Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le "moi", le "je"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le "moi", le "je"   Jeu 26 Mar 2015 - 12:34

Rappel du premier message :

bonjour Very Happy

Voilà un petit moment que je parcoure ce forum et j'ai un peu de mal a comprendre pourquoi des personnes veulent se defaire du moi du je alors que , selon moi celui-ci permet d'au moins se situer au milieu des gens , de pouvoir prendre des décisions et ct...

j'ai quelques questions à vous poser concernant ces deux mots et souhaiterais avoir vos avis .

Que représente t-il exactement pour vous ?

En dehors de l'ego qu'est ce qu'il vous inspire ?

Pensez vous qu'en le rejettant, cela changera votre vision du monde ?

Ne risque t'on pas de tomber dans un moi ou un je spirituel remplacant le,peut être,  trop commun moi et je de la vie de tous les jours ?



Merci pour votre participation  Smile


Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Reïna
Membre


Date d'inscription : 26/05/2012
Nombre de messages : 2297
Féminin
Poissons Buffle
Age : 79
Ville : TOULON

MessageSujet: Re: Le "moi", le "je"   Sam 28 Mar 2015 - 20:38



Ces fleurs que m'offre ce p'tit bout, au regard triste, ont le parfum de la fraternité. Puissent de nombreux bouquets pareils fleurirent sur notre planète pour apporter paix et amour :jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
did
Membre


Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 3522
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Le "moi", le "je"   Dim 29 Mar 2015 - 9:30

Terra a écrit:
Le"moi", le "je"...j'ai quelques questions à vous poser concernant ces deux mots et souhaiterais avoir vos avis . Que représente-t-il exactement pour vous ?

Je t'explique tout ce que je pense du moi par la comparaison avec ce que j'ai pu capter du Soi...
C'est un peu décalé par rapport a ce que tu demande mais c'est ma façon d'expliquer a partir de mon cheminement :

Le moi c'est la forme de conscience qui apparaît tout les matins quand on s'éveille et disparait quand on s'endors. le Soi c'est celui qui est toujours là même quand on dort. Quand la croyance d'être seulement ce moi est fortement ancrée en nous le sommeil est un trou, un manque, un rien. Mais a mesure que cette croyance d'être seulement le moi va diminuant, la frontière entre l'état de veille et l'état de sommeil s'estompe. Une sorte de continuité s'installe, le sommeil n'est plus rien, ou plus précisément il est un rien qui s'emplit de présence. La venue du sommeil n'est plus un fil qu'on coupe, il y a une présence qui demeure en continu.

N'aimerais tu pas être dans la même béatitude pendant l'état de veille que quand tu dors ? 

Cette croyance d'être seulement le moi ne se détruit pas en aimant l'idée qu'on est le Soi, même si l'amour de cette idée peut être utile pour commencer.
Mais aimer une idée n'a jamais transformé le degré de présence a soi en état de sommeil.
Aimer une idée n'a jamais mis un peu de béatitude pendant l'état de veille.
C'est vidanger le moi de son contenu qui, a la longue, tout doucement, commence a produire cet effet.
Et bien évidemment, une fois le moi bien vidangé, j'ai commencé par croire que ce moi vide était le Soi.
Mais l'ami ramana m'avais prévenu : tout ce qui apparait quand tu t'éveille et disparait quand tu t'endors n'est pas le Soi, ce sont des formes qu'il prend. Le Soi est toujours là. Jamais il n'apparait ou disparait.

Alors je me suis souvenu de ce qu'il disait et j'ai cessé de croire en ma trouvaille.

Terra a écrit:
En dehors de l'égo qu'est ce qu'il vous inspire ?

Very Happy Rien.
L'inspiration vient d'ailleurs.

jeu de mots mis a part, un travail spirituel rondement mené ne fait rien d'autre que transformer le moi, le met en paix en purifiant toute son activité psychique, le débarrasse d'une grande parties ses inquiétudes, de ses jugements, de tout ce qui l'alourdit, afin de le rendre capable d'aimer. Tout le reste des changements que l'on peut vivre grâce a cette recherche spirituelle ce sont des conséquence de cette transformation du moi.Et je ne voit pas comment la chose pourrais se faire sans que parfois une partie de soi même s'adresse a l'autre et lui dise : " écoute did, arrêtes un peu de juger les gens, de t'inquiéter, ce n'est pas bien , le petit jésus n'est pas content car tu te prive ainsi de recevoir son amour et donc de pouvoir le donner". Ensuite, se dire la  chose ne suffit pas, il nous faut trouver le moyen qui marche. Mais une forme de division contre soi me semble parfois utile pour déclencher notre transformation a un moment du cheminement. L'idéal c'est bien sur de s'accepter tel qu'on se voit. Mais l'idéal c'est aussi de ne pas confondre acceptation avec approbation : j'accepte de voir en moi de l'inquiétude, ça ira mieux quand elle sera partie.

N'aimerais tu pas être dans la même béatitude pendant l'état de veille que quand tu dors ?

Terra a écrit:
Pensez vous qu'en le rejetant cela changera votre vision du monde ?

Oui, malheureusement.
Notre vision du monde dépend de notre état intérieur, et notre état dépend - en partie - de la relation qu'on a avec soi même. Donc ma réponse est oui, malheureusement : celui qui est en guerre contre lui même vit dans un monde en guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanka
Membre


Date d'inscription : 06/03/2015
Nombre de messages : 681
Féminin
Lion Tigre
Age : 42
Ville : no land

MessageSujet: Re: Le "moi", le "je"   Dim 29 Mar 2015 - 9:44

Je reprends les paroles de Did:"Et je ne voit pas comment la chose pourrais se faire sans que parfois une partie de soi même s'adresse a l'autre et lui dise : " écoute did, arrêtes un peu de juger les gens, de t'inquiéter, ce n'est pas bien , le petit jésus n'est pas content car tu te prive ainsi de recevoir son amour et donc de pouvoir le donner".
C'est un combat de tous les jours, avec souvent des mises à l'épreuve...Le plus dure, c'est quand on lit à travers les gens et qui ne faut pas avoir de jugement. Que ce qu'on pensait de cette personne se révèle être vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3028
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Le "moi", le "je"   Dim 29 Mar 2015 - 11:32

[quote="Samarcande"]

un peu en désaccord dans :

""
Ne garde rien
Ne garde rien de ce que tu penses par toi-même, dans le monde que tu vois, sinon il t'entraînera dans sa chute, alors délivre-toi de ceci et mets-toi à l'unisson de la pensée de la Source, afin que l'Amour véritable et Éternel s'écoule, par ce que TU ES, dans la Présence JE SUIS. (Fils de Dieu, Christ)""


J'ai trop envie de dire pense par toi-même , surtout pense par toi-même ...
en te mettant à l'unisson de la pensée de la source ... enfin ... en écoutant ton coeur ... après reste à savoir si c'est bien du coeur que viennent telle ou telle pensée ... very difficult !
Pensons par nous mêmes en tentant à chaque fois d'être justes , de plus en plus justes , puis naturellement justes , en aiguisant notre vigilance , notre attention ...

Tout le reste , comme un bon morceau de pain frais ... on n'en perd pas une miette !!!
Merci

Smiley (16).gif


Chère Reïna ! surtout ne change rien à ta formulation , comme je ne me contorsionne pas non plus pour changer la mienne ....
Dire" moi ", écrire" moi " c'est inévitable et n'indique rien , sinon que l'on se facilite la tâche , fort heureusement !
::800770



RE: Salutation Samarcande,

Là, il est question de délivrer la conscience assujettie au « moi » asservi à l'illusoire.

Le « je pense par moi-même » est donc caduc en quelque sorte. Le jour où tu te réveilles et ton âme reprend la main est cette jonction que le « moi-même » est amené naturellement à lâcher prise. La seule question est sommes-nous à cet instant prêt à lâcher prise en tant que « moi » et communier avec ce qui est Grand en nous, en chaque être ?

Ceci posé, je t’accorde que si tu te réfères au monde terrestre ceci reste valable seulement dans ce contexte, je nomme ceci l’autodétermination, et là où j’avais choisi de naître en fut révélateur dans sa configuration et j’en remercie CE QUI EST, mais si tu t’ouvres à plus grand que le « moi », tout ceci change et crois-moi ou pas, ceci est une révolution.

*La phase du "moi" silencieux est alors à transmuter.

"Dans l'écoute silencieuse s'envient ce que nous chuchote le Divin depuis l'éternité".
Voyons donc si ceci est précieux et souhaité suffisamment pour s'y accorder.

Si l’on doute d’une pensée, nul n’est besoin de la garder (ceci fait appel à l'attention et l'état de non pensée en méditation), l’on peut aussi la présenter dans la lumière du cœur, sa nature même en sera transmutée puis transcendée alors. Dans ce cas, la confiance dans le Divin doit être installée hors du doute quel qu'il soit.

Merci infiniment de ce ressenti du cœur Samarcande. Bon dimanche terrestre enveloppé de Divin.

Fraternellement à toi et à tous dans le Tout.

"La Paix est la Mère de la Tranquillité."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
did
Membre


Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 3522
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Le "moi", le "je"   Dim 29 Mar 2015 - 11:56

@shanka a écrit:
Le plus dure, c'est quand on lit à travers les gens et qui ne faut pas avoir de jugement. Que ce qu'on pensait de cette personne se révèle être vrai.

Voir une vérité d'autrui c'est une chose, lui en vouloir d'être ainsi en est une autre.

Et si c'est fait, si on lui en veux, je crois que c'est bien plus fécond de reconnaitre face a soi même qu'on a jugé, au sens de reprocher, accuser, plutôt que de nier.

Si c'est fait c'est fait : on a jugé.
Diminuer ces choses ne se fait pas en les niant mais en reconnaissant qu'on les a faite et en faisant le voeu sincère de diminuer ces choses par l'aide de dieu.

En tout cas c'est comme ça que je pratique...quand tout va bien  Siffle
  
( Very Happy oui bon, d'accord on est H.S, ok ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3028
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Le "moi", le "je"   Dim 29 Mar 2015 - 12:13

@shanka a écrit:
Je reprends les paroles de Did:"Et je ne voit pas comment la chose pourrais se faire sans que parfois une partie de soi même s'adresse a l'autre et lui dise : " écoute did, arrêtes un peu de juger les gens, de t'inquiéter, ce n'est pas bien , le petit jésus n'est pas content car tu te prives ainsi de recevoir son amour et donc de pouvoir le donner".

C'est un combat de tous les jours, avec souvent des mises à l'épreuve...Le plus dure, c'est quand on lit à travers les gens et qui ne faut pas avoir de jugement. Que ce qu'on pensait de cette personne se révèle être vrai.


*RE: Salutation Shanka,

Juste une observation...ce qu'on lit à travers par le filtre de notre regard en l'autre n'est pas la réalité, ce que l'on voit est du domaine du passager. En ceci, le non jugement, la compréhension, la compassion, la sagesse puis l'Amour doivent s'exercer.

L'autre est un autre nous même faisant l'expérience du créé au même titre que tout un chacun. Ceci va grandement aider à prendre du recul alors, et rendre cet espace que l'on met entre soit et l'autre, libre et donc accessible à Liberté, une des ailes de l'Amour.

Que la chose s'avère vraie ou fausse, ne change rien à l'affaire. Lorsque "je" perçois ceci, l'attention à la Présence du Divin doit se poser, lâcher la barre du "moi-je" est salutaire.

Les choses simples et grandioses sont de même nature.
Elles procèdent de l'humilité qui conduit à la grandeur.
Dieu est en effet simplement grandiose et en nous,
Attend cette Simplicité naturelle et ouverte,
Qui permet à cette Grandeur de s'exprimer.
Sans ambition, paradoxalement,
Le monde devient CELA,
Ce que nous sommes,
Pure émanation de la SOURCE,
Fluide lumière s'écoulant de la Permanence,
Touchant de ses rayons, chaque création,
Les voyant dans l'UNITE.


Fraternellement :petitcoeur) Bonne et divine journée... drunken  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itxaso
Membre


Date d'inscription : 09/03/2014
Nombre de messages : 2187
Féminin
Bélier Tigre
Age : 42
Ville : le monde

MessageSujet: Re: Le "moi", le "je"   Dim 29 Mar 2015 - 12:29

@shanka a écrit:
Je reprends les paroles de Did:"Et je ne voit pas comment la chose pourrais se faire sans que parfois une partie de soi même s'adresse a l'autre et lui dise : " écoute did, arrêtes un peu de juger les gens, de t'inquiéter, ce n'est pas bien , le petit jésus n'est pas content car tu te prive ainsi de recevoir son amour et donc de pouvoir le donner".
C'est un combat de tous les jours, avec souvent des mises à l'épreuve...Le plus dure, c'est quand on lit à travers les gens et qui ne faut pas avoir de jugement. Que ce qu'on pensait de cette personne se révèle être vrai.

Shanka, oublie les "yfo-yaka".
Si tu estimes que tu es trop dans le jugement, rectifie ton comportement.
Mais que cela ne t'empêche pas de dire ce qu'il y a à dire.
On confond souvent dire, juger et vouloir le mal.
Parfois dire permet à l'autre de voir ce qu'il ne voit pas. Après, qu'il l'accepte, c'est autre chose et sa réaction (ou ce que tu en vois) lui appartient et en dit long sur son attachement à la chose (mais aussi sur notre attachement à la chose).
Mais si tu culpabilises d'être ceci ou cela, c'est peut-être ta culpabilité le problème et pas la réaction ou la possible réaction de l'autre.
Toi, existe et fais-toi exister, même si ça passe par déplaire à l'autre.  bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanka
Membre


Date d'inscription : 06/03/2015
Nombre de messages : 681
Féminin
Lion Tigre
Age : 42
Ville : no land

MessageSujet: Re: Le "moi", le "je"   Dim 29 Mar 2015 - 12:54

Le chemin parcouru a été long, le chemin qui me reste à parcourir l'est encore plus, merci pour vos commentaires Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samarcande
Membre


Date d'inscription : 19/06/2011
Nombre de messages : 3895
Féminin
Capricorne Buffle
Age : 54
Ville : Abondance

MessageSujet: Re: Le "moi", le "je"   Dim 29 Mar 2015 - 13:09



Ha ha Porte !! :jap: sunny

Plutôt ... Bon dimanche terrestre IMPRÉGNÉ de Divin ! enveloppé serait trop extérieur Wink

Pour moi , ce sera tartelettes à la fraise le dessert  en ce dimanche , où je vais vite voter ..

:BJR004:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reïna
Membre


Date d'inscription : 26/05/2012
Nombre de messages : 2297
Féminin
Poissons Buffle
Age : 79
Ville : TOULON

MessageSujet: Re: Le "moi", le "je"   Dim 29 Mar 2015 - 13:20

A tous et toutes merci... :jap: :bisous)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaosmos
Membre


Date d'inscription : 24/02/2015
Nombre de messages : 496
Masculin
Gémeaux Serpent
Age : 27
Ville : Lambesc

MessageSujet: Re: Le "moi", le "je"   Dim 29 Mar 2015 - 14:14

Bonjour à tous,
Souvent quand je juge ou réagi de manière "négative" envers un proche c'est pour me débarrasser d'une émotion situé vers le plexus.
Par l'observation j'ai compris que cette émotion est souvent le fruit d'un conditionnement idéologique: ceci devrait être comme cela. La réalité de nos relations robotique si médiocre
comparé à la beauté de la vie en mouvement. Ce conditionnement a pris différente formes tout au long de mon adolescence aujourd'hui il prend la forme d'une idée spirituelle de haute qualité.
Après maintes analyses je n'ai pas su être en mesure d'apaiser les conflits intérieures et extérieurs. Et il s'avère que le temps passant et la fatigue des conflits pesante j'ai fini par me dire que la paix était essentielle.
Vouloir la paix fut également un besoin authentique de voir profondément la vérité sans préjugé.
L'analyse intellectuelle étant un outil limité pour découvrir l'essence du conflit.
J'en suis venu à une approche que je dirais énergétique. Ainsi j'en reviens à ce que j'ai écris plus haut l'émotion dite "négative".
Quelqu'un agi de manière contrariante pour nous et cela provoque donc cette émotion/énergie bloqué au niveau du plexus. Plutôt que de vouloir la formuler, lui donner forme dans une réaction intellectuelle est il possible de vivre avec elle? voilà la question la plus pertinente qui me reviens lorsque je retombe dans un égocentrisme virulent.
Vivre avec elle, y porter attention, est, je crois, le début de la transmutation du négatif en positif.
J'aimerais prolongé mon témoignage plus loin mais peut être que s'arrêter à la question est préférable.
Et pour répondre à la question initiale histoire de pas trop dérivé dans le hs, bah l'égo est pour moi simplement la forme que je viens de prendre dans ce texte. Il n'a pas besoin d'être accaparé par l'individu, il vient et disparait dans le néant onirique Very Happy pouf!
sorry pour les fautes
sincère merci pour vos riches écris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "moi", le "je"   Dim 29 Mar 2015 - 14:41

@kaosmos a écrit:
La réalité de nos relations robotique si médiocre
comparé à la beauté de la vie en mouvement.

Merci Kaosmos pour cette phrase qui me parle , la beauté de la vie en mouvement qui me porte au dessus des nuages , le soleil faisant briller mes yeux verts espérance ..... Plein de Petits coeu
Revenir en haut Aller en bas
 
Le "moi", le "je"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit