Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La colère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Ceiba
Membre


Date d'inscription : 22/05/2014
Nombre de messages : 5057
Féminin
Scorpion Rat
Age : 44
Ville : S&M

MessageSujet: Re: La colère   Mar 25 Aoû 2015 - 13:52

Rappel du premier message :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Itxaso
Membre


Date d'inscription : 09/03/2014
Nombre de messages : 2187
Féminin
Bélier Tigre
Age : 42
Ville : le monde

MessageSujet: Re: La colère   Jeu 27 Aoû 2015 - 12:12

103683 a écrit:
@Itxaso a écrit:
Et lorsque ton désaccord n'est suivi d'aucune écoute, d'aucun effet, tu fais quoi?

Je pars du principe que si "l'autre" ne veut pas changer il ne changera pas. No

Je peux agir sur moi  sunny mais pas assurément sur "les autres". No

Je sais ce que je pense  sunny  , pas "les autres" No .

Je vis la situation au mieux  sunny et agit en conséquence. :323293gif

:383570gif

Oui, c'est ça.
Vivre la situation au mieux (pas facile).
Agir en conséquence. Cela s'impose.

Parfois, je fais des erreurs de diagnostic sur les personnes parce que je me fie aux apparences.
Mais les personnes ne sont pas ce qu'elles montrent et ce qu'elles disent ou pas forcément.
Donc oui, agir en conséquence.

Quant à ne pas formuler ma colère aux personnes directement concernées, j'ai arrêté de le faire.
Sinon, j'avais tendance à projeter le même film indéfiniment et cela devenait infernal.
C'est là que je constate que oui, nous sommes les créateurs de notre réalité, nous projetons à l'extérieur ce que nous avons à l'intérieur.
Donc, la colère, l'indifférence, la négativité, l'ignorance, je renvoie à l'expéditeur et je ne garde que l'Amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La colère   Jeu 27 Aoû 2015 - 12:30

fred.le.oui a écrit:
Tu remarqueras, La Nymphe que j' ai anticipé ton complément d' info il y a déjà quelques messages, en parlant de boxer un sac... sunny
Oui merci Fred, je l'avais vu. Mais je fourmillais d'y répondre moi-même Mort de rire !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La colère   Jeu 27 Aoû 2015 - 12:36

@Itxaso a écrit:


Quant à ne pas formuler ma colère aux personnes directement concernées, j'ai arrêté de le faire.

La colère, à l'instar de l'angoisse, atteint un paroxysme, puis elle redescend d'elle-même. Pourquoi ne pas attendre que la colère ait disparu pour formuler ton ressenti et ta peine ? Etant donné que la peine n'est jamais très loin de la colère.
Revenir en haut Aller en bas
Henshin
Membre


Date d'inscription : 01/08/2015
Nombre de messages : 77
Masculin
Taureau Buffle
Age : 19
Ville : Strasbourg

MessageSujet: Re: La colère   Jeu 27 Aoû 2015 - 12:41

La Nymphe de papier a écrit:

La colère, à l'instar de l'angoisse, atteint un paroxysme, puis elle redescend d'elle-même. Pourquoi ne pas attendre que la colère ait disparu pour formuler ton ressenti et ta peine ? Etant donné que la peine n'est jamais très loin de la colère.

Encore une fois je suis totalement d'accord avec toi la Nymphe de papier Smile Enfin pour le coup c'est bizarre mais je ne suis JAMAIS mis en colère. Enfin c'est étrange mais je ne sais pas m'énerver. Mais je pense que ce sont mes liaisons avec les autres qui ont des problèmes;

En effet, je ne sais pas me mettre en colère, mais je n'éprouve pas non plus la compassion etc...

Je suis donc tout à fait en adéquation avec l'image et la citation de départ; quand quelqu'un nous énerve (où essaye de le faire) il faut se poser et réfléchir.

Après on peut aussi s'aider avec les pierres de protection et certains rituels en appelant les anges Smile (ça marche à la perfection anga )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La colère   Jeu 27 Aoû 2015 - 13:01

@Itxaso a écrit:

Donc, la colère, l'indifférence, la négativité, l'ignorance, je renvoie à l'expéditeur et je ne garde que l'Amour.

Oui, très intéressant Itxaso. Les bouddhistes tibétains, fins observateurs avaient mis au point une pratique de visualisation/ purification très puissante et très simple pour illustrer ce que tu dis.
Le constat est le suivant : il est très difficile d' accueillir ce que l' on réfère au " mal" et à la souffrance. Il est par contre aisé de le laisser partir.
Inversement, il est facile d' accueillir ce que l' on réfère au " bien " et très difficile de le laisser partir.
L' exercice au début de la pratique consiste donc à visualiser à l' inspir  que nous nous emplissons de lumière puis à l' expir  que nous rejetons notre noirceur à l' extérieur. Le pratiquant débutant pouvait ainsi peu à peu transformer sa négativité compulsive en positivité qui l' ouvrait à la disponibilité, à l' accueil. Le pratiquant confirmé ,en qui la pulsion de refus s' est calmée et dont la compassion s' est éveillée inverse l' exercice : à l' inspir, il visualise sous forme de noirceur la souffrance du monde qu' il intègre et digère et à l' expir laisse passer au dehors le rayonnement de l' amour, la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Itxaso
Membre


Date d'inscription : 09/03/2014
Nombre de messages : 2187
Féminin
Bélier Tigre
Age : 42
Ville : le monde

MessageSujet: Re: La colère   Jeu 27 Aoû 2015 - 13:02

La Nymphe de papier a écrit:
@Itxaso a écrit:


Quant à ne pas formuler ma colère aux personnes directement concernées, j'ai arrêté de le faire.

La colère, à l'instar de l'angoisse, atteint un paroxysme, puis elle redescend d'elle-même. Pourquoi ne pas attendre que la colère ait disparu pour formuler ton ressenti et ta peine ? Etant donné que la peine n'est jamais très loin de la colère.

Pour moi, la colère naît d'une accumulation émotive liée au fait de ne pas avoir dit ce qu'il y avait à dire plus tôt.
C'est comme la passion en fait.
Je pense que cela correspond à un manque et/ou une frustration qu'on accumule au fil des ans, et des vies, pour celles et ceux qui y croient.

Donc à un moment donné, il faut bien vivre ces moments-là pour les évacuer, et leur intensité varie en fonction de tout ce qui a été accumulé.

Les tragédies grecques avaient cette fonction, de nous montrer nos passions, pour que nous aussi nous les purgions. Sauf que le voir est une chose, agir, poser des actes en est une autre.

Moi, concrètement, lorsque je sens la colère monter, je fais un peu comme le dit Fred (je n'oublie pas de citer mes sources!), si j'estime que les conditions sont réunies pour que ma colère éclate, je la fais éclater, de temps en temps, un petit coup de voix, cela ne fait pas de mal à celui qui l'entend et qui besoin d'entendre (moi, c'est à force qu'on tire la sonnette d'alarme autour de moi que j'ai pris des décisions pour ma vie).
Lorsque ce n'est suivi d'aucun effet ou que les conditions ne s'y prêtent pas, je change de stratégie, et cela peut être une promenade. La boxe, je la conseille à pas mal d'élèves dont je sens pas mal de violence en eux, j'avais envie de m'y mettre aussi, cela m'aiderait à tuer les moustiques et mettre une tarte dans la tronche à mes copines.

Sauf que oui, comme le suggère 1036, si la personne ne veut pas changer, à quoi bon? La vie est un compromis, on ne peut pas toujours se changer soi et que les autres ne changent jamais, non, ce n'est pas possible.
Autant zapper et passer à autre chose, et trouver des personnes avec qui "on s'entend" (du coup, pas la peine de crier).
Il s'agit, in fine, de préserver son énergie pour des choses et des personnes qui en valent la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itxaso
Membre


Date d'inscription : 09/03/2014
Nombre de messages : 2187
Féminin
Bélier Tigre
Age : 42
Ville : le monde

MessageSujet: Re: La colère   Jeu 27 Aoû 2015 - 13:09

fred.le.oui a écrit:
@Itxaso a écrit:

Donc, la colère, l'indifférence, la négativité, l'ignorance, je renvoie à l'expéditeur et je ne garde que l'Amour.

Oui, très intéressant Itxaso. Les bouddhistes tibétains, fins observateurs avaient mis au point une pratique de visualisation/ purification très puissante et très simple pour illustrer ce que tu dis.
Le constat est le suivant : il est très difficile d' accueillir ce que l' on réfère au " mal" et à la souffrance. Il est par contre aisé de le laisser partir.
Inversement, il est facile d' accueillir ce que l' on réfère au " bien " et très difficile de le laisser partir.
L' exercice au début de la pratique consiste donc à visualiser à l' inspir  que nous nous emplissons de lumière puis à l' expir  que nous rejetons notre noirceur à l' extérieur. Le pratiquant débutant pouvait ainsi peu à peu transformer sa négativité compulsive en positivité qui l' ouvrait à la disponibilité, à l' accueil. Le pratiquant confirmé ,en qui la pulsion de refus s' est calmée et dont la compassion s' est éveillée inverse l' exercice : à l' inspir, il visualise sous forme de noirceur la souffrance du monde qu' il intègre et digère et à l' expir laisse passer au dehors le rayonnement de l' amour, la lumière.

Oh, merci, Fred!

Figure-toi que moi, j'ai commencé par l'exercice inverse! J'avais tendance à ne garder QUE le négatif et rejeter le positif.
Maintenant, c'est fini.
Et tiens, cela me fait penser que lorsque j'étais enfant, je confondais le jour et la nuit et pendant un effort, j'avais tendance aussi à respirer à l'envers, à gonfler mon ventre pendant l'expiration et le vider pendant l'inspiration. Un prof de gym me l'avait fait remarquer et sans doute même que mes piètres résultats physiques venaient de là.
Bref, oui, se concentrer sur la respiration et amener à mon corps tout l'oxygène dont il a besoin.

D'ailleurs, lorsque je sens la colère monter et lorsque je suis en mesure de le faire, je prends une grande respiration.
Sauf cas "tenaces", cela suffit souvent à calmer un élève, par exemple, et à rétablir l'"ordre".
Mais j'ai du mal à appliquer cette technique lorsqu'il y a un affect (= peur de perdre) avec la personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La colère   Jeu 27 Aoû 2015 - 13:32

fred.le.oui a écrit:
@Itxaso a écrit:

Donc, la colère, l'indifférence, la négativité, l'ignorance, je renvoie à l'expéditeur et je ne garde que l'Amour.

Oui, très intéressant Itxaso. Les bouddhistes tibétains, fins observateurs avaient mis au point une pratique de visualisation/ purification très puissante et très simple pour illustrer ce que tu dis.
Le constat est le suivant : il est très difficile d' accueillir ce que l' on réfère au " mal" et à la souffrance. Il est par contre aisé de le laisser partir.
Inversement, il est facile d' accueillir ce que l' on réfère au " bien " et très difficile de le laisser partir.
L' exercice au début de la pratique consiste donc à visualiser à l' inspir  que nous nous emplissons de lumière puis à l' expir  que nous rejetons notre noirceur à l' extérieur. Le pratiquant débutant pouvait ainsi peu à peu transformer sa négativité compulsive en positivité qui l' ouvrait à la disponibilité, à l' accueil. Le pratiquant confirmé ,en qui la pulsion de refus s' est calmée et dont la compassion s' est éveillée inverse l' exercice : à l' inspir, il visualise sous forme de noirceur la souffrance du monde qu' il intègre et digère et à l' expir laisse passer au dehors le rayonnement de l' amour, la lumière.
:jap:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La colère   Jeu 27 Aoû 2015 - 16:27

@Itxaso a écrit:


Figure-toi que moi, j'ai commencé par l'exercice inverse! J'avais tendance à ne garder QUE le négatif et rejeter le positif.
Et oui. Nous sommes nombreux à avoir payé le prix fort pour apprendre que nulle vraie compassion n' est vraiment possible si nous ne savons pas digérer les poisons d' abord...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La colère   Jeu 27 Aoû 2015 - 16:49

@Itxaso a écrit:

lorsque je sens la colère monter et lorsque je suis en mesure de le faire, je prends une grande respiration.
Sauf cas "tenaces", cela suffit souvent à calmer un élève, par exemple, et à rétablir l'"ordre".
Mais j'ai du mal à appliquer cette technique lorsqu'il y a un affect (= peur de perdre) avec la personne.

Oui, émotion veut dire mû hors de soi. D' ailleurs, dans le cas de la colère, ne dit on pas : " j' étais hors de moi " ?
Dans ce cas, si tu respires profondément et consciemment,  ton diaphragme se détend, et tu peux reprendre appui sur le centre d' énergie le plus stable du corps: le "hara" des Japonais ; tu reviens alors " dans ton assiette".
Pour les émotions liées par de forts affects , le problème est que le sentiment de culpabilité entre en scène. Celui ci t' impose de refuser l' émotion qui t' envahit. S' ancrer consciemment dans le hara suppose , quand il y a émotion , que celle ci soit accueillie, ce qui n' est pas le cas quand il y a affect. C' est pour cela que ça ne marche pas ou peu en fonction de l' intensité de celui ci.
Revenir en haut Aller en bas
Ours1
Membre


Date d'inscription : 17/03/2015
Nombre de messages : 416
Masculin
Gémeaux Cheval
Age : 38
Ville : Picardie

MessageSujet: Re: La colère   Ven 28 Aoû 2015 - 0:19

@Ceiba a écrit:
@Ours1 a écrit:


Si l'on est positif, on peut voir la maitrise de la colère, comme une première étape ouvrant à la maitrise des autre émotions, dont l'amour, et là les perspectives sont admirable.


Oui... c'est tout à fait ça...!  :sourire)

Sur mon chemin de vie... cette fameuse colère que je cite plus haut était incontournable et prévisible lors de ma thérapie...
Cette colère fut très violente durant quelques semaines...!
Aujourd'hui je dis que ce fut une très bonne chose de ne pas l'avoir faite éclater devant les personnes concernées...

Chaque chose a sa raison d'être mais j'ai mis du temps à le comprendre...!
Cela comme tu dis nous oriente vers une certaine ouverture du coeur que seuls nous avions verrouillée...!

Si je reprend cette idée de positiver d'avoir cette émotion de colère :
Bien que cette émotion ne soit pas la plus agréable, je peux apprécié le fait d'être vivant et de ressentir quelque chose, je peux utiliser cette énergie de manière bénéfique ( si l'on prend l'exemple de la boxe, sans colère y aurait il eu une telle dépense physique avec tous les bien faits que ça a sur le corps à comparer de l'inactivité). Et finalement, déverrouiller le cœur comme tu le dis, ressentir nos émotions comme lorsqu'on était enfant, avec peut être en plus un esprit plus développé Very Happy

La Nymphe de papier a écrit:
@Ours1 a écrit:

Il semble, en écrivant, que dire ce que l'on ressent simplement, sans y mettre de violence, soit le bon compromis. Ni regret ni remord, donc pas de colère.


Je ne suis pas sûr de bien saisir ta phrase. Tu écris ce que tu ressens ou tu l'exprimes verbalement ?

Ouaip, en me relisant je vois bien que ce n'est pas très clair.
En fait, c'était la réaction que j'ai eu en écrivant sur l'instant, comme souvent je ne filtre pas l'idée qui me vient sur le coup.
Pour rebondir, dire ce que l'on ressent sans violence permet de se décharger. Cela dit, si le dire s'avère impossible, l'écrire, comme dans un journal intime est également efficace. On devient actif et non passif. Il est important de ne pas non plus bloqué sur cette émotion mais au final de l'évacuer ou la transformer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La colère   Ven 28 Aoû 2015 - 8:40

Ours, merci :jap:
Revenir en haut Aller en bas
Aimelavie
Membre


Date d'inscription : 15/03/2014
Nombre de messages : 643
Masculin
Cancer Buffle
Age : 31
Ville : Lille

MessageSujet: Re: La colère   Ven 28 Aoû 2015 - 18:55

" Si tu es en colère, assieds-toi et réfléchis sur le problème. "

   Comme l'évoque Fred, j'aurais tendance à croire que souvent, la colère est influencée par les conditionnements. Il s'agit donc d'un décentrage pour reprendre ses termes, c'est à dire qu'un décalage s'instaure entre l'émotion pure et l'expression de celle-ci. La proposition de remise en assise " assieds-toi " invite à poser l'esprit dans le corps ou le corps en l'esprit. Lorsque chaque énergie se trouve en accord avec son propre fondement, il n'existe plus de séparation. Ainsi la colère disparaît en tant qu'évènement perturbateur. Il se produit alors un retournement dans la perception. L'émotion apparaît sous forme non dérangée. D'un point de vue externe ce qui doit se produire se produit, cependant sans changement intérieur.

   Le Sujet percevant autorise le mouvement en Lui sans que cela ne L'affecte. Cela s'effectue dans l'aperception de l'individu même, l'absence de conscience du " je ". Aussi je considère que la réflexion sur le " problème " concerne les personnes dont le mental est tourbillonnant. Autrement, la colère s'écoule comme une énergie libre se traduisant physiquement, émotionnellement et psychologiquement jusqu'à son propre épuisement. Aucune trace ne subsiste car la mémoire est l'attribut du personnel. Il n'existe donc de bonne ou de mauvaise émotion que dans le contrôle conscient ou inconscient exercé par l'individu. Toute accroche rend l'expérience pénible et résiduelle. Echapper au filet nécessite de ne pas se débattre.

103 a écrit:
Je peux agir sur moi sunny mais pas assurément sur "les autres".

   C'est la constatation première qui manifeste l'intelligence de chercher à connaître ce qui peut être connu. Je suis le centre de tout ce qui est. Réalisé du point de vue de l'individu dans un premier temps puis dans l'impersonnel. Je suis ce que je désire atteindre car je suis à la fois le gardien, le prisonnier et la prison. De nombreuses étapes relatives au cheminement des consciences mènent à la connaissance de Soi et du Tout. " Je peux agir sur moi " est le décret du " moi " qui se cherche. Telle une barque, il est nécessaire jusqu'à l'autre rive. Le besoin d'agir entraine l'individu dans un combat contre lui-même, résolu à terme par la simple Présence. Lorsque la Connaissance s'achemine depuis les racines profondes de l'être jusqu'à ses corps d'expériences, la tâche tend à s'effectuer par elle-même. L'énergie qui meut est celle du Tout-Puissant. Dans l'acte aucune volonté, dans le repos un mouvement infini.

Coeur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La colère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com