Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La technologie de l'institut KESHE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
chercheur
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/07/2012
Nombre de messages : 352
Masculin
Balance Chat
Age : 29
Ville : grenoble

MessageSujet: La technologie de l'institut KESHE   Ven 13 Nov 2015 - 14:13

Bonjour à tous,

Voila voila depuis quelque temps leurs présentation me turlupine les méninges...

Cette institut à développer une technologie que l'ont pourrais aisément retranscrire dans un bouquin de SF et pourtant il s'agit de science contemporaine.

" La Fondation Keshe, situé à Ninov, en Belgique, a annoncé qu’elle publiera la première phase de sa technologie spatiale et son système magnétique et anti-gravitationnel (Magravs) qu’elle a développé. Ces technologies seront rendu disponible simultanément à tous les scientifiques du monde entier pour fin de production et de duplication, la fondation affirme que ces technologies devraient permettre, par exemple, les déplacements de l’Iran jusqu’à New York en une dizaine de minutes, ainsi que de fournir des systèmes d’énergie libre pour tous les citoyens à travers le monde. Suite à la publication de ces technologies de l’énergie et de l’espace, la mission de la fondation s’adressera aux pénuries alimentaires et d’eau à travers le monde qui seront résolues, déclarent-ils, à partir de leurs technologies basées sur le plasma. Si vous êtes intéressé à en apprendre davantage sur la Fondation Keshe et sur leur filiale du groupe de la Keshe International Space Institute, visitez le site Web de la Fondation Keshe en suivant le lien fourni ci-dessous et lisez leur énoncé de mission détaillant leur plan libérer ces connaissances à tous les scientifiques du monde entier le 21 septembre 2012." http://www.keshefoundation.org/

(je post ce lien à des fins de critiques et non de propagande)

Alors voila, une de ces technologie consiste à recouvrir, par un procéder chimique (bain de soude caustique (débouche évier), puis vaporisation de cette même soude)) un fil de cuivre de particule "nano" (je ne trouve pas le nom de cette couche éxact).
Ce fil de cuivre auras étais préalablement recourbé et entortillé autour de lui même pour créer des sortes de ressort creux au milieu duquel passe le fil de cuivre :



ma petite question venant avec cette technologie. Il est dis explicitement dans chacun des tutoriel qu'il ne fais en AUCUN CAS toucher le fil de cuivre une fois le traitement chimique opéré....

Apparemment cela ne serais pas très cool pour notre peau si nous faisons un contact direct entre ce fil nano "transformé" et notre peau ....

Ce stylo aurais des vertu exceptionnel dans le traitement des douleurs mais, ma question, à quel prix voulons nous payer la réduction de nos douleurs physique ?? si cette petite tige est si toxique, pourquoi créons nous ENCORE des outils TOXIQUE pour notre santé et donc à plus long terme pour notre environnement qui, sans nul doute, recevra bon nombre de déchet provenant de cette technologie ....


Pour partir sur un événement plus ..... apocalyptique.... il est dis que dans les derniers temps un Homme (être humain) se présenteras à nous comme le sauveur.... ce peut-il que ce sauveur ne sois pas spirituel mais scientifique ? Dans le cas où l'ont enlève les douleurs physique de l'Homme, ce dernier sera prêt à tout, en sans fichant des conséquences, pour ne plus ressentire ses douleurs .... ainsi il peut être très facilement dupé .... je te donne la technologie pour supprimer la douleur, la technologie pour voyager très très rapidement, etc etc ne me demande pas si cette technologie est sur et écologique car au final tu n'en as cure (parole que pourrais dire l'antéchrist non ? )

De plus l'institut partage librement ses découvertes scientifique et incite la masse à reproduire celles-ci à des fins d'expérimentation .... quel moyen efficace pour toucher le plus grand nombre sans se mouiller non ? = les gens étaient conscient, je partage librement mes découvertes je ne les vends pas = il ne s’agit pas la de ma responsabilité ....


Bien évidement je suis très tenter par la création du stylo de douleur Keshe, je connais des personne dans mon entourage que j'aimerai bien soulager avec celui-ci ... mais toutes ces questions me freinent énormément de ma démarche ...


Que pensez-vous donc de tout cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VeryGoodTruth
Membre
avatar

Date d'inscription : 27/04/2015
Nombre de messages : 777
Masculin
Capricorne Chèvre
Age : 37
Ville : Nomade

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Ven 13 Nov 2015 - 14:34

Selon une recherche rapide sur internet, de nombreuses personnes parlent de "hoax", de "scam", bref de supercherie en ce qui concerne ces technologies.

Ils ont ouvert un projet de "crowdfunding" afin de récolter de l'argent, et ont déçu tous ceux qui attendaient les documents finaux, qui n'ont rien apporté selon une première analyse.

De plus, si leur technologie fonctionnait vraiment, nous le saurions déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chercheur
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/07/2012
Nombre de messages : 352
Masculin
Balance Chat
Age : 29
Ville : grenoble

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Ven 13 Nov 2015 - 17:03

hé bien justement cette technologie semble fonctionner, au niveau du stylo je parle ... nombre de témoignage sur le net nous en parle ... et en vidéo de personnes semblant hors de manipulation .... il reste à voir ...


et en cherchant avec scam ou hoax je trouve beaucoup moins de témoignage à son encontre que lorsque je cherche des témoignages de "réussite" dans le traitement de la douleur ...

ma question était plutôt sur le cout écologique de la chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chercheur
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/07/2012
Nombre de messages : 352
Masculin
Balance Chat
Age : 29
Ville : grenoble

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Ven 13 Nov 2015 - 19:41

J'en ai discuté avec une connaissance très calé en chimie :

Plonger un fil de cuivre dans de la soude crée du CuO : ce qui n'est pas un "nano revetement" mais un traitement de surface au mieux et ce qui donne cette couleur noir.
Le fait de ne PAS TOUCHER le fil est surtout à cause de la soude, mais une fois celle-ci éliminé du fil celui-ci ne représente pas de danger .... à part abimer le revetement

Pour ce qui est de l'efficacité : le fil de cuivre en lui même est un excellent conducteur magnétique (utilisé dans la plupart des "baguette magiques" ).

Ainsi nous assisterions plutôt à un remarquable effet placebo : j'ai créé mon outils avec la ferme conviction que toutes ces étapes donne un résultat, quand je l'utilise je sais ce que j'ai fais et j'y met mon plein pouvoir.

Tout ce qu'on nous apprends depuis tout jeune : rien n'est facile, tu dois d'abord FAIRE avant D'AVOIR .... mais voila il est temps de ce défaire de ce schémas : la nature nous donne touts les moyens nécessaire à notre expansion et notre guérison ...

Voila donc une nouvelle voie à exploré dans ce fatras de science et de spiritualité donné par ce Mr. Keshe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2098
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Ven 13 Nov 2015 - 20:49

Ah j'attendais ce topic, je ne me sentais pas l'énergie de le créer vu l'ampleur du sujet.

En effet je pensais à la même chose aujourd'hui, il y a de plus en plus de témoignage de gens qui disent avoir utiliser le stylo keshe et que leur douleurs ont diminuée et pour ma part je pense comme toi qu'il s'agit probablement d'un énorme placebo qui utilise le paradigme scientifique et c'est pourquoi ça fonctionne si bien. Mais le truc dans l'histoire c'est que l'effet placebo n'est pas une illusion, donc si un placebo est efficace il est particulièrement recommandé pour éviter un traitement chimique! Si des millions de gens peuvent soigner leur douleur de cette façon oui la soude caustique entraînera une pollution mais la consommation de médicament dont une partie est évacuée dans nos urines et se retrouve jusque dans l'eau potable au robinet parce que les centrale d'épuration ne sont pas équipée pour filtrer toutes ces molécules va réduire en contrepartie. Au choix, je pense que je préfère la soude caustique!

Et sans aucune compétence scientifique je pense également que le terme de nano-transformation est abusif à moins qu'elle ne désigne que la transformation du métal à sa surface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Ven 13 Nov 2015 - 22:46

Salut,

Suite à des petits soucis avec les liens, j'ai demandé à "Chercheur" de poster mon message.
Merci.


Dernière édition par Bluiset le Ven 13 Nov 2015 - 22:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
chercheur
Membre
avatar

Date d'inscription : 23/07/2012
Nombre de messages : 352
Masculin
Balance Chat
Age : 29
Ville : grenoble

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Ven 13 Nov 2015 - 22:51

Mon ami à créé un compte sur ce site, (pseudo : Estel ) cependant il ne peu poster de lien sur d'autre pages pendant 7 jours (protection contre les pubs j'imagine) alors je post son message à sa place :

Salut tout le monde,

Je suis l'ami calé en Science de "Chercheur".
J'ai créé un compte ici le temps de préciser certains points:

1) Ce bain de soude ne créera pas un nano-revêtement. Vous obtiendrez un traitement de surface (on modifie la surface existante, on n'en crée pas une nouvelle). L'épaisseur sera sans doute de l'ordre de 10 à 100 microns, soit 10000 à 100000 fois plus gros qu'un nano...
(Vous trouverez ici quelques traitements de surface pour les laitons, des alliages de cuivre.)

2) Le CuO peut avoir des propriétés anti-bactériennes. Il faut comprendre par là qu'un film microbactérien (comme il y en a partout) mettra plus de temps à se développer sur une surface en oxyde de cuivre CuO. Cependant, ce matériau n'a pas de propriété curative en soi.

3) Après avoir regardé une video de tuto pour faire les crayons, je préfère prévenir: faire des "expériences" chez soi est dangereux si on ne sait pas ce qu'on fait. Faire de la chimie sans savoir quelles sont les réactions en jeu, les concentrations et les teneurs des produits utilisés, est une grosse prise de risque.
Avec des produits quotidiens, vous pouvez avoir des dégagement gazeux mortels, des acides qui sont indolores sur la peaux mais qui provoquent la destruction des organes internes, etc.
Je vous déconseille donc de jouer au chimiste du dimanche, sauf à suivre des tuto faits par des chimistes (qui auront vérifiés pour vous les réactions, et qui vous les expliqueront.).

4) De part la forme de l'objets en cuivre (la boucle avec la tige dedans), l'effet électro-magnétique sera nul.

Je n'ai rien contre les placébos. L'homéopathie fait économiser beaucoup d'argent par exemple. Par contre, quitte à utiliser une "médecine" qui tient du placébo, pourquoi en choisir une qui présente des risques pour vous et pour l'environnement?
Ce que je vous conseille:

- Si vous pensez que le matériau a des propriétés qui vous intéressent: achetez un cristal de ténorite. C'est le même oxide de cuivre à l'état naturel (CuO). Vous pourrez alors le porter ou l'utiliser comme vous le souhaitez.

- Si vous aimez l'électromagnétisme: faites-vous un bracelet en spiral (en métal) dans lequel vous pourrez glisser votre poignet.
Sur l'image ci-dessous, les lignes vertes représentent le champs magnétique créé par un courant électrique dans les fils oranges.

A bientôt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2098
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Ven 13 Nov 2015 - 23:24

Oui d'après les explications de la fondation keshe ce n'est pas le champs magnétique de la spirale de cuivre qui agit, j'ai oublié le terme qu'ils ont employé dans la vidéo c'est la première fois que je l'entendais, en tout cas il s'agissait explicitement de quelque chose qui n'est pas reconnu par la science officielle. Dans leur théorie il ne s'agit donc pas du matériau en lui même bien qu'il soit nécessaire pour sa conductivité.

Les précautions à pendre avec l'emploi de la soude caustique sont en générale bien mentionnées dans les vidéos que j'ai regardé. Après on ne peut rien éviter si des personnes agissent imprudemment même avec un cours de chimie donné par un prof de chimie. Le seul risque dans ces vidéos c'est que ceux qui les réalisent n'ont pas obligatoirement la pédagogie pour transmettre les précautions d'usage et donc il faut effectivement y aller avec des pincettes, s'interroger, se renseigner, recouper les info, avant de se lancer dans l'expérience.


Dernière édition par Thorsum le Sam 14 Nov 2015 - 1:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 0:46

En tout cas, j'espère ne froisser personne, mais voici ce qui me fait penser que c'est un peu une "arnaque":
- pas de preuves scientifiques (Même sans expliquer la méthode de soin, on peut vérifier l'efficacité par des batteries d'essais en comparant avec un placebo).
- Sur les présentations, il est écrit "Application basée sur la technologie du nanoplasma la plus évoluée". Ayant fait un doctorat justement sur les revêtements (micro et nano) par dépôt PVD et par projection HVOF, je peux vous certifier qu'il ment. Ce qu'il utilise n'est rien d'autre qu'un traitement de surface, ce qui n'a absolument rien à voir avec "les technologies nano".

Maintenant, comme dit, j'ai rien contre les placebo. Mais quitte à faire, il y en a qui ne vous amènent pas à utiliser des bains de soude caustique...

Enfin, sur le site de la fondation Keshe, ils parlent aussi d'autres "technologies" qui me laissent très sceptiques sur les objectifs de cette entreprise. Par exemple: "Le système de nettoyage de CO2 permet de voir le CO2 s’accumulés sous une nouvelle forme de matière ou de plasma, inconnu du monde scientifique jusqu'à l'heure actuelle."
En ajoutant en dessous: "Prix: 30.00 EUR
Plus 21% de TVA plus frais d’expédition"
Ceci n'est rien d'autre qu'une escroquerie.
Mettre 2 electrodes dans l'eau saline n'a rien d'inconnu. En branchant une pile (le système d'électrode successive y ressemble d'ailleurs beaucoup...), vous pourrez même avoir un dégagement gazeux avec l'electrolyse de l'eau.

Bref, il faut savoir garder l'esprit ouvert. Mais il ne faut pas oublier une chose: si une solution pouvait se présenter pour le Co2, ou pour l'environnement de manière générale, on l'étudierait sérieusement. Des entreprises se battraient d'ailleurs pour déposer des brevets et se garantir des gains ultérieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2098
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 1:43

Oui c'est assez curieux de trouver tout ces petits bricolages chez keshe qui à coté de ça propose des technologies beaucoup plus développées avec les générateurs magrav etc. Je sais pas si vous avez téléchargé le contenu de la clé usb mais il y a tout de même pus de 400 pages de documentation avec les plans et deux documents de dépôt de brevet.

Il faudrait vérifier les brevets auprès de l'organisme de dépôt et puis se renseigner sur les conditions de dépot. Par exemple peut on breveter un montage qui serait un fake? Il doit bien y avoir une commission qui étudie et vérifie ce qui est breveté.

Des milliers de gens de par le monde se lancent dans la fabrication de générateur et l'on commence à trouver de plus en plus de tuto sur youtube, ce n'est qu'une question de temps avant de savoir de quoi il en retourne vraiment, quelques mois tout au plus je pense. Il y a déjà un français qui fait des traduction d'un américain qui est entrain de réaliser un générateur.

La fondation Keshe avait annoncé une révolution dans le domaine de la santé mais ce n'est évidemment pas avec ce genre de gadget. Mon intuition me dit que c'est plutôt quelque chose qui a à voir avec le plasma qui pourrait constituer une matière fondamentale (le Saint Graal des passionnés d'imprimante 3d) à partir de laquelle il est possible de recréer tout type de tissus organique et donc de refabriquer des organes à partir de "modèle numérisé" en quelque sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 3:30

@Thorsum a écrit:
Oui c'est assez curieux de trouver tout ces petits bricolages chez keshe qui à coté de ça propose des technologies beaucoup plus développées avec les générateurs magrav etc.
Heu... A froid comme ça, je suis très sceptique sur ce générateur... Par exemple, j'aimerais bien qu'ils définissent un peu leur "plasma".

@Thorsum a écrit:

Je sais pas si vous avez téléchargé le contenu de la clé usb mais il y a tout de même pus de 400 pages de documentation avec les plans et deux documents de dépôt de brevet.
Comme on dit, c'est pas la quantité qui compte... Wink

@Thorsum a écrit:

Il faudrait vérifier les brevets auprès de l'organisme de dépôt et puis se renseigner sur les conditions de dépot. Par exemple peut on breveter un montage qui serait un fake? Il doit bien y avoir une commission qui étudie et vérifie ce qui est breveté.
Effectivement, on peut breveter un "fake". Il n'y a pas de vérification technique, et l'écriture du brevet la rendrait potentiellement impossible. (Le brevet est public. Pour éviter le vol technologique, il est donc courant d'être nébuleux sur certains points clés.)
Il y a déjà eu des brevets de moteur à eau. C'est un excellent exemple de fake breveté.

@Thorsum a écrit:

Des milliers de gens de par le monde se lancent dans la fabrication de générateur et l'on commence à trouver de plus en plus de tuto sur youtube, ce n'est qu'une question de temps avant de savoir de quoi il en retourne vraiment, quelques mois tout au plus je pense. Il y a déjà un français qui fait des traduction d'un américain qui est entrain de réaliser un générateur.
Je t'avoue qu'avant aujourd'hui, je n'avais jamais entendu parler de cette entreprise. Et pourtant, certains de mes amis travaillent dans les énergies... En attendant une vérification (dont une vérification scientifique), je ne dépenserai pas mon argent la-dedans! Wink

@Thorsum a écrit:

La fondation Keshe avait annoncé une révolution dans le domaine de la santé mais ce n'est évidemment pas avec ce genre de gadget. Mon intuition me dit que c'est plutôt quelque chose qui a à voir avec le plasma qui pourrait constituer une matière fondamentale (le Saint Graal des passionnés d'imprimante 3d) à partir de laquelle il est possible de recréer tout type de tissus organique et donc de refabriquer des organes à partir de "modèle numérisé" en quelque sorte.
Heu... Imprimante 3D - Plasma - Tissus organiques... Tu fais référence à de la SF comme dans le film le "5ème élément"?
Pour l'instant, on en est pas là, mais c'est un rêve vraiment sympa (quoique un peu effrayant...)

Imprimante 3D que je connais:
- on ajoute une couche en la faisant fondre (état liquide, pas de plasma)
- on polymerise un plastique avec un faisceau UV (polymérisation, pas plasma)
- on fait fondre les grains d'un lit de poudre avec un laser (fusion, pas de plasma).
- j'ai aussi entendu parler d'une imprimante 3D géante qui imprime des maisons avec la polymérisation du ciment.
Eventuellement, pour le plasma, tu fais peut-être mention des torches plasma pour faire fondre le métal?

En tout cas, pour imprimer/synthétiser des tissus, c'est encore hors de portée. Qui plus est, ça pourrait ouvrir pas mal de problème éthique... (cellules souches, clonage, OGM, etc.)

Personnellement, la seule imprimante 3D qui m'intéresserait, ce serait l'imprimante 3D qui imprime en chocolat! :323293gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 3:39

J'ai écrit beaucoup, et j'espère que je n'ai pas choqué en étant sceptique sur cette entreprise qui navigue à coté des sciences.
C'est bon d'être ouvert et réceptif, mais il faut trouver le juste milieu avec l'esprit critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2098
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 4:31

@Estel a écrit:

Heu... A froid comme ça, je suis très sceptique sur ce générateur... Par exemple, j'aimerais bien qu'ils définissent un peu leur "plasma".

Et bien n'étant pas spécialiste j'avais simplement retenu la définition que l'on trouve sur wikipédia et de futura-sciences.com: "Le plasma est l'un des quatre états de la matière, avec les états solide, liquide et gazeux. C'est un état désordonné, constitué de charges électriques libres dans un champ de force et ayant une durée de vie longue comparée aux temps caractéristiques des déplacements."  "C'est de la matière partiellement ou totalement ionisée.
Les plasmas sont un milieu constitué d'un mélange de particules neutres, d'ions positifs (atomes ou molécules ayant perdu un ou plusieurs électrons) et d'électrons négatifs."

@Estel a écrit:

Comme on dit, c'est pas la quantité qui compte... Wink

Oui quoique pour poser un brevet sur un générateur à plasma je m'attends tout de même à quelque chose de consistant à moins de breveté une série d'équations de physique.

@Estel a écrit:

Il y a déjà eu des brevets de moteur à eau. C'est un excellent exemple de fake breveté.

Eh bien comme tu disais il est courant d'être nébuleux du fait que les brevets sont publics et il me semble que les brevets de moteur à eau sont en réalité des brevets de moteur à hydrogène mais qui à la différence des voitures à hydrogène que nous connaissons déjà produisent l'hydrogène en direct si bien que c'est effectivement de l'eau que l'on met dans le réservoir Smile

@Estel a écrit:

Je t'avoue qu'avant aujourd'hui, je n'avais jamais entendu parler de cette entreprise. Et pourtant, certains de mes amis travaillent dans les énergies... En attendant une vérification (dont une vérification scientifique), je ne dépenserai pas mon argent la-dedans! Wink

Oui c'est sur. En tout cas des générateurs sont déjà en vente sur le site de la fondation ainsi que par une entreprise sur une ile des dom tom je crois, au prix de 800 euros. J'ai pas encore trouvé de retours utilisateurs.

@Estel a écrit:

Heu... Imprimante 3D - Plasma - Tissus organiques... Tu fais référence à de la SF comme dans le film le "5ème élément"?
Pour l'instant, on en est pas là, mais c'est un rêve vraiment sympa (quoique un peu effrayant...)
En tout cas, pour imprimer/synthétiser des tissus, c'est encore hors de portée. Qui plus est, ça pourrait ouvrir pas mal de problème éthique... (cellules souches, clonage, OGM, etc.)

Et bien comme je disais je suis pas spécialiste du plasma mais en m'en référant à la définition que j'ai donné, si le plasma est juste un état de la matière sous la forme de charges électrique dans un champs de force alors il suffit juste que ce plasma contienne toutes les éléments nécessaires à la composition organique et qu'on puisse les assembler suivant un modèle déterminé. Après pour l'application c'est une autre histoire lol. Peut être de la sf oui.
@Estel a écrit:

J'ai écrit beaucoup, et j'espère que je n'ai pas choqué en étant sceptique sur cette entreprise qui navigue à coté des sciences.
C'est bon d'être ouvert et réceptif, mais il faut trouver le juste milieu avec l'esprit critique.
Non pas de problème. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 5:38

@Thorsum a écrit:
@Estel a écrit:

Heu... A froid comme ça, je suis très sceptique sur ce générateur... Par exemple, j'aimerais bien qu'ils définissent un peu leur "plasma".
Et bien n'étant pas spécialiste j'avais simplement retenu la définition que l'on trouve sur wikipédia et de futura-sciences.com: (...)
En fait, ce que je voulais dire, c'est quel type de plasma (plasma froid?), quel élément, et quelle pression de travail?

@Thorsum a écrit:

Oui quoique pour poser un brevet sur un générateur à plasma je m'attends tout de même à quelque chose de consistant à moins de breveté une série d'équations de physique.
Non, on en peut pas breveter une idée. On doit breveter une solution technique.
Donc, il suffit que tu fasse un dessin technique. Tu pourras le breveter si tu expliques en quoi c'est nouveau. Personne n'ira vérifier si ce que tu décris marche. Pour le reste, il suffit de payer.

@Thorsum a écrit:

Eh bien comme tu disais il est courant d'être nébuleux du fait que les brevets sont publics et il me semble que les brevets de moteur à eau sont en réalité des brevets de moteur à hydrogène mais qui à la différence des voitures à hydrogène que nous connaissons déjà produisent l'hydrogène en direct si bien que c'est effectivement de l'eau que l'on met dans le réservoir Smile
Dans le moteur Hydrogène, on mets de l'hydrogène et de l'oxygène. Ils réagissent et fournissent de l'eau et de l'énergie.
Dans le soit-disant moteur à eau, on veut dissocier l'eau en Hydrogène et Oxygène. C'est la réaction inverse. Il faut donc donner de l'énergie pour que ça se fasse. C'est pour ça que ça ne pourra jamais fournir d'énergie.
Le moteur à eau ne peut donc pas exister selon les lois de la physique.

@Thorsum a écrit:

Et bien comme je disais je suis pas spécialiste du plasma mais en m'en référant à la définition que j'ai donné, si le plasma est juste un état de la matière sous la forme de charges électrique dans un champs de force alors il suffit juste que ce plasma contienne toutes les éléments nécessaires à la composition organique et qu'on puisse les assembler suivant un modèle déterminé. Après pour l'application c'est une autre histoire lol. Peut être de la sf oui.

Un plasma, c'est juste un gaz ionisé. Tu peux le voir sous une forme de soupe, dans laquelle les atomes ont commencé partiellement à se détacher de leurs électrons.
Donc, imagine que tu veuilles construire des tissus à partir de cette soupe:
- il te faut localiser les différents atomes, (voir un atome, c'est faisable sous forme cristalline. Mais voir un électron ou un proton dans une soupe...)
- les manipuler (comment prendre juste 1 atome?)
- et construire comme ça le corps humain en assemblant (à la louche) les
7 000 000 000 000 000 000 000 000 000 atomes qui le constituent...

Bref, faudra être patient! :matoulune:

Mais niveau science, il y a de grands espoirs: l'ordinateur quantique, s'il était inventé, augmenterait notre puissance de calcul à un niveau inimaginable.
Et le problème de l'énergie pourrait être résolu avec la FUSION nucléaire, ce qui serait un procédé propre, sans danger, et sans déchet.
Enfin bref, on verra bien ou on ira. anga
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2098
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 12:50

@Estel a écrit:

En fait, ce que je voulais dire, c'est quel type de plasma (plasma froid?), quel élément, et quelle pression de travail?

Je ne sais pas.


@Estel a écrit:

Dans le moteur Hydrogène, on mets de l'hydrogène et de l'oxygène. Ils réagissent et fournissent de l'eau et de l'énergie.
Dans le soit-disant moteur à eau, on veut dissocier l'eau en Hydrogène et Oxygène. C'est la réaction inverse. Il faut donc donner de l'énergie pour que ça se fasse. C'est pour ça que ça ne pourra jamais fournir d'énergie.
Le moteur à eau ne peut donc pas exister selon les lois de la physique.

Loool ca c'est le sujet ou je suis le plus borné de la terre, je n'en serai convaincu que lorsque je le verrai (que ca ne marche pas.. Wink )

Pour une voiture classique on a aussi besoin d'énergie, c'est pour ça qu'on a un alternateur et une batterie, pour déclencher l'explosion dans le moteur. Donc selon moi dire que cela ne peut pas marcher parce qu'il faut fournir de l'énergie pour que cela se fasse est absurde puisqu'on le fait déjà sur toute les voitures.

Un moteur à essence peut fonctionner à l'hydrogène moyennant quelques modifications, en définitif il n'y a donc qu'une seule question, l'alternateur et la batterie de la voiture fournissent ils suffisamment d’électricité pour faire une électrolyse qui générerai suffisamment d'hydrogène pour alimenter la voiture, pour moi la réponse est clairement oui! Je vois pas ou est ce que cela viole un principe de physique.

Est ce que l'on peut remplacer un alternateur de voiture par un alternateur plus puissant? Oui, donc on peut augmenter le rendement en hydrogène. Entre le supplément d'énergie mécanique qu'il faut pour faire tourner un alternateur plus puissant et l'énergie mécanique qui peut être produite par l'hydrogène supplémentaire, il me semble qu'on est dans un rapport positif.

Erel a écrit:

Un plasma, c'est juste un gaz ionisé. Tu peux le voir sous une forme de soupe, dans laquelle les atomes ont commencé partiellement à se détacher de leurs électrons.
Donc, imagine que tu veuilles construire des tissus à partir de cette soupe:
- il te faut localiser les différents atomes, (voir un atome, c'est faisable sous forme cristalline. Mais voir un électron ou un proton dans une soupe...)
- les manipuler (comment prendre juste 1 atome?)
- et construire comme ça le corps humain en assemblant (à la louche) les
7 000 000 000 000 000 000 000 000 000 atomes qui le constituent...

Je ne peux que spéculer, je ne suis pas de formation scientifique.
Ne peut on pas imaginer que le plasma se structure de lui même en lui transmettant une information un peu comme le feraient nos chromosomes ou notre adn?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 16:39

@Thorsum a écrit:
Pour une voiture classique on a aussi besoin d'énergie, c'est pour ça qu'on a un alternateur et une batterie,, pour déclencher l'explosion dans le moteur.

Tout à fait. Cependant, il faut différencier l'énergie d'apport pour initier la réaction (l'étincelle qui se produit au niveau de la bougie), et la source d'énergie qui fait avancer ta voiture (l'essence).

@Thorsum a écrit:
Un moteur à essence peut fonctionner à l'hydrogène moyennant quelques modifications

Tout à fait. L'hydrogène apporte l'énergie principale qui fait avancer ta voiture.

Voici la réaction: Hydrogène + Oxygène <-> Eau + Énergie.

Donc, avec l'hydrogène tu obtiens l'énergie  qui fait avancer ta voiture, et de l'eau. Or, tout cela est quantifiable. Par exemple (je vais dire n'importe quel chiffre car je connais pas les chiffres par coeur): avec 1 litre d'hydrogène et 1 litre d'Oxygène (soit 5 litre d'air), j'obtiens 1 litre d'eau + 10 kJoule d'Energie. Quelque soit le procédé, tu n'obtiendras jamais plus que 10 kJoule, c'est la maximum car c'est l'énergie des liaisons chimiques que tu détruis. C'est le rendement parfait, à savoir 100%.

Hydrogène (1L) + Oxygène(1L) <-> Eau(1L) + Énergie(10 kJ).

Or, cette formule est vraie dans les deux sens. Donc imaginons un moteur à eau.

Je prends de l'eau (1L) et je fourni de l'électricité (10 kJ). J'obtiens Hydrogène (1L) + Oxygène(1L).
Qu'est-ce que je fais ensuite?
L'oxygène est un comburant. Je ne peux rien en faire tout seul.
(Je peux éventuellement apporter un combustible comme de l'essence, mais alors ce n'est plus un moteur à eau! Wink )
Si je rebrûle l'hydrogène pour obtenir de l'eau, alors je peux au mieux récupérer les 10 kJoules que j'avais fournis initialement.

Dans la réalité, aucune réaction n'a un rendement de 100% car il y a toujours des pertes (pertes thermiques, pertes de frottement, etc.). Donc en gros avec un très bon rendement (80%), tu devras fournir 12 kJoule pour avoir ton hydrogène, et tu en récupèreras que 8kJoule quand tu en feras de l'eau.

Tu perds donc de l'énergie au final.
(Je rappelle que les chiffres sont faux ici. J'avais la flemme d'aller chercher les vrais chiffres. Je voulais juste expliquer le principe.)

@Thorsum a écrit:
l'alternateur et la batterie de la voiture fournissent ils suffisamment d’électricité pour faire une électrolyse qui générerai suffisamment d'hydrogène pour alimenter la voiture, pour moi la réponse est clairement oui! Je vois pas ou est ce que cela viole un principe de physique.

Par le biais de l'alternateur, on prélève une partie de l'énergie mécanique qui vient de l'énergie de ton combustible. On ne crée pas d'énergie.
C'est la loi de la conservation de l'énergie, un principe de base de la physique.

Est-ce que c'est plus clair pour toi l'origine du pb avec le moteur à eau? On pourrait en rediscuter, mais peut-être dans un autre topic. En tout cas, regarde un peu partout sur les sites scientifiques: le moteur à eau n'intéresse même plus car les lois de la physique (Conservation de l'Energie entre autre) démontrent que c'est impossible.

@Thorsum a écrit:

Ne peut on pas imaginer que le plasma se structure de lui même en lui transmettant une information un peu comme le feraient nos chromosomes ou notre adn?
Le plasma, ce serait juste le bain d'acides aminés. Il faudrait donc effectivement construire les outils qui, comme une bactérie avec son chromosome, se chargerait de sélectionner les composants et de les assembler.
Bref, c'est pas pour demain, mais le rêve précède l'exlpoi! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2098
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 17:52

Je comprend que l'on ne peut pas tirer plus d'énergies de composants dissociés par une transformation que de leur composé d'origine. Mais dans le cas d'un alternateur les électrons du champs magnétiques qui forment le courant électrique ne sont pas un composant de l'énergie mécanique qui aurait subit une transformation, ils proviennent de l'environnement, c'est pour ça que je ne comprend pas comment peut s'appliquer le principe de conservation ici. Une augmentation de la fréquence du courant électrique augmente la production d'hydrogène sans consommer plus de courant comme l'aurait démontré Stanley Meyer. Voir ce petit extrait: https://www.youtube.com/watch?v=DcaSL0yQ6Kg  Je ne sais plus si c'est dans ce documentaire qu'ils en parle mais il aurait même fait la démonstration de son appareil dans une université. (pour voir ses brevets: http://www.aryanalibris.com/index.php?post%2FMeyer-Stanley-Allen-Les-brevets-de-Stanley-Meyer ). C'est peut être bidon, je ne sais pas, il a fait couler beaucoup d'encre, mais Stan Meyer est l'un des chercheurs les plus sérieux sur le sujet il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 18:47

@Thorsum a écrit:
Je comprend que l'on ne peut pas tirer plus d'énergies de composants dissociés par une transformation que de leur composé d'origine. Mais dans le cas d'un alternateur les électrons du champs magnétiques qui forment le courant électrique ne sont pas un composant de l'énergie mécanique qui aurait subit une transformation, ils proviennent de l'environnement, (...)
Désolé de te contredire, mais non, ils ne viennent pas de l'environnement.

Imaginons que je fasse passer un courant dans un câble électrique de 50 km (genre pour relier une ville à une centrale).

Entre l'électricité que tu envoies, et celle qui ressort, il y a une perte (7% je dirais à la louche, mais on peut réduire cette perte).
Qu'est-ce qu'elle devient cette énergie? Où part-elle?
Tout d'abord, tu génères de la chaleur à cause de la résistance (même minime) du câble par effet joule. Tu chauffes les oiseaux.
En même temps, autour du câble, il se crée un champs magnétique en forme de cylindre autour du câble par le phénomène d'induction. Ce champs est très faible, mais il existe.

Ici, tu as donc:
Puissance initiale (100%)  -> Puissance transmise (93%) + Puissance Perdue (perte thermique (6%) + perte par induction (1%))
(Les données chiffrées en %, c'est uniquement un ordre de grandeur. C'est uniquement pour l'illustration)

En essayant de récupérer les pertes par induction, tu ne récupéreras jamais plus que les 1% qui avait été transformé initialement par induction.

C'est la loi de la conservation de l'énergie.


Dernière édition par Estel le Sam 14 Nov 2015 - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 19:01

@Thorsum a écrit:
Une augmentation de la fréquence du courant électrique augmente la production d'hydrogène sans consommer plus de courant comme l'aurait démontré Stanley Meyer. Voir ce petit extrait: xxxxxx  Je ne sais plus si c'est dans ce documentaire qu'ils en parle mais il aurait même fait la démonstration de son appareil dans une université. (pour voir ses brevets: xxxxxxxxx ). C'est peut être bidon, je ne sais pas, il a fait couler beaucoup d'encre, mais Stan Meyer est l'un des chercheurs les plus sérieux sur le sujet il me semble.
Encore une fois, je connaissais pas Stanley Meyer. Mais juste en ouvrant la page wikipédia:
"En 1990, les investisseurs de Meyer portent plainte pour fraude manifeste (gross and egregious fraud). Lors du jugement, le prototype présente un rendement inférieur à ce qu'il serait si la théorie de Meyer était juste. La cour décide qu'il ne s'agit en fait que d'une électrolyse conventionnelle, conclut qu'il y a effectivement fraude manifeste, et condamne Meyer à verser 25 000 $ aux investisseurs."
Lors de la vérification par des expert, le rendement du moteur était bien inférieur à 100%. (Si ça n'avait pas été le cas, il aurait révolutionné la physique.)

"Le brevet a expire, tout les details sont donc publique et libre d'etre utilise, mais aucune personne ne l'a utilise pour sortir un produit, ou un demonstrateur qui marche."
Les brevets de Meyer sont tombés dans le domaine public. Imaginons que le moteur de Meyer marche. Ne crois-tu pas que Airbus (par exemple) l'aurait déjà utilisé? L'eau est tellement moins cher que le pétrole, pourquoi AirFrance s'en priverait? Ni Airbus ni AirFrance n'ont de part de business dans le pétrole.

Bref. Je sais que ça peut être un peu déprimant de ne pas avoir de solution pour l'énergie ou l'environnement, mais les scientifiques travaillent dur. Il ne faut pas perdre espoir!
Tiens, va voir le projet ITER. Il y a un site internet officiel qui porte son nom.
Je pense qu'il faudra encore dans les 40-50 ans pour le développer, mais ce serait LA solution à l'énergie.

En tout cas, on s'éloigne un peu du sujet original.  anga
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2098
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 19:33

Aucun problème. Je comprend ça.

C'est pourquoi l'énergie électrique ne peut pas produire plus d'énergie sous forme d'hydrogène qu'il n'en faut en énergie mécanique pour faire tourner l'alternateur que je ne comprend pas. Est ce que la différence de force qu'il faut pour faire tourner un alternateur de 300W et de 3000W fait obligatoirement l'équivalent de 2700W en énergie mécanique? Et est ce que la soustraction est vraie quelque soit les proportions?


Dernière édition par Thorsum le Sam 14 Nov 2015 - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2098
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 19:37

Merci pour les infos. Bien on ne s'éloigne du sujet original dans la forme mais je crois que les mêmes questions se posent dans les principes pour le générateur Magrav qui est la pièce maîtresse de la fondation Keshe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 19:43

Alors, j'ai un peu de mal à te suivre.
Mais en gros, oui, un alternateur de 3000W sera 10 fois plus "dur" à faire tourner qu'un alternateur de 300W.

Un alternateur que tout le monde connait, c'est la dynamo.(Je sais pas si tu as déjà testé? Maintenant, on trouve plus facilement des lampes électriques à mettre sur le guidon.)

Imagine que tu mettes une dynamo sur ton vélo. Quand tu la mets contre la roue, c'est un peu plus dure d'avancer.
Imagine maintenant que tu mettes 10 dynamo sur ta roue. La difficulté pour avancer (l'impression d'être freinée) sera 10 fois plus forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2098
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Sam 14 Nov 2015 - 21:03

C'est pas grave restons en là pour le générateur hho, je sens que je suis encore loin du bout lol. Rien de tel que l'expérimentation, j'espère que j'aurai l'occasion de vérifier ça en pratique un jour.

Et que penses tu du plasma, il est possible d'en tirer de l'énergie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estel
Premiers messages spirituels
avatar

Date d'inscription : 13/11/2015
Nombre de messages : 26
Masculin
Bélier Tigre
Age : 31
Ville : Mumbai

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Dim 15 Nov 2015 - 1:53

@Thorsum a écrit:
C'est pas grave restons en là pour le générateur hho, je sens que je suis encore loin du bout lol. Rien de tel que l'expérimentation, j'espère que j'aurai l'occasion de vérifier ça en pratique un jour.
Pas de soucis, c'est le meilleur moyen d'apprendre. Fais attention aux arnaques en tout cas.
Attention, détail au passage: un "générateur hho", ce n'est pas un "moteur à eau", mais c'est un peu le même genre d'arnaque. On te fais croire que tu récupères plus d'énergie lorsque tu associes H2 et O2, que lorsqu'on les dissocie par électrolyse.

@Thorsum a écrit:
Et que penses tu du plasma, il est possible d'en tirer de l'énergie?
Non, pas en soi. Un plasma, c'est un état de la matière, comme liquide, gazeux ou solide.

La question "est-il possible de tirer de l'énergie de l'état liquide?" n'a pas vraiment de sens.
Par contre, passer d'un état à l'autre implique un échange d'énergie.
Pour passer de l'état gazeux à l'état de plasma, il faut fournir de l'énergie. C'est l'énergie nécessaire à la ionisation du gaz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2098
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La technologie de l'institut KESHE   Dim 15 Nov 2015 - 20:34

On entend parfois dans des documentaires que l'énergie qui compose un cm cube d'eau permettrait d'alimenter une grande ville pendant un an, est ce que l'état plasma ou plasmique de la matière pourrait permettre de libérer cette énergie plus facilement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La technologie de l'institut KESHE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Spiritualité et ésotérisme :: Spiritualité et science - Physique quantique-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Sciences et Savoirs | Religions