Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pensées (Osho)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Mensahala
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/09/2015
Nombre de messages : 906
Masculin
Capricorne Dragon
Age : 100
Ville : Saint laurent du var

MessageSujet: La vénération (Osho)    Lun 28 Sep 2015 - 17:26

Rappel du premier message :

Osho:

Si une personne va à l'encontre de la foule, un Jésus ou un Bouddha, la foule se sent mal à l'aise avec cet homme, la foule le détruira ou bien, si la foule est très cultivée, elle le vénèrera. Mais ces deux voies sont les mêmes. Si la foule est un peu sauvage, inculte, Jésus sera crucifié. Si le peuple est comme les Indiens, très cultivé, des siècles de culture, de non-violence, d'amour, de spiritualité, ils vénèreront le Bouddha. Mais en vénérant ils disent: "Nous sommes différents, tu es différent, nous ne pouvons pas te suivre, nous ne pouvons pas venir avec toi. Tu es bon, très bon, mais trop bon pour être vrai. Tu ne fais pas partie de nous. Tu es Dieu, nous te vénèrerons, mais ne nous dérange pas, ne dis pas des choses qui nous inquiètent, qui peuvent troubler notre sommeil paisible."

Tuer un Jésus ou vénérer un Bouddha sont deux choses identiques. Jésus est tué, ainsi, la foule peut oublier qu'un tel homme a jamais existé, car si cet homme est authentique… et cet homme est authentique. Tout son être est si plein de béatitude et de bénédictions qu'il l'est, car la vérité ne peut pas être vue, seul le parfum qui s'exhale d'un homme authentique peut être perçu. La preuve que cet homme est authentique est que sa béatitude peut être ressentie par les autres.

Mais si cet homme est authentique alors toute la foule est dans l'erreur et ça c'est trop. La foule ne peut pas tolérer une telle personne, c'est une épine douloureuse. Cet homme doit être détruit ou vénéré, ainsi l'on peut dire: "Tu viens d'un autre monde, tu ne fais pas partie de nous. Tu es un hippie, tu n'es pas la normalité. Tu peux être l'exception, mais l'exception confirme la règle. Tu es toi, nous sommes-nous, nous irons notre chemin. C'est bien que tu sois venu, nous te respectons beaucoup, mais ne nous dérange pas." Nous avons mis Bouddha dans un temple de façon à ce qu'il ne vienne pas sur la place publique, autrement il créerait des problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Itxaso
Membre
avatar

Date d'inscription : 09/03/2014
Nombre de messages : 2187
Féminin
Bélier Tigre
Age : 43
Ville : le monde

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mar 29 Sep 2015 - 23:29

Néhémyo a écrit:
Itxaso a écrit:

Être libre implique une responsabilité, et celle-ci est tout à fait compatible avec les joies et les bienfaits que nous offre le monde.

Tu ne comprends pas où je veux en venir.
Celui (ou celle) qui jouit des "bienfaits et des joies que nous offre le monde" (surtout un monde qui marche sur la tête - passons) demeure en ce monde.

Ah, oui, d'accord. Je comprends.

En fait, c'est une conversation que nous avons déjà eue.

Pour moi, ne pas vouloir demeurer en ce monde est un refus qui nous coupe de notre condition humaine, qui légitime la culpabilité du "péché originel" et nous éloigne de l'unité et de la cohérence de notre être.
Ce qui ne m'empêche pas de penser qu'il y a autre chose dans (ou autour de) notre enveloppe de chair qui appartient à une autre sphère et que oui, nous devons nous y préparer et même nous préparer à "partir", mais pour l'instant, je suis ici. Pour le reste, je me sens dans la confiance et la foi. A chaque jour suffit sa peine.

Concernant les Rolls de Osho, oui, j'ai vaguement lu ça, cela m'a fait rire plus qu'autre chose. S'agissait-il d'une addiction compulsive? Voulait-il démontrer quelque chose? Lui, il disait quoi à ce sujet? Dans quelle démarche inscrivait-il cela? En quoi le fait qu'Osho possède 90 voitures de luxe me dérange moi dans mon parcours personnel? Les réactions seraient-elles les mêmes s'il avait 90 tableaux de maître ou 90 éditions du Quichotte ou 90 paires de chaussures? Quel a été le rôle des médias là-dedans? Le rôle des adeptes? Le rôle de ceux qui les ont vendues? Le rôle de tous les jaloux et envieux qui l'ont critiqué?
Personnellement, je préfère les jaguar (c'est plus élégant quand même) et je crois que si j'avais beaucoup beaucoup d'argent, je le dépenserais autrement qu'en voitures, quoique je ne sais pas, je ne suis pas dans la situation, mais bon il me faudra un chauffeur quand même parce que je conduis pas, et puis chacun ses trucs et fondamentalement, je m'en fous un peu de ce que fait (faisait, il est mort non?) Osho avec son argent.

Il ne s'est privé de rien, il a bien fait. Est-ce que cela le rend plus blâmable, plus suspect, plus "coupable" de ne pas être à la hauteur, je ne sais pas.
Y en a marre aussi de rentrer dans des cases, si t'es détaché, t'es comme ci, t'es comme ça, le bouddhisme theravada, ce sont des êtres humains qui l'ont fixé, des êtres comme toi, moi et Osho, dans un contexte particulier, et sans doute en réaction à quelque chose de particulier, de la même façon que notre conversation s'inscrit dans un contexte particulier, toujours le même en fait, l'excès ou ce qui nous paraît l'être. La limite. Dans un sens ou dans l'autre.
Notre sempiternelle difficulté à trouver "l'équilibre" et notre sempiternelle tendance (en parlant de désir, en voilà un gros, tiens) à vouloir fixer des règles pour tout le monde, surtout lorsqu'il s'agit d'imposer de l'austérité aux autres (rien ne change dans ce domaine et comme on comprend rien, ça empire même).

Bref, le résultat, c'est que oui, t'as raison, le détachement fait perdre de l'importance au fait de posséder, avoir, désirer, ce qui ne veut pas dire que nous ne devons ne plus rien posséder, ne plus rien aimer, ne plus rien désirer, ne plus rien vouloir, ne plus trouver quelque chose de beau, de bon,
mais fondamentalement, ce que le détachement m'apprend le plus, c'est avant tout de me mêler de mes affaires et d'accorder de l'importance (cela demande de l'énergie d'accorder de l'importance et j'ai décidé de faire des économies d'énergie) pour des choses qui pour moi sont positives et constructives et m'aident à trouver "mon" équilibre.
Nous sommes créateurs et créatrices de notre réalité paraît-il, je sais pas si Osho a dit ça, mais on va dire que oui, donc oui, la vie est un choix et chacun le sien.

Bonne nuit! :salut) :matoulune:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 16136
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 0:51

sobhan a écrit:


c'est peut-être çà aussi l'illusion, de croire que le samadhi n'est qu'une chimère..
que ce n'est pas le but..
qu'il y a des charbons dans lesquels il faut redescendre et que le travail (re)commence là...
oui, si telle est la tournure d'esprit, on est loin d'être libéré...

Oui justement c'est dans le corps que la vraie libération a lieu, le samadhi n'est qu'une étape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 16136
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 1:05

Néhémyo a écrit:


le samadhi n'est pas le but, il est le marqueur, comme l'éveil de la kundalini.
Celui qui est capable d'entrer en samadhi profond est déjà bien avancé dans le travail orchestré par le Divin justement.

Celui qui est en samadhi en permanence (nirvikalpa samadhi), celui-là est véritablement libéré vivant (jivan-mukti) au point de pouvoir choisir lui-même le moment de sa mort et sa destination.

Je suis au courant qu'il y a plusieurs sortes de samadhi dans la littérature, mais en ce qui me concerne c'est bien la voie aurobindienne ou UG Khrisnamurti qui correspond à ce qu'il m'est donné de vivre et lorsqu'on se tourne vers la voie gnostique ou la kabbale on retrouve le même processus, aussi tous les états de consciences (rejetés en bloc par UG K) qui entourent le processus ne sont pas la libération tant que le l'être intérieur n'est pas, il semblerait que la réalisation n'est pas quelque chose statique mais que le divin a des desseins qui nous sont inconnus, ce qui a été écrit par le passé ne concerne qu'un stade évolutif de l'humanité. (Aurobindo le disait).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sobhan
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/09/2015
Nombre de messages : 124
Masculin
Vierge Cochon
Age : 58
Ville : KT-95

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 9:09

Totem a écrit:
c'est dans le corps que la vraie libération a lieu, le samadhi n'est qu'une étape.

C'est absolument faux, le Samadhi et notamment dans sa dernière phase, le Nirvikalpa, est la dernière étape avant la libération définitive; et en un sens le corps est transcendé et l'égo anéanti; voilà ce que nous devons tous réaliser. Avant cela il y a des étapes à franchir, impossible sans une méditation soutenue sur des décennies. Toutes ces étapes forment les corpus Bouddhique et Hindouiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 9:58

Qu'en serait-il de la fusion matière-esprit ?
Ou inversement, esprit-matière.
Parfaitement confondus sur la même fréquence...
Transcendance-Immanence = 1  

Tendre vers le point 0, manifeste un silence... dont la logique intuitive donnerait sens à ces mots.
.


Dernière édition par coquillage le Mer 30 Sep 2015 - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 16136
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 10:09

coquillage a écrit:
Qu'en serait-il de la fusion matière-esprit ?
Ou inversement, esprit-matière.

Parfaitement confondus sur la même fréquence...
Transcendance-Immanence = 1  

Tendre vers le point 0, manifeste un silence... dont la logique intuitive donnerait sens à ces mots.
.

Eh bien je dirais qu'on en est déjà là.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 10:23

Totem,
.
Au niveau de conscience Samadhi Question
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 10:29

coquillage a écrit:
Qu'en serait-il de la fusion matière-esprit ?
Ou inversement, esprit-matière.
Parfaitement confondus sur la même fréquence...
Transcendance-Immanence = 1  

Tendre vers le point 0, manifeste un silence... dont la logique intuitive donnerait sens à ces mots.
.

L'Esprit enfin paraît pareil à la matière.

:jap:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 10:53

La Nymphe de papier a écrit:
.
L'Esprit enfin paraît pareil à la matière.
.
:jap:
.

Et la Matière pareille à l'Esprit ? Clin d\'oeil
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 11:06

coquillage a écrit:
La Nymphe de papier a écrit:
.
L'Esprit enfin paraît pareil à la matière.
.
:jap:
.

Et la Matière pareille à l'Esprit ? Clin d\'oeil
.
Oui.
Revenir en haut Aller en bas
Néhémyo
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 5318
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 38
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 13:38

[quote="Itxaso"]
Néhémyo a écrit:


En fait, c'est une conversation que nous avons déjà eue.
J'ai pas souvenir,de cela, mais peut-être oui,
un précédent dialogue de sourd comme à présent et comme bcp ici sur ce forum. Rolling Eyes

C'est très difficile de se comprendre réellement car on n'a absolument pas le même paradigme mental, psychique et absolument pas les mêmes buts.
Mais bon c'est aussi ça la pluralité de la conscience humaine. Smile
On ne peut pas d'un côté se réjouir du fait que chaque être est unique avec son propre chemin et le déplorer car du coup les conversations tournent à l'incompréhension mutuelle. C'est juste un peu frustrant parfois.

Pour en revenir à Osho, il n'avait pas que des rolls royces comme sujet de polémique mais aussi des affaires de moeurs et il me semble qu'il a fait de la prison aussi.
Je me suis pas penchée plus sur le sujet, mais une question pourrait être peut-on accorder le moindre crédit à un maitre qui n'a pas une conduite irréprochable même si ce qu'il dit peut être juste à certains moments.

Me concernant les enseignements d'Osho ne m'attirent pas donc le problème est réglé Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néhémyo
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 5318
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 38
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 13:55

Citation :
Je vois en tous les cas que tu portes un jugement sur ces hommes comme si tu les avais dépassés ou alors tu as lu le jugement de d'autres hommes qui pensent les avoir dépassé, c'est du pareil au même
Si personne ne peut jauger la valeur d'une autre personne car il n'a pas vécu des expériences similaires, ni atteint son niveau alors, personne ne pourrait juger le chirurgien qui l'aura défiguré et personne ne pourrait voter pour un président ni décider que tel sportif est meilleur que tel autre !
personne ne pourrait choisir de guru ou de maitre spirituel.
On ne pourait pas non plus juger de la valeur d'un musicien ou d'un interprète.

On reconnait un arbre à ses fruit Totem. Avec ton raisonnement toi non plus tu ne peux pas dire qu'Aurobindo est la référence absolue en matière de spiritualité.

Citation :
alors je m'en fous que tu vois des imposteurs partout car je ne prends pas pour argent comptant tout ce qui est écrit mais je ramasse l'info que je pourrais trouver chez n'importe lequel d'entre eux qui m'apportera la réponse dont j'ai besoin.

Prendre une info à droite, prendre une info à gauche faire un mix, tout mélanger comme dans une salade niçoise, je suis pas sûre que ce soit la bonne façon d'avancer, ni d'aller très loin.
Chaque guru allégué a son propre système, sa propre histoire aussi, donc oui il est quand même nécessaire de pouvoir discerner si tu peux lui faire confiance Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néhémyo
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 5318
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 38
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 13:56

Citation :
Je suis borgne mais ne prétend être roi,
Seul le pays des voyants m'attire.
Intéressant comme métaphore Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 16136
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 14:40

Néhémyo a écrit:



On reconnait un arbre à ses fruit Totem. Avec ton raisonnement toi non plus tu ne peux pas dire qu'Aurobindo est la référence absolue en matière de spiritualité.

[

Je ne pense pas avoir dit qu'Aurobindo était la référence absolue en la matière j'ai simplement dit qu'il m'a donné des réponse à des questions sur mon chemin et j'ai même précisé à un moment qu'il le disait lui même. J'ai aussi précisé que je lisais n'importe qui, maitre ou pas et que je prends uniquement l'info dont j'ai besoin pour continuer, maintenant s'il y a des personnes qui sont dans l'adoration de tel ou tel maître, ça les regarde, perso je n'adore personne, je cherche une réponse à chaque étape que je vis parce qu'il y a bien plusieurs étapes.
Tu vois quand tu dis que personne ne se comprend, je dirais plutôt que tout le monde lit mal tout le monde. Maintenant quelqu'un qui va critiquer le chemin d'un autre en fonction de son chemin est quand même mal placé pour juger de quoi que soit car nous ne sommes pas des clones, d'ailleurs il me semble qu'il y a des tas de topics ici sur le jugement et on voit bien ce que font les hommes en matière de jugement dans la vie de tous les jours, bien souvent ce sont des opinions basées sur ce que d'autres rapportent et personne ne peut dire que ces autres sont crédibles.
Il ne s'agit pas de  tout prendre ni de tout jeter mais plutôt de faire un tri sur ce qui résonne avec son âme, car elle sait, intuitivement (si l'on se sert un max de l'intuition) on trouve la route à suivre et personnellement je dirais que mes lectures ne sont pas choisies, elles me tombent dans les mains au moment voulu comme une guidance et je peux dire que jusqu'ici, les choses se sont avérés en concordance avec mon chemin, maintenant, je ne suis ici que pour partager et rien de plus. Wink


Dernière édition par Totem le Mer 30 Sep 2015 - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néhémyo
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 5318
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 38
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 14:52

Totem a écrit:


Je ne pense pas avoir dit qu'Aurobindo était la référence absolue en la matière j'ai simplement dit qu'il m'a donné des réponse à des questions sur mon chemin

Oui mais tout le monde donne des réponses. D'ailleurs tu remarqueras qu'on reçoit même des réponses à des questions qu'on ne pose pas Laughing

Après il faut savoir ce qu'on en fait, et en quoi elle sont justes.

N'oublie pas que l'égo à l'oeuvre en chacun de nous a une propension innée à conserver en mémoire les réponses qui l'arrangent.

Est-ce que pour autant c'est juste absolument ?
Beh on va dire que c'est "juste" pour la personne qui le reçoit et l'intègre, sur le moment, mais bon après l'erreur fait aussi partie du chemin.

En fait le problème quand on ne choisit que des enseignements complètement hétéroclytes qui nous parlent ou nous flattent c'est qu'on risque de rester statique longtemps sur un chemin de traverse.

De temps en temps il faut aussi faire l'effort d'écouter d'autres sons de cloche, pour voir en quoi cela peut enrichir notre expérience sensible et spirituelle et nos interprétations.

Et pour ne pas perdre trop de temps avec des imposteurs qui brassent du vent il vaut mieux savoir à qui on a à faire.

Après oui il y a une part d'intuition personnelle qui doit intervenir, car sans l'intuition, on ne peut rien choisir réellement.


Dernière édition par Néhémyo le Mer 30 Sep 2015 - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itxaso
Membre
avatar

Date d'inscription : 09/03/2014
Nombre de messages : 2187
Féminin
Bélier Tigre
Age : 43
Ville : le monde

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 14:53

Néhémyo a écrit:
Itxaso a écrit:


En fait, c'est une conversation que nous avons déjà eue.
J'ai pas souvenir,de cela, mais peut-être oui,
un précédent dialogue de sourd comme à présent et comme bcp ici sur ce forum.  Rolling Eyes

C'est très difficile de se comprendre réellement car on n'a absolument pas le même paradigme mental, psychique et absolument pas les mêmes buts.
Mais bon c'est aussi ça la pluralité de la conscience humaine.  Smile  
On ne peut pas d'un côté se réjouir du fait que chaque être est unique avec son propre chemin et le déplorer car du coup les conversations tournent à l'incompréhension mutuelle. C'est juste un peu frustrant parfois.

Pour en revenir à Osho, il n'avait pas que des rolls royces comme sujet de polémique mais aussi des affaires de moeurs et il me semble qu'il a fait de la prison aussi.
Je me suis pas penchée plus sur le sujet, mais une question pourrait être peut-on accorder le moindre crédit à un maitre qui n'a pas une conduite irréprochable même si ce qu'il dit peut être juste à certains moments.


Si, si, moi je m'en souviens très bien.
En fait, je comprends très bien ce que tu veux dire, j'entends, mais c'est juste que j'ai fait un autre choix.
Concernant le côté "irréprochable", j'ai aussi répondu plus haut.

Pour reprendre une expression que tu utilises pour répondre à Totem, je suis pour la salade niçoise et serais bien d'accord pour l'ériger comme religion d'état dans le monde (ce que nous sommes, chacun-e une part de vérité) et plutôt que de suivre une tradition pour atteindre un but, j'ai plutôt tendance à reconnaître chez les autres des choses que je vis ou ai vécu.

Quant au but, je crois que nous "poursuivons" le même, mais pas dans le même sens.
J'ai plutôt tendance dans un élan unificateur à voir les points communs avant les différences, la plupart des traditions me barbent très vite parce que pour moi, c'est toutes les mêmes et je ne comprends pas les conflits et les divergences et les luttes pour s'ériger en tradition phare au détriment des autres, même si j'ai dû apprendre, lorsqu'une situation me touche de près et m'implique d'une façon ou d'une autre malgré moi, à dire "non" pour me préserver.
Justement, dire "non" est au cœur du problème concernant Osho et les gens dits "de génie" qui, dans l'abondance créatrice dans laquelle ils se trouvent, dépassent parfois la limite et peuvent écraser les autres (et pour moi, encore une fois, la limite elle est là).
Mais cela concerne à peu près tous les secteurs et il n'existe pas une seule tradition, un seul parti politique, une seule organisation qui soit indemne de personnes qui n'aient pas tenté d'abuser d'une façon ou d'une autre.
Et d'ailleurs la plupart des traditions et des lois sont nées pour ça, comme garde-fous de dérives possibles en réaction à un comportement donné.

Alors, que faire?

Rejeter la pensée et les œuvres en globalité? La personne en entier? Juste la partie de la personne qui nous paraît "condamnable"? L'interpeler là-dessus et lui demander des explications? Lui laisser le temps de changer?
On peut être génial et invivable, voir Woody Allen, Charlie Chaplin et j'ai lu des trucs pas très reluisants sur Mère Teresa et sa supposée action récemment.
Moi ces personnes ne m'ont rien fait personnellement, à leur entourage de se plaindre auprès d'elles d'éventuels abus si nécessaire.
En revanche, si nos destins se croisent à un niveau personnel, je tiendrai éventuellement compte des rumeurs entendues sur elles oui, et si ces rumeurs s'avèrent exactes et qu'elles me cassent les pieds, là je risque de réagir.

Néhémyo a écrit:

Me concernant les enseignements d'Osho ne m'attirent pas donc le problème est réglé Laughing

Arrow


Dernière édition par Itxaso le Mer 30 Sep 2015 - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 16136
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 15:35

Néhémyo a écrit:


Oui mais tout le monde donne des réponses. D'ailleurs tu remarqueras qu'on reçoit même des réponses à des questions qu'on ne pose pas Laughing

Après il faut savoir ce qu'on en fait, et en quoi elle sont justes.

N'oublie pas que l'égo à l'oeuvre en chacun de nous a une propension innée à conserver en mémoire les réponses qui l'arrangent.

Est-ce que pour autant c'est juste absolument ?
Beh on va dire que c'est "juste" pour la personne qui le reçoit et l'intègre, sur le moment, mais bon après l'erreur fait aussi partie du chemin.

En fait le problème quand on ne choisit que des enseignements complètement hétéroclytes qui nous parlent ou nous flattent c'est qu'on risque de rester statique longtemps sur un chemin de traverse.

De temps en temps il faut aussi faire l'effort d'écouter d'autres sons de cloche, pour voir en quoi cela peut enrichir notre expérience sensible et spirituelle et nos interprétations.

Et pour ne pas perdre trop de temps avec des imposteurs qui brassent du vent il vaut mieux savoir à qui on a à faire.

Après oui il y a une part d'intuition personnelle qui doit intervenir, car sans l'intuition, on ne peut rien choisir réellement.

Je pense que tu ne m'a toujours pas compris, je parle de réponse à ce qui se vit ce serait trop compliqué à expliquer de toutes façons. De plus je n'ai pratiquement rien dévoilé de ce qui se vit dans le corps et qui va au delà des enseignements, et l'ego n'a rien à voir là dedans, et je pense que beaucoup refuseraient le processus en cours pour de multiples raisons et je suis persuadée que les maîtres du passés le savaient mais n'en ont rien dit mais quand on lit sur leur vie et non sur enseignements on reconnaît qu'il y a une partie du vécu dont ils n'ont pas parlé parce que trop intime et aussi parce que les gens ne comprendraient pas. UG K a été et est toujours décrié parce qu'il en a parlé un peu. D'autre comme J. Khrishamurti et même Maharshi sont passés par le processus dont personne ne s'intéresse, mais J.K dans ses carnets en parle mais sous une forme que ceux qui le vivent peuvent comprendre mais pas ceux qui ne le vivent pas . J'ai creusé justement ce côté chez ces hommes pour comprendre leur silence mais ils ne pouvaient faire autrement à leur époque mais aujourd'hui ces choses peuvent être dite quoi qu'en lisant la plupart j'en suis venue à douter que ce soit encore le moment de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mensahala
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/09/2015
Nombre de messages : 906
Masculin
Capricorne Dragon
Age : 100
Ville : Saint laurent du var

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 16:07

Non, l' expression était pour vous. Dite ce que vous trouvez vague si ce que j'en pense vous intéresse mais ce n'était pas l'objet de mon intervention.

Voila un texte de J.K Comme vous l'appelez affectueusement.

Seule l'innocence peut être passionnée.

Les innocents ignorent la douleur, la souffrance, même s'ils ont vécu des milliers d'expériences.
Ce ne sont pas les expériences qui corrompent l'esprit, mais les traces qu'elles laissent, les résidus, les cicatrices, les souvenirs. Ils s'accumulent, s'entassent les uns sur les autres, c'est alors que commence la souffrance.

Cette souffrance, c'est le temps. Le temps ne peut cohabiter avec l'innocence.

La passion ne naît pas de la souffrance. La souffrance, c'est l'expérience, l'expérience de la vie quotidienne, cette vie de tortures, de plaisirs éphémères, de peurs et de certitudes. Nul ne peut échapper à ces expériences, mais rien n'oblige à les laisser s'enraciner dans le terreau de notre esprit. Ce sont ces racines qui suscitent les problèmes, les conflits et les luttes incessantes. La seule issue, c'est de mourir chaque jour au jour précédent. Seul un esprit clair peut être passionné.

Sans passion, on ne voit ni la brise qui joue dans le feuillage, ni l'eau scintillante dans le soleil. Sans passion, point d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itxaso
Membre
avatar

Date d'inscription : 09/03/2014
Nombre de messages : 2187
Féminin
Bélier Tigre
Age : 43
Ville : le monde

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 17:13

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 16136
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 18:23

Itxaso a écrit:
http://www.osho.com/fr/highlights-of-oshos-world/osho-quotes


Ce passage me parle et me plait beaucoup quand je parle de dépasser l'illumination et les expériences pour retrouver quelque chose d'autre, à savoir sa vraie nature qui existe de toute éternité chez tous. Wink

L’illumination n’est pas une expérience

"Une des choses les plus fondamentale dont on doit se rappeler – pas seulement par vous mais par tous – est que quoi que ce soit que vous rencontrerez dans votre voyage intérieur vous n’êtes pas cela."

"Vous êtes celui qui observe. Ce peut être du néant, ce peut être de l’extase, ce peut être du silence mais une chose est à être retenue : que ce soit la plus belle, la plus enchanteresse des expériences rencontrée pendant le parcours vous n’êtes pas celle-ci. Vous êtes celui qui l’expérimenter. Si vous continuez encore et encore, l’ultime point dans le voyage est quand il n’y a plus d’expérience du tout – plus de silence, plus d’extase ou de néant. Il n’y a plus rien comme un objet pour vous mais seulement votre subjectivité."

"Le miroir est vide; il ne reflète plus rien. C’est simplement vous."

"Même les grands voyageurs du monde intérieur ont resté prisonniers de leurs belles expériences, ce sont identifiés à ces expériences, pensant : "Je me suis trouvé." Ils ont arrêté avant d’atteindre l’étape finale; où toutes les expériences disparaissent. L’illumination n’est pas une expérience."

Osho,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 20:26

Un mot pour cet homme que j'aime, bien que je ne l'ai jamais vu autre part que sur youtube, je le vois à la fois comme un saint, et comme un danger pour ma santé mentale. Un nuit j'ai rêvé de lui, j'étais en boite, et lui dansait en face de moi, mais son visage changé était celui du diable. Il a tellement influencé mon état d'esprit que des fois ça me fait peur Shocked. Un journaliste disait d'ailleurs qu'il avait assisté à des discours de Churchill et d'autres hommes charismatiques, mais que c'était Osho qui l'avais scotché le plus. Il vaut mieux le lire, car à l'oral il est trop influent.
Revenir en haut Aller en bas
Néhémyo
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 5318
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 38
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 20:37

Totem c'est toi qui ne comprends pas. Personne ne remet en question ton vécu, que tu agites constamment comme un drapeau, d'ailleurs les problèmes ne viennent jamais des vécus, mais de l'interprétation qu'on en donne après coup en se référent à tel ou tel.

Tu vis une expérience c'est une chose mais ensuite tu "trouves" chez un auteur ou un autre ce que tu penses être l'explication de ton expérience, mais d'une tu ne peux pas être certaine qu'il s'agit de la même chose même si apparemment tu retrouves les mêmes signes et d'autre part, tu choisiras toujours une interprétation positive et gratifiante à ton expérience c'est humain n'est-ce pas mais pas forcément objectif.

Voilà faut en avoir conscience. Souvent tu écris: ce texte me parle. OK bien, j'entends bien que ce texte te parle, mais la question est "à qui parle t-il exactement".

Ensuite beh t'es pas la seule à avoir des expériences ésotériques ou même mystiques ici, tu sais. Mais tout le monde ne passe son temps à souligner qu'il a des expériences comme un passe droit pour laisser entendre tacitement qu'il est le seul à savoir de quoi il parle.

Tu brandis que l'illumination ou le samadhi ne fait pas un être réalisé, mais des expériences ponctuelles même si souvent vécues ne font de personne un détenteur de vérité.

Ensuite tu cites des personnes UG khrisnmurti, Aurobindo, Osho... qui pour moi ne sont absolument pas des références, donc forcément, je ne peux pas cautionner ton propos, sur ce point là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néhémyo
Membre
avatar

Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 5318
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 38
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 20:45

Citation :
De plus je n'ai pratiquement rien dévoilé de ce qui se vit dans le corps et qui va au delà des enseignements, et l'ego n'a rien à voir là dedans, et je pense que beaucoup refuseraient le processus en cours pour de multiples raisons et je suis persuadée que les maîtres du passés le savaient mais n'en ont rien dit mais quand on lit sur leur vie et non sur enseignements on reconnaît qu'il y a une partie du vécu dont ils n'ont pas parlé parce que trop intime et aussi parce que les gens ne comprendraient pas. UG K a été et est toujours décrié parce qu'il en a parlé un peu. D'autre comme J. Khrishamurti et même Maharshi sont passés par le processus dont personne ne s'intéresse, mais J.K dans ses carnets en parle mais sous une forme que ceux qui le vivent peuvent comprendre mais pas ceux qui ne le vivent pas . J'ai creusé justement ce côté chez ces hommes pour comprendre leur silence mais ils ne pouvaient faire autrement à leur époque mais aujourd'hui ces choses peuvent être dite quoi qu'en lisant la plupart j'en suis venue à douter que ce soit encore le moment de le faire.

"Processus", "chose" comment peut-on te répondre ou même savoir à quoi tu fais allusion avec des argumentations aussi nébuleuses. Des écrans de fumées en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 20:50

Merci Néhémyo pour ce joli post plein de vérités.

Je pourrais faire des copier coller pour répondre à certains forumistes.

Je n'aurais pas pu l'écrire aussi bien.

Je me sens moins seul.

Merci encore.

:383570gif





Revenir en haut Aller en bas
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 16136
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Mer 30 Sep 2015 - 21:01

Néhémyo a écrit:
Citation :
De plus je n'ai pratiquement rien dévoilé de ce qui se vit dans le corps et qui va au delà des enseignements, et l'ego n'a rien à voir là dedans, et je pense que beaucoup refuseraient le processus en cours pour de multiples raisons et je suis persuadée que les maîtres du passés le savaient mais n'en ont rien dit mais quand on lit sur leur vie et non sur enseignements on reconnaît qu'il y a une partie du vécu dont ils n'ont pas parlé parce que trop intime et aussi parce que les gens ne comprendraient pas. UG K a été et est toujours décrié parce qu'il en a parlé un peu. D'autre comme J. Khrishamurti et même Maharshi sont passés par le processus dont personne ne s'intéresse, mais J.K dans ses carnets en parle mais sous une forme que ceux qui le vivent peuvent comprendre mais pas ceux qui ne le vivent pas . J'ai creusé justement ce côté chez ces hommes pour comprendre leur silence mais ils ne pouvaient faire autrement à leur époque mais aujourd'hui ces choses peuvent être dite quoi qu'en lisant la plupart j'en suis venue à douter que ce soit encore le moment de le faire.

"Processus", "chose" comment peut-on te répondre ou même savoir à quoi tu fais allusion avec des argumentations aussi nébuleuses. Des écrans de fumées en somme.

Tu as raison ce sont des écrans de fumeux et c'est nébuleux, comme ça tout est dit et comme ça on peut en rester là, pourtant vous lisez toutes sortes d'écrits de grand maîtres qui utilisent ce mot pour exprimer ce qui se passe sans que ça vous semble nébuleux pour autant (J. Krisnamurti et bien d'autres en sont des exemples), donc c'est très bien ainsi vous avez la réponse des grand maîtres et c'est amplement suffisant.
Maintenant onsidérez que ce que j'ai pu écrire ici ne vous concerne donc plus puisque nébuleux et fumeux aux moins vous restez sur vos certitudes mais rien de grave à cela, c'est juste une affaire de temps, sachez que certains ici ont très bien compris mais ne disent rien sachant comment ils vont être reçus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pensées (Osho)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit