Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le principe du petit POINGOUIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
FIFI
Membre
avatar

Date d'inscription : 18/11/2008
Nombre de messages : 870
Féminin
Sagittaire Rat
Age : 44

MessageSujet: le principe du petit POINGOUIN   Dim 18 Jan 2009 - 15:39

SOMMES NOUS TOUS DES SURADAPTES ?

http://www.psycho-ressources.com/bibli/petit-pingouin.html

sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enoch
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/12/2008
Nombre de messages : 528
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : le havre

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Dim 18 Jan 2009 - 18:17

"Ce qui me frappe dans mon travail, c'est que la question qui horripile le plus les personnes en " congé de maladie pour raison émotionnelle ", c'est le fameux : Comment ça va?… Et vous savez pourquoi? Parce que, quand on se retrouve dans une période " fragilisée ", on n'arrive pas à se donner ce que j'appelle de la " contenance " devant les gens, cette sorte de masque que les " bien-portants " parviennent à maintenir sans trop de difficulté, parfois en pleine connaissance de cause et parfois non. "

Une autre de nos nombreuses dictatures insupportables : " Comment ca va " ? parce que si ca va pas, t'es anormal. Si tu vas pas au cinema, a tel endroit voir tel truc ( plus ou moins debile), ca va pas.
Comment, mais t'es pas sorti aujourd'hui ? Comment si le fait de sortir dehors, prendre l'air, plus exactement l'air de la pollution, etait le gage, le fait meme qui prouve que " ca va ".
Parce que si tu pleures, si t'es blanc comme un linge, si t'es triste, si la conversation sur la enieme stupide emission de television pornographique te donne envies de vomir, c'est que t'es pas in, dedans, t'es plutot out, t'es pas bien inseré et ca c'est une tare. Le truc a la mode aujourd'hui, c'est d'etre normal! quel ennui !
Toi, le djeune. Parce qu'en plus,on nous tue toi. y'a mille morts a gaza mais ca va....
Ca doit aller, ca va venir, ca va, ca ira, ca ira, ca ira !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FIFI
Membre
avatar

Date d'inscription : 18/11/2008
Nombre de messages : 870
Féminin
Sagittaire Rat
Age : 44

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Dim 18 Jan 2009 - 19:16

c'est trés juste Enoch

Cela résonne bp en moi, en ce moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'auteur
Invité



MessageSujet: Heureux que ça fasse réagir...   Mar 20 Jan 2009 - 16:17

Un simple mot de l'auteur de ce livre qui apprécie que des gens prennent conscience de ce problème social galopant... et ultimement inquiétant.

Denis Doucet, psychologue, Canada
Revenir en haut Aller en bas
La Louve
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1377
Féminin
Gémeaux Rat
Age : 45
Ville : Quelque part sur le chemin...

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Mar 20 Jan 2009 - 17:01

Ah non, alors ! Monsieur Denis, interdiction de partir comme ça ! Pour une fois qu'on a la chance d'avoir un auteur en ligne !

Je n'ai pas lu votre livre, du moins pas pour l'instant, mais j'aimerais bien que vous nous parliez un peu... Que faites-vous, vous, pour ne plus être un "pingouin" ? Que faites-vous pour échapper à'idéalisation galoppante ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FIFI
Membre
avatar

Date d'inscription : 18/11/2008
Nombre de messages : 870
Féminin
Sagittaire Rat
Age : 44

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Mer 21 Jan 2009 - 12:51

Denis Doucet,
je me réjouis que votre route ait croisé celle de ce forum.
quand j'ai découvert votre livre sur le net,
cela a fortement raisonné en moi.

LA SURADAPTATION, je la connais depuis fort longtemps
elle est devenue mon amie de tous les jours;
fidéle au poste....

pour tout vous dire, je n'ya ai jamais prété attention,
jusqu'au week end dernier, quand j'ai lu pour la premiére
fois l'histoire du poingouin.

Nous sommes de nombreux poingouins sur cette planéte
n'est ce pas ?

alors que faire Monsieur Doucet ?

bien à vous
sunny sunny sunny sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Mer 21 Jan 2009 - 14:18

lol! Des moutons, et maintenant des pingouings !!!
Je ne suis ni un mouton (qu'il soit blanc ou noir...), ni un pingouing...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur
Invité



MessageSujet: les enjeux de la suradaptation?   Lun 26 Jan 2009 - 4:27

Première réponse facile... lisez le livre. Mais encore...

Bon, essayer d'expliquer 'Comment cesser de se suradapter?' n'est pas chose facile.

D'abord, alors que je crois fermement à une bonne part de libre arbitre, on doit admettre que personne n'échappe aux conditionnements sociaux. Et à son frère cousin, les manoeuvres de manipulation diverses; à petite échelle (un cousin rusé) ou à grande échelle (vous convaincre d'acheter telle marque de voiture grâce à une astucieuse pub).

Se suradapter implique:

- des symptômes croissants
- un effort excessif
- un environnement adverse
- un besoin vital en jeu et en souffrance

Se suradapter dans le couple, au travail, en acceptant des statu quo insatisfaisants, en ne faisant que 'ce qu'on nous propose' - délaisser ceux qu'on aime pour courir après plus et plus de fric - , etc.

Remèdes en exemples:

- ne plus se laisser manipuler
- s'assurer de se respecter dans ses besoins et de les protéger
- distinguer besoins profonds et caprices futiles
- s'en tenir èa l'essentiel d'une ligne de conduite sans se faire distraire par d'autres
- tenir compte de notre besoins des autres - ce n'est pas un vote pour le nombrilisme
- s'autodéterminer le plus possible
- accpter d'être imparfait
- fuir le perfectionnisme et le sans erreur stressants
- ressentir ce qui compte vraiment plutôt que mener cette vie de morts-vivants si répandue
- redéfinir ses priorités de l'intérieur
- une dose de 'marginalité-délinquance'
- tenir compte de ses limites personnelles bien humaines
- se réalisser au lieu de performer comme un malada
- s'humaniser dans ses paroles, comportements, pensées, attitudes
-etc
-etc

Impossible de tout aborder en quelques paragraphes... mais vous avez l'idée générale.

Salutations!

Denis Doucet
Revenir en haut Aller en bas
Adrien
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/01/2009
Nombre de messages : 139
Masculin
Gémeaux Buffle
Age : 32
Ville : Brocéliande

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Lun 26 Jan 2009 - 6:56

mon problème c'est que je vie l'inverse, je ne peux pas m'adapter :-S

à chaque fois que j'ai essayé, j'ai préféré mourir.

mais ce que je veux c'est simplement vivre,

alors je vie simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enoch
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/12/2008
Nombre de messages : 528
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : le havre

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Lun 26 Jan 2009 - 11:01

Les reponses que vous preconisez ne menent - elles pas a un isolement social ?
Dans un cadre de travail classique, il m'apparait difficile de mettre vos remedes en pratiques. Vous etes tout de suite montré du doigt si vous changez d'un iota l'image que vous avez cree, l'image sociale.
En caricaturant a l'extreme, fondez une mini societé en lozere sans portable avec une contestation de la societe de consomation et vous voila terroristes.
Peut etre faut il mettre en cause notre desir, sans fin, de consomation ? Pourquoi creer un besoin, ce que font tres bien les publicitaires, la ou il n'y en a pas besoin? A t-on besoin d'un cinquieme telephone portable ? Pourquoi creer du desir où il n'y a rien ? Et si nous abordiions ue reflexion sur le desir du desir de l'autre ?
Ne plus se laisser manipuler au tavail ? Vous etes serieux ou vous ne connaissez pas le mode du travail. je crois que c'est notre modele economique qui definit notre comportement. Le liberalisme etant fondée sur le profit, la competitivité, il m'apparait etrange de vouloir mettre en avant des valeurs de contestation, d'independance. Je connais un psychiatre qui avait inventé un terme pour definir les sur-adaptes que nous sommes, il les appelait les normauxpathes, c'est a dire nous. Nous tous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Louve
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1377
Féminin
Gémeaux Rat
Age : 45
Ville : Quelque part sur le chemin...

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Lun 26 Jan 2009 - 11:15

Mon bel Enoch,

Qu'est-ce que tu en as à faire d'être montré du doigt ? Craints-tu le jugement ?
Je suis sure que tu te déconditionnes par toi-même : ce n'est pas parce que les publicitaires te disent qu'il faut que tu achètes une renault que tu vas le faire, non ?

Je pense qu'on peut réellement se déconditionner et vivre en parfaite harmonie avec nos besoins véritables sans se marginaliser totalement.

Je vous serre fort contre mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP_pomme
Membre
avatar

Date d'inscription : 09/05/2007
Nombre de messages : 131
Féminin
Verseau Coq
Age : 47
Ville : Yvelines

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Lun 26 Jan 2009 - 11:27

Citation :
Les reponses que vous preconisez ne menent - elles pas a un isolement social ?
je ne le pense pas enoch.
à la lecture de ce sujet je me vois comme étant une pingouin rebelle... un coup l'un, un coup l'autre cherchant une tierce solution plus sereine (elle arrive doucement je crois.. notament grace à ma prise de conscience recente que malgre ma nature rebelle et décalée depuis toujours j'en fais quand meme trop pour satisfaire le plus de gens possible et que c'est moi qui en patie le plus !!! des efforts surhumains aussi pour essayer de ne pas me trahir dans ce qui m'est vital... des efforts pour tout quoi !!).

Citation :
Vous etes tout de suite montré du doigt si vous changez d'un iota l'image que vous avez cree, l'image sociale.
ben tant pis.. dans une mesure à trouver pour soi, on passe pour un cinglé peut-etre mais on evitera peut-etre aussi de devenir fou.. tu vois la nuance ? Wink
on s'y habitue tu sais à etre jugé à la va-vite... c'est déplaisant mais j'ai remarqué que "la vie" nous rend souvent justice en la matiere quand nous sommes sinceres mais impuissant à reveiller les autres... je l'experimente actuellement dans le cadre d'un nouveau boulot..
il y a des choses tres cocasses qui se passent et "forcent" ceux qui m'ont jugé trop vite à me trouver finalement sympa et je n'ai rien fait d'autre que de lacher-prise sur leur jugement et de rester moi-meme... c'en devient tres "rigolo" meme !!!
Peut-etre ai-je de la chance...? en tout cas je le vis Smile

Mais j'ai peut-etre aussi une force paradoxale.... je n'ai plus grand chose à perdre car c'est déjà fait (materiellement, socialement..). Tout est à reconstruire et je ne crains plus de perdre, je n'ai pas la responsabilité d'autres personnes que moi-meme aussi et je sais que ça compte enormement dans la balance de nos "besoins" dont la société se sert pour nous tenir en laisse...

Citation :
Le liberalisme etant fondée sur le profit, la competitivité, il m'apparait etrange de vouloir mettre en avant des valeurs de contestation, d'independance.
Je pense que les propos de l'auteur dans son livre et sa vie seront plus nuancés que ce qu'un résumé peut apporter comme eclairage..
Je ne vois pas d'appel à la revolte sauvage, au rejet de tout dans ses propos !!!
Je ressents qu'il est question d'un cheminement progressif mais profond.
Reste à chacun de voir ce qu'il veut faire de sa vie en fait... à long terme Wink
Moi j'ai envie de pouvoir etre la plus authentique possible, de trouver la vie qui va avec ce desir.. et meme si c'est difficile à realiser, c'est mon choix, c'est dans mon sang.. Wink

@La Louve a écrit:
Je pense qu'on peut réellement se déconditionner et vivre en parfaite harmonie avec nos besoins véritables sans se marginaliser totalement.
C'est un vrai challenge mais il vaut d'etre tenté oui Wink


PS : Denis, à la decouverte de ce sujet ici, je me suis permise de citer votre page dans mon propre forum (Arte'Ame) dédié à la créativité, au bien-etre, developpement perso, etc.. il me semble assez interessant pour se faire connaitre !
Votre propos me fait echo personnellement et j'y reconnais bien du monde !!!! Il s'ajoute à mon approche de la "douance" qui semble me concerner aussi et avec ses deux eclairages, je me sens mieux, je me comprends mieux. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solaime-g.spaces.live.com/
enoch
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/12/2008
Nombre de messages : 528
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : le havre

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Lun 26 Jan 2009 - 11:53

Cher sp pomme, vous travestissez mes propos ou je me suis mal exprimé. Je n'ai pas parlé du tout de revolte sociale( qui n'existe d'ailleurs pas aujourd'hui) mais de valeur de contestation, d'independance. Je ne vois pas ce que veux dire avoir un tel comportement dans notre soieté dans le cadre d'un travail. A moins bien sur de ne pas craindre pour son emploi et ca n'est pas le cas de la grande majorité de la population. Nous constatons d'ailleurs au passage une criminalisation de le manifestation, de la contestation, de l'ndependance par Mr Sarkosy a tel point qu'on s'interroge aujourd'hui publiquement sur les libertés fondamentales ( Telerama de cette semaine sujet interessant) comme quoi il semblerait que le journal " marianne " n'ait pas dit que des betises.
On peut changer son image sociale si on en a les moyens et l'argent, c'est une evidence mais la crise favorise le chantage au chomage exercee par notre systeme economique et ses leaders ( patronat et droite en gros).
"La Louve a écrit:
Je pense qu'on peut réellement se déconditionner et vivre en parfaite harmonie avec nos besoins véritables sans se marginaliser totalement. " Il faudrait defiinr besoins veritables. Si c'est mediter et se promener dans la campagne, oui certes. Si c'est avoir une spiritualité non militante, oui encore.
Si c'est se considerer rebelle parce qu'on a manifesté le dimanche apres midi contre une central nucleaire, oui encore.
Mais refuser la societé de consommation parce qu'elle pollue votre corps et votre esprit me semble impossible a moins de savoir vivre comme des moines dans n monastere. le systeme est si bien fait que la pression qu'il exerce empeche toute remise en cause veritable, je dis bien veritable. Parce qu'aujourd'hui etre un rebelle est plutot a la mode, tant qu'on ne fait pas de bruit...
Je ne trouve pas, mais c'est juste mon opinion, que le livre de monsieur apporte quelque chose de nouveau. Il y a belle lurette que l'alienation par la societe, le travail, le spectacle, les bonnes intentions a eté remarquée. S'il s'agit de changer les termes et de former un habillage differend, l'interet m'echappe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FIFI
Membre
avatar

Date d'inscription : 18/11/2008
Nombre de messages : 870
Féminin
Sagittaire Rat
Age : 44

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Lun 26 Jan 2009 - 15:48

j'espére que Monsieur Doucet réagira à ces propos

sunny sunny sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/01/2009
Nombre de messages : 139
Masculin
Gémeaux Buffle
Age : 32
Ville : Brocéliande

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Lun 26 Jan 2009 - 16:01

Enoch, si tu veux garder ton travail, ta place sociale, et en plus t'élever spirituellement? y'a pas comme une erreur?

Tu sais tout ce monde virtuel n'est que le résultat de notre errance, si on arrête d'errer, on a plus besoin de tous ces artifices. Mais si t'es pas prêt à revoir ton mode de vie, à la remettre en question, à la purifier.... bah tu pourras continuer ton voyage spirituel en solitaire dans ton crane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Louve
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1377
Féminin
Gémeaux Rat
Age : 45
Ville : Quelque part sur le chemin...

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Lun 26 Jan 2009 - 16:11

Voici un extrait d'un channeling (oui, je sais...) qui répond parfaitement à cette peur de vivre en dehors du monde établi :

Maintenant Je vais M’adresser à tous Ceux qui se re-connaissent en tant qu’Êtres Divins, et qui sont prêts à entendre les messages que leur Moi Divin veut leur transmettre : Vous avez la possibilité de Nous entendre si Vous êtes conscients que ce sera pour Vous une nouvelle façon d’être, et que cela va changer considérablement votre Vie, et que plus rien ne sera comme avant, parce que Vous aurez à comprendre ce que Vous Êtes, et Vous aurez à vivre en conscience que cet état Divin ne Vous permettra plus de Vous identifier à un humain, et que votre Amour devra être constant, et que votre Amour devra être en permanence ce que Vous Êtes. Cela ne veut pas dire que Vous devrez vivre une Vie austère, et même Nous Vous encourageons à vivre le plus simplement possible et à Vous faire plaisir et à profiter de tout ce que cette Terre peut Vous offrir, mais Vous ne pourrez plus vivre dans un état de dualité, mais dans un état de tout Amour, pour Vous-même et pour tous les Autres, Vous ne pourrez plus juger, critiquer et parler en termes de déni de Vous. Vous ne pourrez plus vivre ce monde tel qu’il est. Vous en arriverez même à sortir complètement du système établi et à vivre autrement, sans pour autant Vous isoler du reste du monde. Vous vivrez pleinement cette Vie avec tout un Chacun, mais sur un mode différent. Et c’est là que Nous Vous demandons : Est-ce bien ce que Vous voulez ? Est-ce bien ce changement radical que Vous voulez ? Etes-Vous prêts à abandonner votre façon d’être humaine ? Etes-Vous prêts à vivre différemment, mais à vivre simplement ? Etes-Vous prêts à comprendre que Vous êtes autre chose qu’un humain et à faire en sorte de le vivre en conscience ? Etes-Vous prêts à croire en ce que Vous Êtes vraiment et à le vivre consciemment ? Etes-Vous prêts à Nous laisser faire et à Nous permettre de Nous laisser Vous transmettre les messages que Vous devrez ensuite retransmettre aux Autres ? Etes-Vous prêts de laisser couler à travers Vous l’Energie Divine pour qu’Elle puisse s’expanser dans le Cœur de tous les Êtres ? Et c’est là que l’on reconnaît un Humain Divin, et c’est là que Nous pouvons dire que Vous êtes bien Ceux qui portez la Lumière là où Vous êtes, et quoi que Vous fassiez.

Et le lien vers la totalité du texte : http://cristalain.over-blog.fr/article-20967941.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur
Invité



MessageSujet: Sur les difficultés à s'entendre sur les répercussions du concept et ses applications...   Lun 26 Jan 2009 - 16:31

Je vois que le sujet anime les participants, ça me réjouit... même si on ne s'entend pas tous.

Dénoncer les revers de la 'droite-establishment' par le politique et les manifestations atteint sa cible à 25-60% selon les cas. C'est nécessaire, mais pas la voix de mon livre qui se veut un complément.

Dire que l'économique gère et mène nos vies n'est pas nouveaux. Mais les livres intelligents qui en parlent ne sont lus que par une petite poignée d'intellectuels déjà sensibilisés, donc pas d'effet de levier au changement pour la masse.

En quoi le concept de suradaptation diffère? Il fait se rencontrer le psychologique (individu) et le sociologique (sociétal) alors que les bouquins sur le changement proposent soit de se changer tout seul en vase clos (croissance personnelle) OU de casser la baraque en sortant dans les rues, ce qui généralement fait beaucoup de bruit mais joue le jeu de 'justifier' (?) plus de lois et de contrôle social. Ces deux angles d'approche renforcent l'emprise de la culture dominante car trop extrémistes.

Sans prétendre être meilleur, ici je propose un langage grand public - qui déplaiera aux puristes - avec un concept plus accessible et qui articule la vie personnelle et la société. À chacun son opinion, mais difficile de juger d'un bouquin sans l'avoir lu il me semble.

Oui, c'était trop court et tellement incomplet mon petit paragraphe précédent, désolé. Ça donne trop l'impression que c'est facile mais ça ne l'est pas. Et on y arrive que partiellement, j'en suis bien conscient.

À ceux qui pensent que seuls les chanceux de la classe moyenne peuvent se payer le luxe de moins se suradapter, je comprends très bien la nuance mais cet énoncé manque lui-même de nuance.

Je suis né dans la pauvreté - père inapte au travail après grave accident dans une mine et aucun support financier et mêre ménagère -, j'ai sué, bossé, erré et vécu 2 burnouts avant de procéder à certains choix dont je parle dans le livre: comme avoir quitté un emploi de gestionnaire à près de $100,000 par année pour une pratique de cabinet privé à 40% minimum de baisse salariale-. et je m'en porte mieux car je peux dire à voix haute ce que je pense désormais; ce qui respecte mieux mes valeurs humanistes.

Cesser de se suradapter ne veut pas dire cesser de s'adapter. C'est la partie excédentaire, celle qui m'enlève de la vitalité car au service des autres à mon détriment, que je repousse ici. Mais personne ne peut y arriver complètement. Chacun a à déterminer dans quelle mesure il le fera et je respecte ça.

En terminant, distinguons 'besoin' et 'désir' et 'envi'.

S'occuper de mes besoins concernet des choses que j'éprouve comme essentiel et vital. Manger, boire, un toit, des liens qui comptent, me sentir relativement assez libre, m'autodéterminer, m'accomplir à ma façon, etc.

Le désir c'est ce que je cible consciemment: devenir riche, épouser Maude, aider les autres, etc. Parfois le désir est accolé aux besoins, et je serai équilibré. Mais parfois, je désire ce que d'autres ont implanté dans ma tête, et là je peux déraper: carriérisme étouffant, orgueil démesuré, grosse voiture qui menace mon budget, etc.

L'envi, c'est cette impulsivité éphémère et subite qui me pousse vers quelquechose: baiser ma secrétaire, acheter un écran télé gigantesque en solde, partir dans le Sud sans réfléchir, m'acheter des bottes un midi au centre commercial alors que j'en ai 6 paires chez-moi. L'envi est souvent conditionné de l'extérieur.

Là s'arrête mon propos, je ne peux rendre justice à un bouquin en 4 ou 5 paragraphes quand même. A +
Revenir en haut Aller en bas
La Louve
Membre
avatar

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1377
Féminin
Gémeaux Rat
Age : 45
Ville : Quelque part sur le chemin...

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Lun 26 Jan 2009 - 16:45

Denis, c'est gentil de vouloir m'épouser, mais il y a deux "mais" : un, mon prénom s'écrit sans "e" à la fin, et deux, je suis déjà prise. Peut-être dans une vie future ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enoch
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/12/2008
Nombre de messages : 528
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : le havre

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Lun 26 Jan 2009 - 20:04

Adrien, inutile d'etre agressif et mechant. Nous pouvons discuter sans pour autant juger et donner des lecons de morale aux autres. je t'invite a etre plus nuancé dans tes propos, plus clair et aussi plus respectueux. D'autre part tu ne sais pas ce que je fais, aussi je te serais reconnaissant de ne pas m'attaquer pesonnellement. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/01/2009
Nombre de messages : 139
Masculin
Gémeaux Buffle
Age : 32
Ville : Brocéliande

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Lun 26 Jan 2009 - 21:26

pardon, je réagissais à ce que tu disais. j'ai manqué de délicatesse (encore une fois) mais je ne cherche pas à t'attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FIFI
Membre
avatar

Date d'inscription : 18/11/2008
Nombre de messages : 870
Féminin
Sagittaire Rat
Age : 44

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Lun 26 Jan 2009 - 21:46

Denis, c'est gentil de vouloir m'épouser, mais il y a deux "mais" : un, mon prénom s'écrit sans "e" à la fin, et deux, je suis déjà prise. Peut-être dans une vie future ! Laughing
____________________________________________

et si ça se trouve,
Denis a connu Maud dans une autre vie ...!!!
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enoch
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/12/2008
Nombre de messages : 528
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : le havre

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Mar 27 Jan 2009 - 1:36

Ca n'est rien, Adrien. je ne suis pas tres en forme en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien
Membre
avatar

Date d'inscription : 12/01/2009
Nombre de messages : 139
Masculin
Gémeaux Buffle
Age : 32
Ville : Brocéliande

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Mar 27 Jan 2009 - 2:11

est-ce que la vie que tu mènes, et celle à la quelle tu aspires?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enoch
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/12/2008
Nombre de messages : 528
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : le havre

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Mar 27 Jan 2009 - 2:33

Non, j'aimerais etre delivre de mes peurs, etre un maitre eveillé. Pourquoi cette question ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enoch
Membre
avatar

Date d'inscription : 26/12/2008
Nombre de messages : 528
Masculin
Lion Singe
Age : 49
Ville : le havre

MessageSujet: Re: le principe du petit POINGOUIN   Mar 27 Jan 2009 - 4:22

cela n'a pas un apport direct avec le sujet mais je tenais a vous faire connaitre tres brievement ce livre qui a mon sens est tres eclairant sur certains comportements aujourd'hui. L'homme sans gravité de charles Melman. Tire d'un site internet.

Charles Melman est psychiatre et psychanalyste; il est éditorialiste de la revue Passages. Il a été directeur de l'enseignement de l'Ecole Freudienne de Paris, et responsable de la revue Scilicet. Après avoir fondé l'Association freudienne en 1982, il a lancé la revue Le Discours psychanalytique.Il est le fondateur de l'Association Lacanienne Internationale.Il a créé avec Claude Dumézil, Gérard Pommier et Moustafa Safouan la Fondation Européenne pour la Psychanalyse.Il a publié en 1986 Les nouvelles études sur l'hystérie et depuis Les structures lacaniennes des psychoses, Retour à Schreber, Les nouvelles études sur l'inconscient, La nature du symptôme, La névrose obsessionnelle.

Jean-Pierre Lebrun est psychiatre et psychanalyste, ancien Président de l'Association Freudienne Internationale. Il exerce à Namur en Belgique. Ces derniers ouvrages sont Un monde sans limite et Les désarrois nouveaux du sujet.

Rejet du "réel" au profit du "virtuel", banalisation de la violence, perte de légitimité des figures de l'autorité, montée des diverses toxicomanies, attitudes inédites face à la procréation comme face à la mort, nouvelles formes de libertinage, difficultés d'une jeunesse sans perspectives, multiplication spectaculaire des états dépressifs... la liste est longue des changements récents qui témoignent d'une évolution radicale des comportements des individus et de la vie en société, qui provoquent une véritable "crise des repères" suscitant le désarroi des humains, à commencer par ceux qui font profession d'éduquer, de soigner ou de gouverner leurs semblables.

Les deux auteurs s'interrogent sur les causes de cette évolution radicale. L'homme occidental de ce début de siècle apparait "sans boussole, sans lest, affranchi du refoulement, moins citoyen que consommateur, un "homme sans gravité", produit d'une société libérale aujourd'hui triomphante, qui semble n'avoir plus le choix : il est en quelque sorte sommé de jouir"

Charles Melman parle de "nouvelle économie psychique" pour caractériser cet état de "congruence entre une économie libérale débridée et une subjectivité qui se croit libérée de toute dette envers les générations précédentes". Le sujet actuel semble pouvoir faire l'économie de son passé. Il s'agit d'une mutation qui le fait passer d'une économie psychique organisée par le refoulement, donc de la névrose, à une économie organisée par l'exhibition de la jouissance et qui promeut la perversion, une perversion en forme de norme sociale.

Notre rapport au monde n'est plus marqué par le manque , mais par le surplus de présence, par l'accent mis sur la possession de l'objet. Pour les névrosés, tous les objets se détachent sur fond d'absence, mais les pervers, quant à eux se trouvent pris dans un mécanisme où ce qui organise la jouissance est la saisie de ce qui normalement échappe."La grande philosophie morale d'aujourd'hui est que chaque être humain devrait trouver de quoi le satisfaire pleinement". Les jouissances sont fabriquées, artificielles et font partie des produits de cette nouvelle économie psychique.

Charles Melman évoque aussi une "liquidation collective du transfert", en ce sens qu'il n'y a plus ni autorité ni savoir qui fasse référence pour tous. L'heure est au franchissement de toutes les limites, à l'image de l'exposition "Körperwelten" qui présentait une série de corps humains écorchés et mis en scène.

Les auteurs rappellent que Freud ne voyait aucune antinomie entre la psychologie individuelle et la psychologie sociale. C'est donc une actualisation de ce que Freud appelait le "Malaise dans la civilisation" qu'ils visent.

Quel rôle, quelle place la psychanalyse aura-t-elle dans cette mutation déjà à l'oeuvre?

En introduction de son ouvrage, Charles Melman cite Hölderlin : "Mais où croît le danger, là croît aussi ce qui sauve".


C'est ainsi qu'aujourd'hui vous avez des expositions de corps humains dans des musees sans que personne ne s'emeuve. n expose egalemnt sur internet la derniere anerie dangereuse de tel joueur dans cette emission " jackass" dont michael youn vante les merites a la tele. La tele realite releve egalement, a mon sens, de ce type de pathologie. Qui veut passer a la telé exposer ce qu'il n'est pas, ce qu'il n'a rien a dire. Qui n'a pas son portable pour hurler bien fort en pleine rue sa sexualite avec son conjoint. " Je veux cet objet tout de suite " sans travailler ou construire un projet qui va mener logiquement a la possession de cet objet. Bien evidement, les conduites criminelles sont induites de ce type de perversité. Melman dit qu'il n'y a pas de solution a ce probleme qui va devenir de plus en plus pregnant. la psychanalyse ne peut rien en raison de l'impossibilité a faire du transfert de la personne. Il n'est plus question de s'adapter pour la personne mais de jouir a tout prix sans faire d'effort et s'il faut etre en dehors des lois de notre societé, ca n'est pas un probleme comme l'ont montré certains traders et banquiers...
Jim Morrison hurlait sa revolte en un fameux " i want the world and i want it now", je ne pense pas qu'il se doutait que ce slogan deviendrait " Je veux jouir de ceci et je veux jouir maintenant "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le principe du petit POINGOUIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit