Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pensées (Osho)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Mensahala
Membre


Date d'inscription : 16/09/2015
Nombre de messages : 737
Masculin
Capricorne Dragon
Age : 99
Ville : Saint laurent du var

MessageSujet: La vénération (Osho)    Lun 28 Sep 2015 - 17:26

Rappel du premier message :

Osho:

Si une personne va à l'encontre de la foule, un Jésus ou un Bouddha, la foule se sent mal à l'aise avec cet homme, la foule le détruira ou bien, si la foule est très cultivée, elle le vénèrera. Mais ces deux voies sont les mêmes. Si la foule est un peu sauvage, inculte, Jésus sera crucifié. Si le peuple est comme les Indiens, très cultivé, des siècles de culture, de non-violence, d'amour, de spiritualité, ils vénèreront le Bouddha. Mais en vénérant ils disent: "Nous sommes différents, tu es différent, nous ne pouvons pas te suivre, nous ne pouvons pas venir avec toi. Tu es bon, très bon, mais trop bon pour être vrai. Tu ne fais pas partie de nous. Tu es Dieu, nous te vénèrerons, mais ne nous dérange pas, ne dis pas des choses qui nous inquiètent, qui peuvent troubler notre sommeil paisible."

Tuer un Jésus ou vénérer un Bouddha sont deux choses identiques. Jésus est tué, ainsi, la foule peut oublier qu'un tel homme a jamais existé, car si cet homme est authentique… et cet homme est authentique. Tout son être est si plein de béatitude et de bénédictions qu'il l'est, car la vérité ne peut pas être vue, seul le parfum qui s'exhale d'un homme authentique peut être perçu. La preuve que cet homme est authentique est que sa béatitude peut être ressentie par les autres.

Mais si cet homme est authentique alors toute la foule est dans l'erreur et ça c'est trop. La foule ne peut pas tolérer une telle personne, c'est une épine douloureuse. Cet homme doit être détruit ou vénéré, ainsi l'on peut dire: "Tu viens d'un autre monde, tu ne fais pas partie de nous. Tu es un hippie, tu n'es pas la normalité. Tu peux être l'exception, mais l'exception confirme la règle. Tu es toi, nous sommes-nous, nous irons notre chemin. C'est bien que tu sois venu, nous te respectons beaucoup, mais ne nous dérange pas." Nous avons mis Bouddha dans un temple de façon à ce qu'il ne vienne pas sur la place publique, autrement il créerait des problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
did
Membre


Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 3516
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 8:37

Apparemment, que ce soit chez osho ou chez les membres du forum, ce que l'on voit de ténébreux chez les personnes capte notre attention, nous intéresse, et donne lieu a beaucoup de messages.
Mais une fois que notre attention est capturée par le lieu ou est le travail a faire, ce travail pourra-t-il se faire sans une décision volontaire qui ne relève pas de la captation automatique ?

On ne saurait résoudre un problème sans en avoir d'abord été victime.

Courage.

Moi aussi je galère avec vos posts de  :censored:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ming i
Membre


Date d'inscription : 01/09/2015
Nombre de messages : 625
Féminin
Gémeaux Cochon
Age : 45
Ville : audenge

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 10:46

peut-être un maître, un père pour comprendre qu'il n'y a pas de maître et que le père on le devient un jour à son tour si on veut si on peut, il paraît que la plus belle chose au monde c'est d'être parent?

un moment dans sa vie, on se retrouve face à soi et on doit se débrouiller tout seul comme un grand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ming i
Membre


Date d'inscription : 01/09/2015
Nombre de messages : 625
Féminin
Gémeaux Cochon
Age : 45
Ville : audenge

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 11:57

le maître est ce regard extérieur qu'on recherche tous (ou pas), cette approbation de soi, que quelqu'un dans la foule nous reconnaisse peut-être? reconnaisse notre divinité ou notre humanité? on s'identifie à lui peut-être parce qu'on aimerait être un maître aussi au fond?

il dit oubliez-moi pour peut-être qu'on s'oublie nous même aussi? c'est à mon sens ce qui se passe quand on est parent, on pense plus à soi, on pense à son enfant d'abord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wb35
Membre


Date d'inscription : 11/11/2012
Nombre de messages : 6606
Masculin
Sagittaire Chat
Age : 53
Ville : pas si loin

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 12:41

Je connais très peu Osho, le peu que j'ai vu ou lu sur lui ne m'attire pas du tout, et je me demande ce que certaines personnes ont vu en lui pour en faire un maître spirituel, leur avis me serait bien utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 13:03

Il y a la vie du message... et celle du messager...
.
Revenir en haut Aller en bas
Mensahala
Membre


Date d'inscription : 16/09/2015
Nombre de messages : 737
Masculin
Capricorne Dragon
Age : 99
Ville : Saint laurent du var

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 13:09

@ming i a écrit:
le maître est ce regard extérieur qu'on recherche tous (ou pas), cette approbation de soi, que quelqu'un dans la foule nous reconnaisse peut-être? reconnaisse notre divinité ou notre humanité? on s'identifie à lui peut-être parce qu'on aimerait être un maître aussi au fond?

il dit oubliez-moi pour peut-être qu'on s'oublie nous même aussi? c'est à mon sens ce qui se passe quand on est parent, on pense plus à soi, on pense à son enfant d'abord

Ha merci , être aimé..quel belle piste vous donnez la.
Et être parent c'est trouver une personne pour la première fois dans sa vie , plus importante que soi.
J'ai remarqué a quel point cela était difficile , car l'enfant renvoie aux parents leur problèmes mutuelles. A loisir ils se le renverrons en pleine figure ou pourront enfin s'en défaire. Une occasion de plus pour se défaire de la structure qui conduit l'humanité a la guerre.

La ou c'est intéressant c'est quand soi , nous percevons l'autre de part un transfère. Nous transférons nos sensations et notre vécu sans quoi il ne nous évoquerait rien et ne pourrions interagir avec lui. Nous serions des plantes verte regardant avec béatitude notre prochain sans moyen de communiquer avec lui. Comme bouddha..
La notion est déroutante parce qu'elle se compose d'un paradoxe. Pourtant l'autre et soi sont de même origine , le moi. Quand nous admirons le maître , ce n'est pas le maître que nous admirons mais notre moi !
Ce qui attire tant les parents vers leur enfant est que celui si est incapable de les rejeter. Nous revenons a ce que vous écriviez plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ming i
Membre


Date d'inscription : 01/09/2015
Nombre de messages : 625
Féminin
Gémeaux Cochon
Age : 45
Ville : audenge

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 13:30

l'enfance c'est l'apprentissage quelquepart, on enregistre à foison, tout et n'importe quoi, on est pas responsable, on découvre, en grandissant c'est pareil pourtant, on découvre toujours mais on retient que ce que nous aimons, on se décharge d'une partie, on est juste responsable de ce que l'on aime, ce que l'on aime pas, ça ne nous concerne pas, on cherche pas à comprendre le reste, on en prend qu'une partie, on sélectionne, c'est à mon sens ce qui fait de nous des adultes immatures, fermés, c'est pas très clair mais un adulte a des responsabilités matérielles qu'il aime ou aime pas il doit par exemple payer ses factures, il fait comme il peut souvent, alors que spirituellement ou mentalement il fait comme il veut, comme il en a envie, du coup il réduit son potentiel à mon sens et ça fait de lui un enfant, il cherche que dans une direction et pas dans toutes les directions? c'est un enfant capricieux un peu, qui reste dans la négation pour s'affirmer alors que dans la vie on fait souvent avec ce qu'on a

l'enfant mature c'est celui qui cherche à comprendre, qui est ouvert à tous les possibles, dont la réincarnation peut faire partie aussi, mais le croire parce que d'autres nous disent l'avoir vécu je trouve ça réducteur, je me dis si la réincarnation existe on devrait avoir des preuves suffisantes pour en être sûr, pour moi ce serait par exemple que tout le monde s'en souvienne, ou alors une grande partie d'ailleurs on dit pas je me souviens, on dit j'ai revécu ces vies antérieures, ça me laisse perplexe, on le vit en rêve, mais dans le rêve on vit pas, on rêve, pourquoi ne pas dire les choses telles qu'elles sont, c'est vrai on dit souvent " ce qui est", mais qu'est ce que c'est si ce n'est la réalité, c'est-à-dire; sa vie comment on la vit plutôt que ces rêves étranges; ses souhaits de dépasser la réalité, comment dépasser la réalité? dépasser ce qui est? dépasser ce qu'on a? pourquoi? ça voudrait dire qu'on est pas content? qu'on n'arrive pas à se contenter déjà de ce qu'on a et si la joie n'est pas au rendez-vous comment dépasser cela? passer à l'étape suivante? on ne peut rien créer sans joie il me semble? pour ça que je pense que la procréation fonctionne parce qu'elle est aussi jouissance, elle est abandon, l'abandon de son désir car assouvissement?

on dit aussi j'ai voyagé dans l'astral, je suis sortie de mon corps pendant mon sommeil, je me suis vu, pourquoi ne pas dire j'ai rêvé cela?

pour moi si le voyage astral existe, c'est qu'on peut interférer, intéragir dans le réel, par exemple, quelqu'un viendra me visiter dans la journée et pourra me dire exactement ce que je faisais

si la personne est capable de sortir de son corps, elle peut alors voyager dans la réalité, puisqu'elle se voit sortir, elle est dans la réalité, si elle ne le peut pas alors pour moi c'est du domaine du rêve, elle rêve qu'elle sort de son corps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mephistopheles
Membre


Date d'inscription : 26/07/2015
Nombre de messages : 608
Masculin
Bélier Cheval
Age : 38
Ville : Vieille France

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 13:38

@ming i a écrit:
le maître est ce regard extérieur qu'on recherche tous (ou pas), cette approbation de soi, que quelqu'un dans la foule nous reconnaisse peut-être? reconnaisse notre divinité ou notre humanité? on s'identifie à lui peut-être parce qu'on aimerait être un maître aussi au fond?

il dit oubliez-moi pour peut-être qu'on s'oublie nous même aussi? c'est à mon sens ce qui se passe quand on est parent, on pense plus à soi, on pense à son enfant d'abord
Il dit "oubliez-moi" car l'influence qu'il exerce potentiellement doit s'effacer au profit d'un travail personnel. Si cette influence est réellement sage, il n'a même pas à dire "oubliez-moi" (qui marque déjà des présupposés), puisqu'elle doit contenir en elle-même la nécessité de s'en libérer.
Les parents éduquent leurs enfants pour qu'ils puissent se libérer d'eux, pour qu'ils puissent vivre d'eux-mêmes, en dehors de tout attachement filial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mensahala
Membre


Date d'inscription : 16/09/2015
Nombre de messages : 737
Masculin
Capricorne Dragon
Age : 99
Ville : Saint laurent du var

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 13:49

@did a écrit:
Apparemment, que ce soit chez osho ou chez les membres du forum, ce que l'on voit de ténébreux chez les personnes capte notre attention, nous intéresse, et donne lieu a beaucoup de messages.
Mais une fois que notre attention est capturée par le lieu ou est le travail a faire, ce travail pourra-t-il se faire sans une décision volontaire qui ne relève pas de la captation automatique ?

On ne saurait résoudre un problème sans en avoir d'abord été victime.

Courage.

Moi aussi je galère avec vos posts de  :censored:

Intéressant mais quel est le problème ? Quand bouddha dit la souffrance c'est l'ignorance.
Il dit qu'il faut donc apprendre a ce connaître "savoir" pour ne plus souffrir.
Ou bien qu'il faut accepter d'être ignorant pour ne plus souffrir.
Ensuite il dit: Accepter et comprendre sa souffrance et il n'y a plus de souffrance. Comprendre l'ignorance ? N'est ce pas reconnaitre.

Est ce que la source de tout nos problèmes tous autant différents et nombreux qu'aucune personne pourrait tous les vivre..est ce que cette source ne vient pas d'un simple et même fait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mensahala
Membre


Date d'inscription : 16/09/2015
Nombre de messages : 737
Masculin
Capricorne Dragon
Age : 99
Ville : Saint laurent du var

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 14:02

@Mephistopheles a écrit:
@ming i a écrit:
le maître est ce regard extérieur qu'on recherche tous (ou pas), cette approbation de soi, que quelqu'un dans la foule nous reconnaisse peut-être? reconnaisse notre divinité ou notre humanité? on s'identifie à lui peut-être parce qu'on aimerait être un maître aussi au fond?

il dit oubliez-moi pour peut-être qu'on s'oublie nous même aussi? c'est à mon sens ce qui se passe quand on est parent, on pense plus à soi, on pense à son enfant d'abord
Il dit "oubliez-moi" car l'influence qu'il exerce potentiellement doit s'effacer au profit d'un travail personnel. Si cette influence est réellement sage, il n'a même pas à dire "oubliez-moi" (qui marque déjà des présupposés), puisqu'elle doit contenir en elle-même la nécessité de s'en libérer.
Les parents éduquent leurs enfants pour qu'ils puissent se libérer d'eux, pour qu'ils puissent vivre d'eux-mêmes, en dehors de tout attachement filial.

Est ce une chose que l'on peut enseigner ? Comment enseigner le détachement. Une influence conduit inévitablement a l'attachement. Finalement meilleur elle est et plus difficile encore est le détachement , paradoxalement , si l'influence est mauvaise , elle conduit aussi a l'attachement.
C'est vrai mais avez vous un exemple d'enseignement qui contiendrait cette nécessité ? Si je vous dit: Soyez libre et que vous aspirez a cette liberté et même si cela est subtile comment vous détacher de ce que l'on vient de vous dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mensahala
Membre


Date d'inscription : 16/09/2015
Nombre de messages : 737
Masculin
Capricorne Dragon
Age : 99
Ville : Saint laurent du var

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 14:24

@ming i a écrit:
l'enfance c'est l'apprentissage quelquepart, on enregistre à foison, tout et n'importe quoi, on est pas responsable, on découvre, en grandissant c'est pareil pourtant, on découvre toujours mais on retient que ce que nous aimons, on se décharge d'une partie, on est juste responsable de ce que l'on aime, ce que l'on aime pas, ça ne nous concerne pas, on cherche pas à comprendre le reste, on en prend qu'une partie, on sélectionne, c'est à mon sens ce qui fait de nous des adultes immatures, fermés, c'est pas très clair mais un adulte a des responsabilités matérielles qu'il aime ou aime pas il doit par exemple payer ses factures, il fait comme il peut souvent, alors que spirituellement ou mentalement il fait comme il veut, comme il en a envie, du coup il réduit son potentiel à mon sens et ça fait de lui un enfant, il cherche que dans une direction et pas dans toutes les directions? c'est un enfant capricieux un peu, qui reste dans la négation pour s'affirmer alors que dans la vie on fait souvent avec ce qu'on a

l'enfant mature c'est celui qui cherche à comprendre, qui est ouvert à tous les possibles, dont la réincarnation peut faire partie aussi, mais le croire parce que d'autres nous disent l'avoir vécu je trouve ça réducteur, je me dis si la réincarnation existe on devrait avoir des preuves suffisantes pour en être sûr, pour moi ce serait par exemple que tout le monde s'en souvienne, ou alors une grande partie d'ailleurs on dit pas je me souviens, on dit j'ai revécu ces vies antérieures, ça me laisse perplexe, on le vit en rêve, mais dans le rêve on vit pas, on rêve, pourquoi ne pas dire les choses telles qu'elles sont, c'est vrai on dit souvent " ce qui est", mais qu'est ce que c'est si ce n'est la réalité, c'est-à-dire; sa vie comment on la vit plutôt que ces rêves étranges; ses souhaits de dépasser la réalité, comment dépasser la réalité? dépasser ce qui est? dépasser ce qu'on a? pourquoi? ça voudrait dire qu'on est pas content? qu'on n'arrive pas à se contenter déjà de ce qu'on a et si la joie n'est pas au rendez-vous comment dépasser cela? passer à l'étape suivante? on ne peut rien créer sans joie il me semble? pour ça que je pense que la procréation fonctionne parce qu'elle est aussi jouissance, elle est abandon, l'abandon de son désir car assouvissement?

on dit aussi j'ai voyagé dans l'astral, je suis sortie de mon corps pendant mon sommeil, je me suis vu, pourquoi ne pas dire j'ai rêvé cela?

pour moi si le voyage astral existe, c'est qu'on peut interférer, intéragir dans le réel, par exemple, quelqu'un viendra me visiter dans la journée et pourra me dire exactement ce que je faisais

si la personne est capable de sortir de son corps, elle peut alors voyager dans la réalité, puisqu'elle se voit sortir, elle est dans la réalité, si elle ne le peut pas alors pour moi c'est du domaine du rêve, elle rêve qu'elle sort de son corps?

Une grande parti se trouve dans ce que vous dite.
La différence entre le rêve et la réalité reste mystérieuse. Certains scientifiques étudiant l'atome ont du mal a expliquer la réalité sans parler d'une forme de rêve objectif.
Les propriétés de l'atome remette en cause le réel comme nous le percevons. Cela rejoint l'impermanence dont parle certaines philosophies. Cela dit l'humanité ne comprend pas la mécanique quantique, l'étude de l'atome. Elle ne se comprend pas elle même , la science rejoint la spiritualité sur ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ming i
Membre


Date d'inscription : 01/09/2015
Nombre de messages : 625
Féminin
Gémeaux Cochon
Age : 45
Ville : audenge

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 14:46

oui voilà tout est influence, les parents, les enfants, la société, les avis, les conseils et du coup il est difficile de penser et de vivre par soi-même, être autodidacte, éduquer n'est pas simple de nos jours, parfois on s'en sent pas capable, c'est ça à mon avis qui fait qu'on s'attache c'est qu'on se sent pas capable, parce que souvent on nous dit comment faire, on nous impose un idéal, une ligne de conduite, éduquer c'est aussi apprendre à un enfant à faire tout seul en lui montrant mais on peut aussi le laisser faire seul sans rien lui dire, le seul fait qu'il observe sert à lui montrer, c'est involontaire, mais ça fait peur, on sait pas comment il va s'y prendre, on ne maîtrise plus son geste,on le laisse être seul maître à bord, pas évident de laisser faire, de pas donner son avis, juste de voir vers quoi il se dirige de lui-même, de pas mêler son expérience, on débat avant l'acte, on pourrait débattre juste après l'acte, on a du mal à se laisser surprendre, il faut une direction à croire

on serait des plantes vertes à se regarder avec béatitude et on aurait rien à se dire, hum je suis pas sûr, il me semble que sans projeter ses idées et ses expériences on pourrait échanger vraiment sur nos ressentis, comment on a vécu la chose, là on ne dit pas réellement son expérience, on va dire plutôt comment il faut faire par rapport à ce qu'on a compris, en fait on dit juste nos idéaux, parce que chacun comprend différemment les choses, chacun prend différemment les choses, donc on est rarement juste, on veut être aimé mais on oublie de ressentir, voir on nous empêche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mensahala
Membre


Date d'inscription : 16/09/2015
Nombre de messages : 737
Masculin
Capricorne Dragon
Age : 99
Ville : Saint laurent du var

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 14:55

@ming i a écrit:
oui voilà tout est influence, les parents, les enfants, la société, les avis, les conseils et du coup il est difficile de penser et de vivre par soi-même, être autodidacte, éduquer n'est pas simple de nos jours, parfois on s'en sent pas capable, c'est ça à mon avis qui fait qu'on s'attache c'est qu'on se sent pas capable, parce que souvent on nous dit comment faire, on nous impose un idéal, une ligne de conduite, éduquer c'est aussi apprendre à un enfant à faire tout seul en lui montrant mais on peut aussi le laisser faire seul sans rien lui dire, le seul fait qu'il observe sert à lui montrer, c'est involontaire, mais ça fait peur, on sait pas comment il va s'y prendre, on ne maîtrise plus son geste,on le laisse être seul maître à bord, pas évident de laisser faire, de pas donner son avis, juste de voir vers quoi il se dirige de lui-même, de pas mêler son expérience, on débat avant l'acte, on pourrait débattre juste après l'acte, on a du mal à se laisser surprendre, il faut une direction à croire

on serait des plantes vertes à se regarder avec béatitude et on aurait rien à se dire, hum je suis pas sûr, il me semble que sans projeter ses idées et ses expériences on pourrait échanger vraiment sur nos ressentis, comment on a vécu la chose, là on ne dit pas réellement son expérience, on va dire plutôt comment il faut faire par rapport à ce qu'on a compris, en fait on dit juste nos idéaux, parce que chacun comprend différemment les choses, chacun prend différemment les choses, donc on est rarement juste, on veut être aimé mais on oublie de ressentir, voir on nous empêche

Que faut' il apprendre a un être pour qu'il puisse trouver ce qui le compose. Pour qu'il puisse puisez dans ses ressources , sans doute qu'il le peut déjà mais n'en a pas l'envie et pourquoi..

A quoi sert la parole sinon a régler une chose que le silence ne réglait pas.
Cette chose a régler vient de la parole , le silence n'a pas de problème pour être sinon quand la parole le dérange. Notre nature a être silencieux en nous est la source du bien être , c'est ce qui fait notre disponibilité.

N'avoir rien a se dire est pour moi heureux, cela veut dire qu'il n'y a pas de problème. Je ne saisis pas ce que veux dire ressentir si ce n'est pas une expérience. Que ressentez vous et qu'est ce que vous pensez est identique dans mon esprit , car ressentir c'est penser. La pensée est certes plus profonde mais elle est bien la.
On veut être aimé en projetant une image qui correspond a nos idéaux , par conséquent , qu'il y est amour ou pas en retour , on ne reçoit pas l'amour nous même.


Dernière édition par Mensahala le Sam 3 Oct 2015 - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 15:00

@coquillage a écrit:
Il y a la vie du message... et celle du messager...
.


Tout à fait :jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néhémyo
Membre


Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 3292
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 37
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 16:38

Citation :
on le vit en rêve, mais dans le rêve on vit pas, on rêve, pourquoi ne pas dire les choses telles qu'elles sont, c'est vrai on dit souvent " ce qui est", mais qu'est ce que c'est si ce n'est la réalité, c'est-à-dire; sa vie comment on la vit plutôt que ces rêves étranges; ses souhaits de dépasser la réalité, comment dépasser la réalité? dépasser ce qui est? dépasser ce qu'on a? pourquoi? ça voudrait dire qu'on est pas content? qu'on n'arrive pas à se contenter déjà de ce qu'on a et si la joie n'est pas au rendez-vous comment dépasser cela? passer à l'étape suivante? on ne peut rien créer sans joie il me semble? pour ça que je pense que la procréation fonctionne parce qu'elle est aussi jouissance, elle est abandon, l'abandon de son désir car assouvissement?

on dit aussi j'ai voyagé dans l'astral, je suis sortie de mon corps pendant mon sommeil, je me suis vu, pourquoi ne pas dire j'ai rêvé cela?

pour moi si le voyage astral existe, c'est qu'on peut interférer, intéragir dans le réel, par exemple, quelqu'un viendra me visiter dans la journée et pourra me dire exactement ce que je faisais

si la personne est capable de sortir de son corps, elle peut alors voyager dans la réalité, puisqu'elle se voit sortir, elle est dans la réalité, si elle ne le peut pas alors pour moi c'est du domaine du rêve, elle rêve qu'elle sort de son corps?

C'est un peu ridicule comme raisonnement je trouve. car le réel n'existe pas au niveau de l'incarnation.
La réalité c'est que tout est rêve dans l'incarnation. L'individu passe son temps à rêver, il rêve la nuit endormi, il rêve le jour debout. La vie incarnée est un rêve. L'individu même est tissé de matière de rêve et L'humanité est un rêve collectif.

Le réel n'existe pas au niveau de la matière. Tout est maya ici.
Donc chercher des preuves de la réincarnation dans le "réel" est idiot car rien n'est réel dans l'expérience du monde. Le monde n'est qu'un reflet.

A la rigueur vous avez raison de dire que la réincarnation n'existe pas, mais il faut aussi ajouter que le monde n'existe pas (il est illusion), et nous (en tant que personnes) non plus.
Seul le Parabrahman existe. Il n'a ni commencement, ni fin et il ne se réincarne pas.

Tout monde phénoménal n'est qu'un grand rêve projeté. Emané et projeté. Mais là encore ce n'est pas qq chose qu'on peut prouver.
On peut juste le vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 16:49

Évidemment, si le monde ici-bas n'est qu'une immense chimère, je ne vois pas de raisons pour y demeurer plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Néhémyo
Membre


Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 3292
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 37
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 17:00

La Nymphe de papier a écrit:
Évidemment, si le monde ici-bas n'est qu'une immense chimère, je ne vois pas de raisons pour y demeurer plus longtemps.

On ne choisit pas d'y demeurer ou on. Il faut sortir du rêve cad s'éveiller. Smile
Tant qu'on n'est pas sorti de l'hypnose collective, on y reste.

En revanche ce qu'il me parait important de préciser c'est que même si la vie 3d n'est pas réelle elle est concrète-tangible (un certain niveau de concrétion).
la vie astrale aussi est concrète avec une densité de concrétion différente.

C'est pourquoi il sera difficile de prouver une expérience astrale avec des outils 3d.

Les deux sont des expériences vécues mais tout aussi illusoires.
Ceci dit pour celui qui le vit cela parait réel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 17:04

Bah, il suffit d'abréger sa vie puisqu'elle n'est point réelle.
Revenir en haut Aller en bas
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 17:23

La Nymphe de papier a écrit:
Bah, il suffit d'abréger sa vie puisqu'elle n'est point réelle.

En tous les cas il y a un témoin pour voir que le monde n'est pas réel, donc le témoin ne peut qu'être réveillé et pourvoir dire dans quel monde il se trouve depuis son réveil et comment est ce monde. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 17:26

La Nymphe de papier a écrit:
Bah, il suffit d'abréger sa vie puisqu'elle n'est point réelle.

Abréger quelque chose qui n'est pas ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
ming i
Membre


Date d'inscription : 01/09/2015
Nombre de messages : 625
Féminin
Gémeaux Cochon
Age : 45
Ville : audenge

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 17:31

je voulais dire que ce qu'on ressent est annihilé par nos idéaux, la pensée chez moi desfois m'empêche de ressentir, de le vivre

oui on aime une image mais la vie n'en a pas, quelqu'un m'avait parlé une fois de l'amour sans visage, Est-ce que cela veut dire sans désir, je sais pas, en tout cas dés qu'on se fait une idée de la chose, ce qui apparait n'est souvent pas la chose

Est-ce qu'il faut accepter toutes les croyances du monde pour se libérer?

Néhéyémo parle de rêve et d'illusion, croyances ou rêves ou projections pour moi c'est pareil

qu'Est-ce qu'on peut apprendre à un être, à avoir confiance en lui je pense, pourquoi il a pas envie, il a peut-être peur de l'échec?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 17:40

Néhémyo, je te parlerai net. Pour moi, il n'y a aucune frontière entre le réel et l'illusion. Ils ne font qu'un autrement dit. Qu'en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Néhémyo
Membre


Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 3292
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 37
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 18:21

103683 a écrit:
La Nymphe de papier a écrit:
Bah, il suffit d'abréger sa vie puisqu'elle n'est point réelle.

Abréger quelque chose qui n'est pas ? scratch

Voilà tu as tout compris ! Smile le suicide fait partie du rêve. On en sort pas du rêve par le rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néhémyo
Membre


Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 3292
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 37
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 18:24

La Nymphe de papier a écrit:
Néhémyo, je te parlerai net. Pour moi, il n'y a aucune frontière entre le réel et l'illusion. Ils ne font qu'un autrement dit. Qu'en dis-tu ?
Mais il ne s'agit pas d'un concept philosophique ici. Il s'agit de ce qui est vécu (non par la personne).

Pour celui qui vit autrement dit la personnalité, l'individu le monde est réel puisqu'il en fait partie.
Mais le témoin dont parle Totem, (qu'il faut éveiller au passage) constate que c'est un rêve. Et ce témoin n'est pas lui non plus toujours en vigilance  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées (Osho)   Sam 3 Oct 2015 - 19:09

Il ne s'agit en aucun cas d'un concept, mais d'un vécu. Sinon, à quoi bon l'écrire ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Pensées (Osho)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit