla
Ces mains ruminantes qui meuglent
Cette rumeur me suit longtemps
Comme un mendiant sous l'anathème
Comme l'ombre qui perd son temps
À dessiner mon théorème
Et sur mon maquillage roux
S'en vient battre comme une porte
Cette rumeur qui va debout
Dans la rue, aux musiques mortes
C'est fini, la mer, c'est fini
Sur la plage, le sable bêle
Comme des moutons d'infini...
Quand la mer bergère m'appelle
.


Dernière édition par coquillage le Lun 25 Jan 2016 - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Samarcande
Membre
avatar

Date d'inscription : 19/06/2011
Nombre de messages : 4956
Féminin
Capricorne Buffle
Age : 56
Ville : Abondance

MessageSujet: Re: Ô, ange des plaisirs perdus. Ribeiro, Guipont et les autres...   Lun 25 Jan 2016 - 19:18



" La marée je l'ai dans le coeur qui me remonte comme un signe je meurs de ma petite soeur de mon enfance et de mon cygne un bateau ça dépend comment on l'arrime au port de justesse il pleure de mon firmament des années lumières et j'en laisse  ... "


Un des superbes textes de Ferré ! tu t'allonges et laisses arriver les images .. et puis tu pleures .. d'intensité ..


I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloah
ModérateurChatBox
avatar

Date d'inscription : 01/11/2014
Nombre de messages : 4501
Féminin
Bélier Chat
Age : 79
Ville : De passage sur Terre

MessageSujet: Re: Ô, ange des plaisirs perdus. Ribeiro, Guipont et les autres...   Lun 25 Jan 2016 - 22:55

Texte ô combien sublime de Léo Férré porté par la voix non moins sublime de Catherine Ribeiro ! Un grand ... grand moment ! Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nordevan
Membre


Date d'inscription : 24/10/2008
Nombre de messages : 1533
Masculin
Capricorne Rat
Age : 69
Ville : Nord

MessageSujet: Re: Ô, ange des plaisirs perdus. Ribeiro, Guipont et les autres...   Sam 30 Jan 2016 - 16:46

Ces femmes y crient leur solitude. Elles ont perdu leur amant originel. L'homme (le mâle) d'aujourd'hui est, par nature, par constitution physiologique et psychologique, incapable de satisfaire le féminin. C'est pourquoi les sexologues leur disent, résignés, que "tout se passe dans la tête" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://numerologue.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ô, ange des plaisirs perdus. Ribeiro, Guipont et les autres...   Sam 30 Jan 2016 - 17:14

bonjour Nordevan, oui,c'est un texte magnifique, évoquant bien l'incandescence de l'âme féminine !

Les coquillages figurant
Sous les sunlights cassés liquides
Jouent de la castagnette tant
Qu'on dirait l'Espagne livide
Dieux des granits, ayez pitié
De leur vocation de parure
Quand le couteau vient s'immiscer
Dans leur castagnette figure
Et je voyais ce qu'on pressent
Quand on pressent l'entrevoyure
Entre les persiennes du sang
Et que les globules figurent
Une mathématique bleue,
Dans cette mer jamais étale
D'où me remonte peu à peu
Cette mémoire des étoiles
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ô, ange des plaisirs perdus. Ribeiro, Guipont et les autres...   Dim 31 Jan 2016 - 12:47

@nordevan a écrit:
Ces femmes y crient leur solitude. Elles ont perdu leur amant originel. L'homme (le mâle) d'aujourd'hui est, par nature, par constitution physiologique et psychologique, incapable de satisfaire le féminin. C'est pourquoi les sexologues leur disent, résignés, que "tout se passe dans la tête" !

le corps est plein, et les femmes en rejettent l'écume... et si le monde serait océan ? Après tout, qu'en savons-nous, trop obnubilés que nous sommes par nos propres consciences , si l'on comprend que la mer est aussi un cerveau ?
ne nous mettons pas des barrières aussi à notre "liberté"? Certes, elle est toute relative mais la liberté, c'est juste nous...qui ne parvenons pas à nous sentir libre. Sentir... un parfum....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ô, ange des plaisirs perdus. Ribeiro, Guipont et les autres...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ô, ange des plaisirs perdus. Ribeiro, Guipont et les autres...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Homme - femme - couple-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit